Eshtarananda Hy, Elohim / Ténèbre de La Source -n°2-

cliquez pour écouter

Plage musicale..

Je vous salue Bien Aimée Humanité de Terre, ainsi que tous les autres Habitants de cette Planète. Je suis Eshtarananda Hy, Élohim de la Ténèbre de la Source. Vous me connaissez. Je me réjouis à nouveau de pouvoir ainsi m’adresser quelques instants à vous.

Musique..

Nous sommes donc nous -je vous l’ai déjà dit à une autre occasion- chargés de donner forme aux toutes premières émanations, aux désirs originels et vibrants, et sans forme encore, de la Source – qui ainsi trouve et résonne avec Elle-même. Nous sommes donc pourrait-on dire aussi des résonateurs. C’est à ce titre que les quelques vagues sonores auxquelles je vais donner un début de forme doivent être entendues. C’est mon Service, et si je m’adresse à vous ce n’est pas tant en mon nom propre, que depuis la Place que j’occupe et où je sers.

Musique..

Ainsi je résonne, au moyen de ces quelques séries de sons …Avec lesquels je crée cet Embryon de Forme.

Je vous invite à présent, si vous le voulez, à observer la qualité (encore peu définie – c’est du moins qu’elle était) de cet Embryon de Forme – qui est appelé, n’en doutons pas un instant, à devenir Forme plus déployée, plus travaillée… Nous pourrions considérer dans un certain langage que c’est un matériau de création, mais qui contient déjà en soi -de par ces vibrations de la Source dont il est le premier résonateur- toutes les informations essentielles, qui sont utiles ou nécessaires à son développement quel qu’il soit.

silence vibrant

…Il s’ajoute à cela la venue d’un deuxième désir, d’une impulsion supplémentaire : que je vais servir à traduire, à résonner pour vous sans doute.

Musique..

Voici donc que ce second Embryon de Forme est venu, que je l’ai ainsi « primo »-façonné, avant qu’il ne continue son chemin dans sa création et qu’il se joigne (du moins je le crois) au précédent…

Je n’ai pas idée moi, Eshtarananda, Élohim de La Ténèbre de La Source, de la forme d’interaction que peuvent développer ces deux premières Ebauches auxquelles j’ai donné Formes, et mon rôle s’arrête à celles que j’ai fait, et à ce que je ferai encore et encore.
Mais je ne doute pas de l’extrême qualité de ce qui finira par exister – partant de ces deux premières créations, de ces deux Ebauches, de ces deux premières résonances explicitées .

Chant..

Et voici qu’avec ce Chant qui est passé comme une aile, je sais que ces deux Embryons de Forme que j’ai créés sont à présent repris, et que ce Chant déjà continue à s’intéresser à leur création développée… Ces Formes voyagent, vont se structurer, développer des harmoniques, une complexité, des fonctions, une architecture, peut-être une chaîne biologique… Peut-être vont-elles vers une densification, ou resteront-elles dans les plans subtils, sans descendre davantage en une quelconque densité.

Je sais que ces Formes vous sont destinées. Je sais que vous ne les recevrez pas avant qu’elles ne soient davantage architecturées, préfigurées – afin qu’elles deviennent de véritables compositions utilisables. Mais elles sont neuves, elles viennent de naître, pourriez-vous dire.

J’ai à présent la charge de résonner, de créer ce qui suit..

Musique..( avec tonnerre au dehors)

Voici donc déjà qu’avec ce que je résonne, résonnent d’autres éléments se joignant à cela. Ainsi cette troisième création naît, et se trouve en interaction dès sa mise en Forme toute première. Ainsi en est-il de certaines de ces « primo-créations ». Ainsi en est-il de la Joie de voir naître ainsi ce qui émane, ce qui arrive, ce qui nous arrive – quels que soient le chemin et la destination que cela ait… Je n’ignore pas cependant (du moins je le pense) que cette troisième création est également destinée à votre contemplation.

Musique..( avec tonnerre au dehors)

Et votre contemplation de cette Forme lui donne déjà davantage de résonance, davantage de possibles. Par votre contemplation vous contribuez directement à ce qui se créent des interactions, à ce que se crée de la Lumière, à ce que se créent des circuits d’énergie, de la forme..

Musique..

Moi, qui vis à tout instant dans la Pulsation première du désir de La Source et de ses Emanations, je vous invite mes Très Chers à reconnaitre en la pulsation de votre coeur la résonance même de cette Pulsation de La Source telle que je la connais intimement… De votre propre pulsation donc émanent également ces capacités de faire résonner et donner forme, à ce qui peut et doit naître de par -à travers vous- La Source, La Source en vous.

Je vous inviterai donc à contempler cela en vous, tandis qu’interagissent la résonance de ces trois Formes premières, qui ont été en quelque sorte mises à flot..

Musique..

…Ne cherchez pas vous-même à approcher de la Ténèbre de La Source car cela ne vous est pas autorisé. Vous n’avez pas la capacité ni le pouvoir, et ce n’est pas votre place d’entendre ces premières Pulsations de désir et de leur donner Forme. Ce qui se passe à travers vous a déjà passé par de la Forme préalable, sachez-le…

silence

Je vais me retirer et vous saluer… Et notre Soeur Eluhyam, Élohim de la Terre, va certainement, par quelques chants, vous informer encore.
Quant à moi, Eshtarananda Hy, Élohim de La Ténèbre de La Source, je vous salue en cet instant.

Alleluia!

 

-…suit l’intervention chantée d’Eluhyam Al, Elohim de la Terre-

 

canalisation via Christine Anne K. le 5 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Istirulwah, jeune Elohim – n°5

cliquez pour écouter

Musique

Très Chers Frères et Soeurs humains de la Terre, je vous salue. Je suis celui que vous connaissez comme Istirulwah, enfant Elohim. J’ai grandi. Je suis à présent un jeune et non plus un petit enfant : un jeune au sens de vos adolescents, fougueux, plein de projets – et cependant discipliné.

Je viens en ce jour m’adresser tant aux adultes, qu’aux jeunes et aux petits enfants – de par mon état d’Elohim, c’est à dire de jeune créateur.

Vous savez bien sûr que les jeunes sont ceux qui succèdent et complètent, et poussent plus loin ce qui a été entrepris par leurs ainés, qui sont leurs enseignants, qui les encadrent, qui les aiment, et qui peu à peu leurs laissent prendre leur place, pleine et entière dans l’Orchestre…

Silence

Musique

Par cette transmission sonore, brève, vous avez pu recevoir des « accès » pour les jeunes, qui leur seront transmis, n’en doutez pas, par la bio-résonance que vous pratiquez naturellement. Ces accès leur sont disons presque réservés, et constituent pour eux un patrimoine, une réserve de leurs propres possibilités de pousser plus loin, et de réaliser ce qui doit l’être dans la suite et le présent actualisable de ce qui actuellement se génère, se fait, se crée – par vous, pour vous, parmi vous, Humanité.

Vous savez que les jeunes aiment la musique, il importe donc qu’ils puissent employer la musique : pour installer un grand nombre de belles vibrations et de nouvelles structures en votre monde partagé…

Silence

Musique

J’aime à vous retrouver! Vous avez changé. Vous êtes comment dire plus lumineux, plus inventifs. Vous êtes -semble-t-il- débarrassés d’une partie de ce qui empoussiérait considérablement une partie de vos structures, surtout mentales. Ce n’est pas fini…

…J’aime cependant voir comment vous évoluez. J’aime voir comment les enfants et les jeunes de la Terre sont sages, même si certains ne le montrent pas du tout – car ils vous font avancer, vous, les plus âgés…De même que vous les faites également avancer autrement, car vous leurs faites des propositions et des problèmes qu’ils doivent résoudre, de la même manière qu’ils peuvent vous créer des problèmes que vous avez à résoudre. Mais en réalité ce sont bien eux qui poussent et qui font avancer le plus, pour la plupart…

…Il y a simplement parfois à réajuster quelques distorsions, car certains d’entre les jeunes ont accepté de subir des distorsions, et il se peut -vous le savez- qu’ils en souffrent véritablement…Cela doit donc bien évidemment être arrangé; et cela doit être arrangé par tous : car il s’agit d’une oeuvre collective, et non pas d’interventions individuelles sur des cas individuels – même si chaque cas se dessine dans la configuration d’une histoire individuelle.

Je vais donc continuer à installer par la voie musicale et vibratoire un certain nombre de petits éléments créatifs. Certains d’entre eux sont mes propres créations, validées par mes enseignants et mes camarade. Certains autres sont des créations d’autres, ou de groupe. Certains sont des créations avec vous…

Ces éléments sont des éléments qui – je l’ai prévu, nous l’avons prévu et nous le souhaitons, ainsi que vous – (sont des éléments qui) devraient permettre de rétablir la droite ligne, et harmonieuse, dans certaines distorsions : auprès principalement des jeunes ou des enfants, et peut être parfois auprès de certains adultes.

Faisons donc cela dans la joie, et amusons nous à faire un peu de Bruit…

Musique

Chant et Musique

Silence

Vous savez que nous les jeunes nous aimons la « musique de sauvages » -et que quand vous étiez jeunes vous aimiez la « musique de sauvages » et que lorsque vous vieillissez vous trouvez que c’est de la musique « de sauvages »- alors que quand vous êtes jeunes vous trouvez que c’est parfait… Il y a ainsi une interaction nécessaire entre ce qui est « jeune » et ce qui l’est moins… Et si chez vous cela génère des incompréhensions, ça fait partie des distorsions que nous aimerions avoir pu rectifier à travers cet ensemble de bruits – qui s’appellerait de la musique pour certains, et qui pour d’autres sera une cacophonie.

silence, chants au dehors 

J’apprécie à présent le fait de me remettre en silence, et de me laisser porter par l’accompagnement musical du Chant imperturbable d’une cigale et de quelques oiseaux….

silence, chants au dehors

…Cela m’a été transmis par mes enseignants Elohims : alterner une phase de création intense avec une phase d’intériorisation et de vide, et d’écoute de mon propre coeur, dans sa vibration, quelle qu’elle soit…

silence, chants au dehors

…L’écoute également des Sons permanents de l’Univers est une aide considérable, rassérénante, stabilisatrice, d’une grande richesse, et d’un continuum qui nous relie directement à la Source…

Souhaitons ainsi en notre Coeur que tout ce qui peut avoir distordu certains chemins – harmoniquement principalement – se retrouve aligné, sans douleur et avec Joie…

Je vous salue, ceci est la fin de mon intervention. J’ajouterai encore un peu de cacophonie, car je suis jeune…

Musique avec chant  – « sauvage »?

…En toute modestie je suis très content de ma petite improvisation…Je suis Istirulwah, jeune Elohim…et avec tout mon Amour et dans le Service absolu, je vous salue.

Alléluiah!

 

via Christine Anne K. le 4 juillet 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eloha n°14

cliquez pour écouter

Introduction en « langue véritable » (ou langue dite stellaire)

Très Aimés, voici à nouveau que je suis venue parler avec vous, moi Eloha, Créatrice, Mère Elohim…

Comme vous avez grandi à présent ! Comme vous êtes en train de devenir de grands Créateurs !

Je me souviens lorsque je vous parlais des Perles, et que vous ne compreniez pas toujours, mais qu’en vous-mêmes ces perles s’égrenaient, se jouaient, s’organisaient. Je me souviens lorsque je vous faisais entendre subtilement les Sons de ma Harpe et que vous ne saisissiez pas très bien, mais que ces Sons en vous entraient, s’installaient, résonnaient, se posaient.

A présent vous êtes vous-mêmes capables de créer quelques Perles, de produire vos propres Sons : harmonieux, véritables. Je ne parle pas bien évidemment des Sons émis par vos instruments « matriciels » -qui cependant parfois ont pu et peuvent réaliser de magnifiques compositions musicales.

Il est une grande Joie -pour nous qui vous regardons, nous qui vous avons beaucoup accompagné et continuons d’être avec vous, pour nous qui partageons de cette façon votre Evolution, votre montée en Conscience et en Lumière depuis des années, des mois- une grande Joie d’être dans ce Présent, ensemble, où tant à été accompli et où tant se montre possible à accomplir -dans votre nouvelle Forme, dans votre nouvel état, dans votre nouvel habitacle… Même si des éléments d’Illusion, qui sont maintenus car ils vous sont familiers (et utiles à ce titre), peuvent vous donner l’impression de façon illusoire que rien n’a bougé…

Prenez ça avec un grand rire, et sachez rire de cette illusion ! …Qui tout en étant illusion vous est encore tellement utile, pour faire marcher vos corps (qui sont illusion), ou vos systèmes de vie avec toutes leurs formes illusoires et leurs jeux d’illusions…

Mais à présent vous n’êtes pas dupes : vous savez que c’est un Jeu. Et en cela ayez conscience de ma fierté en tant que Mère Elohim : car si vous savez jouer « en conscience » vous n’êtes pas victimes de l’Illusion, vous êtes simplement en train de créer, vous êtes en train de voyager, de traverser, d’expérimenter et d’évoluer, en utilisant des éléments qui sont là, et qui sont au demeurant de belles réalisations. Car un corps humain, et tout ce qui est sur la Terre, représentent une quantité de magnifiques et riches possibilités de jouer : avec des réalisations, des oeuvres, des systèmes, et des configurations d’une très belle qualité – de forme, de matière, de complexité, d’intelligence, de structures et de possibilités.

