Absaloom C de Vega -n°4. Voix Humaine : Capacités de Transmissions..

Comme d’habitude les expériences sonores scientifiques de l’équipe de Vega nous transmettent également vibratoirement de l’information variée -pour notre Intelligence Collective entre autres- y compris cette fois sur le Système Vega ainsi que des liens neufs avec notre Intra-Terre. Bonne écoute ! C.A.K

écouter >

musique informante d’ouverture

Chers Humains de Terre, je suis Absaloom C de Vega. Nous nous connaissons assez bien maintenant. C’est je pense ma troisième intervention dans votre façon de compter (c’est toutefois la n°4. NdR) et je suis donc revenu encore une fois pour quelques travaux scientifiques partagés dans le domaine des Sciences Sonores avec comme vous le savez une petite Equipe de chercheurs qui m’accompagnent et dont je suis comme d’habitude le porte-parole.
…Ils envient à vrai dire mon aisance à parler car -nous en avons ri très récemment eux et moi !- ils s’en sentent totalement incapables… Ce fut même un sujet d’interrogations entre nous, car il s’agit d’une forme de travail sonore évidemment : eh bien il parait que j’ai des aptitudes en ce domaine qui ne sont pas partagées par mes compagnons de recherche. Amusant n’est-ce pas !

Il en découle qu’aujourd’hui je vais davantage explorer la voix, la voix humaine.

Et eux, comme d’habitude, ils notent, ils enregistrent, ils analysent et ils produisent quelques résultats -comme ça, sur le vif- dont peut-être je saurai, je ne sais pas encore, vous faire bénéficier.

La Séquence sonore que vous avez entendue a pour vocation de vous rappeler, n’est-ce pas, tout d’abord certaines données qui sont nécessaires à notre bonne communication. Elle vous informe également de quelques résultats auxquels nous sommes parvenus dans la compréhension de certains Matériaux sonores qui appartiennent essentiellement à votre Système Solaire et plus particulièrement à votre Planète, mais pas exclusivement. Et cette compréhension nous l’espérons peut vous apporter, sous la forme où nous l’avons présentée ainsi, quelques éléments scientifiques dont selon nous votre Intelligence Collective saura tirer parti – on peut dire dans le développement possible de certains Travaux Sonores d’intérêt général.
C’est notre espoir, notre hypothèse : voilà..

silence / installations

J’ai donc à présent, dans cette intervention aujourd’hui, le projet d’explorer à travers la voix humaine certaines fréquences.
Nous avons donc aligné notre chère canal sur une fréquence spécifique qui nous permet d’harmoniser sa voix et son corps avec nos instruments d’analyse et je vais, j’espère sans la brusquer, lui faire faire quelques exercices – avec son consentement bien sûr !

Le but pour nous de ces expérimentations est d’une part, comme d’habitude, d’enrichir nos bases de données et par ailleurs de trouver quelques « modules fréquentiels » (on va dire ça comme ça), qui on peut dire sont propres non seulement à cette voix mais à celles d’autres êtres humains, mais également à certains animaux – et cela non seulement sur votre Planète mais également en d’autres lieux.

– Nous avons en effet observé que dans la voix humaine il y a des constantes communes avec certains groupes d’animaux – des animaux que vous ne connaissez pas, je le crains. (Et donc comme ce n’est pas un cours de zoologie galactique je ne vais pas rentrer dans des détails supplémentaires.) J’ai dit cela juste pour vous faire partager notre bagage d’hypothèses.-

Voici donc le premier exercice vocal qui est proposé:

exercice d’une série de sons vocalisés…souffles

Merci chère canal !
Cela avait pour objectif premier de faire l’ultime réglage de nos instruments d’observation et également d’explorer quelques possibilités recensées pour cette voix.

silence actif

…Je suis bien sûr aux commandes de la voix, avec une participation assez passive mais néanmoins consentante de notre canal.
Ainsi, ce qu’elle ne pourrait ou ne voudrait pas faire ne sera pas fait – c’est là aussi la marge de hasard dans notre démarche aujourd’hui.
Je vais passer donc à l’essai suivant :

deuxième exercice vocal plus lent et différents sons

– Je m’adresse à l’auditoire humain potentiel de cet enregistrement à venir : vous vous demandez probablement ce que vous faites là ?  Quel est l’intérêt pour vous d’entendre cela ?
C’est parfaitement légitime. Je vous répondrai :
« Croyez-bien que votre écoute fait partie du dispositif, d’une part. D’autre part : ce qui est transmis par moi à travers cette voix, ce sont également des données sonores qui vous sont très utiles. Je vous expliquerai un peu plus tard quelques aspects de cette transmission utile… Par conséquent je vous demande un peu de patience et d’écoute bienveillante et réceptive de ce qui se présente là et de ce qui va suivre encore un petit peu. Je vous remercie ! »

silence
troisième et nouvel exercice vocal encore autre

Merci chère canal !

silence vibrant

Je marque un silence car, d’une part cela repose tout autant votre écoute que notre canal, et d’autre part notre équipe est en train d’analyser quelques résultats immédiats.

