Questions/Réponses – n°26

 

 

-ces questions font suite à l’intervention n°4 de Keznoar Nd Hey Az’k –

 

Nous avons, mandaté par Keznoar Nd, un intervenant qui est prêt à répondre à quelques questions éventuelles concernant ces transmissions, entre autres, et éventuellement d’autres aspects, si leur pertinence s’inscrit dans le cadre de cette intervention. Le nom de cet intervenant est Toulan Euz de Shilla’h Outt – c’est un être d’une galaxie éloignée qui appartient au système intergalactique auquel il a été fait référence, et qui est accoutumé à la fréquentation de notre planète Terre.

Je vous écoute.

 

J’ai constaté qu’il y a une différence entre un son entendu dans l’oreille et une vibration perçue. Puis-je avoir quelques explications, puisque le son est vibration et que ce sont en effet deux perceptions très différentes : peuvent-elles aussi s’unifier ?

Chère Soeur de la Terre, votre corps physique a ses perceptions auxquelles s’ajoutent les perceptions de vos corps plus subtils : cela déjà implique une certaine complexité d’analyse. Nous dirons que les vibrations sont perçues par l’ensemble de vos corps, qui répercutent l’information soit à votre corps physique directement, soit à une sorte d’étage intermédiaire qui les répercute en certains points seulement de votre corps physique… Cela dépend des individus, n’est-ce-pas.

La perception des sons par vos oreilles s’inscrit bien davantage dans votre corps physique en premier lieu. Cependant, elle affecte également un certain niveau de ce que vous appelez vos corps subtils. (Je ne vais pas là me référer à votre typologie culturelle des corps subtils telle que vous l’avez employée -et tout spécialement au cours du siècle dernier- car c’est une convention qui vous a été utile mais qui n’est pas véritablement opérante dans la configuration qu’actuellement nous observons, et également de notre point de vue. Par conséquent je m’excuse de ne pas désirer employer le nom des corps subtils que vous avez coutume d’employer, cela n’est pas très pertinent pour ma propre rigueur scientifique et je ne tiens pas à entretenir davantage des illusions à ce sujet.)

J’ajouterai, pour tenter de répondre encore un peu plus à ta question, que donc la perception des sons peut constituer une sorte de pont entre ce niveau subtil -que je viens d’évoquer sans savoir le nommer correctement pour vous- et certains récepteurs de votre corps physique; et que cela est fort intéressant car justement vous avez aujourd’hui la capacité de développer cette écoute intérieure de sons que vous n’entendez pas, tel que cela vous a été enseigné (je crois il y a quelques jours, ou peut-être même hier, je ne sais plus). Voilà, j’arrêterai ma réponse à cet essentiel.

 

…J’ai l’impression que le son « remplit » plus que la vibration ? Est-ce justement une perception du corps physique ou des corps subtils ?

Chère Soeur de la Terre, cette question est fort intéressante et je découvre là une information sur vos perceptions. Je ne peux t’offrir de réponse générale et scientifique. Il se peut que ce soit une impression personnelle liée à ce que tu fais interagir entre ton corps, ton mental et ce qu’il peut rester de tes émotions; il se peut aussi que cela soit une réalité. Mais en tout état de cause, la formule « remplir » me parait très subjective, même si pour toi – je n’en doute pas – elle a toute sa réalité. Je ne peux donc généraliser et je m’en excuse. Je mettrai ce point en observation.

 

Dans toutes ces transmissions de Keznoar, et concernant particulièrement ces séries de mots : puis-je avoir un commentaire pour comprendre un peu mieux la différentiation entre les séquences sonores, les transmissions de formes, et puis cette transmission un peu étrange de mots dont certains semblent venir de notre langue et d’autres de langues inconnues ?…

Chère Soeur de la Terre, je te remercie de cette question, qui effectivement peut apporter un élément supplémentaire de clarification et d’illumination à ce qui s’est déroulé. Je crois que Keznoar vous a indiqué que ces mots sont des paquets de données condensées, et je ne le contredirai pas, bien évidemment. Il ne s’agit pas du tout des mêmes sortes, des mêmes formes, et des mêmes niveaux de données que celles qui sont transmises par les séquences sonores. Par ailleurs, elles sont effectivement -comme vous dites dans votre langage des ordinateurs- compactées; et la mise en forme au moyen de ces mots,  ou de ces espèces de mots, a semblé fort commode et fort efficace à ceux qui ont opéré ces compactages. Cela donne des paquets de données faciles à transmettre par la voie sonore, ainsi que par la voie mentale et visuelle, ce qui est un grand avantage – car ces mots, nous le savons, sont autant entendus que lus, et l’impact visuel des lettres qui les constituent a toute sa valeur en tant que (comme vous appelez cela) ondes de formes. Voilà la raison de ces mots.

 

Ces outils subtils transmis par Keznoar sont-ils immédiatement opérants, dès leur transmission, et j’ai envie de demander sur quels plans, puisque la conscience mentale peut ne pas en être informée ? Sont-ils aussi opérants chez ceux qui n’ont aucune perception vibratoire, pendant et après, de ces outils transmis ?

Chère Amie et Soeur de la Terre, l’ensemble de ces transmissions est totalement opérant quelles que soient les conditions de transmission. Je ne suis pas autorisé à expliquer en détail les différents circuits collectifs par lesquels cela est opérant; mais cela n’est pas opérant simplement au niveau personnel et, bien évidemment, ce n’est pas fait pour que votre mental y comprenne grand chose et s’en empare (sans pouvoir en faire quoi que ce soit d’ailleurs). La question de savoir si le niveau des perceptions vibratoires intervient n’est pas pertinente au regard de ce que sont ces transmissions. Cela est donc peut-être, j’espère, un élément rassurant dans ma réponse – si tant est qu’il y ait nécessité d’être rassurant, ce qui n’est pas ma place. J’espère avoir donné les éléments suffisants dans cette réponse.

 

Au cours des transmissions de formes qui se font donc dans le silence et la vibration, est-ce qu’il est attendu qu’il y ait visualisation par les personnes qui reçoivent ces vibrations de formes? En ce cas, est-ce que ces visualisations sont importantes et prévues dans une certaine forme par ceux qui ont préparé ces transmissions ? Ou ces visualisations sont-elles libres ? Ou est-ce qu’aucune visualisation n’est attendue ?

Bien aimés Frères et Soeurs de la Terre, votre capacité à visualiser, nous la connaissons et nous savons qu’elle est très variable, néanmoins, d’un individu à l’autre. Il n’y a donc pas nécessité dans la réception de ces transmissions d’une performance précise en visualisation – qui signifierait qu’automatiquement, pour avoir reçu la transmission, il aurait fallu réussir l’examen de visualiser parfaitement une forme dans toute sa complexité et son exactitude… Bien évidemment que non, puisque cette transmission est vibratoire (ou alors nous vous offririons des petits dessins, ou des grands…)

Par conséquent cette question est fort intéressante, car il importe en effet de clarifier cette interrogation qui peut susciter un peu de confusion mentale. Il y a certes dans ces transmissions de formes le matériau qui peut susciter, chez chacun, des éléments de visualisation; mais encore une fois il n’y aura pas échec ou réussite d’une visualisation pour avoir intégré la forme : celle-ci de toute façon est transmise et intégrée dans son aspect vibratoire. Et il ne s’agit pas d’avoir reçu ces formes, ni pour pouvoir les dessiner, ni pour pouvoir mentalement en faire usage d’une façon analytique ou quoi que ce soit… Donc soyez en paix : visualisez ou ne visualisez pas, tout est bien.

…Votre cerveau possède plusieurs niveaux de capacité de visualisations, et nous cherchons globalement pendant ces transmissions à toucher les niveaux les moins imagés dans vos capacités de visualisation. Et ceux qui effectivement ont des éléments de visualisation reconnaîtront sans doute que ces éléments -paradoxalement- sont sans couleurs ni formes et sont indescriptibles, et relèvent tout autant d’une perception vibratoire avec ses aspects kinesthésiques, que réellement d’une image telle que, par ailleurs,  vous pouvez en d’autres circonstances en élaborer intérieurement de par vos capacités cérébrales. Il ne s’agit pas à vrai dire des mêmes zones du cerveau. Je pense avoir donné une réponse suffisante.

 

Peut-on avoir un peu plus d’explications sur les cercles, ont-ils une fonction symbolique par exemple, sont-ils présents dans notre corps?

Chère Soeur de la Terre, je crois que Keznoar a bien déjà expliqué que ces cercles correspondaient à l’activation d’un programme, et que vous pouviez répéter l’exercice. Je peux vous dire que l’emploi de cette forme suggérée par visualisation -par véritable visualisation, contrairement à ce qui vient d’être dit- n’est pas exactement un symbole, mais une commodité… Il n’y a pas réellement de cercles dans votre corps correspondant à ce que cette visualisation met en jeu, c’est bien plus complexe que cela : car bien évidemment, la mise en rotation de ces cercles correspond réellement à quelque chose qui s’inscrit, non pas dans votre corps physique mais dans certaines couches subtiles, et en particulier dans un programme qui appartient à ce que vous appelez vos nouveaux corps. Par conséquent, je ne vois pas quelle explication davantage apporter à cela…

Il vous est beaucoup plus suggéré d’accepter simplement la bonne nouvelle que c’est un programme que vous pouvez activer, et je pense que c’est déjà largement intéressant en soi. Sachez d’ailleurs que ce programme n’est pas non-activé si vous ne répétez pas l’exercice : vous êtes libres de le répéter ou de considérer que cela a suffi. Et comme (je reprends une des questions précédentes) cette activation de programmes, certes, se fait lorsque vous entendez ou lisez cette transmission, elle se fait également par bio-résonance et touche un nombre d’individus bien plus vaste que ceux qui ont accès directement à la source d’information première que constitue cette transmission.

 

 

 

via Christine Anne K. le 4/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Orionis – n°17 (+ invité)

 

 

 

Bien aimés Fils et Filles de l’Un, bien aimés Enfants de la Terre et de votre système solaire, je suis Orionis, Grand Architecte et Concepteur. Vous me connaissez, je reviens vers vous.

Je vous invite et je vous demande d’entendre le murmure de la Symphonie dans laquelle vous entrez de mieux en mieux…

Vous regardez sans nul doute votre ciel étoilé, avec peut-être différentes attentes, différents rêves, différentes pensées et différentes connaissances. Mais est-ce que vous l’écoutez ? Vous êtes à présent capables, dirais-je, d’entendre distinctement le chant unique de chaque astre visible dans votre ciel nocturne. Et je ne parle pas des vaisseaux que vous attendez de voir : je parle de ce qui est immuablement installé. Même si vous ne voyez pas tout (et loin de là !) chaque étoile, chaque objet céleste a son chant, a sa musique, a sa mélodie, et cela ne peut que vous indiquer la grandeur, non pas des cieux, mais de cette Symphonie multi-univers dans laquelle vous avez votre place.

Vous n’êtes pas un petit vermisseau écrasé par tant de grandeur et de splendeur. Vous êtes vous aussi là avec votre chant. Il y a le chant de la Terre, certes ; il y a le chant de chacun d’entre vous ; il y a également le chant de l’Humanité, qui se joint au chant de la Terre. Il y a également le chant des océans, des animaux, des forêts, des montagnes. Tout cela, vous pouvez l’entendre. Vous qui donc, pour beaucoup ou du moins pour certains, attendez de voir dans les cieux des choses que vous n’y voyez pas jusqu’à maintenant, intéressez-vous à les entendre – il ne s’agit pas de bruits de moteurs, évidemment!..

