Ezagar Temzaad de Sirius C -n°1- Célébrités.. Musiques Mystère Inaliénables & « Sur-Discernement » .

écouter >

Très chère Humanité, je vous salue avec ma Joie.
Mon nom est Ezagar Temzaad, j’appartiens au plan de Sirius C.
Je suis un enseignant.
Bien que ce soit ma première intervention considérez que j’ai déjà participé « backstage » (on pourrait dire) à beaucoup de ce qui s’est dit depuis Sirius C en ce canal…Je suis donc familier – et vous-même l’êtes déjà sans le savoir…

J’ai rempli lors de mes dernières vies terrestres des fonctions assez importantes soit de leader spirituel soit, disons de « chef politique ».
Et la raison pour laquelle je vous confie cela est que, j’hésite à le dire mais : la célébrité m’a un peu nui – nui en tous cas à mon propre développement, passé un certain stade de réussites.

Je suis à présent heureux donc, de pouvoir rester dans l’ombre.
(L’ombre au sens de ce qui est caché et non pas au sens néfaste de cette notion)
Et je suis également  heureux et reconnaissant de pouvoir m’exprimer à cet instant avec un nom qui vous est inconnu.

J’aimerais donc partager dans un silence de quelques instants les enseignements que j’ai reçu de cela :

Long silence vibrant d’enseignements…

 

Je reprends la parole pour ajouter que, selon mon expérience et celle d’autres frères et sœurs, la célébrité est lourde à porter : elle devient une prison, elle est un handicap important pour la croissance personnelle, elle est un certain piège pour l’Essence de qui nous sommes.

Et cependant dirai-je, lorsqu’elle est ou lorsqu’elle a été c’est un Choix d’évolution n’est-ce pas…
Il est rare qu’une célébrité ne soit pas un Choix.

J’ajouterai que, dans l’époque présente où je vous parle, la célébrité apparaît comme une forme de poison assez redoutable et qu’il faut une force quasi surhumaine pour résister à ce poison.
C’est devenu un leurre, une façon de maintenir captif, de couper les ailes à des individus dont les potentiels pourraient ou auraient pu être bien plus beaux, bien plus importants, bien plus porteurs de véritables valeurs.

Silence vibrant

Il est aussi les cas -toujours dans le plan humain incarné- de ceux qui tentent d’échapper à cet enfermement, et ne peuvent continuer à vivre. Et cela également, pour beaucoup, est un Choix de liberté !

…Je suis conscient qu’il y a un aspect un peu moralisateur dans mon propos et ce n’est pas le but de cette intervention.
Je souhaite attirer votre attention simplement sur l’illusion -y compris bien sûr dans le domaine spirituel et du développement spirituel- de qui est célèbre et qui ne l’est pas…
Je m’arrête là sur ce point.

…Il est à présent un peu de Musique que j’aurai Joie à vous faire entendre si vous le permettez :

Musique intense et profonde avec variations de rythme

J’ai joie, sachez-le, à partager cette Musique, que j’ai composée il y a fort longtemps dans une vie où cela appartenait à mes prérogatives et à mes dons, car ce morceau de musique était pour moi la véritable et l’authentique part de moi-même que je ne pouvais laisser entamer par ce qui m’était demandé ou exigé du fait de -justement- ma célébrité.

Ce morceau était inviolable. Je savais qu’il ne m’appartenait pas mais qu’il m’était confié et que j’avais naturellement tous droits de m’en nourrir et d’en nourrir les autres.

Il m’a permis de traverser non seulement des épreuves mais également des écueils, des pièges…
Et à la fin de cette vie-là il a fait partie des (probablement) dernières choses qui me soient restées authentiques dans tout ce que j’avais pu gagner et perdre, retrouver, oublier, garder, maintenir… Car je l’avais perdu et oublié un temps et puis, par la grâce qui me touchait encore je l’avais retrouvé, intact, au fond de moi – alors que véritablement je l’avais oublié mais que j’en avais grand besoin.

Sachez donc, et je sais que vous le savez, mais voilà :
Vous avez chacun l’équivalent de ce Morceau de Musique en vous, avec vous, inaliénable, indestructible, inviolable ! Et vous pouvez le faire vivre, vous pouvez le partager.
Vous n’auriez que cela ce serait suffisant -amplement suffisant- pour être votre Service, votre Mission, votre Essence.

J’ai entendu beaucoup beaucoup de paroles, de musiques, de discours vrais ou faux, sincères ou trompeurs, authentiques ou falsifiés, et j’ai appris -grâce en partie à ce que j’avais en moi- à reconnaître Ce qui était vrai, Ce qui était authentique, Ce qui était sincère, véritable, avec en moi cette Vibrance-là.

Vous-même vous possédez cette Faculté.
Vous appelez ça le discernement souvent mais c’est au-delà du discernement. Car selon moi le discernement est encore une attitude intellectuelle, où le mental et l’égo tiennent une certaine place et occupent un certain pouvoir, alors que là il s’agit… Je cherche un mot mais je ne vois pas, j’appellerai ça donc peut-être : un sur-discernement ou un supra-discernement, ou quelque chose qui est antérieur à l’opération mentale du discernement. C’est une Conviction, c’est une Lumière intérieure, c’est une Joie ressentie, absolue.

Il est malheureusement clair qu’ensuite le mental et l’égo peuvent la distordre, ne pas vouloir la reconnaître – car elle ne correspondra pas aux critères soigneusement établis par ces aspects-là de vous, et qui s’insèrent dans les cadres de ce qui est convenu par votre environnement, vos préjugés, vos appartenances, vos croyances, vos fois, vos amitiés, et cetera…

Silence vibrant

J’aimerais donc très humblement mais de toute ma force, pouvoir vous aider à re-développer, ré-identifier cette Faculté. Elle est propre à chacun et ne souffre aucune influence de quiconque -serait-ce votre bien-aimé le plus cher…Il n’y a que Toi-même qui La possède et La reconnaît !

