Mère des Mères / Marie-Isis-Eloha du 8 octobre


Oh
mes Très Aimés, quelle Joie ! Quelle immense Joie de vous retrouver ! – bien
que je ne vous aie jamais perdus – car je ne saurais vous perdre en aucun
instant ni en aucune fraction d’instant, que ce soit de votre temps ou du temps
qui est espace.

Goûtez
la Lumière de nos présences réunies, car votre Lumière à présent existe de
plein droit et votre Lumière et la mienne dans cet instant ne font qu’Un.

Goûtons
ensemble cette Unité.

Je
suis celle que vous nommez Mères des Mères, Marie-Isis-Eloha, tous ces noms
étant des aspects et des formes de cette Unité, car je ne suis qu’Une par delà
ces formes et ces vibrations inscrites dans les plans dimensionnels différents
où je m’exprime et où parfois je stationne, et en lesquels j’agis et en
lesquels je suis.

Je
suis, moi, Mère des Mères, dans tous ces plans, et dans toutes ces formes, et
dans tous ces noms sacrés ou intimes, en toutes ces vibrations, dans toutes ces
familles : je suis… Et je m’adresse à vous en ce jour où la lune reprend son
cycle, ce 8 octobre de vos calendriers terrestres. Bien que je n’aie pas parlé
en ce canal depuis un certain temps, ne doutez pas un instant que je n’aie cessé
d’être avec vous.

Je
vous ai vu grandir et j’ai gardé le silence. Ainsi fait la mère qui observe les
pas, et les essais et les réussites de son enfant, en lui laissant sa propre
initiative et la joie qu’il peut avoir à goûter lui-même sa maturité naissante.
Ainsi reconnaissez, mes Enfants très aimés, les pas que vous avez faits, la
maturation qui est la vôtre, chacun, chacune, dans ce qu’il est ou dans ce
qu’elle est, et par son propre chemin. Aucun de vous n’est semblable à son
voisin ni à son frère, ou sœur. Dans cette Unité, chacun de vous est
unique.

L’unité
et l’unification n’impliquent pas l’abrasement de toute différence, mais
l’unicité de chacun permet que la symphonie soit orchestrée dans toute la
subtilité et la variété de ces notes, qui font la musique ineffable que vous
entendez en votre cœur et de laquelle vous êtes – chacun, chacune – votre
propre instrument. Dans
la symphonie, certaines voix se taisent parfois pour écouter, pour
s’intérioriser dans l’écoute et dans la présence, puis parfois, après un temps
reprennent leur chant, leur note, avec un nouvel élan, avec une nouvelle
beauté.

Ainsi, il est des cycles que vous traversez – cycles de changement de
votre Lumière qui peut croître et décroître, du moins extérieurement, car elle
ne s’éteint jamais, et ne cesse de renaître lorsqu’elle semble s’amenuiser et
cheminer vers une possible extinction… C’est là qu’elle renaît : ce dont
votre lune vous indique si bien et sans cesse la nature et l’existence dans ses
cycles si harmonieux qui n’ont cessé de bercer vos jours et vos nuits, en dépit
de tout ce qui a pu être occulté durant ces temps à présent achevés de la
matrice qui vous a enfermés.

Mes
enfants, mes Aimés, mes Très Aimés, je me réjouis de ce que les plis de mon
manteau accueillent gracieusement, et subtilement, et magnifiquement un si
grand nombre d’entre vous. Dans l’infinité de ce que j’appelle ainsi ces plis,
se niche l’infinité des possibles qui vous sont offerts par l’infinité des
formes de mon Amour. Chacun de vous ainsi a su trouver sa demeure lorsqu’il en
avait besoin, et le pli de mon manteau qui vous accueille est absolument unique
pour chacun. Je ne vous invite pas par là à rester cachés dans les plis de mon
manteau, ne vous méprenez pas. Il s’agit simplement d’une demeure, d’un refuge,
d’une sorte de nid d’Amour dans lequel vous savez qu’à tout instant vous avez
accès, si le besoin vous y conduit.

Nous
ne sommes pas séparés. Je vous garde, et vous me gardez.

A
présent je vous invite à être au plein de ce que vous êtes. N’hésitez plus, ne
craignez plus, abandonnez toutes les fausses prudences qui encore – par
l’intermédiaire de votre mental conditionné par cette matrice qui n’existe plus
qu’en illusion – vous retiennent d’être vous. Il n’y a plus à tergiverser.
Tergiverser est un emprisonnement. Je vous invite à être libres. Être libres
signifie simplement être : être dans l’unicité de ce que vous êtes chacun,
et dans l’Unité de ce que tous ensemble vous composez.

Ce
ne sont pas de vains mots, bien que vous les ayez déjà entendus. Beaucoup
d’entre vous sont encore en train de tergiverser. Beaucoup d’entre vous encore
hésitent, regardent autour d’eux pour savoir qui est avec eux, qui reste
derrière, qui semble plus éloigné ou plus avancé : cela n’est pas le chemin.
Seule votre propre intériorité doit vous guider. Il n’est nul exemple autour de
vous qui ait valeur de guidance, et sachez que le chemin de chacun lui
appartient aussi. Ne vous attardez pas à observer le cheminement d’un autre ou
des autres en vous interrogeant sur leur avancement, car le chemin de votre
frère ou de votre sœur ne peut que vous échapper, même si vous partagez de tout
votre cœur et de vos yeux grands ouverts votre Joie d’aller vers l’Unité, et
d’y aller parfois ensemble.

Le chemin de chacun vers l’Unité est unique. Il n’y
a pas, il n’y a plus à se modeler sur quiconque. Ceci n’est pas pour vous
inviter à retrouver vos egos – ne vous méprenez pas – car ce chemin ne peut se
faire que dans l’humilité et la simplicité, et la Joie pure qui en découle. Je
ne vous invite pas à vous enfermer dans une forteresse personnelle qui
refuserait d’écouter, de voir et d’accueillir la présence des autres : je vous
invite simplement à être vous-mêmes.

De
nombreuses voies actuellement vous sont proposées, permettant de structurer et
d’éclairer votre chemin d’ascension. N’oubliez jamais qu’aucune de ces voies ne
prédomine sur une autre, mais que simplement elles s’adressent à vos
différences et à vos besoins. Ainsi, laissez-vous porter par la vague qui vous
emporte et ne vous accrochez pas à la vague qui vous retient. Ne vous accrochez
pas à la vague dans laquelle vous ne surnagez pas. Vous êtes la vague.

Je
vous aime infiniment et je ne cesse jamais de me réjouir en mon cœur de chacun
d’entre vous, pour chacun et chacune sans exception. Sachez que mon cœur est
immense, et il n’y a pas d’encombrement dans mon cœur : chacun est reçu et
aimé pour lui-même, avec tout l’espace, et l’attention, et l’Amour qui lui sont
dévolus. Que celui ou celle qui se sentirait tout petit, et caché derrière les
autres, sache que mon regard et mon cœur ne le voient ni tout petit ni caché,
bien au contraire. Chacun de vous est un joyau et mon cœur s’élargit sans cesse
de par l’immensité du nombre de ces joyaux qui l’illuminent.

Je
vous aime à l’infini et je vous invite à magnifier votre chemin, à magnifier
votre Être dans toutes ses Lumières. Abandonnez toute croyance que votre
Lumière soit faible, ou que votre Lumière soit imparfaite, ou que tel ou tel
aurait plus de Lumière que vous. Vous êtes Pleine Lumière. Tu es, toi et toi,
Pleine Lumière, et c’est de cette Pleine Lumière que nous vivons. La Lumière
est créée par nous tous, par vous tous, par tous les êtres qui peuplent les
univers, et elle ne cesse de se créer à tout instant. Vous êtes, tu es,
co-créateur de la Lumière, de par ta Lumière. Sache-le mon Enfant. Il n’est
plus temps d’être en position de recevoir la Lumière extérieure. Tu la reçois,
mais aussi tu la crées. Entendez cela, mes Enfants. Ne vous sentez pas comme
des assistés des Peuples Célestes et des Forces Galactiques : vous êtes Pleine
Lumière et vous êtes co-créateurs de ce qui se joue. Rien ne peut se faire sans
vous; vous n’êtes pas là pour être libérés, vous êtes là pour vous
libérer.

A
présent que vous avez retrouvé toute votre Lumière, sachez l’utiliser. Elle
n’est pas cachée derrière vous ni dans une valise. Cette Lumière est simplement
la Lumière de votre cœur, la Lumière de votre Être, la Lumière de la Source qui
existe en chacun de vous. Et par le filtre de ce que vous êtes chacun, dans votre
unicité, cette Lumière qui est en vous et que vous émanez est la vôtre et vous
la redonnez à la Lumière. Ainsi, sans arrêt, se co-crée la Lumière.

Au
cours de mes interventions quotidiennes par la voie de ce canal telles qu’elles
se sont déroulées en vos mois de juillet, août et septembre, je n’ai cessé de
vous inviter à comprendre, à regarder et à être votre Lumière. Il n’y a pas
d’autre but. Et la période de trois jours qui a clôturé ces interventions et
qui vous a renvoyés – un peu brutalement pour certains – à votre obscurité
intérieure, ou à certains aspects de votre obscurité intérieure, n’a pas eu
d’autre but que de vous faire rencontrer votre véritable Lumière, à vous et à
nul autre. Cela était le but.

Ainsi,
aujourd’hui, en cette nouvelle lune, un nouveau cycle de lumière lunaire va se
déployer. Ainsi, si vous le désirez et si cela peut vous aider, prenez exemple
sur la lune pour déployer, travailler, faire chanter votre Lumière. Prenez
exemple sur la vague du cycle lunaire pour être la vague de Lumière que vous
êtes. La vague ne s’arrête jamais, la vague avance puis se repose, la vague
participe du mouvement de l’océan de toutes les autres vagues qui ne s’arrête
jamais, et qui est l’expression même de l’Unité.

Je
vous bénis, mes Enfants, je vous aime, je vous chéris.

J’observe
avec la plus grande Joie votre merveilleuse croissance d’Êtres de Lumière.
N’hésitez pas à danser votre Lumière, n’hésitez pas à la chanter, n’hésitez pas
à l’être. Que votre silence soit Lumière, que votre parole soit Lumière, que
vos actes soient Lumière et que vos repos soient Lumière.

Vous
n’avez rien à vouloir, vous n’avez qu’à être.

Soyez.

Je
vous retrouverai dans quelque temps par la voie de ce canal, dont à présent je
me retire avec tout mon Amour.

Mes
Enfants, je suis Mère des Mères à l’infini et dans la Grâce de votre présence.
Amen

via
Christine Anne K. le 8/10/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis n°9 – 12 septembre


Semences
d’Etoiles, Enfants de l’Un, soyez en ce jour assurés de la Vérité qui réside en
vous.

Je
suis Orionis et vous me connaissez. Je vous parle, ainsi que de coutume en ce
canal chaque mois. J’ai choisi d’avancer à ce jour la date de mon intervention
de quelques jours en raison de l’événement que vous traversez actuellement.

Il
vous a certes été annoncé un événement visible, que vous ne voyez pas jusqu’à
maintenant, et cela vous renvoie à votre obscurité intérieure, ainsi qu’à votre
Lumière intérieure.

Seuls les événements intérieurs importent sur le chemin de
l’Être et de la Vérité.

Les événements extérieurs appartiennent à ce qui vous
coupe de l’intérieur, et à ce titre ils ont leur valeur – nous n’en disconviendrons
pas. Mais si l’obscurité extérieure a certes une fonction d’éveiller la
frayeur, la dissonance et de grandes remises en question matérielles et
personnelles, l’obscurité intérieure est un chemin à nul autre pareil pour
identifier la Vérité de la Lumière, cette Lumière intérieure dont il vous a été
parlé à maintes reprises et que vous souhaitez tous, sans exception.