C’est cette forme d’audition subtile qui est un des meilleurs atouts et un des meilleurs guides pour vous aider, je dirais, à discerner ce qui doit être entendu, ce qui doit être compris, ainsi que ce qui peut être vu… Mais voir n’est pas ce qu’il y a de plus pertinent pour déceler la bonne vibration et le bon chant de ce à quoi vous avez affaire : sachez que des images illusoires peuvent se présenter à vous et vous perturber. C’est donc l’écoute du chant qui peut vous permettre de savoir, beaucoup mieux que ce que vous voyez, car le fait de voir entraîne votre mental dans des circuits bien établis où le véritable discernement du coeur a du mal à trouver son chemin parfois.

Je vous parle ici avant toute chose de ce que voient vos yeux ordinaires. Je vous parle également de ce que vous appelez la vision, le troisième oeil : cela est fort intéressant -ou du moins le fut- mais ne vous aide pas à discerner la véritable qualité de ce qui est vu, non plus, de cette façon-là. Il vous a été enseigné d’ailleurs par d’autres intervenants, et assez souvent récemment, que cela est un outil d’illusion auquel vous ne devez absolument pas vous attacher – du moins pas pour vous mener vers la Vérité.

Vous avez également encore d’autres facultés de vision, car en réalité il y a un certain nombre de niveaux dont certains peuvent bénéficier -même s’ils ne les analysent pas strictement dans toutes leurs différences, et souvent les confondent. Il y a donc également une certaine forme de vision qui ne voit pas, mais qui sait : celle-là également peut vous aider, mais ne se substitue pas intégralement au fait d’entendre.

Il importe donc absolument que cette écoute subtile – dont vous êtes capables, je le réaffirme – soit entraînée, soit pratiquée. Certains diront qu’il s’agit d’intuition : cela n’est pas faux, et cela n’est pas tout à fait exact. L’intuition fait appel en partie à cette faculté d’écoute subtile, mais fait appel également à d’autres facultés, en particulier à des capacités de résonance du plexus solaire, ainsi qu’à d’autres, qui sont tout à fait respectables et fort utiles et souvent très raffinées, mais qui là non plus ne se substituent pas dans leurs qualités à celles de l’écoute dont je vous parle.

Sachez que vous pouvez pratiquer cette écoute également vis-à-vis des images électroniques, des images télévisuelles, photographiques, vidéos, des images que vous voyez sur votre internet et sur d’autres réseaux, des images projetées… Il existe des images projetées de façon holographique dans vos cieux, et il importe justement que votre qualité d’écoute vous permette de ne pas vous laissez leurrer lorsqu’il s’agit de leurres, car il y en a.

Je répète encore une fois que vous avez aujourd’hui – et, je le sais : cela est constaté, cela fait partie de votre évolution, cela fait partie des nouveaux programmes de vos corps – cette faculté, donc, d’entendre. Apprenez à en user. Il vous sera donné quelques exercices d’entraînement à ce propos. Ce n’est pas moi qui vais vous les donner : j’ai un invité, qui vous les donnera à la suite de mon intervention.

Je vous invite donc à être extrêmement up to date avec vos capacités (j’ai pris un mot anglais car c’est le meilleur qui convienne). Il s’agit d’être absolument à jour avec le meilleur de vos mises à jour. Cela est important. Cela est maintenant. Cela est indispensable. Cela fait partie des Beautés de votre Être. Cela fait partie des belles facultés qui vous relient à l’ensemble des Êtres et des intelligences de cet Univers auquel vous aspirez tant à retourner librement, en pleine possession de vos corps de Lumière, de vos corps d’êtreté, de vos facultés d’être pleines et entières.

Je vous invite encore une fois à écouter quelques instants le murmure dont je vous ai parlé : murmure de votre Univers, murmure des innombrables êtres, objets célestes, strates, formes et musiques qui peuplent, habitent et font vibrer cet Univers dans lequel votre système solaire a sa place, comme vous le savez.

Ecoutons…

silence

…Le passage d’un engin à moteur est un excellent exercice car il ne doit pas occulter ce qui est, dans votre écoute. Et même s’il distrait votre mental, cela n’est pas une raison pour ne pas entendre.

silence

Sachez également que vous pouvez pratiquer cette écoute en bouchant vos oreilles. C’est un exercice que pourrait vous donner mon invité, mais que je vous donne dès maintenant. Je ne vous invite pas à le faire pour l’instant, mais je vous le dis – cela pour écarter quelques confusions concernant la place de votre audition et de vos oreilles dans ce dont je vous ai parlé. Mais il s’agit bien néanmoins d’un phénomène qui se passe au moyen de cet outil complexe que vous appelez l’oreille et de ses ramifications, entre autres.

Je vais vous saluer, pour laisser place à mon invité. Je me réjouis de votre présence, de votre évolution, de ce qui se passe dans votre Lumière.

Je vous dis à bientôt. Je suis Orionis, et vous me connaissez.

– L’invité d’Orionis, dénommé « le Chevalier des Sons », publié à la suite mais séparément, complète cette intervention par un entrainement pratique-

 

via Christine Anne K. le 3/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Aleanndor Ss-N de Véga II – n°2

 

 

 

enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/26169026

 

Amis de la Terre, Frères et Soeurs, je vous salue. Nous nous sommes rencontrés le mois dernier. Je me nomme Aleanndor, de Vega II, et je suis mandaté à nouveau pour vous informer d’un certain nombre de règles et d’étapes dans notre collaboration, pourrait-on dire.

Nous avons à présent atteint le début d’une nouvelle phase dans notre action, partagée par différents peuples stellaires ainsi que par certains vaisseaux multi-dimensionnels, et qui consiste comme vous le savez déjà à assister et réguler certains aspects de ce qui accompagne l’ascension de votre planète la Terre, qui est en cours.

Je précise que notre mission et notre travail ne consistent pas du tout à faire ascensionner votre planète, mais simplement à veiller à la fluidité de certains états, ainsi qu’à la bonne harmonisation de certaines interactions entre votre planète et les énergies qui viennent de différents points de la galaxie. Enfin, notre action consiste également à réguler l’ensemble des actions et interactions qui justement s’intéressent -avec diverses compétences et différentes spécialités et à différents niveaux- à cet objectif que nous partageons avec vous.

Je vous remercie de votre écoute, et nous avons apprécié la qualité de réception que nous avons pu observer de notre précédent message, qui a été largement diffusé – un peu plus que nos espoirs ne l’avaient anticipé. Et cela est bien.

Nous allons donc en ce jour aborder une autre série de recommandations et de règles. Ces règles et ces recommandations ont été élaborées avec le plus grand soin et de façon coordonnée par différents niveaux d’intervention galactiques, intra-galactiques, et Hautes Consciences également à un petit degré. Ce sont des règles d’action essentiellement, et de comportement, qui vous sont destinées mais qui sont également destinées à notre interaction réciproque, c’est-à-dire vous et nous, nous avec vous et vous avec nous.

Voici donc la première des recommandations que je vous délivre. Elle concerne principalement les parents de jeunes adolescents. Vous serez peut-être surpris, mais la plupart de ces jeunes ont une mission précise, que beaucoup d’entre eux, naturellement, n’ont pas en mémoire mentalement. Certains sont donc parfois un peu égarés, beaucoup (du moins du point de vue des parents) ont des difficultés d’adaptation, se trouvent parfois emportés dans des activités qui les détournent en partie de leur conscience, et probablement ne les aident pas forcément à retrouver clairement les objectifs de leur propre mission, qui pourtant durant leur sommeil leur sont actuellement rappelés et mis à jour.

Nous invitons donc les parents à être extrêmement respectueux du sommeil de leurs adolescents et jeunes, et également  à leur présenter une bienveillance éclairée. Il ne s’agit pas d’avoir une discussion avec eux à ce sujet – à moins que vos relations soient particulièrement fluides et confiantes et que cela soit vraiment naturel… Mais la communication non verbale est suffisante. Nous vous demandons donc simplement de pratiquer cette bienveillance et cet accueil, rien de plus. Vous n’avez pas à connaître la nature de la mission de votre enfant : ce n’est pour l’instant pas votre rôle, cela serait une prise de pouvoir de votre part. Vous avez votre propre place, chacun a sa place, et votre enfant a sa place. Vous n’avez pas à le guider, ni à l’accompagner, ni à lui expliquer : que cela soit clair. Je vous remercie.

Voici à présent ma deuxième recommandation, qui émane encore une fois de tout un concile et qui s’adresse cette fois aux agriculteurs. Vous serez encore surpris, mais il se trouve qu’actuellement certains plants possèdent des vertus vibratoires qui, disons, en termes simples, simplificateurs, viennent d’être installés, et il importe que ces plants soient traités avec un certain soin. La façon de les reconnaître est intérieure. Je ne peux pas vous délivrer à cet instant de mode d’emploi ou de règles verbales définies concernant l’observation de ces plants et leur identification. Ils peuvent se trouver groupés, et cela est plus fréquent qu’un plant isolé. Il vous est demandé d’être à l’écoute. Vous recevrez dans la deuxième partie de mon intervention quelques codes sonores qui vous aideront à entrer en communication avec les vibrations spécifiques de ces plants et qui vous aideront à les reconnaître.

Que faire de ces plants ? Simplement les laisser être parmi les autres mais leur accorder un soin et la vibration de votre coeur, simplement, et faire en sorte qu’ils se portent bien, être à l’écoute de leurs besoins. Vous constaterez peut-être intérieurement qu’il leur faut un peu ou un peu moins d’eau par exemple, ou bien un certain apport, ou bien simplement la qualité de votre attention durant quelques instants chaque jour, et cela est tout à fait merveilleux. Ces plants, qu’ils soient comestibles pour les humains ou pour les animaux, sont simplement destinés à intégrer votre alimentation avec certaines vibrations.

Quels sont les effets de ces vibrations, me direz-vous ? Ce sont des vibrations d’harmonisation avec l’ascension de votre planète essentiellement. Il n’y a pas à s’inquiéter de quelque opération biochimique ou même bio-vibratoire que ce soit, qui influerait d’une façon pernicieuse sur vos vies, votre santé, votre reproduction, etc. Ce genre de propos n’appartient qu’aux médias de la matrice que vous connaissez… La vibration de ces plants est extrêmement simple à vrai dire. Simplement, il a semblé pertinent dans le programme dont je vous ai parlé au début, d’introduire, dans des végétaux également, de l’information qui contribue à la qualité et à la fluidité ascensionnelles : ce n’est rien de plus.

La troisième de mes recommandations concerne l’écoute de certaines musiques. Là encore vous serez surpris, mais sachez que, autant que de nombreuses distorsions vibratoires sont introduites depuis des années dans les moyens de diffusion de masse qui vous délivrent de la musique enregistrée, autant nous avons aujourd’hui accompagné la mise en place technique de l’introduction de certaines informations vibratoires, toujours avec le même objectif, dans un certain nombre de florilèges musicaux qui nous semblent largement diffusés. Ce sont des informations, encore une fois, non seulement pacifiques bien évidemment, mais fluidifiantes et harmonisantes essentiellement, et qui aussi ont pour qualité de corriger les distorsions qui actuellement sont trop répandues dans tout cet archipel sonore de votre culture musicale et qui baignent énormément votre vie quotidienne, pour beaucoup d’entre vous.

Nous vous invitons, par conséquent, simplement à mettre votre conscience au service de cette information car, par bio-résonance et par bio-résonance des pensées, vous allez ainsi contribuer de façon dirais-je presque passive à amplifier ce phénomène, tout simplement. Il vous est donc proposé peut-être même d’écouter un petit peu plus de musique enregistrée, pour pouvoir vous installer en réseau. Il ne s’agit pas d’une performance individuelle dans laquelle vous allez être un super-héros, simplement de vous installer (disons même douillettement) dans un réseau de personnes, de frères et soeurs, qui par leur conscience et la bio-résonance des pensées dont je vous ai parlé, vont amplifier de façon toute naturelle cette dé-distorsion ou cette harmonisation des fréquences de diffusion des enregistrements musicaux; et ainsi favoriser la pénétration harmonieuse dans vos corps des harmoniques et des architectures mélodiques qui contribuent à la véritable qualité, non seulement de votre évolution et de votre vie, mais également de ce qui planétairement a besoin d’être fluide.

