Anasharanda Ool, Elohim de la Terre -n°5- Jeux respiratoires..

cliquez pour écouter


musique instrumentale

Je vous salue chers Frères et Sœurs de Terre. Je suis Anasharanda Ool, Elohim de la Terre. Nous nous connaissons…

J’apprécie le grand vent qu’il fait aujourd’hui : ça nettoie, c’est vivifiant !…
J’ai moi-même justement souhaité vous offrir aujourd’hui quelques Jeux de respiration.

Cela va simplement être difficile pour moi de parler tout le temps en respirant – nous allons trouver un moyen…
…Ces jeux sont certes apparentés à ce que vous pourriez considérer comme du yoga du souffle… Néanmoins sachez qu’ils sont créés ou recréés sur la base de ce qu’aujourd’hui vous êtes et de ce qu’aujourd’hui vos corps et vos fonctions respiratoires sont.

Il y a de nouveaux programmes qui peu à peu s’installent à bien des niveaux ainsi qu’à celui de votre fonction respiratoire.
Ne croyez donc pas que les anciens exercices et pratiques du souffle que vous pouvez connaitre soient équivalents en termes de mises à jour. Ils ont toute leur valeur, mais ils reposent toutefois sur un certain état non seulement du système respiratoire mais de ses aspects subtils, qui entretemps a connu comme je l’ai dit quelques mises à jour, voire quelques transformations…
(Il ne m’appartient pas à moi de détailler de façon descriptive ces transformations aujourd’hui : cela n’est pas mon rôle ni ma mission.)

J’ai simplement, moi, la joie de vous transmettre ce que je crée – soit seul soit avec quelques amis Elohims de la Terre comme moi…

Silence

Respirons

Silence

Comme il est d’usage dès que nous respirons nous sentons notre respiration se réguler et parfois s’amplifier… Nous sentons également le battement de notre cœur s’insérer comme un deuxième rythme à l’intérieur de celui de notre souffle…

– jeu respiratoire 1

Eh bien nous allons jouer un petit peu avec ce rythme – celui du souffle !
Nous ne touchons pas à celui du cœur, cela a déjà été enseigné (cf intervention n°4. NdR).

Vous allez donc également utiliser vos mains.
Posez tous vos doigts en face à face devant vous :  les paumes sont écartées mais les doigts se touchent par leur bouts -pouce sur pouce, index sur index etc.- c’est une forme assez jolie que vous connaissez déjà…

Maintenant : en inspirant soit par la bouche soit par le nez vous allez écarter les doigts – c’est-à-dire qu’ils cessent de se toucher… Et en expirant vous pouvez remettre vos doigts en contact… Faites-le quelques fois.

…A présent vous allez jouer avec le rythme de votre respiration, tout en maintenant cette façon de faire avec les doigts, simultanément à votre souffle.

Donc… J’ai envie de vous laisser libres, mais vous pouvez donc accélérer le rythme, le ralentir…Vous pouvez même faire des rythmes syncopés -c’est à dire par exemple sur le mode : tac.. tac-tac.. tac.. tac-tac..- ceci est un rythme syncopé, il y en a d’autres.
…Ne faites pas des choses trop compliquées, ce n’est pas le but. Il s’agit en réalité de donner à votre respiration, et aux programmes de vos doigts qui sont reliés à cela, des capacités supplémentaires et plus ouvertes, et plus créatives, qui auront une incidence aussi sur vos fonctions biologiques, ainsi que sur vos fonctions mentales.

Est-ce que je dois répéter? Vous inspirez en écartant vos doigts les uns des autres et vous expirez en les remettant en contact : en soi c’est très simple !
Je vous laisse expérimenter un ou deux rythmes différents…

Silence

Vous pouvez, au bout d’un petit entrainement probablement, imaginer que vous respirez avec vos mains…

…C’est assez simple : je pense que vous pourrez expérimenter cela par vous-même. Ce qui importe c’est que vous ne fassiez cela que disons quelques minutes, pas davantage, et une fois par jour ou un peu moins souvent – et lorsque vous y trouverez du plaisir et de l’aisance… N’hésitez pas à ce que ces quelques minutes soient véritablement quelques minutes – disons pas plus de cinq, ce qui est déjà certainement très long de votre point de vue…

silence

…N’oubliez pas qu’il s’agit d’un jeu !
Je n’aime pas trop le mot « exercice »… A vrai dire un jeu est quelque chose de beaucoup plus profond, et même à vrai dire de beaucoup plus sérieux qu’un exercice, qui est juste quelque chose de laborieux ! C’est mon point de vue, je pense qu’il est partagé par beaucoup – je vous connais !

…Vous observez peut- être qu’à présent votre respiration est un peu différente… Pour ma part j’emploierai le mot « enrichie » – mais vous aurez peut-être d’autres observations…

Silence…

-jeu respiratoire 2-

Je vais à présent vous proposer mon jeu suivant

Vous allez pointer votre index droit (ou bien le gauche, mais je préfère le droit) sur le bout de votre nez. Et vous respirez en maintenant ce contact, qui n’est pas appuyé…
Mais vous observerez je n’en doute pas qu’il est très énergétique… Si votre index se met à trembler c’est parfaitement normal.
Et vous pouvez respirer tranquillement, sans forcer votre respiration du tout…

…Vous êtes concentrés plus sur votre respiration que sur votre index… Et c’est tout à fait amusant !  Je suis sûr que vous trouverez cela très énergétique…

Nous allons expérimenter l’autre index, pour voir la différence ou les similitudes.
De la même façon vous observez également bien d’avantage la respiration que l’index…

…Eh bien je n’en doute pas : vous avez certainement pu expérimenter le fait que c’est différent selon l’index que vous employez. Et cela est normal puisque vous n’avez pas les mêmes programmes de chaque côté.

Par conséquent vous avez les deux possibilités.
Leur effet n’est pas identique. Autant l’aspect vibratoire énergétique par l’index droit est tout à fait manifeste… (Au moins pour la plupart d’entre vous, car je pense que certains sont inversés -cela fait partie de certains programmes de création-…Si vous êtes inversé c’est une occasion pour vous de l’apprendre également !)

Je sais que mon canal n’est pas inversée, et qu’avec l’index gauche -toujours dans le cas d’un corps qui n’est pas inversé- l’impression est certainement plus calme mais engendre un autre état vibratoire, qui vous relie  -…comment puis-je l’expliquer moi qui suis si peu doué pour les mots ? …Je ne saurais dire autre chose qu’une « plage »-
Cela vous relie à une plage subtile qui est fort riche en informations biologiques et qui est partagée par l’ensemble de vos corps. Vous pouvez même imaginer que cette plage d’informations biologiques est constamment nourrie et mise à jour par la résonance de l’ensemble de vos corps et qu’elle a besoin d’être en bonne santé. Normalement elle l’est  (elle n’a pas la capacité d’un corps humain ordinaire à attraper des rhumes etc!)…

Mais le fait de vous relier à cette plage par le contact de cet index et votre respiration est tout à fait intéressant sur le plan non seulement de la biologie collective mais également de la conscience collective.

