Eshtananda – n°5


Frères et Sœurs, Amis, Eshtananda je suis.

Je crée des mondes, ainsi que je vous l’ai déjà dit. Je fais partie des
Elohim, créateurs des mondes, et je remplis ma mission dans la Joie et le
Service. Dans la musique de mon cœur se trouvent les racines, les germes de ce
que je fais exister. Ces tâches parfois m’occupent durant des éons de votre
temps. Qu’elles soient immenses ou réduites, je m’y emploie avec toute la
sagesse dont je peux disposer, tout l’Amour, tout le désir de bien faire qui se
trouvent en moi, et tout l’amusement qui incombe à ce qu’on appelle le chemin
de la création dans son processus et ses découvertes.

Amusement ne signifie pas ici frivolité. Le mot amusement a déjà été
abondamment traité dans ces pages, en particulier par notre bien aimé Ashtir,
je crois, ainsi que par ma sœur Eloha. Je partage donc cette philosophie, même
si je suis un Elohim assez sérieux (si l’on peut dire, car le mot sérieux ne
convient absolument pas, à vrai dire, pour me désigner)…Je suis simplement ce
que je suis, et ainsi je suis aligné : là est la forme de sérieux à
laquelle je me réfère. Etant aligné avec ma Vérité, je suis dans ce que je suis
et ainsi, en tant que créateur ou créatrice – car je n’ai pas vraiment au sens
où vous l’entendez de sexe –, je suis aligné avec mon énergie créatrice et tous
les moyens dont je dispose et qui sont infiniment nombreux.

Je me réjouis donc et je ne cesse de me réjouir de ce que j’ai à être et
à faire. Cela est ma Joie et mon Service de toute éternité, et je ne saurais
m’en lasser. La lassitude n’appartient à vrai dire qu’à votre dimension, car
elle provient d’une perte d’énergie et d’un sentiment d’ennui ou de désintérêt
qui ne sont provoqués que par la perte de contact avec votre véritable énergie,
qu’elle soit créatrice ou simplement agissante. Sachez donc qu’il n’y a pas de
lassitude, il n’y a pas de routine, il n’y a pas d’ennui : il y a le
Service, la Joie, la découverte et la recherche d’une perfection.

Les mondes que je crée deviennent autonomes et cela est ma Joie
également. Parfois je les visite et je contemple quelques instants ce qu’il s’y
produit, ce qui est. J’observe l’évolution de ce que j’y ai mis et cela est
bien. Parfois, je fais des erreurs car cela fait partie de la découverte. Je
vous parle de mes erreurs afin de ne pas me placer sur un piédestal, mais j’en
fais peu, à vrai dire, sinon je ne serais pas à la hauteur de mes
responsabilités. Mes erreurs sont perfectibles et cela est le chemin.

Ainsi n’hésitez pas, soyez créateurs à votre niveau, même si (pour
certains d’entre vous) vous pouvez juger que c’est un très petit niveau. Vous
allez avoir un monde à créer très prochainement, et certains d’entre vous sont
déjà au travail. Il importe donc que vous connaissiez non seulement quelques
outils que vous pourriez avoir oubliés, mais aussi la certitude de la Joie
d’opérer ces travaux, ainsi que des aides qui vous seront fournies par nous et
par d’autres qui nous aident et qui vous aideront. Il y a quelques artisans
fabuleux qui oeuvrent dans ces créations de par leur extraordinaire
savoir-faire de certains aspects de formes, de résonances, d’articulations, de
réseaux, de mises en concordance et d’autres réalisations techniques
indispensables à la véritable existence, agissante et vivante, de tout ce qui
se crée pour être,  pour durer, et pour
interagir avec un environnement.

Dans votre monde, les sciences sont séparées, et les arts, et les
sciences, et les philosophies sont des branches différentes dans vos
universités. Ainsi, tout est cloisonné, et rien ne peut réellement interagir au
sens où l’interaction est réellement créatrice et productrice. Mais au niveau
de création qui est le nôtre – et qui devra être le vôtre pour ceux qui l’agiront
– il n’y a pas de cloisonnement entre les mathématiques, la musique, la
colorimétrie; la science des nombres et des vibrations s’allie à la subtilité
des couleurs, à l’emploi de fractales de Lumière et de fractales sonores,
faisant appel aux ressources également de la matière dans tous ses composants,
ainsi qu’à l’énergie des éléments. Tout cela est en interaction avec encore
d’autres principes que je n’énumèrerai pas tous, mais qui au niveau du
patrimoine de vos savoirs relèvent de différentes sciences, disciplines,
parfois ésotériques également (mais cela n’est pas le fin mot de la création : je parle de l’ésotérique).

La création est ouverte, la création est simple, la
création est orchestrée, la création fait agir de nombreuses forces, de
nombreuses lois et elle en crée. Mais sachez que tout est en vous. Il vous
appartient simplement de connaître ou de reconnaître votre pouvoir et votre
Liberté. La Liberté du cœur, dont la Mère des Mères vous a parlé hier, est
indispensable et naturelle dans ces mises en œuvre dont je vous parle.

Observez quelques instants votre main, par exemple. Votre main à
laquelle vous êtes tellement habitués est un trésor de compétences raffinées,
complexes et orchestrées… Mais outre ce que vous en connaissez en termes
d’ossature, de ligaments, de connections nerveuses, de peau, de circulation
sanguine, de méridiens d’acupuncture, etc., sachez que votre main recèle encore
bien des compétences et des secrets qui sont trop subtils pour que votre panel
scientifique se soit intéressé à les observer. Il y a dans vos doigts des
messages vibratoires, il y a dans la paume de votre main également des
encodages qui vous relient à ce que vous devriez être et à vos pouvoirs. Cela
n’est qu’un exemple. Ainsi l’ensemble de votre corps peut être lu et regardé de
la même manière, et je vais très vite dans ce que je viens de vous dire, c’est un
survol. Concernant votre main, je vous dirai aussi – histoire de vous ouvrir un
peu à d’autres observations – que sa construction est également fondée sur des
aspects musicaux et des ratios qui utilisent ce que vous appelez le nombre
d’or, et que ses mouvements sont inspirés par certains corps célestes dont vous
n’avez pas connaissance, mais qui ont servi en partie d’inspirateurs ou de
modèles pour reproduire les compétences qu’il fut souhaité d’offrir, lors de
votre création, à cet organe fort intéressant et d’une utilité radicale dans
votre fonctionnement. Vos mains contiennent également des codes de création qui
leur permettent – en reliance avec votre organe cérébral – d’effectuer des
tâches de créateurs dans votre dimension. Tout cela est inscrit dans des
programmes (pour employer un mot qui réfère à une de vos sciences). Ainsi la
nature, ce que vous appelez « la Nature », contient également de forts nombreux
programmes dont vous n’avez pas la moindre idée, mais pour lesquels l’exemple
de votre main, que j’ai survolé, peut vous indiquer la marche à suivre pour les
envisager.

A vrai dire, tous ces programmes – et là je parle de votre corps – sont
parfaitement lisibles dans vos programmes génétiques et dans les codes de vos
ADN, dont les scientifiques ont observé qu’une grande partie en apparence ne
sert à rien, alors que justement ils contiennent ces innombrables programmes
subtils – ainsi que d’autres parmi lesquels, comme vous le savez, certains vous
relient à la Lumière, la vraie, l’authentique, la Source. Tout cela bien
évidemment – et beaucoup d’entre vous le savent – a été abondamment trafiqué
par la suite, distordu, écrasé. Certaines
chaînes ont été volontairement coupées, certains codes ont été remplacés par
d’autres, pervers, etc. Je n’entrerai pas dans ces détails, inutilement
désagréables aujourd’hui, car aujourd’hui tout cela est dans un processus, non
seulement de restauration, mais d’illumination.  Vous êtes en train de revenir à votre
véritable nature et ainsi de pouvoir recouvrer tous vos pouvoirs. Et c’est
ainsi que vous allez pouvoir créer, recréer un monde pour vous, assez
prochainement (du moins je le souhaite, et nous le souhaitons tous).