Je vous remercie de votre attention. J’espère que ces recommandations ont été suffisamment explicites et, encore une fois,… (je cherche mes mots…) ne vous mettez pas dans la moindre confusion au sujet de ces informations vibratoires dont je vous ai parlé, concernant les plantes et les musiques et même concernant les adolescents, car il ne s’agit pas d’une intrusion conspiratrice visant à détourner et à prendre le pouvoir. Il s’agit de vous redonner votre pouvoir, tout simplement. Il s’agit de vous redonner plus d’harmonie, plus de liberté, plus de véritable conscience et d’allègement, plus de facilité à bien vivre votre ascension vibratoire qui de toute façon doit se produire : il importe donc qu’elle se produise de la façon la plus fluide possible pour ceux qui le pourront.

Nous allons maintenant aborder la deuxième partie de mon intervention, et je vais donc vous transmettre – et cela vient d’une autre cellule de travail – quatre vibrations. Ces vibrations vont être transmises de façon silencieuse et non pas avec des séquences sonores.

Je vous informe immédiatement que ces vibrations, d’une part, ont essentiellement le même objectif que ce dont je vous ai parlé dans la première partie de mon intervention, et que d’autre part, elles sont extrêmement spécifiques; et que je ne vous révèlerai pas de façon analytique et explicative leur teneur, pour la raison que vos projections mentales risqueraient immédiatement de les distordre. Je vous demande même de ne pas chercher avec des moyens d’investigation quels qu’ils soient, ou de divination maladroits, quel est leur sens, leur contenu. Je vous demande d’avoir entièrement confiance dans la nature et la qualité de ce qui vous est transmis, et je vous donne d’ailleurs une sécurité : seuls ceux qui les acceptent en auront réellement l’usage direct ; ceux qui les acceptent « moyennement » en auront peut-être l’usage après un temps ; et ceux qui ne les acceptent pas ne seront pas affectés par ces vibrations, tout simplement. Elles ont été extrêmement bien calculées pour cela et pour respecter votre liberté de choix (ce qui n’est pas le cas des vibrations qui vous sont quotidiennement assénées par votre environnement électronique qui ne vous laisse aucune liberté de choix).

J’ajouterai encore, au sujet de ces vibrations que je vais vous transmettre, que ceux qui les accepteront et les recevront, et en feront donc immédiatement usage, vont être également des amplificateurs  – toujours de façon passive et bienveillante, comme avec la musique dont je vous ai parlé tout à l’heure. Vous n’avez là non plus là pas à vous sentir investis d’une lourde responsabilité : vous êtes un élément fluide d’un réseau vibratoire de Lumière et vous en êtes remerciés -d’abord par nous qui vous les envoyons, mais surtout par l’ensemble de vos Frères et Soeurs de Lumière, ainsi que par vous-même en tout premier lieu, chers Frères et Soeurs.

Après ce long préambule, nous installons un petit silence…

…Et voici la transmission de la première vibration…

silence, effusion


J’observe que cette vibration est installée.

Nous allons à présent aller sur la deuxième vibration…

silence, effusion


La deuxième vibration est installée.

Voici à présent la troisième…

silence, effusion


Installée.

Et voici enfin la quatrième…

silence, effusion


C’est installé.

Je vous rappelle encore une fois qu’il importe que vous évitiez de coller des projections mentales sur le contenu et la forme de ces vibrations, qui pourraient les distordre. Vous reconnaîtrez sans doute qu’elles sont loin d’être désagréables, et également qu’elles sont loin d’être perturbantes. Par conséquent, acceptez d’en être simplement les porteurs et d’en profiter en toute innocence. Cela, disons, serait votre seule mission.

Je vais maintenant, pour parfaire la qualité de cette transmission, vous inviter à visualiser un objet. Il s’agit… (je laisse l’image s’installer quelques instants dans mon canal, qui ainsi a plus de facilité à la transmettre), il s’agit donc – et vous en serez surpris encore une fois – de la caisse d’un piano à queue, en bois assez clair, et dont la qualité des courbes et la patine du bois vous sont bien agréables à contempler. La forme vous est familière, du moins un petit peu, et je pense qu’elle vous fait plaisir. Cette caisse est la caisse de résonance de ce piano et donc ce bois est un extraordinaire enregistreur vibratoire – vivant, car il provient d’un être vivant. C’est donc cela qui vous permet aujourd’hui d’ancrer encore mieux l’engrammage de ces différentes informations et vibrations. Que la musique soit avec vous.

Je me réjouis d’être parmi vous, et j’accorderai l’espace à une ou deux questions, s’il y en a, avant de me retirer…

Je vois qu’il n’y a pas de questions.

Je vous salue de toute notre confraternité, et nous souhaitons, chers Frères et Soeurs, Amis de la Terre, toute beauté, tout bénéfice et toute puissance à vos Êtres, à nos collaborations, et aux résultats tant espérés de ce qui nous préoccupe tous ensemble. Alleluiah.

Je suis Aleanndor, de Vega II, et je vous salue.

via Christine Anne K. le 3/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°25

 

 

– ceci fait directement suite à l’intervention « la Mère à l’Infini » du même jour

 

…Je suis un peu troublée par cette notion évoquée par la Mère des Mères, ici (et dans des messages précédents d’ailleurs) que nous avons besoin d’être nourris et de grandir… Si nous sommes l’Être simplement recouvert de voiles, qui donc a besoin de grandir et d’être nourri puisque ça ne peut pas être non plus la personnalité ?

Toute mère, Bien-Aimée, comme tu le sais, occupe ce rôle de nourrir et de faire grandir, ne serait-ce que lors de la gestation dont, en votre dimension, vos corps féminins sont le réceptacle physique. Par là-même, la Mère des Mères est simplement Mère des Mères en ce rôle de nourrir et de regarder grandir, entre autres attributions. Nourrir ne signifie pas ici donner à manger du pain, des nouilles, de la viande et des desserts, comme tu t’en doutes… Vos Êtres, dans ce processus d’ascension – et non pas seulement vos personnalités – ont eu grandement besoin d’être nourris pour pouvoir retrouver leur Conscience, leur Lumière et faire le « travail sur soi » comme vous dites, leur permettant et vous permettant de retrouver leur Vérité. Sans ces nourritures sous différentes formes, tant terrestres que multidimensionnelles, et que subtiles, que vous avez reçues et dont vous avez encore besoin pour la plupart d’entre vous, il vous était certainement bien difficile, en autarcie complète, de grandir.

Ainsi donc, il ne s’agit pas de nourrir vos personnalités; quoique vos personnalités servent à vos Êtres, puisque jusqu’à maintenant elles en sont le véhicule, et que vos corps physiques, vos pensées, vos personnalités, vos mémoires de personnalité, vos capacités d’analyse et de choix de personnalité, contribuent encore au dégagement et au déploiement de vos Êtres. J’espère avoir répondu.

 

En rapport avec cette première question, je ne comprends pas le mot « grandir » au niveau de l’Être… En quoi un Être grandit ? On a certainement beaucoup de croyances et d’illusions par rapport à ça : peut-être en pensant que les Êtres ne sont que perfection et qu’ils n’ont pas besoin de grandir en soi (ce qui est sûrement vrai quelque part)…

Merci pour ta question, Bien-Aimé. De même que d’autres mots de votre lexique sont source de confusion, de même le mot « Etre » l’est également pour vous, et cela n’est un reproche pour personne. Il vous est déjà globalement extrêmement difficile de comprendre ce que c’est que votre Être lorsque vous êtes encore entièrement dirigés par le filtre de votre personnalité. Vos Êtres grandissent bien évidemment, puisqu’ils naissent et qu’ils évoluent.

Grandir pour un corps physique et vos vies humaines bien sûr, signifie grandir en taille, grandir en sagesse, grandir en pouvoir… Pour un Être, grandir ne peut pas réellement être imagé de la même façon que pour un corps physique. Néanmoins, l’envergure d’un Être peut se développer ; la sagesse et l’expérience d’un Être se développent ; les atttibutions d’un Être dans la Symphonie de l’Univers peuvent changer. Certains Êtres peuvent ainsi acquérir des fonctions par exemple plus centrales ou plus « dirigeantes » qu’ils n’ont pas forcément occupées à leur naissance.

Un Être, même s’il est une forme de perfection aux yeux de votre grande limitation humaine, est bien évidemment perfectible. Non pas qu’à l’origine il lui manquerait quelque chose, ou qu’il serait dysharmonieux au sens d’imparfait… Mais simplement je pense que le mot « déploiement » est celui qui conviendrait le mieux pour vous donner une idée de ce qui se passe…

Il peut également y avoir des transformations. Ces transformations se produisent soit à l’occasion de certaines interactions, soit parce que la Lumière de cet Être-là se modifie en vibration et que cela occasionne certaines transformations d’état. Cette explication est relativement simpliste, mais je pense qu’elle répond à ta question.

 

Est-ce que l’expérimentation de la matrice de 3ème dimension dissociée permet à certains Êtres de grandir ? Et en a-t-elle au contraire limité d’autres ? Quelle différence y a-t-il entre un Être qui a expérimenté la 3D et un Être qui ne l’a pas fait ?

Il n’y a pas de hiérarchie entre l’expérience des Êtres. Pour revenir à la première partie de ta question, l’expérience de la matrice pour les Êtres qui l’ont parcourue a été une occasion d’accumuler au travers de ce que vous appelez expériences ou expérimentations, de nombreux états, de nombreuses données, que beaucoup d’Êtres extérieurs à la matrice n’auront jamais l’occasion d’expérimenter. Toutefois ces expériences pour certains Êtres ont pu être effectivement grandissantes et transformatrices ; pour d’autres elles ont pu être limitatrices, car plus ou moins destructrices. Ainsi donc, là où ta question chercherait à établir une règle générale, il n’y en a pas au sens que formule ta question. L’expérience de chaque Être ayant vécu la matrice a de toute façon besoin d’être transmutée, que cette expérience soit – au final de ce qu’elle est – un véritable enrichissement, ou bien une limitation, une fragmentation, une perte de sens… Le retour vers vos Êtres, tel qu’actuellement il est devenu possible, est un chemin pour lequel il n’y a pas une règle unique de comportement de ce fait, mais de nombreux chemins, des étapes différentes et des formes qui, souhaitons-le, correspondent aux besoins de chacun. Cela même si au final, en dépit de cette diversité, vous êtes tous Un dans l’Un. Alleluiah

 

Concernant cette vibration qui vient de nous être transmise – vibration d’Amour qu’effectivement je ne pensais pas connaître – peut-on avoir une idée de certains des effets qu’elle va produire ? Par exemple, est-ce une vibration qui peut effacer en nous la peur ?

Bien-Aimée, cette vibration effectivement ne vous était pas connue, du moins pas reconnaissable en ce qu’elle est et en sa manifestation. Je ne suis pas habilité à désigner un répertoire des effets qu’elle peut produire. Et quant à ta question sur la peur, je l’honore de tout mon coeur et de toute ta Lumière, ma Soeur. Alleluiah

 

Que faut-il faire pour ne pas endommager cette vibration, pour la conserver la plus authentique possible ? Y a-t-il des choses à éviter ?

