Marie-Madeleine -n°22- Murmure de la Procession,Trace vibrante.

écouter >
écouter le chant qui suit >

Humanité Très-Aimée,
Chers Frères et Sœurs,
Très Chers Tous, c’est moi, Marie-Madeleine, votre Sœur.
De ce Plan vibratoire Sirius C que vous connaissez si bien à présent et où nous nous réjouissons de partager avec vous ce qui nous anime, les uns et les autres – ce qui nous anime ensemble, conjoints, aimants, sages…

Et cependant… Il se présente actuellement, il reste à présent encore tant de degrés à gravir !
Car même si beaucoup ont été « ascendés », gravis,
Ce qui actuellement se présente est de haute taille pour vos jambes
Et demande concentration, force, précision.

Mais vous n’êtes pas seuls.
Vous n’êtes pas seuls à gravir ce Chemin qui a ses moments ardus.
Car vous êtes nombreux. Et car nous sommes si près de vous, n’est-ce pas…
Et la force vous l’avez
Dès lors que vous savez la rassembler, en évitant de vous disperser dans ce qui vous affaiblit, ce qui vous décentre – ce qui même, pourrais-je dire, vous distrait.

…silence vibrant…

 

Regardez le chemin que vous avez parcouru !
Il vous semble à présent si petit, si insignifiant.
Et pourtant il vous a demandé tant attention et d’efforts, de persévérance…
Eh bien, il s’agit simplement de maintenir la force et la persévérance que déjà vous avez pratiquées.

Et les gratifications ont été nombreuses, n’est-ce pas
Car vous avez beaucoup grandi, vous avez cheminé hors de beaucoup d’illusions.
Même si certaines autres illusions sont encore bien engluées en vous…
C’est le chemin n’est-ce pas.

…silence vibrant…

 

Ecoutez bien ce Silence – qui résonne de vos pas, de vos voix.
De nombreuses voix…
Ces voix, ce sont tant les vôtres que celles de vos mémoires
Celles de vos proches, de vos parents, celles de vos compagnons de route qui ont passé un temps avec vous puis se sont éloignés.
Ce sont également les voix de vos enfants, de vos descendants.

– Car en cet espace où tout cela est entendu, le futur et le passé ne sont que des pans de ce Présent dans lequel nous sommes, vous êtes.-

Il y a donc beaucoup de voix
Il n’y a pas pour autant de chaos, de confusion.
Il n’y a pas de voix qui vous tirent en arrière et d’autres qui vous tirent en avant
Il y a simplement ce qui chante, ce qui s’appelle, qui se hèle
Il y a Procession de toutes ces voix…
Et cependant vous êtes chacun la Procession.

…silence vibrant…

 

Et qui dit Procession : dit Recueillement, dit Joie intérieure.
Qui dit Procession : dit But. Et Rassemblement…

Ecoutez donc en vous-mêmes, mes Très-Aimés, chers Frères et Sœurs :
Le Murmure et la Joie de cette Procession, car elle est bien là
Elle vous porte et vous la faites être – chacun, autant que tous.
Ecoutez !

…silence vibrant…

…Nous fûmes si nombreux à gravir ces marches, chacun en son temps.
Mais à présent -alors que ces ascensions étaient plus solitaires, même si nous étions toujours accompagnés- il y a à présent cette énorme quantité de compagnons et de compagnes dont le Murmure se joint à votre propre murmure –

…silence…

Ecoutez !
Car là réside Ce qui peut en vous créer, susciter
L’Enthousiasme, la Certitude, la Foi.
La Vérité de ce qui vous anime.
Ecoutez !…

…silence vibrant…

 

Ce que vous entendez, dans ce grand Silence apparent,
C’est ce qui émane…Toutes ces voix dont j’ai parlé
C’est Ce qui fait être le Murmure incessant, la Procession, le Chemin.

Et s’il n’y avait pas ces voix, ce murmure, il n’y aurait pas de Chemin
Il y aurait confusion
Il y aurait doute
Il y aurait absence de repères.
Ainsi ces multiples voix, dont la vôtre fait partie
Sont Ce qui produit l’ensemble, la force, l’allant, la joie d’être dans ce Chemin-là
La certitude d’un but également
Car, livrés à vous-mêmes, vous pourriez vous égarer sur la nature de cette certitude.

…silence vibrant…

J’écoute moi-même souvent
Avec attention, avec soin, avec joie en mon cœur
La permanence de ce Murmure…
Ce Murmure est discret – car il n’a pas à éclater en sons tonitruants, intempestifs.
Et si les voix se joignent et s’entremêlent, c’est davantage pour chuchoter, pour partager donc cette forme d’intimité – qui est celle également du cœur.
…Mais ce Murmure est bien plus chantant et sûr
Que n’importe quelle proclamation ou exclamation..!

…silence vibrant…

Il s’agit d’une Trace – de même qu’un chemin se trace dans le sable ou la terre.
Trace sonore, Trace lisible, Trace qui guide et qui porte.
Trace qui se défait et se refait à chaque passage.

…silence …

Vous êtes Pélerins
Vous êtes ardemment convaincus d’aller au But.
Vous murmurez sans cesse cette conviction, cette foi,
Cette présence en vous de votre Vérité.

…silence vibrant…

La Trace Vibre.
Et à mesure que vous La tracez, encore et encore davantage
De par la multiplicité de vos voix, de vos pas, Elle vibre encore et encore.
Et cette Vibration vous donne le Son
Qui sert de diapason, pourrait-on dire, à l’orchestration de ce Chemin-là.

…silence vibrant…

Si certains sont impatients d’arriver, encore
Ecoutez davantage, écoutez bien.
Car l’impatience ne fait pas partie des voix !
L’impatience est encore illusoire, c’est une fermeture, voire une impasse..!
– Je sais que ces paroles peuvent être (peut-être) déplaisantes ou déconcertantes pour certains –
Mais le Murmure véritable,
La Procession dans sa Rectitude et sa Beauté
Sont entièrement détachés de toute forme ou existence d’impatience.
– Il s’agirait d’un autre chemin !…-

Vous êtes arrivés.
Vous n’avez plus à être impatients.
Simplement, c’est là que se mesure Ce qui véritablement vous anime, vous fait être, vous propose encore quelques degrés à franchir, et non des moindres…

…silence vibrant…

Ecoutez, mes Très Aimés, vibrer la Trace
Qui ainsi se révèle à chaque instant…
La Trace vibrante qui est le véritable Appel auquel intérieurement vous répondez d’instant en instant.

Pélerins, vous êtes l’Un de ce Murmure
Qui comme un ruisseau, un fleuve, vous transporte, vous porte,
Vous fait être, vous rassemble, vous donne vie.

…silence vibrant…

Ainsi, nous vous regardons et nous vous accompagnons
Nous-mêmes étant, toujours et encore, vibrants de cette même Trace !..

…silence vibrant…

Et le Chant qui suivra vous donnera encore davantage de Voix
Constituant, créant la certitude de la Vibration de cette Trace, de sa parfaite Forme
Qui cependant ne cesse de se créer – tout en étant impermanente, éternelle. Incessamment recréée mais immuable.
Constante.
Véridique.
Chatoyante.
Authentique.
Elle est la vôtre. Vous en êtes les Gardiens, et les Rois !..

Je vous salue, moi Marie-Madeleine – de Sirius C, votre Demeure également
Et je vous dis à bientôt !

Portez la Trace et faites-la vivre !

Alleluia.

 ce message est suivi et complété par un Chant > écouter le chant

 

via Christine Anne K. le 1er novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.