Je vous laisse donc le loisir d’expérimenter tout cela…

De même que le jeu précédent : cela est amplement suffisant à pratiquer environ  une fois par jour voire moins souvent. Mais il est certain que si vous pratiquez souvent vous découvrirez davantage de perspectives à cette pratique, à ce jeu. Et peut-être créerez- vous des variantes du jeu. Je ne plaisante pas : cela est possible.

– jeu respiratoire 3 –

Vous pourriez d’ailleurs, -cette idée me vient à l’instant, donc c’est une création en direct- jouer de la même façon que dans le jeu précédent : à contacter-décontacter, contacter- décontacter, avec un certain rythme, et vous verrez ce que cela donne… Je n’ai pas encore essayé, je ne sais pas vous dire ce que cela produit… Mais je sais que cela est autorisé et que c’est même productif !

Silence

…Nous revenons à la simple observation de notre respiration.

Silence

– jeu respiratoire 4 –

Vous allez maintenant imaginer, en respirant, que vous tracez un cercle avec le flux de votre souffle. Ce cercle a un mouvement, que je vais décrire j’espère avec assez de précision : disons qu’il part de la région de votre cœur pour monter vers l’arrière, culminer un peu en dessous de votre gorge, et redescendre par devant vers votre cœur. On peut donc dire que ce cercle est perpendiculaire à la surface de votre poitrine par exemple.
Je vous laisse jouer à cela… Essayez d’arriver à un cercle fluide, ce qui n’est pas peut-être pas réussi du premier coup…

..Je redis que vous inspirez l’arrière du cercle et vous expirez le devant du cercle…

Silence

Vous pouvez imaginer bien sûr que ce cercle est d’une couleur très agréable – et je suggère même une couleur que vous appelleriez « de la lumière »…

Silence

Nous allons à présent installer le cercle perpendiculairement à ce qu’il a été.
Toujours en partant du bas au niveau du cœur : vous allez le faire monter sur votre côté droit et le faire redescendre sur votre côté gauche. Il a toujours à peu près la même taille, et vous pouvez soit garder la même couleur soit créer une nouvelle couleur également lumineuse…

Silence

…Nous allons ensuite redéplacer ce cercle.
Et cette fois vous allez le replacer dans la même perpendiculaire qu’au début mais le mouvement va être inversé : c’est-à-dire que votre respiration va monter sur le devant de votre corps et redescendre sur l’arrière du cercle, l’arrière de votre corps.

Silence

Je vais aller un peu vite :  je pense que vous avez peut-être deviné que l’étape suivante sera également symétrique de l’autre étape. C’est-à-dire que vous allez remettre, pour terminer, le cercle dans le même plan que votre poitrine (ainsi qu’à l’étape n° 2) et que vous ferez tourner votre souffle en partant, en montant de la gauche et en redescendant sur la droite.

…Vous aurez donc accompli quatre cercles, avec une rotation différente à chaque fois par rapport à l’immobilité de votre poitrine.

Il s’agit donc d’une forme qui est à la fois simple et complexe, et qui doit à présent être clôturée par le fait de focaliser votre attention sur le centre – qui lui n’a pas bougé dans ces rotations.

La 5ème phase donc consiste à respirer dans ce centre, que bien sûr vous allez pouvoir vous représenter comme un point au centre de votre poitrine…

Silence

Ce point émet un son…

Ce son n’est pas constant. Il est constant dans l’instant où vous respirez, mais disons d’un jour sur l’autre, ou d’une heure sur l’autre, il n’est pas forcement identique…

Ce son informe votre corps, et informe également un système harmonique auquel vous appartenez – système qui vous relie les uns aux autres (d’une façon assez complexe que je ne vais pas détailler)…

Silence

Et si vous informez de façon consciente ce système et votre corps avec ce son suite à cette petite série de jeux respiratoires, vous amplifiez considérablement la conscience non seulement de tout cela, mais également la conscience disons collective et sa résonance… N’est-ce pas très amusant ?!
N’est-ce pas n’est-ce pas très excitant ?!…

Silence

Ce son vous met également en état de co-résonance, avec bien évidemment d’autres individus mais également des petits systèmes qui vous relient les uns aux autres -qui sont des systèmes que l’on peut dire organiques- et par là même vous accroissez le potentiel musical de ces petits systèmes, ce qui contribue à l’élaboration de structures de vie : structures subtiles, structures biologiques, structures bio-électriques et structures musicales.

Voilà un très joli jeu n’est-ce pas ! …Si vous vous ennuyez, c’est génial..!
Vous pouvez pratiquer ce jeu-là souvent si vous le désirez – plus souvent que les autres, plus longtemps si vous le voulez.
C’est pour cela que je dis que si vous vous ennuyez c’est génial : parce que cela peut vous occuper un certain temps ! …Je pense qu’également cela vous fera beaucoup de bien d’une manière plus globale : physique, mental, tout ça…Nous sommes bien d’accord sur la formule « ça fait du bien » !..

Ce sont donc les jeux que j’ai souhaité vous transmettre aujourd’hui… Et je suis bien content d’avoir l’occasion de créer un petit supplément au jeu du bout du nez !

Je vais vous offrir quelques notes de musique..
Et je sais que tout à l’heure ma sœur Eluyam interviendra probablement. Je ne pense pas qu’elle reprendra mes jeux, mais elle complètera certainement des choses qu’elle a besoin de compléter concernant vos corps cristallins (les nôtres également).

Je vous salue. Je suis Ansharanda  Elohim de la terre, et je joue un peu de musique pour vous…

musique instrumentale

Je vous salue

Alléluia

via Christine Anne K. le 11 janvier 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr
 – participer au Cercle Harmonique du 13 février : voir en page Evènements

.

Nnagala Illa ‘S – Frange C de cet Univers

cliquez pour écouter

Chant et introduction en langue stellaire

Salutations Très Aimés et lointains Amis et Frères et Sœurs de la Terre. Pour nous le système Solaire est à peine perceptible et néanmoins fort important en ces instants dans notre Univers.

Je me présente, Nnagala ‘Illa ‘S, je réside ainsi que mes Frères et Sœurs dans une localisation située dans la frange C de cet Univers. C’est à dire, de votre point de vue, dans ses confins. Nos vibrations portent la trace de cet état, qui n’est pas à proprement parler limite, mais qui est proximité de la fin d’un état et néanmoins un maintien de ce qui est cet état.

Je ne peux vous dire si Nous habitons une planète car ces notions n’ont plus grand intérêt ni forme dans cette frange où Nous résidons, il n’y a pas de cristallisation de matière permettant un conglomérat de vie rassemblée tel que vous le connaissez en votre propre état. Il y a d’autres formes, que je ne suis pas venu vous décrire.