…Et il s’avère que nous pouvons déjà observer qu’à travers cette voix humaine qui, bien sûr est parfaitement accoutumée (ce qui n’est pas courant chez vous) à utiliser différentes langues et à convertir des sons émanés de sources diverses de cet Univers sous forme vocale -c’est donc pour nous un instrument très précieux et particulier, vocal et physique-
Nous observons donc qu’il y a possibilité avec un minimum de réglages -qui seraient d’ailleurs à perfectionner mais cela nous allons l’étudier plus tard- de transmettre des données sonores qui ne sont pas en langages parlés comme cela a lieu d’habitude (même si vous ne « comprenez » pas ces langages); mais qui sont purement fréquentielles, pluri-sonores et…-quel mot employer dans votre langue ? Où est ma base de vocabulaire ?…- « distortives » : j’espère que ce mot ne vous choque pas -je pense qu’il est péjoratif pour vous ?- c’est bien pourtant le mot le plus précis que nous puissions utiliser pour cela à cet instant.

Je donne une petite explication : « distortives » parce que effectivement nous pratiquons des distorsions qui permettent -ce sont des courbures n’est-ce pas, des courbures sonores- qui permettent de faire passer des données qui ne peuvent pas circuler « en ligne droite » ou bien dans la forme courante de circulation qu’elles emploient.
Voilà, c’est très succinct et schématique ce que je vous dis mais : d’où l’emploi de la notion de distorsion et de ce mot « distortif ».
Voilà, c’est donc dans le cadre de notre pratique scientifique la forme de Courbure que nous employons.

Nous observons donc, je résume, qu’il y a possibilité de faire ces opérations-là et de transmettre des données sonores à travers certaines voix humaines… Le but étant de ne pas utiliser seulement celle-ci, qui est déjà à sa place et occupée, mais d’en utiliser un certain nombre d’autres qui appartiendront à un panel vocal dont les paramètres seront correspondants à ceux que nous employons là, dans cette expérience.

Nous allons maintenant associer le vocal et l’instrumental :

quatrième exercice combinant sons vocaux, frappes de tambour et steeldrum
Ah ! Voilà quelque chose de très intéressant !
C’est l’équipe, là, qui me renvoie immédiatement -leurs yeux brillent d’intérêt !- Ce qui vient de se produire là sur le plan sonore est hautement intéressant pour nous !
Par ailleurs sachez que cela vous transmet également, dans une autre gamme d' »intéressant », des éléments tout à fait constructifs pour certains aspects de la Science Sonore que vous êtes appelés à développer.
Je ne peux pas vous expliquer ça de façon plus claire et carrée, là – mais je sais parfaitement qu’au sein de votre Intelligence Collective certains groupes sont parfaitement en mesure d’engrammer ces résultats et de les traiter..! Nous le savons : nous les connaissons et nous savons qu’ils les reçoivent.
Je remercie encore une fois notre canal.

silence actif

Nous allons maintenant laisser se faire un Chant, un vrai chant, qui vient donc d’une source appartenant à notre Système. C’est un joli Chant que nous aimons beaucoup et nous allons observer simplement -de notre côté à nous les scientifiques- comment ce Chant est traité et transformé par cette voix humaine.
Et de votre côté vous allez simplement pouvoir bénéficier de ce Chant et de tout ce qu’il raconte, qui est tout à fait intéressant pour parler par exemple de notre Système, de la vie chez nous, de nos sentiments, de la beauté de la nature chez nous et, et des enfants, voilà. Et des animaux ! J’oubliais les animaux : pardon, excusez-moi les animaux ! (Je ne recommencerai pas, je n’ai pas l’intention de vous oublier. Voilà. Merci.)