Voilà ce que j’avais à vous dire, mes très chers Frères et Sœurs, Amis,
Aimés. Je vous invite donc à être ce que vous êtes, et à retrouver en vous les
inscriptions de la mémoire de la création d’origine qui vous a faits bien plus
extraordinaires que ce que vous pourriez croire aujourd’hui, en voyant ce qui
n’est plus si parfait mais qui ne cesse à présent de le redevenir.

Je vous salue. Je suis Eshtananda.

 

via Christine Anne K. le 8/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères du 7 novembre


Ô mes Aimés,
mes Enfants, vous êtes la Joie de mon cœur de Mère.

Soyez la Joie de votre
propre cœur et les uns des autres. Ainsi vous accomplirez ce qui était demandé
en son temps par Jeshua, qui fut mon fils lorsque je m’appelai Marie. Je suis
la Mère des Mères, en tous mes Noms sacrés, en toutes mes formes, connues ou
inconnues de vous, celle qui habite tous les cœurs – car aucun cœur ne peut
ignorer l’existence et la vibration de la Mère des Mères, cela est impossible.

Je m’adresse
à vous en ce jour 7 novembre de vos calendriers encore en cours, et c’est avec
Joie que je reviens vous parler en ce canal. Sachez, mes Enfants, que votre
libération ne cesse de s’avancer, de se développer, grâce à vous, et grâce à
tous ceux qui vous observent, et qui de tout leur Amour dénouent encore les fils
de ce qui doit être dénoué, pour vous extraire de ce filet qui vous a privé de
votre contact authentique, vrai, simple et amoureux avec votre vraie dimension,
avec la Lumière, avec la Source, votre Source, notre Source. Ainsi, je vous
affirme que votre Liberté va grandissant, car je sais que certains d’entre vous
ne le perçoivent pas encore, enfermés qu’ils sont dans les représentations
obligées par leur vie dite quotidienne, dans les structures et les infrastructures
d’illusion -mais bien réelles pour vos corps qui encore sont là ou semblent être
là.

Ainsi je vous
parle de votre
Liberté, car sans Liberté vous ne sauriez réellement être vous.
La
Liberté est une affaire de cœur, car il s’agit avant tout de la Liberté du
cœur. Bien évidemment votre liberté physique, morale, sociale, votre liberté de
mouvement, votre liberté de choix, votre liberté de pensée, votre liberté
d’agir – toutes autant que les autres – sont des formes de liberté qui ont
toute leur valeur et leur importance, et que nous vous souhaitons pleinement.
Néanmoins, la Liberté du cœur est celle qui réellement vous portera dans ce que
j’appelle votre véritable
Liberté.

Qu’est-ce que
la
Liberté du cœur ? C’est une légèreté, c’est une joie, c’est un confort
du cœur, de soi-même avec soi-même, c’est une non-dépendance, que ce soit à des
maîtres extérieurs, que ce soit à des personnes extérieures considérées
illusoirement comme indispensables, c’est une non dépendance à toute forme
d’illusion, ainsi qu’à toute forme d’ego car votre ego n’est pas votre Liberté.
Votre ego est une illusion de liberté, et crée – très habilement parfois – de
grandes illusions de liberté. Lorsque vous vous enfermez dans ces illusions de
liberté crées par votre ego, vous risquez de ne plus savoir vous tourner à
l’intérieur vers la
Liberté du cœur. La Liberté du cœur, c’est ce lieu où
réside votre rencontre unique – on pourrait dire en tête à tête – avec la
Source, qui n’est autre que vous-même en cet instant-là. La
Liberté du cœur,
c’est aussi la certitude simple, joyeuse et vraie que tu es Toi, et cela est une
grande joie et une grande révélation : car ne plus chercher à l’extérieur de toi
ce qui est Toi devient une grande
Liberté, et non pas un enfermement en soi (comme certains egos pourraient le rétorquer).

La Liberté
vous invite à retrouver l’authenticité de l’enfant, car l’enfant est Libre ; même si l’enfant a besoin de sa mère, il est Libre. Votre
Liberté
vous permet aussi d’accorder sans aucune arrière-pensée la
Liberté à quiconque
est près de vous : ainsi se crée le respect mutuel, ainsi se crée les
synergies véritables dans l’Amour partagé, le respect, la co-création, la Joie,
le cheminement – soit partagé, soit réciproquement partagé ou accompagné.

Ne craignez
donc pas votre
Liberté. Je parle ainsi car je sais que cette forme de liberté
est si souveraine qu’elle peut être crainte par certains, qui n’oseraient pas
se l’accorder ou qui préfèreraient lui substituer des libertés illusoires qui satisfont
davantage leur besoin de se conformer à des images extérieures ou à des
conforts illusoires de leur ego qu’ils craignent d’abandonner. A ceux-là je
dis : « Ne craignez pas votre
Liberté véritable. Allez la chercher en
vous. Oubliez ce qui se fait, ce qui se montre et ce qui se dit autour de vous.
Ne cherchez pas à plaire, ne cherchez pas à être l’autre, ne cherchez pas à
aller là où votre cœur ne souhaite pas aller. Si vous trouvez le chemin de
votre
Liberté intérieure du cœur, votre Liberté de Lumière, vous serez capables
de supporter bien mieux toute contrainte extérieure passagère, car en votre
cœur personne ne peut vous priver de votre
Liberté, cela n’existe pas. »

Je vous
souhaite Libres, mes Enfants, car la Mère souhaite la
Liberté de ses enfants.
La Mère ne souhaite pas les maintenir dans la dépendance, pas même de son image
de mère, pas même de sa parole. En disant ces mots, je ne crains pas de vous
voir me tourner le dos, car vous ne vous tourneriez le dos alors qu’à vous-mêmes. En
réalité, nos cœurs sont unis et nous ne faisons qu’Un. Il est donc impossible
que se libérer signifie tourner le dos à l’autre. (Et lorsque je disais
précédemment qu’être libre c’était par exemple ne pas vouloir ressembler à
l’autre ou se conformer à des images extérieures, je ne me contredis pas.)

Pour
être Libre comme je vous invite à l’être, il n’est pas besoin de tourner le dos
à qui que ce soit. Il n’est besoin que de se tourner vers soi. Ne faites pas
donc de confusion : être Libre n’est pas s’opposer, être Libre c’est se
retrouver. Être
Libre n’est pas se séparer : être Libre, c’est respecter
son propre chemin et respecter sa flamme intérieure… Cela, parfois, peut vous
amener à vous séparer de certaines personnes dont le chemin n’accompagne pas le
vôtre ou cesse de l’accompagner : mais cela n’est pas tourner le dos, c’est simplement reconnaître la liberté de chacun, dans le respect, la
tolérance, l’amour, la confiance et la fraternité.

Ainsi, mes
Enfants, je vous invite à regarder avec Joie la Liberté qui va s’offrir à vous
de plus en plus, car cela est le seul chemin qui peut vous unir davantage les
uns aux autres, et cela est le seul chemin qui peut vous faire abandonner la
plus grande partie de vos illusions, celles que le monde environnant cherche à
vous imposer encore. Lorsque vous trouverez votre
Liberté, vous apprendrez à
connaître sa vibration dans votre cœur et vous n’aurez plus envie de la perdre
ou de la recouvrir d’illusion. Cette
Liberté dont je vous parle est d’une
grande simplicité et cependant, elle ouvre des espaces immenses dans lesquels
vous serez chez vous, que vous pourrez aller explorer, dans lesquels vous
pourrez voyager, dans lesquels vous aurez toute latitude d’explorer, de créer,
de jouer et d’aimer.