Vous êtes en résonance très spécifiquement très chers Terriens, chers Frères et Sœurs, dans votre forme qui n’est pas la nôtre, avec Nous. C’est une Résonance très précise, établie, et spécifique. C’est une Résonance dont habituellement Nous ne nous soucions pas particulièrement, car le fait qu’elle soit n’affecte pas notre vie dans nos systèmes, du moins pas que Nous le sachions. En réalité si : cette Résonance entre Nous et Vous a aujourd’hui une importance certaine, tant pour Vous que pour Nous.

Nous sommes, Nous, mes Frères et Sœurs et moi, en Résonance donc avec l’évolution vibratoire que Vous traversez actuellement. Ce qui fait donc que Nous sommes nous-mêmes dans un processus d’élévation vibratoire important.

Ce qu’il se passe donc sur la Terre, se passe également dans une autre forme pour Nous dans cette frange C de cet Univers – qui encore une fois est fort éloignée tant en distance qu’en forme.

Je suis donc en quelque sorte mandaté dans cette communication pour partager avec Vous non seulement quelques impressions, mais quelques données que Nous avons rassemblées et que je vous communiquerai par l’intermédiaire d’un système un peu particulier, car votre forme d’intelligence et la nôtre n’ont pas du tout les mêmes paramètres de forme ni de déroulement. Il y a donc une conversion importante de ces données et un outil de conversion qui permet de les traiter. C’est ce qui me permet également de réaliser cette communication au travers d’une voix humaine – ce qui d’ailleurs, du fait de la Résonance existant bel et bien entre nous, n’est pas vibratoirement difficile, bien au contraire, c’est une joie que j’apprécie une fois installé dans cette communication. Sachez que c’est pour moi la première fois, et pour vous aussi certainement.

J’ai donc dit que j’allais vous partager un certain nombre de données. Pourquoi cela ? Par amitié et par Résonance tout d’abord; et puis dans un deuxième aspect de ce pourquoi, la grande différence de paradigme dans laquelle nous-mêmes Nous fonctionnons, fait que cet ensemble de données introduit (en principe) pour Vous, des éléments d’observations, d’intégration, et même de contrôle de ce qui se passe chez Vous, qui sont configurés dans une toute autre forme que celle que vos modes de pensée et d’évaluation habituels ne permettent de réaliser.

Cela a donc l’avantage de Vous ouvrir, je pense, des perspectives…Et peut-être même, qui sait, d’aider certains de vos scientifiques à mieux comprendre certains aspects de ce qu’ils observent – par exemple au niveau des lois de la matière et de l’astrophysique, et en quoi ils butent sur certaines mécompréhensions, ou incompréhensions par faute de moyens d’observation adéquats à tout ce qu’ils cherchent à observer et à analyser.

Les systèmes de données donc que je Vous apporte, de par leurs configurations mêmes ayant fait l’objet de cette conversion dont j’ai parlé, sont susceptibles de Vous fournir la vision, l’approche et la compréhension par des angles différents, d’éléments que Vous croyez connaître mais que Vous n’appréhendez peut-être que partiellement. En retour, sachez que Nous sommes nous-mêmes forts heureux de pouvoir bénéficier, toujours de par les lois de la Résonance qui nous lie, des éléments de paradigme qui sont les vôtres et qui, à l’inverse, peuvent Nous permettre d’appréhender autrement, et de façon complémentaire, ce qui se produit aux yeux de nos observateurs et en notre propre expérience.

Nous sommes donc liés tout en étant très différents, et nous évoluons de manière similaire sans véritablement nous connaître. Cela est une loi de la physique des particules et des systèmes, dont nous sommes simplement en cet état un exemple banal.

J’en viens donc à ma transmission annoncée. Je vais donc non pas vous fournir, mais Vous faire entrevoir la possibilité de l’outil permettant de convertir de votre côté les données, émises dans la forme qui est la nôtre. Si vous comprenez bien je ne peux pas Vous donner cet outil car je n’en ai pas, de par ma forme, le pouvoir : je ne peux donc que vous le faire entrevoir, et c’est à Vous qu’il appartient de lui donner forme pour pouvoir l’exploiter. Mais il contient toutes les propositions Vous permettant de le faire aisément. Du moins c’est notre avis.

Voici donc ce que je peux vous faire entrevoir de ce que je viens d’exposer en le désignant comme outil de conversion :

Série d’éléments-sons et souffles puissants

Les éléments que je viens d’apporter sont donc les éléments Vous permettant de mettre en forme cet instrument de conversion des données. Il m’est donc à présent possible – et ne vous préoccupez pas s’il vous plaît d’avoir le temps ou pas de mettre en forme cet outil, cette notion n’appartient pas à notre paradigme-  je peux vous transmettre les données dès à présent. Il n’y a aucun empêchement de temps linéaire, ni de forme, à ce que je le fasse immédiatement quelque soit le temps que Vous mettriez à réaliser votre outil de conversion : cela est sans effets et sans contre-indication.

Séries de données transférées sous formes de sons, puis silence

Je pense que dans le silence qui est maintenant le véhicule non-sonore de ma transmission, Vous recevez quelques sensations vibratoires dans votre corps. Probablement dans votre poitrine et la zone de votre cœur. Probablement dans la zone périphérique à votre tête et associées aux perceptions de vos oreilles. Probablement dans votre épine dorsale… Ne prenez pas ces sensations comme d’éventuelles intrusions : cela n’est pas notre mode de communication. Nous sommes parfaitement respectueux de l’intégrité de vos corps.

Je Vous invite à prendre quelques grandes goulées de respiration car je sais que votre système respiratoire est d’un grand effet pour intégrer, énergétiser et pacifier l’ensemble de vos corps. Nous n’avons pas Nous de système respiratoire, mais Nous avons d’autres formes.

silence

Je Vous transmet à présent, et cela est mon choix : l’image intérieure d’une chouette aux ailes ouvertes. Je ne Vous expliquerai pas le pourquoi, car cela n’a aucun sens pour moi, c’est la forme et l’animal que j’ai choisis car cela convient.

silence

Je m’excuse par avance de la quantité de données qui sont inscrites dans cette communication car je n’ai pas forcément la possibilité de revenir… Je suis moi-même en train de collecter certains éléments pour pouvoir les retransmettre à mes Frères et Sœurs pour notre plus grand bénéfice partagé, à Vous et à Nous.

silence

L’image que j’ai choisie à présent est celle d’un cercle, dont la circonférence tourne à grande vitesse sur elle-même, dans ce que vous appelez le sens des aiguilles d’une montre.

silence

…Pratiquez bien votre respiration mes Très Chers Frères et Sœurs de Terre.  Il me semble constater avec plaisir que : votre respiration justement fait partie de votre mise en forme de l’outil de conversion que je Vous ai donné à apercevoir… J’observe également que la puissance de votre respiration me transmet quelques données que je souhaitais recevoir dans le cadre de ce partage.

