Asayanag Edolot, Maitre des Musiques et Silences – n°10 : Pouvoirs et Formes du Silence.

écouter >

Musique d’ouverture vibrante aux notes rythmées

Bien-aimés Amis et Frères humains que je connais si bien, vous me connaissez aussi :
Je suis Asayanag Edolot, Maître des Musiques et des Silences en Sirius C…

Séquence de musique … quelques paroles fermes en langage stellaire

Que les Silences prennent place en vous.
Votre mental n’est-ce pas, n’est pas en silence. Il s’agite, il s’affole et se désoriente…

Court silence vibrant

Entendez dans ce Silence mes Très-aimés : comment la musique se rejoue.
Comment il se raffine…

Court silence vibrant

Sachez entendre comment ce Silence est Musique…

Silence vibrant

Sachez entendre aussi comment votre mental fait du bruit parfois.
..Assourdissant n’est-ce pas !

Silence vibrant

Tambour :  un rythme composé et répété, précis…

Puisse ce Rythme vous faire entendre en vous, et en toute vérité, ce qui devrait en réalité se dire et se taire.

Le même rythme reprend…

Silence vibrant

…Vibrons nos Cœurs ensemble mes Très-Aimés !…

Silence vibrant

Ainsi nous sommes forts, nous sommes unis.
Vous êtes unis et forts. Aucun bruit ne peut venir s’insérer dans cette force – et cependant les irruptions bruyantes de votre mental créent des sortes de failles incessantes (la musique reprend, mêlée et rythmant les paroles) que vous avez sans cesse aussi à colmater, peut-on dire : avec davantage encore généralement de pensées, de constructions logiques ou non, qui vous rassurent, qui meublent le silence alors que ce Silence en réalité doit être la vraie Beauté – l’Existence même de cette Foi étrange dont Iosep O’D vous a parlé…Étrange car elle ne ressemble pas à votre idée coutumière de la Foi. (cf Iosep O’D n°20, du même jour)
...un oiseau chante joyeusement
Mais c’est bien dans le Silence que la Pureté de ces Structures peut chanter.

Silence…l’oiseau déroule son chant mélodieux

…Et tandis que le petit oiseau dehors chante à perdre haleine pour partager avec nous l’instant même de sa Joie et de sa Foi ( la musique reprend et continue avec les paroles), votre Cœur doit-il se perdre dans les méandres que vos pensées affolées produisent alors que c’est si simple n’est-ce pas d’entendre et d’être..!?

Séquence musicale …

Il y a quatre sortes, mes très-Aimés, de Silence :

La première sorte est un Silence très fécond.
C’est un Silence vivant immensément habité au sein duquel à chaque instant se crée ce qui doit l’être ( la musique est mêlée continument en douceur avec les mots) dans tous les plans, les niveaux, les dimensions, les mondes parallèles ou joints.
Ce Silence-là est totalement inféodé et aussi co-créateur de la Structuration multiple qui vous a été rappelée par notre aimé compagnon Iosep O’D.

La deuxième sorte de Silence est un Silence Multidirectionnel, dirais-je.
Il est déployé comme une écoute et comme des antennes dans cette infinité de directions vers lesquelles il est tendu, et capte attentivement ce qui se manifeste, ce qui bruite, ce qui chante, ce qui répond.
Ce Silence-là est à la fois passif et actif car il attend mais il engrange.
Il est intelligent, il absorbe et il peut restituer.

Quelques notes vibrantes…

La troisième sorte de Silence est discret.
Il ne se manifeste pas beaucoup pour se faire remarquer. Il est juste simplement à sa place, il effleure les consciences, il navigue entre les petits temps et les grands temps dans lesquels il s’installe, circule, disparaît, reparaît.
(la musique reprend discrètement)

Il permet des repos. Il permet également des regards. Il permet des écoutes.
Il permet que les cœurs battent et se répondent sans être perturbés par d’autres sons. Il est simple, discret encore une fois – mais si aimant, si présent, si nécessaire.
Il texture les absences et ce qui apparaît comme des vides qui n’en sont pas…

Musique … rythme balancé…

La quatrième et dernière sorte de Silence est ce que j’appellerai un faux Silence.
Car c’est justement celui qui à la fois peut être oppressant et qui est saturé par le bruit du mental (raclement de gorge) ou de l’ensemble des « mentaux » -…mentals…mentaux-.
(la musique ponctue à nouveau les paroles)
Il est insupportable, il est pesant, il est stressant. Il ne trouve sa place nulle part si ce n’est qu’il s’impose en même temps car cet afflux d’informations perpétuelles qui le traverse et qui le fait être a besoin sans cesse de s’exprimer, et de donner flux – flux – flux – encore et encore…
Beaucoup n’est-ce pas de gens dans la conscience la plus ordinaire ne pensent qu’à ce Silence-là quand le mot Silence se présente…

La musique continue, discrète et incessante, se fond aux paroles :

…Vous entendez que des sons ne cessent – et cependant c’est un Silence.
C’est un paradoxe n’est-ce pas, mais c’est un Silence qui a une matière sonore et une densité vibratoire. Il appartient à la famille des Silences Féconds et non pas à la famille des Silences Discrets ni à celle des Silences Multidirectionnels – et enfin il s’oppose radicalement à la famille des Silences Faux et pesants.

La Musique-Silence en question se poursuit…

…Certaines musiques sont donc, à un certain niveau et pour certains auditeurs, de véritables Silences féconds et c’est leur rôle.

Arrêt de la musique.
…Long silence intense et vibrant…

 

Recevez très chers, très-Aimés Humains -dont j’ai fait partie si souvent, je vous l’ai déjà raconté- cette Qualité de Silence au sein de laquelle peuvent se tisser tant de choses qui ne sont pas nécessairement mentales ni agitées.

Silence vibrant

…Sachez engrammer dans chacune de vos cellules cette Qualité-là de Silence…

Silence vibrant

…Sachez l’engrammer dans chaque atome ou particule subtile de vos corps subtils et non pas seulement dans la matière de votre corps de Matière…

Silence vibrant

…L’Ensemble Infini de la Structure et des sous-structures est présent et vivant, architecturé et musical dans ce Silence-là…

Silence vibrant… (L’oiseau chante joyeusement en fond discret)

Oubliez, mes très-Aimés, toute l’agitation des constructions mentales qui se jettent à corps perdu dans certains silences encombrants et non-féconds…

Silence vibrant

Un peu de musique

Je vous salue moi Asayanag Edolot, Maître des Musiques et des Silences en Sirius C. Gardez précieusement votre Silence mes très-Aimés : il est l’une de vos plus belles Forces et Réussites.

Alleluia

 

via Christine Anne K. le 20 mai 2015
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Vos Dons sont joyeusement remerciés et honorés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.