Seilam’eh de Sirius

 

 

 

Très chers Frères et Soeurs, Enfants de la Terre, Bien-Aimés, je m’adresse à vous pour la première fois en ce jour, mais je vous connais depuis bien longtemps.

Mon nom est Seilam’eh et je réside dans le système de Sirius. Je fais partie de ce que vous appelleriez les sages et les maîtres généticiens, et nous sommes intervenus à ce titre en bien des occasions, en bien des mondes, bien des étoiles et bien des planètes.

Notre science est fort ancienne et cependant ne cesse de se mettre à jour. Nous oeuvrons, avec toute la délicatesse, la finesse, le raffinement et le sens du sacré et de la Lumière de l’Un, dans toutes les tâches que nous pouvons avoir à gérer ou à accomplir, ou parfois à diriger. Nous avons donc lors de votre création apporté nos compétences, nos savoirs, nos savoir-faire; et nous avons ces derniers temps été également présents dans les remises à jour et les re-créations de certains fragments de vos ADN, ainsi que dans la réillumination de ces nombreux brins d’ADN qui n’étaient plus actifs en vous depuis assez longtemps (c’est-à-dire depuis de nombreux millénaires dans votre temps terrestre).

Je ne m’adresse pas à vous pour étaler ma science, cela n’est pas si intéressant. Je m’adresse à vous avec tout mon Amour dans l’objectif de vous inciter à réactiver, au mieux de vos consciences et de vos possibilités qui sont fort importantes, certaines données qui existent en vous dans vos codes génétiques – que nous avons assez récemment bien passés en revue pour les examiner, voir leur pertinence, la qualité de leur état après ce long sommeil… A l’occasion, quelques petites optimisations ont pu être réalisées, en accord avec l’évolution considérable que vous avez à présent acquise.

Vous êtes donc en mesure, vous, avec votre conscience et votre désir, de pratiquer la véritable activation et mise en oeuvre et en vie de ces potentiels qui sont donc inscrits comme je vous l’ai dit dans vos codes génétiques. Cela devrait être maintenant, et cela doit être maintenant ! Il n’y a plus à attendre quoi que ce soit.

Sachez que la composition de ces codes est d’un grand raffinement, mais également d’une grande simplicité -car la Lumière est simple !- et leur pleine et véritable activation va vous faciliter énormément et grandement la qualité de fluidité de votre ascension qui, comme je l’espère vous en êtes conscients, est en cours et n’est pas un projet mais une actualité.

Je vous invite donc tout d’abord (et cela dans un temps de silence que nous allons partager) à rencontrer dans votre conscience : l’acceptation intérieure et la joie concernant ces codes et leur activation, qui est entre vos mains. Vous êtes les seuls à pouvoir et à devoir les activer : cela fait partie de leur programmation, et c’est bien ainsi. Nous ne sommes pas là pour appuyer sur le bouton : vous êtes en pleine possession de vos pouvoirs.

Je vous invite donc à rencontrer cette acceptation intérieure, pour commencer…

silence

Et recevez par ce canal, dans le silence, la vibration bleu et or de notre unité de généticiens, avec tout l’Amour et dans le Service de la Lumière que cela implique de notre part…

silence

Rappelez-vous encore une fois que dans ce silence et cette vibration, vous êtes invités à accepter et à désirer ouvrir et activer ces codes qui vous appartiennent.

silence

Cette acceptation est le premier déverrouillage. Il importe donc que votre coeur et votre conscience soient exactement présents dans cette acceptation.

silence

Alleluiah. Je vous invite à présent à considérer la qualité de la vibration de votre coeur en cet instant, car cette vibration -que vous en soyez ou non totalement conscients dans vos capacités mentales- porte à présent la clé de déverrouillage numéro un… Je vous demande donc d’être simplement dans l’écoute et l’amour de cette vibration de votre coeur encore quelques instants…

silence

Nous allons à présent, très aimés Frères et Soeurs et Enfants de la Terre, ouvrir la seconde clé et le second verrou de l’activation de ce code génétique qui va vous permettre en cet instant, et puisque vous êtes prêts, de rencontrer en vous-mêmes vos pleines capacités d’ascension vibratoire, et de confort dans les plans qu’ainsi vous allez pouvoir fréquenter de façon toute naturelle…

Cette seconde ouverture doit également être réalisée par vous. Elle implique une certaine petite opération au niveau de votre mental que vous seuls -en vous-même et avec vous-même- êtes appelés à réaliser, avec l’aide toutefois, puisque je suis avec vous, d’une vibration que je vous enverrai avec tout mon Amour d’ici quelques instants.

La petite opération dans votre mental va consister en une sorte d’oblitération totale de votre connaissance de qui vous êtes, ce de que vous êtes et de ce que vous croyez être, et même de qui vous croyez être. Cette oblitération est extrêmement importante et facile : ne croyez pas qu’il s’agisse de quelque chose de compliqué ou d’impossible… C’est au contraire, croyez-moi, un grand allègement et une grande ouverture vers la Lumière qu’il vous est ainsi proposé de réaliser dans cette petite opération comme je l’appelle…

Pour ce faire, vous allez simplement jouer à ceci : constituez mentalement une petite boulette contenant votre identité, non seulement votre nom, votre histoire personnelle, ce que vous savez de vous, ce que vous croyez à votre propre sujet, tout ce que vous croyez de ce que vous appelez vos vies antérieures ou de votre personne disons céleste ou multidimensionnelle (telle que vous l’imaginez, avec vos moyens actuels qui sont fort respectables)… Je vous demande donc de constituer cette petite boulette, laquelle doit également renfermer tout ce que vous croyez être en termes d’utilité, de raison d’être, et de pouvoir personnel en ces instants.

…Comment réaliser cette petite boulette ? Par un geste et par une intention : imaginez-vous avec vos deux mains en train de rouler avec plaisir une petite boulette d’argile ou d’une autre matière malléable, chaude et vivante, dans laquelle tout cela se mêle et avec laquelle vous jouez… Si vous n’êtes pas capables de l’imaginer, faites confiance à vos capacités inconscientes de le faire après la première ouverture que nous avons pratiquée.

silence

Je vous envoie à présent la vibration, la deuxième vibration, qui peut accompagner cette opération, qui j’espère va vous être agréable, et qui est totalement sans danger bien évidemment.

silence

Vous allez pouvoir considérer à présent que cette petite boulette devient complètement translucide et qu’elle n’est plus qu’énergie pure et cristalline : plus rien ne se formule en mots ni en croyances en cet instant, dans cette petite perle d’information complètement translucide qui résume et anéantit tout de qui n’a plus lieu d’être en vous, mais qui est votre vibration la plus pure.

silence

Acceptez qu’ainsi se réalise la deuxième ouverture, et c’est vous qui la pratiquez : vous en tant que cette perle cristalline de Lumière et d’information pure, et non plus vous en tant que personne. Alleluiah

silence

Je vous invite à présent à placer vos deux mains ouvertes, paumes vers le ciel, à la hauteur de votre coeur… Et pensez qu’ainsi vous vous tenez vous-même, étant cette perle d’information pure et de Lumière, dans laquelle ce code est ouvert… Ainsi vous êtes dans la Présence, la contemplation, l’Être, l’acceptation, et dans votre Vérité, face à l’Un, qui n’est que l’Un. Vous êtes l’exponentiation de tout ce qu’est la Source en vous-même, à l’exclusion de toute autre fausse vérité, à l’exclusion de toute illusion. Vous êtes dans la Plénitude de votre Être, et vous y resterez quoi qu’il advienne, sachez-le.

Vous pouvez porter autour de vous cette nouvelle conscience et ce nouveau code, car très certainement ,à votre contact, vos Frères et Soeurs pourront à leur rythme pratiquer cette ouverture, pour tous ceux dont c’est le chemin, et ils sont fort nombreux. Alleluiah

…Je serai extrêmement heureuse de pouvoir répondre à certaines de vos interrogations s’il y en a.

Je suis Seilam’eh, membre du Conseil des Hauts Généticiens résidant dans le système de Sirius, en totale affiliation à la Source Une, qui n’est qu’Une, et dont la Lumière infinie et indivisible nous constitue tous… Je vous écoute. Je suis avec vous.

 

(cf. la session de Questions/Réponses n°18 avec Seilam’eh, qui suit immédiatement.)

 

via Christine Anne K. le 30/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

 

Mère Céleste des vaisseaux de Libération..

 

Voici le temps des ouvertures de vos cieux et de vos récepteurs conscients. Les vaisseaux de Lumière guettent  à présent l’entrée vers les regards terrestres – les vôtres. Soyez attentifs à ce qui signe leur passage : traits de lumière subits et subtilement sonores, voûtes lumineuses en votre ciel bleu, appareillage nocturne de qualité ouvrant la joie du coeur, stationnements prolongés en votre ciel de barres lumineuses à hautes fréquences galactiques…

Acceptez de voir, et de voir par l’oeil du coeur aussi. (Les caméras n’ont pas forcément l’oeil du coeur en option !)… Sachez reconnaître le vrai du faux de cette manière, car tout objet volant n’est pas de Lumière. Alleluia mes Aimés. Ceci est un message de Mère Céleste des vaisseaux de Libération par la Lumière des Lumières. Alleluia.

 

 

via Christine Anne K. le 21/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°10

 

 

 …chant…

 

Je souhaite glisser les timbres de ma voix dans les trilles de ces oiseaux qui nous entourent. Je m’adresse à vous par leurs voix, autant que par les paroles qui se disent…

Voici que je reviens vers vous mes très Aimés. Eloha je suis. Créatrice, multi-créatrice de joies, de lumières innombrables, car c’est là ma Joie et c’est là mon Service. J’agis dans la Joie et le Service de l’Un, qui est pour moi seul Trésor. Et il n’est nul autre que celui-là, même parmi les innombrables et magnifiques trésors de création que nous, les Elohim, avons pu réaliser.

« Il n’est que l’Un et il n’est d’autre Trésor, et je suis en son Service »…

Cela, cette phrase, est notre devise, pourrait-on dire… notre « zikr » dirait un soufi.

« Il n’est que l’Un. Un est seul Trésor. Je suis en son Service »…

Ainsi je sers, dans toute la magnificence et la Joie de ce qui peut être réalisé. Ainsi je vous invite, vous, tous les co-créateurs de votre nouveau Monde, à être dans la Joie, sachant qu’il n’est d’autre trésor que l’Un, mais que tous les trésors que vous pouvez créer sont en vos capacités. Chacun de vous est une résonance du Trésor et chacun de vous a la capacité de porter ne serait-ce qu’une infime part de ce qu’il ou elle est dans l’oeuvre magnifique de co-création que vous avez à présent à développer tous ensemble, fraternellement, joyeusement, dans le respect infini et l’amour des uns des autres (car en cela personne n’impose sa volonté au détriment d’une autre). Tous est fluide : tout est magnifique et chacun de vous peut constater que le résultat est bien plus beau et parfait que si vous aviez oeuvré en solo.

Vous avez entre les mains, si l’on peut dire (je parle de vos mains subtiles autant que matérielles), une immense palette de sons, de formes, de désirs qui sont des vibrations, de fragments, d’images, que vous tentez de rassembler et d’unifier pour leur donner une cohérence, de nombres, de lois implicites de l’univers auxquel vous appartenez et à l’intérieur duquel s’inscrit votre oeuvre – car oeuvre il y a dorénavant.

