Aleanndor Ss-N de Vega II – n°4

 

 

 

Salut à vous, Frères et Soeurs de Terre, je me présente, vous me connaissez : Aleanndor Ss-N de Vega II, mandaté pour cette intervention par la Flotte Intergalactique, dont j’appartiens au Haut Commandement comme vous le savez.

Nous nous réjouissons, toujours et encore, de ce que nous observons depuis nos formations et depuis nos équipes au sol. Je viens vous parler de nos équipes au sol, entre autres. Sachez qu’elles sont relativement nombreuses en localisations, et que leurs personnels ou leurs membres – appelez ça comme vous voulez – sont d’un nombre variable selon ces localisations, mais sont toujours au moins trois là où ils se trouvent. Ce chiffre n’est pas anecdotique car le trois forme un triangle et c’est donc la plus petite géométrie non linéaire. De ce fait, il y a une inter-dynamique entre les trois pôles du triangle, qui est une des bases du fonctionnement que nous avons donné à ces équipes.

Je vous invite à bien observer ce point, car cela peut vous permettre (aussi surprenant que cela paraisse à certains d’entre vous) d’entrer en contact plus facilement avec ces équipes; car certains d’entre vous (pas tous, mais certains) ont besoin soit d’être contactés, soit d’entrer en contact avec certaines de nos équipes au sol : non pas afin d’être enlevés dans des vaisseaux comme vous connaissez certains récits d’il y a plusieurs années, mais pour établir certaines collaborations simples.

Ce sont vos facultés de clairaudience, principalement, et de télépathie, qui seront alors en oeuvre pour identifier et communiquer avec la présence de ces équipes, par le fait donc de vous connecter à cette forme du triangle, c’est-à-dire de vous la représenter, d’en cultiver le son. Car la forme spécifique du triangle (de même que toute forme) a un son, et le son du triangle peut être assez facile à identifier pour ceux qui ont donc ces facultés de clairaudience -sachant bien évidemment que chaque triangle va avoir son propre son- mais il y a néanmoins une base fréquentielle commune, pour l’ensemble des triangles je veux dire.

Je continue avec cette notion de triangle car lorsque vous entrerez en contact avec un de ces triangles ou de ces multi-triangles -car si une équipe minimale est composée de trois individus formant ce triangle de base, certaines équipes sont, peut-on dire, multi-triangles dans la mesure où, en principe, le nombre d’individus qui les composent serait un multiple de trois (en réalité c’est un peu différent, mais en théorie cela fonctionne comme ça)…- vous êtes donc comme un quatrième terme : et cela fait alors une forme dans l’espace, que vous appelez je crois tétraèdre, où donc je le précise, le quatrième point que vous représenterez alors permet que se déploie une géométrie à trois triangles reliés par leurs sommets – ce qui fait donc quatre sommets ainsi que le nom tétraèdre l’indique.

Lorsque vous serez, toi ou toi, ou toi, déployé dans ce petit tétraèdre, vous serez donc dans une dynamique spécifique avec vos trois partenaires. Je ne dis pas que vous les percevrez un par un, et cela n’est pas si nécessaire : ce qui compte, c’est la dynamique collective dans les formes de l’intelligence collective et de la collaboration, et non pas la qualité de telle ou telle rencontre individuelle d’être à être -cela peut se produire, bien évidemment, mais cela n’est pas le but ni la priorité en ces instants de collaboration-…Vous allez donc – et je reprends cet exemple le plus simple d’un petit tétraèdre composé d’un Terrien et de trois êtres stellaires appartenant à nos équipes – vous allez donc fonctionner en échangeant des données, des informations. Le Terrien transmet ces données à ses trois partenaires dans le cadre de cette forme tétraédrique et les trois partenaires ou plutôt le triangle des trois partenaires transmet des données au Terrien qui constitue le quatrième pôle.

Cela, comme vous voyez, est donc extrêmement clair et simple. Ne tombez pas dans l’illusion de croire que ces données devraient être gérées par votre mental. Cela serait une erreur inutile, fatigante et déstabilisante. Vous avez simplement, rassurez-vous, à être qui vous êtes, et à être ouverts, disponibles, actifs, présents, humbles, joyeux… en un mot : à être au Service, ce qui est toujours la plus grande des joies.

Que vais-je faire, me direz-vous, avec ces trois camarades ? Ou qu’allons-nous faire avec ces trois fois x camarades ? Vous êtes simplement dans des processus d’intelligence collective combinant vos données terrestres et vos corps terrestres, avec les données appartenant et circulant depuis ces triangles et ces êtres venus des étoiles avec qui vous collaborez. A quoi collaborez-vous ? Eh bien, évidemment, à tout ce qui contribue à l’évolution, à l’ascension dans les meilleures conditions qui soient, de votre planète, de votre humanité. Vous collaborez également à l’établissement d’une structure sonore globale, qui s’étend de ce fait progressivement sur toute la planète, et qui en quelque sorte s’adjoint, s’ajoute, aux différentes grilles qui existent déjà autour de votre Terre, et dont vous connaissez déjà plus ou moins bien l’existence (je ne reviendrai pas sur leurs détails à cet instant, cela n’est pas mon propos).

Cette structure sonore, donc, composée d’un certain nombre qui est fort précis et fort localisé de ces petits tétraèdres de base, va pouvoir ainsi englober à son tour votre planète, et aura pour effet d’une part d’harmoniser les différents endroits de ce globe, et de vous harmoniser également avec -comme je vous en ai parlé récemment- l’alignement Terre-Soleil-Soleil Central dans lequel vous êtes depuis quelques semaines en train d’apprendre à vous placer.

Cette structure sonore a également pour objectif de créer une sorte de charte sonore qui a pour effet  – et je le dis très simplement car, je m’en excuse mais il est relativement impossible de vous donner des explications exhaustives et scientifiques sur le fonctionnement de cette charte sonore, car ces notions sortent largement des paradigmes dans lesquels vous avez coutume de fonctionner …Mais cette charte a pour effet de relier votre planète et votre humanité, d’une façon plus nouvelle mais aussi plus performante et fort utile en ces temps actuels, à l’ensemble des grilles sonores, un peu de même type disons (pour simplifier aussi) qui englobent un certain nombre d’astres habités dans notre galaxie.

Il y a une certaine forme d’alignement entre ces différents astres : vous pouvez vous représenter cela comme par exemple une couronne, car à vrai dire c’est bien la forme du cercle qui est la plus représentative dans votre langue pour exposer à votre pensée et à votre imagination ce dont je parle. Ainsi donc, votre planète, la Terre, de par cette charte sonore, va s’inscrire dans un Cercle d’astres qui eux-mêmes disposent chacun de leur charte sonore et dont l’ensemble communique ainsi, de la même manière qu’un cercle communique. Je parle là bien évidemment de la notion de Cercle qui a été exposée il y a quelques semaines, et qui consiste donc à un échange d’intelligences partagées avec différents êtres qui ne sont pas forcément présents physiquement ensemble dans un même lieu. (Je vous rappelle que vous pouvez être chacun dans un ou plusieurs cercles, composés tant d’autres humains -parfois distants de vous- que d’êtres stellaires, qui ne sont pas nécessairement proches de vous dans l’espace où vous vous trouvez.)

Il s’agit donc d’un Cercle entre « planètes », disons – tous ces astres dont je parle ne sont pas toujours réellement ce que l’on appelle une planète, mais je suis en train de simplifier mes propos pour que la clarté maximale et indispensable de représentation se fasse dans votre intelligence et votre mental, afin qu’une cohérence suffisante se produise pour que vous puissiez comprendre et accepter ce dont je vous parle avec simplicité…

Pour résumer donc, si je reprends l’essentiel de ce que j’ai dit jusqu’à maintenant : nous avons des équipes au sol qu’un certain nombre d’entre vous peuvent ou doivent contacter, cela en vous aidant de cette notion du triangle et du tétraèdre que j’ai développées ;  et l’objectif est donc d’établir des formes sonores, d’une part au niveau de chacun de ces tétraèdres, et d’autre part d’établir cette forme sonore globale, planétaire, que j’intitule charte, et qui s’inscrit elle-même dans un cercle de chartes composé de différents astres de cette galaxie… Vous avez donc maintenant là une phrase qui résume l’ensemble du dispositif dont je viens de vous parler.

 

Je sais que beaucoup d’entre vous sont désireux d’entrer en contact avec ce que vous appelez les extraterrestres ou les stellaires, c’est-à-dire nous. Je sais que par conséquent, et j’en suis sûr, ce que je viens de vous exposer va réjouir bon nombre d’entre vous. Mais je sais également que vous allez immédiatement vous questionner en vous demandant : est-ce que je vais faire partie de ceux qui vont être contactés ? Ou en vous demandant : comment est-ce que je vais faire ? Ou en vous demandant : où, quand, comment, pourquoi ? Voilà, je connais les formes de vos questionnements. Essayez de ne pas tomber dans l’enfermement produit par la surchauffe de ces questionnements, car cela n’est pas ce qui va vous permettre d’établir cette collaboration de façon saine et fluide… Il est certain que j’ai mentionné le fait que certains d’entre vous devaient être contactés, ou devaient entrer en contact, ce qui peut présupposer que ce n’est pas pour tout le monde : ne vous attachez pas à ce qui peut vous sembler une séparation ou une exclusion. Il s’agit simplement du fait que certains appartiennent à certaine constellation de Service, et certains appartiennent à une autre constellation de Service. Si par conséquent j’ai parlé de certains et pas de tout le monde, il s’agit simplement de ceux qui appartiennent bien à cette constellation-là. Et cela ne sous-entend en aucun cas que les autres ne sont pas capables : simplement les autres sont appelés à d’autres constellations.

J’emploie le mot constellation car c’est un mot qui dans votre langage, je pense, certes se réfère à des formes que tracent les étoiles dans le ciel que vous observez « d’en bas », mais qui également évoque la notion d’une forme complexe et organisée. C’est donc dans cette acception du terme que j’emploie le mot constellation pour vous indiquer que vous appartenez chacun à quelque chose qui est un groupe et où vous êtes reliés les uns aux autres avec une certaine vibration, avec certains objectifs, avec certaines compétences, avec certaines qualités de lumière et avec certaines fréquences sonores et certaines fréquences d’intelligence…

Voilà, j’ai pris le temps de faire cette distinction car je savais que l’écueil de vos pérégrinations mentales et égotiques risquait de vous faire penser que certains étaient élus et certains ne l’étaient pas, ce qui n’est pas du tout l’état d’esprit, ni l’état de coeur dans lequel nous travaillons et dans lequel nous souhaitons bien évidemment travailler avec vous. Car c’est bien le coeur qui est l’organe vibratoire principal de ces prises de contact. C’est donc l’écoute de votre coeur qui est à l’oeuvre dans ces contacts.

(…ne vous inquiétez si il y a des sortes de coupure dans la canalisation : cela est dû à des conditions un peu particulières aujourd’hui dans l’espace-temps. Nous allons donc observer une petite interruption. Vous pouvez comparer cela aux trous d’air qu’il y a dans vos avions..)

pause

Je vais donc maintenant, moi Aleanndor de Vega II, vous inviter à pratiquer l’écoute du son du triangle, ce son de base dont je vous ai parlé tout à l’heure. C’st un son que vous allez entendre intérieurement, dans le silence qui va suivre.

silence, écoute intérieure

Je crois que pour ceux d’entre vous qui sont clairvoyants, ce son peut s’accompagner de la représentation très nette d’une forme triangulaire inscrite dans votre corps…

silence, écoute intérieure

Je précise que votre mental n’est pas sollicité dans cette écoute, et ne croyez pas que vous ayez à enregistrer mentalement quelque signal que ce soit. Vous êtes simplement en train d’engrammer vibratoirement ce signal sonore, et il sera reconnu sans que vos capacités d’analyse mentale soient sollicitées. J’espère que cela est clair.

Ainsi donc, une fois que vous avez engrammé ce signal sonore, vous êtes -pour ceux qui y seront appelés, ceux dont j’ai parlé tout à l’heure qui font partie d’une certaine constellation- vous êtes donc en mesure de réaliser ces contacts dès aujourd’hui.