…souffles, vent..

Je suis émerveillé : je constate que votre respiration génère de la lumière !  Il semble qu’elle en génère en Vous non-seulement, mais également parmi Vous… Cela est une joyeuse découverte que j’aurai grand plaisir à partager avec mes Frères et Sœurs – et Nous trouverons le moyen de résonner avec Vous, et de par Vous et Nous, dans la Joie de cette respiration qui est la vôtre, et dans la Joie de ce que je Vous ai transmis et qui pour Vous n’a pas de nom mais qui, sachez le, croyez le, admettez le, est fort bénéfique et enrichissant de par notre différence et notre Résonance – ainsi que je Vous l’ai exposé.

La fatigue me gagne et je dois me retirer… Il n’est pas confortable pour moi de rester longtemps dans la forme imposée par cette communication.

Je vous salue.

Nnagala ‘Illa, frange C de cet Univers – Vos Frères et Sœurs Résonnants.

Alleluiah.

 

 via Christine Anne K. le 13 mars 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Seh’elam Anna n°4


– écouter Seh’elam Anna n°4-


Que mes salutations vous parviennent Très Aimés humains de Terre, Très Affectionnée Humanité…ainsi que toutes les Créatures et Peuples dont cette planète accueille la Vie en ses multiples aspects. Vous me connaissez, je suis Seh’elam Anna. (Je n’énumèrerai plus mes titres pour m’adresser à vous, vous les connaissez…)

silence vibrant

Recevez en toute quiétude la configuration vibrante et multiformes que j’installe pour m’adresser à vous et vous faire connaitre ce que j’ai à vous faire connaitre en ce jour.

silence vibrant

Observez la bonne assise de votre corps physique ordinaire. Cela vous donne fermeté, confort et stabilité – non que je cherche à vous déstabiliser par la suite, mais cela est une bonne condition d’écoute et de réception.

Nous avons, lors de ma précédente intervention, disposé la possibilité d’une entrée facile dans une certaine couche vibratoire d’Unité, rappelez vous. Cela est acquis…Aussi je souhaite en ce jour vous amener à rencontrer la possibilité de circuler davantage, et dans des directions dont la notion dépasse ce que vous connaissez. Car vos systèmes de références, -avec ses orientations haut-bas avant-arrière droite- gauche, les points cardinaux etc- a certes toute sa valeur, mais ne comporte pas les quelques directions que nous allons explorer petit à petit – ou plus exactement que vous allez explorer et découvrir lorsque le moment sera venu, au cours de votre propre évolution de capacités.

C’est donc un premier pas aujourd’hui en ce sens que nous allons élaborer, vous avec moi et moi pour vous. Je vais donc commencer par vous donner la capacité d’un alignement (je dis bien alignement!). Cet alignement est autre que ce que vous avez coutume de pratiquer -du moins ce que vous avez coutume en général, et de façon répandue… Il consistera à vous aligner avec certaines Etoiles disons (pour être simple) – et non pas simplement avec la verticale et l’horizontale de votre corps et avec la verticalité d’expansion de votre respiration, comme vous avez le plus souvent coutume de réaliser vos alignements individuels….

silence

Je vous invitais à observer l’assise de votre corps, et c’est effectivement une base pour réaliser cet alignement en toute sérénité, confort et harmonie. Néanmoins, votre corps physique n’est pas le seul sollicité dans cet alignement. L’ensemble de vos différentes enveloppes énergétiques -et la configuration subtile qu’est la Forme de ce que vous appelez votre nouveau corps- sont sollicités de façon harmonique et rigoureuse dans cet alignement.

Le point d’ancrage que nous allons employer pour vous servir de repère sensoriel dans votre corps physique est situé un peu plus bas que la base de votre gorge. Vous pouvez faire une estimation qui serait : entre les deux vertèbres dorsales les plus hautes (je ne me rappelle pas dans quel ordre vous les numérotez, excusez moi)….Cela n’est qu’une estimation théorique car ce point vous appartient à chacun. C’est un point énergétique, et non pas un point déterminé dans l’architecture physiologique de votre corps physique….et il se trouve également -non pas tant à l’arrière avec vos vertèbres- que plus intérieur. C’est juste une petite convention de localisation que je vous fournis. Et donc lorsque vous avalez votre salive, quelque chose va se produire qui va vous servir de déclencheur pour mettre ce point en focalisation dans notre pratique d’alignement. Je précise que ce point nous sert d’ancrage, comme je l’ai dit, mais que de nombreux autres points de vos différents corps sont sollicités. C’est par souci de simplification extrême et d’efficacité que nous nous focalisons sur ce point là dans un premier temps -et d’une manière constante et globale dans cet exercice…

Je vous laisse quelques instants pour être bien en conscience avec ce point, sans effort. Vous devez ressentir quelque chose de plutôt agréable, en y focalisant votre conscience sensorielle : car en réalité ce point vous ouvre des espaces….-et c’est peut être cela qui peut vous le rendre agréable.

silence

Nous allons à présent nous occuper d’une autre partie de cet alignement, qui est ce qui n’est plus dans votre corps du tout : à savoir que le premier point auquel vous serez aligné est votre Soleil, en son Centre. Cependant je vous apporte une précision, c’est que ce Centre ne se trouve pas là ou vous avez coutume de concevoir que le Centre se trouve. Il est décalé d’une façon signifiante -qui d’ailleurs très précisément est de 17. 3 ou .4 degrés, selon les moments- par rapport au centre théorique.

Un autre point important dans cet alignement sera le Centre d’une Etoile -que peut être vous ne connaissez pas : je vous donne un identifiant, car c’est plus précis que l’emploi hasardeux d’un nom (que d’ailleurs je ne trouve pas dans mon répertoire) et qui appartiendrait à votre cartographie du ciel qui est bien limitée . Voici donc cet identifiant : -séquence sonore-

silence

…J’ai laissé ce silence pour que vous puissiez gouter la vibration précise qu’émane cette Etoile. Il s’agit bien évidemment d’un autre Soleil, bien lointain pour vous.

Nous avons également dans cet alignement un autre point, dont vous avez entendu parler à l’occasion du Cercle qui s’est réuni pour définir l’orbite d’un Astre : il s’agit précisémment de cet Astre. L’identifiant que je donne à cet Astre (qui a été identifié d’une autre façon dans la réunion Cercle qui s’est tenue) est donc de ma part ceci :  -séquence chantée-

silence

Cet alignement, sachez-le et apprenez-le, ne constitue pas à proprement parler une ligne droite tel que vous avez coutume de vous représenter un alignement (cette représentation linéaire a certes sa valeur mais elle est théorique). Il est nécessaire que je vous informe que l’alignement que nous pratiquons est de Forme courbe, cette courbe ayant une géométrie très rigoureusement définie, dont je ne vous fournirai pas l’équation ici. Par conséquent, il importe que vous ayez néanmoins l’information suffisante sur cette courbe, pour pouvoir vous intégrer par vous même et en toute intelligence dans cet alignement… (Il est clair que dans la mesure où c’est une courbe, il y a d’autres points. Je n’ai donné là que quatre repères : j’espère que c’est suffisant, mais je le pense. Je ne tiens pas à vous surcharger de repères et d’identifiants, c’est tout à fait superfétatoire et probablement un peu difficile à gérer.)

