Anasharanda Ool, Elohim de la Terre -n°5- Jeux respiratoires..

cliquez pour écouter


musique instrumentale

Je vous salue chers Frères et Sœurs de Terre. Je suis Anasharanda Ool, Elohim de la Terre. Nous nous connaissons…

J’apprécie le grand vent qu’il fait aujourd’hui : ça nettoie, c’est vivifiant !…
J’ai moi-même justement souhaité vous offrir aujourd’hui quelques Jeux de respiration.

Cela va simplement être difficile pour moi de parler tout le temps en respirant – nous allons trouver un moyen…
…Ces jeux sont certes apparentés à ce que vous pourriez considérer comme du yoga du souffle… Néanmoins sachez qu’ils sont créés ou recréés sur la base de ce qu’aujourd’hui vous êtes et de ce qu’aujourd’hui vos corps et vos fonctions respiratoires sont.

Il y a de nouveaux programmes qui peu à peu s’installent à bien des niveaux ainsi qu’à celui de votre fonction respiratoire.
Ne croyez donc pas que les anciens exercices et pratiques du souffle que vous pouvez connaitre soient équivalents en termes de mises à jour. Ils ont toute leur valeur, mais ils reposent toutefois sur un certain état non seulement du système respiratoire mais de ses aspects subtils, qui entretemps a connu comme je l’ai dit quelques mises à jour, voire quelques transformations…
(Il ne m’appartient pas à moi de détailler de façon descriptive ces transformations aujourd’hui : cela n’est pas mon rôle ni ma mission.)

J’ai simplement, moi, la joie de vous transmettre ce que je crée – soit seul soit avec quelques amis Elohims de la Terre comme moi…

Silence

Respirons

Silence

Comme il est d’usage dès que nous respirons nous sentons notre respiration se réguler et parfois s’amplifier… Nous sentons également le battement de notre cœur s’insérer comme un deuxième rythme à l’intérieur de celui de notre souffle…

– jeu respiratoire 1

Eh bien nous allons jouer un petit peu avec ce rythme – celui du souffle !
Nous ne touchons pas à celui du cœur, cela a déjà été enseigné (cf intervention n°4. NdR).

Vous allez donc également utiliser vos mains.
Posez tous vos doigts en face à face devant vous :  les paumes sont écartées mais les doigts se touchent par leur bouts -pouce sur pouce, index sur index etc.- c’est une forme assez jolie que vous connaissez déjà…

Maintenant : en inspirant soit par la bouche soit par le nez vous allez écarter les doigts – c’est-à-dire qu’ils cessent de se toucher… Et en expirant vous pouvez remettre vos doigts en contact… Faites-le quelques fois.

…A présent vous allez jouer avec le rythme de votre respiration, tout en maintenant cette façon de faire avec les doigts, simultanément à votre souffle.

Donc… J’ai envie de vous laisser libres, mais vous pouvez donc accélérer le rythme, le ralentir…Vous pouvez même faire des rythmes syncopés -c’est à dire par exemple sur le mode : tac.. tac-tac.. tac.. tac-tac..- ceci est un rythme syncopé, il y en a d’autres.
…Ne faites pas des choses trop compliquées, ce n’est pas le but. Il s’agit en réalité de donner à votre respiration, et aux programmes de vos doigts qui sont reliés à cela, des capacités supplémentaires et plus ouvertes, et plus créatives, qui auront une incidence aussi sur vos fonctions biologiques, ainsi que sur vos fonctions mentales.

Est-ce que je dois répéter? Vous inspirez en écartant vos doigts les uns des autres et vous expirez en les remettant en contact : en soi c’est très simple !
Je vous laisse expérimenter un ou deux rythmes différents…

Silence

Vous pouvez, au bout d’un petit entrainement probablement, imaginer que vous respirez avec vos mains…

…C’est assez simple : je pense que vous pourrez expérimenter cela par vous-même. Ce qui importe c’est que vous ne fassiez cela que disons quelques minutes, pas davantage, et une fois par jour ou un peu moins souvent – et lorsque vous y trouverez du plaisir et de l’aisance… N’hésitez pas à ce que ces quelques minutes soient véritablement quelques minutes – disons pas plus de cinq, ce qui est déjà certainement très long de votre point de vue…

silence

…N’oubliez pas qu’il s’agit d’un jeu !
Je n’aime pas trop le mot « exercice »… A vrai dire un jeu est quelque chose de beaucoup plus profond, et même à vrai dire de beaucoup plus sérieux qu’un exercice, qui est juste quelque chose de laborieux ! C’est mon point de vue, je pense qu’il est partagé par beaucoup – je vous connais !