Vous me direz, bien sûr, qu’il y a encore bien des choses, des lourdeurs du passé qui sont là (et qui au regard de certains, sont bien là), s’imposent, et sembleraient ne pas avoir bougé d’un iota… Cela, sachez-le, peut être vu ainsi par ceux qui en quelque sorte font le choix de ne pas voir autrement. Cela, par d’autres, peut-être perçu comme en train de s’alléger, de se fragmenter, dans une forme de processus de désintégration lente – parfois par pans entiers – de structures qui soudain montrent leur fausseté, leur fragilité, leur non raison d’être, et qui ainsi se révèlent non adaptées à vos besoins collectifs ou individuels.

Il y a de grands mouvements de création et de co-création actuellement qui se dessinent au sein de l’humanité, parfois dans des formes que vous croyez encore lire comme compréhensibles -en tant que phénomènes politiques par exemple ou que phénomènes éducatifs, culturels… Mais sachez que vous pouvez également lire ces nouveaux mouvements de conscience comme très exactement des dynamiques d’élévation de la conscience, et de chemins qui se cherchent collectivement dans un projet encore peut-être non formulé de co-création de nouvelles conditions d’existence, de vie ensemble.

Il y a là comme un piano donc vous avez à découvrir la fonction des différentes touches. Mais gardons l’image de la musique que ce piano joue (et ne faites pas de projections dans des fonctions logiques, mentales). L’intelligence supérieure qui vous gouvernera dans ces co-créations -vous allez être surpris- n’a pas besoin tellement d’utiliser le canal de votre mental, sauf comme un outil assez performant qui permet de formuler et d’élaborer des analyses, de raisonner – ce qui permet de rationaliser un projet ou une tâche à un certain stade mais n’a véritablement pas d’autre utilité… La véritable intelligence du projet, de la création, est d’un tout autre niveau et vous allez découvrir que vous pouvez collectivement la mettre en oeuvre avec la puissance de vos coeurs et de vos consciences qui ascensionnent ensemble.

C’est l’intelligence de la Lumière à laquelle vous avez accès : il s’agit de votre Lumière, et vous allez découvrir de jour en jour et de plus en plus que vos Lumières se conjuguent, ne sont pas séparées les unes des autres; et ne peuvent et ne savent que fonctionner dans la co-création, c’est-à-dire l’intelligence de groupe, l’intelligence des coeurs en groupe. A ce stade-là, il n’y a qu’un coeur qui est partagé.

Dans mes nombreuses interventions précédentes, je vous ai détaillé un certain nombre d’outils auxquels, de par ce que vous êtes, vous avez collectivement accès – et ne croyez pas que je plaisante. Il m’est arrivé, bien sûr, d’employer des formulations un peu ludiques pour parler de certaines choses comme des perles, je me souviens, comme de certains jeux avec l’eau, comme de rires… Je vous ai parlé de la Lumière qui est au bout de vos doigts. Je vous ai parlé des formes géométriques qui se dessinent lorsque vous dansez. Je vous ai parlé du pouvoir de la Lumière qui est dans vos yeux.

Je vais vous parler aujourd’hui de la capacité qu’a votre coeur de créer des formes. Les formes dont je parle ne sont pas à proprement parler des objets : ce sont des formes subtiles, et la jonction d’un coeur à l’autre et d’un groupe de coeurs engendre – lorsqu’il y a harmonie ou harmonisation active entre les coeurs – un ensemble de lignes d’énergie qui forment un réseau, qui la plupart du temps épouse une véritable géométrie. Vous pourriez par exemple, pour visualiser un peu, vous référer à certaines magnifiques géométries fort complexes que vous pouvez voir dans les motifs décoratifs de la culture arabo-andalouse. Ce n’est qu’un exemple pour vous aider à trouver le chemin; je ne vous invite pas par là à créer par votre mental ces formes : cela est une voie d’illusion. Je vous invite simplement à être conscients, dans votre coeur, et dans l’abandon à ce qui est – qui est l’opposé de la volonté de faire – à être conscients donc du pouvoir que la réunion de vos coeurs peut avoir d’engendrer, sans que vous en ayez mentalement le contrôle, de telles formes… Si votre mental n’a pas de contrôle, en revanche l’intelligence de la Lumière qui vous habite est parfaitement apte à faire bouger ces formes et à les employer pour engendrer de véritables constructions collectives : on pourrait dire, par exemple la première résonance, avant matérialisation, d’une nouvelle structure de vie ensemble. C’est un exemple des innombrables choses que vous pouvez co-créer par le recours à vos intelligences de Lumière.

 

Beaucoup d’entre vous à présent ont la capacité d’entendre des sons subtils, et vous pouvez, vous allez pouvoir prochainement, employer cette capacité de façon active, et non passive comme actuellement elle l’est encore pour la plupart. Les sons vont vous guider, les sons vont vous réunir, les sons vont vous fédérer et vous allez pouvoir jouer, moduler, dans le respect des lois de l’harmonie dont la science ne vous est pas inconnue au niveau de votre conscience supérieure : tout cela afin de créer, de déployer et de faire fonctionner à travers des ensemble de sons des structures subtiles qui peuvent être d’une grande puissance et d’une grande efficacité.

Aucune notion de pouvoir ne doit être présente dans ces actions, et ce qui vous protège individuellement de toute erreur ou tentation de pouvoir, c’est que cette forme de travail est collective. Il n’y a pas réellement possibilité de réaliser ces choses en solo. Et même une réalisation qui peut se faire, disons, à deux ou trois aura besoin pour fonctionner réellement de s’intégrer dans un ensemble plus vaste dans lequel elle doit être harmonique. Vous aurez donc pour guides certaines lois d’harmonie auxquelles vous ne pourrez pas, pourrait-on dire, échapper; sachant que ces lois ne sont que des générateurs de Joie, d’espace, d’étendues et de multi-possibilités, et en aucun cas des lois qui enferment ou qui privent de liberté. La véritable liberté est harmonique, elle n’est pas chaotique. J’espère que vous en conviendrez avec moi, mes Très Aimés.

 

Je sens battre vos coeurs, je sens la pulsation de Joie qui à présent s’est installée dans vos cellules, dans vos enveloppes subtiles, ainsi que dans vos corps de matière. Je sens comme cette pulsation s’est débarrassée pour un très grand nombre d’entre vous, pour un immense nombre d’entre vous, de ce qui l’alourdissait, la déviait, l’empoussiérait ou la faisait mourir. Vous êtes à présent en possession de ce que vous êtes véritablement : il vous suffit de désirer l’expérimenter et de ne plus vous accrocher à ce qui, en termes de vieilles structures, existe autour de vous et à quoi vous êtes tellement habitués que parfois vous ne voulez pas regarder au-delà.

Rappelez-vous que vos enfants, en cela, peuvent être de précieux éclaireurs, car ils sont venus pour cela : pour construire avec votre aide toutes ces nouvelles formes, ces nouvelles structures, ces nouvelles formes de vie que vous n’imaginez même pas aujourd’hui -car dans la plupart des cas, les visions que vous avez pu avoir, que vous avez, que certains ont pu représenter en images ou en récits, certes vous ont fait plaisir et vous aident…Mais ne sont qu’un rideau par rapport à la véritable réalité que vous ne saviez pas encore entrevoir et que vous allez pouvoir faire être. Je le sais et je serai à vos côtés.

C’est pour moi créatrice et co-créatrice à l’origine de vos corps, une réalisation magnifique de pouvoir observer à présent comment cette création que j’ai réalisée, que j’ai vu évoluer, va maintenant pouvoir en quelque sorte devenir auto-créante par elle-même… Lorsque vous avez un petit enfant, vous vous émerveillez de jour en jour de son développement, que vous ne faites que nourrir mais qui est sa propre création. Et c’est pour vous une joie sans cesse renouvelée, et qui vous porte, qui vous exalte, et qui vous donne goût à la vie -lorsque par hasard elle s’est assombrie. Eh bien pour moi, je me vois à présent en train d’assister à quelque chose que l’on pourrait dire comparable mais qui est d’une envergure, vous n’en douterez pas, infiniment plus immense, complexe – à la fois en nombre et en qualité des possibles.

Voilà ce dont je me réjouis infiniment. Et je vous invite à recevoir en chaque infime parcelle de vos êtres, de vos coeurs, de vos corps, de vos pensées, les perles de Lumière de cette Joie qui vont achever de vous ensemencer dans vos nouvelles capacités de co-créateurs. Bien sûr, ces capacités vont sans doute rester latentes un certain temps, sauf pour ceux qui ont déjà franchi un certain nombre d’étapes avant les autres et qui sont encore peu nombreux. Ces capacités vont rester latentes mais justement, c’est en toute beauté qu’elles vont s’épanouir dans le silence, et puis se manifester soudain et fleurir comme un véritable printemps. N’en doutez pas un instant et réjouissez-vous. Sachez que votre Joie, votre Joie de cela, ne fera que décupler vos possibilités. Alleluiah.

Je suis Eloha, mère Elohim, et dans toute ma Joie et mon Amour et mon respect de ce que vous êtes, mes Très Aimés, je me suis adressée à vous en ce jour; et je sais que notre vénérable Ashtir va vous parler ensuite.

Il y a possibilité qu’une ou deux questions soient posées concernant ce qui vient d’être dit, si vous en avez…

(voir session de Questions/Réponses n°16)

 

 

 

via Christine Anne K. le 7/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Chant de Sirius

(ceci fait suite à l’intervention d’Eshtananda -n°6- sur les langages de lumière)


Chant prolongé en langue de Lumière…

Nous sommes vos amis de Sirius, et ce chant vous a été offert en témoignage d’amitié…Et c’est avec Joie que nous avons entendu sa retransmission par votre voix humaine il y a quelques instants. C’est pour nous un honneur.

Sachez très chers, très aimés Frères terriens, qu’à présent vous êtes attendus dans la grande symphonie, celle qu’on appelle la symphonie des multi-univers, la symphonie des galaxies, des étoiles, des multi-dimensions.

Chacun d’entre vous y a sa place, dès lors qu’il devient membre à part entière en toute conscience et liberté, dans la Lumière authentique et intégrale, de cette immense confraternité de Lumière. Alleluiah.


via Christine Anne K. le 6/02/2011 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.


Orionis – n°12


Bien-Aimés, Enfants de la Source, Enfants de l’Un, Aimés du Très-Haut, Aimés de la Mère des Mères, Aimés de la Source… Aimés de nous tous, qui dans les multidimensions assistent, contemplent et s’émerveillent des processus que vous traversez pour accomplir la transformation et l’ascension de votre bien aimée planète Terre, ainsi que la vôtre, ses habitants.

Je m’adresse à vous en tant qu’Orionis, de ma place d’orchestrateur et de stratège, en mes fonctions de grand ordonnateur, harmonisateur et concepteur au sein des multi-univers et sous affiliation de la Source.

Je vous demande, Bien-Aimés, d’écouter en vous l’appel sonore, vibratoire, intérieur, que vos gènes à présent réactivés vous lancent, de vous élever, de quitter certaines formes figées et non vivantes qui encore encombrent et enserrent un bien grand nombre des individus de votre humanité. Ces formes n’ont plus lieu de régner sur vous. C’est à un travail intérieur que je vous incite et non pas à des actions extérieures, ne vous méprenez pas. Mais ce travail intérieur est d’une puissance absolument incommensurable si vous le réalisez comme il doit l’être, et vous en avez la capacité.

Ce travail intérieur vous est enseigné depuis un temps certain et sous différentes formes par différents types d’enseignements qui tous – ou presque tous – vous incitent à retrouver en vous la Lumière authentique, intrinsèque et non aliénée qui vous constitue depuis toujours – et j’en suis témoin de ma place d’orchestrateur et de concepteur. J’ai connu votre Création dans ses moindres détails, et je peux vous garantir que cette Lumière inaliénable est en vous et qu’il vous suffit à présent – car les temps sont réduits – de désirer la réactiver pour que cela puisse simplement se produire. Il importe simplement que ce désir vienne de la sincérité de votre coeur et non d’une projection mentale, qui s’intitulerait faussement désir mais qui serait simplement une forme de pouvoir et de curiosité.