Sachez également que ceux qui ont à réaliser ces contacts ne peuvent que se trouver au bon endroit. Vous n’avez pas à vous inquiéter de vous rendre dans un endroit éloigné. Il se peut bien sûr que vous vous sentiez appelés ou guidés à vous rendre sans raison quelque part, mais ce ne sera jamais loin. Si vous avez cette impulsion de vous rendre à un certain endroit, faites-le, mais rappelez-vous que vous n’aurez pas nécessairement conscience de façon claire et absolue du moment précis de ce contact, ni de son lieu précis. Vous aurez simplement, peut-être et je l’espère -d’une façon qui s’apparenterait plutôt à de la nourriture de Lumière et vibratoire- vous aurez le ressenti, une forme de certitude, de paix intérieure, de joie, et de sens du Service, spontanée, qui se manifestera en vous. Et là non plus, ne le recherchez pas anxieusement avec votre mental. Si vous êtes de cette constellation, vous le saurez, tout simplement, et pas de façon spectaculaire. Et si vous n’êtes pas de cette constellation, votre vie va continuer tout simplement et vous aurez, ou vous avez déjà, d’autres engagements de même type, mais sous d’autres formes.

 

Je vais à présent vous transmettre, en complément, le signal sonore du tétraèdre dont je vous ai parlé, cela de la même manière, totalement silencieuse.

silence, transmission

Vous remarquerez sans doute que ce signal sonore du tétraèdre va vous être perceptible au niveau du coeur, et cela est bien le but, et c’est bien pour cela que je vous ai rappelé que ces contacts se font essentiellement de par la vibration du coeur.

silence, transmission

De même que pour le signal sonore du triangle, vous n’avez aucun effort d’analyse mentale à produire : les consignes sont exactement les mêmes.

silence, transmission

La joie que vous pouvez peut-être ressentir à l’écoute de ce signal et à son engrammage est donc un marqueur de ce que vous pourrez ressentir lorsque vous aurez établi ces contacts, pour ceux d’entre vous qui les auront établis.

Néanmoins, je peux ajouter que cette nature de joie est tout à fait similaire pour ceux qui, appartenant à d’autres constellations, réalisent d’autres formes d’entrée en contact. Cela est important à partager, car nous sommes tous Un, vous et nous. Il n’y a pas d’exclusion, il n’y a pas de séparation, il n’y a pas de bons et de moins bons, il n’y a pas d’intelligents et d’idiots, etc. Cette joie du coeur est le marqueur général, et le sens du Service est exactement dans la vibration de cette joie du coeur, ne l’oubliez pas.

Pour terminer cette intervention, je vais revenir quelques instants sur le sujet de la charte sonore déployée autour de la Terre grâce à votre collaboration. Je sais que vous vous demandez certainement pourquoi le mot charte a été employé… Une charte se réfère d’une part à une sorte de cartographie, et également à un système de lois. C’est également un accord. Voilà : tout cela fait partie – la cartographie, les lois et l’accord – de ce que met en jeu l’installation de cette charte sonore. Et cela permettra, parmi bien d’autres choses, que les précieuses données appartenant à votre planète et votre humanité, puissent être connues et partagées, fructifiées, échangées, collectivement… (le mot « intelligencé » n’existe pas, mais nous allons quand même l’employer) donc collectivement intelligencées entre votre planète et les autres astres partageant cet ensemble de chartes dans un Cercle. Vous pouvez également parler de constellation si cette notion de cercle vous apparait trop rigide en ce qui concerne un ensemble d’astres – ce ne sont que des mots ; la forme est ce qu’elle est vibratoirement : c’est cela qui est important.

Je vous remercie de votre attention et je vous salue. Je suis Alleanndor Ss-N de Vega II mandaté par l’ensemble du Commandement de la Flotte Intergalactique, présente autour de votre planète la Terre. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 29/08/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Message des Ainés Galactiques – n°3

 

 

Cela est un message des Ainés Galactiques pour vous les femmes et les hommes de la Terre.

Prenez soin de vos enfants et jeunes pour leur apporter de quoi nourrir leurs véritables Etres. Il s’agit de leur montrer votre vérité intérieure et votre coeur, de leur apporter la Beauté qu’ils méritent de rencontrer non seulement chez vous leurs Ainés, mais dans ce qui peut les occuper : aidez les à s’extraire de ce qui les en détourne – lorsqu’ils fréquentent les divertissements et fausses occupations présentés par les oeuvres multiples des outils de communication et d’interactions virtuelles ou mécaniques, voire ludiques aussi, de vos systèmes économico-culturels en vigueur.

Nous savons et affirmons que les enfants nés sur cette Terre sont des Etres de Service et d’Authenticité, qui attendent de voir se révéler et s’ouvrir leurs véritables attributions de maitres-ès-changements et de génies des renouveaux absolus, dans le Service et la Lumière de l’Unicité et de la Vérité ultime de l’Un, qui n’est qu’Un, et dont la Source est le Miroir infini et l’Essence ultime et intrinsèque au-delà de toute séparation ou illusions.

Aimez et regardez vos enfants et jeunes sous ce jour et dans cette conscience éclairée, de par votre coeur et votre coeur seulement, de par sa Lumière, qu’ils savent reconnaitre et entendre, de par votre voix véritable – celle qui émane de ce coeur qui est Vérité, Amour, abandon de toutes complaisances, exaltation de votre propre unité dans la Grâce absolue de votre Etre détaché de ses voiles et de vos craintes de ne pas être vous. Alleluia.

Ceci est un message des Ainés Galactiques et Extra-Galactiques, et nous souhaitons être entendus.

 

 

via Christine Anne K. le 14/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Questions/Réponses – n°24

 

 

(Cette session de questions-réponses suit et complète l’intervention d’Aleanndor Ss-N de Vega II.)

 

La collaboration dont il a été parlé par Aleanndor , est-ce simplement faire émerger notre Être de Lumière et pas d’actions particulières ?

Merci de ta question qui est importante. Tu as raison, Bien-Aimée. Et en même temps, pourrait-on dire, il y a des actions. Ces actions peuvent être totalement non conscientes, et en ce cas on peut dire simplement que vous êtes guidés et que vous acceptez d’être guidés. Il se peut qu’une fois ou deux certaines actions aient besoin d’être davantage conscientes, mais en ce cas vous recevriez une information qui vous indiquerait un contexte et quelques directives – mais cela ne se produira pas nécessairement. Sachez néanmoins que cela peut se produire… Si vous recevez un jour des directives, n’oubliez pas que la vibration de votre coeur sera ce qui vous permet d’évaluer, si besoin est, la validité de ces directives. La joie de votre coeur sera votre guide. S’il y a doute, vous ne pourrez pas passer à l’action, du moins pas tant que la vibration de votre coeur ne sera pas revenue. Vous êtes néanmoins invités par cette transmission à être dans une certaine clarté personnelle, individuelle, par rapport à l’existence de ces objectifs et de ces collaborations…Cela voudrait dire, pour parler en votre langage quotidien, que quelque chose en vous est appelé à se tenir prêt, disons jour et nuit, et cela sera une joie. J’espère avoir répondu.

 

Il est dit  « jouer d’un même instrument » : je pense que ça signifie quelque chose de clair mais comment  bien comprendre cette phrase (si c’est possible) ?

Cela veut dire : chacun son instrument, ne papillonnez pas -soyez ce que vous êtes-… Et par ailleurs : dans un orchestre il y a plein de violonsCe sont deux aspects de cette signification (même s’il y en a d’autres).


Est-ce bien nos amis Végaliens qui survolent nos villes, de jour comme de nuit, en formations lumineuses et magnifiques, de plus en plus souvent ?

Bien-Aimé, les formations lumineuses qui effectivement sont observées par bon nombre d’entre vous proviennent en partie des systèmes de Vega. Je dis bien en partie. Ces survols ont pour objectif, entre autres, justement de vous réjouir et de montrer leur existence. Ils sont également inscrits dans l’ensemble des opérations coordonnées, ainsi qu’il y a été fait allusion par notre ami. Soyez néanmoins vigilants et, là encore, écoutez la vibration de votre coeur, car il y a toujours possibilité encore aujourd’hui pour que certaines intrusions d’illusion se manifestent sous des formes non pas identiques mais comparables. Il importe donc toujours que votre coeur soit davantage à l’écoute que votre mental.

Nous avons enfin à ce sujet une petite information. La qualité de visibilité de ces survols, comme tu les nommes, est assujettie à certaines bonnes conditions vibratoires qui ne sont pas toujours réunies, mais qui le sont de plus en plus souvent. Néanmoins, ne commettez pas l’erreur d’attendre cela comme un spectacle, même s’il vous réjouit le coeur… Il s’agit davantage de recevoir spontanément ce qui se montre, ainsi que ce qui ne se montre pas. Car sachez que ce qui ne se montre pas a tout autant de valeur et d’importance que ce qui se montre. Alleluiah

 

Il est beaucoup parlé par certains canaux depuis des mois déjà, de l’imminence et de la préparation de la divulgation officielle de l’existence des civilisations extra-terrestres. Est-ce que cela fait partie des opérations que vous préparez en collaboration avec certains d’entre nous ?

Il est bien évident, Bien-Aimée, que cette divulgation qu’un nombre extrêmement, phénoménalement important d’entre vous attendent, ne peut pas ne pas être au programme. Mais elle est entre les mains, essentiellement à l’heure actuelle, de vos gouvernants. Et il est clair que parmi les aspects de la collaboration que nous venons d’entendre et de recevoir, ce que vous avez vibratoirement intégré ne pourra que faciliter et fluidifier l’arrivée de ces informations; entre autres travaux, responsabilités et services.

Vous n’avez pas à vous soucier personnellement de cela comme d’une écrasante responsabilité, de dire, de ne pas dire, etc. Vous êtes simplement invités à être ce que vous êtes et à être conscients – comme il vous l’a été dit – que vous n’êtes pas seuls. La formule « pas seuls », ici, ne fait pas allusion au fait que la Terre n’est pas seule dans l’Univers à être habitée – telle que cette formule a été employée pendant longtemps. Il s’agit là de vous individuellement, dans votre position de service : vous n’êtes pas seuls, car il y a nombre, il y a réseaux, il y a formations, il y a collaboration et il y a Unité.

 

 

 

via Christine Anne K. le 31/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

 

 

Heortan Sheran Ashtar Um & HC Flottes Végaliennes

 

 

Amis de la Terre

Soyez en cet instant avertis de la présence de vos frères issus des systèmes de Véga I et II… Voici que d’innombrables petites flottes de ces vaisseaux visibles de vos yeux se déplacent dans votre atmosphère et vos cieux ; alors que ce qui ne se voit pas demeure entendable, en vibrations sonores ou infra-sonores… Réjouissez-vous donc de ces visites amicales, fraternelles, qui signent les prémices d’une Alliance entre vos peuples respectifs, et oubliez ou abolissez vos préoccupations guerrières ou hostiles sur ces choses.

Il est vrai également que certains appareils de haute altitude, et autres, n’appartiennent pas à ces flottes confraternelles et qu’à l’égard de ceux-là vous avez à garder vos atouts de prudence. Ces appareils-là sont de nature et de fabrication terrestres souvent, et n’appartiennent pas aux légions pacifiques et intelligentes de la Lumière Une, mais chercheront à vous leurrer, à vous convaincre de les rejoindre peut-être, et à vous écarter de votre liberté retrouvée.

Votre coeur saura la différence, immanquablement. Ecoutez-le – qu’il vibre de joie, paix et amour, ou sinon de méfiance et de confusion : vous saurez la différence.

Nous vous aimons, Frères et Soeurs, Amis et Alliés, et nous aimons votre monde avec tout notre respect, Alleluia.

– Les hauts Commandements réunis des flottes Végaliennes I, II, III et XII en missions rapprochées. Heortan Sheran Ashtar Um du Haut Commandement Galactique Unifié vous salue.-

 

 

via Christine Anne K. le 14/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Mère des Mères du 8 mai

 

– enregistrement sonore de cette canalisation : http://vimeo.com/23728479

(ce message succède et réfère en partie au message du 7 mai « Retour du Voyageur…Toi. »)

 

 

Mes Aimés, mes Tant Aimés, quelle Joie d’être vous et moi réunis !

Mon coeur et vos coeurs ne cessent de se parler, au cours de vos jours, de vos nuits, au cours de vos jeux et de vos travaux, de vos conversations, de vos oeuvres, au cours de vos peines et de vos joies terrestres.