…Vous observez peut- être qu’à présent votre respiration est un peu différente… Pour ma part j’emploierai le mot « enrichie » – mais vous aurez peut-être d’autres observations…

Silence…

-jeu respiratoire 2-

Je vais à présent vous proposer mon jeu suivant

Vous allez pointer votre index droit (ou bien le gauche, mais je préfère le droit) sur le bout de votre nez. Et vous respirez en maintenant ce contact, qui n’est pas appuyé…
Mais vous observerez je n’en doute pas qu’il est très énergétique… Si votre index se met à trembler c’est parfaitement normal.
Et vous pouvez respirer tranquillement, sans forcer votre respiration du tout…

…Vous êtes concentrés plus sur votre respiration que sur votre index… Et c’est tout à fait amusant !  Je suis sûr que vous trouverez cela très énergétique…

Nous allons expérimenter l’autre index, pour voir la différence ou les similitudes.
De la même façon vous observez également bien d’avantage la respiration que l’index…

…Eh bien je n’en doute pas : vous avez certainement pu expérimenter le fait que c’est différent selon l’index que vous employez. Et cela est normal puisque vous n’avez pas les mêmes programmes de chaque côté.

Par conséquent vous avez les deux possibilités.
Leur effet n’est pas identique. Autant l’aspect vibratoire énergétique par l’index droit est tout à fait manifeste… (Au moins pour la plupart d’entre vous, car je pense que certains sont inversés -cela fait partie de certains programmes de création-…Si vous êtes inversé c’est une occasion pour vous de l’apprendre également !)

Je sais que mon canal n’est pas inversée, et qu’avec l’index gauche -toujours dans le cas d’un corps qui n’est pas inversé- l’impression est certainement plus calme mais engendre un autre état vibratoire, qui vous relie  -…comment puis-je l’expliquer moi qui suis si peu doué pour les mots ? …Je ne saurais dire autre chose qu’une « plage »-
Cela vous relie à une plage subtile qui est fort riche en informations biologiques et qui est partagée par l’ensemble de vos corps. Vous pouvez même imaginer que cette plage d’informations biologiques est constamment nourrie et mise à jour par la résonance de l’ensemble de vos corps et qu’elle a besoin d’être en bonne santé. Normalement elle l’est  (elle n’a pas la capacité d’un corps humain ordinaire à attraper des rhumes etc!)…

Mais le fait de vous relier à cette plage par le contact de cet index et votre respiration est tout à fait intéressant sur le plan non seulement de la biologie collective mais également de la conscience collective.

Je vous laisse donc le loisir d’expérimenter tout cela…

De même que le jeu précédent : cela est amplement suffisant à pratiquer environ  une fois par jour voire moins souvent. Mais il est certain que si vous pratiquez souvent vous découvrirez davantage de perspectives à cette pratique, à ce jeu. Et peut-être créerez- vous des variantes du jeu. Je ne plaisante pas : cela est possible.

– jeu respiratoire 3 –

Vous pourriez d’ailleurs, -cette idée me vient à l’instant, donc c’est une création en direct- jouer de la même façon que dans le jeu précédent : à contacter-décontacter, contacter- décontacter, avec un certain rythme, et vous verrez ce que cela donne… Je n’ai pas encore essayé, je ne sais pas vous dire ce que cela produit… Mais je sais que cela est autorisé et que c’est même productif !

Silence

…Nous revenons à la simple observation de notre respiration.