Le Chant va se produire :

Chant végalien mélodieux gai et informant

Silence

Avez-vous aimé ce Chant ?
C’était assez mélodieux n’est-ce pas ? Rien à voir avec tous les « borborygmes » que vous avez entendu avant !
Nous l’aimons beaucoup.
Certes, là il ressemble « comme-ci-comme-ça  » à la Forme qu’il a dans notre propre système vocal, mais nous l’avons reconnu et cela nous a fait plaisir..!
C’est tout à fait intéressant d’observer comment justement ces dispositions de distorsion que nous apprenons là à installer peuvent fonctionner et comment -et cela n’est pas valable seulement pour ce chant, mais pour tous les langages ou la plupart des langages stellaires qui sont pratiqués par ce canal- comment donc le système de conversion par la voix humaine arrive à être très fidèle en créant des formes sonores qui sont parfaitement homogènes, et respectueuses de ce qu’elles doivent être pour la transmission. Et comment également les cordes vocales et le corps humain peuvent s’approprier ces formes sonores pour les restituer d’une façon qui vous est non seulement audible, mais agréable j’en suis convaincu, et qui garde tout son sens et la fidélité – vraiment impeccables dirons-nous, à part les petites distorsions « scientifiques » (entre guillemets scientifiques) dont je vous ai parlé, qui sont nécessaires… Fidélité donc au texte, à la mélodie, à l’émotion – là, dans le cas de ce chant .
Voilà. Observation très agréable et intéressante pour nous – et quant à vous un Chant de Vega qui vous a raconté des choses comme je l’ai dit sur notre vie, nos sentiments, la nature, les enfants, les animaux etc…
Merci chère canal !

…Nous ne voulons pas trop la fatiguer… Est-ce qu’elle pense pouvoir faire encore un exercice ?

…Bon, on va le faire pas trop développé. Ça a l’air d’aller. Il va de nouveau y avoir un petit peu d’instrumental avec ceci :

hochet de graines, qui se mêle à la phrase suivante…

Voilà, nous avons choisi ces petits graines car ça fait tout un groupe de sons, qui sont très amusants à analyser et qui créent une espèce de bruit sur lequel les sons que nous cherchons à obtenir vont se glisser, s’inscrire.

cinquième exercice vocal avec fond sonore de hochet de graines

Merci chère canal ! Cet échantillon sera je pense bien suffisant pour les observations que nous souhaitons en tirer.

Quant à nos auditeurs humains, ce petit échantillon va vous permettre d’acquérir quelques fils supplémentaires dans la Trame non seulement de vos connaissances échangées avec nous, mais également dans la Trame de ce qui vous relie à votre Intra-Terre : eh oui !
…Je ne peux pas être plus précis sur l’Architecture de ces fils et la façon dont cela vous relie, à quelle partie précise de l’intra-Terre et comment; mais voilà : l’information est tout à fait certaine, sûre, vérifiée, labellisée – voilà, profitez-en !
Je dirais même probablement : réjouissez-vous car vous n’aviez pas encore, du tout, l’Architecture de cette Trame et de ces fils !

Je remercie donc notre canal de ses petites et grandes prestations vocales – qui sont beaucoup plus importantes que ce qu’elles pourraient sembler être.

silence vibrant

Il importe qu’un moment de silence soit observé.

long silence vibrant informant

Cette plage de silence très précise nous permet à nous, l’équipe de Vega, d’observer d’une part au niveau du corps de notre canal ce qui a lieu suite à ces exercices, mais également au niveau du corps d’un panel de certains auditeurs ce qui a lieu.
Et même si l’écoute des auditeurs est différée, nous avons la capacité de suivre cela à travers l’enregistrement. (Ne vous demandez pas comment, c’est pas la peine.)
Nous vous remercions donc bien évidemment de votre collaboration.

Quant à vous ce silence vous a également informé de bien des dispositions qui nous permettent de communiquer réciproquement : de nous à vous et de vous à nous.

silence vibrant

Je pense que cette série d’observations est suffisante et terminée, et nous en sommes très satisfaits – et encore une fois nous remercions les participants humains.
Et nous sommes fort heureux d’avoir partagé ce Chant, qui crée également un lien « plus charnel » pourrait-on dire, entre nous, nos peuples…

Je vais clôturer cette intervention par une petite séquence sonore.

petite séquence musicale vibrante cloturée par un son vocal

Je vous salue et je vous remercie encore une fois !
Je suis Absaloom C de Vega avec l’équipe de chercheurs en Sciences Sonores que vous connaissez à présent. Nous vous remercions et nous vous saluons, et au plaisir de futures expériences partagées !
Profitez bien de ces données de même que nous allons en profiter.

Alleluia

 

via Christine Anne K. le 20 octobre 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Merci de vos dons qui font circuler et manifester
l’Abondance pour nous tous (v. phase II)

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.