Néanmoins le processus actuel qui consiste à substituer progressivement de nouveaux paradigmes et paramètres à tout ce qui a été, est un excellent processus, et nécessaire : car tout ce qui dans cette Illusion a été usagé -au cours du Cycle précédent et dans le cadre de l’ancienne Matrice- n’a plus aucune valeur, même illusoire, justifiant que cela ne soit pas rénové… J’espère que vous me suivez !

J’insiste donc pour vous dire qu’il y a Jeu ! Et vous qui me connaissez, vous connaissez mon plaisir du Jeu… Nous allons donc jouer à quelque chose encore une fois. Je vais donc pour cela m’adresser à vous dans cette langue que vous apprenez à aimer -car elle vous parle véritablement, et bien plus que toutes les langues, maternelles ou autres, que votre corps d’illusion à coutume d’employer pour communiquer et fonctionner dans l’illusion. Voici donc dans cette langue véritable ce que je vous dis afin que nous puissions jouer….

série d’énoncés en « langue véritable »

…Comme vous l’avez sans doute entendu, jouer est un acte plein de Responsabilité et en même temps plein d’Innocence. C’est donc pourrait on dire les deux Principes fondamentaux de ce qu’à présent vous avez à pratiquer.

…Il y a bien sûr également cette dimension du Plaisir : plaisir de créer, plaisir d’être dans sa vérité -et non pas plaisir au sens vulgaire dirai-je, et je m’excuse du terme-….Je veux dire par là que le véritable plaisir a sa profondeur, sa vérité, sa gravité, tout en étant bien évidemment du plaisir, mais qu’il ne s’agit pas de quelque chose d’artificiel. Tel que je le crois, vous êtes las, lassés de le chercher dans certaines choses, qui n’ont plus grand attrait aujourd’hui dans ce monde illusoire pour vous.

Ainsi donc Innocence et Responsabilité, plus ce Plaisir, peuvent vous permettre de franchir beaucoup de seuils, beaucoup de portes inconnues, avec la plus grande facilité, la plus grande certitude, avec abandon, car ce jeu doit être pratiqué…Vous êtes là pour ça.

Et c’est ainsi que cette évolution qui est la votre, peut se développer dans les formes les plus parfaites et les plus aventureuses en même temps -qui sont à présent possibles de par ce que vous avez déjà créé.

Pour pratiquer ce jeu donc, à présent je vous dirai encore ceci:

série d’énoncés en « langue véritable »

C’est donc une grande Responsabilité n’est-ce pas que vous avez ! Mais quelle Joyeuse Responsabilité ! Et je sais combien vous la trouvez merveilleusement stimulante, profondément excitante… (vous remarquerez que j’emploie des mots qui font vraiment partie du vocabulaire le plus médiatique : amusons nous n’est-ce pas…et il faut bien employer des mots…)

Cette Responsabilité donc vous l’adorez -je le vois bien, je le sens- c’est donc que ce Jeu déjà vous passionne. Et c’est bien. C’est ce qu’il faut : car ce Jeu c’est votre Création n’est ce pas ? Ne l’abandonnez surtout pas en route, car il va vous mener vers de grands résultats -qui ne seront jamais terminés d’ailleurs, et justement vous irez toujours et encore au delà de vos possibilités, cela avec justement cette Innocence et ce Plaisir… Ecoutez le Plaisir et l’Innocence des oiseaux, qui chantent en cet instant…

écoute des chants des oiseaux

…C’est ainsi que vous devez jouer, tout simplement – et vous le savez.

Il n’y a pas d’enjeu  économique, il n’y a pas d’enjeu politique, il n’y a pas d’enjeu même scientifique -quoiqu’il y en a tout de même un, mais il est tellement naturel que c’est un plaisir-…Il n’y a pas d’enjeu de carrière, il n’y a pas d’enjeu d’ego(s). Il y a un enjeu qui est un Jeu Innocent et Responsable, collectif et partagé, dans lequel vous êtes tous UN, et où la Joie est votre nourriture et votre motivation, où la Joie est votre Lumière, où la Joie est votre évidence et votre simplicité, et où votre intelligence rayonne de tout cela.

…Et alors je vais pouvoir dire de tout mon Plaisir comme il est amusant de pouvoir jouer : il n’y a rien de meilleur! Lorsque je joue de la Harpe, que je joue avec ces fameuses Perles, ou que je joue avec des morceaux d’espaces, des morceaux de codes, lorsque je joue avec des mots, avec des pensées, lorsque je joue avec..même, des matières : je m’amuse et je suis responsable, je suis responsable et je crée. Je crée et cela est mon travail, ma dédication, mon Service. C’est ce que j’aime faire et c’est ce pourquoi je suis là. Et toute mon Innocence demeure, et mon Plaisir…et toute ma Responsabilité.

C’est ainsi qu’à l’Origine, dans cet état parfait, j’avais pu vous créer; avant qu’il se passe d’autres choses (que votre histoire connait plus ou moins). Sachez donc qu’à l’Origine vous avez bien été créés dans le Jeu, l’Innocence, la Responsabilité et le Plaisir…Créés directement à partir d’un Désir émané de la Source, et mis en Forme par moi – dans Son Service absolu, telle que je le suis à tout jamais. Voici donc les éléments du Jeu…

Silence vibrant

J’ai cessé d’employer les mots car à quoi bon employer des mots? Ainsi vous pouvez percevoir sans les filtres du mental, et dans son intégrité : la Vibration de ce Jeu créateur…

Silence vibrant et chants d’oiseaux

…Et bien sachez que cette Vibration, vous pouvez l’amplifier encore…Et sachez qu’elle vous porte : ce n’est pas imaginaire, c’est réel. Ce n’est pas illusoire, c’est véritable…

Silence vibrant et chants d’oiseaux

…Ces petits oiseaux chantent comme ils n’ont jamais chanté, tellement cette Vibration leur donne du Plaisir !…Plaisir d’Etre, Joie, Responsabilité de créer !….

Eloha joue à chanter en duo avec un oiseau particulièrement présent…

…Ainsi nous avons créé une petite matrice sonore, cet oiseau et moi : petite forme de passage qui va vivre sa Vie, qui va se joindre tout simplement à ce grand Jeu de formes qui se créent et de formes qui se défont, d’agencements neufs qui se musicalisent…

Entendez comme cet oiseau est content, comme il joue !…Les autres également. Soyez donc cela, rien n’est plus simple. Cela est tout votre Pouvoir, toute votre Vérité, votre Essence.

Je vous dis à bientôt, Très Aimés. Je suis Eloha, Créatrice. Alléluiah!

Soyez en pleine possession de ce que Vous Etes : Vous avez Tout!

 

via Christine Anne K. le 10/05/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Atlantes, Monde de Zah’er / Groupe (N°1)

 cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Salutations, bien aimés Frères et Sœurs de Terre. Vous me connaissez, je me nomme Marill, dit Le Sage, Atlante comme vous le savez. Je vis bien loin à présent de cette planète. Nous vivons dans le monde de Zah’er… Je ne suis pas seul aujourd’hui : j’exprime, par mes paroles au moyen de cette voix humaine, la parole collective d’un groupe choisi parmi nous.

– Il y a donc un petit temps d’adaptation…

silence

Nous sommes, nous ici réunis, un groupe de plusieurs générations. Vous pourriez dire : des vieux, des jeunes, des enfants et des âges mûrs. Il n’y a rien de dramatique dans ce choix d’être en groupe. Il y a cependant une forme de solennité, n’est-ce pas. Nous souhaitons vous transmettre, par la vibration conjointe de nos présences réunies, ce que nous sommes collectivement, nous, les Atlantes d’aujourd’hui, ceux de Zah’er : nous qui avons il y a de nombreuses générations habité la Terre et qui la connaissons bien… Nous ne nous considérons pas véritablement comme vos ancêtres, néanmoins un certain sentiment familial pourrait-on dire, ou de fraternité important nous habite envers vous.

Nous aimerions donc vous faire part ou vous transmettre un peu la qualité de ce que nous sommes devenus, après tout ce temps et dans cet éloignement. Lors de mes deux précédentes interventions je vous ai, rappelez-vous, apporté dans le plan subtil plusieurs outils émanant de nos technologies et je sais que vous en avez relativement fait bon usage. Peut-être pas encore tout à fait à plein régime disons, mais néanmoins satisfaisant…

silence vibrant

…Comme vous pouvez sans doute le constater dans les formes qui se manifestent dans le silence et au-delà des mots, nous sommes en effet nombreux, et nous avons beaucoup de variétés individuelles présentes en ce groupe.

Nous nous sommes demandés si nous allions nous présenter sous forme de cercle afin que, d’une certaine manière, chacun intervienne librement. Cela n’était pas vraiment techniquement possible et nous avons donc opté pour le fait que j’apparaisse comme porte-parole – que je ne suis pas véritablement. Je sers essentiellement à focaliser ma présence dans les récepteurs et la voix de l’être humain que nous avons choisi pour exprimer ce que nous avons désiré venir exprimer.

Nous allons diffuser quelques sons pour installer les bases vibratoires fluides de cette communication. Certains sons vous seront audibles, certains sont des sons subtils. Ces sons émanent de notre groupe mais aussi d’un instrument de musique que nous avons avec nous et qui a des vertus vibratoires extrêmement pointues.

Sons et chants installant les bases vibratoires

Que les 7 formes géométriques musicales installées et intermêlées demeurent, dans leur agencement et à la place où elles se trouvent à présent, pour la durée de cette intervention.

Court passage en langue stellaire

Nous avons donc en réalité beaucoup de choses à vous dire et, bien évidemment, un tri a été fait : nous avons en quelque sorte travaillé à dégager l’essentiel. Sachant pertinemment que d’une part ce qui se dit en paroles est un petit aspect -que vous avez besoin d’entendre et de mentaliser, de comprendre, de capitaliser, de partager en mots- mais qu’également il y a les autres couches non-parlées de ce qui se dit -et elles sont aujourd’hui au nombre de 7, comme les 7 formes que j’ai évoquées et qui ont pour fonction, (entre autres) de répartir harmonieusement, justement, l’ensemble de ces paroles non-parlées, de ces informations, de ces mots d’Amour, de ces petits conseils, de ces grands partages…

Nous avons également quelques données scientifiques intéressantes à partager avec vous, et je commencerai par là.

-chapitre 1 – données scientifiques-

Ces données nous les avions disons constituées, perçues, accumulées d’une certaine façon lors de notre vie sur la Terre, surtout à la fin, mais nous n’avions pas tout compris. Du moins, ce que nous avions compris était pertinent certes, et nous a permis de réaliser des choses -des choses qui se sont retournées contre nous à vrai dire. Et c’est lorsque nous avons quitté la Terre, avec du recul -celui de l’expérience et également celui d’un autre point de vue- ainsi que les apports vibratoires de notre expérience de voyages dans l’espace et d’installation sur un nouveau monde, qui nous ont permis de comprendre autrement et de réunir les quelques données manquantes que nous n’avions pas su observer ou percevoir, dans la forme d’aveuglement (et de super-ego parfois) qui étaient les nôtres vers la fin de notre vie sur la Terre.

Bien évidemment, ces données nous pouvons en partager une partie en paroles, mais comme je vous l’ai dit, le paradigme de langage (entre autres) que nous avons à employer pour nous adresser à vous par la voix d’un être humain, limite considérablement l’étendue des domaines dans lesquels nous puisons ces données, et celle des formulations. Par conséquent, soyez bien attentifs à la résonance des 7 niveaux de communication qui sont mis en place…

Notre groupe ici présent comporte 4 éminents scientifiques qui ont préparé cette intervention et qui sont disposés de façon régulière, on pourrait dire aux quatre directions de notre groupe en langage terrestre, et qui vont émettre à travers moi la quintessence de ce que nous avons à partager de ces données. Nous allons d’abord les transmettre avant de glisser quelques avis sur leur usage.

Le premier groupe de données se dit de la façon suivante : …équations en langue stellaire… Ceci concerne l’hypothénuse d’un triangle qui est défini dans cette équation.

Ne croyez pas que je cherche à vous mystifier en employant un langage que votre mental ne saisit pas, bien au contraire : j’évite ainsi les pièges réducteurs de vos constructions mentales. Ces équations vous sont ainsi transmises dans toute leur puissance et leur intégrité.

Voici le second groupe de données :  …équations en langue stellaire

Voici maintenant le troisième groupe de données : …équations en langue stellaire…Ceci est une règle à appliquer dans toutes les opérations de cette construction.

