Questions/Réponses – n°29

 

ceci fait directement suite et référence à l’intervention de Kerim Hel Ak Ind’a Ish des Pléiades

 

 

Dans nos relations les uns avec les autres, est-ce que ce système de cercle fonctionne aussi ?

Vous pouvez le faire fonctionner ainsi, ce qui peut vous élever au-dessus de certains désagréments de relations parfois trop duelles, ou triangulaires par exemple; ou de tous les modèles qui peuvent créer des tensions. La fonction du cercle est parfaitement harmonisante… Le nombre de places que l’on pose sur un cercle est relativement infini, mais disons qu’un minimum de huit est une excellente formule pour les relations.

 

Un huit qui symbolise l’infini ?

Le huit est un nombre, et l’ensemble des géométries que vous dites sacrées, les géométries célestes et cosmiques, fonctionnent sur des bases numériques. Le symbole de l’infini est certes un huit renversé, mais c’est un symbole et ce n’est pas un nombre. J’espère que la différence est claire pour toi ,mais j’en suis sûr. Par ailleurs cet exemple de huit n’est qu’une possibilité car il y a des combinaisons à base 3, à base 4, etc. des combinaisons à base 9… Donc là je vous propose une combinaison à base 8. Il peut y avoir des combinaisons à base 72 aussi bien – mais cela ferait un grand nombre…Je sais d’ailleurs que certains d’entre vous participent à un grand groupe d’individus, et que vous pourriez jouer à placer ce grand groupe en cercle, et le nombre que vous êtes  (je ne le connais pas exactement ) peut certainement et bien évidemment se disposer sur un tel cercle.

 

Comment fonctionnent les polarités sur un tel cercle ? Est-ce les points diamétralement opposés qui sont en polarité, ou est-ce plus « sophistiqué » ?

On pourrait dire cela, ma très chère : c’est effectivement une notion basique de polarité. Mais en réalité -et quoique je vous invite peut-être à commencer à vous représenter les choses dans le cadre de cette notion basique, pour vous entraîner, disons- mais donc en réalité la disposition des polarités n’est pas forcément sur des lignes diamétrales mais elles peuvent être posées sur des lignes plus courtes… Et il arrive que les polarités installées entre les positions qui font le pourtour d’un tel cercle, créent elles-mêmes, à l’intérieur d’un même cercle, et de même qu’en votre géométrie plane, une forme.

…Prenons par exemple un octaèdre, puisque nous avons parlé d’un cercle à huit positions, et que les polarités en ce cas peuvent se distribuer non seulement en face à face mais également dans des lignes annexes (obliques par exemple, etc.) Je vous invite donc pour vous entraîner à rester dans la notion basique des polarités face à face pour commencer; mais vous apprendrez très rapidement à entendre -et à ressentir, et à utiliser- le fait que les polarités sont un peu plus variées.

 

Serait-il judicieux d’introduire un pilier de lumière au milieu du cercle ?

Ma très chère soeur, je ne sais pas  bien ce que tu appelles un pilier de lumière. Je pense que c’est une notion qui certes appartient au langage du troisième oeil de votre matrice, et qui je pense s’applique également à des situations énergétiques de Lumière, qui certes existent mais que je ne saurais véritablement appeler un pilier. On pourrait peut-être parler d’un couloir ou d’une colonne…

Le sens de ta question ne m’échappe pas. Le cercle en soi ne nécessite pas qu’on y rajoute un dispositif supplémentaire. Si ce dispositif a un sens là où il doit être, c’est une information autre. La combinatoire de plusieurs formes n’est évidemment pas interdite, mais elle répond à des objectifs non seulement d’intentions et de bonnes intentions, mais également à des contraintes numériques et harmoniques. Ainsi je ne vous encourage pas au bricolage dans l’état actuel de vos capacités et de vos connaissances. Je vous invite donc à vous abstenir, ma très chère, dans l’état actuel des choses, de vouloir pratiquer tout type de bricolage de ce genre. Quand vous aurez acquis plus d’expérience, les choses seront différentes. Je te remercie de ta question.

 

…Puisqu’une autre question ne vient pas, je vais y faire réponse quand même. Dans l’absence de formulation de cette question, la réponse est néanmoins celle-ci :

Les positions en cercle dont je vous parle sont fondées, ainsi que je l’ai dit, sur des relations harmoniques qui les sous-tendent. Il y a donc un usage des sons, comme vous l’avez certainement et immanquablement remarqué dans la transmission. Sachez que vous ne devez pas considérer par conséquent l’usage d’un cercle, ainsi que je vous l’ai suggéré, comme une notion intellectuelle, mais bien comme une notion autant géométrique, que numérique, que sonore, et cela est fort important : il ne peut pas y avoir de forme de ce type sans qu’elle soit parcourue par des fréquences sonores. Si donc vous vous extrayez des fréquences qui sont des fréquences sonores véritables pour vous poser dans des fréquences strictement mentales, vos cercles n’ont pas de vie, ils sont des illusions. Cela est fort important car je ne vous invite pas à élaborer des cercles illusoires, mes très chers.

 

…Je continue puisqu’il n’y a pas de question suite à cette dernière intervention. Comment, me direz-vous, pratiquer ces sons dans un cercle ?

Eh bien, sachez que chacun d’entre vous est un émetteur sonore, non seulement avec votre voix et avec votre voix subtile, mais également par vos fréquences naturelles. Il importe que vous soyez à l’écoute de tous ces sons c’est-à-dire de ceux que vous entendez avec vos oreilles et de ceux que vous n’entendez qu’avec votre écoute subtile et votre écoute fréquentielle : cela pour l’harmonie générale et le véritable fonctionnement harmonique, sonore et numérique de ces formes que nous vous proposons d’adopter. Je sais que cette dernière série de phrases reste assez théorique, mais c’est qu’il vous appartient de les expérimenter dans votre niveau de réalité et dans ce que sont vos corps. Je ne peux vous livrer que cette base théorique car il vous appartient de mettre cela en pratique, et je ne suis pas un instructeur suffisamment compétent et expérimenté en le domaine qui concerne vos corps et votre espace.

 

Je vous remercie de votre attention et me réjouis encore une fois de votre participation. Je vais me retirer. Je me nomme donc Kerim Hel Ak et je viens, ainsi que je l’ai dit, des Pléiades. Alleluiah.

 

 

 

via Christine Anne K. le 31/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Une réflexion au sujet de « Questions/Réponses – n°29 »

  1. Les sons.. comme la roche tirée sur l’eau qui fabrique l’onde.. spécial.. J’arrive pas à saisir où il veut en venir avec ça..adopter des formes..laisser venir .. Couscous Christiane!! Bisouss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *