Espace-Temps « Hoda’J » – Récit par RRRR’

écouter >

courte introduction de paroles stellaires chantonnées

Il y a si longtemps..!
Que je ne saurais le chiffrer en époques ou en ères
Et à vrai dire je ne m’aventurerai pas non plus à préciser de façon définitive le Lieu
-ou plus exactement les Lieux-
Car je ne suis pas très sûr que ces Lieux existent
Ou portent encore les noms qu’ils portaient dans ces moments-là
(mais peut-être que oui ?)

J’étais moi-même sans doute un enfant
Mais je me rappelle : on ne peut pas ne pas se rappeler Cela !
Car c’est bien à ces instants-là que la Forme dans laquelle nous avons continué à vivre s’est vraiment dessinée et manifestée
Que nous l’avons comprise, habitée, reconnue, vécue,
Dessinée aussi, écrite…
Il y eut beaucoup d’écritures à ce sujet mais je suppose qu’elles sont perdues depuis longtemps. Forcément !…
Je vous l’ai dit, il n’est même pas question de chiffrer quoi que ce soit au niveau des époques, des âges ou des ères :
Nous sommes dans le Flou Temporel du lointain
– Bien que tout Cela soit extrêmement précis.
Vous allez comprendre.

Je ne me suis pas présenté, au fait !
Mon nom se dit RRRR’ (…je vous passe la suite, j’ai un nom un peu compliqué – comme ceux qui vivent depuis si longtemps.)
Mais lorsqu’on dit « RRRR' », il s’agit bien de moi.
J’ai pu être un archiviste un certain temps
Mais en cet instant je ne me définirai pas de la sorte.
Je me suis donné pour tâche de vous raconter Cela…
On me l’a demandé, aussi.

J’appartiens aux Sphères les plus multiplement réalisées de la bordure Knata Ta Snnêk Debe-A-E de cet Univers – là où il touche l’Univers d’à côté… Ce n’est pas mon sujet mais cette situation est très enrichissante. Il m’est donné d’ailleurs de pouvoir m’exprimer également dans l’autre Univers (celui d’à côté)… Nous sommes des frontaliers, en quelque sorte.

– Ecoutez ces constructions sonores à présent :

musique mélodieuse, fine

…Elle vous exposent un peu, ces constructions sonores, un certain nombre d’éléments nécessaires pour intégrer les Données complexes de cette histoire – que moi-même je ne mentionnerai pas.
Donc je vous demande d’écouter encore…:

mélodie de même sorte, mêlée de coups secs et rythmés de hochet

Il s’agit donc – et j’espère que vous l’avez compris – d’une histoire d’Espace-Temps.

Cet Espace-Temps là, nous le nommions « Hoda’J », et j’avoue qu’il nous était très familier.
Comme je vous l’ai dit, nous avions vécu sa mise en Forme.
Nous avions donc pris coutume et joie de le vivre
Et de laisser nos vies se dessiner à l’intérieur de lui…
– …On pourrait croire que mon histoire est terminée, mais pas du tout : je l’introduis.-

En effet il fallait, pour que cet Espace-Temps soit produit, qu’un certain nombre de Faits et d’Actions soient réalisés.
Certains de ces Faits et de ces Actions incombaient très-très spécifiquement à des Êtres désignés pour cela et qui pour beaucoup d’entre eux provenaient d’autres Sphères, de certains Mondes – c’étaient des spécialistes.
Il y avait également quelques Êtres qui demeuraient chez nous.
…Et ils interagissaient…

(Je dis cela avec le recul, car dans les instants où j’expérimentais cela, étant encore un enfant, je n’aurais pas su véritablement comprendre tout ça ainsi.)

D’autres Faits et Actions nécessaires à la production de cet Espace-Temps incombaient à des Animaux…- bien sûr me direz-vous : les Animaux sont des Êtres ! – et je suis entièrement, intégralement d’accord avec cette façon de voir et de sentir – néanmoins pour mon histoire cela doit se dire ainsi.
Des Animaux (par ailleurs) avaient donc pour responsabilité certains Faits et certains Actes.

Il y avait ensuite quelques Faits qui incombaient à certains Eléments, comme l’Eau par exemple : qui devait jouer son rôle temporairement dans l’installation de, disons certaines formes de Structures.