Que
votre soleil-astre s’obscurcisse ou non, vous avez été confrontés – et vous l’êtes
encore à cette heure – à un travail intérieur sans précédent pour la plupart d’entre
vous, et vous n’en disconviendrez pas. Ce travail intérieur vous a fait
contacter ce que vous appelez des zones de confusion, de doute, de désarroi, de
colère, d’emportement, qui appartiennent à votre obscurité intérieure. Vous ne
pouviez rencontrer cette obscurité intérieure que par la déception et la
confusion engendrées par le fait d’attendre un fait extérieur qui ne se
produisait pas, ce fait étant annoncé par des canaux de Lumière dont la parole
vous était familière et qui répondaient à votre attente collective ainsi qu’à
vos attentes individuelles -ces attentes individuelles étant colorées pour
chacun de vos propres projections, formes mentales, désirs, egos spirituels et
quelques restes de naïveté peut-être.


C’est votre foi qui a été testée, et qui
ne cesse de l’être encore. Vous avez attendu un spectacle et vous avez été
confrontés au spectacle de votre déroute intérieure – pour certains – et cela est
le chemin.

Votre
obscurité personnelle, intime – voire obscurité de l’âme pour certains – se
trouve être le magnifique écrin de la naissance de votre Lumière. Et lorsque la
Lumière qui se cache au tréfonds de cette obscurité, et qui finalement va en
surgir, devient ce qui éclaire l’obscurité et la fait disparaître, il n’y a pas
de lumière plus éclatante, il n’y a pas de lumière plus réconfortante.

C’est la
Lumière de l’Un, c’est la Lumière de la Vérité, c’est la Lumière de l’Être dans
toute sa splendeur.

Vos
colères sont le chemin, de même que toutes vos récriminations, vos arguties,
vos conflits… Et une grande paix s’installe en vous lorsque vous acceptez tout
cela et savez vous abandonner à ce qui est, sans plus résister, sans plus
chercher à comprendre.

Il vous a été demandé d’être, et certains d’entre vous l’ont
oublié. Ne croyez pas que mes propos soient sévères. J’espère que c’est une
clarification, et vous avez toute ma bienveillance et mon Amour.

Certains
d’entre vous avaient encore des illusions à explorer et à mettre en lumière :
illusions intérieures, illusions personnelles, illusions mentales, illusions de
fausse lumière – et là encore, n’y voyez aucune sévérité : c’est le chemin
de votre Être et de votre Lumière… Et nous vous félicitons de votre avancée,
qui n’est pas terminée.

La
Beauté de ce que vous êtes va éclater à vos propres yeux, et ce ne sont pas des
mots vains !… Car j’entends déjà certains d’entre vous penser : « On n’arrête
pas de nous le dire ». Sachez vous regarder, sachez vous regarder dans l’instant,
dépouillé de toute croyance, dépouillé de toute argutie, émergeant de vos
doutes, nu comme un éclatant nouveau-né de Lumière : voici ce qui vous est
proposé en ces jours.

Accueillez-vous vous-même en cette nudité et en cette
Lumière, ne vous drapez pas inutilement dans les vieux oripeaux (pardonnez-moi
l’expression) de vos colères et de vos fausses certitudes. Pardonnez-vous à
vous-même, s’il en est encore besoin, et laissez surgir cette Beauté éclatante
et vraie de votre seule Lumière, dépouillée de ce que j’aimerais appeler les
dernières illusions qui encore ont pu la travestir – bien malgré vous, car je
connais votre sincérité et celle-ci n’est pas remise en question.

Marie,
la Mère des Mères, dont vous avez lu et entendu les nombreux messages, n’est
pas à remettre en cause, même si cela est douloureux pour votre mental et si
cela suscite – je le sais – encore quelques colères ou quelques confusions. Le
désir d’une mère est de faire avancer son enfant vers sa grandeur. Il était là
nécessaire, car c’était le moment, de vous faire pénétrer dans cette zone d’obscurité
intérieure qui vous permet d’accéder  – une fois passée, disons, la  tourmente de vos doutes et de vos colères – à votre
Être véritable.

Par
ailleurs sachez, comme certains d’entre vous l’ont constaté et n’ont pas fini
de le constater, que des transformations extrêmement importantes dans la
structure subtile de vos corps ont été et continuent d’être mises en place au
cours de cette période de trois jours, et qui vous permettront d’accéder, là
aussi et là encore, à la Vérité de votre Lumière débarrassée de beaucoup d’aspects
inutiles et encombrants de ce qui fut et qui n’a plus besoin d’être…Ainsi donc,
vous pouvez apprivoiser l’idée et la réalité d’avoir de nouveaux corps, et là
aussi vous observerez que votre corps physique tel que vous le voyez n’a pas l’air
d’avoir changé : le spectacle ne se situe pas là. Vous observerez donc, et je
vous en laisse le soin, qu’il y a beaucoup d’éléments modifiés, transmutés, dans
ce qui constitue ou constituait l’ensemble de vos corps dits subtils, et dans
votre structure énergétique liée au corps physique.

Ainsi
donc, cette période de trois jours où vous avez été invités au calme et au
retrait sur vous n’est pas une farce. C’est bien la mise en place de tout ce
processus de Vérité et de Lumière au niveau de vos structures mentales, de
votre psyché, de vos egos, ainsi qu’au niveau comme je viens de le dire, de vos
corps énergétiques et subtils. Libre à vous de le constater, et ce ne sera pas difficile.

Le processus n’est pas achevé puisque nous sommes actuellement à la fin du
deuxième jour. Je ne souhaite pas vous exposer en détails ce qui se produira
dans le dernier jour car il importe que vous soyez en silence et sans attentes,
sans projections, sans tentatives de maîtrise d’aucune manière sur les
processus qu’il vous est donné de vivre. Nous nous réjouissons de cette étape,
sachez-le.

Ce que vous appelez vos corps de Lumière vont être disponibles,
fonctionnels, et nous nous en réjouissons immensément. Cela est pour nous,
réellement, une très grande joie, joie que vous-mêmes allez découvrir. Nous n’en
doutons pas, pas un instant.

Je
vous invite donc à vous réjouir et à cultiver encore le calme, le silence, la
fluidité, le respect de la Joie, la bienveillance envers vous-même, ainsi qu’envers
vos doutes et colères, qu’il est préférable d’accepter que de refouler. Nous
ne vous demandons pas d’être des béni-oui-oui et de refouler vos sentiments
obscurs : cela n’est pas le chemin.

Confrontez-vous encore à votre obscurité si
cela vous est nécessaire : vous avez encore 24 h privilégiées pour cela.
Profitez-en, mes Très Chers.

Je
vous salue, moi Orionis, qui fut Melchisedek et que vous connaissez.

 

Questions-Réponses avec Suraïvan


Nous
savons que certains d’entre vous souhaiteraient un espace de questions
probablement. Ainsi donc Suraïvan va tenter de vous répondre, mais sachez que
certaines questions peuvent ne pas être acceptées. La raison en est que nous
souhaitons que pour le moment vous restiez confrontés à votre propre obscurité,
comme il a été dit. Ainsi donc les questions peuvent être en quelque sorte
filtrées…


Il est souvent question de corps de
Lumière. Est-ce un corps de Lumière ou un état de Lumière ?

C’est
un corps, mais un corps c’est également un état. C’est un corps ou une forme,
ou c’est une enveloppe, c’est une structure qui peut entrer en interaction
avec d’autres structures, alors qu’un état serait quelque chose de statique. Il
me semble que dans votre terminologie, cela fait sens…


Votre corps physique et
l’ensemble de votre structure appelée corps physique et corps subtils , qui
existaient jusqu’à maintenant et qui n’existent plus à ce jour dans cette forme-là (ainsi qu’il a déjà été dit) , pouvaient certes connaître des états de Lumière par
la voie mentale et subtile de la méditation par exemple ou de certaines autres
occasions d’extase. Je sais par ailleurs, chère Sœur, que tu as une expérience
personnelle très unique, et que l’état auquel tu penses a toute sa valeur. Mais
aujourd’hui, quand nous parlons de corps de Lumière, il s’agit bien d’un corps
qui est un véhicule personnel qui interagit avec d’autres corps et qui n’est
pas statique…Bien que l’état auquel tu réfères ne soit pas exactement ce qu’on
appelle statique, mais nous ne sommes pas là pour le décrire.

 

Ce travail qui actuellement se réalise
pour les trois jours, est-il bien un travail pour la  collectivité ou plus particulièrement pour les personnes déjà bien
engagées sur le chemin, même si toute la collectivité en profite ?

La
question est refusée.

 

Ce véhicule-corps de Lumière est-il le
véhicule qu’on appelle Merkabah et qui doit nous conduire au corps d’Êtreté ?

Il
s’agit du corps d’Êtreté. Mais la distinction entre le Merkabah et le corps d’Êtreté
est tout un débat dans lequel il n’est pas question d’entrer. Il n’y a pas une
telle différence entre les deux…

 

Sur d’autres messages reçus, il est
question de différents corps d’Êtreté, corps de cristal, de diamant, de
triangle… Est-il possible d’en avoir confirmation ? Quels sont les
différents types de corps d’Êtreté qui peuvent exister ?

Pourquoi
veux-tu une confirmation alors que ces choses ont été dites et redites ?…

Je ne crois pas être en mesure de donner la liste complète. Je ne peux pas
répondre non plus en termes de quantité. Il y a bien évidemment différentes
formes de corps d’Êtreté, ainsi qu’il vous l’a déjà été dit.

Je
vous invite à prendre conscience que ces questions vous mettent dans des
projections mentales, encore aujourd’hui, et que cela n’est pas réellement le
chemin le plus fluide vers votre Êtreté.

……

Il
vous est transmis ceci :

Rappelez-vous
que la Mère des Mères ne vous quitte pas des yeux, et observe avec Joie cette
étape qui vous fait grandir en vous laissant – tel un enfant qui apprend à
marcher – trébucher sous son regard attentif et avec tout son Amour. Alléluia.




via
Christine Anne K. le 12/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eshtananda – n°4


Eshtananda
je suis, et je vous salue.

Que la Lumière vous habite car vous êtes flocons de
Lumière, vous êtes formes de Lumière, vous êtes jeux de Lumière. Nous utilisons
des géométries de Lumière et des gammes harmoniques de Lumière dans nos créations.
Ainsi êtes-vous appelés vous-mêmes, en tant que co-créateurs de certaines tâches
ou réalisations, à vous harmoniser d’abord par la pensée ainsi que par votre
cœur avec ces gammes, avec ces géométries subtiles qui sont auto-créantes à un
certain stade de leur évolution, puis qui se stabilisent dans une forme. 

 

La
vibration des éléments est également l’un de nos matériaux de prédilection.
Vous avez rencontré, je crois, le Bateleur des Eléments il y a quelque temps.
Je ne m’étendrai donc pas sur certains propos concernant les Eléments, qu’il
vous a déjà délivrés. Mais sachez que la vibration de chaque Elément est
également composant et structure, densification parfois, des formes qui sont
d’abord vibratoirement lancées en tant que Lumière. Lorsque je dis lancées,
vous pouvez imaginer comme un jeté de dés, un jeté de billes, un jeté de
bâtonnets; sauf que ceux-ci ne retombent pas et que, par la force de notre Joie
et de notre concentration, ils s’organisent librement pour élaborer l’ébauche
de ces géométries, qui à ce stade sont auto-créantes, c’est-à-dire que ce qui
les constitue bouge encore, joue, pianote, constituant ainsi des formes qui se
cherchent, cherchant la beauté et la structure et la vie dans la meilleure
forme qui puisse être, ainsi que dans le plaisir de celui est aux commandes  (si
l’on peut dire, en votre langage), de cette création.