Je vous invite donc instamment, mes très chers Bien Aimés enfants et habitants de la Terre, cette planète que nous aimons vous et moi, à réveiller votre Lumière si cela n’est pas déjà en train d’être fait, car c’est pour vous à présent la seule issue de bonheur, de Vérité, de Joie, et de certitude de vous retrouver à bon port. Vous voyez que je ne mâche pas mes mots…

Il vous a déjà été dit à de nombreuses reprises que le temps ne serait pas long et qu’il n’était plus temps de musarder. A présent, je vous le redis : vous avez à affirmer votre choix, vous avez à regarder en face la réalité de ce temps court, propice, infiniment accueillant, qui s’offre à vous pour réaliser cette Lumière que vous êtes en toute sérénité. Ne croyez pas que mes propos vous incitent à une forme de stress, bien au contraire, simplement il est temps.

Il vous fut enseigné à maintes reprises que les premiers seraient les derniers et que les derniers seraient les premiers. Ainsi, cela est à présent bien plus facile pour ceux dont le coeur est prêt mais qui ont attendu de rencontrer leur Lumière. Ceux qui l’ont fait il y a déjà un certain temps ont eu bien plus d’efforts à accomplir, mais cela a permis de tracer la voie, d’établir les fondations, et d’allumer les premiers tunnels de Lumière, facilitant ainsi l’arrivée de ce moment présent dans lequel je m’adresse à vous.

Mon intervention vous invite à vous réjouir et non pas à vous attarder sur une forme de peur, d’inquiétude ou d’anxiété face à un inconnu. Soyez conscients de cette distinction car, ainsi qu’il vous l’a déjà été expliqué à diverses reprises, c’est bien de Joie intérieure qu’il s’agit, et n’y voyez aucune difficulté…

Je sais que certains d’entre vous peuvent connaître des situations de vie – matérielles, familiales, sociales, professionnelles, environnementales… – qui les inciteraient à des formes de tourment mental, de stress, d’anxiété, voire de désespoir ou d’impression que des choses sont sans issue, ou qu’il y a à se soumettre à de plus en plus d’impossibles contraintes et de difficultés; et que ces personnes pourraient entendre mon propos concernant la Joie comme une sorte de galéjade. Je vais donc m’expliquer.

Il vous a déjà été parlé de la Joie à maintes reprises par l’intermédiaire de ce canal. Je vous invite donc aussi, bien sûr, à vous référer à d’autres interventions récentes qui ne sont pas de mon fait; mais moi, je vous dis aujourd’hui que cette Joie est bien – comme il vous l’a été dit récemment – ce que beaucoup d’entre vous appellent avec confiance et intériorité, même dans les pires moments, leur âme. Et tous ceux-là savent qu’en employant ce mot, ils s’adressent bien à une partie d’eux-mêmes qu’ils savent inaliénable, même s’ils pensent parfois l’avoir perdue… Aujourd’hui, vous avez la possibilité de la saisir, de la trouver, de la remettre en vie, de lui donner toute sa puissance : c’est votre Lumière, c’est cela que j’appelle Joie, et je tiens à l’appeler Joie car elle a plus de force de par cette dénomination.

Vous avez donc les coudées franches pour vous saisir de cela en vous, quels que soient votre niveau de détresse, votre niveau de privation de clarté, quels que soient les impératifs éprouvants de votre situation si tel est le cas… Je vous invite alors simplement à vous arrêter quelques instants en vous-même, à l’occasion soit de votre sommeil, soit d’une petite pause, en toute conscience, et de vous rendre compte alors que votre Joie – votre âme, votre flamme, votre Lumière – est parfaitement disponible et puissante, si toutefois vous la regardez et vous la saisissez, et si vous décidez que vous êtes Cela. Croyez-moi : alors c’est comme un vent qui va balayer bien des illusions, bien des doutes, bien de fausses croyances concernant certaines impasses que vous croyez constater dans vos vies (lorsque c’est le cas).

Je vous invite donc fermement, très fermement, à cette introspection joyeuse, lumineuse, où vous allez rencontrer, contacter toute votre force, toute la force de votre Lumière, toute sa splendeur inaliénable, comme je vous l’ai dit plus avant. Et si vous rencontrez cette Lumière inaliénable, vous allez forcément vous sentir aimés, joyeux, puissants. Vous allez savoir vous abandonner à cette Lumière qui est vous.

Cela est donc le chemin d’intériorisation, extrêmement simple, qui vous permet de faire face aux choix, qui vous permet d’envisager, dans la Lumière, d’être libres, d’être vous-mêmes, et de ne pas sombrer dans un archipel de destructions et dans un désespoir, qui ne cessent de s’amplifier malgré les très nombreuses distractions, assez misérables souvent, qui vous sont proposées et qui malheureusement ont pour effet de vous détourner de cette quête intérieure si simple de votre propre Lumière.

Lorsque vous êtes en relation, en contact, en Amour avec votre propre Lumière, toutes les distractions en question n’ont plus grand attrait pour vous, n’ont plus grand sens, n’ont plus grande épaisseur. Cela, me direz-vous, n’a rien de très nouveau par rapport à ce que de nombreux courants religieux ou spirituels ont déjà transmis; mais cela n’a pas à être nouveau puisque cela est éternel et inaliénable. Nous ne sommes pas en train de produire de la nouveauté : nous sommes en train simplement de reconnecter ce qui est.

Sachez que votre Lumière est un tremplin, sachez que votre Lumière est une rampe de lancement, sachez que cette rampe de lancement est d’une précision, d’une sûreté et d’une force qui n’ont rien à envier à celles de certains engins très impressionnants. Votre Lumière à vous, en tant que force d’élévation est bien plus puissante que n’importe quelle image de Cap Canaveral de lancement d’une fusée. C’est un lancement intérieur et vous seriez très stupides d’en avoir peur, n’est-ce-pas ? Vous ne pouvez que vous réjouir.

Le temps est venu, mes Très Aimés, mes chers enfants et habitants de la planète Terre que nous aimons tant.

Certains d’entre vous attendent encore qu’il se passe certaines choses qu’ils imaginent devoir se passer. Je ne souhaite pas détailler ces choses, mais faites attention à ne pas vous leurrer et à ne pas attendre des projections mentales. C’est en tout état de cause, et avant toute chose, à l’intérieur de votre structure corporelle et subtile que la chose se produit. N’attendez pas telle ou telle preuve matérielle visible, médiatique, spectaculaire, même si des événements spectaculaires peuvent se produire de ci de là, n’attendez pas cela pour vous dire que c’est le moment.

Vous avez la liberté dès à présent – et entendez bien ce que je dis : dès à présent – de vous propulser, intérieurement certes, mais avec une puissance qui peut vous porter là où votre Être souhaiterait se rendre, et les routes sont tracées. Vous ne quittez pas nécessairement pour autant votre enveloppe corporelle, votre véhicule corporel (même si cela peut arriver aussi, mais peut-être davantage dans un deuxième temps). Il y a là des processus fort complexes que je ne souhaite pas vraiment m’attarder à vous décrire à cet instant, car ils sont à vrai dire bien difficiles à comprendre, et de nombreuses projections mentales se cristallisent autour des quelques explications que vous recevez sans réellement vous permettre d’appréhender en toute clarté et en toute connaissance la véritable réalité de ce qui se produit – ou est appelé à se produire – pour le système extrêmement raffiné et complexe qu’est votre personne, votre corps, l’ensemble de vos corps subtils… Et d’une certaine façon, la non-préhension par votre mental de ces processus, de leur déroulement, de leur forme et de leur calendrier, n’est pas un frein, mais au contraire permet qu’il n’y ait pas agrippement mental sur des notions qui feraient blocage au processus par mécompréhension, par ego, par désir de contrôle, par croyance, ou par tout autre cortège d’illusions (qui s’insèreraient par exemple dans un système de représentations préalables -tel que celui qu’aurait fourni par exemple une secte, ou bien un livre, etc.)

Votre innocence est donc garantie par une certaine forme d’ignorance – ignorance de votre mental, car votre conscience supérieure n’est absolument pas ignorante mais votre conscience supérieure n’informe pas en détails votre mental et cela est ainsi. Votre Lumière réfère directement à votre conscience supérieure, et justement, le fait d’aller rencontrer (ainsi que je vous l’ai présenté plus avant) votre Lumière avec une certaine facilité, vous permet d’établir le pont entre celle-ci, donc entre votre corps, et votre conscience supérieure, dans les cas où ce lien était disons « shunté » pour diverses raisons conjoncturelles de votre vie personnelle, en cette incarnation et dans les environnements parfois difficiles où vous avez pu avoir à demeurer.

Il y a donc en quelque sorte, à présent, décision pour vous : décision de vous ouvrir clairement, simplement, et disons définitivement à votre Lumière, à ce que vous êtes, et au lien avec votre conscience supérieure qui vous permet de franchir certaines étapes en toute confiance et en toute Lumière, ou bien de ne pas… Mais avouez que la décision de « ne pas » n’a pas grand sens…

Je vous invite donc, mes Bien-Aimés, avec tout mon Amour, tout mon respect, tout mon respect pour ce que vous avez traversé, à être en ce choix responsables de votre advenir le plus radieux – ainsi qu’il vous est proposé – plutôt que de celui de votre devenir le plus obscurci et le plus laborieux, tel que vous croyez être enfermés dedans.

Je suis la voix d’Orionis, et je m’adresse à vous en toute bienveillance, en tout Amour, et en toute Joie de pouvoir assister à la beauté de vos choix. Et croyez-moi, toute la Création se réjouit de cette opportunité et de cet advenir. Soyez-en d’avance honorés, gratifiés, embellis, et sachez que vous êtes attendus et aimés.

Je vous salue, et je remercie la voix qui se prête à mes propos et les présences qui sont là. Alleluiah


via Christine Anne K. le 8/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions-Réponses – n°14 / Suraïvan

Je suis Suraïvan, et j’accueille vos questions.


Pourquoi nous semble-t-il que la vie est de plus en plus difficile, au sens où Il y a une « différence » de plus en plus déséquilibrante ?…

Je crois avoir compris ta question, Bien-Aimée… Il y a effectivement un écart de plus en plus douloureux, en vous, entre ce que vous désirez être et la pureté de votre Lumière, et l’environnement contraignant et très accéléré, rigidifié, dans lequel pour certains aspects de votre survie vous avez à évoluer et à négocier vos interactions. Il vous a été expliqué, je crois récemment, que vous êtes en train de passer de certaines fréquences à certaines autres, et cela de façon assez secouante parfois. Votre désir également de Pureté, d’Être, et de Lumière, est de plus en plus intense : car vous savez que vous êtes Cela et que, par conséquent les coquilles, les masques, les artefacts, souvent oppressants et certainement vides de sens, que vous rencontrez et qui parfois en quelque sorte vous obligent à danser avec eux, vous sont totalement insupportables de ce fait.

Cela est le chemin car votre Désir est une flamme qui a une grande importance dans le processus qui est en cours. Je vous rappelle les paroles du Sans Nom à ce sujet (récemment sur ce blog. NdR), et cela n’est pas abstraction, car réellemment votre Désir, votre nostalgie d’être ce que vous êtes réellement, est absolument une dynamique très, très réelle, qui permet que votre élévation individuelle et commune se propage, se propulse… Mais il y a effectivement une zone de souffrance, de détresse, d’incompréhension, voire de doute, qui je pense est ce à quoi tu fais allusion.