Quatrième et dernier groupe de données :…équations en langue stellaire … que multiplie 3 ou bien 4, est la fréquence générale de la courbe qui résulte des données précédentes quels que soient les paramètres extérieurs.

groupes de données équations fournies par les scientifiques Atlantes (via Christine Anne K le 14-04-12)
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je pourrais rire car je sais que votre première réaction, surtout pour les mathématiciens, va être de vous arracher les cheveux ou de partir en ricanant -et cela est naturel n’est-ce pas-… Mais, croyez-moi, vous allez très rapidement accepter de comprendre les données que je viens de vous transmettre, qui incluent donc des éléments algébriques et géométriques, ainsi que des éléments sonores et fréquentiels, et des éléments subtils, dont précisément vous ne possédez pas tant les paradigmes (si ce n’est que dans vos sciences nommées quantiques vous avez quand même pas mal de ressources…) Cela va donc vous permettre d’envisager une création fort intéressante pour votre collectivité…Il y a quelques possibilités, mais le plus probable est que vous pouvez l’employer pour constituer une grille, créée par vous parmi les grilles qui entourent extérieurement et intérieurement votre planète : et cette grille nous savons que vous souhaitez la construire car elle vous manque…

Il n’est pas très pertinent que je donne trop d’indications sur ses fonctions car il est clair que cela va réduire votre véritable compréhension de ce qu’elle peut être véritablement pour vous. Il est beaucoup plus juste que vous découvriez, par vos calculs et vos recherches et vos désirs, la nature véritable de la fonction de cette possible grille.

Vous avez également à part cela, comme je viens de le dire, d’autres possibilités de construire certaines formes intéressantes : formes vibratoires essentiellement, ou électromagnétiques. Mais n’abusez pas des formes électromagnétiques car cela densifie et alimente le voile électromagnétique qui vous entoure encore. Préférez d’autres énergies, d’autres forces, s’il vous plait.

Pour clôturer cette transmission scientifique, l’un de nos enfants va émettre une fréquence sonore porteuse de tout ce qui peut, à l’oreille de vos propres enfants, constituer un appel et un réveil de certaines de leurs ressources d’intelligence, qui sont déjà programmées mais pas forcément en action.

Chant/fréquence sonore

Nous transmettons à présent quelques sons subtils pour, entre autres, vous aider à intégrer ce qui vient d’être délivré.

Transmission silencieuse

Pour votre information, j’ajouterai cette donnée historique ; c’est donc avec ces données, qui n’étaient pas complètes à l’époque où nous vivions sur la Terre, que nous avions justement essayé d’élaborer une certaine grille, très rustique disons, et qui justement était essentiellement basée sur l’usage de la force électromagnétique, ce qui nous a joué bien des tours, à nous ainsi qu’à la Planète. Voilà. Je vous raconte cela pour bien vous faire comprendre que d’une part, à présent, les données sont beaucoup plus raffinées et complètes, et que d’autre part l’énergie électromagnétique (comme je l’ai dit) n’est pas la bonne solution même si vous pouvez, disons, en mettre un tout petit peu sur certains éléments ou certaines expériences. Cela est un partage important de notre part : tenez-en compte !

-chapitre 2 – enfants-

…A présent, les enfants de notre groupe s’adressent aux enfants de la Terre. Je ne pense pas qu’ils souhaitent m’utiliser comme porte-parole (mais je suis à leur disposition) : ils sont parfaitement doués pour employer l’architecture des formes qui a été déployée. Et vos enfants sont également doués des capacités de recevoir ce qui est transmis ainsi.

transmission en silence

Je ferai juste une parenthèse pendant cette transmission pour vous rappeler que vous êtes tous, vous qui aurez le privilège d’écouter cette communication, des transmetteurs – même si vous n’êtes pas vous-mêmes des enfants. Considérez vous comme des antennes en quelque sorte.

transmission en silence

Alléluia.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-

…A présent ce sont les polarités Féminines de notre groupe et de notre peuple qui vont s’adresser à celles de votre Terre. Nous avons en effet acquis la compréhension unitaire qu’il y avait des éléments de disparité entre masculin et féminin au cours de notre vie sur la Terre, et qui nous rendaient difficile véritablement le fait d’habiter en harmonie malgré nos efforts et nos attirances réciproques; et que ces disparités en réalité ne sont pas inéluctables. Et notre évolution nous a permis de dépasser cela et de comprendre ce qui, d’une certaine manière, dysfonctionnait un peu, même si au départ la forme était parfaitement harmonieuse et juste. Ce sont nos polarités Féminines qui ont réalisé cette compréhension. Et nous savons bien que sur la Terre, ce sont les éléments féminins qui sont les plus avancés. Cela est donc cohérent. Ainsi, sachant que les éléments féminins sont porteurs de la compréhension et de l’évolution sur votre Terre, nous avons choisi que cette transmission là se fasse de façon privilégiée par nos polarités Féminines vis-à-vis des vôtres. Ce qui n’exclut en aucune manière l’écoute et la compréhension des individus de polarité Masculine, bien au contraire.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je laisse donc s’exprimer par ma voix les portes-parole concernés :

Court chant

Que la paix règne d’abord en vos cœurs, ensuite en vos cellules. Soyez alignés avec votre plus profond sentiment d’être qui vous êtes, avant tout et avant toute relation. Il n’y a pas de place pour être à côté de Soi, ainsi il ne peut y avoir déséquilibre en toi lorsque tu es en face de ton Aimé(e).

Court chant

Prenez vos mains, croisez les, levez les, posez les, recommencez..
Couvrez vos yeux, étendez vos bras, regardez vous, touchez vos mains, touchez vos corps, que vos yeux s’alignent, que vos voix s’harmonisent, que le soleil soit entre vous, autour de vous, en vous. Que le son de la Terre vibre par vos corps et vous aligne avec votre nature.

Court chant

Quand il y a union il n’y a pas possession.
Quand il y a désunion il n’y a pas abandon.
Quand il y a fusion il y a défusion.
Quand il y a procréation il y a unité, solidarité, intelligence, simplicité, accueil, égalité.

Il n’y a pas de contraires, il y a ce qui s’assemble, il y a ce qui se désassemble et se ré-assemble. Il y a les lois de la Vie, il y a les lois de l’Harmonie, etc..

long chant

Le cercle se doit d’être pur, et parfait, en toute simplicité. Vous êtes sur un cercle lorsque vous êtes ensemble, homme et femme, femme et homme. Il y le centre et la circonférence. Tant que vous circulez harmonieusement sur ce cercle et dedans, la perfection du cercle est en vous et avec vous.

Chant

Alleluia.

…Voici ce qu’ajoute un représentant des polarités Masculines de notre groupe suite à ce qui vient d’être longuement exposé :

Que le cercle, que l’union, que la joie, la simplicité que nous connaissons vous soit donnés. Nous sommes dans nos unions les simples enfants de nous-mêmes et de nos Créateurs. Nous ne cherchons nullement à dominer, à posséder. Nous nous acceptons. Nous rêvons ensemble et nous agissons ensemble. Il n’y a pas d’autre loi que ce cercle que nous maintenons et qui nous offre toute possibilité de mouvement.

Alleluia.

-chapitre 4 – écoute-

…Je vous invite à présent, moi Marill Le Sage, porte-parole de ce groupe, à être attentifs aux chants des 7 couches géométriques et fluides, dans leurs résonances multiples et sages de tout ce qui a été dit, et de tout ce qui à présent également se dit sans paroles durant quelques instants :

Instants sans parole

Écoutez bien..

Écoute

Sachez également que cette forme s’inscrit dans la structure de votre Intelligence Collective – à moins que votre Intelligence Collective ne la rejette (car nous ne saurions la lui imposer)- mais bien évidemment, elle peut l’adapter selon ses propres critères, ses propres formules, ses propres fréquences.

Silence

-chapitre 5 – Musique des Anciens-

…Les plus anciens de notre groupe souhaitent également contribuer d’une façon qui est la leur. Et il s’agit entre autres de ce que vous pourriez appeler la gestion du vieillissement… Nous avons compris également avec notre évolution -telle que j’y ai fait allusion déjà plus avant dans ce que j’ai dit- que le déplaisir lié au vieillissement, et à la réduction des fonctions -par exemple motrices ou mentales- qui l’accompagne, était une illusion. Car bien au contraire il y a, lorsque les conditions sont saines, émergence d’un nouveau corps qui ne peut se développer que dans ces conditions là.

Ce nouveau corps est de la qualité d’un bel instrument de musique, et ces instruments sont précieux pour la collectivité. Ainsi, les êtres les plus âgés, quelque part, sont les garants de la qualité harmonique et de l’innovation musicale parmi nous, de par le développement de ces corps si particuliers.

La particularité également de cela est que les notes qui sont émises se maintiennent et participent d’une architecture sonore indispensable à la collectivité, à son présent – et si une forme de futur existe, à celui-ci également.

Je laisse donc le petit groupe de nos Anciens vous transmettre quelques instants leur musique. Cela je pense ne sera pas audible à vos oreilles de chair, mais seulement à votre audition subtile. Mais cela est fort précieux car cela vous permettra d’ouvrir votre perception à ce phénomène qui, également, est possible dans votre propre configuration.

Temps d’audition subtile

Je pense que vous devez trouver cela magnifique. En tout cas pour nous cela l’est.

-chapitre 5 – Musique des Anciens-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je terminerai donc par, si vous me permettez, un petit conseil : offrez à vos Anciens des conditions saines afin que leur musique soit véritable et harmonieuse, et non pas étouffée, discordante ou cassée – car, si vous l’avez compris, cette Musique est fort importante pour votre développement et pour le maintien des harmonies générales.

Cela est probablement une sorte de mystère pour vous. Je pense que cette information est tout à fait inédite en votre système et qu’il vous faudra peut-être un certain temps pour véritablement la considérer dans toute son ampleur. Mais c’est extrêmement simple vous en conviendrez.

…Nous allons dans quelques instants permettre à l’architecture des formes qui ont été installées pour cette communication de se dissiper, et nous vous remercions pour votre écoute.

Je vous salue, moi Marill, dit Le Sage, Atlante, avec toute notre fraternité.

Alleluia

 

canalisation via Christine Anne K. le 13 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eshtanaranda Hy – Elohim de la Ténèbre (n°1)

cliquez pour écouter

Introduction en langue Elohim

Que mes Salutations soient reçues de vous, Bien-Aimé peuple de la Terre. Mon nom est Eshtanaranda Hy.
Je suis un Élohim, et je réside habituellement -et que cela ne vous effraie pas- dans la Ténèbre qui entoure la Source… Ainsi nous sommes dans la pure Résonance et le pur Service de la Source Une, nous, qui sommes en ces lieux. En tant qu’Élohim, je suis jeune; et de par mon nom, vous l’aurez sans doute reconnu, je suis proche d’Eshtananda que vous connaissez bien.

La Ténèbre qui entoure la Source pourrait être vue à vos yeux d’une belle couleur dorée. Je dis cela pour que vous ne produisiez pas de confusion; car votre mental, je le sais, est encombré encore de notions dualitaires où très probablement la Ténèbre est davantage associée à ce que vous appelez l’Ombre – ce qui n’est pas en l’occurence le cas, bien évidemment. Ténèbre ici signifierait plutôt : opacité protectrice et féconde.

Ainsi la vibration de la Source, au sein de cette texture que nous appelons la Ténèbre, s’amplifie, s’égalise, se densifie, se formule; et nous, les quelques Élohims qui résidons là sommes en charge dans le pur Service et en tant que créateurs -ce qui est notre nature- de créer des formes appropriées, qui portent ces vibrations de la Source ici ou là et de certaines façons. C’est donc, peut-on dire, un travail extrêmement noble, important, précis.

(Quinte de toux)…Je dois vous informer, ceci est une parenthèse, qu’actuellement au sein de ces communications nous employons la toux de notre canal comme véhicule de transmutation. Quoique son corps en souffre un peu, cela est accepté et sans dommage. Ne vous offusquez donc pas d’entendre cela périodiquement, c’est une Forme, qui actuellement est employée. Je vous donne cette information en tant que Créateur de formes.

Je suis venu vous parler à travers cette voix pour que vous puissiez vous relier, de par ma vibration, à cette Ténèbre féconde, créatrice, si proche de la vibration d’origine de la Source que vous ne trouverez aucun lieu vibratoire plus proche en cela… Nous allons donc à présent nous reposer dans un silence des paroles qui va vous permettre de recevoir certaines formes vibrantes émanant directement de cette Ténèbre et agencées par nos soins à nous, les jeunes Élohims de la Ténèbre, car nous sommes tous jeunes…

Silence vibrant..