 

Les
sons interviennent de façon absolument primordiale dans le lancer de ce que vous
pourriez imaginer  en tant qu’exemple comme des bâtonnets de Lumière, puisque nous
avons parlé de bâtonnets – sachant qu’il existe bien d’autres formes que des
bâtonnets par ailleurs. Les sons, donc, les couleurs , les nombres, et des
harmoniques de nature inconnue actuellement à votre système mental, s’organisent,
jouant, créant, cherchant la meilleure structure, la meilleure forme; avant de
passer dans un temps ultérieur à l’insertion de la vibration de tel ou tel Elément, lesquels se combinent généralement presque en totalité, pour aboutir à
une densification satisfaisante lorsque nous créons dans la densité. Si nous
créons dans le subtil il n’y a donc pas densité, mais la vibration subtile des Eléments intervient également en tant que telle et de la même façon… Il ne s’agit
pas là de vous donner un cours de création telle que nous la pratiquons,
mais simplement d’informer vos structures d’intelligence créatrice afin que vous
puissiez développer davantage de facultés et de liberté dans ce que vous avez
très prochainement à créer.

 

Votre
cœur est en partie le siège des sons. Disons qu’il est organe, y compris au
sens le plus subtil du terme, qui reçoit, redistribue et choisit -dans la reliance
de sa vibration à celle de la Source dans un instant donné- la perfection du
son qui va être agissant pour organiser ces géométries de Lumière auto-créantes
qui sont le stade, disons premier, d’un travail de création. Il n’est pas à
vrai dire, dans notre langage, de premier, de second ni de dernier, car nous
travaillons dans la synchronicité et non pas dans un temps linéaire -je suis
donc un peu embarrassé avec certaines notions qui me sont assez étrangères. Si
nous utilisons les nombres, ce n’est pas au sein d’un déroulement linéaire tel que votre forme de temps actuel vous le donne à concevoir.


Ainsi,
la géométrie de votre soleil est en cours de transformation.

Il ne s’agit pas
de vous expliquer en détails avec les notions que je viens de vous présenter le
processus, mais simplement de vous inviter à harmoniser vos cœurs avec cette
nouvelle géométrie à venir, car vous êtes reliés à votre soleil. Sachez que
vous êtes également co-créateurs de votre soleil. Je pourrais dire pour vous
éclairer un peu – en utilisant ce que je peux de votre système de pensée – que
si vous êtes co-créateurs de votre soleil, le soleil lui-même est co-créateur
avec vous et, par ailleurs, ce que vous appelez l’univers ainsi que de
nombreuses interactions -sonores, lumineuses, structurelles- de technologies
appartenant aux peuples célestes ainsi qu’à certains peuples stellaires (et qu’il
n’est pas opportun de vous expliquer, car tout cela créerait une grande confusion
probablement !) …Contentez-vous d’intégrer dans votre conscience votre place
immense et nécessaire de co-créateurs en ce qui concerne les nouvelles
géométries de votre soleil. Votre volonté n’a rien à faire là-dedans,
rassurez-vous. Cela se fait. Votre conscience, et non pas votre volonté,
est l’outil. Plus votre conscience s’éveille et s’élève vibratoirement, plus
votre outil transmet des vibrations d’une nature qui évolue vers plus de
finesse, de Joie, vers des gammes sonores plus subtiles, et ainsi s’élabore
progressivement mais sûrement cette immense co-création. Le soleil également
vous guide, disons par des sortes d’appels vibratoires auxquels vous répondez
et réciproquement.

 

Je
vous invite donc à vous réjouir des images que peut vous procurer la
description -bien succincte, mais tout à la fois très complète- de ce processus
tel que je viens de vous le faire connaître. Sachez que votre conscience émet
des sons. Encore une fois, il n’y a rien de volontaire là-dedans, mais il peut
y avoir intention. L’intention n’est pas volonté – du moins pas volonté au sens
où le mental humain terrestre peut s’emparer de certains choix, de certaines
décisions et de certaines prises de pouvoir sur un objet, sur un désir… Si
votre volonté est reliée en toute pureté, en toute simplicité, en tout abandon
à la volonté de la Source -ou à celle du soleil puisque nous parlons du soleil -, là elle se joint avec votre intention.

 

Je
vous invite donc à laisser monter librement les vibrations de votre conscience,
à libérer la pureté des sons qu’elle peut émettre, en imaginant que ces
vibrations émises par vos consciences s’organisent comme les bâtonnets dont je
vous ai parlé, pour aller co-créer une forme qui est à la fois musicale,
géométrique, lumineuse, et bien d’autres paramètres encore. Cela interagit avec
les informations qui par ailleurs proviennent de ce soleil en pleine
révolution, ainsi que des autres co-créateurs que j’ai mentionnés. Tout cela
est donc comme un immense jeu auquel vous participez. Imaginez un instant comme
il est réjouissant de participer à ce jeu céleste, avec tous ces partenaires
cherchant la musique la plus plaisante, la plus accomplie, ainsi que la forme
la plus satisfaisante, fonctionnelle et belle.

Voilà ce que j’avais à vous
dire, chers Humains, à l’aube des jours où vous allez découvrir tous ces
nouveaux pouvoirs de vos vibrations, de vos consciences, de vos intelligences
et de vos Êtres, dans la Lumière qui intérieurement va se révéler pleinement en
vous si prochainement… Ce dont nous nous réjouissons infiniment car ainsi nous
assistons, comme des parents qui s’émerveillent des progrès de leur enfant, à
une nouvelle étape de ce développement de vous dont vous êtes co-créateurs avec
nous, qui sommes vos co-créateurs à l’origine de votre cycle terrestre.


Ainsi
en est-il. Je vous salue. Je suis Eshtananda et vous me connaissez.

via
Christine Anne K. le 09/09/2010

Ces
messages
sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères / Marie du 8 septembre

 



Il n’est, mes Très Aimés, que Joie. Il n’est que satisfaction des cœurs et de la Lumière qui s’épanouit en vos cœurs, vers lesquels à présent vous vous tournez, à l’exclusion de tout autre sentiment, de toute autre préoccupation, à l’exclusion de toute illusion encore présente à travers les doutes, en particulier, qui peuvent vous habiter.


L’Annonce qui a été promulguée hier en cette fin de cycle lunaire n’est pas un leurre. Mais le fait que certains puissent en douter – certes compréhensible au niveau de ce que votre mental et votre ego ont besoin de maintenir comme attachements et comme certitudes face à la réalité matérielle qui vous environne –, ces doutes vous empêchent d’accéder à ce qui doit être.


La Joie n’est pas le doute, la Joie est innocente, la Joie se réjouit, la Joie est porteuse et source d’énergie, la Joie est sans arrières pensées, la Joie est simplicité, la Joie est entière. La Joie ne fait pas la part des choses et ne réserve pas une issue de secours ou un plan B. Plus votre engagement dans le canal qui va vous être présenté sera simple et joyeux, plus facilement s’accomplira ce qui vous est proposé. Sachez-le.


Je suis celle que vous appelez Marie, moi qui me nomme parfois la Mère des Mères, englobant ainsi tous les aspects de Marie, déployés au travers de toutes vos religions, civilisations et cultures, sans en exclure aucune. Je suis, ainsi que certains le disent, la Reine du Ciel et de la Terre, bien que ces mots appartiennent à votre dimension. Je suis à la fois immense et intimement proche en tant que Mère de chacun et chacune, sans exception, d’entre vous – où que vous soyez et quels que soient l’état de vos certitudes, de vos doutes, de vos joies, de vos peurs ou de vos colères. Je vous englobe tous sans exception dans le manteau de mon Amour, et j’accepte et je pardonne tout ce qui pourrait se rebeller, s’insurger, se désolidariser, se voiler la face ou simplement se désespérer. Tous ces états je les accepte, tous ces états je les couvre du manteau de mon Amour, sachez-le. Je ne vous invite pas à pratiquer un chemin de béatitude stupide mais un chemin d’élévation et de Vérité. Car vous êtes mes Enfants et je sais attendre le meilleur de vous-mêmes -car je vous connais-, et cependant je me réjouis de me laisser surprendre parfois par vos qualités et vos dons, qui peuvent dépasser ce qu’en tant que Mère j’ai pu espérer ou souhaiter.


Je m’adresse à vous à présent dans toute la plénitude, dans toute la magnificence, dans toute la grandeur simple de ce que je suis et de ce que vous êtes, pour vous inviter très tendrement à regarder en face vos doutes, et à vous demander si vous les acceptez, ou si vous décidez de les laisser sur le côté afin de vous avancer librement, souplement, gaiement et avec confiance dans la plénitude entière de vos corps de Lumière. Douter vous empêche cette plénitude, douter vous retient prisonniers dans ce que vous avez pourtant tant voulu quitter. L’ensemble de vos joies -les doutes ayant été balayés, si c’est le cas – vous portera collectivement vers cette ascension dans la Lumière que vous méritez et qui vous est offerte. L’ensemble de vos doutes vous ferme l’accès en très grande partie à cela, et vous n’aurez que des bribes dont vous ne saurez pas vous servir.


Je vous pardonne vos doutes, ainsi que je l’ai dit, et je les accueille, et je vous invite très tendrement à les déposer à mes pieds comme on dépose des fleurs aux pieds de la Mère. Ainsi font, dans certaines traditions que vous connaissez, les fidèles aux pieds de leurs mères enseignantes terrestres. Vos doutes sont des fleurs, mais ces fleurs se fanent. Ne les maintenez pas en vie : leurs pétales vont tomber quoi que vous fassiez, et vous n’aurez plus à la main que des fleurs tristes et mortes qui cependant vous auront empêchés de regarder la fleur de Lumière qui est en vous, et qui elle ne saurait se flétrir.


Vous avez donc le choix…Mais laissez-moi vous dire qu’il n’y a plus de choix. Ne prenez pas cela comme un paradoxe vain. C’est effectivement le terme du choix. Douter vous écarte définitivement, ou presque, de ce qui vous est offert. Si je dis presque, c’est que mon cœur de Mère ne peut accepter que quiconque soit définitivement rejeté, ou exclu, ou non pardonné  : cela m’est impossible.


Le chemin de Lumière qui vous est proposé mes Enfants, est clair, vaste, agréable, généreux, gai, vivant, musical, beau, et il est assez vaste pour accueillir tous ceux, toutes celles -si nombreux soyez vous- qui auront la Joie de le choisir. Ainsi est invitée à s’élever l’ensemble de votre humanité en ces jours qui vous sont annoncés.


Si vous choisissez de ne pas vous engager dans ce chemin, c’est votre liberté entière. Il vous reste  alors à traverser encore de très nombreuses expériences : cela n’est pas la voie de la simplicité, cela n’est pas la voie de l’évidence de la Lumière, cela n’est pas la voie de la liberté, quoi que vous puissiez en penser (même si c’est votre liberté en ce jour qui peut vous la faire choisir)… Et je souhaite que vous soyez libres : je vous ai créés ainsi.