Ainsi ne
craignez pas cette ouverture, ainsi ne lui tournez pas le dos sous le prétexte
fallacieux que ce serait impossible, que ce serait trop facile, que ce serait
moins intéressant que ce que vous croyez être et qui n’est qu’illusoire.
Abreuvez-vous à la source de votre
Liberté et vous verrez que son eau claire et
fraîche, lumineuse, vivante, vous régalera comme jamais. Mon cœur vous appelle
de toute sa force à être Libres, à être vous, à retrouver vos pleins pouvoirs,
à endosser votre manteau de Lumière. Et tout cela vous le pouvez si vous
acceptez de regarder en vous et de vous dépouiller de ce qui n’est pas vous.
Ainsi vous vous aimerez pour ce que vous êtes et il n’y a pas de plus grande
Joie de soi-même à soi-même, et de soi-même à celui qui est à côté.

Je vous aime,
je vous chéris, je vous observe avec toute la Joie attentive d’une mère qui
regarde la progression merveilleuse, joyeuse, créative de son enfant, et vous
êtes tous mes Enfants, tous autant que vous êtes. Et je n’oublie personne,
jamais, même ceux qui sont cachés… Et celui-là là-bas qui se cache, je le
chéris tout particulièrement : lui et aucun autre que lui , lorsque c’est lui que
je regarde. Et il en est de même pour chacun d’entre vous, mes Enfants.

Soyez Libres. Je vous aime, moi Mère des Mères, nommée Marie, Isis et d’autres noms que vous
connaissez ou ne connaissez pas. Je vous dis à bientôt.

via Christine Anne K. le 7/11/2010
Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont
nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 7 novembre


Je suis Gabriel, et je m’adresse à vos cœurs, Bien-Aimés, chers Frères et Sœurs, Enfants de l’Un.

Je suis venu vous dire la Lumière qui
s’annonce, qui s’annonce si prochainement maintenant, pour chacun de vous, en
chacun de vos foyers : Lumière qui frappe à la porte non seulement de vos
cœurs, de vos êtres, de vos lieux de vie.

Aucune porte ne pourra rester fermée à
cette Lumière. Aucun cœur ne pourra s’y soustraire. Aucun regard ne pourra s’en
détourner. Aucun ego ne pourra l’affronter.

Ainsi donc accueillez, accueillez
ce qui vient, accueillez ce qui sera, et abandonnez-vous à cette joie, pour peu
que vous ayez accepté de regarder librement vers la vraie réalité, et non pas
de continuer à tourner votre regard vers les mondes d’illusion qui peuvent
encore (pour peu de temps) happer votre attention, votre intelligence, vos
ressources, et même vos cœurs parfois – cela lorsque vos cœurs se sont fermés à
leur propre Lumière.

Je suis venu vous annoncer quelque
chose qui frappe à la porte de vos cœurs, et que les mots ne peuvent réellement
décrire en votre langage – et que votre mental ne peut réellement se décrire à
lui-même et appréhender de façon authentique… Car c’est votre cœur qui doit le
reconnaître, davantage que le pouvoir de votre pensée qui verbalise, qui
théorise, qui mesure, qui comprend ou croit comprendre… Une annonce se fait dans le cœur.

Je ne vous annonce pas la Fin des
Temps. Je ne vous annonce pas l’arrivée d’un personnage…. Je vous annonce une
invitation à être prêts dans votre cœur et – grâce à votre Liberté – à être
pleinement à l’écoute, pleinement disponibles.

Imaginez qu’un lys se tient dans
votre main, et que c’est moi qui vous l’apporte. Alleluia. Amen.

via Christine Anne K. le 7/11/2010
Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont
nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Ashtir – n°3



Je vous salue, moi,
Ashtir. La Forme est mon domaine : et c’est en jouant à changer de forme que je
m’étais adressé à vous la première fois.

Sachez qu’aujourd’hui la
forme que j’adopte pour m’adresser à vous peut se désigner comme une
multi-spirale qui évoque un peu les hélices de votre  ADN telles que vous les représentez. Cette muti-spirale est constituée
de filets de lumière dont l’ascension conjointe est parfaitement harmonieuse,
dans une géométrie dont les nombres et les harmoniques dépassent sans doute ce
que vous pouvez concevoir. Cette géométrie n’est pas seulement une forme
visible par l’œil, mais également sonore, musicale. Je l’emploie aujourd’hui
afin de m’exprimer  : vous voyez ainsi que cela n’a rien à voir avec un
éléphant ! Néanmoins, n’oubliez pas que c’est dans la forme d’un éléphant
que j’avais choisi la première fois de vous rencontrer en ce lieu : il s’agit
d’un animal extrêmement sacré et intéressant…

Je souhaite donc – du
moins je l’espère – pouvoir vous entraîner un peu dans la danse de cette forme
que j’ai adoptée. Cela n’est pas un jeu gratuit : le mouvement ascensionnel de
ces spirales présente tout l’intérêt de ce jeu. Je sais que mon canal n’a
aucune idée de ce que nous allons faire, et c’est extrêmement amusant.

Je vous invite pour
commencer à faire table rase de toute idée préconçue : cela est
l’équivalent de la feuille vierge sur laquelle on va tracer des mots ou des
formes. Un mouvement alors peut naître et vous entraîner comme une vague, comme
une musique, comme une balançoire… Ne croyez pas que nous faisons un exercice
de développement personnel -même si cela en est un : je m’amuse avec ces
paradoxes.

Les fréquences de Lumière qui vont apparaître dans ce mouvement
peuvent commencer par scintiller ou par clignoter  (cela est votre choix)… Elles peuvent également se manifester comme un chant, ou comme plusieurs chants,
dans le mouvement de ces filets de Lumière qui peu à peu désirent prendre forme
et peuvent prendre forme de par le pouvoir de votre désir créateur, en toute
liberté et en tout amusement, car le mouvement de balancement ou de spirale
que nous adoptons est très agréable, et incite à un certain plaisir nonchalant
qui convient parfaitement à cet exercice créateur.

Vous êtes créateur de
vous-même en tant que cette forme -que moi-même j’ai adoptée pour venir vous
parler. On pourrait dire, pour s’amuser, que le but serait qu’à la fin nous
soyons vous et moi de la même forme pendant quelques instants. Si cette
perspective vous inquiète ou vous semble impossible, je vous invite néanmoins à
accepter de continuer l’expérience, ne serait-ce que pour vous amuser à faire
quelque chose que vous n’avez jamais fait – que cela marche ou pas, comme vous
dites.

Je vous propose de créer
les couleurs de ces filets de Lumière. Il s’agit simplement pour vous de
choisir la couleur qui vous plait. Ces filets peuvent être tous de la même
couleur (mais ça n’est pas très intéressant) ou bien de couleurs différentes.. J’oubliais de vous avertir que ce n’est pas votre mental qui doit être aux
commandes dans ce jeu de création de votre propre forme, mais que les décisions
vont arriver spontanément de votre cœur, c’est-à-dire du centre pur et lumineux
de vous-même, sans la moindre prévision, ni la moindre supputation, ni la
moindre tergiversation.

Ne vous préoccupez pas de maintenir les choses :
vous n’avez qu’à désirer qu’elles se maintiennent et à faire confiance à la
faculté créatrice de votre désir… Je vous ai dit que ces filets de Lumière
chantent, ne l’oubliez pas.

Acceptez maintenant
l’idée que tout cela peut se dérouler doucement vers le haut. Même si vous ne
voyez rien en vous, même si vous croyez n’avoir rien constitué, même si vous
pensez être dans le vide, continuez. Acceptez ce mouvement qui va vers le haut,
qui s’élève, qui tourne et qui compose une harmonie : différents brins de
Lumière colorée qui forment comme l’escalier en colimaçon d’une invisible tour
de Babel, cristalline, et qui vous emmènent en musique et en lumière, peut-être
scintillante, peut-être continue (vous avez eu le choix de la lumière et de la
couleur) …

Voilà : cette ascension vous conduit gentiment, agréablement,
dans ce mouvement ascendant… Et alors, me direz-vous, cela va jusqu’où ?
Je ne sais pas : c‘est à vous d’arrêter, à vous de continuer, à vous de trouver,
de choisir, de créer : soit ce qui couronne cette forme pour arrêter le
mouvement, soit ce qui va créer la possibilité du mouvement inverse, soit ce qui
va – et c’est ce que j’ai choisi pour ma propre forme – créer l’existence d’un
mouvement infini.