Nous pourrions vous suggérer, pour amenuiser ces désagréments, de vous tourner davantage vers la nature et les Eléments… Vous pourriez avoir pour jeu ou pour exercice de chercher sans cesse en toute chose la véritable Beauté qui y réside et de vous en réjouir, car cela est à chaque occasion une véritable joie, extrêmement solide et nourrissante : regardez la Beauté et la Joie en toute chose, et non pas ce qui ne va pas. Essayez de contourner les lourdeurs, essayez de vous extraire des ornières en allant chercher la Beauté, la Grâce, et en allant faire chanter votre Lumière intérieure. Cela n’est pas une sinécure : cela est possible pour tout le monde, je vous le garantis. Ce faisant, vous alimentez le feu de la Joie et vous faites disparaître les cendres de la non Joie. J’espère, Bien-Aimée, avoir apporté une réponse à ta question.


Pourquoi y a-t-il des gens qui n’ont apparemment aucune conscience de ce qui est en train de se passer et qui se projettent encore dans un futur « traditionnel » ? Je trouve cela très surprenant…

Bien-Aimé, tu n’as pas à avoir d’opinion sur les projections dans le futur de telle ou telle personne, et je sais que tu pratiques une forme de bienveillance, même si la surprise dont tu fais état est compréhensible. Le chemin de chacun – cela vous a déjà été dit – est unique, et pour certains il est bien préférable de faire des projets dans le cadre de la représentation d’un futur traditionnel, plutôt que de soulever des peurs face à des projections dans un futur que l’on ne sait pas comprendre faute d’être prêt.

Ainsi, ces projections dans le futur garantissent une forme d’espoir et de désir, qui comportent leur Lumière, et tout va bien. …Vous savez très bien que dans certains cas il est bien plus lourd de savoir certaines choses que de les ignorer, et il est bien plus léger parfois d’être confiant dans quelques innocentes illusions plutôt qu’alourdi par la connaissance de vérités que l’on ne sait pas comment intégrer dans un certain moment.

Je vous invite donc à pratiquer la légèreté et la bienveillance, et à ne pas alimenter de doutes en vous par le biais de la constatation que beaucoup de gens se projettent dans ce futur traditionnel : cela n’a pas d’importance.


Des personnes de mon entourage ont pris la décision de quitter leur corps -de se suicider- ou bien en ont profondément le désir intérieur même s’ils ne passent pas à l’acte. Par rapport à tout cela et par rapport à tous les interdits religieux au sujet du suicide, quelles sont vos informations, quel est le rapport avec la Lumière ?

Bien-Aimée, je te remercie de cette question. Il est vrai que cette tentation existe chez un certain nombre d’individus dont le niveau d’éveil rend insupportable de continuer à fréquenter cette réalité dont nous avons parlé dans une question précédente, et il n’y a pas de jugement à avoir en cela.

…La question est complexe en ce qui concerne vos interdits religieux et moraux, car il y aurait à faire le tri entre le juste et le faux dans la cohorte de ces interdits. Bien évidemment, se porter la mort est un acte contraire à la Vie, et par là-même est une forme de déviation et de violence qui n’est naturellement pas souhaitée dans un chemin de vie harmonieux.

Nous souhaiterions, certes, que ces personnes réussissent à trouver un chemin plus paisible et plus harmonieux que ce désir de se donner la mort – cela sans jugement, mais en toute Paix, Bienveillance et Amour. Nous sommes très conscients que certaines personnes peuvent se sentir acculés à cette décision, comme c’est le cas lorsque cette décision se présente véritablement, et c’est bien dommage. Nous ne pourrions qu’encourager ces personnes à tenter de faire leur maximum pour rejoindre la fréquence supérieure stabilisée qui vous a été décrite par notre ami de Sirius C très récemment, (cf. Questions Réponses n°13)  car ainsi peut-être la thématique qui les enchaîne se trouverait transformée.

Sachez néanmoins que si une personne se donne la mort, elle ne va pas « en Enfer » forcément; mais son parcours rencontre de la complexité que, peut-être, si elle le savait à l’avance, elle n’irait pas chercher. Il y a dans cette configuration du fait de se donner la mort volontairement et brutalement, rupture importante dans un ensemble de données où cette personne joue son rôle parmi d’autres, y compris dans les plans subtils; et cela entraîne comme je l’ai dit, des complications qui peuvent avoir des effets d’assez longue portée sur certaines architectures – de polarités par exemple.

J’aimerais donc que ces personnes sachent qu’elles ont tout notre Amour, notre Bienveillance et notre soutien, et que nous les aimons avant tout et quoi qu’il arrive. Amen


via Christine Anne K. le 8/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions-Réponses – n° 13 / Toumo Taho

(ces questions font suite à l’intervention de Istom Huiam)


J’aimerais savoir où Istom Huïam est reparti…

C’est indescriptible dans votre langage. Vous avez une représentation extrêmement limitée de ce que sont les multi-univers et les multi-dimensions. Déjà, vous êtes un peu dans une confusion entre ce qu’est une dimension par rapport à un univers, et les mots de votre langage ne sont pas capables de s’articuler en notions claires et explicites pour vous faire comprendre ce type de topographie. Donc, on pourrait dire que Istom Huïam est partout, ou est tout autour, mais ce ne sont que des mots. On pourrait dire aussi que Istom Huïam habite une île, ce qui en apparence n’a rien à voir. Quant à définir ce que serait cette île, c’est inconcevable encore pour votre représentation actuelle de ce que vous ne connaissez pas. Désolé, c’est très imprécis…

Nous avons beaucoup de mal à nous figurer la réalité du changement dimensionnel au regard de la réalité physique terrienne dans laquelle en apparence rien ne change, et nous sommes cependant conscients d’une forme de séparation, comme s’il y avait deux réalités qui de plus en plus sont parallèles, et soit se superposent soit s’interpénètrent et c’est là que justement nous commençons à ne plus très bien comprendre ou nous représenter tout cela… Et cela met certains d’entre nous dans des formes de doute, de confusion… Que pouvez-vous nous dire ?

Chers et très aimés Frères et Soeurs terriens, je n’ai pas la capacité de me projeter dans votre façon de penser. Il y a effectivement dissociation en ce que nous observons de votre planète – et quand je parle d’observation, il ne s’agit pas que d’observation visuelle au sens où vous le concevez. Nous observons donc une double fréquence qui s’est peu à peu mise en place, et le fait que certains d’entre vous (nous allons employer les termes de fréquence A et fréquence N), le fait que certains d’entre vous ne connaissent que la fréquence A -qui est la fréquence ancienne peut-on dire, ou a fréquence de base, la fréquence la plus basse. Certains d’entre vous connaissent et vivent en partie dans la fréquence N, et certains d’entre vous vivent en très grande partie dans la fréquence N… Il y a entre ces deux fréquences, bien évidemment, des passages ou des ponts. Ainsi beaucoup sont obligés, qu’ils le veuillent ou non, de passer d’une fréquence à l’autre et ceci de façon assez désordonnée… Je crois, que personne, ou à peu près, n’est en état – ne serait-ce que pour des raisons environnementales – de se maintenir dans la fréquence N uniquement, encore aujourd’hui. Il y a néanmoins des individus qui sont suffisamment ancrés dans la fréquence N pour pouvoir la rejoindre assez aisément lorsqu’ils redescendent dans la fréquence A. Il y a toutes sortes de cas certainement, et nous ne sommes pas en mesure de détailler l’immense variété des combinaisons d’oscillation entre ces deux fréquences… Il est clair que nous nous réjouissons car de plus en plus d’individus sont capables de rencontrer la fréquence N et de quitter la fréquence A, que ce soit ou non volontairement, mais à l’occasion de différentes circonstances propices à cela et qu’ils sont capables de créer souvent.

Quand je parle de fréquence A et fréquence N, cela est schématique car il y a en réalité des zones inter-fréquentielles, des fréquences intermédiaires qui ne sont pas forcément très confortables. L’idéal évidemment est que la fréquence N soit la plus pure possible, mais cela n’est pas toujours le cas… Quant à la fréquence A, à vrai dire elle est de plus en plus désagréable, je crois, parmi vous, car elle ne correspond plus du tout à la vibration que vos corps portent ; et les individus qui sont incapables de décoller de la fréquence A pour des raisons environnementales et de conscience ne sont pas du tout à l’aise dans cette fréquence.

Nous observons donc cela, mais nous observons avec le déroulement du temps et des opérations (il y a des opérations de désolidarisation des deux fréquences qui sont en cours), nous observons donc que la fréquence N est très, très stabilisée et qu’elle est de plus en plus continue, et qu’elle va pouvoir -disons, pour employer un mot qui peut vous parler – qu’elle va pouvoir « décoller » de mieux en mieux de ce qui l’attache encore, telles des interférences avec la fréquence A.

Par conséquent, les états de confusion que vous avez mentionnés, vous pouvez les lire comme directement reliés à ces états inter-fréquentiels ou à ces états d’incapacité de décoller de la fréquence A qui peuvent se produire dans certains contextes, sachant qu’il y a quelque chose d’assez gluant dans la fréquence A de par sa lourdeur… J’emploie ces mots qui sont ceux qui conviennent, même si cela peut vous surprendre de parler d’une fréquence gluante : j’en suis désolé mais certains physiciens parmi votre humanité connaissent néanmoins la validité de ces notions.

L’observation dont je peux vous parler également est que, tant que ce que vous appelez votre mental – c’est-à-dire votre système de représentations de votre environnement, et de réflexions/pensées sur votre environnement – fonctionne en tant que tel avec les systèmes de repères dans lequel il est enfermé, cela ne peut qu’alimenter votre confusion : car votre mental comme vous l’appelez n’est pas en état, sauf pour quelques personnes, de rejoindre la fréquence N. Cela est très important. Votre mental est nourri par la fréquence A en grande partie car c’est là qu’il s’est constitué. Par conséquent, même s’il a la notion de beaucoup de faits et d’éléments qui sont constituants de la vie dans la fréquence N, par nature il est incapable de se projeter intégralement dans la vibration de la fréquence N.

La notion dite de supra-mental qui est enseignée par certains enseignants dans votre planète correspond assez bien en revanche à la capacité de penser dans la vibration de la fréquence N. C’est un peu relatif , mais schématiquement je pense que cette notion est convenable. Je vous indique donc par là qu’au niveau d’une installation dans la fréquence N, il y a bien évidemment une intelligence vibratoirement supérieure qui se met en fonctionnement et qui se trouve extrêmement à l’aise dans cette fréquence… Je vous invite donc à avoir confiance dans l’établissement de ce niveau d’intelligence -mais je n’ai pas la recette pour vous proposer de méthode qui vous permette de supprimer totalement le fonctionnement de votre mental et qui vous permettrait de vous installer dans la fréquence N… Il y a également et par ailleurs d’autres paramètres que votre mental qui ont un rôle dans votre stabilisation dans la fréquence N.

Voilà, chers Amis, j’espère avoir répondu.

Pourquoi l’échéance des événements planétaires qui nous sont annoncés par les canaux sont constamment différés ? Est-ce que cela a une fonction, comme par exemple de nous maintenir dans un état d’imminence ? Ou bien attend-on que davantage de personnes rejoignent la fréquence N ?

Chère Amie, je suis perplexe, car je ne connais pas les échéances telles qu’elles vous sont divulguées par vos systèmes de médias, qui bien évidemment utilisent les canaux mentaux auxquels vous êtes accoutumés : par conséquent ces informations ne vous sont pas données dans le niveau de la fréquence N mais plutôt dans le niveau de la fréquence intermédiaire.