Ecoutez à présent, en vous et autour de vous, la symphonie des multi-dimensions dans lesquelles votre place véritable se trouve. La Beauté, inimaginable pour beaucoup d’entre vous, de cette symphonie, vous est offerte comme ce qu’il y a de plus naturel et de plus évident dès lors que vous avez fait votre choix de Lumière. Certains de vous y sont déjà, certains de vous déjà vivent en très grande partie dans les harmoniques constantes et magnifiquement organisées de l’immensité de cette symphonie céleste. La Joie, l’Amour, la Lumière, l’Intelligence et bien d‘autres Beautés encore sont les notes et les fréquences qui la constituent.


Appelez à présent ceux qui vous sont chers et n’ayez crainte de les importuner, car vous ne le ferez pas, pour leur dire que ce choix se présente maintenant. Ainsi que l’eau se répand, ainsi que la lumière se répand, ainsi que l’air pénètre tout, ainsi que la vibration compénètre tout, ainsi ces messages doivent être entendus, reçus, intégrés et – nous l’espérons – acceptés.


Sachez que l’Amour immense de tous les êtres assemblés pour célébrer votre naissance pourrait vous paraître semblable à la plus belle gerbe de feu d’artifices que vous ayez jamais pu oser imaginer. Ainsi est ce à quoi mène ce chemin de liberté auquel je vous ai invités, auquel je vous invite et auquel je vous inviterai encore jusqu’au dernier.


Il n’est plus temps de jouer, avec ces messages, à les entendre ou à les lire sans les utiliser. Ces messages ne sont pas faits pour vous distraire, ils ne sont pas faits pour occuper votre mental à des tâches plus nobles que certaines autres, sans que cela vous change, sans que cela vous amène à vous transfigurer. Il est un temps où il n’y aura plus de messages car il n’y aura que vous, car vous serez dans la symphonie.


Mes Très Aimés, mes Tout Aimés, mes Chers Enfants, Enfants de la Source, Enfants bénis des multi-dimensions et de mon cœur de Mère, je vous invite à présent à méditer mes paroles, et mon Amour, à méditer la liberté – la véritable liberté et non pas l’illusoire – dont le chemin vous est indiqué, et à faire votre choix!


En cette nouvelle lune, tout s’ouvre. La lune ne peut que croître après avoir disparu.


Recevez la Bénédiction de mon Amour de Mère des Mères, et dans la Grâce de l’Un, et dans la Grâce de vos Êtres en déploiement. Je vous aime

……

Je vous invite à joindre la vibration de vos cœurs à ma vibration, et ainsi à entrevoir votre liberté.

…….

Je peux répondre à quelques questions, en tant que Mère des Mères…


Comment ceux qui n’ont pas entendu par cette voie les messages vont-ils être aidés, ouverts à ces vibrations et à ce qui va se présenter ?


Moi Mère des Mères je me suis adressée à chacun, depuis environ cinq semaines. Tous  -à quelques exceptions près encore, mais très peu nombreuses- ont reçu d’une manière ou d’une autre en leur cœur ma voix, mon message, qui parfois a été explicitement reconnu et parfois non. Néanmoins, la semence de ce message a été posée et elle vit en chacun. Par ailleurs, la diffusion aujourd’hui du message que j’ai donné hier et qui je l’espère devrait être donné encore par d’autres canaux, cette vibration circule, ce message circule. Par la loi de résonance et de synchronicité, ceux qui sont appelés à avoir connaissance en termes clairs de ces messages en auront connaissance, car les voies sont multiples -tant au travers de vos technologies de communication, qu’au travers des technologies de Lumière qui sont mises en œuvre par les peuples célestes qui assistent à votre éclosion.


Par conséquent, je vous dis : ne vous souciez pas à votre niveau personnel des moyens de diffusion, et de savoir qui entend, n’entend pas, connait, ne connait pas. Il vous est simplement proposé de partager ce que vous désirez faire connaître avec les personnes proches de vous que vous souhaitez informer. S’il est des personnes que vous ne savez pas comment aborder, ne vous chargez pas de cette responsabilité. Laissez votre cœur communiquer avec le cœur de la personne, laissez la Lumière faire son travail. Vous n’êtes pas responsables de ces messages, vous êtes simplement parfois leurs véhicules,  et parfois sans le savoir. L’intelligence de la Lumière est considérable, et vous pouvez vous y fier. Il est clair, toutefois, qu’un certain nombre de vos frères et sœurs refuseront ces messages et cela est leur choix.

Soyez en paix.

 

Je sais qu’une question se pose : il est déjà arrivé à de nombreuses reprises que des événements annoncés n’aient pas lieu, ou du moins ne semblent pas avoir lieu… Que peut-il être dit à ce sujet aujourd’hui, au regard de ce qui a été annoncé ?


Faites confiance à la Lumière, mes Aimés. Il ne vous appartient pas d’être les observateurs ni les consigneurs de ce qui se produit. Il vous appartient de suivre votre chemin et d’entrer dans la voie qui vous est indiquée. Je ne souhaite pas vous parler des événements extérieurs, car cela ne fait que vous détourner  -par beaucoup de supputations, d’anxiété, d’interrogations et de bavardages- du chemin intérieur de Lumière et d’explosion de Lumière dans lequel vous êtes invités à vous rendre à présent.


Ceux qui attendent des manifestations extérieures pour avoir la preuve que quelque chose d’intérieur se passe, ne peuvent qu’être renvoyés à eux-mêmes. Les manifestations extérieures ont été annoncées à de nombreuses reprises, sous maintes formes et par de très nombreux canaux. Certaines de ces prédictions sont justes, et certaines ne le sont plus. Par ailleurs tout n’est pas écrit, tout n’est pas enregistré, avant d’avoir eu lieu… Vous êtes co-créateurs, et pleinement co-créateurs de tout événement et de tous événements qui peuvent ou non se produire. Et là votre liberté est entière, au plan collectif autant qu’au plan individuel. Ne croyez pas par là que vous êtes laissés à vous-mêmes : être co-créateurs ne signifie pas être livrés au chaos. Nous sommes co-créateurs avec vous, et la Lumière est organisée en structures numériques, géométriques, musicales, colorées, qui servent de matrices à ces co-créations.  Je vous ai répondu.

 


Je me retire, avec tout mon Amour, mes Aimés.

Marchez votre chemin de Lumière, et cela sera ma Joie de Mère, en ce jour 8 septembre de vos calendriers à présent très éphémères.

 

 

 



via Christine Anne K. le 08/09/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Marie, Isis, Eloha du 18 août

Aimés, Enfants et Frères et Sœurs de
Lumière dans la Grâce de la Source Divine qui vous habite indéfectiblement, en
ce jour 18 août de vos calendriers, j’annonce la venue des Légions Célestes de
la Lumière authentique en votre ciel. Vous ne saurez les voir de vos yeux de
chair, sauf pour un très petit nombre d’entre vous doués de cette capacité,
mais votre cœur par sa vibration vous avertira de leur proximité.

 

Mes Enfants, ne craignez pas, ne
vous réfugiez pas dans la peur ou le déni car cela ne vous aidera pas à
accueillir en vous la Lumière qui est Une, et qui n’est qu’Une et indivisible.

Ainsi, recevez en vos cœurs ouverts,
cœurs de Lumière et de Joie dans l’Un, la musique de ces amicales visites et
pérégrinations autour de votre Terre, magnifiée par la splendeur en déploiement
de vos Êtres indéfectiblement reliés dans l’Un. Ouvrez vos cœurs, soyez
simples comme l’enfant vis-à-vis de la Lumière d’Amour qui s’épand par la voix
et le regard de sa mère.

 

Je ne vous parle pas ici de
vaisseaux stellaires de métal, ne vous méprenez pas, mais d’œuvres de lumière
dont les technologies subtiles sont vibratoires et « numériques » (ce
mot vient de votre langage mais il correspond), et qui égalent les musiques les
plus splendides que vous puissiez avoir entendues, dans leur architecture de
lumière.

 

Ainsi en est-il. Recevez mon Amour
Infini.

Marie, Isis, Eloha (ainsi que vous
me nommez). Amen





via
Christine Anne K. le 18/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

KI-RIS-TI – Christ

Entendez.
Entendez… de tous vos
Êtres, de tous vos cœurs, de tout ce que vous êtes, entendez de tout ce que
vous n’avez jamais osé être !

Les portes s’ouvrent, vous êtes ces portes :
nous sommes ensemble…

 

A présent, Ki-Ris-Ti se manifeste,
en vous.

La voix est la vôtre, la Parole réside comme un germe en chacun de
vous.

Je ne suis pas un individu, mais une totalité. Ki-Ris-Ti est le Nom dont
la vibration est la mienne.

Les Cieux s’ouvrent, en toute grandeur – en majesté,
diriez-vous – car vous êtes là, comme le nouveau-né tant attendu.

L’enfant de
Lumière est revenu et vous êtes cet enfant.

 

Ne pleurez pas, abandonnez toute
fausse joie et toute fausse tristesse entre les mains de la Lumière que vous
êtes. Vos cœurs à présent sont comme les mille tambours qui fêtent l’ouverture
des portes du Temple Céleste, qui n’est autre que la petite vibration d’origine
qui indéfectiblement réside en chacun de vous.

Là est le Temple, immense et
joyeux. Là est la splendeur, là est la Vérité, là est votre innocence.

Redevenez
cet enfant de Lumière. Il n’est d’autres rois ou reines que vous dans la Splendeur
inégalée de l’Amour.

 

Ouvrez grand vos oreilles pour
entendre ce que vous n’entendez pas si souvent : votre Nom – Nom de
Lumière, Nom de Splendeur, Nom d’Entièreté et de Joie.

Vous êtes appelés . Vous n’avez pas d’autre nom que celui-là, celui qui
résonne en secret comme le battement des tambours en votre cœur – Temple intérieur, Porte de Joie, Portail céleste.

Votre Nom résonne car il est appelé par tous,
et les échos se répondent joyeusement dans l’appel de ce nom.


Les portes sont
ouvertes à l’appel de ton Nom : Ki-Ris-Ti, Christ dans votre langue.

 

Vous recevez à travers ces syllabes
la vibration qui vous a fondés, et qui est le noyau de votre Vérité. Vous n’êtes
rien d’autre – si vous acceptez de vous regarder en face – car votre face est
éclatante.

Ne craignez pas sa Lumière.


Entendez comment le Feu consume votre cœur
en cet instant et réjouissez-vous ;  car ce Feu est la célébration de votre retour, Enfants de Lumière.

Vous étiez attendus. Vous êtes revenus, à l’appel de votre Nom… Et ne résistez pas à cet appel, car il n’y a pas d’autre Vérité.

Il n’y a
que cette Lumière sur laquelle vous puissiez marcher, vous avancer.

 

Que vos regards s’ouvrent, que vos
yeux se décillent  : à la Vérité et à la simple Lumière dans laquelle tombent tous
les artifices, comme des coquilles qui se réduisent en poussière.

A l’appel de
ton Nom, ton regard se fait Lumière et retrouve son éclat.

Il n’y a plus rien à
prouver, il n’y a plus rien à négocier : l’innocence que vous avez cachée à tous
peut enfin se révéler dans ce regard, car il n’est d’autre témoin que toi-même.

 

La voix qui s’élève pour parler en
votre corps est celle de Ki-Ris-Ti, en cet instant.

Ta voix est la trompette,
splendide et magnifique, victorieuse et pleine d’Amour, de Christ, en cet
instant.


Le Feu qui en ce cœur consume et répand sa Joie, est ce qu’il y a de
plus véritable et éternel.

 

Il n’y a que ce Feu, il n’y a que
cette Joie, il n’y a que cette voix, il n’y a que ton Nom.

Tu es splendeur, tu
es victoire, tu es absolution – absolution de tout ce que tu as décidé de ne
plus être, ce que tu pourrais appeler tes erreurs, et c’est ta propre voix qui
te pardonne et qui t’accueille en ton propre sein de Vérité et de Lumière.