Silence

– jeu respiratoire 4 –

Vous allez maintenant imaginer, en respirant, que vous tracez un cercle avec le flux de votre souffle. Ce cercle a un mouvement, que je vais décrire j’espère avec assez de précision : disons qu’il part de la région de votre cœur pour monter vers l’arrière, culminer un peu en dessous de votre gorge, et redescendre par devant vers votre cœur. On peut donc dire que ce cercle est perpendiculaire à la surface de votre poitrine par exemple.
Je vous laisse jouer à cela… Essayez d’arriver à un cercle fluide, ce qui n’est pas peut-être pas réussi du premier coup…

..Je redis que vous inspirez l’arrière du cercle et vous expirez le devant du cercle…

Silence

Vous pouvez imaginer bien sûr que ce cercle est d’une couleur très agréable – et je suggère même une couleur que vous appelleriez « de la lumière »…

Silence

Nous allons à présent installer le cercle perpendiculairement à ce qu’il a été.
Toujours en partant du bas au niveau du cœur : vous allez le faire monter sur votre côté droit et le faire redescendre sur votre côté gauche. Il a toujours à peu près la même taille, et vous pouvez soit garder la même couleur soit créer une nouvelle couleur également lumineuse…

Silence

…Nous allons ensuite redéplacer ce cercle.
Et cette fois vous allez le replacer dans la même perpendiculaire qu’au début mais le mouvement va être inversé : c’est-à-dire que votre respiration va monter sur le devant de votre corps et redescendre sur l’arrière du cercle, l’arrière de votre corps.

Silence

Je vais aller un peu vite :  je pense que vous avez peut-être deviné que l’étape suivante sera également symétrique de l’autre étape. C’est-à-dire que vous allez remettre, pour terminer, le cercle dans le même plan que votre poitrine (ainsi qu’à l’étape n° 2) et que vous ferez tourner votre souffle en partant, en montant de la gauche et en redescendant sur la droite.

…Vous aurez donc accompli quatre cercles, avec une rotation différente à chaque fois par rapport à l’immobilité de votre poitrine.

Il s’agit donc d’une forme qui est à la fois simple et complexe, et qui doit à présent être clôturée par le fait de focaliser votre attention sur le centre – qui lui n’a pas bougé dans ces rotations.

La 5ème phase donc consiste à respirer dans ce centre, que bien sûr vous allez pouvoir vous représenter comme un point au centre de votre poitrine…

Silence

Ce point émet un son…

Ce son n’est pas constant. Il est constant dans l’instant où vous respirez, mais disons d’un jour sur l’autre, ou d’une heure sur l’autre, il n’est pas forcement identique…

Ce son informe votre corps, et informe également un système harmonique auquel vous appartenez – système qui vous relie les uns aux autres (d’une façon assez complexe que je ne vais pas détailler)…

Silence

Et si vous informez de façon consciente ce système et votre corps avec ce son suite à cette petite série de jeux respiratoires, vous amplifiez considérablement la conscience non seulement de tout cela, mais également la conscience disons collective et sa résonance… N’est-ce pas très amusant ?!
N’est-ce pas n’est-ce pas très excitant ?!…

Silence

Ce son vous met également en état de co-résonance, avec bien évidemment d’autres individus mais également des petits systèmes qui vous relient les uns aux autres -qui sont des systèmes que l’on peut dire organiques- et par là même vous accroissez le potentiel musical de ces petits systèmes, ce qui contribue à l’élaboration de structures de vie : structures subtiles, structures biologiques, structures bio-électriques et structures musicales.

Voilà un très joli jeu n’est-ce pas ! …Si vous vous ennuyez, c’est génial..!
Vous pouvez pratiquer ce jeu-là souvent si vous le désirez – plus souvent que les autres, plus longtemps si vous le voulez.
C’est pour cela que je dis que si vous vous ennuyez c’est génial : parce que cela peut vous occuper un certain temps ! …Je pense qu’également cela vous fera beaucoup de bien d’une manière plus globale : physique, mental, tout ça…Nous sommes bien d’accord sur la formule « ça fait du bien » !..

Ce sont donc les jeux que j’ai souhaité vous transmettre aujourd’hui… Et je suis bien content d’avoir l’occasion de créer un petit supplément au jeu du bout du nez !

Je vais vous offrir quelques notes de musique..
Et je sais que tout à l’heure ma sœur Eluyam interviendra probablement. Je ne pense pas qu’elle reprendra mes jeux, mais elle complètera certainement des choses qu’elle a besoin de compléter concernant vos corps cristallins (les nôtres également).

Je vous salue. Je suis Ansharanda  Elohim de la terre, et je joue un peu de musique pour vous…

musique instrumentale

Je vous salue

Alléluia

via Christine Anne K. le 11 janvier 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr
 – participer au Cercle Harmonique du 13 février : voir en page Evènements

.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *