Ej’zouga N’Tse Ale -3- Lois du Démembrement

 

écoute de cette transmission : http://vimeo.com/29620663

Langage stellaire.

Très Aimés, enfants, amis, frères et soeurs, Êtres Véritables de Terre, nos très Aimés, je suis, vous me connaissez, Ej’zouga N’Tse Ale , doyenne comme vous le savez des la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques. Je me réjouis une fois de plus, infiniment, de pouvoir ainsi m’adresser à vous et de réaliser ainsi cette transmission si importante, pour vous, et pour notre union à tous.

Silence.

Langage stellaire.

Ceci sera probablement en ce jour mon ultime transmission à vous. Je vous ai transmis d’abord les Lois de la Création, je vous ai transmis ensuite les Lois Harmoniques de cet Univers. Aujourd’hui je vous transmettrai l’ensemble des Lois du Démembrement de ce qui doit cesser d’être, car ainsi que tout connaît émergence, mise en forme, évolution, la fin de ces processus est également intégrée dans l’ensemble des Lois. Toute création connaît différents stades et le démembrement peut être une étape indispensable. Cela ne signifie pas la mort au sens d’anéantissement (sombre et terrifiant, tel que beaucoup d’entre vous le croient) cela signifie défaire pour pouvoir soit transmuter, soit passer à d’autres états. Cette étape est importante, fort importante et doit reposer de ce fait sur des lois qui sont aussi nécessaires que les lois précédentes.

Ces Lois du Démembrement sont à présent celles qu’il vous faut intégrer, mes très chers. Nous avons choisi le mot « Démembrement » car il a semblé le plus approprié à ce qui est désigné. Et je me réjouis infiniment encore une fois de vous transmettre ce joyau car il est de toute Beauté, il est de toute Harmonie, il est de tout Amour, il est Lumière. Ce sont des Lois de Lumière. Ce ne sont pas des lois de destruction, mes très aimés.

Voici donc la première série de ces Lois Sacrées du Démembrement au sein de cet Univers, et sous commandement de la Source, dont je suis au service, ainsi que nous tous.

Lois en langage stellaire.

Avant que je poursuive, mes très Chers, n’oubliez pas surtout pas, ne faites pas l’erreur de croire, que ces lois soient autre chose que des lois de pur Amour et que leur Beauté est Véritable, Entière, Absolue.

Lois en langage stellaire.

…Je sais fort bien mes très Chers, mes très Aimés, que l’écoute de ces lois qui sont tout Amour mais qui sont Lois du Démembrement, ne peut manquer de susciter pour la plupart d’entre vous, soit tristesse, soit un sentiment de deuil, soit une forme de peur de l’inconnu, soit un sentiment de se sentir perdu. Cela mes très Aimés, n’est autre que le magnifique passage de la transmutation nécessaire, et n’oubliez jamais que l’immense Joie que vous trouverez à l’issue de ce passage est d’une Beauté, d’une Plénitude inégalées, par rapport à tout ce que vous avez pu connaître.

Je ne suis pas en train de vous annoncer votre mort, mes très Chers. Le Démembrement est simplement la fin d’un cycle, ne le prenez pas autrement. Et qui dit cycle, dit éternité, continuation, recommencement, évolution, et Joie, Joie d’être à nouveau dans une autre forme, ou dans un autre état, ou dans une autre conscience, mes très Aimés.

Je vais à présent vous délivrer la dernière ligne de ces lois.

Lois en langage stellaire.

Ainsi mes très Aimés, que je chéris, très beaux enfants de la Terre, très grands amis de tout cet Univers, voici donc qu’ont été déroulées pour vous la totalité à ce jour de ces Lois, qui concernent en cet instant et en ces instants votre transmutation, votre renouveau, votre nouvelle forme à venir, pour laquelle il vous est nécessaire de traverser cette très belle étape dans tout l’Amour et la Grâce, dans toute la Fluidité et la Plénitude de ce qu’au fond de vous vous savez être.

Il n’y a donc aucune réticence à observer, je dirais même il n’y a aucune précaution, car cela n’est que Renaissance, et rien d’autre.

Il n’y a pas de disparition, si ce n’est celle de tout ce que, illusoirement, vous avez pu accumuler, pour accomplir ce cycle-là qui se termine. Et c’est une grande Joie, et c’est un grand Accomplissement. Il n’est là que Beauté, Vérité, Grandeur. Il n’est là que votre Lumière, Pleine et Entière, mes très Aimés. La Lumière peut se fragmenter et se démembrer, Elle se recompose sans cesse et les formes qui se créent de par cette Lumière, sont innombrables et vivantes. Quelle Joie n’est-ce pas !

Voici donc, mes très Chers, mes très Aimés, pour moi le moment de clôturer cette intervention, dans laquelle j’ai mis tout l’Amour et la Sagesse qui nous sont dévolus de par notre affiliation à cet univers, à la Source, à l’Esprit, à la Lumière.
Je vous salue.

Je suis, comme vous le savez, Ej’zouga N’Tse Ale.. , de la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques de cet Univers.

Alleluiah, Alleluiah, Alleluiah, Alleluiah.

Si vous le souhaitez, il vous est possible de poser quelques questions.

– suite : Questions/Réponses n°33-

 

 

via Christine Anne K. le 24/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°27

 

 

 

Quelle est la définition d' »esprit », que vivent et traversent nos esprits ?

« Esprit » ici désigne la part inaliénable et subtile, intègre et non incarnée, porteuse de l’intelligence/étincelle « divine » et non aliénée par un quelconque système de croyances….Par ailleurs tous les esprits vivent et interagissent avec ce qui est et évolue, et il peut leur arriver très normalement d’être influencés par certaines interactions ou configurations (…) et cela également dans certains cas de distorsions – lesquelles sont réversibles au niveau esprit, mais peuvent ou ont pu créer des lésions sur l’âme, l’émotionnel, le mental…-

 

Quelle est la relation entre âme – Être – esprit ?

L’esprit est à l’Être ce que l’âme est au corps.

 

Quelle est la distinction entre l’Être, l’âme et corps ?

Votre Être est votre Vérité entière et indivisible, originelle. Âme et corps sont ceux d’une certaine incarnation.