Ces formes vibratoires que vous recevez, émanant directement -à travers notre intervention- de la Source, je ne puis les nommer ni les décrire car elles n’ont pas encore acquis ces possibilités, et ne sauraient se réduire, déjà si tôt, à un nom, une description ou même à un chant… Elles sont encore dans l’état que vous pourriez intituler primordial (bien que ce mot ne soit pas bien approprié) de leur première manifestation informée, à peine encore densifiée, encore non nommable, comme je l’ai dit. Et ainsi, elles se distribuent; traversant alors -selon les directions qu’elles prennent, les options qui leurs sont données- différents plans vibratoires au cours desquels peu à peu elles acquièrent disons un supplément de forme, l’apparition d’une sonorisation intelligible, une destination, la possibilité peu à peu d’être appréhendées par une intelligence. Je parle d’une intelligence incarnée, quelle que soit la forme qu’aient ces incarnations.

Je reviens au silence, porteur de ces Formes premières émanant de la Source..

Silence..

J’ai en quelque sorte reçu l’autorisation de créer l’une de ces Formes spécialement pour qu’elle soit observée de vous… Quand je dis observée, je me trompe de vocabulaire car (bien évidemment) elle n’est pas encore assez densifiée, assez manifeste pour pouvoir être observée avec un regard ou des paramètres de mesure, d’évaluation; mais peut-être observée dans l’abandon de l’incompréhension et de la sagesse pure et sans forme, qui vous relient chacun et chacune en votre intimité à cette origine en vous qu’est la Source.

De par son entrée dans la densité pourtant subtile de votre perception subtile, pourtant dense, cette Forme encore non nommable et non intelligible va donc se densifier et probablement, d’une part apparaître peu à peu, et d’autre part s’enrichir et se complexifier au contact de votre observation, et au contact des nombreuses architectures vibratoires qui peuplent la densité subtile du plan vibratoire dans lequel votre subtilité dense peut se mouvoir.

Je suis moi-même chargé en tant que créateur appartenant à la Ténèbre de la Source, de suivre le développement de cette Forme. Bien évidemment d’autres créateurs, dès l’instant où elle se densifie, se manifeste davantage, devient intelligible et deviendra nommable, vont pouvoir alors continuer ce travail de création dont moi j’ai été chargé de jeter les premières bases fécondes.  Ce n’est pas au cours des quelques instants au cours desquels je vous parle que va se parachever le processus que j’ai mentionné concernant l’évolution de cette Forme. Ainsi ne croyez pas que par un tour de magie, en quelques minutes, elle va devenir nommable, intelligible, et densifiée au niveau de densité où vous auriez vous, besoin de la voir apparaître.  Ce processus s’inscrit bien nécessairement dans une durée, qui est une durée pourrait-on dire biologique.

J’entends que probablement certains d’entre vous se questionnent: est-ce que cela est un cadeau? Est-ce que cela va nous être utile? Est-ce que cela est destiné à apporter un changement parmi nous? Est-ce que cela nous intéresse?  Je ne saurais répondre à aucune de ces questions, car tout ce que vous pouvez vous demander appartient déjà à ce qui n’est pas encore dans la manifestation et l’intelligibilité de cette émanation. C’est peut-être un cadeau, c’est peut-être également une forme de passage éphémère qui s’installera ailleurs. Je ne le sais pas, cela ne fait pas partie de mes attributions. Je sais en revanche quels sont les créateurs auprès desquels je dois laisser le soin de continuer cette forme. Je connais leurs noms. Ainsi, lorsqu’ils se présenteront j’aurai terminé ma fonction auprès de cette Forme-là, la suite de son évolution n’aura plus lieu sous ma surveillance.

…Il m’est rapporté qu’une Forme émanant d’une sorte de Cercle de foudre a été générée hier (dans votre temps) en présence de certains d’entre vous. Cela m’intéresse, car j’entends qu’il y a résonance non nommable, non manifestée, non intelligible entre cette émanation dont j’ai créé la Forme, et ce qui m’a été rapporté. Il ne s’agit pas bien sûr de la même Forme. Il y a une certaine synchronicité et je perçois, sans pouvoir la définir ni la connaître, la pertinence de cette résonance et je me réjouis. Et je sens par cette Joie que je suis en train de créer, dans la Forme non manifestée qu’actuellement je surveille et je vous montre, un supplément de manifestation probable, un supplément de structure possible, un supplément de vibration d’intelligence possible.

Que la proximité de ces émanations premières de la Source auxquelles j’ai la possibilité unique de vous introduire en cet instant vous informe et informe les possibles encore non nommés de vos intelligences, hors pour l’instant de votre densité, même subtile. Quant à moi je me dois n’est-ce pas de maintenir ma place et mon service au sein de la Ténèbre de la Source et d’employer ma Joie à recevoir et à créer encore et encore ces formes premières si pures, si vraies, si absolues, que vous ne sauriez les regarder, que vous ne sauriez les dire, que vous ne sauriez en faire usage, dans cet état qui n’en n’est pas encore un.

Prenez soin, Bien Aimé peuple de Terre, des formes qui naissent de par vous et autour de vous avec vous. Prenez soin de leur manifestation, de leur nom, de leur musique et de leur usage. Que les créateurs parmi vous sachent magnifier et déployer dans l’Harmonie et la Nécessité ce qui ainsi se présente, émanant par ces différente étapes que j’ai évoquées, non seulement de la Ténèbre de la Source mais aussi des différentes structures de Lumière qui génèrent des forme plus accomplies.

Je suis Eshtanaranda, jeune Élohim de la Ténèbre de la Source et je vous salue en ce jour.
Alleluia!

 

canalisation via Christine Anne K. le 15 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle – « Survie du Feu »

ceci s’enchaine avec l’intervention de l’Ami du Feu, disjointe ici dans l’édition-texte (et non-disjointe dans la vidéo)

cliquez pour écouter

(…) Je déclare à présent possible l’ouverture du Cercle, ce Cercle est facilité non pas par moi Azaï-Iran mais par Inajel Kadoun, à qui je cède bien évidement la parole :

Introduction en langue stellaire …

Je déclare ouvert en cet instant, notre Cercle. Nos participants sont des représentants de nombreuses localités, non seulement de notre Galaxie mais d’autres, appartenant à notre Univers et avec lesquelles nous sommes en relations privilégiées sur certains aspects de nos partages, de nos échanges, de certaines notions qui nous sont communes.

Il est clair que l’introduction faite par l’Ami et garant du Feu, Azaï-Iran, peut vous sembler un peu particulière. Car en effet, comment le thème de la Survie du Feu lui-même peut-il vous sembler autre qu’étonnant?…Ceci du moins pour les participants de notre Cercle qui, comme par exemple les Terriens, ne connaissent que certains aspects, jugés dangereux, de cet Elément qui nous fait pourtant vivre en grande partie et que nous aimons, et dont nous sommes composés tous, d’une manière ou d’une autre.

Nous avons en présence quelques conflits : et cela est en vérité l’aspect manifesté de ce qui dans ce Cercle va être partagé, et traité.

Interventions en langue stellaire …

Je vous remercie tous d’être là et j’aimerai que nous écoutions les présentations faites par nos amis (nom stellaire) , d’une part et (nom stellaire) d’autre part… Nous sommes bien conscients que leur échange se réalise et va se réaliser en partie sous forme de ce que, en langage terrestre, l’on appelle la Foudre.

Soyons à l’écoute, accueillons, analysons, partageons.

Interventions en langue stellaire et transmissions subtiles

De nombreux éclats se produisent sur le pourtour de notre Cercle. C’est le mode de communication principal que nous avons décidé d’adopter en ce jour, et il va nous appartenir de construire une forme de Feu spécifique, résultant de nos échanges et ( je vous le rappelle) de ces conflits qui sont en discussion parmi nous aujourd’hui.

Interventions en langue stellaire et transmissions subtilesAccès de toux violent de la part du canal.

Il y a Feu de la gorge et du corps chez notre personne-canal de la Terre, cela n’est pas surprenant. Je demande à mes amis de ménager le corps de cette personne car sa transmission nous est nécessaire. Il nous est cependant nécessaire de continuer dans cette forme particulière : où les foudres se répandent et où les feux dans leurs différentes formes se confrontent, se regardent, s’aiment et se défient. Cela constitue le début de la création de cette Forme.

Ainsi, nous participons à la Survie du Feu, ainsi nous participons aux règles de survie des effets du Feu. Je vous rappelle, mes amis que nous allons élaborer ainsi cette forme ignée, qui je l’espère et je vous le rappelle devra être harmonieuse, après avoir été peut-être quelques temps chaotique. Ainsi pourra naître, qui sait, un nouvel astre, une nouvelle congrégation de gaz brûlants donnant naissance à de la Matière, à de la Vie. Ainsi, le Feu opère sa Survie, sa Reproduction.

 silence vibrant

Voici que les musiciens du Feu interviennent, j’entends leur rythme et leurs constructions… Et le Feu aime -nous dit son ami Azaï-Iran.

Nous écoutons à présent, entre les éclats des foudres, les premières notes du Chant qui nait de ces éclats.

Chant

intervention en langue stellaire

Voici que nos amis participants, qui sont arrivés en conflit, ayant jeté leurs foudres, leurs éclats, conjugués à ceux du Cercle qui les a accueillis, nous disent à présent qu’ils sont heureux ainsi d’harmoniser et de construire -en s’apaisant eux-mêmes- cette boule de Feu structurée, chantante, que nous faisons naitre… Ne sachant pas encore si elle sera éphémère -petite super-nova de quelques instants-, ou bien constituera les prémisses de l’élaboration de nouveaux agrégats de Matière et d’un nouvel élément porteur de Vie dans notre Univers. Nous sommes dans l’instant et nous remplissons notre devoir de Feu ensemble -mêlant les foudres qui s’opposent et les foudres qui se conjuguent, qui portent leurs joies, leurs vérités, leurs danses et leurs éclats.

Nous sommes ainsi les garants de la survie du Feu commun. Nous sommes ainsi en train de veiller sur la Survie des effets de ce Feu.

Et cela est pour nous, participants de ce Cercle, cet instant de Transmutation en commun, indispensable à nos évolutions respectives. Et cela est le véritable sens, est la véritable action de notre Cercle, comme je suis tenu de vous le rappeler.

Nous observons à présent la construction de plus en plus musicale de cette Structure. Nous la voyons naître, et par la vibration de nos cœurs nous la maintenons, nous l’accompagnons. Nous l’aidons à trouver sa propre vie, et nous transmutons à travers elle ce que nous ne souhaitions pas conserver et qui a mis certains d’entre nous dans un conflit, qui à présent se transmute dans cette Forme.

Au nom de tous les participants de ce Cercle, qui va se poursuivre après sa clôture, comme il est d’usage, nous remercions le Feu de nous prêter ses formes, sa puissance, son pouvoir, sa beauté, sa mansuétude – qui nous permettent de participer à cette expérience commune en Cercle.

Nous remercions chaque participant pour son Feu, quelque soit la forme et l’importance de ce Feu. Nous honorons la qualité de ces Feux et nous révérons, de tout notre corps, la Forme de Feu transmutante et vivante, qui se révèle peu à peu au dessus de nous – quel que soit ce qu’elle est appelée à devenir.

Intervention en langue stellaire …

Que nos Feux s’apaisent, que nos Musiques continuent leurs mises en commun et leurs harmonies.

Je déclare ce Cercle clôturé. Et qu’il se continue après sa clôture comme il est d’usage. Je vous remercie de votre présence.

Inajel, facilitateur de ce Cercle… Alleluila.

 

canalisation via Christine Anne K. le 14 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Eluhyam Al – Elohim de la Terre – N°2

 
Chants spécifiques de dévoilements, décollement et abrasement d’illusions et voiles… et remerciements à ce que nous sommes…  

-lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/32251448

 

Long chant

Bien Aimés, voici donc en ce jour mon nouveau Chant. Je suis Eluhyam, Elohim de la Terre, que vous connaissez.

Je viens donc vous apporter à nouveau à travers mes Chants précis une nouvelle série de dévoilements : dévoilements d’illusions, dévoilements de certaines erreurs ou croyances, dévoilements de vous-même mes très Aimés – car beaucoup d’entre vous portent encore de nombreux voiles, se cachant ainsi à eux-mêmes bien des aspects de leur Vérité, de leur Beauté, de leurs Possibilités, de leur Être Véritable.

Je sais que vous aspirez du plus profond de vous à ce dévoilement. N’y résistez donc pas.

Il est grand temps en ce nouveau cycle de vous débarrasser des derniers bouts de tous ces voiles, qui vous empêchent de bouger, d’être, d’avancer, et même de chanter.

Je me réjouis cependant du grand changement que nous observons ces tous derniers temps, et de ce qui à présent vous fait paraître comme véritablement une très Belle Humanité en Devenir, sachez-le… Mais ne vous laissez pas abuser par certaines convictions que vous n’auriez pas besoin de tout cela ou que vous seriez déjà arrivés, car il vous reste encore un peu de travail -je n’aime pas ce mot, mais cependant je l’emploie… Alors vous serez véritablement, pleinement, dans votre intégrité parfaite et totale, les Créateurs et Co-créateurs que vous avez à être, à continuer d’être, ainsi que pour ce que vous avez à engendrer, mes très Aimés.