…En revanche voici de quoi identifier suffisamment la courbe qui est le support de cet alignement : c’est une transmission que je vous fais en silence, car il s’agit d’un ensemble sonore non audible avec vos oreilles…

silence vibrant

Voilà, je pense vous avoir fourni un ensemble de données suffisantes pour que le tracé de cette courbe -son incurvation- soit suffisamment clair pour que cet alignement, dont vous avez quatre points, soit réalisable dans les conditions les plus simples et les plus correctes… Nous allons donc à présent, sur le support d’un son que je vais vous délivrer, réaliser l’alignement : entre ce point de votre corps que j’ai évoqué tout à l’heure, le centre non-théorique de votre Soleil, le centre de cette Etoile dont je vous ai donné l’identifiant, et le centre de cet Astre dont nous avons parlé et dont je vous ai donné également l’identifiant, dans cette courbe dont je vous ai transmis les données en silence, et sur le support du son que voici:

son vibrant, puis silence

Restez bien dans la conscience sensorielle de votre corps physique et maintenez une certaine détente au niveau du point que nous avons inscrit dans notre alignement…

silence

…Vous êtes donc, mes Très Chers, alignés dans un certain Arc de Lumière : Lumière vibrante -et non pas Lumière qui éclaire-, Lumière sonore également….

silence

Imaginez à présent (car vous ne l’avez peut être pas fait) que c’est l’Humanité entière qui s’aligne, et non pas toi, tout seul, individuellement….

silence

Cet Arc étant installé et cet Alignement étant installé, je vais simplement vous faire savoir que c’est comme beaucoup d’autres alignements que vous connaissez : par le souffle, la respiration, qu’il vous appartient de recréer, de réactiver ou de remettre en conscience cet Alignement, tout simplement…

Je vous laisse donc quelques instants pour faire cette petite expérience avec votre respiration consciente. Il vous importe simplement, je le précise, de respirer en conscience de l’existence de cet Alignement – que vous vous représenterez chacun à la manière dont vous savez vous le représenter. Et vous pouvez simplement imaginer que votre respiration parcourt l’ensemble de cet Arc : c’est à dire qu’elle circule entre votre corps physique et tous les points que nous avons désignés, ainsi que tous les autres points qui sont sur cet Arc. Elle va donc jusqu’au bout, jusqu’à la fin. Cet Arc n’est pas un Cercle, il y a donc un aller-retour. Vous respirez donc, peut on dire, avec cet Astre qui est à l’autre bout de la ligne, ainsi qu’avec tous les astres et les étoiles qui sont posés sur cet Arc.

long silence vibrant

Je vais vous proposer un nom pour cet alignement, afin que vous le mémorisiez, de façon organisée disons. Je vous propose de l’appeler : TELOUQ.

silence

Je précise que ce nom n’est pas un identifiant, que par conséquent c’est une proposition. Vous pouvez l’adapter à votre prononciation, à votre plaisir d’employer un nom.

Ceci étant posé, Très Chers, Très Aimés, nous allons pouvoir installer ou explorer un petit peu cet aspect directionnel que j’ai évoqué au début de mon intervention. Vous avez donc là d’ailleurs l’indication d’une nouvelle forme de direction : qui est celle d’un arc… Il y en a d’autres, mais nous allons simplement déployer un petit peu celle-là.

Je vous rappelle que notre objectif est de vous capaciter davantage pour vous déplacer dans différentes couches vibratoires – et en particulier vers les couches vibratoires d’Unité ou les Mondes d’Unité, que vous pouvez avoir besoin ne serait-ce que de visiter…Et ce, afin d’installer en votre propre monde les vibrations d’Unité que vous désirez.

silence

Partant donc de cet Alignement Telouq, vous pouvez intégrer avec votre cerveau, et vos capacités plus étendues, le fait que vous pouvez vous déplacer en arc dans différentes orientations. Le principe de l’arc vous permet de changer de couche vibratoire beaucoup plus aisément qu’un déplacement linéaire sur une ligne droite -ainsi bien évidemment qu’un déplacement un peu anarchique.

Je vais donc vous inviter à présent à employer cette nouvelle capacité, que n’en doutez pas un instant votre cerveau à engrammé dans ses aspects subtils. Nous allons, par cet outil directionnel, faire un petit saut dans une couche vibratoire que j’aimerais vous présenter… Je vous donne simplement un signal, et je vous donne une petite clé sonore qui vous fournit la direction d’arrivée, si vous êtes prêts :

son vibrant

silence

Soyez simplement dans cette couche vibratoire  (car nous sommes tous conscients qu’il est paradoxal de stimuler votre mental avec des commentaires…)

long silence vibrant

…Je vous préviendrai simplement que je vais vous proposer un nouveau saut dans un nouvel arc, depuis ce où vous vous trouvez, dans une nouvelle direction : vous êtes donc préparés à vous rendre dans cette nouvelle direction…

Et je vous donne la clé sonore : 

son vibrant

long silence vibrant

Dans quelques instants je vais vous inviter à un nouveau changement, qui va consister à revenir à notre point de départ… Mais ce sera par un chemin qui est autre que celui de l’aller. Vous allez donc vous remettre en état de faire ce petit saut dans cet arc qui vous ramène à votre point de départ. Et je vous demande de vous focaliser sur ce point de votre corps que nous avons défini comme ancrage en début de séance – je ne vous donne pas d’identifiant sonore.

silence vibrant

Le plus sûr moyen de rentrer chez Soi, n’est ce pas, c’est dans son propre corps…

silence

Déployez quelques instants l’horizontalité et la verticalité de votre respiration pour stabiliser cette expérience…

silence

Je pense que vous êtes en mesure de passer à la suite. Ce ne sera pas très long, je vous rassure.

Dans un premier temps, je vais vous demander de vous recaler sur l’Alignement Telouq. Vous re-parcourez donc les quatre points avec votre respiration et votre Conscience…

silence vibrant

…L’Arc de Lumière vibrante dans lequel vous êtes individuellement et collectivement alignés…

Bien, nous allons donc pratiquer une autre forme directionnelle. Il ne s’agit plus cette fois d’un arc, mais d’un double arc. On pourrait donc dire qu’il s’agit d’une vague ou d’un espèce de « S ». Autrement dit vous employez un premier arc et un second, qui part dans une autre direction peut on dire, pour arriver au point qui est votre but… Nous sommes toujours, je vous le rappelle, en train d’explorer et de définir vos capacités d’aller vous rendre dans des couches vibratoires d’Unité, principalement. Il est clair que vous pouvez vous rendre dans toutes sortes de couches vibratoires, je le précise et je le rappelle au passage, mais notre objectif est plus prioritairement de vous donner les moyens de rencontrer des Mondes d’Unité avant toute autre chose. Je reprends donc : nous allons cette fois vous proposer d’employer ce double arc pour vous rendre en cette nouvelle couche -que je me réjouis de vous faire connaitre-.