 

Nos noms « célestes » sont-ils ceux des esprits, des êtres… ?

Des êtres. Vos esprits n’ont pas de noms, mais sans eux vos êtres n’existent pas.

 

Les esprits sont-ils distincts, ou un seul ?

Distincts, mais un au plan de l’Un.

 

A-t-on des esprits individuels ou un esprit collectif ?

Esprit n’a rien à voir avec individu, ni avec collectif.

 

Les Êtres sont-ils éternels ? Naissent-ils, se transforment-ils ?

Bien-Aimés, un Être est une Lumière, une vibration définie et unique, une forme; et au sein de cette forme est ce que vous appelez conscience, intelligence, caractéristiques de corps, tonalités, codes « génétiques » et de comportements, et d’autres choses encore… -Tout ceci pour mieux définir de quoi ou de qui traite la question.

Tout Être est dans un éternel Présent, plutôt qu' »éternel » (mot qui souvent pour vous connote une durée sempiternelle) et à ce titre il n’y a pas de limite particulière, de type cycle de vie, à son état et à son existence dans le déroulement des événements, qui constitue pour vous « le temps »… Dans cet éternel Présent se déroulent bien évidemment des événements. L’Ascension de votre planète et de votre système solaire en est un exemple, et dans cet exemple vous ne nierez pas qu’il y a un déroulement et une inscription dans des configurations événementielles cosmiques, tel le mouvement de votre galaxie sur elle-même, et d’autres.

La vie d’un Être, au sein de ces configurations-type, ou d’autres non décrites, est donc en phase avec certains événements ou chaînes d’événements -ce qui pourrait paraître un paradoxe révélant à vos yeux l’évidence d’une forme du temps, alors qu’il y a éternel Présent…Laissons être cet apparent paradoxe car je sais que bon nombre d’entre vous ont déjà contacté -par intermittences pour la plupart- ce vécu de cet éternel Présent, où la question et le paradoxe exposé se diluent totalement…

Maintenant, hors de ce paradoxe et dans la Beauté absolue et « parfaite » de cet éternel Présent; entre autres interactions -événementielles ou continues- un Être de polarité mâle et un Être de polarité femelle peuvent, par leur interaction et par implication d’une fusion (brève en principe) engendrer un nouvel Être. Ainsi, il y a ce que vous nommez naissance…

La vie d’un Être relève d’un processus d’évolution, elle n’est pas statique  -à part pour certaines catégories d’Êtres dont c’est précisément la nature-…  Dans ce processus, il peut se produire -parfois- une ou plusieurs transformations : transformations d’état, de corps, d’intelligence… Transformation signifie bien passage d’une forme à une autre forme et d’un état à une autre état. Certains Êtres ont cette possibilité, ce programme, peut-on dire… De telles transformations interviennent dans le cours d’un processus évolutif plutôt groupal qu’individuel, ou pour les besoins d’un certain événement ou création complexe. Quand je dis événement, prenez cela davantage au sens mathématique ou musical, qu’au sens perceptuel que vous pratiquez et qui s’inscrit dans une occurrence physique et temporelle de 3ème dimension.

La naissance d’un Être est un instant magnifique, la transformation d’un Être également, en général.

 

Le terme « transformations » inclut-il des transmutations ?

La transmutation d’un Être est un événement cosmique !

Transformation veut dire passage d’une forme à une autre, d’un état à un autre, d’une fonction ou d’une attribution au sein d’un groupe, à une autre (ce qui est un changement de forme : ne prenez pas « forme » comme contour ou silhouette : c’est aussi résonance, placement, rythmes, habitat…). Transformation n’est pas simple changement, il y a abandon et lâcher d’une forme avec sa complexité d’attributions, pour une nouvelle, qui généralement se crée – ce n’est donc pas une permutation non plus d’un état A à un état B, mais disons un passage de A à A’, A’ étant généré par A…

Transmutation implique changement de nature intrinsèque, c’est donc au-delà d’un changement de forme ou d’une transformation. De ce fait, la transmutation est un événement non seulement irréversible mais où toute la composition intrinsèque de l’Être – matérielle, fréquentielle, formelle-architecturale, résonatoire, fonctionnelle, locale (avec ce qui caractérise une localisation : dimension par ex. ou système solaire, etc…) – est transmutée. Ainsi Orionis est devenu une espèce d’hyper-système galactiforme et son intelligence s’est hyper-déployée tout en conservant ses mémoires et liens, mais sur de nouvelles boucles fréquentielles (formulations adaptées à votre lexique).

 

L’idée de disparition, dans l’ascension, des corps et de l’environnement matériel (telle qu’annoncée par certaines canalisations) est à comprendre comment ?

…Question de fond, car les croyances sont affolantes en ce domaine. Vos corps humains sont en pleine évolution avec, comme vous le savez, nouveaux programmes, nouvelles fonctions, ce qui n’est pas fait pour disparaître purement et simplement. Ce qui est appelé à (et est déjà en voie de) disparaître ou de ne plus être, c’est le vieux modèle…

Je sais que votre question est centrée sur le devenir du corps dit physique, disons d’ailleurs le véhicule (composé de nombreux aspects non de chair, en sus de la chair que vous connaissez)… Le corps de chair du véhicule est un gros bout du vieux modèle, avec surtout toutes les croyances et attachements liés à lui : on est en plein vieux modèle… Et un vieux modèle, ça finit au placard ou bien à la déchèterie ou à l’Armée du Salut; sachant que le placard permet de s’en détacher sans déchirement, pendant que le nouveau modèle agréable et neuf, multi-performant, est adopté…

Disons qu’actuellement et selon les individus, vous en êtes à l’essayage des nouveaux modèles. Certains les adoptent déjà « à la maison » mais ne sortent pas toujours avec, par souci de rester fonctionnels au sein des vieux modèles encore si répandus ; certains sont juste en train de les essayer à peine, ou de ne pas comprendre encore leur nécessité… – La métaphore (des vieux et nouveau modèles) n’est pas si simpliste, elle est très explicative, c’est très comparable.