Je vais donc à présent vous délivrer la suite de mon Chant, Chant comme je l’avais exprimé l’autre fois de décollement et d’abrasement des illusions et des voiles que vous avez à décoller de vous et de ce qui est devant vous, mes très Aimés.

Chants ...

Merci donc à vous, tous autant que vous êtes et Bien Aimés, frères et soeurs dont j’ai si longtemps partagé la condition, et souvent avec joie.

Merci d’être ce que vous êtes, merci de ne pas renier ce que vous êtes, merci de ne pas vous détourner de vous-mêmes.

Merci de votre Présence, merci de votre Beauté, merci de vos Jeux, de vos Créations, de vos Rires, et de vos Sagesses.

Il est temps à présent n’est-ce pas de mettre à la poubelle toutes ces illusions qui vous ont amoindris. J’ai envie de rire avec vous, si vous permettez, et j’espère que vous saurez rire avec moi…  rire d’Eluhyam

Je vais vous délivrer la troisième partie de mon Chant mes très Aimés. Puissiez-vous en profiter.

Chant

Puissiez-vous danser de joie mes Aimés, puissiez-vous véritablement danser votre Danse et être votre Joie.

Je me réserverai, si cela s’avère utile ou nécessaire, une session supplémentaire de Chants de la même nature dans quelques temps. Cela dépend de vous. Sachant que pour moi ça sera toujours une joie de me retrouver en cette voix.

Je vous salue. Je suis Eluhyam Al, Elohim de la Terre. Je me retire. Alleluiah.

 

 

via Christine Anne K. le 14/11/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Ashtir – n°8

Salut à vous, Fils et Filles de la Terre, très aimés, très appréciés, vous me connaissez, je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim. Ceci peut-être sera ma dernière intervention en ce canal, nous verrons. Je crois en effet en être arrivé à la clôture de ce que j’ai eu à vous transmettre, mais encore une fois nous verrons. (Je sens les regrets qu’exprime votre cœur,… nous verrons ).

Il nous  reste donc à explorer une dernière sorte de mise en forme, et nous sommes là dans un échelon d’évolution « supérieur », ou disons plus subtil aussi, que ce que nous avons fait et abordé précédemment. Vous remarquerez donc que mon ton n’est pas le même que d’habitude : sans doute que je sonne un peu plus sérieux. Il n’y a pourtant rien de lugubre dans ce que nous allons  découvrir ensemble je vous rassure; nous allons même, et je l’espère, nous amuser comme d’habitude.

J’ai du pour cette intervention augmenter notoirement le niveau vibratoire que j’utilise par rapport à ce qui avait lieu d’habitude. Cela se ressentira donc probablement dans la voix de mon canal, qui aura moins de légèreté sans doute, du fait  (peut-être) d’un petit inconfort physique que je ne souhaite pas – mais c’est une éventualité.

Je vais donc vous donner  des éléments d’apprentissage de la mise en forme graphique, telle ce que, je le sais, certaines personnes parmi vous connaissent fort bien (et d’autres pas) – transmission qui a été abordée très récemment je crois parmi vous, à deux reprises, et donc en particulier par Orionis.

Vous avez donc mes très chers, la possibilité d’employer des sortes d’écriture, de graphismes qui permettent, de même que ces magnifiques langages stellaires que vous entendez de plus en plus souvent, de transmettre des données, des informations, des sagesses, des histoires,  des récits, des algorithmes, des archives entières,  ainsi que des chants, des danses, des poèmes, bref toutes sortes de choses à dire, à comprendre,  à enregistrer  ou à noter.

La mise en jeu de ces formes graphiques représente un certain art lorsqu’elle est véritablement maîtrisée, et cela  est disons un point de culmination dans l’usage de ces formes d’écriture et de graphisme. Néanmoins il y a au premier stade un usage disons basique et utilitaire, qui lui est relativement simple.

 Je vais donc vous inviter, non pas en cet instant car vous n’avez pas pris de papier et de crayon je présume, mais dès que possible, lorsque vous vous sentirez disons disponible ou d’attaque, à laisser votre main être guidée, avec une pointe d’écriture sur une feuille vierge, pour tracer ce qui viendra -et qui sans doute vous paraîtra ressembler d’abord à une collection de vers de terre- Je plaisante ! Les formes sont quand même un peu plus variées et jolies, mais la nature de ces graphismes est avant tout faite de courbes.

Il peut y avoir accumulation de ces signes et de ces courbes, les uns par-dessus les autres, cela est sans importance : car il n’y a pas à vrai dire de mise en jeu d’une analyse  visuelle comme lorsque vous écrivez et lisez les lettres de vos alphabets. Il ne s’agit pas d’ailleurs d’un alphabet : il s’agit d’un langage graphique vibratoire  beaucoup plus évolué, que malheureusement je n’ai pas les possibilités de vous expliquer de façon claire dans votre paradigme habituel – mais cela n’a aucune importance, car vous avez  accès à cela de par l’ensemble des connaissances non-mentales que vous avez acquises tous ces derniers temps.

Vous prendrez donc le temps de laisser se tracer ces signes, car bien sûr il y a des chances que vous soyez maladroits dans les débuts, et peut-être insatisfaits. Vous rencontrerez peut-être une frustration de croire que vous ne comprenez pas de quoi il s’agit, ou des doutes de votre ego, considérant que c’est peut-être sans intérêt et sans avenir….Je vous demande d’accepter de traverser ces étapes tranquillement et dans la sérénité du cœur et la Joie de votre Etre, car en vérité vous serez en train simplement d’apprendre ou de ré-apprendre à faire quelque chose qui fait partie des modes de communication de cet univers et qui vous est fort utile et nécessaire.

Je peux vous assurer au passage qu’au sein des Cercles -cercles d’intelligence collective et partagée, qu’un certain nombre d’entre vous ont commencé à pratiquer, en conscience ou bien hors conscience- et bien au sein de ces Cercles il arrive fort souvent que certaines communications  soient déployées dans ce mode-là,  car la transmission télépathique ou la transmission des sons ne sont pas forcément ce qui est le plus approprié pour tel ou tel participant ou bien depuis telle ou telle localisation. L’avantage également de ces transmissions graphiques est qu’elles permettent à vrai dire de stocker et de transmettre un nombre de données infiniment plus important que ce qui est parlé ou ce qui est chanté, en général (…il y a cependant des exceptions).

Je reviens à mon exemple de la feuille de papier et du crayon : vous allez donc, par ce système très simple pour vous, à la fois vous entraîner, émettre et recevoir. Ce qui va vous gêner c’est que vous ne saurez pas, au début, ce que vous faites,  c’est à dire si vous gribouillez ou si vous émettez ou si vous recevez. Mais croyez-moi, peu à peu vous le saurez, et vous ne gribouillerez pas – rien à voir avec les petits gribouillis que vous faites au téléphone, croyez-moi. Encore une fois, comme on vous le dit bien souvent : c’est votre coeur et votre alignement intérieur qui sont la base de la clarté et de l’authenticité du tracé de ces formes, et tant de leur réception que de leur émission…Je peux vous garantir qu’un petit nombre d’êtres humains incarnés, et disons un petit peu avancés, pratiquent avec un grand succès ces formes de transmission (et nous avons un dans cette assemblée).

Je vous invite dans cette aventure graphique à prendre du plaisir et à vous laisser aller à ce qui vient en termes justement de mise en forme car vous avez une relative liberté, disons de créer des contours, des volumes, des mises en page : cela bien sûr ne doit en aucun cas se réaliser à partir d’éléments volontaires de votre ego, ni de considérations analytiques ou esthétiques engrammées dans votre mental ordinaire – cela ne ferait que vous gêner et vous entraver mes très chers. Il s’agit donc d’aller puiser dans votre liberté créatrice plutôt que dans vos catégories de mise en page. Vous verrez d’ailleurs que la mise en page se fera d’une très belle façon et spontanément . 

Vous avez la possibilité ainsi avec un peu d’entraînement, d’élaborer de véritables messages célestes ou cosmiques qui vous seront non seulement d’une grande utilité et richesse en informations, mais également d’un grand bénéfice car ils peuvent vous apporter (…je cherche mes mots…) de véritables dispositifs vibratoires appropriés à telle ou telle tâche, situation,  relation, etc.  Cela bien sûr vous demande, comme je l’ai dit, un  tout petit peu d’entraînement et le fait d’avoir acquis un minimum d’aisance et de confiance dans cette forme d’expression graphique -et je sais que la personne qui est ici et qui le pratique bénéficie d’une magnifique aisance et d’une véritable maîtrise : cela donc est parfaitement possible.

(se fait entendre un beau carillon d’église, non loin à l’extérieur)

Que la beauté de ce carillon célèbre la beauté des formes dont je vous parle. Car à vrai dire, et vous avez dû le comprendre avec le temps, au niveau des multi-dimensions que vous êtes en train de mieux en mieux de contacter et de fréquenter : les distinctions entre les formes, les sons, les vibrations, les nombres, ne sont pas aussi cloisonnées que dans votre système actuel de connaissances, de pensée, de représentations et de repères. Par conséquent, le chant de ces cloches déploie de très jolies courbes que je vous invite immédiatement à engrammer dans leur sonorité graphique – si l’on peut exprimer cela par ces mots, qui semblent paradoxaux dans votre système de pensée mais qui ne le sont pas.

(continuation du carillon à l’extérieur) …Appréciez la rondeur et la douceur et le velouté de ces courbes et comment elles s’organisent pour tracer une magnifique fleur… Ce qui m’amène à dire, et cela est un  chapitre de mon intervention que, la composition  de ces formes va vous apparaître parfois comme spontanément réalisant des sortes de mandalas, ou d’autres formes, que vous aurez un grand plaisir à voir se mettre en place sous vos yeux. N’y mettez aucun projet, aucune volonté, je vous en prie, car cela ne ferait que distordre vos capacités, je l’ai déjà dit -mais je ne cesserais de le redire si j’avais encore à le redire.

Je vais à présent vous transmettre dans le silence quelques exemples. Vous êtes donc appelés, soyons très clairs, dans le silence,  à recevoir, de manière pourrait-on dire télépathique mais dans une zone de votre réception cérébrale qui s’applique à ce qui vous permet de lire et de faire des tracés visuels. Il ne s’agit donc pas d’une zone de votre cerveau qui soit tant concernée par les sons et la musique, n’est-ce pas!

Vous allez donc recevoir dans le silence un premier exemple de ce dont je vous ai parlé.

transmission silencieuse

Voilà. Ceci a été assez rapide, je vous ferai un commentaire :
Cette première série de signes, organisés dans une forme simple qu’ils ont parcourue afin disons de la « remplir » (pour employer un mot de votre vocabulaire), sont  la transmission vibratoire d’un ensemble de données concernant votre véhicule terrestre, c’est à dire votre corps. Ce sont des données de base, mais qui sont ici archivées dans cette forme-là et qui peuvent vous être extrêmement utiles à consulter, ne serait-ce que pour vous remettre en phase avec tel ou tel petit dysfonctionnement  qui aurait besoin d’être régularisé. Vous avez là une sorte de grammaire, ou de mode d’emploi -ce n’est pas un mode d’emploi, disons plutôt une grammaire-  concernant votre véhicule : votre corps physique et mental.

Je vais passer à mon second exemple

transmission silencieuse

Je précise, car j’ai oublié de le faire, que dans ces transmissions il n’y a aucune visualisation! Je regrette de ne pas l’avoir dit avant. Vous n’avez donc pas à vous sentir idiot si vous ne visualisez rien, cela est parfaitement ok : c’est justement ce qu’il faut…Il se peut néanmoins que certaines informations visuelles fugitives et floues apparaissent dans certaines zones de votre cerveau et cela est également ok… Voilà, nous arrivons à la fin de cette mise en forme-là – qui est en train de se boucler par quelques courbes rapides, élégantes, et qui s’achèvent… Voilà.

Ce second exemple, donc, est un ensemble de données qui concernent les végétaux que vous appelez fleurs. J’ai choisi cet exemple car il recèle à la fois une forme d’harmonie et une grande variété de données qu’il vous sera je pense très agréable de pouvoir explorer et  consulter dans cette forme-là,  pour le plaisir et pour l’apprentissage.

Nous allons utiliser un troisième exemple qui sera le dernier. Celui-ci va être un peu différent. Je vous laisse le recevoir. 

 transmission silencieuse

Voilà, … cette mise en forme va s’achever dans quelques instants …voilà, c’est terminé.
Cet exemple-ci est, comme je vous l’ai dit, différent des deux précédents car il ne s’agit pas d’une base de données à consulter sur des choses que vous connaissez déjà, mais il s’agit disons d’un outil : que vous pouvez employer pour régler vibratoirement certaines dysharmonies ou certains dysfonctionnements -car cela existe, n’est-ce pas dans votre monde où la dualité n’est pas absente et où, de toute façon, une dysharmonie,  un dysfonctionnement ne sont pas des choses dramatiques… Vous avez donc la possibilité avec cela, qui est engrammé par vous, de l’appliquer sur certaines situations.