Vous me suivez?
Je dois vous redonner quelques éléments sous forme musicale :

chant délicat cloturé par des claquements de langue répétés

…Nous en venons au Renard !
– Un Animal, comme vous en conviendrez avec moi, même si c’est également un Etre…
Le Renard avait donc une responsabilité bien définie dans l’ensemble de ces Faits et Actions : il était chargé de laisser une Odeur.
Il fallait donc qu’il sillonne un certain territoire, de façon très calculée
Pour poser, dans une disposition que vous diriez géométrique
De façon assez complexe et même extrêmement complexe : de l’Odeur…

Il partageait l’installation de cela avec un autre Animal dont je ne sais pas vous fournir le nom car je pense que sur votre Terre..?.. –Ptt !!- connait pas.
Cet Animal avait une autre Odeur – et à eux deux il y avait une espèce d’architecture complexe, précise, organisée
Où ces deux Odeurs créaient une sorte de Cheminement :
Olfactif entre autres, mais aussi vibratoire, « subtil » comme vous dites,
Qui faisait que parmi les nombreuses Dispositions, Faits et Actes
Qui servaient à mettre en Forme et en Mouvement cet Espace-Temps,
Cela entrait disons dans la Danse.

…Je vous parle du Renard car il est vrai que son Action était quand même très particulière Et (vous vous en doutez) il ne fallait pas qu’il soit dérangé.
Et puis il fallait que l’Odeur soit cohérente et demeure !..
Cela nécessitait sans doute pour lui une certaine vitesse,
Ce qui n’était pas si facile réellement à faire….

…Toujours est-il que notre Renard – il n’y en avait qu’un je précise
Car ce Renard, là où nous étions, était le Seul. Cela de même que chaque Animal était le Seul… (L' »Arche de Noé » n’est pas exactement la même histoire mais elle s’est peut-être inspirée de cela..)

Le Renard était naturellement gourmand
Et puis il avait besoin de boire aussi.
C’est là que sa façon d’installer Ce qu’il avait à installer devint assez imprévue…

-Je vous ai dit que l’élément Eau faisait partie également des Acteurs de cette Danse.-

Le Renard donc -pour ne pas faillir à sa mission et pour pouvoir accomplir son parcours- fit un arrangement avec l’Eau pour pouvoir boire facilement, sans disons déformer ou faire des écarts à la Forme qu’il devait maintenir dans son Cheminement de Poseur d’Odeur.

L’histoire ne dit pas comment l’Eau se laissa convaincre – mais je pense que la gravité de la situation était un argument suffisamment impératif pour que l’Eau obtempère (et cela ne contrariait pas sa propre Mission à Elle, dont je ne vous raconterai pas ici les tenants et aboutissants.)
L’Eau par conséquent suivit le Renard et lui offrit ce qu’il avait besoin de boire, ainsi qu’il l’avait convenu tous les deux
Jusqu’au moment où il arriva une grosse Pluie..!
(« Ennuyeux pour les Odeurs ! » direz-vous…)

Je pense que c’était prévisible dans l’Organisation et que cette pluie n’était pas une catastrophe pour les Odeurs en tout cas,
Mais cela perturba évidemment la petite entente entre le Renard et l’Eau.
Car l’Eau qui accompagnait le Renard n’était pas la Pluie
Et la Pluie n’était pas prévue au programme dans cette Installation de Forme.
…Comment faire alors pour que les deux ne se mélangent pas?

Le Renard ne savait pas quoi faire.
De toute façon ce n’était pas à lui de faire quelque chose,
Mais du coup il dut improviser avec la Pluie – et demanda à l’Eau de ne plus l’accompagner, tout le temps qu’il continuerait à pleuvoir.
Il se débrouillerait pour boire avec la Pluie…

…Il se trouva donc un moment qui arriva
Où la Pluie s’arrêta.
Le Renard n’avait pas fini sa tâche et l’Eau n’était plus là.
Le Renard appela l’Eau :

hululement du Renard
…Autour de lui s’étendait un désert salé.
nouveau hululement du Renard

Il continua à poser ses Marques odorantes, mais il avait très soif.
Il ne s’était pas arrêté de faire ce qu’il avait à faire, car il savait qu’il ne pouvait pas se le permettre.
Il appelait l’Eau de temps en temps. Elle ne venait pas.
…C’est alors que le Renard très fatigué eut besoin de s’arrêter.
Il avait à peu près quitté l’étendue du désert salé, mais la région dans laquelle il était était toujours très aride.
Ecoutez cela…

percussions vibrantes, rythmées

Eh bien figurez-vous que la Girafe se présenta !
Et, voyant que le Renard était très fatigué
Elle comprit qu’il y avait sans doute à lui proposer Quelque Chose.
Allait-elle le prendre sur son dos? – Ça ne plaisait pas du tout au Renard.
Allait-elle le porter sur son cou? – Pour quoi faire?
Elle lui proposa quand même de l’aider à remplir sa mission.
Alors le Renard lui dit:
« Eh bien je te charge de toute mon Odeur et je te donne le Plan.
Tu cours très vite ce sera facile, et avec ton long cou tu peux boire la Pluie là-haut.
Tu n’auras pas besoin de boire de l’Eau puisque l’Eau ne revient pas.
Elle doit être occupée ailleurs… »