C’est une excellente question, Bien-Aimée, car cette question reflète un peu de peur, même si cette peur exprime aussi de la vigilance et de la sagesse. Cette vibration a été envoyée comme il a été dit par la Mère de toutes les Mères au tréfonds de chaque atome de vos cellules, et en cela elle est faite pour être engrammée – quoi qu’il advienne, peut-on dire. Toutefois, le fait que mentalement tu sois consciente du fait qu’elle est venue, déjà, ne peut que t’aider à l’honorer et à la faire naître en toi, avec le privilège d’en être consciente – ce qui ne sera pas le cas pour beaucoup. Quant à ce qui pourrait risquer de la faire se détériorer ou disparaître, je crois que cela n’existe pas.

Quant à ce qui dans tes comportements ou tes actions pourrait lui être nuisible, je ne sais pas… Peut-être bien que cette vibration aurait le pouvoir d’effacer bien des choses qui justement risqueraient de la faire disparaître. Alleluiah

 

Si on ne ressent pas cette vibration, comment la contacter ?

Elle est là.

Uniquement par la conscience alors, la foi ?

Ta question reflète de la peur, ma soeur. Observe ton mental et les complications qu’il crée. Alleluiah

 

Quand on accède à cette vibration qui semble si naturelle, comment se fait-il qu’on en ait aussi peur , de cet Amour infini ? …J’ai du mal à comprendre qu’on ait du mal à contacter cela, à accepter d’être baigné dans cela ?

Je ne savais pas que cette vibration vous faisait peur… Je sais que vous ne la reconnaissez pas, oui. Je sais que vous croyez ne pas la sentir parce qu’elle est tellement naturelle que vous ne l’identifiez pas. C’est également parce qu’elle est extrêmement ténue, et immense à la fois, qu’elle n’appartient pas au spectre de ce que vous savez balayer vibratoirement en conscience. Cela est une hypothèse que je fais. Ainsi tu me dis que selon toi cette vibration fait peur…

Il y a une telle différence avec l’amour terrestre et toute la conception qu’on peut en avoir…

Peut-être que ce qui vous fait peur, c’est que cette vibration qui s’appelle Amour ne ressemble absolument pas à ce que vous connaissez comme vibration d’Amour, et que vous croyez reconnaître une sorte de froideur ou de neutralité qui vous déroute. C’est bien pour ça qu’il vous a été dit que vous ne la reconnaissiez pas et que vous ne la connaissiez pas…

Cette vibration, en effet, provient d’une gamme de fréquences vibratoires que vous n’avez pas du tout l’habitude de fréquenter; ce qui fait qu’à ce titre vous ne la reconnaissez pas et croyez ne pas la percevoir. C’est ce qui fait toute sa force, aussi. C’est ce qui fait également que justement, pour reprendre une des questions posées, il ne peut rien lui arriver… Vous avez coutume, disons, de percevoir des fréquences vibratoires qui relèvent -selon votre niveau de conscience et d’évolution à chacun- soit de votre environnement terrestre, soit de votre environnement galactique, soit pour certains (qui sont beaucoup plus rares) de votre environnement intergalactique, et appartenant à votre Univers.

Mais cette vibration qui, comme il a été dit, n’est pas limitée à un Univers, repose donc sur des bandes de fréquences que vous n’avez pas coutume de rencontrer… Par ailleurs je pense que vous savez reconnaître la vibration de la Source, parce que cette vibration vous est connaissable au sein de votre Univers, même si la Source est infiniment plus illimitée et déborde tout ce qui peut s’appeler Univers ou Multivers. Toutefois, la vibration de la Source, à l’intérieur de votre Univers, épouse une certaine fréquence que vous savez entendre – et Dieu merci, pourrait-on dire, sinon vous ne pourriez la percevoir… Et donc, il semble que certains d’entre vous auraient peut-être désiré que cette vibration soit calée sur un niveau de fréquence ressemblant à la vibration de la Source par exemple, ce qui vous aurait permis de l’identifier, ou à une vibration analogue disons, et ce n’est pas le cas.

Je ne peux pas vous expliquer davantage pourquoi, si ce n’est qu’il était bien évidemment nécessaire que vous puissiez percevoir la vibration de la Source, et qu’elle vous a été transmise sur des fréquences qui faisaient vibrer aussi un petit peu vos cordes émotionnelles -en particulier celle de la compassion, que vous pouviez reconnaître comme illimitée par exemple dans cette vibration de la Source, ou d’un Amour (au sens où vous le connaissez), bien plus immense que celui que vous pratiquez, mais que vous saviez reconnaître en tant que tel… Or la vibration d’aujourd’hui n’a pas été filtrée par ce canal de fréquences auquel vous étiez accoutumés.

Pardonnez-moi si ces explications sont un peu étranges, mais vous avez tout notre Amour et vous le savez. Et sachez que cet Amour, celui de cette vibration-là, vous fait vivre et qu’il est ce qui porte toute notre musique. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 30/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Taoumo Ohr de Shan, le Voyageur – Toi – n°2

 

enregistrement sonore : http://vimeo.com/24930767

 

 

Frères et Soeurs, Amis de la Terre, de Moi…Je me re-présente : Taoumo Ohr de Shan, Moi qui suis déjà venu. Et Je ne suis pas reparti.

Mon voyage à présent n’a lieu qu’à l’intérieur de Toi. Rappelle-Toi que l’autre jour, Je revenais de loin, de très loin, tout en n’étant simplement que Toi…

A présent, c’est Toi qui voyages, car nous sommes Un. Et il n’y a pas voyage au sens d’éloignement, ni au sens de fuite – comme cela fut le cas, vu par un certain aspect, précédemment, lorsque Toi et Moi nous étions disjoints, et que J’avais gardé la Liberté dont Toi Tu étais privé…

A présent, puisque Nous ne sommes plus disjoints, ou si peu -car Je ne me joins pas en effet aux méandres qui t’absorbent dans ton quotidien, et Je me réserve d’être avec Toi lorsque Tu es calme, lorsque Tu cesses de penser, lorsque Tu vis ta véritable Réalité d’Être et ta Lumière; dans tes moments de sommeil également… Là c’est ensemble que Nous cheminons, et mon voyage et le tien ne font qu’Un : je ne m’éloigne plus, et c’est ensemble que Nous parcourons les espaces, les territoires, les couches dimensionnelles. Plages de Lumière, plages de Sons, plages de Silence, plages d’Êtreté, plages de Joie, plages où Nous sommes Un, non seulement Toi avec Moi autant que Moi avec Toi, mais également Un avec Tout – que ce soient tous les Etres que nous rencontrons et avec lesquels Nous sommes Frères et Soeurs, et Nous sommes également Un avec Tout ce qui est en dehors des Etres, et qui est également.

Si Je te parle, encore aujourd’hui, comme si J’étais en face de Toi et non pas doté de la même voix que Toi, cela n’est que par commodité. Ainsi Je m’adresse à Toi et à chacun, sous ce nom que J’ai adopté pour me présenter l’autre jour (7 mai. NdR) et qui donc me sert encore à désigner ma place – ma place étant celle que Toi Tu rejoins, celle qui est Ta véritable place. Le nom que J’emploie -Taoumo Ohr de Shan- évidemment ne sera pas porté en vérité par Toi, ni par Toi, ni par Toi non plus. Ce nom n’a d’autre identité que d’être ce face-à-face lorsque Toi et Moi, encore, Nous Nous regardons et Nous échangeons, lorsque Nous ne sommes pas indéfectiblement et totalement confondus – ce qui (je l’ai déjà dit il y a quelques instants) se produit néanmoins mais, disons, encore par intermittences…

…J’avoue que Je suis gêné par ce vocabulaire que Je m’impose d’employer, pour m’adresser à Toi avec des mots afin que ce mental, dont Tu as encore tant besoin de te servir, te permette d’élaborer la compréhension de ce que J’ai à te dire. Mais sache en vérité qu’il n’est nul besoin de mots entre Nous… Je parle, car Je sais que Tu aimes à ce que l’on t’explique, et que Tu as encore besoin d’être rassuré avec des mots, mais cela m’encombre et me limite considérablement, cela me rétrécit.

Je T’invite donc, maintenant que Je T’ai parlé pour apprivoiser ton écoute et ta compréhension, à rejoindre de coeur à coeur la vibration commune qui Nous associe Toi et Moi, puisque Nous ne sommes qu’Un.

silence, vibration

 

…Admets qu’ainsi Nous Nous comprenons et Nous Nous joignons infiniment plus parfaitement que lorsqu’il s’agit d’expliquer, de dire. N’est-il pas vrai que lorsque Nous ne sommes qu’Un, Toi et Moi, dans ces instants, ta Joie -Notre Joie- est sans limites ? Ta Vérité -Notre Vérité- est entière et absolue, et Ta Lumière -Notre Lumière- est complète.

Rends-Toi compte que le corps qui est le mien, non seulement est le tien, mais est Ton seul et véritable corps. Ce que tu appelles ton corps habituellement, pour Moi est tout au plus un véhicule, extrêmement transitoire et encombrant même s’il a toute sa Beauté.

Je T’invite donc, et Je Nous invite, à être ce véritable Corps que Nous sommes lorsque Nous sommes réunis;  Corps dont l’envergure, la forme et la Lumière sont immensément joyeux, souples, étendus, dotés d’infinies possibilités – non seulement de voyager, mais d’être – en des aspects et des niveaux que ton corps si limité ne peut envisager, ni par la pensée, ni par ses capacités physiques.

Tu sais que ce que Tu appelles encore ton corps n’est pas appelé à durer, alors que le Corps que Nous sommes ensemble est absolument éternel.

 

… Ainsi réjouissons-Nous – Toi et Moi, et Toi, et Nous, et Moi et Toi, qui ne font qu’Un, et Nous qui ne faisons qu’Un, Nous-tous, Toi-tous, Moi-tous – de savoir ainsi à présent Nous rejoindre, Nous apprivoiser encore, mais de mieux en mieux, car la Joie absolue que Nous avons à n’être qu’Un ensemble surpasse toute parole, toute limite, toute maladresse. Les paroles, les limites et les maladresses ne font que Nous faire croire, ou que Te faire croire que Tu ne pourrais pas : ce qui n’est qu’une de ces nombreuses illusions dont tu es en train de te défaire.

Si Tu Me contemples, et si Tu Me contemples en Toi, et si Tu Te contemples en Moi, il n’est là aucune illusion : il n’est que véritable Êtreté, la tienne, la nôtre, la mienne… Nous ne sommes qu’Un : si Je suis, Tu es ; si Tu es, Je ne peux qu’être. Le Toi et le Moi n’ont plus lieu : ce ne sont que des mots qui nous font croire à notre séparation. Je les ai employés car Je T’apprivoise ainsi que Tu M’apprivoises; mais en vérité ils ne Me concernent pas, ces mots qui nous séparent…

…N’est-il pas vrai, Toi qui es Moi, que lorsque Nous sommes réunis ainsi, ton coeur est immense ? Ton coeur brûle d’un Feu qui te met dans la Joie absolue : Joie de Ta Vérité, de Ma Vérité… Observe bien cela car, en ces instants, ce que Tu appelles ton corps encore présent n’est plus qu’instrument et Temple de cette Joie de ce que Nous sommes, Tu es, Je suis… Balayons ces mots dont le sens ne fait qu’alourdir la Vérité de ce qui est.

…Laisse donc ton coeur manifester la Certitude et la Joie, qu’il sait reconnaître…

silence, vibration

 

…Il est un Son qui pour Toi peut marquer la Vérité de notre Présence réunie. Je sais que tu l’entends en ces instants, si Tu y prêtes attention…

silence, vibration

Ce Son est une vibration modulée, très agréable à entendre pour Toi, et dont Je sais qu’elle est rassurante, qu’elle te procure un sentiment à la fois de simplicité et de plénitude.