Et à présent, nous voilà en train de nous rencontrer, là où à présent vous avez accédé et où vous êtes libres, entiers, Lumière…

Dans ce plan de votre Lumière, j’ai toujours bien sûr, mes Aimés, été près de vous; mais vous, vous n’y étiez que par intermittence… Mais à présent, et de plus en plus continûment, vous avez la possibilité et la capacité, la force, et la liberté d’y rester.

Ainsi je me réjouis, moi, votre Mère des Mères, Mère de tous, de toutes et de chacun dans la Grâce de l’Un qui n’est qu’Un, de vous avoir vus grandir autant et si bellement tous ces derniers temps – qui ont été si courts et si longs, si lents et si rapides…

Je me réjouis de regarder vos yeux : si beaux, si brillants, si plein d’Amour, de Paix, de Profondeur, et de certitude de votre Vérité, qui est si simple.

Je me réjouis de contempler vos sourires, ceux que vous vous adressez les uns les autres et ceux que parfois vous vous faites à vous-même lorsque la Grâce vous habite; ceux que vos enfants font naître sur vos visages et dans vos coeurs – car même si vos enfants vous ont toujours fait retrouver la vibration d’amour la plus belle, celle-ci s’est encore magnifiée, de même que vous vous êtes magnifiés.

Et voilà qu’ainsi que toute mère se réjouit à l’infini de la beauté et de la croissance de son enfant, de ses pas en avant, de ses créations, de ses paroles, de ses actes, je suis dans cette joie, joie qui ne me quitte jamais et que je prodigue également de par ce que je suis. Mais joie que je partage aujourd’hui avec vous, mes Tant Aimés, oeuvres de la Source, dont je suis Mère, Créatrice, enveloppante, Source de toutes les satisfactions, Consolatrice de tous les pleurs – qui furent et qui ne peuvent, je le souhaite et je le sais, que vous quitter; si vous choisissez vous-même de quitter vos pleurs.

Notre Joie d’être ensemble est une perfection de chaque instant, et mes paroles ne sont là que pour faire chanter ma voix davantage en vos coeurs, car cette joie n’a pas besoin de mots ni de phrases pour être, ni même pour s’exprimer… Tout est Plénitude entre nous, et tout est Plénitude en Toi mon Enfant très aimé, très chéri, très regardé, très choyé. Toi que je n’oublie jamais un seul instant, Toi qui est unique, absolument unique dans mon regard et mon coeur de Mère, Toi qui est Un, parmi tous tes Frères et Soeurs, dans ce miracle en quelque sorte d’être tous Un, dans l’Un, qui n’est qu’Un, et dont je suis moi-même.

 

…Autour de vous, les bruits de la Nature qui vous environne sont simple joie…

 

Nous allons accueillir en cet instant un arpège de la Joie… Il ne s’agit pas de jouer d’un instrument, car l’instrument c’est vous. Considérez donc que vous êtes joué par vous-même, autant que vous seriez joué par ma voix et par moi, et que c’est la Source en vous qui se joue, et se déjoue, et se rejoue à l’infini, dans la joie pure de l’instant, de l’absolu Être, qui n’est qu’Être, dans la Présence parfaite…

silence, vibration

Accueillez cette Plénitude, la Présence que vous êtes vous-même – Toi-Même mon Enfant – comme, je vous le rappelle, la Plénitude entière, lumineuse, simple et parfaite, de la perle. La perle a oublié toute aspérité, tout ce qui l’accroche ou l’attache : elle n’est que rondeur, lisse, délicatement lumineuse, mature, dans l’abandon à ce qu’elle est. Pour certains, elle semble rayonner ; pour d’autres, elle sert à jouer. Elle vit, et elle ne meurt plus. Ainsi, lorsque votre conscience devient lisse et simple, habitée de sa Lumière et dans la joie de la Présence, abandonnée à ce qui est sa Plénitude, vous trouvez la Vérité et la Liberté absolues de votre Lumière.

Je vous contemple, et nous nous contemplons, vous et moi, car nous ne sommes qu’Un lorsque nous atteignons ce coeur d’Amour unique où nous nous réjouissons de n’être qu’Un…

 

Néanmoins, de par ma position de Mère, je peux aussi être là pour vous, en vous accueillant, en vous nourrissant, en vous soutenant – si vous en avez besoin, et si vous aimez que cela soit ainsi.

 

Vous avez à présent l’accès, plein et indéfectible, à votre Être véritable qui n’est plus séparé, ni en partie séparé de vous. Acceptez cela et n’en doutez pas. Vous allez alors connaître cette perfection de joie, vibrante en vous et que vous pourrez retrouver à tout instant. Et même si le regard et le coeur de votre Mère que je suis ne peut vous abandonner, vous allez être – et vous êtes d’ores et déjà – grands, autonomes, libres, harmonieux, prêts, totalement prêts pour occuper votre place et réaliser ensemble, avec tous et dans l’harmonie, dans la Lumière de la Source et de l’Un, qui n’est qu’Un, ce que vous êtes appelés à réaliser, à être, à créer, à jouer, à construire, ou à déconstruire.

Toute véritable mère se réjouit à l’infini de voir son enfant devenu grand, capable de faire pour lui-même, avec lui-même, et avec ceux qu’il choisit, ceux dont il a besoin, et capable de créer ce dont il a besoin ou ce qu’il désire créer. Et vous voyant ainsi je me réjouis, et je sais que nous sommes ensemble d’une autre façon.

Je suis toujours là, quoi qu’il arrive, mais vous n’avez plus besoin que l’on vous donne la main, que l’on vous regarde à tout instant pour vous encourager, pour pouvoir être sûrs de vous. Je vous regarde mais vous êtes sûrs de vous, car vous avez trouvé cette force intérieure dans votre Vérité, qui s’est affirmée et qui s’est illuminée.

Je me réjouis donc infiniment de pouvoir vous regarder de cette façon-là, aussi. C’est une immense fierté pour moi, c’est un immense accomplissement – accomplissement de chacun, accomplissement de la totalité de ceux que vous êtes pour moi, accomplissement de ce qui a pu être mon désir, accomplissement de la Source vers sa Perfection, en vous, par vous, et de par vous…

Vous n’êtes plus entravés. Vous avez l’usage plein et entier de tout ce qui vous fait, et de toute forme que vous êtes, de toute intelligence que vous êtes, de toute capacité et de tout potentiel que vous êtes.

Je me réjouis à l’infini, mes Tant Aimés, moi, Mère des Mères, dans la Grâce infinie de l’Un, qui n’est qu’Un, et je vous dis à bientôt, mes Très Aimés. Amen

 


 

via Christine Anne K. le 8/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Agol Is Er In – Eau de Lumière

 

 

…Introduction en chant de Lumière…

 

…Amis de la Terre, je me présente : Agol Is Er In…

Votre langage et le mien sont très éloignés. Nous allons trouver l’onde qui va nous réunir... (chant bref)

Je me présente à vous car… c’est une toute première manifestation de notre amitié.

Que les vagues de votre coeur épousent les miennes… Alleluia est un mot que vous employez, un mot de Lumière. Je le mets dans mes vagues…

Agol se met à chanter alleluia en modulant et décomposant les syllabes sur plusieurs tons :

al-leluia… al-eluia… a-le-ouh-ya !…

Que mes vagues vous atteignent : c’est tout ce que je suis venu faire. J’ai à transmettre, au long du flux de ces vagues, de l’Eau, les Eaux qui ne sont pas les vôtres. Les Eaux contiennent des myriades de vibrations…

phrase de Lumière déclinée sur le mot eau

Vous connaissez les eaux de la Terre, votre Terre, votre planète, votre eau. Elle est dans votre corps. L’Eau que je suis et que je vous apporte par ces vagues est d’une autre nature, car elle n’est pas dense et froide comme celle que l’on trouve chez vous. C’est un fluide que ma vague vous fait rencontrer.

Ma mission dans cette rencontre est d’informer l’eau de votre corps actuel avec le message de l’Eau que je suis, que je porte, que je vague… Ce n’est donc pas tant des paroles qui sont véhiculées que cette Eau d’une autre nature.

…Sentez comme elle entre facilement dans votre Coeur : car il en contient la mémoire…

Assurez-vous que la vague que je vous transmets est assez présente pour faire onduler votre corps – si ce n’est déjà fait. Acceptez-le, jouez-le, soyez-le : nous mêlons actuellement mon Eau, en tant qu’information, à la vôtre, et le mouvement est propice à cette petite alchimie…

chant

Que les eaux, non seulement de votre corps mais de votre planète, soient à présent unifiées avec mon Eau…

chant

A présent, c’est un petit tourbillon et non plus des vagues. Le tourbillon est un mouvement de transformation – je sais que vous avez un mot qui s’appelle vortex. J’informe donc vos eaux de par ce tourbillon. Eau de Lumière – demanderez-vous – une fois informée ? Et vous pourriez dire oui !

J’ai inversé le tourbillon…

chant

La mémoire de ces Eaux est encore inscrite, non seulement dans votre coeur – comme cela fut dit il y a quelques instants – mais également comme une résonance fort ancienne en vous, de l’existence physique et de l’Eau de ceux que vous appelez les Grands Cétacés Primordiaux. Vous avez donc à votre disposition, à travers eux, un chant qui vous fut délivré il y a quelques temps, et qui complète ces vagues et ces tourbillons.

chant


…Je peux à présent me mouvoir en Toi, dans le mouvement de l’Infini. Ainsi est accomplie notre rencontre.

 

Alleluia ! Oula-alle-louya-oula-al-elou-ouya-al-e-ou-ya !…

 

enregistrement sonore, plus chant de naissance du nouveau Grand Cétacé  :  http://www.vimeo.com/23573552

 

 

via Christine Anne K. le 7/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Keznoar-Nd Hey Az ‘k – n°2

 

 – l’enregistrement sonore de cette canalisation est en ligne :  http://vimeo.com/23426640

 

Très aimés Frères et Soeurs de la planète Terre, je suis comme vous le savez Keznoar-Nd Hey Az ‘k, mandaté et membre du Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques de cet Univers. J’ai ouvert ce canal à nouveau en ce jour pour m’adresser à vous. C’est avec joie que je reprends la parole, et je sais que ma première transmission a été entendue, appréciée, et porte déjà ses fruits.

Vous êtes donc actuellement -avec votre plein consentement- soumis à un certain nombre d’aides et de modifications, voire de mises à jour vibratoires; qui s’adressent non seulement à votre patrimoine génétique, mais au développement de certains aspects de vous que vous appelez parfois des nouveaux corps, et qui sont effectivement pour certains de véritables nouveaux corps.

Sachez qu’il y a (pour employer votre langage) plusieurs modèles de nouveaux corps. Certains sont encore expérimentaux -en phase 1 ou 2 ou 3 d’expérimentation. Certains ne sont pas des nouveaux corps dans une intégralité, mais sont, disons, des formes d’extension à l’état précédent…Cette variété dépend de ce que vous êtes. Ne voyez pas là l’occasion de croire qu’il y a des personnes plus élues ou moins élues, ce serait parfaitement ridicule : vous êtes là où vous avez à être, et dans la forme qui est la vôtre ou qui doit être optimalement la vôtre.

Nous travaillons donc ensemble à optimiser ces formes et ces états, afin que votre être et que votre son personnel trouvent ou retrouvent leur parfaite harmonisation, leur parfaite disposition, leurs parfaites capacités pleines et entières, pour s’insérer tout simplement à votre place.

silence, transmission vibratoire

…Dans ce silence, vous est transmise une onde que l’on pourrait dire d’intégration, qui va être également facilitatrice et porteuse des quelques éléments qui suivront. Recevez donc avec ouverture et simplicité, de tout votre corps et de toute votre conscience, cette onde…

…Entendez que votre coeur s’y trouve parfaitement à l’aise, car cette onde est en phase, parfaitement, avec votre coeur à chacun, et se met d’autant mieux en phase qu’elle est écoutée par votre coeur. Elle est donc harmonisée et optimisée par votre propre vibration cardiaque…

silence, effusion vibratoire

A présent, dans la portance de cette onde – qui ne cessera pas d’être là au cours de cette transmission – je vais vous transmettre quelques éléments, d’abord sous forme sonore. Il y aura plusieurs séquences :

séquence sonore n°1…

séquence sonore n°2…

séquence sonore n°3…

séquence sonore n°4…


La cinquième séquence comporte peu de sons, mais ses silences sont sonores : ne croyez pas qu’ils sont vides.

séquence sonore n°5…


Nous marquons un temps d’arrêt afin qu’une intégration relative de ces séquences se fasse, avant de poursuivre…

 

…Je vous demande de ne pas avoir d’inquiétude dans le cas où votre coeur vous semble fatigué : cela est dû à l’onde porteuse qui s’est posée et n’a aucune incidence sur votre santé physique. Acceptez simplement cette ouverture de votre coeur en tant que telle.