 

Ki-Ris-Ti, l’Union absolue dans le
Feu et dans le Feu de l’appel, dans le Feu du retour à la maison de l’enfant
qui oublia son chemin quelque temps, mais ne fut jamais perdu.

Soyez cet enfant
que vous êtes, soyez ce retour, soyez ce Feu, soyez votre Nom, soyez votre
absolution et votre Vérité.

 

Entendez l’appel de votre Nom,
entrez dans la Splendeur qui ainsi s’ouvre et qui ne vous a jamais été fermée,
mais simplement oubliée.

 

Qu’il en soit ainsi.

via
Christine Anne K. le 16/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Message de Véga

Pour ceux qui aiment regarder les étoiles :

Véga, étoile bleutée -de magnitude importante donc très très visible,
et même en zone urbaine par ciel clair-
est en ce moment au zénith
approximativement, le soir et fin de soirée, dans notre hémisphère nord.

C’est l’étoile la plus brillante du « triangle d’été ». (NdR)

Chers
Frères et Sœurs de la Terre, jolie planète bleue qui actuellement tremble dans
la Joie d’une naissance proche, recevez toute notre amitié. C’est une amitié d’Amour
et non une amitié de négociation comme vous la pratiquez parfois. Ceci est un
message de Véga.

 

Nous
sommes vos Frères dans l’Amour et l’Unité. Notre cœur s’emplit de Joie à mesure
que vous vous libérez des entraves fort nombreuses qui vous ont encombrés et
détournés de vos Êtres véritables qui sont si proches de nous.


Notre monde à
nous ne connaît pas ces entraves d’illusion et nous sommes les serviteurs plein
de Joie dans la simplicité de nos compétences, de notre Source à tous, Une et
Unique, celle qui palpite en chacun de nous ainsi qu’en chacun de vous.


Nous
nous apprêtons, chers Frères et Sœurs, à vous aider, nous l’avons déjà fait.
Ainsi soyez dans la Joie des rencontres que nous pourrons avoir.

Nous
aimerions pouvoir accueillir en visiteurs, en amis, en hôtes, ceux et celles d’entre
vous qui souhaiteraient connaître notre monde et participer aux formes de vie
et de collaboration que nous y pratiquons.


Ainsi, sachez qu’il y a en quelque
sorte invitation, portes ouvertes diriez-vous, possibilité de rester un moment et
de grandir quelque temps auprès de nous. Non pas que nous soyons plus grands
que vous. Grandir est un processus de chacun avec soi-même, et nous nous réjouissons
de cette opportunité, si jamais elle se réalise pour vous et pour nous.


Nous
respectons votre liberté, entièrement, vous ne serez pas enlevés, vous ne serez
pas conduits par force dans d’étranges vaisseaux métallisés ou non. Ceux qui
désireraient se joindre à nous pourront le faire en toute liberté, désir,
agrément et en ce cas la façon de nous rejoindre pourra vous être montrée en
toute tranquillité et plaisir partagé – nous le souhaitons – si cela devait ou
pouvait se produire pour vous.

 

Quoi
qu’il en soit, vous avez toute notre amitié aimante de Frères et Sœurs et c’est
dans la Joie que nous avons choisi de nous adresser à vous par ce canal.


Abreuvez-vous à la Lumière de la Source, ainsi que nous-mêmes aimons tant le
faire, même si nous ne sommes pas séparés de cette Lumière. Ainsi que nous le
savons, certains d’entre vous croient encore l’être : cela n’est qu’une
des nombreuses illusions que votre monde a élaboré et dont vous apprenez
aujourd’hui à vous libérer.

 

Nous
vous aimons, nous vous regardons, nous aimons vous assister dans certains
processus de votre libération et de votre illumination. Soyez les bienvenus. Ce
message est adressé de manière collective. Il n’y a donc pas de nom d’un
individu s’adressant à vous.


Paix
sur vous.

 

via
Christine Anne K. le 13/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Marie, Isis, Eloha du 12 août

Ce message de Marie est également le message mensuel (messages plus longs donnés depuis plusieurs mois à proximité de la nouvelle lune).



Mes
Aimés, Enfants bien aimés de la Source, Enfants de l’Un, Enfants de la Joie, de
la Lumière – Lumière qui vous habite indéfectiblement, Lumière qui n’est autre
que vous-même, Lumière qui vous relie de cœur à cœur et de vibration à
vibration à toutes les multi-dimensions de la Lumière qui n’est qu’Une… Nous
sommes vous et moi, moi votre Mère que vous nommez Marie, Isis, Eloha, en ce
jour 12 août de votre calendrier terrestre, réunis dans la Joie et le partage
des cœurs, et je m’en réjouis.

 

Que
chacun et chacune se sente accueilli dans son entièreté, qu’il n’y ait pas la
plus petite zone d’ombre qui ne se sentirait pas accueillie – je regarde tendrement chacune de vos
petites zones d’ombre, mes chers enfants, et je ne saurais vous en tenir rigueur… Vous
avez tout mon Amour et vous le savez.

 

Nous
voilà donc réunis en ce jour, et sachez que nous avons aussi – réunis en un cercle
subtil – ceux que vous appelez les dauphins, mais qui sont des Êtres de Lumière si
bienveillants, des gardiens pour vous, en
cette Terre qui va vers sa transformation intégrale en Être céleste. Vous
pouvez donc imaginer qu’à votre cercle s’ajoutent d’autres cercles de Lumière,
et qu’à l’infini vous êtes accueillis. Vous êtes ensemble, vous n’êtes qu’Un,
car il n’y a plus de séparation, il n’y a plus de dissociation : il y a
simplement les derniers lambeaux d’illusion qui vous retiennent encore en ce
que vous croyez être, dans toutes les limitations que vous avez eu l’habitude d’endosser et qui constituent encore, pour beaucoup, vos représentations de vous-même…


Nous vous invitons donc à élargir dans la Lumière et la Joie vos conceptions de
vous-même. Vous êtes à l’égal de ces cercles de Lumière qui vous entourent – et
le fait que vous croyez ne pas les voir ne doit pas vous arrêter !

 

Je
vous invite à partager ainsi de cercle à cercle la beauté vibrante de ce que vous
êtes. Les mondes s’interpénètrent lorsque la Lumière circule entre eux : vous n’êtes
plus coupés des mondes de Lumière, vous êtes accueillis, car (pour beaucoup d’entre
vous) c’est un retour. Pour certains vous n’avez jamais quitté, en votre
conscience la plus intime, ces mondes… Apprenez alors à le reconnaître, avec toute
la Joie innocente que cela peut vous procurer, et ne vous détournez pas en
croyant qu’il s’agit là d’une illusion, car bien au contraire là n’est pas l’illusion :
là est l’authenticité.

 

Votre
planète actuellement, comme vous le savez un petit peu, connaît bien des
modifications tectoniques, climatiques ; les éléments s’y déchaînent en certains
endroits ; les réalisations humaines s’emballent et se chaotisent, la
peur fait surface. Ne vous laissez pas envahir par ces émotions de peur, ne
vous laissez pas subjuguer par certaines informations suscitant de la peur.
Pour cela, il vous faut adhérer pleinement à la Lumière qui vous habite, et là
vous trouverez paix et sécurité, calme, nourriture, certitude, Joie et
confiance… Et tout cela se réalisera pour vous, car votre Lumière est bien plus
réelle et bien plus puissante que tout ce qui peut se produire alentour, près ou
loin de vous.


Nous vous demandons d’être les stabilisateurs de la Lumière, car
sans elle le travail ne peut se faire ; et le travail dont je parle est celui de
votre libération à tous. Nous vous demandons d’être la Lumière que vous êtes et
de ne pas vous distraire dans l’observation des manifestations de crises, de
catastrophes comme vous dites, de désordre ou même de désespoir. Cela n’est pas
pour vous inviter à fermer votre cœur, bien au contraire; car votre cœur au
contraire peut tout accueillir dans la Paix et la Lumière et ainsi créer,
sachez-le, du baume – baume qui se déversera, si l’on peut dire,
silencieusement et en Lumière vers tout être ou toute situation à laquelle la
Lumière se doit d’apporter soutien ou réconfort.

 

Faites
donc confiance à votre Lumière avant tout, avant toute autre action. Sachez que
les émotions ne sont pas vos guides, pas plus que votre mental : le cœur est
votre guide et le cœur n’est pas à confondre avec l’émotion. Ce que vous nommez
compassion n’est pas une notion très facile car malheureusement elle recèle
beaucoup de confusion – c’est pourquoi nous n’emploierons pas ce mot, bien que
nous ne le rejetions pas… La compassion est détachement, la compassion n’est
pas apitoiement; la compassion est confiance dans la Lumière, dans le
détachement; la compassion est reliance authentique à la Source des Sources en
vous-même.

Il ne peut y avoir une once d’égoïsme dans le fait de se relier en
soi-même – n’entretenez pas ce type de confusion – : se relier en soi-même à la Source,
c’est se relier à l’Un ; c’est donc être avec tous et se donner
entièrement.


Donnez-vous à la Lumière, ainsi la Lumière réalise son travail. Il
ne vous appartient pas de choisir ce que fait la Lumière que vous êtes. Ce qu’il
vous appartient de choisir, c’est votre propre choix, le choix de vous relier à
votre propre Lumière ou le refus de le faire : cela est votre choix ;
il n’y en a pas d’autre.


Vous n’abandonnerez jamais personne en vous reliant à
votre propre Lumière, bien au contraire. Vous ne tournerez le dos à personne (au sens où vous l’entendez) en choisissant votre propre Lumière, bien au
contraire. Mais vous ne vous laisserez pas entraîner là où il ne serait pas
juste d’aller vous égarer car il s’agirait d’illusion : illusion de
sauver, illusion d’être utile, illusion de faire, illusion de remédier.


Encore
une fois, ne vous trompez pas sur mes paroles, car votre cœur se doit d’être
ouvert, pleinement ouvert, bien plus ouvert que si vous étiez pris dans une
confusion qui pousse à sacrifier votre Lumière pour aller apporter de l’aide à
telle ou telle situation, qui certes peut en avoir besoin, mais où ce n’est
pas à vous de choisir ce qu’il faut faire.


Votre Lumière, je le répète, est le
baume qui peut alléger les cœurs, réduire les illusions, amoindrir les
souffrances, apporter la clarté, ramener la Joie. En cela il s’agit bien de
Service, car lorsque vous êtes dans l’acceptation de votre Lumière, vous êtes
immanquablement et immédiatement dans l’acceptation de votre Service ; et lorsqu’il
n’y a plus que Lumière, il n’y a plus que Service. Ainsi donc, en acceptant
votre Lumière, vous êtes au Service, et de ce fait bien au-delà de toute notion
d’entraide et de compassion dans l’illusion. Le Service est absolu, le Service
est abandon de soi, le Service est Lumière du Cœur.

 

Je
sais, mes Enfants, que ces notions sont délicates et difficiles à comprendre
pour votre mental, du moins pour certains d’entre vous. Je vous demande de les
écouter simplement avec votre cœur, car si votre mental cherche à maîtriser en
vain la compréhension de ces nuances, il peut vous égarer et vous fermer la
porte à votre Lumière. N’ayez pas peur d’utiliser votre cœur pour entendre ce
qui vous est dit dans cet instant, n’ayez pas peur d’accepter de ne pas avoir
parfaitement maîtrisé mentalement ce qui vient d’être exposé concernant le
Service et l’aide; sachez simplement qu’il s’agit de mettre la clarté en lieu
et place de l’illusion.