Pourquoi vous ai-je
proposé un tel exercice ? Ce n’est pas pour meubler le silence ni pour
honorer à tout prix un rendez-vous que j’ai fixé; mais pour vous ouvrir, dans
votre conscience, à la possibilité que vous avez de changer de forme au niveau
de votre Êtreté, et de vous faire comprendre que vous pouvez être créateurs
dans des formes extrêmement complexes (de votre point de vue). Vous auriez pu
choisir l’éléphant, ou le tigre, ou la Tour Eiffel aussi, et vous avez
d’innombrables possibilités. Sachez néanmoins que nous avons une sorte de
préférence, bien souvent, pour les formes qui emploient l’harmonie des nombres,
des couleurs, des géométries subtiles et des sons.

Les formes animales sont
également des formes extrêmement parfaites et, comme certains d’entre vous le
savent, nombre de planètes que vous appelez extraterrestres sont habitées par
des êtres dont les corps ont des similitudes avec certains animaux que vous
connaissez en taille réduite sur votre terre… C’est une autre option, et il y
en a d’autres : j’aurais pu me présenter en tant qu’instrument de musique, ou en
tant que cascade vibratoire… Ceci n’est pas pour vous présenter un magasin de
gadgets, ne vous méprenez pas.

Votre mental terrien et
terrestre a été tellement limité qu’il est important de vous indiquer que cela
est fini et que vous avez d’incommensurables possibilités au regard de ce que
vous avez connu. Cela est fort important pour la création de ce que vous avez à
créer pour vous-même dans un temps très rapproché. Je m’adresse à vous avec
tout mon Amour et toute ma bienveillance pour vous inviter à comprendre la
véritable nature de ces messages.

C’est votre liberté qui
également est aux commandes. Ne vous sentez pas asservis par des exemples, bien
que les exemples soient extrêmement fructueux. Sachez que la Source a
l’aptitude d’adopter n’importe quelle forme et ne cesse de le faire. Or la
Source vous adopte également comme forme et comme manifestation. Vous êtes,
chacun et chacune, une émanation de la Source et à ce titre vous avez le
pouvoir d’aller vous projeter dans d’autres formes. C’est donc moi Ashtir,
maître ès-formes, qui vous invite à écouter, et intégrer, et jouir de ces
possibilités.

Vous êtes quoi qu’il en
soit maintenant aux commandes – comme le Bateleur de vos cartes de Tarot – d’un
certain nombre de possibles qui se présentent à vous. Sachez qu’en réalité ce
nombre est extensible et que plus il s’étend, plus vous découvrirez qu’il ne
cesse d’être extensible. Cela n’est pas une invitation à vous disperser dans
une multitude d’essais chaotiques et stériles : cela est simplement
l’indication de votre réelle puissance.

Je vous salue et je vous
adresse tout l’Amour et la bienveillance et la Joie du peuple des Elohim à
travers moi. Je suis Ashtir et je reviendrai une autre fois.

via
Christine Anne K. le 11/10/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères / Marie du 8 septembre

 



Il n’est, mes Très Aimés, que Joie. Il n’est que satisfaction des cœurs et de la Lumière qui s’épanouit en vos cœurs, vers lesquels à présent vous vous tournez, à l’exclusion de tout autre sentiment, de toute autre préoccupation, à l’exclusion de toute illusion encore présente à travers les doutes, en particulier, qui peuvent vous habiter.


L’Annonce qui a été promulguée hier en cette fin de cycle lunaire n’est pas un leurre. Mais le fait que certains puissent en douter – certes compréhensible au niveau de ce que votre mental et votre ego ont besoin de maintenir comme attachements et comme certitudes face à la réalité matérielle qui vous environne –, ces doutes vous empêchent d’accéder à ce qui doit être.


La Joie n’est pas le doute, la Joie est innocente, la Joie se réjouit, la Joie est porteuse et source d’énergie, la Joie est sans arrières pensées, la Joie est simplicité, la Joie est entière. La Joie ne fait pas la part des choses et ne réserve pas une issue de secours ou un plan B. Plus votre engagement dans le canal qui va vous être présenté sera simple et joyeux, plus facilement s’accomplira ce qui vous est proposé. Sachez-le.


Je suis celle que vous appelez Marie, moi qui me nomme parfois la Mère des Mères, englobant ainsi tous les aspects de Marie, déployés au travers de toutes vos religions, civilisations et cultures, sans en exclure aucune. Je suis, ainsi que certains le disent, la Reine du Ciel et de la Terre, bien que ces mots appartiennent à votre dimension. Je suis à la fois immense et intimement proche en tant que Mère de chacun et chacune, sans exception, d’entre vous – où que vous soyez et quels que soient l’état de vos certitudes, de vos doutes, de vos joies, de vos peurs ou de vos colères. Je vous englobe tous sans exception dans le manteau de mon Amour, et j’accepte et je pardonne tout ce qui pourrait se rebeller, s’insurger, se désolidariser, se voiler la face ou simplement se désespérer. Tous ces états je les accepte, tous ces états je les couvre du manteau de mon Amour, sachez-le. Je ne vous invite pas à pratiquer un chemin de béatitude stupide mais un chemin d’élévation et de Vérité. Car vous êtes mes Enfants et je sais attendre le meilleur de vous-mêmes -car je vous connais-, et cependant je me réjouis de me laisser surprendre parfois par vos qualités et vos dons, qui peuvent dépasser ce qu’en tant que Mère j’ai pu espérer ou souhaiter.


Je m’adresse à vous à présent dans toute la plénitude, dans toute la magnificence, dans toute la grandeur simple de ce que je suis et de ce que vous êtes, pour vous inviter très tendrement à regarder en face vos doutes, et à vous demander si vous les acceptez, ou si vous décidez de les laisser sur le côté afin de vous avancer librement, souplement, gaiement et avec confiance dans la plénitude entière de vos corps de Lumière. Douter vous empêche cette plénitude, douter vous retient prisonniers dans ce que vous avez pourtant tant voulu quitter. L’ensemble de vos joies -les doutes ayant été balayés, si c’est le cas – vous portera collectivement vers cette ascension dans la Lumière que vous méritez et qui vous est offerte. L’ensemble de vos doutes vous ferme l’accès en très grande partie à cela, et vous n’aurez que des bribes dont vous ne saurez pas vous servir.


Je vous pardonne vos doutes, ainsi que je l’ai dit, et je les accueille, et je vous invite très tendrement à les déposer à mes pieds comme on dépose des fleurs aux pieds de la Mère. Ainsi font, dans certaines traditions que vous connaissez, les fidèles aux pieds de leurs mères enseignantes terrestres. Vos doutes sont des fleurs, mais ces fleurs se fanent. Ne les maintenez pas en vie : leurs pétales vont tomber quoi que vous fassiez, et vous n’aurez plus à la main que des fleurs tristes et mortes qui cependant vous auront empêchés de regarder la fleur de Lumière qui est en vous, et qui elle ne saurait se flétrir.


Vous avez donc le choix…Mais laissez-moi vous dire qu’il n’y a plus de choix. Ne prenez pas cela comme un paradoxe vain. C’est effectivement le terme du choix. Douter vous écarte définitivement, ou presque, de ce qui vous est offert. Si je dis presque, c’est que mon cœur de Mère ne peut accepter que quiconque soit définitivement rejeté, ou exclu, ou non pardonné  : cela m’est impossible.