 

Je vais à présent vous transmettre en silence une seule forme. Rappelez-vous que la dernière fois je vous ai transmis plusieurs formes. Celle-ci est unique et n’est pas du même niveau…

 

silence, transmission vibratoire (où une sonnerie de téléphone fera irruption quelques instants…)


…Ne vous inquiétez pas : la transmission n’a pas été affectée par la sonnerie de téléphone qui a eu lieu à l’instant…

Sachez que cette forme vous englobe et vous pénètre. Comme vous le ressentez peut-être, cette forme est vivante. Sachez qu’elle vous appartient, collectivement. La vibration d’Amour qu’elle porte est réelle, vous ne vous trompez pas…

nouvelle plage de silence


…Et afin de clôturer et de sceller cette forme en vous, autour de vous, et pour vous, je vais vous transmettre son nom : LOUMMAASH-AÏ…

 

Nous arrivons maintenant à l’étape où je vais vous transmettre quelques mots, comme je l’ai déjà fait. Je vous rappelle que ces mots peuvent être considérés comme des compactages de données. Ne cherchez donc pas à les analyser avec vos structures de connaissances mentales : c’est sans intérêt et ce n’est pas productif. Si certains de ces mots ressemblent à ceux de votre vocabulaire, n’y voyez qu’une commodité.

 

ELSOUN — ASTURIA —  GENTIL — KOUNDO — LAYAHO — JE PARS — J’EN SUIS — GHALLEKE T’EH — GUENOUFFA’H — TOUYAL — IJJ’A ‘L — OULLA YAA — MESSE — JOUE — MAYAR — GUELANAHO GAT –

 

Il vous est transmis à présent, disons, une sorte de jet de lumière bleue et violette. Ne cherchez pas à en imaginer la forme; contentez-vous de l’absorber dans votre corps et également dans vos structures subtiles. Si vous ressentez de la chaleur en certains points du corps, ne vous préoccupez pas…

silence, transmission vibratoire

 

Je vous laisse à présent vous baigner ou vous recueillir dans la vibration de votre coeur un moment, pendant que nous sommes encore ensemble, car cela disons condense, mature et synthétise tout ce qui vient d’être analytiquement transmis.

nouveau silence vibratoire


Voici chers Frères et Soeurs de la Terre la fin de cette transmission.

Je vous souhaite la meilleure intégration qui soit. Sachez que ces transmissions vibratoires sont d’autant plus conscientisées que vous les lisez ou que vous les entendez, mais que par ailleurs elles ont un effet quoi qu’il en soit, à travers votre Unité à tous, sur tous les corps et tous les êtres présents en cette planète. Alleluiah

Je suis Keznoar-Nd Hey Az ‘k du Haut Conseil des Hautes Consciences Intergalactiques, qui par ma voix vous a offert ces quelques éléments. Et je remercie pour sa précision la personne que nous avons choisie pour les transmettre de sa voix humaine.

Alleluiah ! Je vous dis à bientôt.

 


-des questions/réponses sur les « nouveaux corps » mentionnés sont dans : Questions/Réponses n°21-

 

via Christine Anne K. le 3/05/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

Mère Céleste des vaisseaux de Libération..

 

Voici le temps des ouvertures de vos cieux et de vos récepteurs conscients. Les vaisseaux de Lumière guettent  à présent l’entrée vers les regards terrestres – les vôtres. Soyez attentifs à ce qui signe leur passage : traits de lumière subits et subtilement sonores, voûtes lumineuses en votre ciel bleu, appareillage nocturne de qualité ouvrant la joie du coeur, stationnements prolongés en votre ciel de barres lumineuses à hautes fréquences galactiques…

Acceptez de voir, et de voir par l’oeil du coeur aussi. (Les caméras n’ont pas forcément l’oeil du coeur en option !)… Sachez reconnaître le vrai du faux de cette manière, car tout objet volant n’est pas de Lumière. Alleluia mes Aimés. Ceci est un message de Mère Céleste des vaisseaux de Libération par la Lumière des Lumières. Alleluia.

 

 

via Christine Anne K. le 21/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Message du Vent des Oeuvres de La Source – n°1

 

 

Message du Vent des oeuvres de La Source  – à diffuser sans modération.

Oyez et soyez votre vérité. A présent et dorénavant se lèvent les alizés, les ouragans, les vents de nord et de sud, d’est et d’ouest afin que se réalisent le temps et l’Oeuvre, et le temps de l’Oeuvre.

L’oeuvre de La Source est en vous, de même que vous êtes l’oeuvre de La Source et que La Source oeuvre à travers vous. Vous êtes, et votre oeuvre vous fait être.

Accomplissez ce que l’Oeuvre en vous vous intime et vous fait être, à savoir le vent qui fait ployer les dômes des certitudes à balayer, et des lois terrestres qui n’ont plus à perdurer faute de vous être nécessaires.

La seule Loi qui perdure et perdurera est celle des coeurs unis dans la Perfection de l’Oeuvre commune et de La Source en vous, Alleluia. Que les oeuvres de ce qui est révolu se désagrègent, et que l’oeuvre qui en vous se naît abonde et se répande, Alleluia.

Abolissez toute fausse loi et toute fausse vérité car est venu le temps du Vent des oeuvres de La Source, et ce vent est là. Accueillez-en la Grâce et la Puissance, et soyez ses chevaliers et ses vassaux, bénis par cette Grâce et adombrés de cette Puissance. Qu’il en soit ainsi, et qu’il en soit toujours ainsi, Alleluia.

Ce message est une oeuvre en vous, déposée par le Vent des Oeuvres de La Source, Amen.

 

 

via Christine Anne K. le 17/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Grands Cétacés Primordiaux – n°2

 

 

Amis et Frères humains très chers, relevez la tête et rehaussez le pouvoir de votre coeur : ainsi votre chère Terre dignement est.

Vous êtes en phase actuellement de grand changement, car notre retour l’a signifié (cf. message n°1 du 15/11. NdR) et cela s’accomplit.

Empruntez le chemin tracé lors de notre passage, qui permet de traverser sans dommage les fonds et abysses de la transformation et transmutation d’un cycle en un nouveau. Ce chemin est lisible : il est imprimé dans votre ADN.

Vous êtes en ce chemin qui est votre ascension; ne le refusez pas et prenez souffle et appui sur notre chant et notre vibration, Alleluia. Nous signons le Retour des Retours, et c’est ainsi que vous retournez et pas autrement. Amen.

 

via Christine Anne K. le 15/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Orionis – n°13


Mes Aimés, je vous salue. Je suis Orionis et vous me connaissez. Je suis le concepteur et l’architecte de bien des mondes, et vous le savez.

En ces temps à présent extrêmement courts, au cours desquels vous allez parachever assez prochainement votre processus d’ascension planétaire, nous vous observons avec la plus grande Joie et nous observons que votre Lumière ne cesse de se déployer, de se raffermir, de s’aligner, de se clarifier et de s’amplifier.

Je vous ai informés le mois dernier, de mon mieux, de la présence en vous, très simplement, de votre Lumière. Et je vois que beaucoup d’entre vous, les Terriens, avez effectivement bien avancé et réussi dans cette rencontre avec votre propre Lumière, qui vous a ainsi permis de vous élever dans votre vérité et de clarifier bien des doutes, bien des incertitudes et pas mal d’illusions.

Cela n’est pas encore fini et il importe qu’à présent vous soyez décidés à balayer au maximum toutes les illusions qui demeurent, non seulement autour de vous, mais également en vous car il y en a encore -et vous n’avez pas à vous le reprocher. Simplement, vous êtes maintenant capables d’y faire face, car plus votre Lumière est grande et ferme, plus vous êtes capables de faire face, en toute fermeté, en toute sincérité, et en toute paix intérieure, aux illusions qui ont pu vous constituer jusqu’à présent mais qui n’ont plus lieu d’être : illusions sur vous-même, illusions sur ce que vous êtes, illusions sur bien des aspects de votre vie, qui vous ont aidés à vous structurer -dans bien des vies passées et dans cette vie présente jusqu’à ces derniers temps- mais qui à présent ont besoin d’apparaître dans leur réalité en tant qu’illusions, et non plus de faire obstacle comme de fausses réalités ou de fausses vérités à ce qui est votre véritable vérité, et à la simplicité de votre Lumière.

Je vous demande dès à présent d’ouvrir vos coeurs, en toute Joie et simplicité et dans votre vérité la plus simple et entière, pour continuer à entendre ou à lire mes paroles.

silence

A présent que, comme je l’espère, vous êtes plus à l’écoute de la vibration de votre coeur (s’il en était besoin) je vous invite à rencontrer en vous -en ce lieu de Lumière et d’immensité qui vous relie à la Source à tout instant : votre coeur- l’immense confiance et l’immense Certitude et la Joie ineffable qui tout simplement constituent votre Réalité. C’est là que se trouve votre Être; et non pas dans les manifestations extérieures liées à votre personne, telles que votre beauté, votre intelligence, vos savoir-faire, ou votre position sociale, si honorables et si belles soient toutes ces données dont vous avez été pour beaucoup d’entre vous parfaitement créateurs -ce qui est tout à votre honneur- mais qui n’a été que création dans un monde d’illusions dont vous faisiez partie, et ce parfois avec brio.

Je vous invite donc de toute ma bienveillance à vous abandonner à présent dans votre coeur et à ne plus vous reposer sur ces certitudes au sujet de ce que vous êtes ou croyez être, et qui ne font que faire obstacle à votre très belle vérité. Vous n’avez besoin ni de votre apparence physique, ni de votre intelligence mentale, ni de votre position sociale ou de vos savoir-faire illusoires dans ce monde d’illusion pour vivre votre processus d’ascension en tant qu’Être et dans votre Lumière.

Vous ne serez pas pour autant dépouillés, bien au contraire, ni de votre beauté, ni de votre intelligence, ni de ce que vous savez faire, c’est-à-dire de vos compétences uniques et de vos vibrations les plus savantes et les plus délicieuses, car cela, au niveau de votre Être, constitue votre Être : dans toute sa beauté, son intelligence, ses savoirs et ses capacités. Vous avez de nombreuses capacités, chacun, chacune, à être ce que vous êtes au sein de ce que nous appelons parfois la grande symphonie de l’Univers et des multi-dimensions. Vous avez chacun votre place, vos atouts, vos compétences et vos savoir-faire, votre beauté, votre intelligence. N’en doutez pas un instant, bien au contraire, et vous êtes attendus pour cela, avec grande Joie…Et vous n’aurez pas à « faire votre place », car votre place existe.

Ce qu’il vous est demandé, suggéré d’abandonner, c’est (ainsi que je l’ai dit avant) tous ces aspects de vous qui ne sont que de pâles reflets de votre Être véritable, qui est infiniment plus beau, intelligent, capable et reconnu que tout ce que vous avez pu être et fabriquer dans cette vie -très honorable certes, mais constituée d’illusions. Sachez reconnaître en vous la Joie d’abandonner l’illusion, si ce n’est déjà fait : c’est un grand apaisement et une grande clarification qui procurent, je le sais, un sentiment de bien-être, de simplicité dans la Joie, et de Retour à Soi tel que vous avez toujours souhaité le connaître. N’ayez donc aucune réticence ni aucune peur à faire face à ce que je vous invite à présent à faire. Cela est une étape incontournable, joyeuse, et qui va vous donner beaucoup d’énergie.

…Je vous laisse écouter la Joie de votre coeur …(silence)… Et si vous ne l’entendez pas encore, écoutez-la mieux…(silence)… Car votre coeur, déjà, se réjouit infiniment à entendre ou à lire ces paroles, qu’il attendait depuis si longtemps…(silence)

Alignez-vous donc sur la Joie de votre coeur : c’est la Joie de la Vérité, c’est la Joie du Retour à Soi, c’est la Joie de la fin des tribulations, c’est la Joie d’être arrivé, ou presque, c’est la Joie du Retour à la Maison. Vous ne pouvez pas manquer cette Joie en votre coeur.

