Ashtir II, Elohim -n°5- Jeux pour changer sa forme sonore

écouter >

Paroles en langue Elohim..

Très aimés Humains – Humanité de Terre.
Je suis Ashtir le Jeune, Elohim et Maître ès-Formes.
Vous me connaissez… J’emploie la maîtrise des formes et de leurs jeux pour instaurer des dérèglements qui sont créateurs et qui : reforment, déforment, informent, re-déforment, jouent, concluent, reprennent, dé-reprennent, déprennent…

C’est ainsi que la Forme sert à apprivoiser le Sans-Forme, et à s’épurer au travers de certaines alchimies et passages qui la façonnent et la défaçonnent, et ainsi de suite…

Cela est donc ma fonction d’être cet orchestrateur auprès de vous.

Silence

J’aime vous faire jouer car j’aime jouer moi-même avec vous : non pas me jouer de vous, ni vous faire jouer à des jeux malveillants, malsains ou mal intentionnés, non !…
Mes Jeux sont simplement créateurs et se jouent en toute franchise, en toute lucidité, et en toute incompréhension !…

Nous allons donc, en ce jour précis, élaborer les éléments d’un Jeu de changement de formes – qui a toute sa place et son importance dans ce qui actuellement se déroule en vous, pour vous, autour de vous, et avec l’interaction des mondes qui vous entourent.

Une seule loi dans ce Jeu :
Amusez-vous,
Abandonnez-vous,
Lâchez vos prérogatives ou vos peurs…

Silence

Je n’utilise pas jusqu’à maintenant les outils sonores dans mes interventions car je compte sur votre suffisante perception vibratoire, et sur le pouvoir des mots dans lesquels je vous entraîne.
Néanmoins, si je le juge nécessaire, il se peut -ou pas- que j’emploie quelques sons…
…Vous allez donc dorénavant et dès cet instant, accepter l’idée que vous êtes vous-même une série de sons – et rien d’autre.

…Cette série de sons n’est pas plus compliquée qu’une gamme et elle s’égrène soit dans un sens , soit dans l’autre : un coup ça monte, un coup ça descend, pourriez-vous dire. Cela est juste pour vous aider à rentrer dans le Jeu.

Nous allons commencer par descendre :

…Pour cela imaginez vous  (car je sais que vous êtes probablement assis confortablement) : imaginez vous seulement que vous enlevez vos chaussures et que vous les jetez avec force et fracas à quelques mètres – non pas que vous soyez en colère mais parce que cela libère vos pieds qui sont ce qui vous permettra de descendre dans cette gamme sonore que vous êtes…

Silence

Vos deux pieds par conséquent doivent occuper votre attention : ils sont vibrants n’est-ce pas ?

Silence

Chacun de vos orteils pourrait presque pianoter sur l’instrument invisible et immatériel qui permet de jouer cette série – d’où l’importance que vos orteils soient libérés de vos chaussures…

N’oubliez pas d’enlever vos chaussures subtiles également !
Je vous laisse faire car vous avez certainement à les dégrafer. Faites-le avec soin…
…Je sais que certains vont penser à des chaussures de ski – eh bien pourquoi pas !
C’est amusant n’est-ce pas !?
Imaginez que vous lancez vos chaussures de ski à quelques mètres  (vous le faites n’est-ce pas, quelque fois…)
…Ne fracassez pas cependant vos doigts de pieds dans cette opération !
Car si par mégarde vous les aviez laissés dans vos chaussures, cela serait ennuyeux pour notre Jeu et sa précision cristalline.

Je vais donc vous (bafouillement) …inviter à présent ( ou vous « à présent inviter » – car plus je mélange les mots, plus votre mental se laisse entraîner dans le tourbillon de mon Jeu et c’est cela qui importe…)

Vous allez donc à présent : descendre le premier degré.

Vous êtes pieds-nus, de ces jolis pieds si savants, si puissants, porteurs de tant de programmes qui vous permettent de danser -entre autres choses- et bien-sûr de marcher , mais aussi de réfléchir – hé oui !

Vous allez donc descendre la première marche de la gamme sonore que vous êtes.
…Vous avez le droit d’agiter un peu vos doigts de pieds pour vous assurer (d’une part) qu’ils sont toujours là, mais également que leurs capacités fonctionnent et que cette descente est réellement votre joie dans cet instant ! Laissez vous guider…

Je sais que vous aimez mon Jeu – je l’entends : il commence à vous intéresser…!