Partant du fait que tout à l’heure vous avez fait un premier arc pour vous poser un certain temps, puis que par un deuxième arc vous êtes allés ailleurs, vous avez acquis cette expérience d’enchainer deux mouvements en arcs successifs. Cette fois il n’y a pas de pause, il y a un mouvement de deux arcs qui vous amène d’un seul jet -pourrait on dire- à votre destination. Néanmoins, c’est une destination que vous ne pouvez atteindre autrement. Autrement dit, vous ne pouvez l’atteindre ni par une ligne droite, ni par un seul arc, et probablement pas par un déplacement anarchique (ou sinon par le plus grand des hasards, et vous ne savez pas y retourner).

Préparez vous donc à ce mouvement que vous êtes -je n’en doute pas un instant, et vous non plus- capables de réaliser : vous devez donc vous programmer pour un arc, suivi d’un deuxième arc. Et je vous donne bien évidemment la petite séquence sonore qui vous indique la localisation du but. Je pense que vous êtes prêts.

Voici le but :  -langage stellaire et son-

silence vibrant

Je précise simplement que cela peut vous prendre plusieurs secondes (voire même quelques dizaines de secondes éventuellement) pour arriver au but. Ne soyez donc pas dans une impatience.

long silence vibrant

Je me réjouis de pouvoir vous faire observer, même si votre mental est probablement complètement en veilleuse, que vous êtes dans un état d’Unité : où le temps n’existe certainement plus, ni non plus la plupart de ces notions qui vous entourent et auxquelles vous croyez être attachés….

silence vibrant

…Sachant que je suis tenue de m’inscrire dans un certain temps terrestre d’intervention, je me dois de continuer ce que j’ai à vous transmettre…

Par conséquent, et je vous en présente mes excuses, je vais vous inviter (si ce n’est déjà fait du simple fait que je vous ai parlé) à reprendre le chemin de votre point de départ – pour le moment. Vous avez donc votre corps physique comme but.

silence

…Nous avons donc exploré deux sortes de possibilités directionnelles. Je considère que c’est suffisant pour aujourd’hui et je pense que vous devez partager mon sentiment.

Je vous invite à ne jamais oublier que cet Alignement Telouq vous est d’une grande nécessité. Et vous aurez l’occasion ultérieurement de découvrir bien d’autres aspects de sa nécessité – car nous l’avons simplement employé là comme disons repère dans l’espace, presque, pour ainsi dire, mais il vous apporte également beaucoup d’autres aspects…

Vous avez donc à présent, mes Très Chers, acquis la notion de ces capacités beaucoup plus multidirectionnelles, et de ces cheminements dont vous avez simplement exploré, disons la base. Sachez que nous avons visité des couches vibratoires qui sont relativement très proches de ce que vous connaissez… La dernière néanmoins, que nous avons visité, n’est pas tout à fait aussi proche mais elle est très accessible, et cela est bien… Nous ne vous demandons pas de faire un sport de compétition consistant à aller visiter des couches vibratoires inaccessibles pour vous prouver que vous savez le faire – c’est absolument sans intérêt, sauf pour votre égo.

Je vous rappelle à toutes fins utiles, mes Très Aimés, que c’est principalement: -d’une part dans votre sommeil et d’autre part dans vos états les plus méditatifs, intériorisés, et déconnectés de votre réalité ambiante- que vous pratiquez ce genre de déplacement. Et cela, dirai-je, hors de toute volonté de performance ou de désir de l’égo. Il s’agit simplement de ce qui vous déploie dans vos véritables capacités d’Etres, et d’Humanité en cours de développement…

Je n’ai pas grand chose à ajouter en ce jour. Simplement je vous invite, avant que je me retire, à refaire cet Alignement Telouq : sur lequel nous allons rajouter un cinquième point, qui est virtuel et qui se déplace. (Ne cherchez surtout pas mentalement à comprendre comment et pourquoi.) La simple information, et donc l’intention d’intégrer l’existence de ce cinquième point virtuel et non fixe, vous suffit pour ajouter une donnée absolument essentielle dans cet Alignement. Je ne vous donne pas non plus d’identifiant pour ce point, car comme il se déplace c’est d’une complexité que je vous épargnerai dans l’instant, sachant que vous avez accès vous même -encore une fois dans vos états de sommeil ou de méditations- à ces bases de données et à ces identifiants, en dehors de toute connexion mentale.

Donnons nous donc quelques instants pour revisiter cet Alignement avec ces cinq points. Je ne vous redonne pas le descriptif des points, vous le connaissez.

silence vibrant

Je vous rappelle simplement que votre respiration est sollicitée dans cette pratique.

silence vibrant

Et n’oubliez pas que le point de retour est dans votre corps physique.

Avant de conclure, je vous encouragerai à consommer un petit peu de miel après cette exploration, et à boire un ou deux verres d’eau, à votre convenance. Et j’ajouterai que si, par hasard, le point de votre corps physique que nous avons sollicité vous parait un petit peu…j’hésite à dire « douloureux » : je n’aime pas ce genre d’expression…disons sensible…ou tendu plus exactement : apprivoisez le avec la Lumière de votre respiration et offrez lui quelques caresses avec vos mains, par exemple. Et acceptez de vous dire que lorsqu’on fait un nouvel exercice, on peut avoir quelques courbatures si on a pas bien géré son effort, ce qui est possible.

Vous allez donc vous familiariser en toute fluidité -et je n’en doute pas un instant, et vous non plus- avec cette pratique qui va devenir aussi naturelle pour vous que tout ce que vous faites depuis toujours, sans même y penser.

Je vais donc me retirer. Je me réjouis et je vous adresse non seulement mes salutations, mais tous mes respects. Je suis Seh’elam Anna et je vous dis à bientôt. Je cloture cette intervention.

Alléluiah

via Christine Anne K. le 29/01/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Oreon-Esh’ta – Elohim – n°2

 

 

 

Salut à vous, Amis Frères et Soeurs, Bien-Aimés de Terre !

Vous me connaissez : je suis Oreon-Esh’ta, j’appartiens au Peuple Elohim.