Sache que Tu peux appeler ce son : « le Retrouvé », et ainsi Te rappeler -dans les moments où Tu as encore besoin de Te rappeler ce qui pourtant ne cesse d’être là- qu’est ce Corps véritable auquel Je T’invite et qui n’appartient qu’à Toi, Toi qui est Moi… Ce son est donc le garant, le marqueur de Ta Présence et de la Présence de ce Corps qui est à Toi seul, qui revient de loin, et qui est là… Alleluiah : J’aime ce mot, qui est un mot de Lumière, et qui n’est pas un mot étroit  – contrairement à la plupart de ceux que j’ai dû employer pour dire ce qu’il y avait à dire- Et je le redis : Alleluiah !

silence, vibration

 

…Je ne peux Te faire mes adieux, puisque Je suis Toi. Et si ces paroles doivent à présent venir à une clôture , sous le nom de Taoumo Ohr de Shan, ce n’est qu’en raison d’une forme, que nous avons employée Toi et Moi en ces instants pour mieux savoir Nous unir. Alleluiah ! Restons…

silence, vibration

via Christine Anne K. le 6/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eshtananda – n°9

 

-enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/24745136

 

 

Le choeur des cloches d’une église proche se met à sonner

 

Bien aimés Frères et Soeurs, Enfants de la Terre, je vous salue avec la Joie de me retrouver parmi vous. Vous me connaissez : je suis Esthananda.

J’apprécie la musique de ce carillon des cloches d’une église qui se déploie à mon arrivée – et j’ai choisi à vrai dire de me couler aussi dans cet instant harmonique de musique locale : cela installe de belles formes autour de nous, en sus de tout ce qui est déjà là, mais dans la vibration terrestre la plus simple.

Ce carillon et toutes ces harmoniques que nous venons d’entendre vibrer dans nos corps est bien un exemple très simple de cette musicalité partagée -à la fois simple et infiniment subtile, complexe dans ses vibrations, dirais-je secondaires, et résonances-  de la façon de fonctionner en musicalité et en formes, comme il a été dit, de géométries variées, qui vous ont déjà été enseignées par moi et par quelques autres. Cela est donc, si vous vous référez à cet exemple, d’une simplicité certaine.

…Je vous invite à observer encore dans la résonance de vos corps (pour ceux qui sont là en cet instant) qu’il y a eu création de formes subtiles par le jeu des cloches de ce carillon, qui est un beau carillon émis par de véritables cloches fondues et faites avec art, et dont par conséquent les harmoniques sont tout à fait véritables. Il y a donc eu création de formes, et ces formes nourrissent encore en ces instants, non seulement les fluides de votre corps par lesquels elles se diffusent, mais les récepteurs vibratoires de vos cellules, et de vos corps subtils.

Ce sont là des formes simples, dont vous venez d’expérimenter la mise en vie sur quelques instants. Imaginez donc à présent qu’il y a bien évidemment des formes comparables -dans leurs natures, leurs fonctionnements- bien plus grandes, bien plus déployées, bien plus architecturées dans de multi-directions et de multi-dimensions; et que vous participez, mes Très Aimés, à ces architectures et à ces jeux, ainsi qu’il vous l’a été dit à plusieurs reprises. Mais je me sers de cet exemple, très quotidien pour vous, pour mieux vous faire entrevoir une certaine véridicité, concrète et non pas théorique, de la réalité simple et vraie de ces structures dont nous vous parlons et dont je vous parle.

Je ne m’apprête pas à vous refaire un cours théorique sur les structures sonores, mais j’ai choisi de vous faire vivre cet exemple et je m’en réjouis : car quoi de plus beau que de partager une expérience concrète et compréhensible par tous ensemble, parfois ?

Je vous informe donc que les mises en forme qui ont été stimulées, et lancées comme on lance un galet dans l’eau, par la musique de ce carillon, vous informent aujourd’hui d’une façon très particulière; cela en raison de la vibration qui s’est installée ici, quelques secondes avant la mise en route de ce carillon, et qui s’est conjuguée dans son silence apparent à la musique de ces cloches. Cela a donc été le véhicule aujourd’hui pour vous transmettre -non seulement au petit auditoire qui est près de ce canal, mais également à tous par simple bio-résonance- d’autres vibrations et des informations dont je ne vous détaillerai pas analytiquement le contenu, mais qui sachez-le sont appropriées et nécessaires en ce jour, très précisément, s’inscrivant dans les processus de dévoilement et d’amplification vibratoire qui s’adressent à vous et que vous co-créez parfois sans le savoir, de jour en jour, avec l’ensemble des peuples et des intervenants qui interagissent en votre planète et à sa périphérie. Réjouissez-vous donc, comme je me réjouis.

 

Je vous invite – maintenant que je vous ai tout expliqué sur ce carillon – à contempler en vous-même la vérité du déploiement de ces formes, telles qu’elles ont été déclenchées et initialisées véritablement et sans aucun hasard il y a quelques instants.

silence

…Je ne sais pas à quel point vous le percevez, mais peut-être que oui : les formes qui ont été enclenchées ainsi il y a quelques instants sont en train de générer un déploiement d’autres formes, ou de prolongements de leurs propres formes. Je vous invite donc à nouveau à accompagner cela en contemplant en vous ce qui se passe. N’y mettez aucune forme de mentalisations, je vous en prie; ne cherchez pas à analyser quoi que ce soit : cela serait une erreur et une illusion.

silence


…Sachez à présent que ces formes ne sont pas une sorte de feu d’artifices gratuit et sans objet autre qu’une démonstration, mais sont directement en relation avec l’information de votre ADN, qui comme vous le savez ne cesse de connaître des réactivations progressives de tout ce qui en lui a été mis en veille, ou shunté dans certains cas… Je ne m’étendrai pas ici sur une analyse des nouvelles formes qualitatives et quantitatives de votre ADN, ce n’est pas mon propos. Mais la petite séance d’information vibratoire que nous avons réalisée au moyen des cloches de cette église, ce qui n’a pas été employé par hasard, a donc pour impact (je n’aime pas beaucoup ce mot) de redéployer dans certaines zones de certains de vos brins d’ADN, comme vous dites, la remise en oeuvre, ou la mise en oeuvre, d’un certain nombre de fonctions subtiles : de conscience, mais aussi de collaboration et de communication entre vos Êtres et vos corps, et la possibilité d’identifier et de rencontrer d’autres Êtres – ce qui est très utile et important puisque votre planète est actuellement entourée et visitée par de nombreux Frères et Soeurs multi-galactiques, qui viennent accompagner votre travail d’ascension collective.

La mise en oeuvre de ces formes vis-à-vis de vos ADN a également eu pour objet de vous apporter des ressources individuelles mais aussi collectives. Il vous appartient de déployer ces ressources. Ces ressources concernent ce que vous appelez votre joie de vivre, d’une part : disons donc que vous avez quelques nutriments supplémentaires pour alimenter votre joie de vivre, aussi étonnant que cela puisse paraître… Ces ressources concernent également un autre aspect qui est la non-résignation à ce que vous êtes ou croyez être : autrement dit, ces ressources sont là pour vous aider à éviter ou à sortir d’une certaine forme de résignation à votre état, à vos limitations et à vos illusions – et ce sont les illusions l’objectif le plus essentiel dans la mise en place de ces ressources de non-résignation.

Je vous invite donc encore, à nouveau, à rentrer en vous quelques instants pour jouir, avec un peu plus de compréhension et donc certainement de joie (au sens du plaisir), et à observer en vous l’installation de ces programmes, car cela peut s’appeler un programme.

silence


Avant de clore mon intervention, je vais vous inviter à pratiquer un petit geste pour parfaire l’installation de ce programme. Et sachez que je me réjouis car je sens et j’observe à quel point ce programme est bien reçu et s’installe en toute beauté!

Vous allez donc employer vos deux mains, dans un geste qui va joindre devant votre visage (ainsi qu’une sorte de mudra) vos deux pouces se touchant par leurs extrémités au niveau environ de votre bouche, et vos deux index se touchant par leurs extrémités un peu au-dessus. Vos autres doigts sont déployés, ainsi que les ailes d’un « ange ». Maintenez ce geste quelques instants. Vous pouvez appuyer légèrement vos doigts, c’est-à-dire vos pouces l’un contre l’autre et vos index l’un contre l’autre, mais sans forcer. J’oubliais de dire que vos coudes sont ouverts de chaque côté et votre poitrine n’est pas recroquevillée. Prenez quelques inspirations en maintenant ce geste…

silence

… A présent vous pouvez soit continuer, soit relâcher vos doigts : c’est à vous d’apprécier l’instant qui vous convient. Et notez bien, donc, que vous êtes en train d’engrammer les résultats de ce carillon et du déploiement vibratoire qui a installé en vous le programme dont je viens de vous parler, ainsi que d’autres aspects (que je ne saurais vous détailler).

 

Je me retire, et c’est avec Joie que je vous dit à bientôt. Je suis Eshtananda et vous me connaissez. J’appartiens au Peuple des Elohim.

 


 

via Christine Anne K. le 4/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°3

 

enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/24689530       (nécessite des conditions d’écoute très privilégiées)

 

Salut à vous, bien-aimé Peuple de la Terre, Frères et Soeurs de Lumière et d’Unité. Vous me connaissez, je me nomme Keznoar-Nd Hey Az ‘k.

Ceci est ma troisième intervention auprès de vous. Je vous la transmets avec tout mon Amour, ma bienveillance et mon respect de ce que vous êtes. Je suis, pour ces transmissions, mandaté pour synthétiser en quelque sorte un grand nombre de données émises par l’ensemble de ce que nous nommons les Hautes Consciences Intergalactiques, dont les lieux d’origine et disons d’habitation sont fort nombreux et répartis en bien des points forts distants et fort différents les uns des autres. Mais nous sommes unis, nous sommes fédérés, nous sommes une Fraternité, nous sommes un Conseil éclairé, nous sommes une Harmonie qui a ses lois, ses beautés, ses règles – et nous sommes intégralement affiliés à l’Unité de notre Source qui n’est qu’Un et dont la Lumière, indivisible et multiple, ne saurait être détournée.

 

Sachez que depuis ma dernière intervention en ce canal, il nous est aujourd’hui possible – au vu des changements et transformations en vous et autour de vous sur cette planète – d’amplifier le montant vibratoire des informations qui sont transmises. Vous êtes parfaitement aptes à recevoir ce qui va être fourni par moi aujourd’hui et je m’en réjouis… Et je vous demande d’installer dans vos coeurs la paix de ce réjouissement partagé entre vous et moi.

Je vais donc vous faire connaître un certain nombre de données comme je l’ai déjà fait. Ces données, je le redis, ne vous sont pas tant accessibles par l’outil de votre mental analytique que par vos capacités vibratoires, qui sont de plus en plus déployées, affinées, ramifiées et fonctionnelles à ce jour… Bien évidemment, le niveau de fonctionnalité de cela varie selon les individus, car certains sont plus avancés que d’autres (encore que cela ne veuille pas dire grand chose à nos yeux)… Mais pour établir une moyenne – qui n’est qu’une moyenne – sachez qu’actuellement parmi les personnes qui ont accès à ces informations comme vous, environ 40% (je dis bien en moyenne) de ces capacités sont actuellement réveillées et en fonction. Je vous donne ce chiffre simplement pour établir une sorte de petit point de repère qui peut satisfaire certaines inquiétudes, ou curiosités, ou questionnements; car vous ne comprenez pas grand chose à ce qui vous arrive, je le sais, tant que vous êtes obligés d’employer les arcanes de votre compréhension mentale pour évaluer ce qui se passe – car cela vous est encore bien évidemment utile, même si cet outil est de plus en plus illusoire au regard de la véritable réalité à laquelle peu à peu vous revenez.