… Je parle des annonces canalisées qui nous sont faites en temps terrestre, il nous a par exemple été plusieurs fois annoncé par différents canaux que des événements planétaires majeurs auraient lieu avant la fin de l’année 2010. Or tout poursuit son cours habituel, la matrice bat son plein (en tout cas extérieurement) et ce n’est pas la première fois que ces effets d’annonce restent sans suite…

Je ne suis pas du tout habilité à vous répondre, il faudrait vous adresser à des êtres plus ancrés dans la planète que je ne le suis. Pour nous, les événements sont « à l’heure ».

Tout à l’heure il a été dit qu’une partie de notre ADN était d’origine multidimensionnelle et qu’on ne le partageait pas forcément avec notre famille biologique. Est-ce que cet ADN fait partie de ce que l’on appelle l »‘ADN-poubelle » ?

Bien évidemment. Mais je vous demande instamment de surveiller votre vocabulaire car la résonance des mots est puissante , et tant que vous traiterez votre ADN stellaire d’ADN-poubelle, vous êtes en déficit de communication avec vos lignées !.. La plus grande partie de votre ADN n’a pas été décryptée, soi-disant -et je dis bien soi-disant- par les scientifiques qui s’intéressent à la matière. Une grande partie de votre ADN a parfaitement été décryptée mais cela ne vous a pas été dit , et donc cette plus grande partie de votre ADN contient les informations vibratoires les plus essentielles vous concernant. Une partie de votre ADN également a été manipulée, y compris dans la partie que vous appelez poubelle, et qui n’a pas été opaque à certains manipulateurs. Mais actuellement d’innombrables réparations ont été effectuées. Tout ce propos transmis par Istom Huïam se réfère à votre ADN dans son aspect le plus complet, le plus essentiel, le plus authentique et le plus original, c’est-à-dire un ADN à douze brins minimum et dont les codons ne comportent pas la moindre poubelle, si ce n’est les implants qui ont pu être installés dedans par des technologies fort déplaisantes dont nous n’avons plus envie d’entendre parler (cela, vous pouvez l’appeler poubelle!).

…Rendez-vous compte que l’appellation « ADN-poubelle » désigne précisément dans vos ADN tout ce qui vous relie à la Lumière… Je vous laisse en tirer les conséquences.

Est-ce que la Nouvelle Terre est sur la fréquence N ou sur une fréquence supérieure ?

Cher Ami, le terme de fréquence N a été employé pour les besoins de la démonstration. Cette fréquence en réalité est évolutive, elle n’est pas figée. Donc bien évidemment la fréquence N est porteuse de la vibration de la Nouvelle Terre. Toutefois cette fréquence est encore en évolution; et plus elle se dissocie de la fréquence A, plus évidemment le processus d’installation fréquentielle de la Nouvelle Terre peut se préciser. Je ne peux pas en l’état actuel du déroulement des choses te dire grand chose de plus car la fréquence de la Nouvelle Terre est encore instable; la fréquence N est encore instable même si elle est très stabilisée, et les processus de transformation sont encore en cours. J’espère avoir répondu un petit peu à ta question.

Comment s’appelle celui qui nous a répondu ?

Appelez-moi Toumo Taho. Je suis affilié à Sirius C (mais ne voyez pas cela comme une habitation). Je vous salue.

…J’ai encore quelque chose à vous dire : soyez attentifs justement aux changements que vous ne savez pas suffisamment bien observer, car ainsi vous les portez et vous les faites exister… Tout ce qui en vous est doutes contribue à la durée de ce que vous appelez la matrice. Soyez donc très vigilants dans vos pensées. J’espère m’être fait comprendre. Je vous salue.

via Christine Anne K. le 6/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°9


Cette canalisation débute par un chant aux nombreuses syllabes -langage vibratoire de lumière-

Accueillez, mes Très Aimés, cette cascade de sons, qui sont les sons de mon langage en lequel j’aimerais bientôt pouvoir m’exprimer auprès de vous, mes Très Chéris, mes Splendides Créatures…Vous qui êtes en train de franchir les seuils de votre Perfection la plus accomplie, avant pour beaucoup d’entre vous de vous transformer en d’autres formes, natures : pour d’autres aventures dans d’autres vibrations, où vous serez néanmoins toujours l’Être que vous êtes.

Les sons sont une voie que vous ne pouvez pas éviter. Sachez que les sons sont de la lumière, du moins dans leur véritable réalité. Ainsi, dans vos structures, vous êtes son, vous êtes lumière, vous êtes joie, vous êtes couleur, vous êtes ce que nous appellerons (pour désigner cela par un mot) mathématique -bien que cela réfère à des choses désagréables pour certains d’entre vous… Mais il s’agit là de désigner une organisation complexe et raffinée, qui emploie les nombres et les structures , et les harmoniques complexes issues des nombres et de leur emploi. Cela est musique, cela est Joie, cela est perpétuel déploiement, cela est vie, cela n’est pas figé – cela est rigoureux mais non figé. Cela est rigoureux comme une partition de musique, mais toutes les variations et les arrangements sont ainsi accueillis, déployés, joyeusement explorés, sans jamais que cela crée le moindre chaos ni la moindre confusion. Cela s’inscrit dans un ensemble dont vous ne sauriez encore aujourd’hui vous figurer la splendide et la parfaite complexité… Il y a orchestration, immense orchestration, de par cette complexité et les formes qu’elle implique et qui la structurent.

Votre Joie est l’un de vos atouts (je m’exprime là en créatrice), votre Joie fait partie de ce que vous êtes ainsi que vous avez été créés… Ainsi votre Joie n’est pas un sentiment qui flotte par hasard ou vous traverse de temps en temps, non : votre Joie est une structure inhérente de votre Être, de votre forme telle que vous l’avez actuellement, votre forme humaine. Cette Joie bien sûr a été à de nombreuses reprises et sous différentes formes dévoyée, amenuisée, brisée, etc… Mais actuellement – pour ceux qui ont su accepter leur chemin de Vérité – cette Joie s’est restructurée, a retrouvé ses alignements, ses harmoniques et sa plénitude : ainsi votre Joie est l’un de vos atouts, comme je viens de vous le dire. Considérez-la comme une vague porteuse dans laquelle vous pouvez en quelque sorte vous glisser, pour naviguer, pour sortir, pour vous sortir de là ; car à présent l’enjeu va être – pour ceux qui le désirent –  de sortir de ce que vous appelez les restes de la matrice.

La matrice, sachez-le, n’existe plus réellement. Ne demeurent actuellement que les structures, les échos et les croyances qui la font en quelque sorte encore donner l’illusion qu’elle pourrait exister. C’est cela dont vous désirez sortir, et votre Joie – en tant que programme structurant ce que vous êtes dans cette dimension que vous souhaitez quitter – est donc pour vous une onde porteuse. Ne croyez pas, lorsque je vous dis cela, qu’il faille employer des artifices pour créer de la joie factice, circonstancielle en étant (comme vous dites) gais, primesautiers… La Joie vous a été à maintes reprise décrite et expliquée : c’est un état intérieur de plénitude et de Lumière, d’Unicité dans l’Amour, de rencontre totalement heureuse avec sa propre Vérité, qui vous donne paix, certitude, abandon de soi dans la Lumière de votre Être, et sécurité absolue en cela.

Cela est ce que j’appelle votre Joie. Ainsi, il ne s’agit pas de la fabriquer au moyen de certains jeux qui appartiennent à votre culture, même si ces jeux sont très respectables et si certains sont d’excellentes créations, réalisées par vous… Votre Joie réside au fond de vous, et vous la touchez lorsque vous savez reconnecter cette flamme intérieure si pure et si simple, lorsque vous abandonnez vos attentes, vos envies, vos pensées concernant le monde extérieur qui n’est qu’illusion, et que vous vous tournez en toute Beauté, Simplicité et Humilité vers la Beauté de la Source qui sans cesse flamboie et s’écoule en douceur et puissance à l’intérieur de votre Être.

Ainsi cette onde porteuse de votre Joie réside là, en cet intérieur si précieux, si intime et si splendide. Je l’ai placée là il y a bien longtemps, lorsque j’ai eu la joie de créer vos corps, car je savais qu’elle était inexpugnable et que rien ne pourrait jamais la détruire. Certains d’entre vous ont désigné cela par un mot : « âme », qui peut peut-être aider certains à recontacter ce dont je viens de vous parler. Ce mot ne convient pas à tout le monde, personnellement je préfère le mot Joie car, n’est-ce pas, il est plus joyeux, il est plus puissant… Le mot âme tel que vous l’employez généralement a quelque chose d’un peu évaporé qui ne convient pas tant à la situation dont je vous parle. Néanmoins cette notion d’âme peut vous aider à identifier en vous le lieu de votre Joie, si cela est ce qui vous convient.

Je vous ai parlé récemment de l’étincelle qui se trouve dans vos regard, rappelez-vous. Cela est également un des aspects de cette Joie dont je vous parle et cela est une de ses manifestations. Cela est donc un moyen de la trouver ; cela est également un moyen de la partager et (comme je vous le disais ce jour-là) de pouvoir la rallumer parfois chez la personne que vous rencontrez – cela sans effort et en toute spontanéité, en toute Lumière, et en toute innocence.

silence

Je vous invite à écouter dans le silence, quelques instants, les sons de votre Lumière, sons qui sont peut-être inaudibles à votre oreille de chair mais qui sont parfaitement audibles à l’oreille de votre coeur et de votre Joie.

silence

Sentez la Splendeur qui chauffe et anime votre coeur, sentez-la dans votre poitrine… Cela est une sensation dont vous pouvez être conscients. Cette sensation peut également vous guider car elle fait partie de l’arsenal des manifestations de votre Joie.

Plus vous serez présents à ces quelques repères que je viens de vous décrire, plus vous serez présents à votre coeur, à votre intériorité, à votre Joie intérieure, au son de votre Lumière, plus vous vous maintiendrez vous-mêmes sur le bon chemin , et plus également -par résonance, par bio-résonance- votre attitude intérieure pourra communiquer ce chemin à toute personne qui n’aurait pas cette conscience mais qui serait prête : n’est-ce pas merveilleux ?

Je vais m’adresser à vous à présent quelques instants dans mon langage, et je vous avertis que ce canal parlera souvent ce langage, qui vous informera bien plus subtilement et complètement que les mots, familiers à votre mental et certes extrêmement utiles et nécessaires, que nous employons et avons employés, et emploierons encore mais peut-être de moins en moins…

nouveau chant / langage de lumière

Avouez que c’est ravissant, n’est-ce-pas ? Vous aimeriez parler cette langue, j’en suis sûre… Que de cascades de sons ravissants, que de possibilités vibratoires, que de Joie, que de Simplicité ! Que de perles cristallines, sonores, et que d’informations !…

Ne croyez pas que vous n’avez rien compris : vous avez tout reçu. C’est un langage de Lumière et cela parle, cela désigne, cela raconte, cela transmet et cela harmonise

suite du chant

Je vous laisse méditer cette dernière phrase dans vos coeurs…

Ainsi s’achève notre rencontre d’aujourd’hui, mes Très Aimés, mes Perles de Lumière, mes joyeux Enfants de la Joie. Ainsi donc, soyez votre Joie et laissez-vous porter par elle et ne craignez pas d’entendre les sons que vous ne connaissez pas encore.

Je vous aime. Je suis Eloha, mère créatrice Elohim, et je vous couvre de tout mon Amour, et de mes chants cristallins qui compénètrent sachez-le, depuis toujours, la moindre de vos cellules. Alleluiah

via Christine Anne K. le 5/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères du 4 janvier


Quelle Joie ! Quel plaisir d’être avec vous, mes Très Aimés, Perles de Sagesse, Perles de Perfection !