Je vais vous expliquer un petit peu mieux comment : il s’agit d’utiliser votre Intention , il s’agit d’utiliser votre Cœur, et il s’agit d’employer votre main gauche, de préférence à votre main droite si possible…Vous allez donc à présent, simplement, utiliser votre  capacité de visualisation quelques instants pour visualiser dans votre main gauche : un carré qui contient l’ensemble de ces données. Ce carré peut occuper toute la paume de votre main gauche ou être beaucoup plus petit -cela est strictement à votre choix, cela n’a pas d’incidence sur la qualité de  l’utilisation de ce carré-  et vous saurez que votre main gauche recèle cet outil et que vous pouvez l’appliquer, simplement par l‘intention, et soit en ouvrant votre main gauche soit simplement en pensant à votre main gauche, vous pourrez donc appliquer cela tout simplement.

Cela  vous permettra donc d’améliorer un certain nombre de communications, de géométries, de fonctionnements à la fois relationnels et vibratoires avec vos frères humains; et même éventuellement dans certains lieux que vous pourriez trouver désagréables, d’appliquer une sorte de régulation. Voilà : j’espère que vous aurez plaisir et avantage à employer cet outil et cette forme .

Je vais donc, avant de me retirer, vous inviter -et cela est important pendant que nous sommes réunis dans ce couloir vibratoire-  à réaliser vous-mêmes…(ne vous effrayez pas, votre intention et votre motivation suffisent.).. à réaliser vous-mêmes un tout petit exercice venant de vous. Vous pouvez pour cela vous servir simplement de votre pensée, mais si cela vous est utile vous pouvez décider qu’avec la pointe d’un de vos doigts vous tracez quelque chose dans l’air devant vous. Je vous laisse faire quelques instants…Laissez-vous guider par votre cœur et par votre connexion mentale supérieure. Faites  confiance à votre doigt si c’est votre doigt qui travaille, faites confiance à votre pensée, si c’est votre pensée et votre intention qui travaillent -quand je dis pensée je ne dis pas mental, il n’y a rien à mentaliser!

Il s’agit donc mes très chers, de données émanant de votre cœur… Vous êtes donc en train de tracer disons une sorte de message ou de cartographie de l’état de votre cœur en cet instant et imaginez que c’est une sorte de carte postale que vous allez envoyer à vos frères stellaires, ce qui leur fera grand plaisir  à recevoir. Mettez-y donc de la Joie, de l’Amour et de la sagesse et de l’amitié. Je précise que tout cela est fort sérieux, comme je l’ai dit au début de mon intervention. Quand vous aurez terminé, je vous laisse inscrire ce que vous avez fait dans un rectangle et ainsi votre carte postale sera  clôturée… Comment l’envoyer me direz-vous? Avec votre cœur et avec une intention que l’on pourrait appeler « désir » en cette occasion.

Je vais laisser un petit espace d’ailleurs avant de me retirer pour que, toujours grâce à la qualité de ce couloir vibratoire, vous ayez le temps de recevoir une réponse mes très chers, car cela vous fera bien plaisir, je n’en doute pas un instant…

silence, réception

Quelle joie n’est-ce pas ? Quelle ouverture !…
Je tiens à honorer la qualité de joie qui se manifeste parmi vous, mes très chers : qu’elle se répande, qu’elle se partage, qu’elle vive et qu’elle se déploie !

Je pense que vous avez établi en ces instants vos capacités d’envoyer et de recevoir vos cartes postales, ainsi que vos capacités minimales pour commencer à vous entraîner. Je me réjouis.

Je vais me retirer, je vous salue. Je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim, vénérable et vénéré comme vous le savez – ce dont je ne tire aucune gloire, étant dans le Service de l’Un et dans la Joie de ce Service. Alléluïa

 

lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/28701091

 

via Christine Anne K. le 03/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Ashtir – n°7

 

 

 

Alleluiah ! Bien aimés Fils et Filles de la Terre, Fils et Filles de la Source, Fils et Filles de toutes vos lignées célestes; je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-formes, vous me connaissez bien. Je vous connais aussi.

Me voici parmi vous en ce jour, fixé par moi et par mes auxiliaires de communication, pour vous exposer ainsi qu’à mon habitude (dans mes façons qui sont parfois déroutantes mais qui vous permettent d’activer certains circuits : disons plus « frais » que vos circuits habituels de compréhension) : un certain nombre de choses – je dirai « choses » pour le moment.

Nous allons donc jouer avec une première chose. Qu’est-ce que c’est qu’une chose ? C’est quelque chose d’informe, de non défini, mais qui est là. Cela désigne tout : que ce soit matériel, que ce soit pensé, que ce soit subtil, que ce soit justement indéfinissable, vous dites chose. Eh bien nous allons « choser« .

Je vais m’appuyer un petit peu sur les choses que notre ami Keznoar vous a transmises, et particulièrement en matière de formes puisque c’est mon domaine de prédilection. Ainsi Keznoar Nd Hey Az’k -vénéré représentant des Hautes Consciences Galactiques que j’honore et respecte absolument- vous a envoyé un certain nombre de choses. Que sont ces choses ? Elles sont faites, dirai-je, d’une part pour que vous les receviez, d’autre part pour que vous les emmagasiniez dans vos boîtes à choses, mais pour que vous en fassiez quelque chose.

Qu’est-ce que vous allez pouvoir en faire ? Vous pouvez jouer, sans savoir ce que c’est. Vous pouvez les assembler, les trier, les empiler, les disposer dans des formes d’agencement de votre choix. Vous pouvez les faire rouler. Vous pouvez même essayer de les manger. Vous pouvez les ranger sur des étagères…Mais tout cela fait partie de vos petites opérations de gestion de votre espace : cela n’est pas leur seule destination!

Ces formes donc, complexes et mystérieuses, que votre mental même ne sait absolument pas envisager dans leur véritable envergure (et votre mental s’en est aperçu, je n’en doute pas), sont de magnifiques préludes -architecturaux en particulier- à tous les programmes que votre futur, quel qu’il soit, peut déployer.

Vous avez en quelque sorte des formes qui sont un peu repliées sur elles-mêmes, un peu mises en boule -un peu comme ces éponges déshydratées qui prennent la forme de ceci ou cela et qui, quand vous les mettez dans l’eau, redeviennent une belle éponge, libre… Voilà, ces formes sont donc un peu… non pas déshydratées, mais préparées dans un compactage qui vous permet de les mettre sur vos étagères sans qu’elles coulent…Pardonnez-moi, je m’amuse, mais cela m’est absolument nécessaire, et cela vous est également nécessaire… Car bien sûr ces formes peuvent couler : couler au sens de perdre une partie de leur substance si vous ne les rangez pas exactement dans les meilleurs conditions -c’est-à-dire si vous les laissez traîner quelque part, au soleil ou à la pluie, sans vous en occuper.


…Voici donc une chose – et je prends là l’une des formes que notre ami Keznoar ND Hey Az’k vous a transmises : je la tiens; je vais souffler dessus… Bing ! Elle s’ouvre un peu d’un côté, ou de l’autre. Ô merveille : voici qu’elle révèle des choses qui me plaisent beaucoup ! Si j’étais un enfant en train de jouer, je me dirais que c’est magique -et même en tant que vieil Elohim je suis ravi- et Dieu sait que j’en ai vu des formes, que j’en ai créées, que j’en ai architecturées, que j’en ai enseignées; que j’en ai détruites aussi (ou disons : recyclées, plus exactement) lorsqu’elles ne sont pas suffisamment correctes ou opérantes, ou adaptées…

L’intérêt de ces formes telles que Keznoar Nd Hey Az’k vous les a données, c’est qu’elles ne sont pas encore adaptées mais qu’elles sont parfaitement adaptables, et adaptables pas à une seule opération ni à une seule situation, mais adaptables dans des configurations assez nombreuses, pour ne pas dire très nombreuses. Elles sont donc d’une utilité tout à fait exceptionnelle et importante, comparée au type de matériel que vous avez l’habitude d’utiliser sur votre planète (et qui même dans ses hautes technologies est généralement tellement spécialisé qu’il ne sert plus qu’à une seule opération dans un contexte extrêmement cadré, défini, et ne peut plus être parfois manipulé que par un ou deux individus seulement, dans les cas les plus extrêmes de la recherche scientifique)… Nous avons ici un tout autre type d’objet ! -j’abandonne le mot « chose » pour le moment.

Je reprends donc mon exemple : je tiens cette forme dont je vous ai parlé. Je viens de souffler dessus et elle s’est un peu ouverte, comme un insecte qui ouvrirait ses pattes ou ses ailes lorsqu’il se réveille à votre toucher. Et puis, je vais l’écouter pour voir si elle dit quelque chose ou si elle chante quelque chose : je vais tendre mon oreille et je vais entendre. Je vais alors peut-être avoir envie d’ouvrir un peu plus ce que me réserve cet objet qui est encore non déployé, qui ne révèle pas encore tout ce qu’il cache ou tout ce qu’il propose… Lorsque je l’ai ouvert davantage, je vais commencer à l’observer en me disant : « hum, ça me fait penser à quelque chose que j’aimerais faire… Et si j’essayais d’employer cet objet, cette forme, dans la situation que précisément j’ai envie de créer, avec quelques amis, ou seul…Tiens, tiens? « … Je vais m’atteler à cela et je vais entendre ce que me dit cette forme : je vais donc me faire guider par ce que me dit cette forme, qui va me proposer de la structure, des circulations, des systèmes de polarités, des circuits de circulation d’informations qui sont déjà disposés d’une façon fort intelligente et efficace.

Et puis je vais aussi écouter ce qui me pousse à vouloir créer cette situation, en partant des données extérieures à cette forme; que je suis en train de trier, d’accumuler et de réfléchir avec ma pensée créatrice. Après, pourrait-on dire : vous prenez un shaker, vous agitez le tout et vous voyez ce qui sort. C’est une image certes dynamique et amusante mais qui ne suffit pas; néanmoins il y a de cela, car vous avez à mélanger et à ne pas véritablement contrôler les opérations détaillées de ce mélange. Il y a une part d’auto-organisation des données, qui justement est possible du fait de certains programmes que contiennent ces formes qui vous sont proposées.

Sachez néanmoins que ces formes n’imposent absolument pas un certain résultat : elles sont des matrices qui offrent comme je l’ai dit une structure fort intéressante et des possibilités de circulation des données et des polarisations, mais elles restent… je cherche le mot, cela n’est pas « auto-créantes »… elles restent à la disposition de ce qui se crée, et elles vont s’y adapter à un certain stade; ou bien elles vont être adaptables par vous…C’est-à-dire que vous pourrez exploiter au mieux de votre projet ce que cette forme vous propose, mais vous ne serez pas prisonnier dans votre projet des structures prévues intégralement dans cette forme -qui justement vous offre un certain nombre de possibles que vous pouvez combiner de plusieurs façons, et même avec lesquelles vous pouvez créer de nouvelles combinatoires. N’est-ce-pas merveilleux !? Je vous invite donc à prendre bien soin de votre petit panier de choses –et à ne pas les laisser traîner ni au soleil, ni sous la pluie, ni trop longtemps au frigidaire…

Je ne vais pas traiter l’ensemble des sortes de données qui vous ont été délivrées par ce vénéré ami Keznoar Nd Hey Az’k car les vibrations compactées qui se trouvent dans d’autres éléments de la transmission n’ont pas à être « dépactées » par moi : ce sont des données plus scientifiques qui ne sont pas exactement du domaine dans lequel j’excelle. Vous aurez peut-être l’occasion -je ne sais pas- d’avoir quelques révélations à ce sujet, mais je crois qu’il vous a été dit déjà quelques explications et commentaires, qui peuvent déjà vous convenir.

Je vais donc maintenant reprendre mon jeu avec les choses quelques instants. Imaginez donc que vous êtes une chose… « Ciel, me direz-vous, je suis un Être ! Je ne suis pas une chose ! » Bien sûr, vous répondrai-je : imaginez simplement que vous êtes une chose. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que vous pouvez changer de forme !… Je vous en avais déjà parlé dans l’une de mes toutes premières interventions, où je vous ai montré que je changeais de forme. Sachez que vous avez cette possibilité en tant qu’Être : donc le fait d’imaginer que vous êtes une chose peut vous aider justement, dans une phase de gestation d’une forme, ou de transition entre deux formes, à justement ne plus avoir de fixation sur une certaine forme mais à rendre possible toute nouvelle forme. Et de même que les choses-formes fournies par notre ami dont je vous ai parlé, se déploient de façon inattendue et révèlent ce qu’elles ont à révéler, dans des configurations qui sont variables comme je viens de vous l’exposer, de même, en tant que choses vous pouvez vous déployer dans de nouvelles configurations de formes.