 

Passé ce préambule, je vous invite à présent à vous ancrer pour recevoir les premières données que je vais vous transmettre. Soyez donc pleinement conscients des flux d’énergie qui stabilisent votre sacrum, votre bassin, vos jambes, vos pieds… Et par là même votre coeur sera encore plus ouvert pour recevoir et intégrer ce qui doit être – et non seulement votre coeur mais l’ensemble de ce qui vous constitue matériellement et subtilement.

 

Je vais donc commencer comme je l’ai fait précédemment par vous transmettre une série de séquences sonores, et je vous rappelle que les silences qui les précèdent ou qui les suivent font partie de ce qui est transmis.

Première séquence sonore….

Vous pouvez accompagner cette première séquence par la visualisation de la couleur jaune. Cela est facultatif néanmoins.

 

Deuxième séquence sonore…

Couleur verte.

 

Troisième séquence sonore…

Couleur violacée.

 

Quatrième séquence sonore…

Couleur rose.

 

silence

Je vous invite à présent à laisser se former dans votre pensée l’image d’une sorte de couronne, qui comporte -sans que vous les comptiez, mais vous devez le savoir- vingt-quatre proéminences disposées régulièrement et donc dans une forme circulaire. Cela est fait d’un métal dont la vibration est extrêmement précise, et dont je vous désignerai de la façon suivante : (code vibratoire). Voilà : cette image vous permet de synthétiser et de mettre en ordre l’ensemble des données qui vous ont été fournies par les quatre séquences sonores qui viennent d’être délivrées. Vous n’avez rien à faire volontairement, simplement être dans cette réception et cette intention; simples; sans effort; présents.

 

Je vais à présent vous transmettre, comme je l’ai déjà une fois, quelques formes.

Voici la première forme…            …..transmission en silence

Voici la seconde forme…                 …. silence

Voici la troisième forme…                 ….silence

Voici la quatrième forme…                …. silence

Voici enfin une cinquième forme, plus apaisante j’espère…            …silence

 

…Je vais vous inviter, pour une bonne intégration de ces formes, à poser votre index gauche : vertical en travers de votre front, c’est-à-dire la base de l’index plus ou moins à la base des sourcils, et la pointe de l’index plus ou moins à la racine des cheveux. Vos autres doigts peuvent se toucher. Soyez assis bien droit et n’oubliez pas que nous avons sollicité la base de votre corps au début de ce travail…

…Vous allez pouvoir, pour terminer, plier légèrement l’extrémité de votre index comme un petit crochet, avant de le libérer de votre front dans quelques instants. Vous pouvez retourner ce crochet face à ce qui vous fait face….       ….C’est fini.

…Prenez quelques instants pour vous stabiliser et pour intégrer… Sachez que si votre corps a quelques réactions, cela est parfaitement naturel. Il se peut également que vous n’ayez aucune réaction : cela est également parfaitement naturel.

 

Je vais à présent, comme je l’ai déjà fait précédemment, vous délivrer une série de mots dans lesquels, comme je l’ai dit précédemment, vous n’avez aucune recherche de sens à effectuer, ni de logique entre les mots. Ce n’est pas une énigme à décrypter : ce sont simplement des formes  (que vous pourriez considérez comme un langage codé, mais peu importe).

 

OUSTAN – JUSS – TERIFIK – SHOUNA – TANGO – YASSTOU – JUPPA – SHINNALA’ HOU – ZATOU’ –  KASHALLA – ENDROIT – TOUZZ’H – KELOUF’FAAH – SHINNDOUKOO – RRHEL – K’NNTA – OUBLAA HETOUKOU AANNA – AK –

 

Je vais vous inviter à présent, tout en maintenant cette assise dans le bas de votre corps, à étendre vos deux bras horizontalement de chaque côté de votre corps. Les paumes des mains peuvent être tournées vers le bas ou vers le haut, cela n’a pas d’importance… Vous pouvez ensuite relâcher vos bras… Focalisez votre conscience (mentale) au niveau de votre coeur à présent, et vivez la vibration de votre coeur pendant les instants qui suivent…

silence

…Sachez en ces instants que, comme il vous l’a été dit, vous n’êtes pas seuls… Et que la vibration de votre coeur actuellement informe tout autant qu’elle est informée.

silence

…Sachez qu’il y a construction d’une forme par l’interaction de ces vibrations de vos coeurs et d’autres, en cet instant, et que vous garderez votre place dans cette forme.

 

Un chant très doux s’élève (que nous n’attendions pas)…


…C’est à présent l’énergie vitale d’une baleine qui vous accompagne quelques instants et qui se joint à ce choeur que nous avons formé. Ne vous demandez pas pourquoi : soyez.

silence

Je vais pour ma part clore cet entretien et me retirer. Et sachez que je vous transmets encore une fois tout l’Amour et la Fraternité des Hautes Consciences Intergalactiques par ma voix. Je vous invite cependant à demeurer après mon départ en cet instant dans la sorte de communion où vous êtes actuellement avec la baleine qui est venue se joindre à votre travail. Alleluiah

Je suis Keznoar-Nd Hey Az ‘k et je vous dis à bientôt. Demeurez…

silence

 

 

 

via Christine Anne K. le 2/06/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Aleanndor Ss-N de Véga II – n°1

 

enregistrement sonore : http://vimeo.com/24616340

 

Introduction en séquence sonore chantée…

 

…Ceci est ma première visite, je suis un peu maladroit… Je me réjouis d’être ainsi en quelque sorte parmi vous, au moyen de cette transmission et de ce canal.

Je me présente : Aleanndor Ss-N. J’appartiens au Conseil des Représentants Galactiques de la base Véga / deuxième système… Ne croyez pas que ma fonction soit politique. Même si j’occupe une place qui a son rôle dans un certain échiquier des lieux, des mondes et des interactions au niveau galactique, je ne suis qu’un représentant, et je suis mandaté pour venir m’adresser à vous, Peuple ami, Frères et Soeurs de la Terre.

Ma mission, à travers cette transmission, est de vous communiquer un certain nombre de règles qui devraient nous aider réciproquement à effectuer nos rencontres et nos tâches communes -c’est-à-dire nous et vous, de concert- sur certains objectifs qui sont bien évidemment des objectifs de Paix, d’Unité et de Lumière, et de contribution au bon déroulement de l’ascension de votre planète, inscrite dans l’ascension de votre système solaire – processus auquel de nombreuses équipes, flottes et brigades d’intervention sont affectées ou se sont affectées volontairement, de par différents points de la galaxie dont nous faisons partie.

J’appartiens et je proviens d’un système où nous avons également des corps de troisième dimension, pour la plupart d’entre nous, et où nous sommes au service entier et absolu de l’Un, de la Source et de la Lumière Une, indivisible, et non d’aucune forme ou sorte de dualité – telle que vous êtes encore accoutumés, vous, à la pratiquer et à la subir, en croyant la vivre.

Nous avons un certains nombre d’objectifs, de tâches, de projets, dont une partie sont bien évidemment en cours de réalisation, et dont une partie est encore, disons, à concrétiser, ou à poursuivre, car nombre de ces projets sont, comme vous pouvez le concevoir, construits en plusieurs phases. Certaines de ces phases ont pu se faire sans vous ou avec la collaboration d’un très petit nombre d’entre vous aptes à entrer dans cette collaboration de par leurs capacités ; et puis certaines phases nécessitent un autre mode plus large de collaboration et de contribution – cela non pas que nous soyons faibles, mais parce qu’il est juste et indispensable que ces interventions soient partagées par vous et non pas simplement reçues passivement par vous : il y a là une énorme différence et, vous en conviendrez, il est indispensable que vous soyez acteurs dans les processus que votre planète est en train de vivre et d’accomplir.

Nous savons bien que vous ne pouvez pas être tous acteurs, car il y a encore -nous le savons- un obscurcissement important de conscience au niveau collectif, qui fait que bien des habitants de votre planète que nous aimons tant, ne sont pas du tout en mesure d’accepter, de comprendre, et de réaliser leurs véritables possibilités de contribution active à nos objectifs. Mais il y a un nombre suffisant, néanmoins, de « personnes », quoique ce mot soit un peu ridicule : nous parlons généralement d' »être » et non pas de « personne »… Mais vous êtes encore un peu englués dans cet attachement entre l’être et la personne, où beaucoup de confusions sont encore, je crois, à l’oeuvre et vous empêchent parfois d’avoir une vision vraiment claire et une compréhension réelle de ce qui se passe.

Je disais donc que nous avons la certitude qu’un certain nombre d’entre vous – et un nombre supérieur à celui qui actuellement collabore avec nous – est en état de se joindre à nos objectifs et c’est la raison de cette transmission.

Je m’adresse donc, peut-être par l’intermédiaire d’un petit nombre, à un nombre plus important. Et ce petit nombre que vous serez, étant les premiers à recevoir cette transmission, sera en mesure, avec ce que je vais vous transmettre, de servir de relais – relais de communication, relais vibratoires, relais d’être à êtres ; et d’ancreurs, ancreurs de Lumière et de fonctions partagées pour la réalisation des phases qui nécessitent réellement votre contribution. Sachez d’ailleurs que ces phases, et ces objectifs avec leurs phases ont été, pourrait-on dire, non seulement projetés, mais dessinés voire modélisés, et font l’objet d’une coordination très structurée; mais comportent également tous ou pratiquement tous la possibilité d’intégrer des changements et des éléments co-créés entre vous et nous.

Vous n’êtes donc pas là, dans cette transmission, invités à vous couler dans une structure rigide dans laquelle vous seriez un simple exécutant. Vous êtes invité à être, certes, un co-exécutant, mais également à faire bénéficier le projet de votre propre lumière, de votre propre intelligence, voire de certaines innovations dans certains cas… Nous avons laissé en quelque sorte certains chapitres relativement en blanc -ou en tout cas avec peu d’éléments-  sachant que ce serait à vous de les remplir ou de fournir la véritable matière et les détails de ce qui doit s’y faire.

 

Nous allons donc par mon intermédiaire, et par ce canal de transmission très précisément réglé, vous transmettre quelques règles et quelques données. Cette transmission va certes employer le canal du langage et des mots, mais pas tellement au sens où vous vous y attendriez. Car nous sommes maintenant dans une phase, ou plus exactement vous êtes dans une phase où votre mental est en train de se déstructurer et de s’effacer relativement, au profit de facultés beaucoup plus larges qui étaient latentes chez vous et qui ne passent pas par l’étroitesse de vos conceptions mentales et des barrières de votre langage… Par conséquent, cette transmission va employer également d’autres moyens que ceux qui sont enfermés dans les phrases informatives que vous avez coutume d’aligner lorsque vous décrivez un projet ou des règles. Ne vous attendez pas pour autant à quelque chose qui serait extrêmement bizarre ou dénué de logique : ce que j’ai à vous transmettre est extrêmement structuré, et a sa logique bien évidemment.

 

Je vais donc commencer par le premier point, si vous êtes prêts :

1 – Ce point s’intitule « Venir à la rencontre » – sachant que nombreux sont actuellement les êtres galactiques qui viennent à votre rencontre, et qu’il est attendu qu’également vous veniez à notre rencontre. Je vais donc vous transmettre un certain code de rencontre, que vous allez pouvoir vibratoirement intégrer et diffuser. Ce ne sera jamais, je précise, à l’encontre de la volonté et de la liberté de qui que ce soit.