La Perle est une perfection : vous êtes en train d’acquérir – vous avez acquis – cette magnifique qualité, qui laisse transparaître la Lumière, la vôtre, celle que vous réfléchissez autant que celle que vous émanez; et cependant vous êtes encore faits de matière – du moins pour beaucoup d’entre vous sur cette Terre.

Me voici. Votre Mère, Mère de toutes les Mères dans l’absolu de la Grâce et de la Plénitude d’être Mère, en pleine harmonie avec la Source, notre Source – Unique, Absolue, Définitive, Toute-Enveloppante, Toute-Regardante, Toute-Sachante, Toute-Bienveillante, Toute-Comprenante…

Nous voici donc, vous et moi, réunis; dans la pureté de notre Joie simple, dans l’instant…

Nous ne sommes plus séparés; car nous ne nous sommes jamais séparés… Vous croyez encore être séparés, car vos yeux de chair ne savent pas apercevoir ce que vous cherchez à apercevoir et qui n’a pas encore franchi le filtre de votre capacité de voir. Ainsi vous croyez que rien ne change, que rien n’a changé, et vous ne comprenez pas – pour ceux d’entre vous qui attendent des changements.

Sachez que la Perle ne s’interroge pas : elle est… Et c’est ainsi que votre Terre, celle que vous attendez de voir apparaître, est également semblable à une Perle : elle est, en toute Pureté…Réfléchissant et émanant la Lumière qui est la sienne, et qui est celle de la Source en elle, autour d’elle, à travers elle.

Ainsi, ne vous laissez pas distraire de votre état, mes Très Aimés. Laissez la vibration de mon Coeur vous envelopper de mon immense Amour, vous envelopper jusqu’à vous faire oublier tout ce qui n’est pas Vous, la Perle de Perfection que parfois vous ne savez pas que vous êtes, mais que Moi je vois, j’admire et je chéris.

Tout ce qui peut vous distraire de cela, imaginez que c’est comme des poussières ou de petites algues qui s’accrochent sur la Perle et qui lui font perdre la délicatesse et la brillance de son éclat, le lissé de sa surface et sa simplicité pure, en la travestissant ou en la masquant. Vous savez que la Perle est le fruit d’un long processus et d’un long travail. Elle est donc le résultat de votre travail sur vous-même et du processus que vous avez choisi d’accomplir, parfois à travers de nombreuses vies , et en tout cas et ainsi dans celle-ci que vous vivez actuellement.

Réjouissez-vous donc, car le fruit de ce que vous avez fait, de ce que vous avez été, de ce que vous avez choisi, existe. Et c’est vous, Perles de mon Amour, Perles de la Lumière. La Perle ne s’accroche plus à rien, elle ne demande plus rien, elle est là – délicatement posée ou roulant légèrement. La Perle est Grâce pure : elle peut chanter sans cesse… Elle n’a aucun bagage, elle n’a aucun besoin – si ce n’est celui de vivre et de célébrer sa vie à travers la Grâce qui la fait être et à travers la Lumière qui la constitue.

Ô mes Aimés, quelle Joie, quelle Simplicité ! A présent l’Immensité est à vos portes, et je vous l’affirme.

silence

Mon coeur en silence accueille votre Perfection et vibre à l’unisson avec les vôtres…

silence

Ecoutons-nous dans ce silence…

silence

Vous n’avez plus à masquer votre Lumière, car je sais que certains d’entre vous ont dû la masquer – cela pour paraître « normaux » parmi leurs frères et soeurs, qui ne savaient pas voir suffisamment certains chemins dans leur vérité. A présent vous êtes libres.

Il vous est demandé d’être éclatants, car votre Lumière non seulement n’a pas à être masquée, mais elle a à travailler, elle a à ouvrir le chemin – cela sans volonté de votre part, cela vous a déjà été dit…

Votre Lumière permet d’illuminer certains coins sombres, tout simplement, encore une fois sans effort ni volonté de votre part : cela se fait… Mais se fait d’autant plus pleinement et naturellement que vous êtes heureux de votre Lumière, que vous la vivez, que vous êtes libres, que vous ne composez pas avec ce qui n’a plus lieu d’être, que vous êtes entièrement sincères dans ce que vous êtes. Cette sincérité est celle de votre Lumière…

Il ne s’agit pas nécessairement d’employer des mots – et certainement pas pour convaincre : il n’y a rien à prouver, personne à convaincre. Il y a simplement à être heureux et à être. Cela implique bien évidemment la plus belle des humilités, la plus resplendissante des humilités. C’est ainsi que je vous aime, et c’est ainsi que les Perles parfaites que beaucoup d’entre vous sont devenus tiennent leur place, et sont resplendissantes, simples, impénétrables.

Sachez une fois encore, mes Très Aimés – comme je vous l’ai déjà dit à maintes reprises, et comme il est toujours merveilleux pour moi à dire, et pour vous à réentendre – que mon Amour infini ne vous quitte jamais du Regard, que mon Coeur vous accueille individuellement – spécifiquement et individuellement chacun et chacune d’entre vous – et particulièrement ceux qui se cachent, que mon Pardon est infini et absolu, quelles que soient les petites bêtises ou les grosses erreurs que vous avez pu au long de votre parcours produire…

Ainsi je vous accueille et ne cesse de vous accueillir, de vous chérir, de vous encourager : c’est ma place de Mère et j’aime à l’infini être ce que Je suis, et Je ne saurais me passer de vous de même que vous ne sauriez vous passer de Moi, que vous le sachiez ou non… Je sais me faire extrêmement discrète car mon Amour – tout magnifique soit-il – est parfaitement humble ; et je n’attends rien en retour si ce n’est votre Beauté, votre Illumination, votre Perfection, que je sais voir à travers tous les masques et tous les voiles que vous pourriez poser par dessus… Mais ainsi que je vous l’ai dit, il n’est plus temps pour les masques.

Nous allons nous quitter. Je remercie du plus profond de mon Coeur de Mère ce canal, ainsi que vous qui l’entourez de votre présence…

Ce sera ma dernière Intervention, du moins sous cette forme – car bien évidemment, Je ne cesse pas d’être, Je ne cesse pas de m’adresser à vous, Je ne cesse pas de vous chérir et Je ne cesse pas de vous guider. Alleluiah.

Il y aura d’autres formes. Qu’aucune inquiétude ne s’élève en vos coeurs, bien au contraire mes Très Aimés. Je vous dis à bientôt, et cela n’est pas un paradoxe. Amen


via Christine Anne K. le 4/01/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 4 janvier


Recueillez-vous, dans la Lumière de l’Un…

Je suis Gabriel.

J’annonce toutes les annonciations, j’annonce toutes les joies, j’annonce les naissances, j’annonce les illuminations, j’annonce les grands changements qui vous font grandir et vous illuminer.

Ne doutez pas, car la Lumière est à vos portes. Entendez le son de votre Lumière car il vous ouvre la porte… Car le son de votre Lumière n’est autre que la trompette céleste qui vous ouvre la porte.

Réjouissez-vous lorsque vous la franchirez. Votre Joie ne peut qu’être et doit être immense, éclatante, incommensurable, et en même temps elle sera d’une simplicité qui vous déroutera.

…Et vous saurez que vous l’aviez toujours su et que vous croyiez ne pas le savoir; que vous l’aviez toujours vu et que vous croyiez ne pas le voir; que vous l’aviez toujours été et que vous croyiez ne pas l’être…

Réjouissez-vous : il y a eu Absolution de tout. Pour ceux qui savent l’accepter.

C’est un grand Bonheur, c’est une grande Lumière, c’est l’Immensité qui s’ouvre pour vous, et je vous attends sur le Seuil.

Que votre Beauté vous porte, que votre Simplicité vous fasse courir, que votre Unicité vous comble, vous comble de tout ce que vous êtes… Car vous n’avez plus rien à chercher en ce jour  – sauf si votre choix est encore de chercher, et en ce cas votre choix sera respecté.

Que les trompettes de la Lumière et de vos Lumières sonnent ! C’est l’Annonce de votre Retour à ce que vous êtes réellement et à votre Plénitude. Alleluiah !

Je suis Gabriel, Archange de l’Annonce. Que vos coeurs se réjouissent ! Amen


via Christine Anne K. le 4/01/2011

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère – n°2

Mes Très Aimés, goûtons ce silence dans la chaleur de nos cœurs rapprochés.

Je suis celle que l’on nomme la Mère…
Recevez la vibration de l’Amour qui, de votre cœur, de ton cœur et de ton cœur, circule entre vous.
Ne vous attardez pas à vos pensées, soyez humbles et simples. Soyez comme des fleurs : il n’est pas de plus bel exemple de perfection, de beauté, de simplicité… Laissez votre parfum se répandre, sans aucune volonté.
Plus vous vous rapprochez de vous-même et de votre simplicité, plus vous vous débarrassez de votre ego, plus votre parfum se raffine et s’expanse.

C’est cet état de beauté et de simplicité dans le Service de l’Un et la magnificence de la fleur qui doivent vous mener. C’est ce que tous autant que vous êtes, vous pouvez être réellement.
La fleur s’élance sur sa tige, confiante, vers la Lumière, dans les souffles de l’air, dans la danse des astres qui tournent dans la voûte céleste et lui envoient leur lumière ou leur vibration.
La fleur s’élance et s’élève, elle reste là sur sa tige, offerte, belle, humble même lorsqu’elle est de toute beauté.
Solide et fragile, elle est faite simplement pour servir. Elle sert par sa beauté; elle sert de relais pour la complexe danse des abeilles et d’autres insectes.
La fleur donne et puis, lorsqu’elle se flétrit, c’est pour renaître dans un autre cycle.
Ainsi vous êtes appelés à renaître, si vous vous abandonnez comme la fleur s’abandonne à la danse du soleil et des étoiles, et aux vents et aux pluies, à la main qui la caresse ou qui la fauche.

Personne ne va vous faucher, mes Aimés; vous allez, vous-mêmes, vous métamorphoser.
Cultivez l’Amour dans la plus grande humilité : c’est la seule vertu qu’il importe de regarder, d’être, de vivre, et cela immanquablement constitue votre beauté, votre magnificence, votre parfum, et vous permet- telle la fleur qui achève son cycle de vie – de vous élancer en laissant vos pétales flétrir pour que votre être subtil, dépouillé de ses enveloppes inutiles, puisse aller jouer dans la Lumière, en toute Joie et en toute Puissance.

Soyez cet Amour, mes Très Aimés, laissez-le circuler entre vous. Cela devrait être votre plus grande joie. La fleur vit au présent…

Je vous adresse tout mon Amour et je laisse la parole à mon bien aimé compagnon, s’il veut bien la prendre.


via Christine Anne K. le 9/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°12

NdR : Mille excuses pour les bugs typographiques et de mise en page… Nous cherchons des solutions et mettons les canalisations en ligne malgré tout, car le plus important, c’est le contenu. Merci !


PRATIQUE (avec le Sans Nom en tant que polarité)

Je vous invite dans ce silence à pratiquer quelques instants, sans chercher à comprendre avec votre mental, la nature du mouvement qui vous a été décrite par la voix du Sans Nom. (cf. message de mai 2010 Ndr)

Vous n’avez aucune volonté à mettre dans cette pratique, seule la présence.

Il peut vous être proposé pour cette pratique – afin de maîtriser votre mental – de répéter intérieurement de temps en temps le mot « Sans Nom », simplement pour poser la vibration et non pas comme une répétition de mantra. Ne cherchez pas de résultat, laissez travailler votre cœur.