Par conséquent, il est un moment où les vieux modèles, les corps 3D, vont perdre toute raison d’être employés puisque les nouveaux corps seront parfaitement opérants. En clair, vos corps physiques et vos véhicules sont en train de traverser ce processus de substitution, au rythme et à la vitesse qu’impose, disons, le consensus planétaire…

Vue sous cette perspective, avouez que votre question est devenue un peu plus sans objet au regard du stress qui s’y dissimule, n’est-ce-pas ? …Eh bien votre environnement traverse un processus comparable, puisque la planète et ses habitants sont très intimement et biologiquement liés.

…Ce qui est réellement important, c’est de reformuler la question en termes de fin de l’illusion, car vos corps et votre environnement matériel étant des illusions (auxquelles certes vous êtes fort accoutumés et encore dépendants, comme pour « manger » par exemple), la disparition de l’illusion va de pair avec la mise en action des « nouveaux corps » qui ne sont pas en principe illusions mais vérité. Le « passage de conscience » à ce niveau est un aspect délicat sans doute du processus… Lorsque la conscience véritable est entièrement établie, la conscience de l’illusion peut aller au placard et même au recyclage absolu. Là est aussi la simplicité et la vérité de la réponse à votre interrogation.

 

 

 

via Christine Anne K. le 12/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 14 septembre

Je
suis Gabriel, mes Aimés.

Ne
vous sentez pas floués. Personne ne vous a maltraités en ce processus de
transmutation qui était nécessaire en votre chemin de Lumière.

Vous
êtes à présent, pour ceux qui ont rencontré et quitté leur obscurité en ces
trois jours déroulés et achevés, votre propre Lumière, ainsi que jamais vous ne
l’avez été, ni dans cette vie ni dans aucune autre.

Vous
êtes les véritables Êtres de Pleine Lumière que vous avez attendus d’être.

Soyez
et portez votre Joie.

La
Mère des Mères vous regarde tendrement, car vous avez grandi.

Il
en est ainsi. Alleluia.

Gabriel,
Archange de l’Annonce, en ce 14 septembre de votre temps terrestre.

via
Christine Anne K. le 14/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis n°9 – 12 septembre


Semences
d’Etoiles, Enfants de l’Un, soyez en ce jour assurés de la Vérité qui réside en
vous.

Je
suis Orionis et vous me connaissez. Je vous parle, ainsi que de coutume en ce
canal chaque mois. J’ai choisi d’avancer à ce jour la date de mon intervention
de quelques jours en raison de l’événement que vous traversez actuellement.

Il
vous a certes été annoncé un événement visible, que vous ne voyez pas jusqu’à
maintenant, et cela vous renvoie à votre obscurité intérieure, ainsi qu’à votre
Lumière intérieure.

Seuls les événements intérieurs importent sur le chemin de
l’Être et de la Vérité.

Les événements extérieurs appartiennent à ce qui vous
coupe de l’intérieur, et à ce titre ils ont leur valeur – nous n’en disconviendrons
pas. Mais si l’obscurité extérieure a certes une fonction d’éveiller la
frayeur, la dissonance et de grandes remises en question matérielles et
personnelles, l’obscurité intérieure est un chemin à nul autre pareil pour
identifier la Vérité de la Lumière, cette Lumière intérieure dont il vous a été
parlé à maintes reprises et que vous souhaitez tous, sans exception.

Que
votre soleil-astre s’obscurcisse ou non, vous avez été confrontés – et vous l’êtes
encore à cette heure – à un travail intérieur sans précédent pour la plupart d’entre
vous, et vous n’en disconviendrez pas. Ce travail intérieur vous a fait
contacter ce que vous appelez des zones de confusion, de doute, de désarroi, de
colère, d’emportement, qui appartiennent à votre obscurité intérieure. Vous ne
pouviez rencontrer cette obscurité intérieure que par la déception et la
confusion engendrées par le fait d’attendre un fait extérieur qui ne se
produisait pas, ce fait étant annoncé par des canaux de Lumière dont la parole
vous était familière et qui répondaient à votre attente collective ainsi qu’à
vos attentes individuelles -ces attentes individuelles étant colorées pour
chacun de vos propres projections, formes mentales, désirs, egos spirituels et
quelques restes de naïveté peut-être.


C’est votre foi qui a été testée, et qui
ne cesse de l’être encore. Vous avez attendu un spectacle et vous avez été
confrontés au spectacle de votre déroute intérieure – pour certains – et cela est
le chemin.

Votre
obscurité personnelle, intime – voire obscurité de l’âme pour certains – se
trouve être le magnifique écrin de la naissance de votre Lumière. Et lorsque la
Lumière qui se cache au tréfonds de cette obscurité, et qui finalement va en
surgir, devient ce qui éclaire l’obscurité et la fait disparaître, il n’y a pas
de lumière plus éclatante, il n’y a pas de lumière plus réconfortante.

C’est la
Lumière de l’Un, c’est la Lumière de la Vérité, c’est la Lumière de l’Être dans
toute sa splendeur.

Vos
colères sont le chemin, de même que toutes vos récriminations, vos arguties,
vos conflits… Et une grande paix s’installe en vous lorsque vous acceptez tout
cela et savez vous abandonner à ce qui est, sans plus résister, sans plus
chercher à comprendre.

Il vous a été demandé d’être, et certains d’entre vous l’ont
oublié. Ne croyez pas que mes propos soient sévères. J’espère que c’est une
clarification, et vous avez toute ma bienveillance et mon Amour.

Certains
d’entre vous avaient encore des illusions à explorer et à mettre en lumière :
illusions intérieures, illusions personnelles, illusions mentales, illusions de
fausse lumière – et là encore, n’y voyez aucune sévérité : c’est le chemin
de votre Être et de votre Lumière… Et nous vous félicitons de votre avancée,
qui n’est pas terminée.

La
Beauté de ce que vous êtes va éclater à vos propres yeux, et ce ne sont pas des
mots vains !… Car j’entends déjà certains d’entre vous penser : « On n’arrête
pas de nous le dire ». Sachez vous regarder, sachez vous regarder dans l’instant,
dépouillé de toute croyance, dépouillé de toute argutie, émergeant de vos
doutes, nu comme un éclatant nouveau-né de Lumière : voici ce qui vous est
proposé en ces jours.