Je me réjouis d’être à nouveau quelques instants en mesure d’échanger avec vous par cette voix qui nous est bien utile. L’autre fois, je me souviens, je vous ai parlé de Fête… Fête, fête, fêtes, fêtes, fêtes innombrables et joyeuses, car je vous sentais et je vous observais un peu sombres, un peu tournés vers les catastrophes…

Aujourd’hui, j’observe que mon sujet devrait vous plaire. Je ne sais pas pourquoi, je ne connais pas en détails tous vos sentiments, mais je tiens à vous faire partager aujourd’hui ce que j’intitulerai peut-être pour commencer : Retour, Retour à Soi, Retour en Soi, Retour de soi vers Soi, Retour de ce qui fut vers ce qui est, et Retour de ce qui aurait été vers ce qui est.

Le Retour est une forme. Certains Retours épousent la forme d’un cycle. Ce Retour-là, celui dont je vous parle, peut s’apparenter pour certains à ce qui a la forme d’un cycle. Mais pour d’autres il s’agirait simplement, soit d’un arrêt qui tourne un peu sur lui-même, soit de ce que vous appelez un demi-tour lorsque vous êtes en voiture; mais qui va également vers un stationnement et une introspection. Vous me direz que c’est tout l’opposé peut-être de mon sujet précédent, car la notion de Fête impliquait une ouverture sur l’extérieur, de la compagnie, des divertissements… Mais je vous rappelle que cela n’était qu’illusion…

Ainsi donc ce Retour est bien une sorte de Fête à sa manière, car en vérité un véritable Retour sur Soi est bien l’entrée dans une Fête intérieure. Quelle importance, me direz-vous, y a-t-il aujourd’hui à parler ainsi et à s’occuper d’un Retour sur Soi, alors que peut-être beaucoup d’entre vous seraient occupés à se demander ce qu’ils vont faire, soit pour les vacances, soit pour leur vie ? Car vous êtes dans une période où les changements se profilent, s’annoncent, se nécessitent, se subissent parfois, ou se décident. Et lorsque vous êtes dans des perspectives de changement, vous êtes peut-être plutôt tournés vers l’extérieur, vers d’autres lieux, d’autres personnes, d’autres activités, et non pas vers votre intérieur.

Or justement, cette pratique du Retour sur Soi n’est bien évidemment pas un retour vers l’extérieur, comme son nom l’indique, mais vous permettra justement de mener vos activités et vos choix vers l’extérieur avec la plus grande fluidité; car c’est à partir du Retour sur Soi et du Retour vers Soi – et du Retour de soi vers Soi et de soi en Soi – que la clarté absolue des choix et des vérités personnelles se dessine. Je vais donc vous donner quelques notions du jeu qui peut se pratiquer pour explorer les modes nombreux de ce Retour vers Soi, et de façon créative comme vous dites, voire ludique, voire festive.

Je sais que pour la plupart d’entre vous, parler de Retour sur Soi implique bien évidemment silence, introspection, concentration, détachement des bruits extérieurs et abandon à la vague des mouvements internes de l’Être, du Soi, et de ce qui peut se produire en vous, que cela vous appartienne,  ou que cela soit partagé avec d’autres. Mais voilà que je vous invite à rencontrer une autre manière de mettre en mouvement et d’inciter ce processus, temporaire, là, de Retour sur Soi. Je dis bien temporaire, car mon propos n’est pas bien évidemment là de vous enseigner la méditation, mais de vous faire redécouvrir une dynamique, ce qui est autre chose aujourd’hui. Pourquoi cette dynamique ? Pour, comme je vous l’ai dit, vous permettre de pouvoir repartir vers l’extérieur et les choix, les décisions et les changements, avec toute la clarté, la fermeté et la simplicité que vous auront procurées ces instants de Retour, qui donc par là-même sont dynamiques.

Il s’agit donc de vous retourner. Vous avez un corps, mes chers Amis : nous allons donc faire jouer cette splendide création qui actuellement vous sert encore. Je vous rappelle d’ailleurs que vos corps ont été considérablement modifiés toutes ces dernières semaines et tous ces derniers mois, que donc au-delà des fonctions que vous connaissez bien et que vous avez explorées depuis votre enfance (pour ceux d’entre vous qui sont des adultes ou même de vieux adultes), il y a certaines fonctions que peut-être vous n’avez pas eu l’occasion d’explorer et qui comptent parmi ces nouveaux attributs de ces nouveaux modèles de corps qu’actuellement vous habitez, parfois sans en être véritablement conscients.

 

Vous allez donc j’espère prendre goût à un petit jeu de Retour sur Soi. Vous avez deux mains, n’est-ce pas ? Vous allez donc accoler vos deux mains dos à dos devant vous. Cela signifie que les paumes de vos mains sont tournées vers l’extérieur, et que donc probablement vos pouces sont dirigés vers le devant, et que vos auriculaires seront plus près de votre coeur… Que faisons-nous maintenant ? C’est un cours de gymnastique, n’est-ce-pas ? Amusons-nous un petit peu ! (je sais que je ne suis pas drôle, mais j’essaye)… Donc vos deux mains ainsi placées, vous allez les retourner sans décoller ce qui fait contact. Vous allez donc vous retrouver à un certain moment avec les doigts dirigés vers le bas, tout simplement, et vous allez continuer le mouvement. Ce mouvement consistant à tenter d’apporter vos doigts vers le haut, ce mouvement va vous amener à lever les bras très certainement. Vous allez retrouver au-dessus de votre tête vos deux mains, dont les dessus sont toujours joints, et dont les paumes seront à nouveau tournées vers l’extérieur et les pouces dirigés vers l’avant, mais cette fois – miracle – elles sont les doigts en haut alors qu’avant elles étaient les doigts en bas. (voir série de photos ci-dessous. NdR)

Où est le Retour dans tout ça, me direz-vous ? Eh bien il s’est produit. Je vous invite donc, mes Très Chers, peut-être à répéter ce mouvement dans un certain silence pour observer ce qui peut se produire en vous…

silence

…Si vous ne sentez rien, c’est juste que, soit vous avez besoin de vous exercer, soit ce Retour n’est pas nécessaire dans l’instant où vous vous trouvez à l’instant où je vous parle… Cela est donc un premier geste qui peut vous servir, et j’espère que vous en ferez un certain usage. Son objectif, en tant que Retour sur Soi dynamique, peut vous permettre de vous recentrer (pour employer un mot que vous connaissez bien), afin de mieux vous « dispatcher » dans vos regards vers l’extérieur et vos choix. Ce geste, en effet, met en jeu une petite programmation qui existe dans un certain nombre de vos nouveaux corps, et qui peut être installée dans ceux qui ne l’ont pas déjà. Et cette petite programmation a justement pour but de favoriser le recentrage et la clarté, entre autres choses.