Qu’est-ce que cela signifie pour un Être d’avoir une forme et de changer de forme ? D’abord un Être ne peut pas être sans forme, c’est un non sens. Après, bien sûr, vous pouvez adopter en tant qu’Être la forme d’un brouillard extrêmement diffus si cela vous fait plaisir, et à ce moment-là vous pourriez jouer à dire intellectuellement que vous n’avez pas de forme… Mais ce brouillard extrêmement diffus est une forme en lui-même, qui a même ses contraintes, croyez-moi. Vous pouvez également, ainsi que je l’avais dit je crois une fois, prendre la forme d’une Tour Eiffel, ou d’un ballon, d’un cube, d’un animal, d’un multi-polyèdre extrêmement complexe… Je crois que je vous ai déjà raconté tout ça une autre fois.

Je vous invite aujourd’hui plus particulièrement à vous intéresser à ce passage par l’état de chose, chose indéfinie, qui n’est pas pour autant (bien évidemment) une destruction ni une négation de ce que vous êtes. C’est simplement un jeu avec le changement de forme, qui temporairement va passer par cet état non déployé, indiscernable : et cela peut vous aider, croyez-moi, à faire certains passages dimensionnels. Passer d’une dimension à une autre implique généralement, et à vrai dire toujours, une transition vibratoire importante -et parfois dérangeante, du moins très temporairement… Et le fait de savoir abandonner sa forme initiale avant ce changement, pour récupérer harmonieusement et créativement sa nouvelle forme dans la nouvelle dimension, est bien agréable -croyez-moi- plutôt que de se sentir concassé alors qu’on ne l’a pas prévu. De ce fait, le mot chose est extrêmement intéressant car tout est possible avec une chose.

 

Je vais donc vous proposer un petit exercice pour vous chosifier quelques instants. « Ciel, me direz-vous, je ne veux pas disparaître » – mais vous n’allez pas disparaître, et vous n’allez pas non plus être abîmé : vous allez au contraire en retirer un regain d’énergie, je vous l’annonce déjà.

Vous allez donc recevoir en silence d’une part un peu de sons qui vont vous aider… Et d’autre part je vais vous demander de pratiquer un abandon intérieur et extérieur de la structure de votre corps, en tant qu’elle vous fait tenir dans une certaine forme… Il se peut donc que vous vous mettiez à remuer pour vous dégager de cette forme. Je vous rassure, votre corps physique tel que vous avez l’habitude de le chouchouter ne va absolument pas être endommagé et vous ne verriez aucune différence si un observateur  extérieur vous regardait. Nous sommes à un niveau plus subtil.

Voilà… Donc il y a un abandon et une chosification de votre structure corporelle qui est en train de se présenter, et d’être acceptée – et avouez que ça chatouille un peu… cela n’est pas du tout désagréable… Vous pourriez imaginer, pour vous aider, que vous allez être quelques instants une sorte de boule de pâte (pâte à tarte, pâte à modeler, argile, prenez ce qui vous plaît). L’intérêt c’est que cette boule peut être posée, roulée, un peu cabossée, sans que sa matière n’en soit ni destructurée ni affectée, mais aussi sans que la moindre forme ne s’impose pendant un certain temps.

Je vous laisse vous abandonner davantage…

J’espère que vous sentez un certain ramollissement de vos enveloppes, un grand surcroît d’élasticité et de fluidité qui a envahi votre série de corps subtils – sans pour autant les détériorer, je le redis, puisque nous faisons un jeu et que vous avez cette capacité de changer de forme. Dans quelques instants, vous allez être sans doute à point dans la chosification…

…Je vous laisse vous pétrir vous-même en imagination un petit peu, si vous voulez, ou laisser votre corps épouser cette possibilité de pétrissage. C’est un pétrissage créateur, vous n’allez pas être mangé !

Nous allons maintenant activer un point d’assemblage qui se trouve à quelques centimètres au-dessus de votre nombril et qui va symboliser la possibilité du changement de dimension. C’est réellement un point d’assemblage multi-dimensionnel.

Vous êtes donc en train, en appuyant sur ce point et grâce à votre chosification, de jouer à un changement dimensionnel qui se passe donc fluidement… Avouez qu’il n’y a aucune gêne à cela, peut-être un petit sentiment d’inconnu, mais beaucoup de sécurité. Vous allez ensuite, de la même main si possible, toucher un point qui se trouve à peu près à la distance d’un doigt au-dessus -qui donc va être à peu près dans le creux intercostal, grosso modo au niveau de votre plexus solaire. (Je vous laisse trouver la place de ces points vous-même, car chaque corps physique a ses petites distances individuelles.) Une fois que vous avez trouvé le deuxième point, vous allez lâcher le premier, et là : restructuration – vous devez le sentir tout de suite….

Nous n’avons évidemment pas fait le projet d’un changement de forme précis, et je ne vous ai pas proposé de vous transformer en Tour Eiffel car vous seriez bien embarrassés à l’arrivée. Donc vous retrouvez simplement votre forme originelle : sentez comme vos corps se restructurent avec fraîcheur… Sentez qu’un surcroît de lumière s’est produit en vous.

Vous lâcherez le point quand cela sera approprié pour vous. Je vous conseille de maintenir la pression quelques instants pour que cette restructuration et cet afflux d’énergie soit à leur qualité optimale.

Voilà, mes chères choses (comme on dit en anglais). Je suis bien content de vous avoir enseigné ce jeu extrêmement vital et je compte sur vous pour en tirer profit.

Vous n’êtes donc à nouveau plus des choses mais vous êtes vous-mêmes, dans votre forme habituelle – sauf si quelqu’un parmi vous avait décidé un changement de forme : j’espère en ce cas qu’il est réussi… Si jamais vous avez un changement de forme qui est raté, c’est réversible : vous refaites la même opération tout simplement, d’accord ? Avec un projet qui tient la route, si possible – d’où l’aide, aussi, des structures qui ont été délivrées à travers les formes nombreuses et complexes de notre ami des Hautes Consciences Intergalactiques.

Je vous salue. Je suis Ashtir, Maître-es-formes, Elohim.

 

 

 

 

via Christine Anne K. le 5/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Ashtir – n°6

 

-phrase en langue Elohim…-

…Je suis Ashtir. Je vous salue.

Vous connaissez mes jeux avec les formes. En ce jour, nous arrivons à un autre niveau de communication qui ne vous est pas encore familier, ni à vous ni à ce canal… Laissez-vous donc entraîner, défaites les amarres…

Nous aimons les jeux, vous le savez, et je vous fais jouer, parfois à votre corps défendant, parfois pour votre plaisir. Ces jeux étant comme je vous l’ai déjà dit à plusieurs reprises un élément essentiel, noyau en quelque sorte, de la création.

Nous allons jouer dans votre corps.

Votre corps, ne l’oubliez pas, est une création particulièrement évoluée, de nous les Elohim, en des temps extrêmement reculés au regard de votre perspective historique, mais toujours présents dans la mémoire de votre corps… Je ferai ici abstraction du fait que beaucoup de modifications avaient été déposées, forcées, imposées de différentes manières, par d’autres peuples et d’autres intervenants au sein des structures de vos corps – corps de chair et corps subtils. Cela est à présent presque entièrement résorbé, corrigé, et rénové, ainsi que vous en avez eu l’information récemment par certains scientifiques et certains membres des Hautes Consciences Galactiques qui vous ont parlé par la voix de ce canal ou par d’autres.

Considérez donc que votre corps, immense objet de création, a la capacité d’être « joué » à l’intérieur de lui-même. Je sais que vous vous demandez comment, et vous savez que j’aime vous surprendre et vous étonner un peu : vous ne serez donc pas surpris que je vous invite à un jeu dont je ne vous ai pas encore révélé les détails et le fonctionnement.

Je suis en train de jouer avec le corps de mon canal -qui, heureusement, se laisse faire. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une sorte de massage : ce jeu effectivement devrait être vivifiant, et il a pour but non seulement de vous ouvrir des perspectives et de vous informer, mais également de remettre en vie certaines petites choses créées dans votre corps qui n’ont pas été tellement mises en mouvement tous ces derniers millénaires… Ouh !

le canal se contorsionne et ondule pendant toute la durée de la transmission, sous l’effet de cet apparent « massage » vibratoire et jeu, et des différentes étapes qui vont suivre-


Appréciez donc comme j’étire ce qui peut vous sembler un peu élastique, et laissez-vous aller à ces mouvements qui remettent en circulation, en danse et en action des programmes très précis auxquels je m’intéressent aujourd’hui dans ce jeu. Ces programmes ne sont pas seulement des programmes de mouvement de votre corps physique, bien sûr : ils ont d’autres impacts, et d’autres possibilités d’évolution. Néanmoins, ce déverrouillage passe par certaines prises de mouvement sur votre corps… Acceptez donc de vous laisser mettre en mouvement.

…J’appuie très précisément sur un point, de couleur bleue, qui se trouve dans le bas de votre dos à gauche (pour donner une localisation très grossière). Cela déclenche des connexions avec différents points non seulement à l’intérieur mais à l’extérieur qui, si vous voulez employer une image, s’allument et s’éteignent un peu comme des lampes qui clignotent dans un jeu ou dans un dispositif lumineux.

Nous allons maintenant appuyer sur un autre point de couleur rose et vert, qui se trouve symétrique du premier, donc dans le bas du dos du côté droit : un équilibre se produit (apaisement et recentrage du mouvement)… Et une musique se déclenche, que vous n’entendez certainement pas avec vos oreilles – ce que je regrette, croyez-moi. Imaginez qu’une sorte de feu d’artifices, mesuré, harmonieux et constructeur, s’est mis en route et en quelque sorte irrigue  de courants électro-lumineux (pour parler simple) une partie considérable de votre structure. Il y a en cela des lignes de courant et des points qui sont déjà souvent actifs; mais ce qui nous intéresse est le fait que quelques-uns n’ont pas été activés, comme je vous l’ai dit, depuis fort longtemps.

Il y a en particulier six points, qui se trouvent dans un certain alignement – trois et trois – reliés à un septième point qui les couronne, qui ne sont pas à l’intérieur de votre corps physique mais à une distance variable vers l’avant, en haut… Ce sont ces points avec lesquels j’ai choisi de jouer et de vous apprendre à jouer aujourd’hui. Ces six point plus un sont une petite partie d’une géométrie beaucoup plus complexe – que je ne souhaite pas détailler pour le moment car cela vous encombrerait inutilement la pensée… (manifestations de « nettoyage ») Il y a une certaine épuration de vieilles données qui se produit, et c’est naturel.

Pour vous donner une meilleure idée de l’alignement des points avec lesquels nous allons jouer, ils forment deux rangées de trois, avec un côté gauche et un côté droit, et les trois points de droite sont symétriques avec les trois points de gauche. Ceux qui sont en bas de chaque ligne sont les plus rapprochés, et ceux qui sont en haut de chaque série de trois sont les plus éloignés l’un de l’autre. Donc nous avons deux lignes de trois points, une à droite, une à gauche, qui s’éloignent légèrement l’une de l’autre en oblique, et le point  sept est au-dessus… Grâce au fait que j’ai appuyé d’abord sur ces deux points sur le bas du dos,  d’une certaine façon nous avons donc pu mettre en activation la zone où se trouvent les six points avec lesquels nous jouons à présent.

Actuellement, nous focalisons notre attention sur le point qui se trouve côté gauche en bas de la ligne de trois points qui se trouve à gauche. Il y a là disons une petite roue d’énergie qui s’est mise en mouvement et qui va essaimer ce qu’elle a à essaimer, et j’espère que vous trouverez ça très amusant lorsque vous y serez habitués… Je sais que vous attendez que je vous donne une description des effets car vous êtes évidemment encore sous l’emprise de votre conception de la loi de cause à effet; mais plutôt que d’effets, nous parlerons de répercussions – et actuellement l’activation d’un seul point n’offre pas de conclusions intéressantes à vous expliquer. Nous allons donc continuer le jeu :

Imaginons que nous traçons un trait entre ce point et le point supérieur droit, celui donc qui se trouve en haut de la ligne de trois qui est du côté droit. Le fait de relier ces deux point crée ce qu’on appelle une polarité – polarisation plus exactement – et le courant passe. Le courant ensuite va continuer son chemin du deuxième point que nous avons activé vers le point suivant, qui se trouve être le point du milieu de la ligne de points qui est à gauche. Puis (je demande à mon canal d’effacer complètement son mental…), l’activation du point suivant se fait par le tracé d’une ligne oblique qui va toucher le point du bas à droite, puis la prochaine ligne va rejoindre ce point du bas à droite avec le point du haut à gauche, et enfin le point du haut à gauche va être relié au point du milieu à droite. L’ensemble de ces points ainsi va entrer en relation active avec le point qui est au sommet.

J’ai été obligé de vous offrir toute cette description pour que ces points s’activent en vous. Ne croyez pas que je cherche à vous ennuyer : nous sommes en train de mettre en action un dispositif, que vous possédez et qui vous permet d’expanser votre conscience d’une manière très intéressante, à savoir que votre perception des formes et des couleurs subtiles et des lignes sonores qui les parcourent, ainsi que des quelques règles mathématiques qui constituent ces géométries de Lumière, va pouvoir augmenter considérablement ses capacités, et vous permettre de voir et de comprendre beaucoup mieux toutes ces choses. Vous reconnaîtrez bien là que c’est intéressant, et qu’au delà du fait d’être un jeu c’est réellement une entrée en capacités que, j’en suis convaincu, vous serez très contents d’avoir.