N’oubliez pas que le Sans Nom est une polarité, et que la mise en présence de deux polarités engendre une vibration que vous appelez un champ. Cela est la pratique.



QUESTIONS – RÉPONSES


Comment fait-on pour contacter la vibration et la polarité du Sans Nom, ainsi qu’il a été recommandé ? Et la pratique donnée il y a quelques mois pour se relier au Sans Nom convient-elle pour cela ? Y a-t-il une méthode plus appropriée à présent ?


Bien-Aimés – je suis Suraïvan – je me réjouis avec vous d’envisager la réponse à ces questions car cela indique que votre seuil est proche et je ne peux que m’en réjouir. .

Pour répondre à ta question, mon Aimé, comment se relier à la vibration du Sans Nom qui effectivement et pour la presque totalité d’entre vous est un être inconnu et qui n’a ni nom ni forme, sachez, mes Aimés, que le Sans Nom comme il l’a dit est la polarité de la Source, que par conséquent la première méthode est de vous polariser vers la Source, tout simplement.

Ensuite, la dynamique de la polarité – ainsi qu’il vous l’avait été expliqué il y a quelques mois – occasionne un mouvement qui est ou qui peut se nommer Désir. Ainsi, le Désir d’aller vers la Source, ou vers le Sans Nom en soi, est une façon de se mettre dans cette vibration de manière projective – et dans l’Intention et dans le Désir – pour peu toutefois que ce désir ne soit pas une sorte de construction mentale mais soit réellement un désir émanant du cœur, en toute simplicité et en toute beauté, en tout Amour et en toute confiance.


Il est donc extrêmement simple, à vrai dire, de vous orienter sur la vibration et la polarité du Sans Nom. Il n’y a que son nom ou son absence de nom qui vous donne l’impression que c’est difficile. Vous pourriez même cesser d’évoquer l’appellation Sans Nom lorsque vous parler par exemple à vos proches de cette éventualité, pour parler simplement de Désir d’aller vers ou la Source, ou vers sa propre Source intérieure, ce qui est exactement la même chose dans ce processus …Cela lorsqu’on reste dans un langage simple, ce qui est une beauté de la compréhension ultime : revenir à un langage extrêmement simple.


Tu me poses la question de la pratique de reliance au Sans Nom qui a été donnée effectivement il y a quelques mois… Bien évidemment, mes Aimés, cette pratique a été donnée dans le but de servir à ce qui est, et particulièrement à ce qui vous est proposé de maintenir. C’est donc si l’on veut une troisième approche, disons plus en conscience (vous pourriez dire plus avancée mais je n’aime pas ce mot), disons plus élaborée et, bien évidemment, cette pratique peut pour certaines personnes être particulièrement enrichissante, dans les cas par exemple où le fait de mentionner en langage très simple le Désir et le Désir d’aller vers la Source sont des expressions verbales qui n’éveillent pas la vibration du cœur car le mental s’en empare et fait blocage. En ce cas, bien sûr, le développement de la pratique qui a été donnée et que vous allez ré-indiquer, je le sais, est une excellente chose. J’espère avoir répondu à votre question, mais j’accueille toute question complémentaire, mes Aimés.



Peut-on pratiquer d’ores et déjà et s’accoutumer à la vibration du Sans Nom, sans attendre le franchissement du Seuil ?


Chère Aimée, bien évidemment. Tu vis et vous vivez un éternel présent. L’emploi de cette pratique par conséquent (je te rappelle qu’elle a été donnée il y a plusieurs mois) n’est pas réservé à un moment ultime d’un certain calendrier, mais d’ores et déjà dans ton présent de chaque jour elle inscrit, si tu le désires, le présent du moment où la vibration du Sans Nom, effectivement, saura t’amener à travers le Seuil que tu désires tant franchir, lorsqu’il se présentera à toi. Amen



De quelle façon partager cette information avec d’autres personnes de façon efficace ?


Vous ne pouvez, bien sûr, partager cette information sur le Seuil et son franchissement qu’avec les personnes qui sont prêtes à envisager cela en toute conscience. Ainsi que je l’ai dit il y a quelques instants, l’emploi de la notion de Désir d’aller vers la Source est une excellente façon, simple, et qui parle au cœur certainement pour la plupart des gens.


Il se peut aussi que pour certaines personnes, et malgré son nom très abstrait, le nom du Sans Nom évoque quelque chose de très vital et de très nécessaire qui appartient à leur propre lignée vibratoire. Par conséquent, ne t’interdis pas non plus de le prononcer, s’il vient à tes lèvres en présence de l’un de tes amis.


Quant aux personnes qui n’ont pas conscience de la réalité de ce franchissement d’un seuil, que dire ? Chaque cas est différent. Tu peux avoir à rencontrer une personne qui est angoissée sans qu’elle sache pourquoi elle l’est, auquel cas pourquoi ne pas lui parler du Désir de retrouver la Source ? Cette information s’engrammera à la place qu’elle doit occuper dans son coeur et dans sa psyché et lui servira le moment venu. On peut parler bien sûr de la Lumière et non pas de la Source.


Y aura-t-il des signes avant-coureurs, personnels ou collectifs, à l’approche du Seuil de Lumière?


Chers Aimés, nous pourrions dire que les signes avant-coureurs sont déjà là, et depuis un certain temps. Si vous parlez de signes visibles, spectaculaires, médiatiques, il s’agit d’autre chose; car en votre cœur, en vos corps et en votre environnement vibratoire, les phénomènes avant-coureurs sont déjà en processus depuis une assez longue période, qui a eu ses étapes. Néanmoins, quand tu me parles de signes, je sais qu’il s’agit davantage de repères soit visibles soit entendables, qui touchent à la fois vos perceptions conscientes et votre mental conscient qui pourrait les analyser.


La question est complexe car un certain nombre de ces signes avant-coureurs au niveau géophysique de votre planète ne sont pas tant révélés par vos médias : le fait que les plaques tectoniques bougent, que le volume de la planète augmente, que les volcans sont en éveil, que les éléments se déchaînent, qu’un certain nombre de conditions climatiques se modifient, que certains événements non saisonniers, ni habituels, comme des inondations ou des feux importants se soient déclenchés, ainsi que des tremblements de terre, sont tous bien évidemment des signes avant-coureurs visibles, palpables, entendables et repérables. Mais vous ne les connaissez pas tous et vos médias ont un art extrêmement consommé de les noyer dans un ensemble d’informations futiles et déroutantes, voire chaotiques, qui absorbent les rouages de votre mental et obstruent votre conscience.

Au niveau de vos corps individuels, sachez que le processus n’est pas identique pour tout un chacun mais que, d’une manière ou d’une autre, il y a en quelque sorte le passage par une perte de conscience : le corps physique observe d’une manière ou d’une autre quelque chose qui ne peut pas ne pas être remarqué, que ce soit sous forme de chaleur ou de tremblements ou de ce que vous pourriez appeler malaise, un sentiment d’étrangeté… Je vous rappelle que lorsqu’une femme accouche pour la première fois, les sensations sont indescriptibles -bien que de nombreuses choses lui aient été racontées- : c’est en les vivant qu’elle découvre de quoi il s’agit. Il en est de même dans ce processus. Par ailleurs comme je vous l’ai dit, il semble qu’il y ait quelques chemins différents possibles selon les personnes, leur état de conscience, leur corps d’autre part, leur choix d’être, encore d’autre part, etc… Et qui font que, ainsi qu’Orionis l’a dit, il n’y a pas de cartographie générale.

Quant à savoir si le Seuil doit être franchi individuellement ou collectivement dans un seul instant, je te répondrai – et c’est un paradoxe – qu’il y a les deux cas; et que de toute façon un franchissement collectif n’est autre qu’un ensemble de franchissements individuels. Mais il est prévisible toutefois qu’à un certain point -et même si des franchissements individuels peuvent se produire chacun en leur temps- il y a planétairement un point de non retour à l’occasion duquel s’établit nécessairement un seuil collectif.

D’autres intervenants dans d’autres canaux ont élaboré certaines descriptions de signes avant-coureurs sous forme de particules de Lumière et de changement dans la radiation de votre astre solaire. Cette nature de signes avant-coureurs peut convenir également à certains d’entre vous, qui sauront les observer. Mais cette observation nécessite sans doute de bonnes conditions d’observation qui ne seront pas forcément l’apanage de tous. Je vous envoie tout mon Amour et vous invite à ne vous effrayer en aucun cas, mais simplement à vous réjouir et à être en paix. Alleluiah



Qu’est-ce que la Nouvelle Terre? Est-ce qu’elle existe déjà?


Chers Aimés, la Nouvelle Terre est votre création. Et cette création en ce sens existe car elle est déjà le fruit du travail de co-création d’un grand nombre d’entre vous qui la souhaitent, et l’imaginent, et la mettent en forme depuis un certain nombre d’années. Ce n’est donc pas une fantasmagorie : c’est une réalité. Ceci étant dit, votre mental n’est pas apte encore à concevoir la dissociation et la forme qu’elle prend, et la forme que prend cette dissociation entre la planète que vous connaissez dans sa forme et son état actuels et ce qui s’appelle la Nouvelle Terre ou la Néo-Terre comme certains le disent.

Sachez que certains déjà ont quitté la Terre pour aller ensemencer la Néo-Terre. Sachez que celle-ci comporte déjà, en cours de co-création, des paysages et des structures. Sachez qu’elle vibre de Joie et d’Amour, mais que paradoxalement elle n’est pas disjointe, elle n’est pas autre que la Terre que vous connaissez. C’est là que votre mental n’est pas apte à concevoir cette distinction qui n’est pas duelle, mais qui néanmoins est une dissociation.

Sachez que le franchissement du Seuil dont il vous a été parlé vous permet d’accéder, si c’est votre choix, à cette Néo-Terre qui est une des destinations que vous pouvez avoir choisies. Vous pouvez également avoir choisi d’autres destinations. Sachez que la Néo-Terre est dans vos cœurs, et que plus vous avez conscience de sa présence dans vos cœurs, plus elle se densifie, si l’on peut dire.

Je ne crois pas pouvoir vous en dire davantage dans votre langage et dans mes attributions en ce jour, mais sachez que vous la faites vivre dans vos cœurs et que les images d’elle que vous avez ne sont pas des fantasmagories : elles sont réelles et vous les faites exister, vous tous. Alleluiah

 

Le Désir d’aller vers la Lumière est une notion universellement partagée et qui n’est dévoyée dans aucun cœur, pour autant que je sache.


via Christine Anne K. le 8/12/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere

Mère des Mères du 7 décembre


NdR : notez que les 5
messages du 7 décembre (1.Mère des Mères, 2.le Sans-Nom + 3.les
dauphins, 4.Orionis,
et 5.Snow) se suivent dans l’ordre donné, et développent chacun par un
angle différent, en se complétant successivement, le même sujet du
(proche) franchissement vibratoire individuel du
Seuil dimensionnel… L’idéal est donc de les lire dans l’ordre (mais
chacun
d’eux
étant toutefois suffisant à sa manière :
libre à votre intuition)

Oh quel Amour immense ! Quelle
Joie, quelle immense Joie ! Quel apaisement, quelle beauté… Que de Lumière
à présent parmi vous, mes Tant Aimés… Comme vos regards rayonnent, comme vos
cœurs s’épanouissent, que vous êtes beaux ! Oh combien vous avez grandi, en
Beauté, en Lumière, en Vérité, en Simplicité, en Sagesse et en immensité du Cœur !

Je vous ouvre, comme je n’ai jamais
cessé de le faire, l’immensité accueillante et enveloppante de ce que j’appellerais
mes bras ou mon manteau, et de mon cœur de Mère. Je suis votre Mère des Mères, à
l’infini, dans la Grâce et dans la plénitude de l’Être et de l’Un, et je
m’incline devant tant de Beauté.