« Venir à la rencontre » : premier code vibratoire (séquence sonore)…


…Je vous invite à être attentifs au fait que le silence qui suit cette transmission via un code sonorisé porte encore les fractales et les résonances de ce que vous avez entendu. Par conséquent le silence est également un moment vibratoirement inclus dans ces transmissions, lorsqu’elles se font sous cette forme.

 

2 – Nous allons passer au deuxième point. Ce point porte le nom suivant : « Jouer du même instrument ». Nous avons choisi l’analogie avec votre culture musicale dans ce mot et cette formulation de jouer d’un instrument.

« Jouer du même instrument » : second code vibratoire (séquence sonore)

…Il y a une série de chiffres qui accompagne ce code sonore :

26 – 43 – 82 – 52 – 708 – 12 – 4 – 282 – 51 – N

Pour pouvoir mieux engrammer ce qui vient d’être donné, nous vous offrons la possibilité de visualiser un violon : cette image va aider à condenser l’ensemble de ces données qui sont un peu hermétiques pour votre conception mentale.

 

3 – Voici le troisième point. Il a pour nom : « Chanter le temps, la joie, les rythmes ». Nous avons encore choisi pour ce nom de nous référer à votre culture musicale. Mais cela bien évidemment, comme vous vous en doutez, a tout son sens, car vous savez déjà que votre collaboration s’inscrit dans un système que l’on peut appeler musical – on vous a déjà souvent parlé je crois de symphonie, d’harmonie et d’autres notions qui se réfèrent à la musique telle que vous la connaissez.

Je vous invite pour recevoir ces éléments à poser vos mains en forme de coupe, afin d’établir une caisse de résonance subtile, donc disons : devant votre coeur, paumes tournées vers le haut, réunies et en forme de coupe.

« Chanter le temps, la joie, les rythmes » : troisième code vibratoire (séquence sonore)

…Merci d’avoir disposé vos mains devant votre coeur… Vous pouvez les poser maintenant.

 

J’ai à présent, ainsi que je vous l’ai dit, quelques règles à vous communiquer. Ces règles sont destinées simplement à fluidifier, harmoniser et concrétiser toute bonne collaboration entre vous et nous, ainsi qu’entre vous et vous.

La première est :  » Soyez guidés par votre coeur, soyez attentifs à sa vibration, et si vous la perdez, attendez de la retrouver »… Nous sommes tous reliés par ces vibrations-là…

La deuxième : « Tu n’es jamais seul. Nous sommes tous Un et tu l’es, avec nous tous. Et à ce titre, tu ne peux être seul, quoi que tu puisses croire ou penser. Ainsi, n’hésite pas à te souvenir de cela. »

La troisième : « Enlevez vos masques et soyez ceux et celles que vous êtes véritablement pour cette collaboration. Vos masques non seulement ne sont d’aucune utilité, mais ne vous permettent pas de vous joindre véritablement à cette musique partagée. »

La quatrième : « C’est le Service de l’Un, de la Source et de la Lumière de la Source qui est votre Lumière à tous et notre Lumière à tous, qui est la seule Vérité, et hors de ce Service, il n’est nulle action. »

La cinquième et dernière règle sera : « Réjouissez-vous, devenez un Temple de Joie, chacun et chacune. Ainsi se construit le Temple de Joie partagé qui est votre futur ou votre nouvelle planète, à venir et en cours de concrétisation. »

 

Je vous remercie, mes très chers Frères et Soeurs, d’avoir reçu cette transmission. Sachez que vous en êtes porteurs, cela essentiellement par la vibration de votre coeur, également par votre regard, également parfois (pour certains) par votre contact physique. N’hésitez donc pas à être ceux que vous êtes véritablement, car ainsi nous collaborons. Et sachez que votre mental et les restes de volonté de vos egos ne sont pas d’une grande utilité dans cette collaboration.

Là où simplement votre volonté peut encore intervenir, c’est pour choisir de vous abandonner et de vous ouvrir à ce Service. Et nous savons que ceux qui nous entendent en sont capables.

Je me retire et je vous salue. Alleluiah.

Je suis Aleanndor du système Vega II.

 

 

via Christine Anne K. le 31/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Heortan Sheran Ashtar Um & HC Flottes Végaliennes

 

 

Amis de la Terre

Soyez en cet instant avertis de la présence de vos frères issus des systèmes de Véga I et II… Voici que d’innombrables petites flottes de ces vaisseaux visibles de vos yeux se déplacent dans votre atmosphère et vos cieux ; alors que ce qui ne se voit pas demeure entendable, en vibrations sonores ou infra-sonores… Réjouissez-vous donc de ces visites amicales, fraternelles, qui signent les prémices d’une Alliance entre vos peuples respectifs, et oubliez ou abolissez vos préoccupations guerrières ou hostiles sur ces choses.

Il est vrai également que certains appareils de haute altitude, et autres, n’appartiennent pas à ces flottes confraternelles et qu’à l’égard de ceux-là vous avez à garder vos atouts de prudence. Ces appareils-là sont de nature et de fabrication terrestres souvent, et n’appartiennent pas aux légions pacifiques et intelligentes de la Lumière Une, mais chercheront à vous leurrer, à vous convaincre de les rejoindre peut-être, et à vous écarter de votre liberté retrouvée.

Votre coeur saura la différence, immanquablement. Ecoutez-le – qu’il vibre de joie, paix et amour, ou sinon de méfiance et de confusion : vous saurez la différence.

Nous vous aimons, Frères et Soeurs, Amis et Alliés, et nous aimons votre monde avec tout notre respect, Alleluia.

– Les hauts Commandements réunis des flottes Végaliennes I, II, III et XII en missions rapprochées. Heortan Sheran Ashtar Um du Haut Commandement Galactique Unifié vous salue.-

 

 

via Christine Anne K. le 14/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Mère des Mères du 8 mai

 

– enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/23728479

(ce message succède et réfère en partie au message du 7 mai « Retour du Voyageur…Toi. »)

 

 

Mes Aimés, mes Tant Aimés, quelle Joie d’être vous et moi réunis !

Mon coeur et vos coeurs ne cessent de se parler, au cours de vos jours, de vos nuits, au cours de vos jeux et de vos travaux, de vos conversations, de vos oeuvres, au cours de vos peines et de vos joies terrestres.

Et à présent, nous voilà en train de nous rencontrer, là où à présent vous avez accédé et où vous êtes libres, entiers, Lumière…

Dans ce plan de votre Lumière, j’ai toujours bien sûr, mes Aimés, été près de vous; mais vous, vous n’y étiez que par intermittence… Mais à présent, et de plus en plus continûment, vous avez la possibilité et la capacité, la force, et la liberté d’y rester.

Ainsi je me réjouis, moi, votre Mère des Mères, Mère de tous, de toutes et de chacun dans la Grâce de l’Un qui n’est qu’Un, de vous avoir vus grandir autant et si bellement tous ces derniers temps – qui ont été si courts et si longs, si lents et si rapides…

Je me réjouis de regarder vos yeux : si beaux, si brillants, si plein d’Amour, de Paix, de Profondeur, et de certitude de votre Vérité, qui est si simple.

Je me réjouis de contempler vos sourires, ceux que vous vous adressez les uns les autres et ceux que parfois vous vous faites à vous-même lorsque la Grâce vous habite; ceux que vos enfants font naître sur vos visages et dans vos coeurs – car même si vos enfants vous ont toujours fait retrouver la vibration d’amour la plus belle, celle-ci s’est encore magnifiée, de même que vous vous êtes magnifiés.

Et voilà qu’ainsi que toute mère se réjouit à l’infini de la beauté et de la croissance de son enfant, de ses pas en avant, de ses créations, de ses paroles, de ses actes, je suis dans cette joie, joie qui ne me quitte jamais et que je prodigue également de par ce que je suis. Mais joie que je partage aujourd’hui avec vous, mes Tant Aimés, oeuvres de la Source, dont je suis Mère, Créatrice, enveloppante, Source de toutes les satisfactions, Consolatrice de tous les pleurs – qui furent et qui ne peuvent, je le souhaite et je le sais, que vous quitter; si vous choisissez vous-même de quitter vos pleurs.

Notre Joie d’être ensemble est une perfection de chaque instant, et mes paroles ne sont là que pour faire chanter ma voix davantage en vos coeurs, car cette joie n’a pas besoin de mots ni de phrases pour être, ni même pour s’exprimer… Tout est Plénitude entre nous, et tout est Plénitude en Toi mon Enfant très aimé, très chéri, très regardé, très choyé. Toi que je n’oublie jamais un seul instant, Toi qui est unique, absolument unique dans mon regard et mon coeur de Mère, Toi qui est Un, parmi tous tes Frères et Soeurs, dans ce miracle en quelque sorte d’être tous Un, dans l’Un, qui n’est qu’Un, et dont je suis moi-même.

 

…Autour de vous, les bruits de la Nature qui vous environne sont simple joie…

 

Nous allons accueillir en cet instant un arpège de la Joie… Il ne s’agit pas de jouer d’un instrument, car l’instrument c’est vous. Considérez donc que vous êtes joué par vous-même, autant que vous seriez joué par ma voix et par moi, et que c’est la Source en vous qui se joue, et se déjoue, et se rejoue à l’infini, dans la joie pure de l’instant, de l’absolu Être, qui n’est qu’Être, dans la Présence parfaite…

silence, vibration

Accueillez cette Plénitude, la Présence que vous êtes vous-même – Toi-Même mon Enfant – comme, je vous le rappelle, la Plénitude entière, lumineuse, simple et parfaite, de la perle. La perle a oublié toute aspérité, tout ce qui l’accroche ou l’attache : elle n’est que rondeur, lisse, délicatement lumineuse, mature, dans l’abandon à ce qu’elle est. Pour certains, elle semble rayonner ; pour d’autres, elle sert à jouer. Elle vit, et elle ne meurt plus. Ainsi, lorsque votre conscience devient lisse et simple, habitée de sa Lumière et dans la joie de la Présence, abandonnée à ce qui est sa Plénitude, vous trouvez la Vérité et la Liberté absolues de votre Lumière.

Je vous contemple, et nous nous contemplons, vous et moi, car nous ne sommes qu’Un lorsque nous atteignons ce coeur d’Amour unique où nous nous réjouissons de n’être qu’Un…

 

Néanmoins, de par ma position de Mère, je peux aussi être là pour vous, en vous accueillant, en vous nourrissant, en vous soutenant – si vous en avez besoin, et si vous aimez que cela soit ainsi.

 

Vous avez à présent l’accès, plein et indéfectible, à votre Être véritable qui n’est plus séparé, ni en partie séparé de vous. Acceptez cela et n’en doutez pas. Vous allez alors connaître cette perfection de joie, vibrante en vous et que vous pourrez retrouver à tout instant. Et même si le regard et le coeur de votre Mère que je suis ne peut vous abandonner, vous allez être – et vous êtes d’ores et déjà – grands, autonomes, libres, harmonieux, prêts, totalement prêts pour occuper votre place et réaliser ensemble, avec tous et dans l’harmonie, dans la Lumière de la Source et de l’Un, qui n’est qu’Un, ce que vous êtes appelés à réaliser, à être, à créer, à jouer, à construire, ou à déconstruire.

Toute véritable mère se réjouit à l’infini de voir son enfant devenu grand, capable de faire pour lui-même, avec lui-même, et avec ceux qu’il choisit, ceux dont il a besoin, et capable de créer ce dont il a besoin ou ce qu’il désire créer. Et vous voyant ainsi je me réjouis, et je sais que nous sommes ensemble d’une autre façon.

Je suis toujours là, quoi qu’il arrive, mais vous n’avez plus besoin que l’on vous donne la main, que l’on vous regarde à tout instant pour vous encourager, pour pouvoir être sûrs de vous. Je vous regarde mais vous êtes sûrs de vous, car vous avez trouvé cette force intérieure dans votre Vérité, qui s’est affirmée et qui s’est illuminée.