Vous êtes donc descendus sur une sorte de marche de cristal et si vous sautillez légèrement dessus, rien qu’avec vos talons, elle tinte.
…Elle tinte donc l’un des sons de votre gamme et prenez en soin – car il ne s’agit pas de l’abîmer en sautant dessus :
Simplement laissez-la vibrer à travers vos pieds dans tout votre corps, afin d’en prendre conscience.

Je vous laisse un petit temps de silence créatif et fécond…

Silence fécond et vibrant

Le son vibrant que vous percevez en ces instants dans votre corps n’appartient qu’à vous – et votre voisin sur le canapé n’a pas le même…

Silence

Vous allez à présent très délicatement -et toujours de vos jolis pieds-nus, si beaux, si parfaits, si amoureusement façonnés et crées- descendre avec beaucoup de soin sur la marche suivante (2) qui elle, n’est pas du même cristal.
…Cette marche-là vibre sous votre pas sans même que vous sautiez.
…Elle est peut-être chaude.
Elle vous électrise des milliards d’informations qu’elle vous renvoie.
Néanmoins, c’est le son que vous faites, vous dans votre corps, en reposant sur elle, qu’il importe à cet instant que vous perceviez !…

…La marche suivante (3) est beaucoup plus basse…
Pour poser votre pied dessus il va donc vous falloir faire un petit effort de distance, et la nature de sa matière va vous surprendre…
Peut-être allez vous la trouver un peu liquide ou glacée.
…Ne glissez pas.
Simplement entendez encore une fois….
-Posez vos deux pieds dessus : pas seulement un ! – …comment la vibration sonore vous parcourt tout le corps…. Troisième son de cette gamme sonore que vous êtes…

Eh bien, la quatrième marche n’est pas dans le sens de la descente, ni dans le sens de la montée !
Elle est simplement (probablement) à niveau – mais vous devez faire un effort physique pour l’atteindre : un pas. Un pas qui passe d’un état à un autre, et d’un espace à un autre.
Et entre ces deux espaces, il y a un gap !..
…Faites donc le pas sur cette marche, dont la matière et la surface n’ont rien de commun avec celle qui précède.
Peut-être allez-vous la trouver un peu vibrante ou mouvante (comme si vous posiez le pied sur le capot d’un moteur en pleine force de son mouvement).
…Que cela ne vous empêche pas de percevoir la vibration du son qui dès cet instant se répand dans votre corps et qui, je le répète, est encore votre son : à toi seul…

Avez-vous compté les marches? Il y en a eu quatre…
…La cinquième marche vous fait remonter un peu – mais vous pourriez penser qu’elle est penchée – et la couleur rouge domine dans sa vibration.
Hissez-vous dessus, toujours délicatement : n’oubliez pas que vos doigts de pieds sont de cristal et que cette marche est d’une texture particulièrement fine, immatérielle.

Je fais silence pour que l’information de ce qu’elle est vous parvienne – car il n’y a évidemment aucun mot pour le décrire (ce qui est encore plus amusant !)…

Silence vibrant informant

Ce son-là, non seulement se répand dans votre corps mais également autour de vous !

…Si vous commencez à vous demander où je veux en venir : abandonnez cette question et continuez à vous amuser !

La sixième marche est tournante.
Mettre le pied dessus par conséquent vous invite à épouser cette rotation immédiatement.
Et dans le fait même de cette rotation, vous avez la possibilité de capter ce son qui encore une fois vous appartient.
…Que vos deux pieds soient bien posés sur cette marche tournante et que le vertige ne vous effraie pas !…

Silence vibrant

 

Il y a enfin une septième marche qui est rugueuse et abrupte comme une falaise – du moins au ressenti de certains d’entre vous…
Car pour d’autres, elle est plate et lisse comme une plage de sable – et celle-ci vous reconnecte également à l’univers minéral que vous aimez tant, pour certains d’entre vous.

Là, non seulement vos pieds mais tout votre corps peut se reposer.
Vous pouvez vous allonger face contre terre et absorber, résorber, consorber la plénitude et la force du son qui en vous, sur cette marche là, se déploie…

Silence vibrant

Voici donc la séquence sonore de base…

…Il est à présent une huitième marche, pour certains seulement.
Et vous saurez intérieurement si vous avez ou non une huitième marche à marcher.