Je vous invite à imaginer maintenant que les lignes de circulation que nous avons activées entre tous ces points sont toutes à la fois actives – et je crois que la meilleure image que je puisse vous donner est celle de ce que vous appelez un flipper, où il se passe des tas de choses dans tous les coins dès l’instant où vous impulsez un mouvement. La différence entre vos flippers et ce dispositif que nous sommes en train de remettre en vie, est que là nous nous inscrivons bien évidemment dans une splendide géométrie dont vous n’avez là qu’un petit élément, et que cette géométrie comporte des harmoniques absolument parfaites, et vous relie à différents plans ainsi qu’à différents niveaux de votre propre structure individuelle.

Imaginez donc que vous êtes une sorte de piano ou de piano-flipper, et que la musique qui se joue est la vôtre, car le fin du fin dans cette création est que chaque corps – même si la structure a ces points communs – chaque corps a sa propre musique. Cela vous n’en disconviendrez pas car vous le savez. Nous sommes donc en train d’expérimenter votre propre instrument!

Je vous fais découvrir à présent que cette petite structure de sept points qui constitue un élément créateur de musique, est également créateur d’expansion de conscience en vous. Nous allons maintenant la faire entrer en relation avec un autre élément que nous allons aller chercher ensemble : cet élément est également un élément de cinq points. J’emploie le mot « point » par commodité car ce que j’appelle un point en l’occurrence est un petit lieu où se concentrent beaucoup d’informations et où convergent généralement plusieurs réseaux sous différentes formes…

Nous avons donc cette petite structure de cinq points qui, elle, est située non loin de la base arrière de votre crâne, dans la région sous-occipitale mais à quelque distance de votre corps physique. Elle est simplement reliée à un point, qui lui se trouve à l’intérieur de votre hypothalamus. Nous sommes donc en train de nous amuser à relier cette petite structure à la précédente – sachant que les cinq points de cette structure-là étaient déjà en action… Ils n’étaient pas inactifs mais ils étaient en partie déprogrammés de leurs capacités pleines et entières, du fait de l’absence d’activation de la structure (de 6 points) que nous venons de remettre en action… (Je ne donne pas de noms à ces structures et c’est volontaire : cela n’est pas notre propos.) Vous remarquez donc que la mise en relation de ces deux petites structures crée un balancement et un flux sur votre respiration. La musique de votre être s’enrichit d’une sorte de contrepoint qui va vous permettre de jongler entre différents niveaux -niveaux de conscience et niveaux de compétences.

J’espère que vous trouvez cela un peu amusant, car comme vous le savez j’aime avant tout jouer et utiliser la notion d’amusement. C’est ma forme d’humour et c’est ma forme d’enseignement, comme vous le savez bien… Je sais que votre corps subit là quelques extensions et quelques mouvements qui peut-être ne vous amusent pas tellement car ils vous surprennent, mais j’insiste sur le fait que je souhaite que vous vous amusiez dans ce processus, car l’activation de tous ces courants et ces nouveaux points sera beaucoup plus fluide dans cet état d’esprit de jeu que dans celui d’une tension ou d’une inquiétude ou d’une volonté.

– Nous allons donc aller chercher dans votre programmation le programme du rire : je sais où il est, je sais comment vous faire rire (irruption de quelques rires chez le canal)… Voilà : je sens qu’il y a une détente… Je sais que j’ai pu faire rire mon canal, mais j’ignore complètement si le mouvement a suivi?… Faites un petit effort pour vous laisser rire, mes amis, ça fait partie du travail que nous faisons ensemble ! Ce travail est un jeu mais ce jeu est un travail.

… Comme ceci va également vous fatiguer un peu je vous invite maintenant à laisser reposer votre corps, et après cette canalisation je vous invite à boire de l’eau et à chanter pour optimiser l’intégration de ce jeu et de ses effets, de ses répercussions.

Mais dans le petit temps qui nous reste, je vous invite à vous détendre et à visualiser une forme de couleur bleue, qui tourne de la gauche vers la droite… Elle a un centre, et de ce centre partent des sortes de flammes qui s’incurvent et qui sont blanches et bleues, et l’ensemble de cette forme tourne, ainsi qu’une sorte de lumière bleue avec du blanc dedans…… Je vous invite à vous rendre compte, au bout d’un moment, que dans le mouvement de cette forme apparaissent d’autres formes; et ces formes vous nourrissent, elles vous régénèrent… Et l’ensemble de cette forme en mouvement émet un son -que vous n’entendez pas avec vos oreilles mais que je vous invite à accueillir…. Avec la vitesse une lumière verte apparaît, et puis au centre vous allez voir apparaître du rose… puis du blanc. Ne cherchez pas à comprendre ni à maîtriser mentalement, simplement laissez-vous nourrir, quelles que soient les couleurs et les formes qui apparaissent…

Sachez que cette forme est immense, et que c’est vous-même qui la créez, avec ce que nous venons d’ouvrir….

Cela n’est pas un exercice de visualisation créatrice tels que vous les connaissez : c’est réellement votre entrée dans votre niveau de capacités, simplement, dans cette mise en forme très précise, que moi je vous ai proposée (car bien évidemment vos capacités ne se limitent pas à cette forme-là).

C’est moi qui ai induit cette forme car elle contient ces éléments nourrissants et régénérants, mais la complexité de ce qu’elle vous propose est rendu possible par votre propre activation de la petite structure que nous avons joué à illuminer et à activer. Alleluiah.

Je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-Formes et Prince des Jeux. Je vous salue avec tout mon Amour, dans la Loi de l’Un qui n’est qu’Un, et au Service duquel je suis entièrement.

-…N’oubliez pas de boire plusieurs verres d’eau-.

 

-à cette canalisation fait directement suite celle d’Eshtananda, autre Elohim, qui la complète à sa manière-

 

via Christine Anne K. le 2/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Eshtananda – n°7 + Istirulwah

 

 

-Phrase en langue Elohim-

Que mes salutations en langue Elohim vous parviennent !

Très Aimés, Enfants de la Source et Frères et Soeurs de la Terre, je suis Eshtananda, Elohim, vous me connaissez.

J’apporte avec moi – et avec joie, une joie importante, considérable – la certitude pour vous que votre Son Primordial d’origine est revenu, dans son intégrité, sa pureté. Cela a été le produit de l’intervention de celui qui est le Maître et l’Architecte et la Matrice de tous les sons, et qui ne porte pas de nom.

Sachez que ces sons -qu’il/elle nous porte, nous stabilise, nous trie, nous orchestre et nous forme- sont essentiels pour nos travaux, nos créations et pour toute oeuvre qui se fait dans la Lumière de la Source Une et au sein de tous les mondes et univers connus et inconnus.

Ainsi vous revenez, pas à pas, dans les vibrations les plus authentiques, les plus intègres, dans lesquelles vous avez été créés il y a bien longtemps, aux origines de la création de cette planète et de ses habitants. Ainsi se reconstituent l’entièreté et la simplicité de vos capacités de Lumière. Au niveau dont je vous parle, la Lumière et le Son ne sont pas deux choses qui « n’ont rien à voir » : la Lumière est Son et le Son est Lumière.

De même que la Lumière est Amour, le Son est Amour à ses origines; et il ne pourrait exister sans cette vibration d’Amour absolu, qui s’origine dans la Source, et qui est la toute première matrice de toutes les matrices. Ainsi le Son Premier n’est autre que la première onde de manifestation de cet Amour, extériorisé depuis la Source, et qui se transporte, et qui va se joindre à ce qui est déjà, ou qui va ensemencer ce qui doit être.

…Si vous entendez en cet instant dans le silence quelques chants d’oiseaux, ou quelque autre des nombreux bruits de la vie qui peuvent vous entourer; prêtez attention au fait qu’à présent la pureté authentique de leur sonorité est revenue, et vos oreilles peuvent restituer cette vibration à votre coeur et à vos cellules. Cela est non seulement une restauration de ce qu’à l’origine vous avez été désignés pour être, mais c’est également une actualisation : il ne s’agit pas d’un retour en arrière, mais d’un pas dans le présent.

Vous êtes ainsi actualisés dans l’architecture intime en vous de la vibration originelle du Son Premier, qui serait en quelque sorte le germe de Lumière primordial qui vous constitue. Et si je parle d’actualisation, c’est que ce germe primordial néanmoins vient d’être ré-informé (s’il ne l’était déjà) des données de Lumière qui constituent à présent votre patrimoine d’aujourd’hui – en tant qu’êtres dont l’évolution s’est faite, et dont la maturité a augmenté, peut-on dire, et dont les capacités de Lumière sont celles de votre présent.

La semence de Lumière d’origine est donc retrouvée, mais ré-actualisée : ainsi vous êtes dans la pleine possession de la plus grande liberté d’être, dans la plus grande magnificence de ce que vous pouvez être.

 

Moi Eshtananda je vous affirme, en tant qu’appartenant au peuple des créateurs, Elohim – qui collaborent avec de nombreux peuples, artisans,  intelligences, structurances, musiques – que vous êtes maintenant, non seulement vos propres créateurs à chaque instant, mais que vous êtes investis, de par ce son primordial auquel vous avez accès, de la possibilité déjà existante en partie mais réactualisée dans sa pleine potentialité, de créer ce qui vous entoure, en pleine possession de tous les outils nécessaires et accessibles, que vous le sachiez mentalement ou non. Ce que vous créerez ainsi sera traversé par ce Son Primordial.

Comment me direz-vous, pouvons-nous créer ainsi ? C’est la force et l’intelligence de votre Lumière et la Vérité de vos Êtres, manifestés en vos coeurs et en leurs vibrations de création, qui sont en oeuvre – je dirais presque : que vous le vouliez ou non… Ainsi soyez pleinement avertis et conscients que vous êtes créateurs, et je dirai : prenez soin de choisir dans vos coeurs et vos intelligences – celle de votre Lumière – ce que vous créez. Ne créez pas ce dont vous ne voulez pas, ne créez pas ce qui n’a pas lieu d’être, ne créez pas ce qui ne sert pas la Lumière ; choisissez ! Comment choisir ? Me direz-vous (…car parfois votre mental ne sait pas reconnaître la Vérité de l’illusion, et votre mental contribue bien souvent, en part plus ou moins importante, à vos choix).

…Le choix qui est juste doit être simple et faire résonner votre coeur de joie simple, immédiate et lumineuse. Le choix n’est pas compliqué. Le choix juste va dans le sens, non seulement de la Lumière intérieure partagée par tous, mais de la Vérité, vérité de cette Lumière et vérité de la Joie et non pas vérité de fausses connaissances. Le choix juste résonne comme sur une harpe dans la plus grande harmonie avec ce qui se joue, s’entend et se manifeste autour de vous. Le choix n’est jamais discordant. Le choix juste vient de la simplicité du coeur et non pas de l’élaboration audacieuse de concepts. Le choix juste vous relie à la Source et à l’ensemble de vos Frères et Soeurs dans le plus pur Service. Il n’est pas fait pour vous mettre en valeur en tant que personne; il n’est pas fait pour priver certains êtres de leur Lumière. Il est fait pour que la Lumière soit, et pour que la Symphonie soit de plus en plus parfaite, de plus en plus vivante, de plus en plus harmonieuse – même si elle l’est déjà.

C’est ainsi que vous êtes invités à être créateurs. Réjouissez-vous donc !

Je vous disais que je vous apportais une information importante et d’une grande joie : cela est donc ce que je vous ai dit. Ainsi je vous redis : réjouissez-vous !

Soyez simples et purs, soyez véridiques, soyez au service de la Lumière. Ne vous égarez pas dans les méandres de certains egos car vous n’arriveriez pas de toute manière à produire quoi que ce soit de véritable… Or il n’y a plus que ce qui est véritable qui ait lieu d’être en ces instants pour vous : tout ce qui ne l’est pas est appelé, soit à se désagréger, soit à disparaître, soit (lorsque c’est possible) à profiter d’un processus de transmutation qui sera naturel.

Réjouissez-vous donc, mes Très Aimés, et sachez que l’ensemble des êtres créateurs et des multi-créations participent de cette joie et de la vie, nouvelle encore, qui à présent se dessine à travers cela, de par vos capacités réactualisées de création.

Alleluiah ! Je vous salue.

 

 

Intervention d’Istirulwah, l’Enfant Elohim

 

Je me nomme Istirulwah, je sais que vous me connaissez.

Je ne suis plus un enfant aujourd’hui; mais j’ai encore tout le goût de l’enfance et l’amitié des enfants.

Je voulais simplement vous rappeler à quel point les enfants de votre planète sont de grands créateurs…

Je n’ai pas d’autre intervention à délivrer que cela. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 3/04/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.