Le chemin de Lumière qui vous est proposé mes Enfants, est clair, vaste, agréable, généreux, gai, vivant, musical, beau, et il est assez vaste pour accueillir tous ceux, toutes celles -si nombreux soyez vous- qui auront la Joie de le choisir. Ainsi est invitée à s’élever l’ensemble de votre humanité en ces jours qui vous sont annoncés.


Si vous choisissez de ne pas vous engager dans ce chemin, c’est votre liberté entière. Il vous reste  alors à traverser encore de très nombreuses expériences : cela n’est pas la voie de la simplicité, cela n’est pas la voie de l’évidence de la Lumière, cela n’est pas la voie de la liberté, quoi que vous puissiez en penser (même si c’est votre liberté en ce jour qui peut vous la faire choisir)… Et je souhaite que vous soyez libres : je vous ai créés ainsi.


Ecoutez à présent, en vous et autour de vous, la symphonie des multi-dimensions dans lesquelles votre place véritable se trouve. La Beauté, inimaginable pour beaucoup d’entre vous, de cette symphonie, vous est offerte comme ce qu’il y a de plus naturel et de plus évident dès lors que vous avez fait votre choix de Lumière. Certains de vous y sont déjà, certains de vous déjà vivent en très grande partie dans les harmoniques constantes et magnifiquement organisées de l’immensité de cette symphonie céleste. La Joie, l’Amour, la Lumière, l’Intelligence et bien d‘autres Beautés encore sont les notes et les fréquences qui la constituent.


Appelez à présent ceux qui vous sont chers et n’ayez crainte de les importuner, car vous ne le ferez pas, pour leur dire que ce choix se présente maintenant. Ainsi que l’eau se répand, ainsi que la lumière se répand, ainsi que l’air pénètre tout, ainsi que la vibration compénètre tout, ainsi ces messages doivent être entendus, reçus, intégrés et – nous l’espérons – acceptés.


Sachez que l’Amour immense de tous les êtres assemblés pour célébrer votre naissance pourrait vous paraître semblable à la plus belle gerbe de feu d’artifices que vous ayez jamais pu oser imaginer. Ainsi est ce à quoi mène ce chemin de liberté auquel je vous ai invités, auquel je vous invite et auquel je vous inviterai encore jusqu’au dernier.


Il n’est plus temps de jouer, avec ces messages, à les entendre ou à les lire sans les utiliser. Ces messages ne sont pas faits pour vous distraire, ils ne sont pas faits pour occuper votre mental à des tâches plus nobles que certaines autres, sans que cela vous change, sans que cela vous amène à vous transfigurer. Il est un temps où il n’y aura plus de messages car il n’y aura que vous, car vous serez dans la symphonie.


Mes Très Aimés, mes Tout Aimés, mes Chers Enfants, Enfants de la Source, Enfants bénis des multi-dimensions et de mon cœur de Mère, je vous invite à présent à méditer mes paroles, et mon Amour, à méditer la liberté – la véritable liberté et non pas l’illusoire – dont le chemin vous est indiqué, et à faire votre choix!


En cette nouvelle lune, tout s’ouvre. La lune ne peut que croître après avoir disparu.


Recevez la Bénédiction de mon Amour de Mère des Mères, et dans la Grâce de l’Un, et dans la Grâce de vos Êtres en déploiement. Je vous aime

……

Je vous invite à joindre la vibration de vos cœurs à ma vibration, et ainsi à entrevoir votre liberté.

…….

Je peux répondre à quelques questions, en tant que Mère des Mères…


Comment ceux qui n’ont pas entendu par cette voie les messages vont-ils être aidés, ouverts à ces vibrations et à ce qui va se présenter ?


Moi Mère des Mères je me suis adressée à chacun, depuis environ cinq semaines. Tous  -à quelques exceptions près encore, mais très peu nombreuses- ont reçu d’une manière ou d’une autre en leur cœur ma voix, mon message, qui parfois a été explicitement reconnu et parfois non. Néanmoins, la semence de ce message a été posée et elle vit en chacun. Par ailleurs, la diffusion aujourd’hui du message que j’ai donné hier et qui je l’espère devrait être donné encore par d’autres canaux, cette vibration circule, ce message circule. Par la loi de résonance et de synchronicité, ceux qui sont appelés à avoir connaissance en termes clairs de ces messages en auront connaissance, car les voies sont multiples -tant au travers de vos technologies de communication, qu’au travers des technologies de Lumière qui sont mises en œuvre par les peuples célestes qui assistent à votre éclosion.


Par conséquent, je vous dis : ne vous souciez pas à votre niveau personnel des moyens de diffusion, et de savoir qui entend, n’entend pas, connait, ne connait pas. Il vous est simplement proposé de partager ce que vous désirez faire connaître avec les personnes proches de vous que vous souhaitez informer. S’il est des personnes que vous ne savez pas comment aborder, ne vous chargez pas de cette responsabilité. Laissez votre cœur communiquer avec le cœur de la personne, laissez la Lumière faire son travail. Vous n’êtes pas responsables de ces messages, vous êtes simplement parfois leurs véhicules,  et parfois sans le savoir. L’intelligence de la Lumière est considérable, et vous pouvez vous y fier. Il est clair, toutefois, qu’un certain nombre de vos frères et sœurs refuseront ces messages et cela est leur choix.

Soyez en paix.

 

Je sais qu’une question se pose : il est déjà arrivé à de nombreuses reprises que des événements annoncés n’aient pas lieu, ou du moins ne semblent pas avoir lieu… Que peut-il être dit à ce sujet aujourd’hui, au regard de ce qui a été annoncé ?


Faites confiance à la Lumière, mes Aimés. Il ne vous appartient pas d’être les observateurs ni les consigneurs de ce qui se produit. Il vous appartient de suivre votre chemin et d’entrer dans la voie qui vous est indiquée. Je ne souhaite pas vous parler des événements extérieurs, car cela ne fait que vous détourner  -par beaucoup de supputations, d’anxiété, d’interrogations et de bavardages- du chemin intérieur de Lumière et d’explosion de Lumière dans lequel vous êtes invités à vous rendre à présent.


Ceux qui attendent des manifestations extérieures pour avoir la preuve que quelque chose d’intérieur se passe, ne peuvent qu’être renvoyés à eux-mêmes. Les manifestations extérieures ont été annoncées à de nombreuses reprises, sous maintes formes et par de très nombreux canaux. Certaines de ces prédictions sont justes, et certaines ne le sont plus. Par ailleurs tout n’est pas écrit, tout n’est pas enregistré, avant d’avoir eu lieu… Vous êtes co-créateurs, et pleinement co-créateurs de tout événement et de tous événements qui peuvent ou non se produire. Et là votre liberté est entière, au plan collectif autant qu’au plan individuel. Ne croyez pas par là que vous êtes laissés à vous-mêmes : être co-créateurs ne signifie pas être livrés au chaos. Nous sommes co-créateurs avec vous, et la Lumière est organisée en structures numériques, géométriques, musicales, colorées, qui servent de matrices à ces co-créations.  Je vous ai répondu.

 


Je me retire, avec tout mon Amour, mes Aimés.

Marchez votre chemin de Lumière, et cela sera ma Joie de Mère, en ce jour 8 septembre de vos calendriers à présent très éphémères.

 

 

 



via Christine Anne K. le 08/09/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

MARIE n°4 + Le Sans Nom

 



Mes enfants, entendez la voix qui
en votre cœur s’adresse à votre Etre. N’écoutez que cette voix, ne vous laissez
pas troubler par les bruits et les secousses qui peuvent parvenir à vos
oreilles.

 

Je suis Marie, la Divine Marie,
celle qui aujourd’hui détient l’ensemble des clés de votre transformation.
J’interagis avec la Source, je suis votre Mère, toute aimante, tendre et
puissante, pardonnante, rédemptrice, accueillante, salvatrice pour certains,
rayonnante de ma Joie, de mon Amour et de la Lumière de mon Humilité toute
puissante et bienveillante. Je m’adresse à vous, ainsi que je le ferai de
nombreuses fois en ces temps de fin de ce que vous appelez une époque et qui
n’est qu’un cycle dans votre longue histoire sur cette planète.