Accueillez-vous vous-même en cette nudité et en cette
Lumière, ne vous drapez pas inutilement dans les vieux oripeaux (pardonnez-moi
l’expression) de vos colères et de vos fausses certitudes. Pardonnez-vous à
vous-même, s’il en est encore besoin, et laissez surgir cette Beauté éclatante
et vraie de votre seule Lumière, dépouillée de ce que j’aimerais appeler les
dernières illusions qui encore ont pu la travestir – bien malgré vous, car je
connais votre sincérité et celle-ci n’est pas remise en question.

Marie,
la Mère des Mères, dont vous avez lu et entendu les nombreux messages, n’est
pas à remettre en cause, même si cela est douloureux pour votre mental et si
cela suscite – je le sais – encore quelques colères ou quelques confusions. Le
désir d’une mère est de faire avancer son enfant vers sa grandeur. Il était là
nécessaire, car c’était le moment, de vous faire pénétrer dans cette zone d’obscurité
intérieure qui vous permet d’accéder  – une fois passée, disons, la  tourmente de vos doutes et de vos colères – à votre
Être véritable.

Par
ailleurs sachez, comme certains d’entre vous l’ont constaté et n’ont pas fini
de le constater, que des transformations extrêmement importantes dans la
structure subtile de vos corps ont été et continuent d’être mises en place au
cours de cette période de trois jours, et qui vous permettront d’accéder, là
aussi et là encore, à la Vérité de votre Lumière débarrassée de beaucoup d’aspects
inutiles et encombrants de ce qui fut et qui n’a plus besoin d’être…Ainsi donc,
vous pouvez apprivoiser l’idée et la réalité d’avoir de nouveaux corps, et là
aussi vous observerez que votre corps physique tel que vous le voyez n’a pas l’air
d’avoir changé : le spectacle ne se situe pas là. Vous observerez donc, et je
vous en laisse le soin, qu’il y a beaucoup d’éléments modifiés, transmutés, dans
ce qui constitue ou constituait l’ensemble de vos corps dits subtils, et dans
votre structure énergétique liée au corps physique.

Ainsi
donc, cette période de trois jours où vous avez été invités au calme et au
retrait sur vous n’est pas une farce. C’est bien la mise en place de tout ce
processus de Vérité et de Lumière au niveau de vos structures mentales, de
votre psyché, de vos egos, ainsi qu’au niveau comme je viens de le dire, de vos
corps énergétiques et subtils. Libre à vous de le constater, et ce ne sera pas difficile.

Le processus n’est pas achevé puisque nous sommes actuellement à la fin du
deuxième jour. Je ne souhaite pas vous exposer en détails ce qui se produira
dans le dernier jour car il importe que vous soyez en silence et sans attentes,
sans projections, sans tentatives de maîtrise d’aucune manière sur les
processus qu’il vous est donné de vivre. Nous nous réjouissons de cette étape,
sachez-le.

Ce que vous appelez vos corps de Lumière vont être disponibles,
fonctionnels, et nous nous en réjouissons immensément. Cela est pour nous,
réellement, une très grande joie, joie que vous-mêmes allez découvrir. Nous n’en
doutons pas, pas un instant.

Je
vous invite donc à vous réjouir et à cultiver encore le calme, le silence, la
fluidité, le respect de la Joie, la bienveillance envers vous-même, ainsi qu’envers
vos doutes et colères, qu’il est préférable d’accepter que de refouler. Nous
ne vous demandons pas d’être des béni-oui-oui et de refouler vos sentiments
obscurs : cela n’est pas le chemin.

Confrontez-vous encore à votre obscurité si
cela vous est nécessaire : vous avez encore 24 h privilégiées pour cela.
Profitez-en, mes Très Chers.

Je
vous salue, moi Orionis, qui fut Melchisedek et que vous connaissez.

 

Questions-Réponses avec Suraïvan


Nous
savons que certains d’entre vous souhaiteraient un espace de questions
probablement. Ainsi donc Suraïvan va tenter de vous répondre, mais sachez que
certaines questions peuvent ne pas être acceptées. La raison en est que nous
souhaitons que pour le moment vous restiez confrontés à votre propre obscurité,
comme il a été dit. Ainsi donc les questions peuvent être en quelque sorte
filtrées…


Il est souvent question de corps de
Lumière. Est-ce un corps de Lumière ou un état de Lumière ?

C’est
un corps, mais un corps c’est également un état. C’est un corps ou une forme,
ou c’est une enveloppe, c’est une structure qui peut entrer en interaction
avec d’autres structures, alors qu’un état serait quelque chose de statique. Il
me semble que dans votre terminologie, cela fait sens…


Votre corps physique et
l’ensemble de votre structure appelée corps physique et corps subtils , qui
existaient jusqu’à maintenant et qui n’existent plus à ce jour dans cette forme-là (ainsi qu’il a déjà été dit) , pouvaient certes connaître des états de Lumière par
la voie mentale et subtile de la méditation par exemple ou de certaines autres
occasions d’extase. Je sais par ailleurs, chère Sœur, que tu as une expérience
personnelle très unique, et que l’état auquel tu penses a toute sa valeur. Mais
aujourd’hui, quand nous parlons de corps de Lumière, il s’agit bien d’un corps
qui est un véhicule personnel qui interagit avec d’autres corps et qui n’est
pas statique…Bien que l’état auquel tu réfères ne soit pas exactement ce qu’on
appelle statique, mais nous ne sommes pas là pour le décrire.

 

Ce travail qui actuellement se réalise
pour les trois jours, est-il bien un travail pour la  collectivité ou plus particulièrement pour les personnes déjà bien
engagées sur le chemin, même si toute la collectivité en profite ?

La
question est refusée.

 

Ce véhicule-corps de Lumière est-il le
véhicule qu’on appelle Merkabah et qui doit nous conduire au corps d’Êtreté ?

Il
s’agit du corps d’Êtreté. Mais la distinction entre le Merkabah et le corps d’Êtreté
est tout un débat dans lequel il n’est pas question d’entrer. Il n’y a pas une
telle différence entre les deux…

 

Sur d’autres messages reçus, il est
question de différents corps d’Êtreté, corps de cristal, de diamant, de
triangle… Est-il possible d’en avoir confirmation ? Quels sont les
différents types de corps d’Êtreté qui peuvent exister ?