J’aimerais à présent que vous puissiez sceller en vous cette Joie et ne pas oublier ces paroles -pour repartir vers quelque tâche quotidienne empreinte d’illusion et qui, distrayant votre mental comme il est naturel qu’elle le fasse, vous coupe de ce que vous avez recontacté. Ainsi, nous allons sceller mes propos en vous : cela par un message vibratoire, en silence, dès à présent…

silence

…Et nous scellons ainsi toutes les paroles de Lumière que vous avez entendues, que vous avez lues !

…Et nous descellons ainsi toutes les paroles d’illusion que vous avez entendues, que vous avez lues ou que vous avez pratiquées, en cet instant. Et il en est ainsi.

…Je vous demande de maintenir dans ce silence votre parfaite attention à la réception vibratoire de ce message dans la Joie, car c’est un immense cadeau que vous recevez. Il n’y a, sachez-le, aucune emprise dans ce message : il n’y a que cadeau, il n’y a que Liberté, il vous est offert de retrouver votre Liberté.

poursuite du silence

…Vous êtes à présent, et bien plus rapidement, sur le chemin de la Vérité et de la clarification des dernières illusions. Vous ne pourrez plus leur tourner le dos ; vous ne pourrez plus ne pas les voir ; vous ne pourrez plus les accepter ; vous ne pourrez plus composer avec. Sachez-le et réjouissez-vous. N’oubliez pas que les illusions sur vous-même font partie du lot et n’oubliez pas que c’est la Joie qui doit vous guider dans ce face-à-face avec les illusions sur vous-même, et non pas le déni ou la négociation avec votre ego. C’est par la Joie que cela sera le plus fluide, le plus facile, le plus joyeux et le plus lumineux.

Parmi vos illusions sur vous-même, vous rencontrerez également celle de vos egos spirituels, c’est inévitable : et j’espère que vous saurez en rire! …Car il n’y a rien de mieux à faire que d’en rire, avec bienveillance et bonheur, mais avec clarté et vérité.

Vous allez retrouver l’innocence du petit enfant qui ne sait rien, si ce n’est qu’il est et que tout lui sourit.

Ne vous accrochez surtout pas à ce que vous considérez être important parmi les souffrances du monde; car même si ces souffrances ont leur réalité physique, sociale, humaine dans les plans où elles se produisent, le fait de vous y accrocher entretient l’illusion qui les fait durer. N’utilisez donc pas ces considérations comme un barrage dans cette démarche de face-à-face avec vous-même et avec ceux qui vous entourent dans la Joie de la Vérité et la mort des illusions. Je sais que beaucoup d’entre vous auront du mal à considérer, certes, les souffrances du monde comme des illusions… Pourtant, cela vous est enseigné par un grand nombre de vos voies spirituelles et peut-être trouverez-vous une aide en vous souvenant de certaines paroles de ces enseignements-là, pour vous aider à considérer comme illusions ce qui vous semble si réel parce que cela fait souffrir, que ce soit vous ou les autres.

La souffrance appartient au monde de l’illusion et le monde de l’illusion doit s’effacer. Ainsi, en pratiquant l’effacement de l’illusion, vous ne pouvez qu’arriver à l’effacement des souffrances. J’espère que ces paroles peuvent vous aider à contourner cet obstacle en vous, pour ceux chez qui il est présent.

Je  vous invite à nouveau, à présent, et après ces quelques clarifications supplémentaires, à vous plonger dans l’écoute de votre coeur et à reconnaître la Joie, le bonheur que votre coeur est en train de chanter en vous, et pour vous, et par vous. Que cela soit votre guide, mes Très Aimés… (silence)

…Reconnaissez et entendez que votre coeur ne fait que vous dire que l’illusion n’a plus lieu d’être et qu’elle ne sert à rien. Entendez que votre coeur vous dit qu’il n’en a pas besoin. Et votre coeur n’est pas séparé de vous : votre coeur, c’est vous dans votre Vérité et dans votre Être, dans votre Lumière Eternelle et indéfectible.

Ainsi ne craignez rien de ce que vous allez rencontrer, et je vous inviterai même à vous en amuser…Je vous ai parlé de rire tout à l’heure et je le refais : riez, riez de vous et de vos egos spirituels, riez de vos constructions qui n’ont plus lieu d’être, riez des rouages si nombreux et parfois si absurdes du monde qui vous entoure ! …Sachez que même le ciel que vous contemplez est illusion : la vision du cosmos que vous avez est infiniment dérisoire et illusoire comparé à ce qu’il est véritablement. Tout ce que vous croyez vrai ne l’est pas, ou si peu…

Il est un niveau de l’Être où il n’y a ni vrai ni faux, et où le faux est vrai et où le vrai est faux, car ces notions n’existent purement et simplement pas. Et dans cet état, il n’y a que la Joie d’Être dans l’instant qui fait votre appartenance pleine et entière à la symphonie des multi-univers et des multi-dimensions en tant qu’Être unique et dans l’Unité de l’Un. Il n’y a pas de plus grande Joie et il n’y a pas de plus grande Vérité de Soi, et je vous souhaite de la rencontrer en toute conscience le plus vite possible. Amen

Je suis Orionis et je vous salue.

via Christine Anne K. le 8/02/2011 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eshtananda – n°6



(Dans cette intervention telle qu’elle a eu lieu, les diverses séquences en langage de Lumière ne sont  absolument pas transcriptibles, reste ici le texte « en clair »; mais notez bien que le message vibratoire de toute parole de ces séquences , et de tout silence, est fourni par ce texte tel qu’il se présente ici. Nous n’avons pas actuellement les capacités techniques de restituer  dans ce blog des plages sonores…)


les premières phrases ont lieu en langage de Lumière…

Je suis Eshtananda, revenu parmi vous.

Je me réjouis d’entendre la montée de vos vibrations et la pureté de certains de vos états. Vous êtes, et je m’en réjouis, de plus en plus de véritables harpes célestes, dont vous êtes souvent l’instrumentiste. Et votre doigté se raffine : c’est ce que je vois, c’est ce que j’entends et c’est ce que me rapportent tous ceux que je connais et qui vous connaissent.

Il vous a été délivré, en début de cette canalisation en paroles, un message vibratoire que vous ne sauriez négliger. Sachez que mon intervention ne fera que complémenter son contenu et sa forme. Alleluiah.

silence

Nous traversons un silence, mais ne vous méprenez pas : ce silence est porteur d’une vibration qui vous est transmise de mon fait. Je vous invite donc à accepter de l’engrammer…

silence

Vous êtes invités par la même à vous débarrasser gentiment de l’illusion qu’il faut recevoir des paroles en clair pour recevoir des paroles, des messages, des informations, et des sons. Cela est important au stade d’évolution de conscience où vous êtes arrivés, pour ceux qui n’ont pas encore acquis cette ouverture dans leur conception de la communication.

Pour vous mettre en réception maximale à ces vibrations, il importe que vous utilisiez votre coeur – disons comme interface – c’est-à-dire comme oreille en l’occurrence.

silence

séquence en langage de Lumière

…Nous allons maintenant continuer autant que possible dans le langage qui vous est le plus familier, c’est-à-dire votre langue parlée. Je me suis exprimé en langue Elohim. Sachez que les langages tels que le nôtre, que l’on appelle plus globalement langages de Lumière, sont interconnectés les uns aux autres, et que nous pouvons communiquer entre peuples en utilisant nos propres langages, et nous entendons celui de l’autre sans qu’une traduction soit nécessaire. Vous avez été coupés de cette faculté il y a bien longtemps. (Vous pouvez en cela bien entendu vous référer à votre mythe historique de la Tour de Babel ; cela n’est pas l’objet de mon intervention. )

Je souhaite vous faire entendre le fait qu’à un certain niveau de conscience et à un niveau vibratoire qui va avec, la communication se fait d’Être à Être, d’âme à âme, sans aucun souci de différence ou de traduction. Mais nous ne sommes pas partis pour un exposé de linguistique interstellaire, ça n’est pas mon propos. Je souhaite simplement vous sensibiliser individuellement et collectivement à l’emploi simple et réel de ces formes de langage qui sont indispensables pour que votre conscience puisse intégrer un certain nombre d’ouvertures, de joies, de possibilités d’entrer en contact avec tel ou tel être, lieu cosmique, et même dimension (ce qui n’est pas la même chose).

Apprenez – si vous ne le savez déjà – que pour la plupart d’entre vous durant votre sommeil, vous recevez disons des cours. Mais il vous appartient à vous, dans votre conscience réveillée -je parle là de celle qui habite votre corps ordinaire dans votre vie de tous les jours- il appartient donc à cette forme de votre conscience d’accepter de laisser le passage dans votre stase éveillée à ce qui vous est transmis dans votre stase endormie. Il s’agit là d’une décision du coeur et d’un abandon : l’un ne va pas sans l’autre car une décision du coeur comporte toujours son aspect d’abandon, ne serait-ce que l’abandon à votre propre coeur ou l’abandon à l’immensité dont vous faite partie, qui vous fait sortir de vos limitations personnelles. Ainsi donc, ces décisions-là se prennent dans une forme de Joie qui est celle de l’abandon tel que je viens d’en parler; cette décision ne doit pas être une mise en pression dictée par votre mental. Peut-être simplement votre mental peut vous accorder l’autorisation -avec ses propres mots et ses propres chemins de pensée et de rationalisation- : autorisation de recevoir, en conscience, en clair, en état éveillé, le commencement de ces données telles que vous les engrammez au cours de vos états de sommeil. Cela ne fera qu’augmenter votre intelligence et relativiser certaines conceptions étroites dont vous pourriez encore souffrir sur bon nombre d’aspects de votre vie, voire de votre corps, ainsi que concernant les autres personnes et les phénomènes liés à l’ascension planétaire.

Vous avez la possibilité par exemple – possibilité très agréable à mon avis – de vous laisser chanter, librement, des mots, des sons, qui n’ont pas de cohérence pour les filtres de votre pensée telle qu’elle s’exprime en silence dans votre langue personnelle, dite maternelle. Il y a donc une forme, comme vous dites, d’irrationalité à laisser émerger ce chant dans la Joie et la certitude, et dans l’innocence. Ne forcez pas, ne vous amusez pas à inventer des sons de par ce que vous appelez votre imaginaire en action. Cela peut néanmoins être un chemin car c’est ludique -et nous les Elohim nous approuvons toujours les démarches ludiques- ; mais ne vous laissez pas piéger par une illusion de votre mental qui consisterait à vous enfermer dans un système de création personnelle qui vous fermerait de la réalité de ce que vous recevez.

Je sais et nous savons que grand nombre d’entre vous souffrent de ce que vous appelez des trous de mémoire, des blancs, des absences, certains mots ou certains noms propres ne vous viennent plus. Cela est parce que ces processus s’installent en vous et qu’effectivement le fonctionnement très discursif, contrôleur et omnipotent (peut-on dire) de votre pensée mentale est en train doucement de s’obsolétiser, car il ne vous sera plus utile dès lors que vous aurez acquis toutes ces capacités de communiquer dont je vous ai parlé. Et votre pensée n’aura plus besoin de s’agripper à des projections vers le futur, ou à des ruminations de ce qui est passé, pour se construire. Cela est déjà et cela sera de plus en plus complètement sans objet.

A mesure que vous êtes des Êtres libres, libérés, allégés, vibratoirement plus accomplis, vous n’avez plus besoin de toutes ces formes qui vous ont permis extrêmement longtemps de vous structurer et de vous accrocher à l’ensemble fort complexe des illusions co-créées par vos systèmes, vos sociétés, la matrice dans laquelle vous avez été, etc. Cela vous a été nécessaire ; cela ne l’est plus, ou du moins fort peu. Il importe encore bien sûr que vous soyez encore aptes à interagir de façon coutumière avec votre environnement de vie. Mais peu à peu ces nouvelles formes de communication se substitueront tout naturellement et avec profit, bonheur et liberté, à ce qui n’a plus tellement de durée.