 

Accueillez ces messages tels qu’ils
vous seront envoyés et ne les déformez pas, ne les tronquez pas.


Ces messages
parleront à vos oreilles et à vos intelligences mais surtout à votre cœur, car
le véritable lieu de votre intelligence à présent doit être votre cœur,
dépouillé de toute pensée complicatrice. L’intelligence est limpidité, elle ne
complique pas. Ce que vous vivez est d’une grande simplicité. Il n’y a que
votre pensée qui le complique et qui se perd.

 

Ma Beauté, ma Bonté, ma Joie vous
enveloppent : tel est mon manteau, ce manteau que j’ai tissé pour vous et
avec vous. Ce manteau est fait pour vous envelopper, pour vous élever pour vous
baigner d’Amour. Il n’est à nul autre pareil. Ne croyez pas que certaines
illusions en forme de manteau protecteur soient appelées à vous apporter ce que
mon propre manteau peut vous donner. Mon manteau se tisse à l’infini de par la
lumière de vos âmes. C’est la trame de l’Unité, vous inter-reliant les uns aux
autres et avec nous, qui donne forme à mon manteau tel que je vous l’offre
aujourd’hui. Vous avez la liberté d’imaginer cela comme une étoffe infiniment
veloutée, enveloppante, nichante, où la Joie se glisse dans les moindres replis
et les moindres fils. Ainsi se déploie la trame de la Lumière de mon Amour.
N’hésitez pas à vous glisser dedans, n’hésitez pas à agir au sein de cette
trame.

 

Il vous sera demandé prochainement
de ne plus être ce que vous croyez être en certaines actions de votre monde
illusoire. Ainsi, il vous appartiendra de défaire certains nœuds : les nœuds de
la falsification, et non pas de la trame de Lumière, qui au contraire se
substitue dans toute sa clarté à ces pseudo-trames de la falsification et de
cette matrice, qui actuellement se contracte et se tord de par l’action des feux
de la Terre et des éléments, qui, en toute liberté, font leur travail de
purification et d’extinction des lumières artificielles qui vous ont été
présentées, pendant si longtemps, comme les seules lumières auxquelles vous aviez
accès.

 

Je suis Marie, je suis infiniment
Mère. Vous pouvez tout me demander. Ma réponse à vos demandes sera sans fin et
sans limites, sachez-le. Aucun, aucune d’entre vous, si petit, si caché
soit-il, ne sera oublié ni abandonné, aucun ne sera laissé pour compte. Comment
une mère ne pourrait-elle pas rassembler la totalité de ses enfants dans son
manteau ? Certains de ces enfants qui sont miens croiront devoir me
tourner le dos : telle est leur liberté en ce monde. Je veux qu’ils sachent
néanmoins qu’à tout instant ils pourront se retourner et que je les attendrai,
sans l’ombre d’un reproche, mais en toute Joie et Simplicité. Ainsi qu’il vous
l’a été dit, les derniers seront les premiers. Quant à ceux qui seront les
premiers, ils auront la force de se trouver les derniers, et cela en toute Joie
et en toute grandeur.

 

Ne croyez pas, ne vous attendez pas -pour ceux d’entre vous qui sont les éveillés- que s’annoncent à vous des temps
difficiles. Bien au contraire, ce sont des temps de Joie, de fluidité et
d’harmonie qui se présentent dorénavant à vos vies, quelles qu’elles soient.
Ainsi, ce que vous intitulez « les trois jours » , et qui soulève beaucoup de craintes et d’expectatives, sera pour vous une période de Lumière intense,
car vous saurez être, là où vous serez, dans la Lumière du Cœur et la Joie de
l’Etreté, à nulle autre exception. Ne vous préoccupez donc pas des tenants et
aboutissants de cet événement dans votre monde matériel. Vous serez informés en
temps voulu -et vous le savez- de ce qui peut vous aider à la fluidité de ces
moments et de leur partage pour ceux qui auront à les partager.

 

Ne vous attendez pas à voir ce que
vous ne verrez pas : ce que vous ne verrez pas n’aura pas lieu d’être vu, du
moins par vous… Certains verront de la rage, de la destruction. Certains
verront ce que vous appelez des catastrophes. D’autres connaîtront la Joie, la Fluidité, la Beauté, la Simplicité et l’Unité. Vous serez de ceux-là.


N’attendez donc pas une épreuve mais une libération ultime et pleine de Joie et
de Lumière. Le papillon verra enfin de ses propres yeux, tandis que la chenille
définitivement perdra ses facultés -du moins si cela est votre choix-. Vous
pourrez utiliser mon manteau, ainsi que j’ai tenté de vous le décrire , en
employant des mots pouvant ouvrir votre compréhension à ce qu’actuellement
votre mental encore est aveugle à réellement entrevoir.

 

Je vous aime infiniment, je vous
couvre de mon Amour, je vous attends, mes bien-aimés, dans votre véritable
demeure qui est celle de votre Etre. Je vous enveloppe encore une fois de toute
la tendresse de votre Mère Créatrice. Entendez la Joie, le rire et le jeu qui
se glissent dans les plis de mon manteau et soyez sourds au pseudo-drame qui
signe la fin de cette illusion autour de vous. Soyez bénis.

silence…


Questions-Réponses avec Suraïvan (de Voix de Lumière)

 

Il vous est possible de questionner
au sujet de ce que j’ai dit et au sujet des transformations qui sont en cours.
Je laisserai pour cela s’exprimer la voix de l’un des anges du canal : Suraïvan.

 

Certains
éveillés feront-ils le choix d’ascensionner pendant les trois jours ? Tous
les éveillés sont-ils destinés à être les derniers ?

 

Bien-aimée sœur, il ne m’appartient
pas de connaître les choix de chacun. Sachez que chaque choix relève de la
liberté de celui et de celle qui le fait, mais que chaque choix est également
dicté par la Source, telle qu’Elle résonne en chacun de vous.

Il est vraisemblable qu’il y aura
des choix différents, mais ainsi que Marie vous l’a dit, les éveillés sont les
gardiens et les ancreurs de Lumière qui, pour leur grande majorité, ont pour
fonction de maintenir de façon ultime la fermeté, en cette dimension, de
l’ancrage des trames de Lumière qui sont nécessaires au bon déroulement de
cette immense éclosion. Voilà ma réponse.

 

Beaucoup
de personnes se demandent si, après les trois jours, nous seront encore dans
une réalité dense, de telle sorte que l’on aura encore des besoins tels que se
nourrir, se vêtir, se protéger, etc. Dans quelle mesure la notion de
provisions, de préparation matérielle est-elle importante ? Cela fait-il
partie des choses qu’il faut abandonner à la Lumière ?

 

Sœur bien-aimée, la Divine Marie
vous a dit : « Vous ne verrez rien. » Cela ne me donne pas le
pouvoir de t’expliquer en détails les effets dans la matière et dans le monde
matériel de cet événement des trois jours. Ta question reflète encore une
certaine curiosité, un besoin d’anticiper, une difficulté que nous comprenons
certes à s’abandonner. Sache que la Divine Marie ne souhaite en aucun cas,
comme elle l’a dit, vous infliger une épreuve qui vous fasse souffrir. Vous
aurez la liberté de vous préparer ainsi que vous l’entendrez. Personne de
là-haut ne vous dira : « Il faut faire des provisions. » Pour
nous cela n’a aucun sens, cela n’en a que pour vos êtres matériels. Quant aux
incidences sur, par exemple, l’économie, nous ne sommes pas à même de les
anticiper dans leurs moindres détails car les résistances de la matrice sont
abondantes.