Pourquoi
veux-tu une confirmation alors que ces choses ont été dites et redites ?…

Je ne crois pas être en mesure de donner la liste complète. Je ne peux pas
répondre non plus en termes de quantité. Il y a bien évidemment différentes
formes de corps d’Êtreté, ainsi qu’il vous l’a déjà été dit.

Je
vous invite à prendre conscience que ces questions vous mettent dans des
projections mentales, encore aujourd’hui, et que cela n’est pas réellement le
chemin le plus fluide vers votre Êtreté.

……

Il
vous est transmis ceci :

Rappelez-vous
que la Mère des Mères ne vous quitte pas des yeux, et observe avec Joie cette
étape qui vous fait grandir en vous laissant – tel un enfant qui apprend à
marcher – trébucher sous son regard attentif et avec tout son Amour. Alléluia.




via
Christine Anne K. le 12/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères / Marie du 9 septembre



Moi, Mère des Mères, mes Enfants très Aimés, je vous invite à vous prémunir contre toute perturbation extérieure dès lors qu’aura débuté le temps annoncé par moi (en votre jour 7 septembre), et qui débutera demain à la venue de la nuit.

Ne craignez pas d’être seuls car vous ne le serez pas. Les Légions de Lumière veillent et ma présence de Mère à votre côté sera constante. Soyez donc confiants et paisibles, et ne dormez pas dans la crainte ni l’incertitude.

Vous dormirez mes Enfants, abondamment, et vous serez en cette forme de sommeil, baignés de votre Lumière. Ma voix vous bercera et le battement de vos coeurs ne fera qu’Un avec le mien.

Il en est ainsi et n’en sera pas autrement mes Aimés. Réjouissez-vous et soyez.

Je vous parlerai demain encore, ainsi que Gabriel, Archange des transmutations et naissances de Lumière, Amen.

En ce jour 9 septembre de vos calendriers, je vous aime. A demain


(note horaire : ce message est reçu en France, vers 20h, venue de la nuit…)



via
Christine Anne K. le 09/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 9 septembre

 


Nous
sommes en présence de Gabriel…


Mes
Très Aimés, réjouissez-vous de ce qui advient et ne tremblez pas : vous
êtes – ainsi que l’enfant qui parait – vous êtes prêts. Que la vibration de
Gabriel vous accompagne dans cet avènement que vous allez connaître.

Je
suis Gabriel et vous me connaissez. Je suis celui qui annonça à différentes
reprises et à différents êtres, connus et inconnus, ce qui allait transformer
leur vie et faire éclore la Lumière. C’est ce qu’aujourd’hui je vous dis.

Il
y aura peu de mots. Mais recevez et engrammez ma vibration.

Sachez que je suis
avec vous. J’assiste
les naissances, j’assiste les transfigurations, j’assiste les révélations, j’assiste
les joies, j’assiste les débuts.

Accueillez
la vibration…

Recontactez
en vous la semence de Lumière et qu’elle se nourrisse à cette vibration, s’il
est besoin, pour trouver la force et la confiance nécessaires à sa meilleure
éclosion.

(silence d’effusion)


Soyez
dans la Lumière de vos Êtres et devenez le plein potentiel de cette Lumière.


Je
vous dis à demain, moi Gabriel, Archange.  Je
m’adresserai à vous avec la Mère des Mères. Qu’il en soit ainsi.

via
Christine Anne K. le 09/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°3

 


En ce jour de fête des lumières et
des couleurs et des triomphes, réjouissez-vous, vous tous, aimés, vibrants,
enfants de la Source et du Soleil.

 

Me voici, Eloha, créatrice des
univers dans lesquels votre eau s’insère aussi harmonieusement que la goutte
d’eau qui fait prisme parmi les autres dans la rosée du matin. Les eaux se
déploient cristallines, fugaces et joyeuses, frissonnantes, torrentielles, et
se déversent dans la joie de leur vibration-chant, afin de purifier et de
nourrir chacune de vos cellules et tout ce qui en vous, subtilement et non
seulement matériellement, se réjouit de la montée des eaux. Ce sont les eaux de
l’Amour.

 

Je peux créer des quantités d’eau, car
j’aime jouer avec cet élément, ainsi qu’avec les autres. Les miroitements de
l’eau tels que je te les ai montrés sont une source infinie de vibrations et de
géométries de Lumière qui te restituent les liens originels avec la création de
ton Etre et la pureté des eaux qui te constituaient à l’origine.

 

Jouez et dansez avec les eaux en
cette période où le feu et le feu de la Terre ainsi que le Feu du Ciel sont
tellement sollicitants, au travers non seulement de vos corps physiques mais de
l’ensemble des corps qui vous constituent. Admirez le pouvoir des eaux de se
défaire et de se refaire, d’épouser toutes les formes, de faire chanter la
moindre pierre sur leur trajet. L’eau accueille et épouse la forme de vos corps
lorsqu’elle vous reçoit en ses lacs, en ses bassins, en ses cavités en lesquelles
elle aime à se glisser. Ce sont les eaux matricielles dont je vous parle, car
ainsi que Marie vous l’a dit, il y a naissance, et toute naissance est une fête
des éléments; et les eaux primordiales sont ce qui accueille le passage de
l’Etre dans son incarnation ou sa naissance.

 

Je suis Eloha, je suis celle des
Elohim qui a créé chaque goutte d’eau de ce qui vous constitue, et dans chacune
de ces gouttes d’eau, j’ai mis tout mon Amour, toutes les informations les plus
ravissantes et les plus subtiles qu’il m’a plu d’introduire de Beauté, de jeu,
d’éducation, de sagesse. Vous êtes reliés les uns aux autres, à l’infini, par
cette eau qui vous constitue et qui fait que vous êtes Un. L’eau de chacun a
défini sa propre vibration, certes, mais l’eau de chacun appartient au grand
flux de l’Eau Unique. Cet élément vous reçoit et vous invite aujourd’hui dans
sa plénitude, et actuellement véhicule de nouvelles informations qu’il vous
importe d’accueillir, d’engrammer, d’être, afin que vous puissiez jouer avec
ce que vous êtes en train de devenir, de naître, ce que vous êtes appelés à
être dans votre nouvel Etre.