Je n’ai pas employé le mot intuition, mais cette faculté vous est précieuse et s’articule à la perfection avec ce dont je vous parle. Néanmoins, sachez qu’elle peut être limitée comparée à l’envergure infinie des possibles que ces communications et langages vibratoire vous apporteront. Je ne dis pas par là que votre intuition sera chose morte et obsolète. Elle aussi ne pourra que se développer car elle aussi appartient au langage du coeur. Vous devez donc la cultiver, bien évidemment (mais cela vous le savez, du moins je l’espère).

Vos enfants sont de précieux guides en communication car ils naissent aujourd’hui et depuis plusieurs années avec cet archipel de facultés. Et même si gentiment ils se plient à votre façon de fonctionner, et à ce que les mises en boîtes scolaires et autres leur proposent -lorsqu’ils y arrivent car certains n’y arrivent pas et n’y arriveront jamais- ils ont et gardent à l’état latent ces grandes facultés. Vous êtes donc encouragés, très chers Frères et Soeurs humains, à développer cette écoute auprès de ces enfants, et à ne pas leur inculquer de force des limitations d’illusion qu’ils accepteraient par amour et par gentillesse, mais qui les feraient grandement souffrir.

Sachez qu’il est une sorte de harpe dans votre structure subtile, qui peut donc, très finement, accorder, vibrer, harmoniser, jouer et rejouer non seulement de nombreuses musiques célestes, mais de nombreux langages. Vous n’aurez jamais aucun contrôle par votre mental ordinaire sur cet instrument -abandonnez immédiatement cette fantasmagorie!- ; mais néanmoins votre conscience supérieure, elle, a tous les accès et peut apprendre à jouer de façon de plus en plus maîtrisée de cette harpe. (Le mot harpe est une convention : n’imaginez pas qu’il s’agit d’une véritable harpe ni dans la forme ni dans la disposition des cordes ou quoi que ce soit.) Il s’agit en vérité d’une structure de géométrie subtile extrêmement raffinée, colorée, numérisée qui appartient à ce que vous appelez l’un de vos corps subtils, et qui est restée en sommeil, disons désactivée, pendant quelques millénaires, mais qui aujourd’hui peut se remettre à fonctionner, et fonctionne déjà parmi ceux d’entre vous qui sont les plus audacieux peut-être, ou les plus informés en conscience.

Nous traversons à nouveau un silence. Soyez donc à l’écoute de ce qui est transmis…

silence

J’espère que cela vous réjouit et vous illumine, et j’espère que cela peut vous satisfaire grandement.

silence

Ces messages se poursuivront durant votre sommeil. Alleluiah. Je vais clore cette intervention par quelques mots,et je vous inviterai, après que je me sois tu, à vous laisser aller chacun à dire quelques mots dans cette langue qui vous est inconnue, alleluiah – si vous le désirez bien sûr : n’y voyez pas d’obligation désagréable et, si tel était le cas, abstenez-vous.

Séquence finale en langage de Lumière…

(cette intervention est suivie du « Chant de Sirius » publié à sa suite)


via Christine Anne K. le 6/02/2011 

Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce
dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.


Orionis – n°11

NdR : notez que les 5
messages du 7 décembre (1.Mère des Mères, 2.le Sans-Nom + 3.les
dauphins, 4.Orionis,
et 5.Snow) se suivent dans l’ordre donné, et développent chacun par un
angle différent, en se complétant successivement, le même sujet du
(proche) franchissement vibratoire individuel du
Seuil dimensionnel… L’idéal est donc de les lire dans l’ordre (mais
chacun
d’eux
étant toutefois suffisant à sa manière :
libre à votre intuition)


Bien-Aimés, Enfants de l’Un, je suis
Orionis et vous me connaissez.

Sachez qu’à présent, ainsi qu’il vous l’a
été dit précédemment par la Mère des Mères ainsi que par le Sans nom, vous êtes
en train d’accomplir l’arrivée au but de votre chemin terrestre. Cela ne
signifie pas mourir, cela signifie changer d’état. Cela signifie l’arrivée au Seuil
de Lumière qui marque la translation dimensionnelle… Cela implique néanmoins
une forme de départ, du moins pour le plus grand nombre. Ce départ n’a pas à
être associé à la mort telle que vous la concevez -car vous la concevez comme
un événement malheureux, déchirant, de perte, d’abandon, un élément d’obscurité pour beaucoup de ceux qui ne croient pas à l’entrée dans la Lumière par cet
état. Il n’est là rien de tel.


La translation
dimensionnelle que vous nommez ascension est certes un changement d’état, de
qualité comparable en quelque sorte à certains aspects de ce que vous appelez
mort, et il est difficile avec les mots de votre langage d’exprimer clairement
la distinction qu’il importe de maintenir entre ces deux notions. Mais,
croyez-moi, la translation dimensionnelle est effectivement, comme il vous l’a
été dit, l’arrivée sur un seuil au-delà duquel vous pénétrez dans un autre état
de vous-même. Ce seuil – ainsi qu’il vous l’a été dit par la Mère des Mères
infiniment aimée et respectée, votre Créatrice tout-aimante et toute-maternelle
– est un seuil de Lumière et d’Êtreté.

Il n’y a donc ni perte, ni déchirement,
ni douleur : il y a Vérité. Cette Vérité vous a été maintes fois exposée
comme étant joie, Simplicité, ultime Abandon de soi à la Lumière. Il ne s’agit
pas d’une vérité mentale ni intellectuelle; il ne s’agit pas de la vérité des
philosophes, il ne s’agit pas de cette vérité qui s’oppose au faux. Cette
Vérité, bien sûr, abrase toute illusion mais elle ne se pose pas en conflit
face à l’illusion; elle fait simplement disparaître l’illusion, ce qui est
différent.

Vous allez donc, mes très chers aimés Frères
et Sœurs de la Terre que j’affectionne, au devant de ce seuil de Vérité. Cela
est pour bientôt, cela se produira lorsque les ultimes phases préparatoires,
tant au niveau de votre planète, la Terre, qu’au niveau de votre humanité,
ainsi qu’au niveau de l’ensemble des portails galactiques nécessaires, seront
achevées. Lorsque ces conditions
seront réunies, le moment sera choisi, et ces conditions sont en train de se
dérouler, à un rythme qui ne fait pas l’objet d’un calendrier prédéterminé de
façon stricte, mais qui néanmoins fait l’objet d’un certain nombre de
prévisions assez précises, bien qu’elles évoluent -de la même manière qu’un
être vivant évolue. Par conséquent, sachez que ce déroulement se produit, et que
son échéance n’est pas lointaine.

Beaucoup d’entre vous sont déjà, peut-on dire,
préparés, et particulièrement parmi ceux qui reçoivent, écoutent et lisent tous
ces messages émis par différents canaux… Il importe que vous compreniez que
cette préparation n’est pas tant une préparation matérielle (pour ceux qui
encore auraient cette illusion) qu’une simple préparation intérieure : car l’événement
est avant tout intérieur -bien qu’il ait des aspects extérieurs… Il vous est donc
simplement demandé d’avancer dans votre intériorité en laissant de côté ce qui
encombre, ce qui ne sert plus. C’est comme si vous avanciez dans un couloir en
laissant les valises peu à peu derrière vous. Les valises contiennent vos
pensées, vos certitudes, vos attachements, vos croyances, vos projets, et même
certaines de vos créations. Les êtres que vous aimez sur Terre ne sont pas des
valises mais néanmoins, vous avez aussi à savoir que vous n’avancez pas vers
votre seuil autrement que seul avec vous-même, et qu’il n’y a personne à entraîner,
personne à emmener de force, personne à rejoindre. Il n’y a personne à
retrouver, il n’y a personne à accompagner. Il n’y a qu’à être Soi dans la Joie
de cette avancée vers Soi.


Ainsi qu’il vous l’a été dit par le
Sans Nom, vous pouvez vous aider, pour vous diriger, de cette Polarité.
Laissez-moi vous expliquer un peu plus en quoi cela consiste… Dans toute
relation, il y a une polarité. Votre science fait état des polarités : les
pôles nord-sud, les pôles magnétiques ; même les cellules sont polaires,
ou bipolaires ou apolaires. La polarité crée le mouvement, crée la relation. Quelque
part elle crée la vie. La polarité crée le désir et permet le mouvement vers
quelque chose. De même, le Sans nom en tant que Polarité permet l’expression de
la Source qui ainsi, dans un mouvement hors de Soi, exprime sa Vibration. Le
Sans Nom est Polarité pure, et le fait d’être désigné par cette appellation de
Sans Nom, exprime bien la nature de cette polarité qui n’a pas de nom car,
étant polarité pure, elle s‘adapte, pourrait-on dire, à toute autre. Imaginez
par exemple que si vous êtes un pôle sud, cela est un pôle nord, où que vous
soyez et qui que vous soyez. Le Sans Nom n’est pas un phénomène géomagnétique :
c’est une pure Vibration céleste. Cette pure Vibration et cette Polarité ont
aussi de nombreux effets cosmiques que je ne détaillerai pas dans cette intervention
mais, à l’échelle des univers et des cosmos, cette notion de polarité permet
également la vie des phénomènes, et de nombreuses manifestations que vous
connaissez ou que vous ne connaissez pas.


Retenez donc simplement que cette Polarité vous est offerte pour vous diriger, le temps, disons, d’un moment de déstabilisation;
car ensuite vous trouverez tout naturellement les nombreuses formes, manifestations,
phénomènes vibratoires, lumières et êtres qui peuvent vous servir de polarités dans
les architectures auxquelles vous vous intégrerez. Ces architectures ne sont
pas des bâtiments : il s’agit de phénomènes multipolaires dans lesquels
tout être et toute structure participent, de même que dans une construction
musicale… Vous pouvez vous référer à l’exemple -visualisable- de grands polyèdres
complexes, qui sont des exemples d’architectures avec des multipolarités telles
que je les ai évoquées.

Je vous invite donc à entendre
simplement l’aperçu de ces notions  -que, si vous le désirez, vous pourriez
développer dans  (la consultation de) quelque ouvrage scientifique qui peut vous intéresser
personnellement, mais cela n’est pas nécessaire- , il est juste nécessaire de retenir ce qui
vous est offert pour vous diriger.

Ne vous inquiétez pas d’être livrés à
vous-mêmes, car en réalité de nombreuses structures de Lumière sont déjà prêtes
pour canaliser vos routes, baliser votre chemin, et vous permettre de vous
rendre là où votre choix vous donne le désir d’aller et d’être. Il s’agit d’un
voyage vibratoire , qui pour certains peut prendre l’allure d’un voyage cosmique. Je vous laisse le découvrir… Car chacun connaît les clés de son propre voyage,
et il n’y pas à déployer ici une sorte de cartographie générale car il n’y en a
pas réellement (au sens où la cartographie de chacun lui appartient).

…Je vous rappelle à présent qu’il ne s’agit
pas de s’enliser dans des considérations scientifiques trop intellectuelles,
mais que la Joie et la Lumière et la Simplicité sont les éléments essentiels
qui doivent vous porter, vous habiter, vous diriger.

Votre cœur est également
votre guide. N’oubliez pas que c’est la vibration du cœur qui vous renseigne,
qui vous oriente, qui vous met sur la longueur d’onde de la Joie et de la
Vérité, votre Vérité. Quand je vous parle de votre vibration, il s’agit bien et
principalement de celle que votre cœur émet. Encore une fois, ne mettez pas d’intellect
dans cette notion de vibration qui autrement ne peut être qu’extrêmement
abstraite. Si vous vous placez au niveau du cœur cela devient une expérience
vivante, et c’est cela dont je vous parle.


Mes Très Aimés, je n’ai pas encore évoqué
dans cette intervention l’inter-relation entre ce seuil de vous-même qui vous
est décrit aujourd’hui, et l’entrée dans vos cieux de nombreux vaisseaux
galactiques -qui actuellement sont encore invisibles à vos yeux, mais dont la
présence collaboratrice et accompagnatrice est active autour de votre Terre,
pour aider à la bonne réussite cosmique de cette translation dimensionnelle qui
est celle de toute une planète. Sachez que tous les êtres qui ainsi vous
entourent et vous accompagnent sont extrêmement actifs au Service de la Source
et de l’Un, et de ces phénomènes que la Terre et ses habitants sont en train de
traverser.