 

Chaque être humain est créateur de
sa réalité. Ainsi, préparez-vous dans vos cœurs en toute simplicité et en tout
abandon. Le moment venu, vous saurez ce que vous aurez à faire. Ne craignez
pas, ne créez pas d’attachement à la matière dans vos craintes. Vouloir
élaborer des préparatifs matériels est une élaboration d’attachement à la
matière, ou bien un non-détachement de la matière : cela est un choix, sache-le.
Comme il a été dit, les choix seront multiples. Je pense avoir répondu à ta
question.

 

Est-ce
que rejoindre l’Unité, c’est retrouver toutes les personnes avec qui on a connu
un amour vrai, ou sommes nous déjà non séparés ?

 

L’Unité est, de toute éternité. En
cela, on pourrait dire qu’il n’y a pas entrée ni sortie de l’Unité, il y a
simplement Conscience ou non-
Conscience. De ce fait, au plan de la Conscience
unifiée vous n’êtes pas séparés, mais au plan des consciences non-unifiées, vous
l’êtes. En ce sens, les personnes que tu peux rejoindre dans la
Conscience Unitaire, n’y sont plus des personnes. Et les personnes qui n’ont pas cette Conscience Unitaire ne peuvent s’y retrouver, à moins qu’elles ne choisissent de voir et
de vivre la
Conscience Unitaire.

Bien évidemment, comme tu le sais, la
séparation est une illusion, mais cette illusion obstrue la
Conscience , et la Conscience obstruée ne se relie plus à la Conscience Unitaire. Si toi,
personnellement, tu as des attentes concernant des retrouvailles avec certains
êtres chers, tu ne peux provoquer aucune retrouvaille par toi-même, mais
simplement être dans l’abandon à l’Intelligence de la Lumière, dans l’explosion
de la
Conscience Unitaire qu’il te sera donné de connaître lorsque tu seras
prête pour cela – très prochainement nous le souhaitons. Amen

 

Comment
être à la fois créateur et dans l’abandon ? Cela me semble un peu
conflictuel…

 

Chère sœur, je t’invite à tirer
partie des enseignements des Elohim (NdR : Eloha et Eshtananda, présents sur ce site)  qui sont l’exemple même de l’harmonie
totale de l’abandon et du fait d’être créateur. Il n’y a pas de conflit, au
contraire : être créateur ne se fait que dans l’abandon.

 

Il
a beaucoup été dit que les trois jours seraient concomitants avec l’inversion
des pôles de la planète. J’ai personnellement le sentiment que ce sont deux
événements dissociés. Puis-je avoir une indication si cela est possible ?

 

Bien-aimée sœur, ces trois jours de
Lumière correspondront bien évidemment aussi à des événements géophysiques. Il
ne peut en être autrement. Je ne saurais t’affirmer avec certitude la
concordance exacte de la date de l’inversion des pôles magnétiques de votre
planète avec celle des trois jours de Lumière. Néanmoins, ta question est
pertinente. Beaucoup de vos scientifiques ont prévu les conditions
spatio-temporelles de cette inversion des pôles, qui peuvent ressembler
effectivement à une période de grande confusion et de difficulté, d’absence de
Lumière, de vents, et d’autres bouleversements géophysiques se produisant dans
une acmé au cours d’un petit nombre de jours, correspondant à un arrêt de la
rotation de la Terre qui repartirait en sens inverse.

Il se peut que ces événements
soient concomitants. Il se peut également que les trois jours, décrétés par la
Divine Marie avec la Source, soit un événement de Lumière indépendant de cet
ultime basculement géophysique, lequel par ailleurs est appelé à se produire de
toute façon lorsque les conditions seront réunies pour qu’il se produise. Je
pense que vous serez informés, ainsi que Marie vous l’a promis. Par conséquent (comme tu l’as un peu supposé) je ne sais pas répondre de façon tranchée à la
question que tu me soumets. Cela ne m’appartient pas. Recevez tout mon Amour.



Message du Sans Nom

 

Nous
allons avoir un message du Sans Nom, relayé par nos amis les Dauphins de
Sirius, ainsi qu’ils l’ont déjà fait.

 

Je me présente dans mon habit de
Lumière. Je suis le Sans Nom, directement relié à la Source comme
polarité.

 

Restez dans la Présence. Ma
présence, sachez-le, en tant que polarité est un reflet de la Présence
de la
Source. Je vous invite, ainsi que je l’ai déjà fait, à laisser être en
vous ce
que nous avons nommé le Désir. Ainsi vous créez. Ainsi il y a mouvement,
vibration,
il y a Joie. Ainsi se font et se défont les univers, soit qu’ils ont à
naître,
soit qu’ils ont à disparaître.

 

Je vous invite donc à placer la
vibration de votre Désir, Désir d’Unité, en priorité dans la venue de ce
qui
est intitulé « trois jours ». Aucun autre désir, fût-il matériel,
émotionnel, spirituel, n’a sa place.

 

C’est tout ce que j‘ai à vous dire,
mais considérez l’importance absolue de ces paroles et du fait que j’ai
pris ce
vêtement et ce canal pour venir vous les transmettre au nom de la
Source, au
nom de votre Unité. Je vous salue.



via
Christine Anne K. le 17/06/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°3 (avec Suraivan)

 



Je suis Suraivan, l’un des anges de
Voix de Lumière.


Nous allons pouvoir répondre si vous le désirez à des
questions que vous vous posez. Nous vous demandons de formuler ces questions
autant que possible avec votre cœur. Ainsi elles seront déjà débarrassées de
quelques scories, qu’il n’est pas important sans doute de traiter. Nous vous en
remercions. Sachez que par ma voix s’exprime l’ensemble du canal-groupe de
Christine.

 

…Je pense que la question de votre
intelligence est intéressante. Je pense que la question de ce qui se passe dans
vos vies, dans la déconstruction, peut être utile dans certains aspects qui
vous concernent personnellement. Les questions également de vos relations, de
ce que vous quittez, de ce que vous cherchez, peuvent être aussi préoccupantes
pour vous.

 

 

Dans
très peu de mois, pour la première fois, je devrai pendre la totale responsabilité
matérielle de ma vie. Or je ne vois pas actuellement le moyen d’entrer à
nouveau dans le système pour, comme on dit, « gagner ma vie » et je
n’ai aucun savoir-faire à vendre. Pouvez-vous m’éclairer ?

 

Bien-aimée, tu es chérie de nos
cœurs. Ne t’inquiète pas pour ton avenir. Tes préoccupations bien évidemment
sont légitimes au sein de cette matrice, mais rappelle-toi que l’écho n’est pas
la forme. Cela signifiera – en s’appliquant à la réalité, comme vous dites –
que tu peux te glisser dans les échos et non pas dans les formes. Nous ne
sommes pas en mesure de te donner, comme tu t’en doutes, les conseils avisés
d’un conseiller pour l’emploi, d’une assistante sociale, sous forme de
suggestions très formalisées, mais nous t’invitons à regarder autour de toi,
car tes compétences – malgré ta certitude de ne pas en avoir – existent, et au
sein des structures et des réseaux de solidarité qui sont appelés comme tu le
sais à se déployer lorsque la matrice va s’auto-effriter dans sa forme qui
n’est plus, tes compétences donc ont leur place. Ainsi les échanges entre
personnes, entre groupes par exemple, ne peuvent que se perpétuer car personne
parmi vous n’est autosuffisant, personne parmi vous n’est abandonné non plus,
de ce fait. Nous ne savons pas prédire l’avenir pour une personne, cela n’est
pas de notre ressort. Nous savons cependant que vous allez vers la joie, la
beauté, le dépouillement des vieilles structures et que vous ne pouvez manquer
de rien de ce qui vous est essentiel.

 

Ton désir de ne pas entrer dans le
système est absolument respectable : cela ne serait qu’entretenir de l’illusion
qui te freinerait, éventuellement, dans le développement de ton Etreté.