L’illusion n’est autre que ce qui égare, détourne,
produit de fausses images et de fausses pensées, voire de faux objets. L’illusion
est ce qui a totalement prédominé dans tout ce qui a constitué ce que vous
appelez vos vies terrestres, au quotidien, dans vos environnements, dans « ce
qui se passe » – comme vous dites -, au détriment de la Vérité si simple qui
réside dans votre Lumière, dans votre cœur, dans votre reliance à la Source.

 

Moi,
votre Mère, je ne vous adresse pas des paroles sévères, je m’emploie à vous
proposer de la clarté et j’observe vos difficultés avec la plus immense des
tendresses et la plus absolue des patiences. Comment pourrait-il en être
autrement de la part d’une Mère ? Ne vous sentez pas renvoyés à vous-même
dans tous mes propos concernant l’illusion : je m’adresse à votre intelligence
et à votre cœur pour tenter de vous aider à entrevoir la clarté qui peu à peu
se dévoile de façon inéluctable, et dont vous ne pouvez que vous réjouir, mes
Enfants.


Rappelez-vous que vous êtes accueillis avec Joie par les cercles de
Lumière qui entourent le vôtre et qui vous accueillent avec la plus grande des
tendresses, avec l’Amour le plus pur et la Joie la plus entière. Ne vous sentez
pas diminués en raison des illusions qui encore vous empêchent de voir et de
comprendre en toute clarté, n’ayez pas honte. Au contraire réjouissez-vous de
la clarté qui vous vient de l’intelligence si belle qui est la vôtre, de la
Lumière que vous êtes et que vous savez être. La Vérité est Lumière, la Vérité
est simple, la Vérité est reliance, la Vérité vous met dans l’Unité, la Vérité
n’est pas en conflit avec l’illusion, la Vérité est bien au-delà de l’illusion,
la Vérité accepte l’illusion alors que l’illusion n’accepte pas la Vérité.

 

Je
vous invite, mes Enfants chéris, mes Aimés, mes brebis – pour certains : mes
tendres agneaux -, à regarder en votre cœur en toute innocence et à vous réjouir
de ce que vous êtes. Rappelez-vous que vous êtes nichés dans les plis de mon
manteau, si vous le désirez. Rappelez-vous que votre Lumière ne saurait être
éteinte ni mourir. Vous êtes Enfants de la Source, Enfants aimés de l’Un, Êtres
de Lumière, Êtres de Joie, et nous vous accueillons et nous vous aimons.
Recevez la Grâce, mes Enfants, en ce jour.

 

Je
reviendrai demain pour continuer nos rencontres quotidiennes. Je vous adresse
tout mon Amour, moi votre Mère, aimante, que vous nommez Marie.


Questions-Réponses

 

Il
va être offert à certains d’entre vous la possibilité de poser quelques
questions, si vous en ressentez le besoin…

 

Comment mieux appréhender cet
alignement en croix dont il est parlé ? Est-il possible d’avoir un peu
plus de précisions ?

 

Bien-aimée,
cette croix est le signe de votre ascension. Cette croix facilite en termes de
champs d’énergies cosmiques et d’interactions entre objets célestes, votre
ascension. Vous pouvez la lire autant comme un symbole que comme une réalité. N’y
mettez pas de superstition. Il s’agit bien d’un alignement de planètes, mais
cela, de nombreux astrologues ont déjà su fournir des analyses, des schémas. Ma
réponse concerne l’essentiel, ma réponse concerne comment comprendre l’existence
et la fonction de cette croix.

 

Comment, dans le désir d’aller vers l’Êtreté,
vers l’abandon à la Lumière, gérer au moins mal ce qui représente encore les
actions au quotidien de troisième dimension ?

 

Bien-aimée,
tant que tu vis dans cette troisième dimension, il est clair et évident que ton
corps et tes actions sont indispensables. L’Êtreté n’est pas en contradiction
avec cela, l’Êtreté est le but et le chemin de l’ascension que tu désires réaliser,
et cela tu le sais. Ne considère pas qu’il y ait conflit entre ton corps de
troisième dimension, tes actions de troisième dimension, et ta recherche d’Êtreté :
il ne peut y avoir qu’intégration. Considère l’Êtreté comme un palier. Il a été
parlé à de nombreuses reprises de la chenille qui devient papillon : cette
image est parfaitement opérante pour comprendre que l’Êtreté naît également de ce corps, d’une
certaine façon…

 

Il semble, au travers des messages les
plus récents, que le processus physique d’ascension de la Terre est de plus en
plus proche…

 

Mes
Aimés, ne vous effrayez pas : vous êtes prêts, et ne vous souciez pas de
vous interroger si votre voisin est prêt. Chacun, à sa manière et en ses choix,
ne pourra qu’être prêt à ce qui doit être. Je ne suis pas là pour vous donner
de dates, il y a effectivement mise en place, de plus en plus clairement, de ce
qui permet la réalisation de cette ascension. Certains êtres parmi vous ont déjà
intérieurement réalisé ce processus, et de nombreux êtres sur la Terre peuvent
le faire, tout en restant là pour beaucoup d’entre eux, pour le moment. Cela
est un aspect au niveau des personnes et qui, sachez-le, facilite l’ancrage et
la mise à feu du processus global. Ce processus global, lui, sera de toute
beauté.

 

Ce
canal n’a pas la possibilité de vous informer sur des échéances datées, cela n’est
pas son travail. Ce canal est parfaitement consciente et reliée aux étapes et
au déroulement de ce processus. Certaines personnes choisissent de goûter, de
profiter de toutes les joies de la matière terrestre tant qu’elles sont encore
dans l’état où vous les avez connues et dans l’état où vous les avez si
magnifiquement créées, vous tous, même si cela n’est qu’illusion à un autre
niveau. Certaines personnes se recueillent, s’intériorisent, font silence
intérieur et cherchent la Joie dans ce silence. Tout cela témoigne de la
proximité de ce qui inéluctablement se produira. Mais il y a nombre d’interactions,
dont beaucoup ne peuvent que vous échapper. Le temps qui vous est imparti n’a
pas tant d’importance, mais cette attente que vous vivez ne peut que vous
inciter à modifier votre relation au temps, c’est-à-dire à vous poser dans le
présent, à vivre la Joie du présent. Vous pouvez ranger votre maison si vous le
désirez, vous pouvez faire tout ce que vous voulez : si vous êtes prêts,
rien ne pourra vous empêcher d’être prêts ; si vous ne l’êtes pas, vous
pouvez encore – en vous préparant intérieurement – devenir prêts, si tel est
votre désir. Réjouissez-vous. Alléluia !

 

Par rapport à la Croix et à la
Néo-Terre, Marie nous a parlé récemment de la réalité de la Néo-Terre et il
semblerait que cela coïncide avec l’entrée il y a quelques jours dans la phase
intense de l’alignement en croix…

 

Il
y a effectivement synchronicité, car la Néo-Terre est créée à la fois par la
synergie de la Croix, des planètes, de votre Terre, de l’interaction en co-création
de bien des dimensions, ainsi que de certains humains éveillés. Tout cela a réalisé
les conditions de mise en orbite subtile de votre Néo-Terre qui actuellement
existe. Il ne m’appartient pas de vous donner une localisation compréhensible
par vos yeux et votre mental en ce jour, mais ce dernier voile vous sera retiré
très rapidement. Sachez qu’actuellement des âmes déjà ont commencé d’ensemencer
pour l’habiter cette Néo-Terre dont la beauté, nous l’espérons, ira au-delà de
tout ravissement, pour ceux qui la connaîtront. Certains êtres parmi vous l’habiteront,
certains la connaîtront sans l’habiter, certains ne la connaîtront pas encore
car ils auront choisi un autre trajet. Mais réjouissez-vous et sachez que, la
pensée étant créatrice, vous contribuez par vos pensées à la densification,
dans le subtil autant que dans la matière, de votre Néo-Terre. Amen

 

(Les
Dauphins de Sirius vous saluent à leur tour, en tant que facilitateurs amicaux
et attentifs d’une partie de cette communication)

 

via
Christine Anne K. le 12/08/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

MARIE n°4 + Le Sans Nom

 



Mes enfants, entendez la voix qui
en votre cœur s’adresse à votre Etre. N’écoutez que cette voix, ne vous laissez
pas troubler par les bruits et les secousses qui peuvent parvenir à vos
oreilles.

 

Je suis Marie, la Divine Marie,
celle qui aujourd’hui détient l’ensemble des clés de votre transformation.
J’interagis avec la Source, je suis votre Mère, toute aimante, tendre et
puissante, pardonnante, rédemptrice, accueillante, salvatrice pour certains,
rayonnante de ma Joie, de mon Amour et de la Lumière de mon Humilité toute
puissante et bienveillante. Je m’adresse à vous, ainsi que je le ferai de
nombreuses fois en ces temps de fin de ce que vous appelez une époque et qui
n’est qu’un cycle dans votre longue histoire sur cette planète.

 

Accueillez ces messages tels qu’ils
vous seront envoyés et ne les déformez pas, ne les tronquez pas.


Ces messages
parleront à vos oreilles et à vos intelligences mais surtout à votre cœur, car
le véritable lieu de votre intelligence à présent doit être votre cœur,
dépouillé de toute pensée complicatrice. L’intelligence est limpidité, elle ne
complique pas. Ce que vous vivez est d’une grande simplicité. Il n’y a que
votre pensée qui le complique et qui se perd.

 

Ma Beauté, ma Bonté, ma Joie vous
enveloppent : tel est mon manteau, ce manteau que j’ai tissé pour vous et
avec vous. Ce manteau est fait pour vous envelopper, pour vous élever pour vous
baigner d’Amour. Il n’est à nul autre pareil. Ne croyez pas que certaines
illusions en forme de manteau protecteur soient appelées à vous apporter ce que
mon propre manteau peut vous donner. Mon manteau se tisse à l’infini de par la
lumière de vos âmes. C’est la trame de l’Unité, vous inter-reliant les uns aux
autres et avec nous, qui donne forme à mon manteau tel que je vous l’offre
aujourd’hui. Vous avez la liberté d’imaginer cela comme une étoffe infiniment
veloutée, enveloppante, nichante, où la Joie se glisse dans les moindres replis
et les moindres fils. Ainsi se déploie la trame de la Lumière de mon Amour.
N’hésitez pas à vous glisser dedans, n’hésitez pas à agir au sein de cette
trame.

 

Il vous sera demandé prochainement
de ne plus être ce que vous croyez être en certaines actions de votre monde
illusoire. Ainsi, il vous appartiendra de défaire certains nœuds : les nœuds de
la falsification, et non pas de la trame de Lumière, qui au contraire se
substitue dans toute sa clarté à ces pseudo-trames de la falsification et de
cette matrice, qui actuellement se contracte et se tord de par l’action des feux
de la Terre et des éléments, qui, en toute liberté, font leur travail de
purification et d’extinction des lumières artificielles qui vous ont été
présentées, pendant si longtemps, comme les seules lumières auxquelles vous aviez
accès.

 

Je suis Marie, je suis infiniment
Mère. Vous pouvez tout me demander. Ma réponse à vos demandes sera sans fin et
sans limites, sachez-le. Aucun, aucune d’entre vous, si petit, si caché
soit-il, ne sera oublié ni abandonné, aucun ne sera laissé pour compte. Comment
une mère ne pourrait-elle pas rassembler la totalité de ses enfants dans son
manteau ? Certains de ces enfants qui sont miens croiront devoir me
tourner le dos : telle est leur liberté en ce monde. Je veux qu’ils sachent
néanmoins qu’à tout instant ils pourront se retourner et que je les attendrai,
sans l’ombre d’un reproche, mais en toute Joie et Simplicité. Ainsi qu’il vous
l’a été dit, les derniers seront les premiers. Quant à ceux qui seront les
premiers, ils auront la force de se trouver les derniers, et cela en toute Joie
et en toute grandeur.