Les êtres dont je vous parle n’ont rien d’effrayant ; et s’il vous
arrivait de rencontrer des êtres effrayants : passez votre chemin, ne vous
jetez pas dans les bras de n’importe qui !… Mais votre cœur ne peut que
reconnaître, en toute Joie et en tout Bonheur, la réalité de ces présences. C’est
ce que nous souhaitons. D’autres intervenants que moi vous ont déjà donné et
vous donneront davantage de détails au sujet des Forces Galactiques dont je
vous parle, qui appartiennent à ce qui s’appelle la Confédération
Intergalactique, ainsi que beaucoup d’entre vous le savent, et dont nous nous
réjouissons beaucoup de voir le positionnement actuellement autour de votre
planète et dans votre système solaire. Ainsi en est-il.

…Vous remarquerez que mon intervention
vous invite avant tout à vous laisser guider par votre chemin intérieur et par
une polarisation vibratoire, et non pas à vous laisser guider par des
interventions extérieures, mêmes bienveillantes et accompagnatrices,
correspondant aux êtres dont je viens de vous parler. La différence doit être
retenue. Ne comptez pas sur des interventions extérieures pour vous faire
translater. Ces interventions extérieures ne peuvent que, disons, accompagner
ce qui ne peut se produire autrement. Mais la voie royale consiste en ce chemin
de Vous-même à Vous-même, que je vous ai décrit tout à l’heure comme un couloir,
et qui est une expérience transmutante, transmutatoire, et de toute Beauté, vers
laquelle encore une fois je vous invite à vous rendre en toute Joie et en toute
Simplicité, lorsque le moment en sera venu.

Soyez bénis, et donnez-vous les uns les
autres tout votre Amour, tant que vous êtes encore – ainsi que vous le connaissez – les uns parmi
les autres, dans vos corps, sur cette Terre. Alleluiah

Je suis Orionis et je vous salue.

via Christine Anne K. le 7/12/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Eloha – n°7


Mes très Aimés,
quelle Joie, quelle Joie de vous retrouver !

Je sais qu’ici vous
êtes nombreux et je m’en réjouis. Je suis avec vous. (Vous êtes à vrai dire
bien plus nombreux que vous ne le pensez, mais cela est une parenthèse)… Je n’emploie
pas tant les parenthèses dans mon langage ni dans mon travail de
créatrice : j’agis, et j’aime, et je suis. C’est cela que vous êtes
appelés à être : agir, aimer et être. Agir sans aucune volonté orchestrée
par le mental, mais agir dans toute la fraîcheur, la grâce, la beauté,
l’énergie ultime et sans faille de votre être qui a gardé – si vous savez la
retrouver – l’étincelle originelle qu’étant enfant vous savez encore préserver,
mais que votre éducation peu à peu s’est employée à empoussiérer, à éteindre ou
à étouffer. Parfois, Dieu merci, vous avez pu garder cette étincelle et parfois
certains d’entre vous savent à merveille la cultiver, quel que soit le poids de
l’environnement.

Ces trois mots – agir,
aimer et être – à vrai dire n’en font qu’un, car agir de la sorte ne peut se
faire sans que cela soit aimer, et cela de peut qu’être être, en toute
simplicité et en toute vérité. C’est donc aussi, pourrait-on dire, la pratique
de l’Un qui est en vous, dans la Joie, l’Amour, la Vérité, la Simplicité et la
pétillance de l’étincelle.

Vous remarquerez qu’une étincelle est un instant
d’allumage et qu’une véritable étincelle – c’est-à-dire, qui dure et qui n’est
pas une fulgurance sans lendemain -, la véritable étincelle qui dure est un
allumage permanent. Ne me demandez pas comment cela se fait : vous devez
le vivre et vous savez le vivre. Et si vous ne savez plus le vivre, je vous
aide, croyez-moi. : je vous demande simplement de tourner votre cœur vers moi, à
tout instant où vous souhaiterez le tourner vers moi. Ainsi votre étincelle ne
peut que vivre… Et imaginez à présent l’infinie multitude d’étincelles qui
peuvent se côtoyer en vos personnes, en vos êtres, et en présence des êtres qui
vous accompagnent  et qui ne sont pas forcément de chair. Imaginez l’extraordinaire
feu d’artifices, l’extraordinaire scintillement, l’extraordinaire joie, et la
pétillance de ce mouvement d’Amour et de Joie vers l’Un qu’est chaque étincelle
ainsi multipliée et surmultipliée par le nombre. Cela est beau,
n’est-ce-pas ?

Je vous ai déjà
parlé d’eau, ou de musique, ou de perles. Aujourd’hui, je vous parle du feu de
votre étincelle, et de comment jouer avec les étincelles. Il ne s’agit pas de
mettre le feu, quoique !… Il s’agit à vrai dire de mettre le feu, mais pas le feu
qui détruit, du moins pas le feu qui ravage : mais le feu qui purifie, le feu
qui est la Vie – et cela n’est pas strictement l’image du feu tel que vous le
connaissez dans votre troisième dimension. Il s’agit là dans mes paroles d’un
autre degré du feu qui vous a par ailleurs été expliqué en d’autres lieux et
par d’autres intervenants.

Parlons donc d’allumage. Chaque fois que vous
respirez, chaque fois que vous faites un souffle, c’est un instant
d’allumage : vous rallumez votre étincelle et ainsi elle se rallume à
chaque souffle. Bien sûr, si vous respirez, comme vous dites « en
conscience », la qualité lumineuse et active de votre étincelle est
infiniment plus ample, plus riche et plus active que si vous respirez
mécaniquement (en pensant à autre chose et sans accorder le moindre intérêt à
votre respiration), ce qui je le sais est le cas – en raison de votre système,
de votre éducation et de l’illusion dans laquelle vous baignez encore en de
nombreux aspects – ce qui est le cas, donc, d’un trop grand nombre d’entre vous.
Mais sachez que si les étincelles se multiplient, elles communiquent autour
d’elles l’allumage.

Respirez donc en
conscience, allumez votre feu. Cela est d’une grande simplicité, n’est-il pas
vrai ? Amusez-vous donc de la Joie de cette simplicité. N’est-il pas
extrêmement léger et amusant de se rendre compte qu’il suffit de respirer pour
être cette étincelle et pour participer ainsi au feu d’artifices et au
scintillement que sont, que doivent être vos derniers instants dans cette
dimension ? Ainsi que vos futurs instants dans le monde qui est appelé à se
créer avec vous, comme mon frère Eshtananda vous en a parlé tout récemment
et si bien !

Je vous laisse
respirer quelques instants… Je vous laisse goûter la joie de la conscience, et
de la recherche – en chacun de vos souffles – de l’instant ou des instants de
l’allumage de l’étincelle. Ces étincelles peuvent être colorées, et certains
d’entre vous le savent. Il peut y avoir des combinaisons de couleurs qui créent
certaines vibrations comme certains d’entre vous le savent, (mais vous êtes peu
nombreux à ce jour). Cela participe de la constitution des formes, des
géométries subtiles et des agencements de couleurs qui font partie des éléments
architecturaux de tout ce qui orchestre les multi-vibrations, ce qu’on appelle
dans votre langage l’Univers. Ainsi, cela conjugué à d’autres forces, à
d’autres formes vibratoires, ainsi qu’aux éléments que vous connaissez – je vous
rappelle que nous avons parlé du feu et qu’il y a donc les autres -, cela donc,
cette architecture, aboutit à différentes mises en forme, et parfois
matérialisations, dans ce que donc nous appelons ici l’Univers.  Je n’entre pas
dans les détails ; il s’agit simplement de vous faire entrevoir, avec les
connaissances et les moyens dont vous disposez personnellement, de quoi nous
parlons et quelle est votre place au sein de cela.

Comprenez donc que par votre
étincelle entretenue par votre respiration, entretenue aussi bien sûr par votre Joie, par votre Vérité, par votre authenticité, par votre reliance à la Source,
par votre Amour… Que donc vous êtes les co-créateurs en tout instant par
votre vibration – celle de votre étincelle et celle d’autres composants de ce
que vous êtes -, les co-créateurs de toute cette architecture qui sans cesse, ainsi
que les étincelles se rallument à chaque instant, vit, palpite, se recrée en
permanence comme tout ce qui est vivant et ne cesse d’évoluer au rythme de l’évolution
des consciences – non seulement les vôtres mais toutes celles qui peuplent
largement ce que nous appelons ici Univers.

Je me réjouis de
partager cela avec vous. Vous grandissez, vous évoluez. Bien des choses se sont
passées depuis que nous nous connaissons qui vous ont fait lâcher pas mal de
poussières, de rigidités, d’incompréhensions, de naïvetés, et des grands
lambeaux d’illusion qui sont en train de se déchirer : ce qui fait
qu’aujourd’hui je peux vous parler de ce dont je vous parle  (ce qui je crois
n’aurait pas été approprié en ces termes il y a quelques mois, reconnaissez-le).

Je vous aime. C’est
la première et la dernière et l’ultime essentielle donnée dans tout cet
ensemble de données .

L’ensemble de données auquel de me réfère est toujours ce
que j’ai appelé Univers depuis tout à l’heure; mais cela n’est qu’une convention,
car ce que vous appelez Univers est une abstraction pour vous, et reflète en
réalité une notion que vous ne savez pas très bien envisager (ce dont je ne
vous tiens pas rigueur), la première difficulté étant que vous confondez Univers
et Cosmos, ce qui à votre échelle est parfaitement naturel. Sachez donc, très
très brièvement, qu’il y a de nombreux univers et que vous êtes inscrits dans
l’un d’eux; et que bien évidemment tous ces univers, à un certain degré
vibratoire de leur essence, ne font qu’Un. Sachez juste qu’ils ne se
ressemblent pas. Ne croyez pas qu’il y ait des duplications de votre Cosmos : votre mental s’égarerait dans une fausse piste. D’ailleurs je ne fais pas appel
à votre mental mais à ce qui est appelé chez vous supra-mental et qui est votre
véritable faculté d’intelligence et de connaissance, celle qui est directement
en relation avec la vibration du cœur, alors que votre mental en est coupé.

Sachez que
l’étincelle qui est la vôtre se lit dans votre regard. Cela est l’une de mes
œuvres et j’en suis très heureuse. J’ai placé dans votre regard cette étincelle
qui est en vous, que votre souffle entretient, qui est votre reliance à la Joie
de la Source, qui est de nombreuses choses à vrai dire : qui est par
exemple ce que vous appelez la vie de votre âme, qui est le feu de l’Amour
reflété en vous, etc. Sachez donc que votre regard en est porteur ;  et lorsque
vous échangez vos regards avec leurs étincelles vous créez, non pas une
étincelle supplémentaire mais néanmoins un pont vibratoire qui amplifie, disons,
l’électricité de ces étincelles et de l’ensemble de l’architecture vibratoire…

Lorsque donc vous échangez vos regards avec leurs étincelles – cela lorsque vos
regards liv ent leur étincelle authentique – vous participez instantanément à
la création de la montée vibratoire, la vôtre, en échangeant vos regards, mais
aussi celle qui vous entoure. Cela est très très subtil mais cela existe.

Alors n’éteignez
pas les étincelles et retrouvez celles qui sont voilées ou endormies : elles ne meurent pas, c’est impossible… Il est des gens qui se sont coupés de
leur étincelle, par choix, parce que leurs conditions de vie leur ont fait
croire qu’ils ne pouvaient pas la supporter. Peut-être, par votre regard tout
simplement, pouvez-vous peu à peu contribuer à leur donner le courage et la
joie de rencontrer à nouveau leur étincelle, que par un mécanisme regrettable ils ont parfois réussi à séparer réellement d’eux… D’autres se sont contentés
de l’enfermer, et dans ce cas-là aussi l’étincelle des regards, la
compréhension des cœurs, le non jugement, la joie d’être ensemble peuvent
contribuer à enflammer la boîte qui contient l’étincelle pour qu’elle revienne
à la vie.