 

Il n’y a pas remplacement d’une
vieille eau par une nouvelle eau ; il y a simplement danse des eaux et,
avec les sons de ma harpe, j’informe de nouvelles mélodies l’ensemble de ces
eaux qui sont les vôtres. Je fais mon travail, je sers et je crée en toute
simplicité. Il vous appartient ensuite de jouer avec ce qui vous est donné
comme matière, comme énergie, comme enveloppes subtiles, afin vous-mêmes d’être
créateurs dans la ou les dimensions auxquelles vous appartenez et dans
lesquelles vous avez le pouvoir de circuler, de jouer, d’être et de travailler.
La créature continue de créer ce que le Créateur a engrammé…

 

Nous pourrions aussi parler de
l’élément feu, lequel vous constitue tout autant que les autres. Le feu et
l’eau s’aiment ; aucun des deux ne détruit l’autre, à la différence de ce
que vous croyez percevoir dans votre limitation encore actuelle. Le feu est
l’ami de l’eau, le feu aime faire exister l’eau, de même que l’eau aime jouer
avec le feu. Il ne m’appartient pas aujourd’hui de vous expliquer le feu, car
vous avez à le vivre, tout simplement. Chacune de vos cellules est actuellement
soumise au feu, mais rappelez-vous simplement que le feu est l’ami de l’eau.
Ainsi le feu, qui s’adresse à l’eau de vos cellules, les informe par la
Lumière, entre autres choses…

 

Ecoutez chanter l’eau, nourrissez
votre corps des eaux les plus pures, et les plus joyeuses et vivantes que vous
puissiez consommer. Il vous est possible de créer vos eaux… A partir d’une eau
matérielle qui a perdu ses qualités de pureté, de vie et de joie, vous pouvez
créer une eau vivante, joyeuse et pure, par le feu de votre lien à la Lumière,
par la Joie de votre Cœur, par votre demande et par votre jeu créateur. Ainsi
l’eau que vous pouvez boire peut être jouée comme une harpe par vous.
Profitez-en, faites-le, sachez-le, expérimentez-le, et jouez. Jouez non pas
comme l’imbécile qui joue à des jeux stupides, mais jouez comme le musicien,
jouez comme l’acteur du grand drame cosmique qui sans cesse se joue, se rejoue,
se déjoue, se sur-joue et se déploie, se surmultipliant, s’expansant, se
contractant, se retournant sur lui-même et se riant dans les rires de la
Source.

 

Le jeu de la Source est le plus
pur, le plus infiniment grandiose, intégral. Le jeu de la Source, bien que se
déployant en une infinité de directions, de formes, de mouvements et de
directions, est Un. Ainsi, il est une forme de jeu qui n’est autre que le chant
de l’Unité et c’est celui-là que je tente de vous transmettre à travers ces
visites et ces paroles. Il importe en effet dans votre actuelle transmutation,
que votre pouvoir de jouer vers l’Unité et dans l’Unité déploie ses
innombrables dons et facettes, afin que vous puissiez rejoindre la symphonie
des univers dont vous êtes, ainsi que je vous l’ai dit, chatoyants tels les
microscopiques gouttes de cette eau cristalline que je crée par mon chant d’Amour
vers la Source. Amen

 

Soyez en Joie. Je me réjouis de ces
visites. Je me réjouis de voir vos évolutions. Je me réjouis de votre
renaissance telle qu’elle est appelée à se produire. Nous sommes Un. Je vous
adresse tout mon Amour.

 

Eshtananda
vous fait savoir qu’il viendra à 18h demain.

 

 

 

via
Christine Anne K. le 14/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

MARIE – n°5



Que d’Amour,
que d’Amour, mes aimés, en ce jour vous est donné ! Sachez le recevoir,
sachez le répandre autour de vous. Non par votre volonté, mais simplement par
la radiance de vos Êtres, vous, mes
enfants bien-aimés.

Je suis
Marie, la Mère, rédemptrice, créatrice, toute aimante, toute divine, de par la
Grâce de notre chère Source, par laquelle je m’enfante afin de vous enfanter.

Je suis
Marie, la Divine Mère missionnée pour assister avec vous les ultimes moments et
contractions de cet accouchement de la Terre  – alléluia ! – qui va naître enfin à sa
nouvelle dimension de Lumière. Imaginez que cette naissance est accueillie avec
Amour, admiration et respect, par cette assemblée -invisible pour vous- d’Êtres émerveillés qui retiennent leur souffle et attendent, en actions de Grâce, cette
naissance unique.

Il y a
naissance, il y a également renaissance. Ainsi, chacun de vous connaît et va
connaître ce processus comme il vous l’a déjà été dit. Cette renaissance – pour
laquelle nous avons
à
d’autres
occasions
parlé de la métamorphose de la chenille en papillon – va vous affecter, bien évidemment, mais en toute Beauté.

Il va vous
falloir renoncer à certaines vieilles enveloppes, telles que votre corps
physique, ainsi que vous le nommez, votre corps de matière (il l’est encore
pour vous à ce jour) …Nous savons que cette représentation vous est difficile,
que vous la craignez. Néanmoins, sachez que vos cellules ont reçu l’information
à présent de la Renaissance, et ne craignent plus désormais ces mémoires de
destruction de la chair qui vous ont tant imprégnés. Il n’y pas, au sens ou
vous le craignez, destruction de la chair : il y a transmutation. Il
importe que cette notion soit ce qui prédomine dans vos pensées, dans vos cœurs,
dans vos façons de parler, et dans vos préparatifs.

Il n’y a
pas à se préparer pour une transmutation en accumulant certains objets, il y a
à accepter. Les conditions de cette acceptation peuvent être aménagées par
vous, en ce sens que vous pouvez créer ou définir un cocon, en quelque sorte, c’est-à-dire
un espace de confort et de protection. Le mot « protection » néanmoins
a une notion de danger, que nous ne souhaitons pas utiliser ; mais nous
comprenons que vous, dans votre mutation, êtes encore sensibles à l’idée de
fragilité qui pourrait être votre état au cours de cette métamorphose
importante, très importante, essentielle et inéluctable.