Ainsi fut dit, ainsi fut fait.
Le Renard confia à la Girafe toute ses glandes odorantes qu’il retira une par une méthodiquement
Et qu’il installa sur les flancs de la Girafe qui se laissait faire avec patience et bienveillance.
Il lui communiqua le Plan de ce qu’il lui restait à faire
Et puis tout de même il appela encore l’Eau…
hululement du Renard
…par acquit de conscience – il avait vraiment très soif.

Mais il était satisfait
Car il avait confiance dans le fait que sa Mission allait tout de même s’accomplir
Et que cette Girafe allait très-très bien s’en sortir…
– Vous trouvez sans doute que cette histoire n’a ni queue ni tête
Mais il s’agit de l’Installation d’un Espace-Temps, ne l’oubliez pas ! –

…La Girafe donc accomplit avec méthode ce que le Renard avait demandé.

Seulement voilà : l’Odeur installée par la Girafe n’était pas véritablement la même car les glandes du Renard posées sur la Girafe avaient disons produit une « certaine alchimie » avec le corps de la Girafe.
Et l’Odeur à partir du point où la Girafe commença à la déposer eut un petit fumet légèrement différent !
…Ce qui fait que l’autre Animal -qui je vous le rappelle devait combiner son odeur avec celle que le Renard devait déposer-
Fut un petit peu perturbé..

…Cela donna, pour résumer :
Une Poche dans cet Espace-Temps !  Qui n’était pas prévue – mais qui fonctionnait .

– Eh bien voilà que cette Poche permit que beaucoup d’Animaux par exemple s’y installent et se mettent à s’y reproduire ! Ce qui n’était pas le cas avant…  (je vous rappelle qu’il n’y avait qu’un Seul Animal de chaque espèce.)

Il y avait donc une combinaison d’Espace et de Temps
(puisque c’était un Espace-Temps)
Qui permettait que des Cycles et des Générations puissent apparaître !
C’était très amusant…

Nous qui habitions cet Espace-Temps neuf,
Nous venions nous promener dans cette Poche de temps en temps
Et nous observions ces incroyables familles d’Animaux qui se développaient.
Et ils avaient beaucoup de petits : c’était impressionnant !

Cela nous permettait de nous demander
Si nous allions emporter certains de ces Animaux près de chez nous.
Car pourquoi pas, n’est-ce pas?
Cette profusion d’Êtres Vivants de toute Beauté,
Il était appelé à ce qu’elle se répande
Dans tout l’Espace-Temps dont nous profitions tous.

Il y eut une sorte de conférence des Animaux, et des conditions furent posées.

Je ne peux pas rentrer dans le détail de toutes ces conditions – surtout que cela se référait à beaucoup de choses et de faits et d’actions qui n’appartiennent pas à cet Espace-temps que vous, actuellement, vous connaissez.
Cela serait donc parfaitement obtus.
Mais quand-même, l’une de ces conditions était que les petits de ces Animaux soient particulièrement bien traités,
Et que les Animaux pourraient aider les autres habitants et réciproquement
Mais qu’ils devaient revenir au moins une fois par..(??)
(Je vais dire « une fois par an » parce que ça va bien dans votre langage mais ça n’a rien à voir avec ce qui se passait là-bas).
Voilà : une fois par « an » – c’est à dire une fois régulièrement-
Qu’ils puissent revenir dans la Poche de l’Espace-Temps en rodage,
Dans laquelle leur histoire avait pris Naissance…

…C’est là qu’intervient le Magicien !

Le Magicien était l’un de nos voisins.
C’était un Magicien : il était très respecté.
Et il décida au bout d’un certain laps de temps
Du Temps de cet Espace-Temps là – donc : un laps d’Espace-Temps –
D’entreprendre une Recherche…

Je ne sais pas du tout comment il fabriqua cette Recherche
Mais il demanda aux Animaux de l’aider.
Il advint donc que lui-même se rendit dans la Poche dont les Animaux était originaires
Et qu’il s’y installa.