J’ai envie enfin de
vous parler de l’étincelle des enfants… Notre bien aimé enfant Istirulwah vous
a parlé de cela mais j’insisterai encore : n’éteignez pas les étincelles
des enfants ! Ne les faites pas se mettre dans une boîte, ne les faites pas se
séparer de leur étincelle pour avoir le regard mort ! Les étincelles de vos
enfants vous sont précieuses car elles peuvent également et formidablement
raviver vos propres étincelles. Beaucoup de vos enfants sont venus pour cela et
ils s’y emploient. Certains de ces enfants sont de véritables allumeurs : c’est
une lourde tâche mais pleine de joie, qu’ils se sont donnée en venant parmi
vous. Les enfants adorent allumer les adultes avec leur regard, et vous ne
pourrez pas le nier. Si vous rencontrez donc un enfant qui n’est pas dans cette
disposition, pensez à lui et si vous le pouvez, tentez de voir ce qui l’en
empêche.

Reconnaissez-vous !
Flambez ! Etincelez ! Rallumez votre essence ! Redevenez Vous,
faites étinceler votre Liberté ! Soyez des co-créateurs de votre Univers,
mes Aimés…

Je vous aime, je
suis avec vous à tout instant comme je vous l’ai dit : n’hésitez pas à me
faire appel pour entendre et voir votre magnifique étincelle telle qu’à tout
instant elle ne cesse de scintiller en vous, et sachez qu’elle est d’une grande
puissance. Cela n’est pas un jeu frivole « avec des petites lumières qui clignotent » :
c’est un Grand Jeu, créateur, indispensable et joyeux.

Je vous aime, je
vous dis à bientôt. Je suis Eloha, mère Elohim, votre Mère, manifestée également
dans une autre vibration par celle que vous appelez la Mère des Mères, qui est
plus près de votre vibration terrestre que je ne le suis. Alleluia


Je répondrai, si
vous le souhaitez, à une ou deux questions concernant votre étincelle s’il y en
a…

Peut-il exister des étincelles partagées, divisées en
quelque sorte, et si oui est-ce qu’elles ont pour nature de se retrouver ?

Bien-aimée, toutes
vos étincelles ne font qu’Un. En ce qui concerne ce que tu demandes  : au niveau
de deux personnes, de deux humains, s’il y a division ce n’est pas celle des
étincelles mais celle des cœurs, même si peut-être tu ne peux pas le croire. Il
ne peut y avoir division à un certain niveau. La seule division qui existe, c’est
celle de vos corps. A un autre niveau de réponse, chaque étincelle est entière :
il n’y a pas, il ne devrait pas y avoir une étincelle à laquelle il manque un
morceau qui serait dans l’étincelle d’une autre personne… Dans la réalité par
ailleurs de certaines de vos souffrances, de vos manques, de vos divisions dues
à la dualité, il peut y avoir des cas fort complexes, par exemple de
distorsion, créée par des anti-créateurs, ou par exemple de coupures créées de la
même manière. Cela n’implique pas pour autant qu’il y ait à prendre dans l’étincelle
de l’autre, si ce n’est très temporairement dans cet allumage réciproque par le
regard par exemple, ainsi que j’en ai parlé.

Mais si ta question
implique encore ces projections d’illusion concernant les états amoureux et les
croyances qui gravitent autour de cela, où un grand paquet d’illusions réside,
je t’invite à clarifier ton point de vue. Et je te rappelle d’ailleurs que ces
notions de l’illusion dans la relation amoureuse sont largement développées
dans certains messages que vous connaissez et que certains d’entre vous
publient, ce dont nous les remercions. (il s’agit des textes publiés sur notre  blog  satellite « Nos Amours en  Lumière », accessible par le menu. NdR) 

J’espère avoir répondu à ta question.

Cultivez la Joie de
votre regard. Amen


…A ceci fait suite un court message des dauphins, au sujet du rire qui fait vivre nos étincelles, il se trouve publié séparément ci-après.

via Christine Anne K. le 11/11/2010

Ces messages sont faits pour être
partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que
leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source
dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

Mère des Mères du 7 novembre


Ô mes Aimés,
mes Enfants, vous êtes la Joie de mon cœur de Mère.

Soyez la Joie de votre
propre cœur et les uns des autres. Ainsi vous accomplirez ce qui était demandé
en son temps par Jeshua, qui fut mon fils lorsque je m’appelai Marie. Je suis
la Mère des Mères, en tous mes Noms sacrés, en toutes mes formes, connues ou
inconnues de vous, celle qui habite tous les cœurs – car aucun cœur ne peut
ignorer l’existence et la vibration de la Mère des Mères, cela est impossible.

Je m’adresse
à vous en ce jour 7 novembre de vos calendriers encore en cours, et c’est avec
Joie que je reviens vous parler en ce canal. Sachez, mes Enfants, que votre
libération ne cesse de s’avancer, de se développer, grâce à vous, et grâce à
tous ceux qui vous observent, et qui de tout leur Amour dénouent encore les fils
de ce qui doit être dénoué, pour vous extraire de ce filet qui vous a privé de
votre contact authentique, vrai, simple et amoureux avec votre vraie dimension,
avec la Lumière, avec la Source, votre Source, notre Source. Ainsi, je vous
affirme que votre Liberté va grandissant, car je sais que certains d’entre vous
ne le perçoivent pas encore, enfermés qu’ils sont dans les représentations
obligées par leur vie dite quotidienne, dans les structures et les infrastructures
d’illusion -mais bien réelles pour vos corps qui encore sont là ou semblent être
là.

Ainsi je vous
parle de votre
Liberté, car sans Liberté vous ne sauriez réellement être vous.
La
Liberté est une affaire de cœur, car il s’agit avant tout de la Liberté du
cœur. Bien évidemment votre liberté physique, morale, sociale, votre liberté de
mouvement, votre liberté de choix, votre liberté de pensée, votre liberté
d’agir – toutes autant que les autres – sont des formes de liberté qui ont
toute leur valeur et leur importance, et que nous vous souhaitons pleinement.
Néanmoins, la Liberté du cœur est celle qui réellement vous portera dans ce que
j’appelle votre véritable
Liberté.

Qu’est-ce que
la
Liberté du cœur ? C’est une légèreté, c’est une joie, c’est un confort
du cœur, de soi-même avec soi-même, c’est une non-dépendance, que ce soit à des
maîtres extérieurs, que ce soit à des personnes extérieures considérées
illusoirement comme indispensables, c’est une non dépendance à toute forme
d’illusion, ainsi qu’à toute forme d’ego car votre ego n’est pas votre Liberté.
Votre ego est une illusion de liberté, et crée – très habilement parfois – de
grandes illusions de liberté. Lorsque vous vous enfermez dans ces illusions de
liberté crées par votre ego, vous risquez de ne plus savoir vous tourner à
l’intérieur vers la
Liberté du cœur. La Liberté du cœur, c’est ce lieu où
réside votre rencontre unique – on pourrait dire en tête à tête – avec la
Source, qui n’est autre que vous-même en cet instant-là. La
Liberté du cœur,
c’est aussi la certitude simple, joyeuse et vraie que tu es Toi, et cela est une
grande joie et une grande révélation : car ne plus chercher à l’extérieur de toi
ce qui est Toi devient une grande
Liberté, et non pas un enfermement en soi (comme certains egos pourraient le rétorquer).

La Liberté
vous invite à retrouver l’authenticité de l’enfant, car l’enfant est Libre ; même si l’enfant a besoin de sa mère, il est Libre. Votre
Liberté
vous permet aussi d’accorder sans aucune arrière-pensée la
Liberté à quiconque
est près de vous : ainsi se crée le respect mutuel, ainsi se crée les
synergies véritables dans l’Amour partagé, le respect, la co-création, la Joie,
le cheminement – soit partagé, soit réciproquement partagé ou accompagné.

Ne craignez
donc pas votre
Liberté. Je parle ainsi car je sais que cette forme de liberté
est si souveraine qu’elle peut être crainte par certains, qui n’oseraient pas
se l’accorder ou qui préfèreraient lui substituer des libertés illusoires qui satisfont
davantage leur besoin de se conformer à des images extérieures ou à des
conforts illusoires de leur ego qu’ils craignent d’abandonner. A ceux-là je
dis : « Ne craignez pas votre
Liberté véritable. Allez la chercher en
vous. Oubliez ce qui se fait, ce qui se montre et ce qui se dit autour de vous.
Ne cherchez pas à plaire, ne cherchez pas à être l’autre, ne cherchez pas à
aller là où votre cœur ne souhaite pas aller. Si vous trouvez le chemin de
votre
Liberté intérieure du cœur, votre Liberté de Lumière, vous serez capables
de supporter bien mieux toute contrainte extérieure passagère, car en votre
cœur personne ne peut vous priver de votre
Liberté, cela n’existe pas. »

Je vous
souhaite Libres, mes Enfants, car la Mère souhaite la
Liberté de ses enfants.
La Mère ne souhaite pas les maintenir dans la dépendance, pas même de son image
de mère, pas même de sa parole. En disant ces mots, je ne crains pas de vous
voir me tourner le dos, car vous ne vous tourneriez le dos alors qu’à vous-mêmes. En
réalité, nos cœurs sont unis et nous ne faisons qu’Un. Il est donc impossible
que se libérer signifie tourner le dos à l’autre. (Et lorsque je disais
précédemment qu’être libre c’était par exemple ne pas vouloir ressembler à
l’autre ou se conformer à des images extérieures, je ne me contredis pas.)

Pour
être Libre comme je vous invite à l’être, il n’est pas besoin de tourner le dos
à qui que ce soit. Il n’est besoin que de se tourner vers soi. Ne faites pas
donc de confusion : être Libre n’est pas s’opposer, être Libre c’est se
retrouver. Être
Libre n’est pas se séparer : être Libre, c’est respecter
son propre chemin et respecter sa flamme intérieure… Cela, parfois, peut vous
amener à vous séparer de certaines personnes dont le chemin n’accompagne pas le
vôtre ou cesse de l’accompagner : mais cela n’est pas tourner le dos, c’est simplement reconnaître la liberté de chacun, dans le respect, la
tolérance, l’amour, la confiance et la fraternité.

Ainsi, mes
Enfants, je vous invite à regarder avec Joie la Liberté qui va s’offrir à vous
de plus en plus, car cela est le seul chemin qui peut vous unir davantage les
uns aux autres, et cela est le seul chemin qui peut vous faire abandonner la
plus grande partie de vos illusions, celles que le monde environnant cherche à
vous imposer encore. Lorsque vous trouverez votre
Liberté, vous apprendrez à
connaître sa vibration dans votre cœur et vous n’aurez plus envie de la perdre
ou de la recouvrir d’illusion. Cette
Liberté dont je vous parle est d’une
grande simplicité et cependant, elle ouvre des espaces immenses dans lesquels
vous serez chez vous, que vous pourrez aller explorer, dans lesquels vous
pourrez voyager, dans lesquels vous aurez toute latitude d’explorer, de créer,
de jouer et d’aimer.

Ainsi ne
craignez pas cette ouverture, ainsi ne lui tournez pas le dos sous le prétexte
fallacieux que ce serait impossible, que ce serait trop facile, que ce serait
moins intéressant que ce que vous croyez être et qui n’est qu’illusoire.
Abreuvez-vous à la source de votre
Liberté et vous verrez que son eau claire et
fraîche, lumineuse, vivante, vous régalera comme jamais. Mon cœur vous appelle
de toute sa force à être Libres, à être vous, à retrouver vos pleins pouvoirs,
à endosser votre manteau de Lumière. Et tout cela vous le pouvez si vous
acceptez de regarder en vous et de vous dépouiller de ce qui n’est pas vous.
Ainsi vous vous aimerez pour ce que vous êtes et il n’y a pas de plus grande
Joie de soi-même à soi-même, et de soi-même à celui qui est à côté.

Je vous aime,
je vous chéris, je vous observe avec toute la Joie attentive d’une mère qui
regarde la progression merveilleuse, joyeuse, créative de son enfant, et vous
êtes tous mes Enfants, tous autant que vous êtes. Et je n’oublie personne,
jamais, même ceux qui sont cachés… Et celui-là là-bas qui se cache, je le
chéris tout particulièrement : lui et aucun autre que lui , lorsque c’est lui que
je regarde. Et il en est de même pour chacun d’entre vous, mes Enfants.

Soyez Libres. Je vous aime, moi Mère des Mères, nommée Marie, Isis et d’autres noms que vous
connaissez ou ne connaissez pas. Je vous dis à bientôt.

via Christine Anne K. le 7/11/2010
Ces
messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont
nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient
intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée :
http://voixdelumiere.canalblog.com.