Ce processus – car c’est
un processus – est en cours et il s’imposera graduellement, n’ayez crainte.
Chaque individu cependant peut avoir un rythme dans le processus, qui lui est
propre, et certains se trouveront aller plus rapidement que d’autres. Certains
n’auront pas la moindre conscience du déroulement de ce processus et pourtant,
ils le vivront. Certains seront impatients, et l’impatience est une forme de
Joie. Il n’y aura ni premiers ni derniers, il y aura simplement justesse et
harmonie. Imaginez que chacun d’entre vous, comme au sortir d’une matrice
humaine, émergera accueilli, admiré, aimé, respecté, comme l’enfant qui naît au
sein d’une assemblée lumineuse, vibrante, aimante, de tous vos Frères célestes,
galactiques, pluri-célestes et multi-dimensionnels. Cela est votre destin.

Nous nous
réjouissons et vous encourageons à vous réjouir. Il vous a déjà été dit de ne
pas vous attacher aux manifestations de peur, d’obscurité, de brouillage, de
chaos, qui nécessairement accompagnent, dans la voie des ombres qui doivent se
dissoudre, le déroulement de ce processus. Vous ne devez pas combattre ces
ombres, vous ne devez pas les refuser; vous devez uniquement et seulement vous
concentrer et vous abandonner dans la Lumière, celle de votre Cœur, celle de
votre reliance individuelle et unique à la Source. C’est là le fil
indestructible et rayonnant qui vous tire, vous entraîne et vous emmène dans
le canal de cette naissance. Réjouissez-vous, mes aimés.

Ecoutez la
vibration de vos Cœurs. Elle est votre fenêtre vers l’écoute de la vibration et
de la musique des sphères, ainsi que vous la nommez. : la symphonie
céleste. Vous être partis du corps de cette vibration, vous êtes au service
dans l’immensité symphonique de cette vibration, qui est à la fois Lumière,
son, couleur, mouvement, mathématique, géométrie, architecture, Joie et Liberté.
Cela est un univers.

Un univers n’est donc pas -au sens où vous l’entendez dans
votre perception encore limitée- un espace d’objets cosmiques et célestes, même
s’étendant à l’infini et au sein duquel des phénomènes mystérieux pour vous se
produisent (cela, certes, a son existence). Mais c’est la vibration et son
architecture – telles que je vous en ai donné les éléments – qui constituent la
réalité, la complexité et la simplicité ainsi que la perfection sans cesse
renouvelées de tout univers.

Un univers
n’est qu’une goutte d’eau au regard de l’immensité de l’ensemble infiniment
croissant et décroissant de tous les multi-univers, qui sont en quelque sorte
un aspect du corps de la Source.

Cela n’est qu’une explication employant les
mots et les concepts de votre langage et qui reste limitative, ce dont je m’excuse
auprès de vous. Par ces propos, je cherche simplement à vous permettre d’élargir
vos représentations, afin que cette naissance se produise avec plus de Joie et
de facilité. Abandonnez-vous…

Nous aurons
de nombreuses occasions d’être ensemble, par le canal des Cœurs et de vos
pensées, car vos perceptions vont se déployer, et vous entendrez de mieux en
mieux, non seulement par votre canal auditif mais aussi par certains canaux
de nouvelles perceptions qui vont se développer petit à petit en vous.

Je
reviendrai quant à moi par la voix de ce canal – qui n’est pas le seul – m’exprimer
aussi quotidiennement qu’il se pourra à partir du 17 juillet, et cela tant qu’il
sera nécessaire et juste que cela soit.
Alléluia
!

Je vous remercie de votre présence, de votre dédication. Je vous encourage à être
au plus simple et au plus beau de ce que vous êtes réellement, chacun, chacune.
Mon intention vous accompagne à chaque instant, avec toute la vigilance aimante
qui est celle de votre Mère. Je vous bénis, je vous salue. Je reviendrai parler
par la voix de cette personne qui vous est chère, le 17 juillet, à cette heure
du zénith qui nous convient en ce canal et en ce lieu. Amen

via
Christine Anne K. le 12/07/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Sri Aurobindo n°1, Mère

 

Je vous salue, frères et soeurs en incarnation, enfants de la loi de l’Un.

Me voici parmi vous. Je suis Sri Aurobindo.

 

Je vous demande de vous recueillir quelques instants afin d’amplifier la
vibration qui nous est nécessaire pour communiquer.


silence

 

Vos cœurs sont le réceptacle. Ce que vous entendez avec vos oreilles n’a
pas tant d’importance que ce que votre cœur entend. Sachez-le car, dorénavant,
ce processus va se substituer progressivement à vos habitudes. Il importe donc
que vous acceptiez ce changement en toute conscience. Il va se dérouler par
étapes. Vous êtes déjà engagés dans ce processus. La première étape est en cours.
Je ne vais pas les dénombrer, ce n’est pas le moment.

 

Votre cœur est votre joyau. C‘est un joyau personnel mais vos cœurs sont
tous participants du même joyau unique. Sachez donc le reconnaître, et
reconnaissez que tout ce qui vous sépare vous empêche de cultiver au mieux votre
coeur. Lorsque le cœur de l’humanité vibrera à l’unisson, l’humanité aura
changé de dimension – ainsi que vous le dites.

 

Ne craignez pas de paraitre étranges voire ridicules dans certaines
occasions, si vous choisissez d’écouter votre cœur davantage que vos oreilles,
davantage que votre mental, davantage que la logique qui encombre actuellement
vos pensées, parfois. Il ne s’agit pas, comprenez-le bien, de dire que la
logique est une absurdité, car les nombres et la mathématique, les géométries,
sont partie prenante de la Création et de l’Univers. Néanmoins, « la logique » – ainsi que la déformation de votre pensée et de votre culture la dénomment – , celle
qui réfère à la raison pour fermer le cœur, est celle-là que j’ai désignée.
Ainsi donc ne craignez pas de renoncer à l’employer. Cela ne sera pas l’effet
de votre volonté. Simplement, il importe que vous posiez cette intention. Si
vous usiez de votre volonté, cela serait un nouvel enfermement : tel n’est pas
le propos, tel n’est pas ce qui est à réaliser.