Il était en relation avec d’autres Magiciens, et des Scientifiques
Qui se trouvaient dans cet Espace-Temps là, ou peut-être également dans d’autres
(Ma foi je ne sais pas trop, j’étais petit.)
Mais cela aboutit au fait que ces Recherches produisirent
De nouveau quelque chose de tout à fait inattendu à l’intérieur de notre Espace-Temps !
…Figurez-vous qu’il installa ce qu’on pourrait appeler une sorte de « Trou »
Par lequel on pouvait rentrer et sortir de notre Espace-Temps.

– C’est grâce à ce Trou d’ailleurs que moi-même j’ai pu sortir de cet Espace-Temps là et aller m’installer comme je vous l’ai dit dans cette zone frontalière de cet Univers et de celui d’à côté.
Et c’est grâce à cela que je suis toujours en vie
Car provenant de cet Espace-Temps là je n’ai pas d’âge dans l’autre endroit où j’habite.-
Vous me suivez?

Après que quelques-uns d’entre nous soient ainsi sortis, le Magicien se rendit compte qu’il y avait quelque chose qu’il ne contrôlait pas
Et après avoir conféré avec les animaux il décida, on pourrait dire, de « refermer ce Trou », Ou de « modifier les paramètres » qui produisaient l’existence de ce Trou dans l’Espace-Temps.

Cela permit d’autres choses très intéressantes :
De la création de Matière par exemple,
De la création de nouvelles Espèces,
Des sons, des Architectures de sons…
Donc beaucoup de Vie se généra à partir de cela,
Grâce au Magicien dont j’ai oublié le nom – enfin.. je ne peux pas le prononcer dans les langues auxquelles je dois me tenir pour vous parler –

Moi qui étais sorti, ainsi que quelques autres, il nous fallait négocier une sorte d’autorisation de retourner à l’intérieur de cet Espace-Temps « Hoda’j »
Car nous l’aimions bien.
Cela dura un moment, puis les choses changèrent…

Et voilà donc pourquoi depuis si longtemps
(comme je vous l’ai dit ça ne se chiffre pas ni en époques, ni en ères, ni en quoi que ce soit)
J’ai dû m’installer définitivement ailleurs
Et j’ai perdu tout contact possible avec notre Espace-Temps.

Je souhaite néanmoins demander, et vous allez être étonnés : de réactiver..!
Que cet Espace-Temps là puisse se réimplanter ailleurs..
Car l’histoire du Renard nous a montré qu’une certaine forme de collaboration crée de nouvelles possibilités
Et c’est Cela que je souhaite voir se produire – et je ne suis pas seul à désirer Cela…

Et les conditions de cet Espace-Temps « Hoda’j » dont je vous ai parlé étaient particulièrement propices -de par la Forme qu’il avait- pour que de tels petits accidents fortement créateurs se réalisent.
– Je vous ai parlé de celui-là mais en réalité il y en a eu au moins deux autres, dans des circonstances à la fois comparables et pas du tout comparables. –
Il n’a jamais été depuis lors observé que de telles choses se produisent avec autant de Productivité de Vie et de richesse de situations.

Maintenant vous allez vous demander, et à juste titre, pourquoi je m’adresse ainsi à vous?!
– Eh bien, parce que vous m’écoutez, tout simplement.

…Je me suis donné pour mission depuis tous ces éons de Temps de transporter cette demande là où je vais
Et de faire vivre ainsi dans les Esprits,
Dans les Cœurs,
Dans les Groupes que vous formez
L’existence de cet Espace-Temps qui m’est fermé depuis si longtemps
Mais qui, à mon sens, devrait se retrouver et porter tous ses Fruits…
Car je suis convaincu qu’à ce jour -s’il existe encore- il en a de très nombreux..!

J’aimerais donc pouvoir convaincre chacun de mes auditoires de la Beauté de Cela.

…Je sais que je n’ai pas raconté tant des « Belles Choses », que des choses un peu anecdotiques – mais c’est ma façon à moi de communiquer.
J’espère donc être entendu.

J’espère que vous et moi pouvons retrouver cette Innocence
Car il s’agit bien de cela.

Je vous remercie d’avoir eu la patience et la grâce de m’écouter.
Mon nom est RRRR’ et je suis le Conteur
Sorti de cet Espace-Temps
-troué par un Magicien et refermé-
Peuplé d’Animaux,
Peuplé de Créatures,
De Formes de Temps,
D’Architectures musicales,
D’Êtres agissants
Et d’Enfants comme je l’étais en ce Temps-là.

Alleluia
Merci.

 

via Christine Anne K. le 14 mars 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.
Vos Dons sont bienvenus et joyeusement remerciés. clic

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.