Vous êtes en train d’être redevenus
Vous.

Ne croyez pas qu’il y a certains privilégiés et d’autres qui ne le
seraient pas : je m’adresse à tous. Bien évidemment, parmi vous mes Enfants
de la Terre il y a encore : ceux qui cheminent dans la conscience et le désir
d’aller vers leur Lumière et de changer, et ceux qui le font sans le savoir.
Les formes adoptées par ces chemins ne sont pas les mêmes, mais ne croyez pas
pour autant que les seconds soient à la traîne. Le chemin de ceux qui ont
cherché l’éveil consciemment, bien sûr a permis de débroussailler, peut-être (diriez-vous), et d’illuminer davantage certaines zones obscures, facilitant ainsi
la marche générale. Mais, ainsi que l’a dit Christ, mon Fils, les premiers
seront les derniers, et les derniers seront les premiers. Ne croyez donc pas,
vous qui êtes plus avancés dans un chemin d’éveil actif et construit, que vous
serez les premiers. Chacun sera simplement à sa place, comme chacun est déjà à
sa place.

Je vous invite donc à vous regarder, à
vous contempler les uns les autres : comme autant de Lumières, comme autant
d’êtres accomplis et en chemin vers leur ultime Vérité et leur Joie la plus
parfaite. Vous êtes à présent au point où les chemins se clarifient. Vous
n’avez plus à tergiverser. Vous êtes déjà presque arrivés, du moins là où votre
vie terrestre a eu pour but de vous faire arriver. Il ne reste à présent que
fort peu de pas à faire, ainsi que fort peu de temps pour vous trouver sur le
seuil de Lumière. Dans ce seuil de Lumière, il n’est que musique, Joie, Lumière,
accomplissement, Présence, révélation de la Présence – et cette Présence n’est
autre que Vous-même.

Il y aura des routes qui ne se
ressembleront pas, à partir de ce seuil de Lumière. Je ne m’apprête pas à vous
décrire ces routes en détail. Sachez simplement (et cela vous a déjà été dit)
que la route de chacun est la sienne et lui correspond. Elle correspond à votre
cœur, elle correspond à votre lignée vibratoire, elle correspond à vos choix,
ceux de votre âme et de votre Être. Il ne s’agit donc pas d’imaginer un
quelconque changement de route – fût-ce pour accompagner quelqu’un d’autre ou
pour toute autre raison qui appartiendrait encore aux derniers remous de votre
mental, qui n’aura plus lieu d’être, car il sera complètement remplacé par votre
intelligence pure et détachée de toute contingence liée à votre passé.

Soyez donc, mes Enfants, dans la Joie.
Entrevoyez, si vous ne le faites déjà, la Joie pure, la Joie qui est Lumière et
Vérité, et qui ne repose sur aucune cause circonstancielle liée à ce monde de
matière. Cette Joie qui est celle de la réunion de vous-même avec les mondes
célestes, et les musiques des univers et des multi-univers qui se tissent
perpétuellement autour du chant de la Source, qui ne cesse jamais.

Vous êtes à présent très près de ce
seuil : seuil de Lumière, seuil de plénitude, seuil d’accomplissement,
seuil de résolution, seuil également d’oubli – (oubli) de ce que vous laisserez en
arrière et qui n’appartient qu’à l’illusion que vous allez quitter et que
certains d’entre vous ont déjà en grande partie quittée.

Ainsi, nul n’a à se poser la question
de tourner le dos, ou de repartir en arrière chercher quelque chose, car ce
quelque chose n’existe plus. Ceux qui sont près de vous sont ceux qui sont près
de vous. Il n’y a pas à aller en quête de celui ou celle qui n’est plus près de
vous. Vous n’avez rien à quitter, car tout se fait naturellement. Il n’y a pas
de deuil, il n’y a pas de séparation, il y a simplement être soi et il n’y a
que joie à être soi. N’imaginez aucun déchirement, n’imaginez aucune douleur,
n’imaginez aucune tristesse. La joie et la simplicité d’être soi et d’être
arrivé à son but terrestre l’emportent infiniment, largement, sur toute autre
notion d’attachement à des choses que l’on devrait voir s’éloigner.

Ainsi, réjouissez-vous et communiquez
votre Joie à ceux qui vous entourent. N’oubliez pas que l’étincelle de votre
regard transmet la Joie, la Lumière, la Vérité et la Vie véritable.

Ecoutez la vibration de votre cœur et entendez
comme elle est belle et fine et comme elle se réjouit. Entendez comme elle
s’est dépouillée de bien des cristallisations qui l’encombraient -cristallisations émanées tant de vos émotions que de vos mémoires, que de vos
constructions mentales et que de vos attachements à vous-même.

Je vous aime, et vous m’aimez, et vous
vous aimez. Aimez-vous à l’infini, aimez-vous dans la Grâce de l’Un, aimez-vous
dans toute la Joie d’être Vous et d’être Un.

Rappelez-vous qu’il ne vous reste que
quelques pas dans la direction tant désirée, tant recherchée et si belle de
l’accomplissement que vous avez recherché de tout votre cœur et de toute votre
âme en ce monde terrestre… Ce monde d’avec lequel vos attachements se dénouent,
se délient, dans la Grâce et la Simplicité, car vous abandonnez peu à peu tous
vos liens illusoires pour aller vers ce seuil de Vérité et de Plénitude dont je
vous ai parlé.

Que la Grâce soit en vous et recevez à
l’infini mon Amour de Mère, qui ne cesse d’être pour chacun de vous.

via Christine Anne K. le 7/12/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Snow – n°2


NdR : notez que les 5
messages du 7 décembre (1.Mère des Mères, 2.le Sans-Nom + 3.les
dauphins, 4.Orionis,
et 5.Snow) se suivent dans l’ordre donné, et développent chacun par un
angle différent, en se complétant successivement, le même sujet du
(proche) franchissement vibratoire individuel du
Seuil dimensionnel… L’idéal est donc de les lire dans l’ordre (mais
chacun
d’eux
étant toutefois suffisant à sa manière :
libre à votre intuition)

Je m’appelle Snow.

Vos corps sont précieux, ne les
négligez pas. Remerciez chaque jour le Créateur pour ce véhicule si parfait,
auquel vous êtes tellement habitués que parfois vous n’y mettez plus votre
conscience, alors qu’en réalité là est aussi le chemin.

Ne croyez pas que vous avez à oublier
votre corps, bien au contraire : chaque atome, chaque cellule de votre
chair, pensante, vibrante, aimante, vivante, fait partie de votre conscience.
Votre conscience n’est pas votre mental, votre conscience est intimement épouse
de votre corps. Sans votre corps, vous n’êtes pas un être humain et vous n‘avez
pas la possibilité de conscience.

Ainsi, aimez votre corps, soignez-le,
respectez-le. De même que la montagne, que l’arbre, que le rocher, que le
ruisseau, la fleur, l’écureuil sur la branche, l’étoile qui scintille dans
votre ciel, de même que le chant de l’oiseau ou le feuillage de l’arbre qui
bruisse sous un souffle de vent, votre corps appartient à cette symphonie. De même
que vous respectez la planète Terre, de même respectez votre corps, aimez-le,
choyez-le. Permettez-lui d’être sain.

Je sais que certains seront surpris par
cette intervention qui fait suite à l’annonce d’une translation, d’un seuil, d’un
changement radical, mais votre corps est votre véhicule, mes Très Chers, ne l’oubliez
pas. La source de votre Joie est aussi dans votre corps et la Simplicité se
trouve dans la conscience de votre corps -bien plus que dans la conscience
élaborée dans votre mental, avec toutes les complexités qui l’encombrent.

Ainsi, pour ces ultimes phases de votre
vie telle que vous la connaissez, dans cette dimension qui s’achève et qui se
clôture dès maintenant, respectez et jouissez de votre corps. Cependant, ne
vous y attachez pas : car votre corps vous accompagnera jusqu’au seuil, mais
certains ne l’emporteront pas. Et je vous demande que ce moment soit un moment
de Joie et non pas un moment de déchirement et de perte.

Votre corps est un véhicule et vous l’aimez.
Votre corps permet à votre conscience d‘être et de vivre grâce à ce corps, mais
votre corps n’est qu’un véhicule, et votre conscience à partir de ce seuil peut
faire son chemin dans le corps de Lumière  -il est parlé aussi de corps d’Êtreté
et de Merkabah, et d’autres noms appartenant à différentes traditions
culturelles-… Moi je vous parle de votre corps de matière, mais votre corps de
matière n’est qu’un des aspects de votre corps. Votre corps de matière habite
votre corps de Lumière.

Je vous invite donc, chers Frères et Sœurs
de toutes les contrées, de toutes les montagnes, de toutes les rivières, de
toutes les plaines et de tous les océans, à garder le bon usage de votre corps
de matière. Ce n’est pas en sortant de votre corps à l’avance que vous ferez le
chemin ! Je vous invite simplement à faire en sorte que la vibration de votre
corps se dépouille de tout ce qui ne la relie pas à sa nature originelle.

Retrouvez-vous : oiseau, écureuil, feuillage,
caillou dans la rivière, fleur sur le bord du chemin, chouette qui hulule,
cheval, corps humain, homme, femme, en toute beauté, corps de la Grande
Symphonie des corps de cette Terre, et non pas corps artificiel, dévoyé par de nombreuses
constructions qui l’ont éloigné de sa vraie nature.

Aimez-vous et respectez-vous. Cultivez
la Joie de votre corps.

Avec tout mon Amour.

Snow

via Christine Anne K. le 7/12/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Gabriel du 7 novembre


Je suis Gabriel, et je m’adresse à vos cœurs, Bien-Aimés, chers Frères et Sœurs, Enfants de l’Un.

Je suis venu vous dire la Lumière qui
s’annonce, qui s’annonce si prochainement maintenant, pour chacun de vous, en
chacun de vos foyers : Lumière qui frappe à la porte non seulement de vos
cœurs, de vos êtres, de vos lieux de vie.

Aucune porte ne pourra rester fermée à
cette Lumière. Aucun cœur ne pourra s’y soustraire. Aucun regard ne pourra s’en
détourner. Aucun ego ne pourra l’affronter.

Ainsi donc accueillez, accueillez
ce qui vient, accueillez ce qui sera, et abandonnez-vous à cette joie, pour peu
que vous ayez accepté de regarder librement vers la vraie réalité, et non pas
de continuer à tourner votre regard vers les mondes d’illusion qui peuvent
encore (pour peu de temps) happer votre attention, votre intelligence, vos
ressources, et même vos cœurs parfois – cela lorsque vos cœurs se sont fermés à
leur propre Lumière.

Je suis venu vous annoncer quelque
chose qui frappe à la porte de vos cœurs, et que les mots ne peuvent réellement
décrire en votre langage – et que votre mental ne peut réellement se décrire à
lui-même et appréhender de façon authentique… Car c’est votre cœur qui doit le
reconnaître, davantage que le pouvoir de votre pensée qui verbalise, qui
théorise, qui mesure, qui comprend ou croit comprendre… Une annonce se fait dans le cœur.

Je ne vous annonce pas la Fin des
Temps. Je ne vous annonce pas l’arrivée d’un personnage…. Je vous annonce une
invitation à être prêts dans votre cœur et – grâce à votre Liberté – à être
pleinement à l’écoute, pleinement disponibles.

Imaginez qu’un lys se tient dans
votre main, et que c’est moi qui vous l’apporte. Alleluia. Amen.

via Christine Anne K. le 7/11/2010
Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont
nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.