 

Ne croyez pas, ne vous attendez pas -pour ceux d’entre vous qui sont les éveillés- que s’annoncent à vous des temps
difficiles. Bien au contraire, ce sont des temps de Joie, de fluidité et
d’harmonie qui se présentent dorénavant à vos vies, quelles qu’elles soient.
Ainsi, ce que vous intitulez « les trois jours » , et qui soulève beaucoup de craintes et d’expectatives, sera pour vous une période de Lumière intense,
car vous saurez être, là où vous serez, dans la Lumière du Cœur et la Joie de
l’Etreté, à nulle autre exception. Ne vous préoccupez donc pas des tenants et
aboutissants de cet événement dans votre monde matériel. Vous serez informés en
temps voulu -et vous le savez- de ce qui peut vous aider à la fluidité de ces
moments et de leur partage pour ceux qui auront à les partager.

 

Ne vous attendez pas à voir ce que
vous ne verrez pas : ce que vous ne verrez pas n’aura pas lieu d’être vu, du
moins par vous… Certains verront de la rage, de la destruction. Certains
verront ce que vous appelez des catastrophes. D’autres connaîtront la Joie, la Fluidité, la Beauté, la Simplicité et l’Unité. Vous serez de ceux-là.


N’attendez donc pas une épreuve mais une libération ultime et pleine de Joie et
de Lumière. Le papillon verra enfin de ses propres yeux, tandis que la chenille
définitivement perdra ses facultés -du moins si cela est votre choix-. Vous
pourrez utiliser mon manteau, ainsi que j’ai tenté de vous le décrire , en
employant des mots pouvant ouvrir votre compréhension à ce qu’actuellement
votre mental encore est aveugle à réellement entrevoir.

 

Je vous aime infiniment, je vous
couvre de mon Amour, je vous attends, mes bien-aimés, dans votre véritable
demeure qui est celle de votre Etre. Je vous enveloppe encore une fois de toute
la tendresse de votre Mère Créatrice. Entendez la Joie, le rire et le jeu qui
se glissent dans les plis de mon manteau et soyez sourds au pseudo-drame qui
signe la fin de cette illusion autour de vous. Soyez bénis.

silence…


Questions-Réponses avec Suraïvan (de Voix de Lumière)

 

Il vous est possible de questionner
au sujet de ce que j’ai dit et au sujet des transformations qui sont en cours.
Je laisserai pour cela s’exprimer la voix de l’un des anges du canal : Suraïvan.

 

Certains
éveillés feront-ils le choix d’ascensionner pendant les trois jours ? Tous
les éveillés sont-ils destinés à être les derniers ?

 

Bien-aimée sœur, il ne m’appartient
pas de connaître les choix de chacun. Sachez que chaque choix relève de la
liberté de celui et de celle qui le fait, mais que chaque choix est également
dicté par la Source, telle qu’Elle résonne en chacun de vous.

Il est vraisemblable qu’il y aura
des choix différents, mais ainsi que Marie vous l’a dit, les éveillés sont les
gardiens et les ancreurs de Lumière qui, pour leur grande majorité, ont pour
fonction de maintenir de façon ultime la fermeté, en cette dimension, de
l’ancrage des trames de Lumière qui sont nécessaires au bon déroulement de
cette immense éclosion. Voilà ma réponse.

 

Beaucoup
de personnes se demandent si, après les trois jours, nous seront encore dans
une réalité dense, de telle sorte que l’on aura encore des besoins tels que se
nourrir, se vêtir, se protéger, etc. Dans quelle mesure la notion de
provisions, de préparation matérielle est-elle importante ? Cela fait-il
partie des choses qu’il faut abandonner à la Lumière ?

 

Sœur bien-aimée, la Divine Marie
vous a dit : « Vous ne verrez rien. » Cela ne me donne pas le
pouvoir de t’expliquer en détails les effets dans la matière et dans le monde
matériel de cet événement des trois jours. Ta question reflète encore une
certaine curiosité, un besoin d’anticiper, une difficulté que nous comprenons
certes à s’abandonner. Sache que la Divine Marie ne souhaite en aucun cas,
comme elle l’a dit, vous infliger une épreuve qui vous fasse souffrir. Vous
aurez la liberté de vous préparer ainsi que vous l’entendrez. Personne de
là-haut ne vous dira : « Il faut faire des provisions. » Pour
nous cela n’a aucun sens, cela n’en a que pour vos êtres matériels. Quant aux
incidences sur, par exemple, l’économie, nous ne sommes pas à même de les
anticiper dans leurs moindres détails car les résistances de la matrice sont
abondantes.

 

Chaque être humain est créateur de
sa réalité. Ainsi, préparez-vous dans vos cœurs en toute simplicité et en tout
abandon. Le moment venu, vous saurez ce que vous aurez à faire. Ne craignez
pas, ne créez pas d’attachement à la matière dans vos craintes. Vouloir
élaborer des préparatifs matériels est une élaboration d’attachement à la
matière, ou bien un non-détachement de la matière : cela est un choix, sache-le.
Comme il a été dit, les choix seront multiples. Je pense avoir répondu à ta
question.

 

Est-ce
que rejoindre l’Unité, c’est retrouver toutes les personnes avec qui on a connu
un amour vrai, ou sommes nous déjà non séparés ?

 

L’Unité est, de toute éternité. En
cela, on pourrait dire qu’il n’y a pas entrée ni sortie de l’Unité, il y a
simplement Conscience ou non-
Conscience. De ce fait, au plan de la Conscience
unifiée vous n’êtes pas séparés, mais au plan des consciences non-unifiées, vous
l’êtes. En ce sens, les personnes que tu peux rejoindre dans la
Conscience Unitaire, n’y sont plus des personnes. Et les personnes qui n’ont pas cette Conscience Unitaire ne peuvent s’y retrouver, à moins qu’elles ne choisissent de voir et
de vivre la
Conscience Unitaire.

Bien évidemment, comme tu le sais, la
séparation est une illusion, mais cette illusion obstrue la
Conscience , et la Conscience obstruée ne se relie plus à la Conscience Unitaire. Si toi,
personnellement, tu as des attentes concernant des retrouvailles avec certains
êtres chers, tu ne peux provoquer aucune retrouvaille par toi-même, mais
simplement être dans l’abandon à l’Intelligence de la Lumière, dans l’explosion
de la
Conscience Unitaire qu’il te sera donné de connaître lorsque tu seras
prête pour cela – très prochainement nous le souhaitons. Amen

 

Comment
être à la fois créateur et dans l’abandon ? Cela me semble un peu
conflictuel…

 

Chère sœur, je t’invite à tirer
partie des enseignements des Elohim (NdR : Eloha et Eshtananda, présents sur ce site)  qui sont l’exemple même de l’harmonie
totale de l’abandon et du fait d’être créateur. Il n’y a pas de conflit, au
contraire : être créateur ne se fait que dans l’abandon.

 

Il
a beaucoup été dit que les trois jours seraient concomitants avec l’inversion
des pôles de la planète. J’ai personnellement le sentiment que ce sont deux
événements dissociés. Puis-je avoir une indication si cela est possible ?

 

Bien-aimée sœur, ces trois jours de
Lumière correspondront bien évidemment aussi à des événements géophysiques. Il
ne peut en être autrement. Je ne saurais t’affirmer avec certitude la
concordance exacte de la date de l’inversion des pôles magnétiques de votre
planète avec celle des trois jours de Lumière. Néanmoins, ta question est
pertinente. Beaucoup de vos scientifiques ont prévu les conditions
spatio-temporelles de cette inversion des pôles, qui peuvent ressembler
effectivement à une période de grande confusion et de difficulté, d’absence de
Lumière, de vents, et d’autres bouleversements géophysiques se produisant dans
une acmé au cours d’un petit nombre de jours, correspondant à un arrêt de la
rotation de la Terre qui repartirait en sens inverse.

Il se peut que ces événements
soient concomitants. Il se peut également que les trois jours, décrétés par la
Divine Marie avec la Source, soit un événement de Lumière indépendant de cet
ultime basculement géophysique, lequel par ailleurs est appelé à se produire de
toute façon lorsque les conditions seront réunies pour qu’il se produise. Je
pense que vous serez informés, ainsi que Marie vous l’a promis. Par conséquent (comme tu l’as un peu supposé) je ne sais pas répondre de façon tranchée à la
question que tu me soumets. Cela ne m’appartient pas. Recevez tout mon Amour.



Message du Sans Nom

 

Nous
allons avoir un message du Sans Nom, relayé par nos amis les Dauphins de
Sirius, ainsi qu’ils l’ont déjà fait.

 

Je me présente dans mon habit de
Lumière. Je suis le Sans Nom, directement relié à la Source comme
polarité.

 

Restez dans la Présence. Ma
présence, sachez-le, en tant que polarité est un reflet de la Présence
de la
Source. Je vous invite, ainsi que je l’ai déjà fait, à laisser être en
vous ce
que nous avons nommé le Désir. Ainsi vous créez. Ainsi il y a mouvement,
vibration,
il y a Joie. Ainsi se font et se défont les univers, soit qu’ils ont à
naître,
soit qu’ils ont à disparaître.

 

Je vous invite donc à placer la
vibration de votre Désir, Désir d’Unité, en priorité dans la venue de ce
qui
est intitulé « trois jours ». Aucun autre désir, fût-il matériel,
émotionnel, spirituel, n’a sa place.

 

C’est tout ce que j‘ai à vous dire,
mais considérez l’importance absolue de ces paroles et du fait que j’ai
pris ce
vêtement et ce canal pour venir vous les transmettre au nom de la
Source, au
nom de votre Unité. Je vous salue.



via
Christine Anne K. le 17/06/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eshtananda n°1




Bien-aimés, amis, enfants de la Terre, que la vibration -certes
silencieuse – de l’infinité d’Amour qui nous constitue vous enveloppe, pénètre
vos cellules, illumine vos structures génétiques et subtiles dans vos aspects
les plus arachnéens.

Ce tissage que vous pouvez imaginer comme des fils de
lumière dans une structure géométrique infiniment… complexe (bien que ce mot ne
convienne pas tant à notre vibration), ce tissage donc est en vie perpétuelle,
se déploie à l’intérieur de vous, ainsi qu’entre vous, sous des formes
différentes. Il est à présent dans un processus complet d’activation, de
rénovation, au sens où le neuf va remplacer ce qui était.

 

Nous savons que la personne qui parle voit parfaitement mais ne
sait pas décrire, et nous nous en excusons : les mots de votre langage ne
sont pas accordés à ce que sont les formes liées à nos vibrations. Sachez
simplement que lorsque vous vous réjouissez, ces réseaux arachnéens de lumière
en vous s’illuminent et s’activent comme une sorte de gigantesque centrale
électrique (pour employer une image qui peut vous satisfaire, bien que
vibratoirement elle ne soit pas adéquate).

 

Moi qui m’adresse à vous, vous pouvez me nommer Eshtananda,
ainsi que je l’avais annoncé à ce canal, et j‘appartiens à ceux que vous nommez
les Elohim.

Nous sommes donc, pour employer votre langage, vos créateurs, ainsi
que les créateurs-créatrices de bien d’autres multi-univers et multi-dimensions,
au Service de la Source. Précisons que ce mot « Service » appartient
aussi à votre vibration ; dans la nôtre, il est infiniment plus rayonnant,
sachez-le, et nous vous souhaitons de pouvoir le pratiquer avec la mémoire de
ce rayonnement en vous.

