Temaysaad Og Naor, Elohim -n°10- Chants avec Soumandakh Ekoa

écouter >

Premier long Chant doux enveloppant
Bref silence vibrant

Recevez en toute humilité et sincérité, chère Humanité ce Chant exceptionnel..
Vous me connaissez je suis Temaysaad Og Naor, Elohim juteux et chantant.

Néanmoins ce Chant pour une fois n’est pas le mien mais Celui qui s’est présenté à travers moi dans ce canal et qui est en réalité l’Oeuvre de Soumandakh Ekoa, un Elohim très lointain appartenant à ce que vous appelleriez un autre Univers – et même un autre Multivers.

Il a pour but non seulement bien sûr de vous saluer mais aussi de vous apporter des “nouvelles fraiches” disons de ce qui vous semble si lointain, et qui pourtant intérieurement n’est pas loin car non seulement vous êtes et nous sommes tous Un mais aussi certains multivers sont simplement juste intérieurement “la porte à côté”, même si cela semble inconcevable. Et donc ce Chant-là pourrait on dire vient de la porte à côté et vous propose des éléments de joie, fraiche – car venant de la porte d’à côté et non pas de chez vous.
…Cela pourrait vous apporter, en ces temps agités pour vous, non seulement de la fraicheur mais aussi des formes d’intelligence supplémentaires.

-Je me réjouis d’avoir servi, non pas de canal mais de transmetteur pour ce Chant.-

Je vais à présent chanter un peu de mes propres Chants.
Voici donc le premier de mes Chants à moi, pour vous :

Deuxième chant doux – sorte de miroir du chant précédent
Silence vibrant

Ce Chant-là donc est destiné je dirais à compléter celui qui a précédé en y adjoignant des clés de compréhension (j’appellerai ça comme ça même si le mot “compréhension” est peu approprié.)
Toux de la canal–  …Je devrais le remplacer par un autre mot -cette toux est un signal que je n’apprécie pas-… Des clés de “satisfaction” – car n’est-ce-pas, la satisfaction et la compréhension sont extrêmement proches dans bien des cas !
Ce qui vous permet donc de mieux apprécier et pleinement intégrer ce qui dans le Chant précédent vous a été présenté et offert.

Silence vibrant
Troisième Chant mélodieux et agréable avec frottés de mains, puis quelques notes vibrantes discrètes
Silence vibrant

Ce Chant que vous venez d’entendre – s’il est certainement doux et agréable, n’en est pas moins très très “juteux” !
Je souhaite qu’il vous fasse bon effet..
Considérez-le peut être, j’ose à peine le dire, comme un accélérateur pour vos intestins. Pas forcément au sens physique (vous verrez : peut être oui, peut être non) mais vous allez pouvoir certainement évacuer ce qui a besoin, n’est-ce-pas, de l’être et de circuler et de se séparer de vous.
Vous vous en sentirez bien sûr allégés et grandis, cela ne fait aucun doute.

J’arrête là mes propositions chantées en ce jour, très chère Humanité.
Je vous transmets bien sûr les salutations de cet Elohim fort lointain à qui j’ai servi de relais – et qui peut être un jour saura vous chanter directement, qui sait ?

Quant à moi Temaysaad Og Naor, Elohim Juteux que vous connaissez suffisamment bien je vous salue de tout mon coeur et de toute l’envolée de ma joie, et vous invite à rester fermes, stables et joyeux en tout cela..!

Je ne sais pas quand je reviendrai car il va y avoir des changements mais nous verrons.
Je vous salue de tout mon Amour.
Alleluia

 

via Christine Anne K. le 28 juin 2015
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

– Merci de vos Dons, qui nous aident à avancer –

Bienvenue à notre Atelier-Cercle n°15 en juillet v. page Evènements

1 réflexion sur « Temaysaad Og Naor, Elohim -n°10- Chants avec Soumandakh Ekoa »

  1. comme à chaque lecture ou écoute, les CANALISATIONS, de ( chère) Christine-Anne K, sont à la fois d’une puissance, d’une clarté de voix , en même temps que d’une douceur, d’une justesse de ton que ce soit dans les mots ou dans les chants et génèrent en nous des émotions d’une rare qualité , qui nous emportent nous émeuvent, nous submergent et où les larmes régulièrement apparaissent et nous laissent apaisés, surpris , une sorte de …ravissement. QUE DE MERCIS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.