…Celle-ci se passera des mots car il n’appartient qu’à vous de vous glisser dessus afin de compléter la séquence et de connaître ainsi ce qu’en vous elle instille comme vibration sonore…

Silence vibrant

 

…Vous avez donc exploré en détails avec moi la séquence sonore que vous êtes – du moins dans une approche un peu analytique.
Car en réalité cette séquence est bien évidemment non-décomposée !

Silence

A présent : nous allons nous amuser un peu plus, car avec cette séquence qui est la vôtre nous allons opérer un changement de forme.

Silence

« A quoi sert cela ? » se disent certains.. (Et j’adore que vous vous posiez cette question car cela m’amuse beaucoup !)
Cela vous sert.
Cela est indispensable aujourd’hui.

Cela est une condition sine qua non pour que vous puissiez atteindre ce qu’il est écrit que vous avez à atteindre en vous-même – et les uns parmi les autres, avec les autres, entre les autres; les uns pour les autres et les uns sans les autres.
Voilà donc pourquoi.

Silence 

…Amusez-vous donc quelques instants à imaginer quelle sorte de changement de forme pourrait avoir lieu ? J’aime bien que vous fassiez des propositions créatives, cela nourrit également mes arpèges personnels de création…

Silence vibrant de propositions

…Je sais que le vénéré Ashtir l’Ancien – Elohim Maître ès-Formes très vénérable auquel j’ai succédé (car il a choisi à présent d’occuper d’autres fonctions)- et qui aimait fort un certain type de plaisanteries, vous aurait proposé à cet instant d’adopter la forme d’une tour Eiffel – je le sais !…

Imaginez vous un instant comment modifier ce qui vient d’être réalisé dans la forme d’une tour Eiffel !…

Silence vibrant

Exercez votre intelligence créatrice !… Et cela n’est pas un canular. Cela n’est pas une gaudriole ; cela n’est pas un pur exercice de style ! Car cette Forme a des valeurs mathématiques extrêmement authentiques et précises – et pourrait vous propulser dans des mondes que vous adoreriez connaître, fréquenter et habiter…

…La Forme que moi, néanmoins, je vais vous proposer… Dois-je lui trouver un nom dans votre vocabulaire ?
Eh bien : pensez à certains petits serpentins décoratifs qui tournent sans fin sur eux-mêmes – et qui semblent soit monter, soit descendre, alors que l’objet ne fait que tourner…(une face parfois est d’une couleur et l’autre face d’une autre couleur)…

Et observer ceci -qui monte sans monter ou descend sans descendre- est un ravissement conséquent pour votre regard, et votre pensée…Cela est donc la Forme que je vous propose  à présent d’adopter.

…Et donc puisque nous avons commencé par descendre, nous allons remonter en employant cette Forme là – qui s’élève sans s’élever, et qui cependant opère un mouvement ascensionnel infaillible.
Il vous appartiendra donc de faire que votre gamme sonore se glisse fluidement dans les différentes spires de ce petit serpentin – si joli!… Et dont les doubles faces doivent vous inspirer, également, des possibilités -pensez, peut-être, au fait que vous avez deux pieds : un pied sur telle couleur et l’autre pied sur l’autre ?
N’est-ce pas très amusant !? (Car physiquement vous ne pourriez pas le faire…!)

Un escalier physiquement vous est acceptable en imagination; mais ceci, n’est-ce pas, vous pose un peu plus de problèmes à résoudre : en mouvement, en balistique, en poids, en ascension…

N’employez surtout pas vos mains – car vos mains comportent d’autres programmes et il n’est pas question de mélanger les programmes de vos mains (en cet instant) à ceux de vos pieds !..

Voilà que vous grimpez avec vos pieds, le long de votre gamme sonore, dans cette nouvelle forme : marche numéro Un… et numéro Deux… …etcetera !

…Je vous ai parlé de la texture des marches et de leurs matières vibratoires tout à l’heure.  Vous allez rencontrer encore ces changements d’états dans cette nouvelle forme.

Par conséquent chaque spire de cette ascension -qui n’en n’est pas une, tout en l’étant– vous fait glisser avec sûreté de l’une de ces textures sonores à l’autre, et dans le même ordre.  Je ne répéterai pas cet ordre, cela n’a pas d’utilité : car c’est le travail intérieur à présent qui vous appartient et qui se déroule – et même si votre mental n’a pas retenu les différents étages, soyez assurés que votre corps l’a fait.

silence (girations)…

…Je vous demande donc d’opérer cette petite ascension tournante…
Et sachez que la forme même et le mouvement de ce petit serpentin vous sont d’une incommensurable utilité pour pouvoir très bientôt et dorénavant traverser ce que vous avez à être et à traverser – en synchronicité avec tout ce qui actuellement vous est donné comme informations, comme conseils, comme mises en garde – et comme travail sur vous !