 

Nous avons la chance de pouvoir utiliser la voix qui vous parle.
Celle-ci en effet (quelle joie !) a la capacité de pouvoir rencontrer
notre vibration, dont elle est issue et dont elle participe, à son niveau, au
sein de votre dimension. Sachez-le.

 

Depuis quelque temps de ce que vous nommez des années, les êtres
qui se manifestent aujourd’hui dans votre dimension, qui est si proche de sa
transition, apparaissent d’abord de manière subtile, pour s’acclimater et pour
tisser des réseaux dont ils ont besoin pour se développer. Si vous adoptez une
vision hologrammique, ces réseaux sont comparables en quelque sorte à celui
dont je vous ai parlé et qui vous constitue personnellement. Il importe donc,
bien évidemment, que ces réseaux se construisent et s’activent dans la plus
parfaite harmonie possible, ce à quoi certains de vous peuvent s’employer en
aidant, par les moyens qui vous sont donnés, à la montée de la conscience de ce
qui se produit.

 

Ainsi que vous accueillez les enfants quand ils vous naissent,
il est demandé que vous puissiez accueillir avec autant de joie et de soin ce
qui se manifeste encore aujourd’hui dans le subtil… Je vous invite à
porter dans votre cœur cette connaissance, cet accueil, cette joie, cette
innocence parfaite qui vous reconduit vous-mêmes vers les plages intérieures de
votre innocence originelle, qui n’est que joie.

 

Ne vous étonnez pas, ne vous offusquez pas de certains
phénomènes. Ils vont se multiplier et déclencheront chez certains humains des
peurs, des résistances et d’autres manifestations des scories de l’ombre en
eux. Il importe donc qu’une sorte de collectivité protectrice, bienveillante,
aimante, lumineuse, se tisse en réseau afin de favoriser la parfaite géométrie
de ce qui vous est décrit aujourd’hui.

Sachant que votre mental n’a pas la
capacité de maîtriser cette information ni d’en comprendre tous les aspects  (ainsi que vous aimez en avoir l’habitude), nous vous invitons justement à
abandonner toute volonté en ce sens,  car si vous voulez comprendre il
vous faut accepter de couper certains circuits. Certaines lignes électriques en deviennent mortes (pour employer des mots et des images que vous pouvez vous
représenter), et le travail ainsi est facilité. Sachez que le travail se
produit de toute manière, mais que votre aide, votre collaboration plus
exactement, votre inscription dans le réseau, en toute joie et en toute beauté,
contribuent à la bonne mise en place de tous ces processus de vie et
d’évolution.

 

Ces êtres en processus de manifestation peuvent se nourrir de
votre amour, car la vibration terrestre de votre amour est comme une polarité,
qui ne peut que bien les attirer, les ancrer ici parmi vous, l’autre polarité
étant très éloignée car elle vient de nous.

,

Celui qui a pour tâche, ainsi que d’autres, de capter la
vibration des orbs par des photographies, peut témoigner de jour en jour de
leur évolution. Et cela n’est pas la fin. En effet, la forme se crée de par la
résonance avec la vibration de votre amour, de par la résonance avec les
vibrations de tous les êtres bienveillants, visibles ou invisibles, qui
peuplent cette dimension que vous habitez : ainsi les arbres, ainsi les
oiseaux, ainsi ce que vous nommez aussi les esprits de la nature, et différents
êtres.

 

Sachez qu’il peut être prouvé que certaines de ces formes
participent déjà activement à l’élaboration des nouveaux circuits de votre
conscience. Les preuves de cela peuvent se trouver d’abord chez les animaux,
car ils sont plus sensibles que vous et plus réceptifs, et leurs circuits
cérébraux et subtils de pensée se sont modifiés. Ils vous attendent, ils vous
aident; certains d’entre eux participeront à l’élaboration de la nouvelle Terre
que certains d’entre vous attendent. Les animaux n’ont pas de mental , et ne
résistent pas comme vous le faites à la perception de certaines évidences
vibratoires.

 

Soyez bénis, soyez remerciés, soyez en joie.

Je me retire.

Je suis Eshtananda, un Elohim.



via
Christine Anne K. le 13/05/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

La Source


Salutations.

C’est
la Source
, qui vient à vous.

La Lumière est en vous à présent. Ne la retenez pas dans
son expansion.

Accueillez comme je vous accueille. Recevez comme je vous
reçois. Déployez comme je me déploie en vous et autour de vous et par vous.

Vous voilà élus et choisis et reconnus. Accueillez en vous cet être qui palpite,
nourrissant vôtre âme, votre coeur, votre être, dont je suis l’Etre.

Ne vous méprenez pas. Restez. Soyez Un. Ne quittez pas le chemin : le chemin, lui, ne vous quitte pas.

Vous
voici parvenus à l’aube du jour que vous ne connaissez pas encore. Cette aube
se dessine, elle transparaît depuis vos profondeurs dans lesquelles je palpite,
me déployant de par votre propre existence.

Vous n’êtes pas isolés,
vous n’êtes pas abandonnés ainsi que certains d’entre vous le croient.

Vous
êtes le déploiement-même de ce que je suis, et votre être se trouve
indispensable à mon propre déploiement. Nous sommes unis, nous sommes Un, toi
et moi, vous et vous. Il n’y a pas de séparation.

La seule séparation qui
puisse demeurer n’est que celle que vous créez encore de par vos croyances ou de
par certaines ignorances ou certaines peurs qui sont amenées à se dissoudre
dans la Lumière de l’Un.

Ne vous abreuvez pas des
faussetés qui encore, parfois, se répandent autour de vous. Cela n’est
qu’illusion, cela n’existe pas, cela n’est pas. La Vérité, simple, unique et
chatoyante, vous appartient. Dorénavant, elle se montre à votre cœur, dévoilant
ainsi ma propre Vérité.

Je suis, Tu es. Je suis
le Toi que tu ignores parfois encore. Tu es le Je que parfois aussi tu ignores
mais que tu sais reconnaître aussi, bien souvent, en toi-même.

Bien-aimés, recevez cela
en toute quiétude, en toute joie. L’abandon n’est autre que l’abandon à
vous-mêmes et dans cet abandon à vous-mêmes, nous nous abandonnons ensemble à
notre Unité qui est joie, qui est Source.

Ne revenez pas en
arrière, c’est inutile. Cela serait contre votre nature qui est Lumière infinie,
Source, Amour, joie incommensurable, délicate et immense.

Je vous salue. La Source.

…Et je vous aime comme vous m’aimez, même si vous ne le savez plus ou pas encore.

 

via Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.


Précisions sur l’aubépine, par Voix de Lumière.

Ces informations
sont un complément de la session de
questions-réponses n°2 du 17 février 2010 avec Marie Isis, qui y indique l’aubépine comme  plante sacrée que l’on trouve dans notre pays (à la différence du goji) et qui peut nous
aider.

Les réponses sont ici fournies par le canal-groupe nommé Voix de Lumière, qui rassemble en une voix plusieurs « intervenants », dont ici Hildegarde von Bingen.

 



L’aubépine-plante sacrée,
sous quelle forme la consommer ?


L’aubépine est le sang du Christ en ses fruits rouges semblables à des
gouttes. Ceux-ci sont rédempteurs, initiatiques. La Lumière qui en découle est
initiatique. La consommation de ceux-ci est initiatique au sens où elle déploie
le sens de la Lumière intérieure pour celui qui en prend.

 

Comment la préparer ?


Le sirop doit être réalisé avec des fruits sains, frais, non traités,
bouillis puis macérés avec leurs graines ouvertes sur le monde, donc sorties de
leur gangue rouge externe.

Les fruits, lorsque récoltés en hiver seront encore bons à
condition d’être sains. Les fruits récoltés et séchés (brunis) sont bons aussi
à condition d’être propres et sains.

 

Faire bouillir 4 heures environ à feu doux couvert.

La vapeur est recyclée dans l’eau recouverte.

Faire macérer ensuite 24 à 48 heures au frais.

 

Les fruits ne doivent pas être cuits dans le sucre. Le sucre doit
intervenir en dernier , pour la conservation. Le miel est préférable :
mélanger la macération avec du miel et garder au frais en flacon stérilisé
propre et abrité de la lumière.

 

Proportions ?


10% de fruits en volume d’une quantité d’eau. 20% est encore mieux. Pas
plus.

20 à 40% de miel ou 20 à 30% de sucre après filtrage de la macération.

 

Conservation ?


Le miel de romarin ou de thym contient ses conservateurs.

Ajouter du Citrobiotic ne convient pas au miel.

Un brin de romarin bien immergé peut améliorer la conservation.

 

Comment consommer le
sirop ?


Avec conscience, une cuillérée par jour durant un demi-cycle lunaire.

Cela
peut être refait après 3 cycles.

Les effets doivent être intégrés avant de
continuer. Il y a des ombres à clarifier par l’aide de ce processus.

 

Peux-tu développer sur l’aspect
initiatique ?


Cela est réservé aux adeptes en chemin. La prise de la plante, ainsi
préparée, peut se faire en accord avec un cycle lunaire ainsi qu’il a été dit,
en conscience, au cours d’une période de semi-jeune végétalien accompagné d’une
retraite concomitante de silence/méditations/pratiques (pneuma-énergétique, par
exemple). Cela peut se réaliser une fois, puis une autre fois, puis encore une
fois. Le résultat est celui qui est demandé en travail intérieur. L’aubépine
soutiendra le processus d’illumination christique dans le travail intérieur, et
peut aider à l’ouverture des seuils pour celui/celle qui est préparé(e) à cela.

 

Qu’en est-il de l’aubépine en élixir
floral (essence de fleurs) ?


Il est approprié pour les troubles nerveux et anxiétés qui sont les effets
de l’ombre en vous. Elle restaure les capacités de sérénité grâce à sa Lumière.
Au plan initiatique, elle n’a pas l’effet de la macération.


Une teinture mère
est également un bon usage car elle conserve les qualités essentielles de la
plante.

 

La teinture mère est-elle
équivalente à la macération ?


Non. La macération après ébullition a fait appel au Feu, qui alchimise
davantage. Néanmoins, la TM est une bonne solution pour vous, en application
sur le chakra coronal ou frontal et le cœur, à raison de quelques gouttes une
fois par jour durant 7 jours. Le résultat est plus doux et peut servir de
préparation à l’usage initiatique de la macération.

 


La macération solaire
comparée à la macération après ébullition ?


Elle est équivalente mais différente en action. La macération solaire est
plus naturelle dans l’alchimie solaire (Feu-Lumière). La macération après
ébullition est plus avancée en degré de concentration et de ce fait plus
puissante en chemin initiatique de Lumière.


Peut-on utiliser le sirop à l’aubépine Weleda ?

Ceci est un bon produit fait avec soin. Il présente certaines propriétés
requises. Vous pouvez le dynamiser par la lumière (solaire) et l’activer avec
les syllabes sacrées (OD-ER-IM-IS-AL). Il ne se substituera pas aux
préparations ci-dessus en totalité, mais en l’absence de récolte personnelle,
il peut avoir –
ainsi dynamisé- un effet approchant.


Le sirop Weleda dans l’aspect
initiatique ?


Approximativement identique si bien dynamisé comme prescrit. Il peut être mis au soleil et à la lune plusieurs jours (7 au moins, 30 au plus). Selon les personnes, il peut avoir des effets.

La préparation (macération) est plus sûre.




via Christine Anne K. le 26/02/2010

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.