 

Votre cœur n’a de cesse aujourd’hui de se découvrir lui-même, du moins en
votre conscience. Réjouissez-vous de cela : c’est votre libération. Je n’ignore
pas que nombre d’entre vous ne savent pas utiliser leur cœur ainsi que je le
dis. Du moins, vous croyez que vous ne le savez pas, vous en êtes même
persuadés : cela est faux. Certains voiles d’illusion vous masquent encore
votre simple vérité. Ne craignez pas de les balayer lorsque vous les repérez,
ne craignez pas de les laisser se balayer eux-mêmes par la force du vent de la
Vérité qui souffle, de par la Lumière qui actuellement est envoyée vers vous.
Acceptez d’être les pionniers de votre propre découverte. Cela est l’expérience
la plus immense qu’il vous soit donné de traverser dans cette vie : ne lui
tournez pas le dos. Accueillez les changements qui s’opèrent en vous comme on
accueille un invité de marque. Et l‘invité de marque, c’est vous-même.

 

Votre cœur est le joyau inébranlable de votre vérité, de votre être, de
votre joie, de votre essence, il est la porte vers ce que vous appelez la
nouvelle dimension. Cela vous a déjà été dit, mais vous ne l’avez pas encore
entendu suffisamment. Ceci n’est pas un reproche, nous ne sommes là que pour
vous aider et nous savons que le chemin n’est pas forcément facile pour vous et
que vos doutes, vos egos, vos pensées de défaite vous assaillent. Cela est le
chemin. Mais le chemin ne consiste pas à s’enliser dans ces doutes et ces
pensées de défaite. Ce n’est pas réellement un combat, c’est juste une
opération de transmutation qu’il vous est suggéré de réaliser en vous.

 

Bien évidemment ces mots vont vous sembler mystérieux, du moins à beaucoup
d’entre vous : qu’est-ce qu’une transmutation ? Le cœur est un organe
de transmutation. Au lieu, par conséquent, de vous expliquer en détails les
principes alchimiques, électro-physiques, biologiques, astrophysiques, etc.
d’une transmutation, je vous invite davantage à vous abandonner dans l’espace
du cœur à cette transmutation, qui ne peut que se produire dès lors que vous en
accueillez en toute simplicité la possibilité. Ne vous posez pas en observateur
de cette transmutation car votre mental alors reprend le pouvoir. Je
sais que cela est difficile pour vous. C’est le chemin. Admettez que cela sera
facile, car cela aussi est le chemin.

 

Donnez à votre cœur les condiments et les nutriments de l’Amour : de la
bienveillance, de l’innocence, de la joie de vivre, de la joie de la découverte
de l’immense bonheur d’aller rejoindre la Source en vous. Ces condiments sont
indispensables à votre évolution. Pourquoi parler de condiments ? Il
s’agit, disons, d’adjuvants à un processus alchimique, si l’on veut employer un
mot qui réfère un petit peu à la cuisine. Il s’agit donc d’adjuvants à ce
processus, qui ne peuvent que le renforcer, le rehausser et le parfaire dans
son déroulement. Je ne vous invite pas pour autant à faire la cuisine -ce serait
là une voie de détournement- , je vous invite simplement à être, et cela vous le
savez. Il ne s’agit pas de cuisiner votre être, il s’agit de l’accompagner dans
sa nouvelle naissance, dans son extrusion de votre personnalité.

 

…Je souhaite, je demande, je désire, vous faire part de la venue parmi nous
de ma compagne, pleine d’Amour et de grâce qui à présent vient se joindre à
notre assemblée.

silence accueillant la venue de Mère, qui ensuite prend la parole:

 

… Mes chers enfants, soyez remerciés de votre présence et de votre
constance.

Soyez remerciés de vos efforts que nous apprécions tant. Ne croyez
pas qu’il vous soit demandé des choses difficiles. Votre cœur les
connaît ; c’est votre mental qui ne les connaît pas. Votre cœur les
connaît de toute éternité. Acceptez donc de redevenir des enfants pour aider
votre cœur à retrouver son véritable chemin, sa véritable expansion d’être.


Ainsi que Marie vous l’a dit, vous êtes également des créateurs. Puisez en
votre cœur cela, et partagez-le avec Amour les uns avec les autres, les uns
pour les autres, sans compter, sans évaluer, sans mesurer, mais en toute
simplicité, donnez, donnez encore et encore et ne craignez pas non plus de
recevoir. Il n’y a pas de donner sans recevoir.

 

C’était là ce que j’avais à vous dire. Je suis Mère.

Je laisse la place à mon compagnon, dans ce canal…

 

silence, puis S.Aurobindo parle à nouveau :

 

Je vous invite à garder le silence quelques instants et je vous invite à
écouter simplement votre cœur.


Ne minimisez pas l’organe physique au profit du
centre énergétique. L’organe physique, le cœur, n’est pas un simple morceau de
chair qui envoie le sang mécaniquement dans votre corps. Cet organe est ce qui
vous relie à la Source. Il porte la vibration indéfectible de la Source et c’est
ainsi que votre incarnation a été rendue possible. Par conséquent, il est une
bonne chose de vous concentrer sur votre cœur physique si cela est pour vous le
chemin. C’est au sein du cœur physique que réside subtilement le lieu sacré qui
est votre source intérieure. De nombreux enseignants l’ont déjà enseigné dans
d’autres traditions.

 

Je n’ai rien d’autre à vous dire. Néanmoins je suis prêt à entendre vos
questions, s’il y en a, concernant ce qui a été dit aujourd’hui et concernant
ce qui peut vous sembler nécessaire à demander.

Je suis Aurobindo et je m’adresse à vous par l’intermédiaire de cette
femme qui est là, et que je vous invite à respecter dans ce travail qu’elle
réalise avec soin.

 

(il n’y a pas de questions posées)

S’il n’y a pas de questions, avant de me retirer, je souhaite vous
indiquer que cette personne qui me sert de canal est à même de vous enseigner
ces outils de l’écoute. Je sais qu’elle résis
te à cela. Je vous demande donc de
l’accompagner dans cette gestation, qu’il importe qu’elle réalise. Je vous
remercie. Je vous dis à bientôt.




via Christine Anne K. le 17/03/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.