Je vous invite peut-être à répéter encore pour vous-même ce geste avant que je vous invite à découvrir quelque chose d’autre… Je vous rappelle qu’il s’agit d’un geste extrêmement simple. Vous n’avez pas à faire des choses compliquées avec vos mains, pas du tout…

Je vais vous donner une précision quant à la position de vos mains au-dessus de votre tête : elles ne doivent pas toucher votre tête et ne doivent pas non plus être très éloignées en l’air. Vos coudes sont donc un peu pliés, et cela doit rester confortable. Ce geste est simplement une amorce : vous n’avez pas besoin de le maintenir très longtemps…

 

Je vais à présent, mes Très Chers, vous révéler un deuxième outil de Retour sur Soi. Celui-ci se passe avec votre respiration. Comme je vais le faire faire à mon canal, elle ne va pas pouvoir l’expliquer en même temps qu’elle va avoir à le faire puisque sa respiration et sa voix sont intimement co-dépendantes. Je vous demande un moment de patience…

le canal pratique cette respiration

La première étape consiste donc à inspirer (bouche fermée NdR) en resserrant certains muscles de votre gorge pour rendre le passage étroit. Vous devez donc sentir l’inspir comme un petit couloir bruyant dans le fond de votre gorge… Vous allez ensuite ne pas expirer tout de suite mais retenir l’air que vous avez inspiré en serrant le ventre. Vous relâcherez ensuite cet air en expirant, mais en plusieurs petits coups. Il est un exercice de yoga je sais, qui s’appelle je crois – je ne sais plus… – kapalabati (pardonnez-moi si je me trompe, je vous invite à vérifier), dans lequel la respiration se fait par petits à-coups et fait un certain bruit. Ce n’est pas la même chose, mais il y a une analogie dans le déclenchement des petits à-coups. Je vais donc vous suggérer d’expirer en quatre petits coups voire un peu plus si vous en êtes capables.

Lorsque vous pratiquez cet exercice respiratoire un certain nombre de fois – et le nombre de fois dépend de votre entraînement et de vous-même – vous allez observer, si vous concentrez votre attention entre vos deux yeux, qu’un Retour sur Soi intéressant se produit. Lorsque vous l’observez, vous pouvez alors arrêter cet exercice, tout en maintenant votre concentration sur une respiration très calme et sur ce point entre les deux yeux, jusqu’à temps que vous ayez besoin de retourner vers l’extérieur. Vous verrez qu’alors votre conscience du monde extérieur aura profité de ce Retour, sera plus claire et plus dynamique.

 

Vous trouvez peut-être ces exercices un peu dérisoires… Je vous informe qu’ils mettent en jeu des programmes (comme je vous l’ai dit au sujet des mains, je le répète) qui ont tout leur intérêt. Pourquoi en effet est-ce que je viens vous parler de ces nécessités de retourner sur vous pour clarifier vos choix ? Parce que je sais que vous allez en avoir besoin. Beaucoup d’entre vous peuvent se trouver, disons, confrontés  -soit par des nécessités intérieures, soit par des nécessités extérieures- à faire le bon choix, et dans ces cas-là, l’emballement stérile de votre mental vous affaiblit énormément et vous met dans la confusion. La possibilité, par conséquent, de pratiquer un Retour sur Soi dynamique est d’une grande utilité et d’un grand bénéfice pour éviter ces moments de confusion ou d’emballement stérile, qui perturbent considérablement la clarté de certaines décisions que vous pouvez avoir à faire, à prendre, à mettre en actes, et à imposer.

 

Je vais enfin vous délivrer un geste, que vous allez peut-être trouver un peu plus amusant, et qui en apparence va vous sembler plus facile, mais je dis bien en apparence… Il s’agira d’attraper avec vos deux mains – pouces et index – le sommet de vos oreilles (je vous rassure : c’est l’oreille du même côté que la main..). Vous tirez légèrement ainsi sur vos oreilles (vers le haut), vos coudes sont déployés et, ce faisant, vous allez émettre un son. Paradoxalement, ce son est libre. Je ne vous impose pas une certaine forme de son. Mais, si la forme du son est libre, son rythme est important. Ce son doit donc, ainsi que l’oiseau qui vient de s’exprimer, être modulé sur un rythme très rapide. Je vous donne un exemple : (première séquence sonore rythmée), ou bien : (seconde séquence sonore rythmée)

Croyez-moi, ce petit geste est très utile. Et il sera d’autant plus performant si vous l’accompagnez ensuite d’une pression de votre index sur un point de votre gorge que je suis en train de chercher à nommer, qui se trouve, disons, sous le menton (à l’angle de jonction de la zone sous-mentonnière et du cou, voir photo). Vous appuyez un petit peu sur votre gorge, et là va se compléter l’opération, après le son…

Il y a là également un programme, qui est un peu différent, qui a été conçu pour aider les prises de décisions dans des situations de stress, afin que ces prises de décision soient reliées à la Vérité de la Lumière intérieure qui est la vôtre.

…Nous sommes bien loin, me direz-vous, de la Fête dont j’ai parlé la dernière fois… Eh oui, nous avons parlé d’autre chose. Je souhaite à présent que cette intervention extrêmement technique, que Dieu-merci le chant d’un oiseau rend un peu plus musicale (et je remercie cet oiseau) que donc après cette intervention extrêmement technique, vous ayez la possibilité de profiter de ce qu’elle vous propose.

Je vous invite, pour mieux engrammer ce que j’ai tenté de vous démontrer très rapidement, à visualiser à présent la spirale de la coquille d’un escargot ou d’un coquillage en forme d’escargot. Choisissez plutôt l’un de ces coquillages blancs que vous trouvez vides sur les plages de sable. Visualisez donc la spirale et cette coquille, et qu’elles vous apportent la clé des secrets qui sont contenus dans les choses très simples et en apparence anodines que j’ai eu la joie de vous indiquer.

Je vous laisse contempler avec soin : la beauté, la perfection et le mystère de cette spirale et de cette coquille blanche, ou grise, qui vous indique par sa forme le merveilleux chemin d’un Retour sur Soi, bien plus beau qu’un demi-tour en voiture tel que celui dont je vous ai parlé en débutant cette intervention, rébarbative mais fort nécessaire.

Je vous salue et je vous invite à présent à toutes les Fêtes que vous pourrez rencontrer, grâce à vos libres choix et vos libres décisions, profitant de ces merveilleux petits exercices que je vous ai transmis. Alleluiah

Je vous quitte. Je suis Oreon-Esh’ta et je vous salue.

 

 

 

via Christine Anne K. le 01/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Photos jointes : pratiques de Retour sur Soi.

 

Pratique n°1   -geste/mouvement-               Son effet : recentrage, stabilisation, calme, joie.

1      2      3

 Dans ce mouvement complet (1 à 5) la rotation des mains jointes jusqu’au dessus de la tête réalise exactement une spirale de type Nombre d’Or… Les doigts restent souples, le mouvement est assez lent.

4      5  

 

 

Pratique n°2 – respiratoire-    Son effet : recentre et clarifie le mental en cas de confusion/agitation/envahissement

 

 

Pratique n°3 gestes et son-       – Son effet : permet de s’extraire d’un stress important (en groupe particulièrement)

Point final à toucher après le son :