Néanmoins, suis tes intuitions et
ton cœur pour aller chercher ce dont tu peux avoir besoin, sans t’encombrer non
plus de préjugés sur le système, au cas où par hasard celui-ci te fournirait
encore telle ou telle commodité. Cela n’a pas d’importance, n’est-ce-pas ?

La seule chose qui ait réellement une importance, c’est la véracité intérieure
et lumineuse de ton déploiement et de ton chemin. Tant que ton cœur vibre en
accord et sans gêne, tu peux te référer à certaines structures – de votre
société, s’entend – qui tant qu’elles existent fournissent encore leur travail.
Cela n’est qu’une option, cela n’est pas une recommandation exclusive. Il
s’agit simplement, dans cette remarque, de certains préjugés, oui, par rapport
aux aspects repoussants pour toi du système. Sois en paix : ce qui compte
c’est le chemin de la paix intérieure et c’est celui-là qui doit te guider. Si
tu trouves la paix dans une vie d’ermite, c’est le bon chemin. Si tu trouves la
paix dans l’insertion dans un petit fragment du système, ça n’a pas
d’importance, c’est aussi ton chemin : ce sont deux extrêmes, finalement. Nous
espérons avoir répondu à ta question.

 

 

La
déconstruction matérielle d’un lieu peut-elle symboliser la nécessaire
déconstruction de l’âme pour évoluer ?

 

Merci, Bien-aimée, de l’abandon que
tu manifestes à travers ta pensée de toi-même, dans ta façon d’exposer cette
question. Nous t’en saluons.

Tu n’es pas cependant invitée à vivre dans les
détritus ni les ruines de ta maison. Cela serait une épreuve qui n’est sans
doute pas nécessaire à ton chemin – mais il ne nous appartient pas à nous de le
savoir. La déconstruction ne concerne pas l’âme au sens où vous employez ce
mot. Votre âme doit être libre, elle n’a pas à se déconstruire, votre âme est
en quelque sorte le fil qui vous a maintenus reliés, en ces temps d’obscurité,
à la Lumière de la Source que vous ne pouviez plus ou presque pas percevoir.
Votre âme n’a pas à perdre ce qu’elle est.

 

La déconstruction dont tu parles, Bien-aimée, ne s’adresse qu’à ta famille, nous semble-t-il. Tu peux t’extraire
de cela, ton propre chemin doit être simplifié. Tu n’as peut-être pas à porter
ce que tu portes, tu n’as peut-être pas à colmater ce que tu cherches à
colmater. Peut-être que ton chemin demande plus de liberté, afin que justement
ton âme y trouve encore mieux son compte et que tu puisses rejoindre sans
encombres la famille de ton âme. Je ne sais pas si cette réponse suffit à tes
attentes, mais c’est ce qu’elle est.

 

 

Je
souhaite poser une question sur la nourriture et l’alimentation. J’ai essayé de
respecter les préceptes de changement d’alimentation en me nourrissant
essentiellement de liquides. Or j’ai constaté ces derniers jours que j’avais
extrêmement faim. Et qu’en même temps si je mange plus solide, cela ne passe
pas bien… Je ne sais plus très bien comment me nourrir. J’aimerais savoir si
cela correspond à une étape vibratoire ou si c’est un simple petit embarras
personnel.

 

Amie aimée, chérie de nos cœurs, ne
te soucie pas, respecte ton corps, sois en joie avec les besoins de ton corps,
tout simplement : tu vis encore dedans.

Bien évidemment, vos corps sont en
pleine transformation, vibratoire, cellulaire, au delà de ce que vous pouvez
imaginer. Le fait que ton corps manifeste un certain désarroi par rapport à ce
que tu as l’habitude ou non de manger et par rapport à sa façon de traiter les
aliments que tu ingères, ne doit pas te causer de grands soucis. Il convient
certainement que tu continues à respecter de ton mieux certaines
recommandations alimentaires qui sont propices à ton chemin d’ascension, mais
il ne s’agit pas de t’imposer ce qui n’a pas à l’être.

Actuellement comme vous le savez,
la partie sacrale de votre corps reçoit des influx énergétiques importants.
Cela peut entraîner une partie de ces perturbations dont tu fais état.

Ce qui
compte dans l’alimentation aujourd’hui pour vous tous, c’est de vous alléger
afin, d’une part, que votre digestion n’alourdisse pas vos processus vitaux.
C’est également de vous hydrater en raison de l’importance du feu qui ne cesse
d’entrer en vous et dans toutes vos structures matérielles et subtiles. Ce qui
compte enfin, c’est la joie et la simplicité. Votre corps est actuellement, comme
nous l’avons dit, en pleine mutation, mais c’est votre temple et à ce titre,
prenez-en grand soin. Un jour viendra où vous saurez que votre changement de
corps se fait et qu’alors vos obligations pourront évoluer autrement en ce qui
concerne votre corps de densité. Mais le jour de cela n’est pas arrivé. Amen

 

 

Je
suis balloté entre deux religions et au fond de mon cœur, je sens une nouvelle
forme de religion qui est basée sur le partage, le bien-être, la joie, la
plénitude, la sérénité. J’ai remarqué que mon alimentation changeait. Ma force
intérieure se développe encore, ça me fait un peu peur car c’est tellement
puissant que cela me marginalise. J’ai besoin d’être rassuré dans ce chemin…

 

Bien-aimé et Ami, suis ce qui en
toi émerge, car c’est cela qui est appelé à être la Vérité, ta vérité.
Actuellement, les religions peuvent être regardées comme des outils nécessaires
appartenant à la matrice, qui ont donc été nécessaires au chemin des âmes
privées du contact direct avec la Source. Mais aujourd’hui, il est juste et
indispensable que les religions ne soient plus séparées. Il est juste et
indispensable que l’émergence de la vérité christique en chacun puisse se faire
en toute liberté, en toute unité, en toute harmonie, en toute joie et en toute
puissance.

 

Ta position te permet de montrer
l’exemple de la réunification, en toi, de ce qui était séparé. Cela s’adresse à
toi mais cela s’adresse à certains autres d’entre vous. Chacun d’entre vous en a
la capacité aujourd’hui car, en vous aidant, l’ensemble des plans de Lumière et
de la Confédération Galactique vous aide à pratiquer cette réunification, à la
fois en chacun de vous, et également entre vous, au sein de vos structures, et au
sein de ce qui est subtil. Par conséquent, sois rassuré et accepte avec joie ce
qui se montre à toi comme le chemin. Amen


 

J’essaie
toujours d’agir avec le cœur et j’aimerais savoir, pour me rassurer, si je suis
sur le bon chemin.

 

Comment peux-tu être sur le mauvais
chemin, Bien-aimé, si tu essaies d’agir avec ton cœur ?

Agir avec le cœur
procure un sentiment de joie dans la poitrine qui ne ressemble à aucun autre.
Agir avec le cœur, c’est la simplicité. Agir avec le cœur est rendu parfois
très obstrué par les complications que notre mental et que notre environnement
peuvent installer en de multiples points. Agir avec le cœur appartient à
l’action spontanée dont il a été parlé.

Agir avec le cœur est une grande
liberté, c’est une liberté ultime qui parfois peut déranger autour de soi. Mais
agir avec le cœur force le respect de ceux qui t’entourent, dès l’instant
qu’ils sont obligés de le reconnaître (et ils ne peuvent qu’être obligés de le
reconnaître, passés certains moments d’illusion que certains peuvent traverser
dans leurs egos). Tu es béni si tu agis avec ton cœur. Donc, ne cesse pas
d’être béni, Bien-aimé, et continue. Amen

 

 

Je vais quitter ce canal. Recevez
tout notre Amour, la joie et les musiques de cet instant qui vous accompagnent.

Soyez un chemin et restez-y, car
votre route vous amène de plus en plus vers la simplicité, la joie, le bonheur,
la paix, l’authenticité et la Vérité.



via
Christine Anne K. le 24/04/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.