Ce que peut reconnaître ton bien-aimé, ton proche ami, confiant et fidèle : c’est simplement que tu vibres, que tu es vrai (alors que peut-être ton ego cherche à éviter de le reconnaître). En effet, celui ou celle qui t’aime authentiquement et sans condition se réjouit d’entendre Cela en Toi chaque fois que cela se produit – mais il ne saura pas pour autant te dire en mots et clairement Ce qui pour Toi est vrai ou ne l’est pas ( le chant vif et mélodieux d’un oiseau vient appuyer le message ), car il n’en a pas la possibilité.

Je remercie l’oiseau qui est venu compléter mes propos..!

Les oiseaux parlent vrai, ils ne savent pas parler faux.
L’être humain quand il arrive sur Terre sait parler vrai, mais apprend sans cesse et sans cesse à parler faux… Et parler vrai devient n’est-ce pas, vous le savez, un certain effort de courage – qui, même, peut vous remplir de doutes n’est-ce pas ?!…

Silence vibrant

Voici une autre Musique que j’aurai également Joie à vous faire entendre.
– Il s’agit complètement d’autre chose :

Musique légère et court chant vibrant  

Eh bien : cette Musique pour moi est un Mystère !..

Chaque fois que je l’ai perçue ou reconnue, que j’ai tenté de la jouer (lorsque je savais jouer de la musique), chaque fois que j’ai cru l’entendre au détour d’une rue ou d’une voix, d’un instrument, je n’arrivais jamais à l’atteindre ni à la retrouver, ni à comprendre.
Et si je dis à cet instant qu’elle est un Mystère c’est qu’effectivement cette appellation lui convient toujours pour moi.
Je n’ai pas en effet, de par ma position actuelle pu décrypter -avec un mot, un sens partageable, explicable- quel est le Mystère.

Eh bien néanmoins elle a fort compté pour moi. Elle est d’une grande importance.
La forme dans laquelle je l’ai jouée est une forme – mais elle a pu m’apparaître sous bien d’autres formes.
Je l’ai toujours reconnue – et je sais que vous savez de quoi je parle !…

Cela peut arriver deux ou trois fois dans une vie simplement de l’entendre… Peut être plus, peut-être même pas deux ou trois fois…
Mais lorsque vous l’entendez vous savez que c’est Elle que vous entendez…
…Et vous ne comprenez pas. Vous cherchez. Vous avez un Appel intérieur que vous ne comprenez pas non plus.

Et si donc je vous L’ai fait entendre -sous cette forme là, qui va parler à chacun de vous, ou presque à chacun- ça n’est pas pour vous expliquer de quoi elle parle, ni clairement ce qu’elle est, ni son histoire…

Je vous ai tout dit…
Mais voilà, je vous L’ai offerte à entendre car vous en avez besoin également -et ça je le sais.
Et si je n’ai jamais eu la capacité de pouvoir l’expliquer, j’ai la capacité de pouvoir vous la rejouer – une fois, certainement pas deux car telle est sa nature : elle est fugace, elle s’impose puis elle se cache.

Tout ce que je sais : c’est qu’entendre ce Mystère, une fois par hasard, est un grand moment de Rencontre avec Soi-même et avec les dimensions de Soi qui ne sont pas présentes, actives et conscientes dans l’instant où normalement cela se produit…
Il y a cet Appel alors, qui provoque une évasion de soi incompréhensible, sans nom – mais tellement utile, tellement profonde, tellement intime, violente parfois, douce, vitale, et puis qui disparaît -si vite- en laissant ce sentiment de Mystère inassouvi…

Court silence

C’était l’une des causes de mes célébrités je l’avoue : c’était d’avoir la faculté de pouvoir faire entendre cette Musique – mais cela bien sûr a été mon plus grand piège !…

Car dès lors qu’il y avait célébrité, il était attendu que je refasse, que je répète…
J’y mettais ma joie – mais j’y usais beaucoup de ma force vitale, car cela était ainsi, et jamais je n’arrivais véritablement à le refaire à la perfection : c’était pour moi une sorte de torture mentale.

Ceux qui m’écoutaient dans l’euphorie se réjouissaient d’entendre les notes, la forme musicale et, lorsque c’était le moment pour eux je pense qu’ils entendaient vraiment le Mystère. Si ce n’était pas le moment, ils entendaient juste ce qui leur plaisait et leur rappelait l’Evocation de ce Mystère…
Car Cela bien sûr est partagé par tous : il n’est pas un être humain qui ignore Cela..!

Je me réjouis toutefois, je rends grâce d’avoir reçu cette Faculté, d’en avoir payé le prix, mais d’avoir pu aussi offrir -de mes mains, de ma voix, de mon corps, de mes capacités- Cela..!

Je marque un silence pour vous laisser méditer Ceci, qui est important n’est-ce pas pour Tous…

Silence vibrant d’intégration

Je vais me retirer dans quelques instants, mais sachez très chère Humanité à quel point il était important que je vous délivre mon expérience -ces Morceaux de Musique si uniques- et qu’à présent quelque chose en moi de ma propre Evolution est accompli.
Et j’en rends grâce.
Je suis conscient que Cela pacifie beaucoup des égrégores de mes célébrités passées et c’est, je le répète, une Grâce – qui ne m’appartient plus, mais qui appartient à Vous Tous.

Je vous salue. Je vous dis : peut-être à bientôt – moi Ezagar Temzaad, en Sirius C que vous connaissez.

Alléluia en ce canal.

via Christine Anne K. le 14 juillet 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.