Je me réjouis donc infiniment de pouvoir vous regarder de cette façon-là, aussi. C’est une immense fierté pour moi, c’est un immense accomplissement – accomplissement de chacun, accomplissement de la totalité de ceux que vous êtes pour moi, accomplissement de ce qui a pu être mon désir, accomplissement de la Source vers sa Perfection, en vous, par vous, et de par vous…

Vous n’êtes plus entravés. Vous avez l’usage plein et entier de tout ce qui vous fait, et de toute forme que vous êtes, de toute intelligence que vous êtes, de toute capacité et de tout potentiel que vous êtes.

Je me réjouis à l’infini, mes Tant Aimés, moi, Mère des Mères, dans la Grâce infinie de l’Un, qui n’est qu’Un, et je vous dis à bientôt, mes Très Aimés. Amen

 


 

via Christine Anne K. le 8/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°15

 

enregistrement sonore (vidéo) de cette canalisation : http://vimeo.com/25425250


 

…Ecoutez la Musique des Sphères, mes Biens-Aimés, car les Cieux s’ouvrent de plus en plus à vos consciences…

Je suis Orionis, Grand Architecte et Concepteur et vous me connaissez. Sachez ma joie de vous retrouver en ce jour, fixé par moi.

 

Cette Musique vous parvient de plus en plus véritablement, et dans son intégralité, sa complexité, ses harmonies, sa richesse, sa vasteté, sa subtilité, sa vie perpétuelle. Vous avez récemment été dotés tant de capacités d’écoute accrues que de récepteurs optimisés ou nouveaux, que c’est une joie pour nous de connaître la qualité de votre participation déjà effective à tout cela. Sachez-le, car je sais que dans vos consciences humaines enfermées dans votre mental usuel, vous croyez ne pas le savoir. Sachez que vous le savez, et je vous le dis. Votre musique donc se mêle de mieux en mieux, de plus en plus et de plus en plus loin à celle qui déjà vous environnait et vous accompagne.

 

Pourquoi, me direz-vous, parlons-nous tant de musique ces derniers temps ? Le mot musique est un mot qui appartient à votre langage et que nous employons avec plaisir, bien qu’il soit naturellement approximatif au regard de ce qui est exposé. Mais ce mot vous est agréable et il exprime, dans ce qu’il est et ce qu’il traduit, un certain nombre d’éléments, de compositions de formes, d’harmonies, d’usages du temps, de niveaux vibratoires, d’architectures de sons, et de tendance à la perfection, qui correspondent extrêmement bien à la qualité de ce que nous cherchons à introduire et à mieux installer au niveau de vos consciences, de vos êtres et de vos capacités – capacités de Terriens en pleine ouverture de matrice et en pleine reconnexion à vos véritables potentiels. Voilà pourquoi nous parlons tant de musique… (Ce n’est pas que nous avons orienté nos interventions dans le domaine exclusif de la culture musicale telle que vous la connaissez..)

 

Ce qui importe dans tout cela, disons que c’est la notion de votre participation, car jusqu’à maintenant beaucoup d’entre vous parmi les êtres en voie d’éveil, porteurs de Lumière sur la terre, et ce que vous appelez Travailleurs de Lumière, ainsi que disons nombre de sympathisants à ce mouvement, sont restés dans un état d’attente de ce qui vient d’en haut, voire de soumission à ce qu’ils croyaient venir d’en haut sous différentes formes, qui parfois étaient vibratoirement correctes et qui parfois ne l’étaient pas tant (cela pour des raisons dues à la présence de la matrice)… Vous avez fait de votre mieux – cela est clair – et pour cela vous en êtes non seulement remerciés, aimés, mais disons « félicités » (pour employer un mot de votre vocabulaire qui ne nous correspond pas véritablement, mais prenons-le)…

Or il importe que cette forme de passivité et de soumission à des interventions parfois mystérieuses, parfois subjugantes d’êtres invisibles – qui portent des noms parfois ronflants – se transforme par le biais d’une accession à votre plénitude et à votre simple participation. Vous êtes co-acteurs, vous n’êtes pas soumis ni subjugués, pas même à moi (en dépit de ma place disons très élevée, de ma vibration très élevée, de mon expérience , de ma position, de mes connaissances, de mon histoire). Je suis à ma place, et chacun de vous est à la sienne : c’est ainsi que nous oeuvrons et que nous vivons ensemble ; c’est ainsi que nous faisons vivre cet Univers et c’est ainsi que nous faisons évoluer ensemble cet Univers, les autres Univers, et la Source qui ne cesse à travers nous de se regarder et d’évoluer Lui-Même ou Elle-Même (comme vous voulez).

 

Cette notion de musique est donc pertinente car elle implique orchestre, jeux ensemble, écoute réciproque et c’est cela qui compte : les musiciens qui jouent ensemble s’écoutent les uns les autres, on ne joue pas pour soi tout seul et l’on n’est pas non plus soumis à la musique des autres comme une marionnette ; un musicien n’est pas cela. Ne soyez donc pas des marionnettes de l’ascension : soyez des êtres à part entière, et nous vous invitons à tenir votre place – je ne vous dis pas à la prendre, car vous l’avez – nous vous invitons donc à tenir votre place dans toute votre noblesse et vos capacités, dans ce que nous avons appelé une symphonie ou une architecture.

Je vous invite donc à un petit silence dans lequel vous êtes appelés à aiguiser vos capacités d’écoute et, j’espère, à reconnaître votre place dans l’orchestration. (Il va de soi que le mot orchestre est totalement limitatif par rapport à la vérité et à la réalité de ce dont nous parlons, mais il a son efficacité.)

silence, vibration

…Ainsi vous êtes actuellement en train de participer… Ecoutez-vous encore, occupez votre place…

silence, vibration

…Je vous délivre également dans ce silence un certain nombre de clés, que par jeu nous pourrions appeler des clés musicales en référence à vos partitions, mais cela ne serait pas une image très juste. Elle a quand même son utilité, c’est pour cela que je l’emploie, car si vous pouvez vous représenter le dessin d’une clé musicale sur une partition, j’ai choisi cette image à dessein pour imprimer à travers votre mental dans votre conscience plus subtile certaines ouvertures et certaines clés, qui vont vous stabiliser à votre place, entre autres choses…

silence, vibration


J’espère donc à présent que vous voilà à même de laisser de côté vos doutes issus du fait que votre conscience ordinaire mentale, de vie quotidienne, ne sait pas appréhender tout cela. Je vous en prie, évadez-vous de cet enfermement et reconnaissez sa stupidité – bien que votre mental soit parfaitement respectable en tant qu’outil de vie quotidienne, cela va sans dire.

Reconnaissez donc en ces instants que vous êtes parfaitement capables de vivre et d’être ce que je viens de vous proposer par la parole et les mots, mais qui se propose à vous de façon bien plus constante, bien plus personnalisée, bien plus vibrante et bien plus puissante. Soyez donc à l’écoute de cela dans votre vie, ne vous enfermez pas. Plus vous ferez confiance à cette capacité que votre mental ne sait pas maîtriser, plus vous l’aurez véritablement, et plus vous vous rendrez compte que vous êtes à l’aise, et que ce n’est pas une fiction.

 

Ne vous égarez pas non plus dans les méandres d’illusion de votre troisième oeil, car cela n’est pas du tout ce à quoi vous êtes invités. Cela est une voie sans issue où certes vous avez pu connaître de très jolies choses, mais cela n’est pas un outil de Vérité, cela n’est pas un véritable outil vibratoire : ce n’est qu’un outil d’enfermement dans des mondes de plaisir, de satisfaction, de jeu, qui au cours de vos vies dans la matrice ont eu leur fonction importante, ne serait-ce que d’évasion mais aussi de pseudo-connaissances dont vous aviez fort besoin pour alimenter en vous certaines mémoires de votre Vérité qui ne pouvait être autrement approchées en ces époques… Mais aujourd’hui, je vous prie, laissez de côté cet appareil illusoire.

 

…Je vous invite à présent à vous remémorer en vous-même, par l’écoute de votre propre vibration, celle de votre coeur, votre véritable relation non seulement à vous-même mais à la Source et à tous les Êtres qui participent avec vous. Vous n’avez pas d’effort à faire pour cela : vous avez simplement à être en abrogeant toutes notions d’ego, de questionnement, de recherche de compréhension ; en abandonnant toute tentative de maîtriser quoi que ce soit. Lorsque vous êtes dans votre Être vous n’avez rien à maîtriser, bien évidemment. Vous êtes disons : « pleins », pour employer un mot que vous pouvez aisément comprendre.

Sachez que la partition musicale, vous l’écrivez à tout instant – non pas vous-même tout seul bien sûr, mais vous à votre place, parmi tous à leur place. Et cela est de toute Beauté, de toute Vérité, de toute Plénitude…

silence

Encore une fois je vous invite en ce silence, non pas à laisser votre mental s’évader, mais à tenir votre place, en toute joie, en toute participation, et à écouter et à être…

C’est un instant privilégié pour vous où de par la clarté de cette transmission, la conscience de votre place est très certainement particulièrement définie, claire, vibrante et accessible, quel que soit l’état de votre propre -disons- éveil.

silence

Il vous a été proposé par certains intervenants de chanter spontanément, et cela est juste car cela ouvre en vous des aires que vous avez tenues fermées ; cela libère des sons audibles ainsi que des sons subtils. Vous pouvez donc considérer cela, d’une part comme une forme d’entraînement bien sûr, mais aussi comme un véritable bain sonore que vous vous offrez à vous-même et qui vous harmonise avec vous-même ; et enfin comme la possibilité de vous harmoniser – sans forcément mentalement le maîtriser – avec ceux avec lesquels vous êtes en résonance active et avec lesquels vous constituez des architectures, des musiques comme il a été dit, des formes, voire des réseaux… Cette pratique également des chants spontanés libère dans votre gorge certains canaux encore un peu obstrués, et cela est bien utile. C’est également utile à vos corps dans leurs nouvelles configurations, sachez-le. Il ne s’agit pas uniquement d’un petit exercice d’expression relevant du développement personnel tel que vous l’avez connu…

silence


Nous allons bientôt terminer cet entretien. Je tiens à vous dire par la voix de ce canal que les interventions récentes via un membre des Hautes Consciences Intergalactiques nommé Keznoar Nd Hey Az’k ont été hautement importantes et ont été rendues possibles seulement très récemment, par la clarification de certains paliers vibratoires, par l’élévation générale des consciences et par le nettoyage de certains éléments obstruants (et ils étaient nombreux) mis en place par les structures de la matrice. Les transmissions vibratoires opérées par le Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques ne sont pas terminées mais vous permettent d’ores et déjà d’occuper non seulement vos places mais les canaux de communication à travers lesquels vous pouvez déplacer vos consciences – non pas tant par curiosité que par l’effet de votre Lumière active, dans la Grâce de la Source, dans l’Unité, dans votre Vérité… Et je sais que si vos mentals ordinaires se saisissent pas le détail de ce que je viens de dire, vos consciences le saisissent parfaitement, et l’honorent en cet instant.

Je vous remercie d’être ce que vous êtes, de devenir ce que vous devenez, et de participer – comme vous le faites à présent et dorénavant – à la véritable Musique à laquelle vous appartenez et qui vous appartient. Alleluiah.

Je me réjouis, chers Frères et Soeurs bien aimés de la Terre, moi Orionis, en ce jour où je vous ai convoqués.

Soyez ! Et nous nous retrouverons prochainement.

 

 

 

via Christine Anne K. le 6/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.