Silence vibrant…

 

… J’entends que certains d’entre vous se découragent !
Alors que d’autres ont su bien évidemment le faire, avec joie et sans arrière-pensées…

Eh bien, pour ceux qui se découragent : j’ai inventé un autre dispositif que je vous propose – et vous aurez le choix.
…C’est donc une Forme possible par laquelle vous pouvez passer pour (après) exploiter votre gamme sonore dans une nouvelle forme. Mais peut-être que quand je vous la donnerai vous préférerez la forme précédente !
– Car la nouvelle forme se présente ainsi :

Imaginez cet objet que vous appelez un « fouet à pâtisserie » (et qui vous sert à battre les œufs) et qui se compose de différentes tiges qui sont recourbées en un faisceau.
Eh bien : adoptez mes très chers, note après note, la mise en forme de ce faisceau de différentes tiges qui se recourbent, pour faire votre œuvre musicale avec vous-mêmes!

Première tige.
Deuxième tige…
Je suis parfaitement conscient et amusé de la surprise que représente pour vous l’emploi de cet objet à cet instant ! C’est également une forme géométrique parfaite, et d’une grande puissance vibratoire  –  mais ce n’est pas donné à tout le monde…

Silence vibrant…

…Nous allons utiliser un petit support sonore (bâton de pluie qui déploie ses sonorités dès l’instant et ensuite) pour vous aider à parcourir tranquillement, même si votre mental capitule. Et j’ajouterai que si votre mental capitule c’est une excellente chose, car cela va vous aider !
Laissez vous donc guider par le roulis de toutes ces petites graines.

… roulements rythmés du bâton de pluie…

…J’espère que vous vous amusez ! Car il est fort important d’être amusé, de s’amuser, de trouver cela amusant, de vous laisser amuser !…

Sons saccadés du bâton de pluie… souffle sec de cloture

Silence vibrant…
Chant d’oiseau

…Considérez à présent, très-aimés, que même si vous n’avez pas peut-être le sentiment d’avoir achevé le changement de forme tel que je vous le propose -dans cette forme ludique donc la gravité peut-être vous étonne- il est déclenché, quoi qu’il arrive !

..Et que, par conséquent, la réalité de la séquence sonore qui vous constitue est à présent dotée de cette capacité d’adopter telle ou telle Forme, selon l’état de la traversée où vous êtes. Et que le passage de la forme ‘escalier’ peut-on dire, telle que je vous l’ai indiquée – et qui est linéaire, avec ses angles, ses chutes, ses abrupts, et ses plats-  est une chose ; et le passage à la forme fluide, arrondie, circulante, en mouvement perpétuel, qu’est le serpentin -avec ses deux faces qui jouent une avec l’autre en permanence- est un grand gain de conscience et de fluidité.

…Et qu’enfin la forme (alternative à celle-ci) qui est celle -et je m’excuse du mot, du « fouet à pâtisserie » car je sais que cet objet n’est pas très inspirant, sauf pour les gourmands –  et qui est la plus difficile à faire (…sauf pour ceux pour qui elle est la plus facile !)…Eh bien celle-ci également -par ses arrondis et ses circulations, sa géométrie parfaite-  vous offre la possibilité de vivre votre propre gamme sonore dans un épanouissement, une certitude, une sécurité et une transformation continue ; qui ne peuvent que vous apparaitre comme un grand soulagement au regard de ce que vous quittez, et en vue de ce que vous visez !

Silence vibrant…

 

…Je m’étais présenté lors d’une de mes précédentes interventions comme un jaguar – rappelez-vous!
– Eh bien j’aime à reprendre cette forme pour vous dire au revoir à cet instant !!

Profitez donc de la beauté féline et de la force de ce corps qui vous salue
De la douceur et la fermeté de son poil.
Du brillant de ses yeux.
De l’impeccabilité de l’alignement de ses dents..
Et du feulement inimitable qui constitue son chant !

Le jaguar vous salue.
Et l’Elohim Ashtir le Jeune, dans cette forme de passage, également!

Prenez soin, très-aimés, des sons que vous êtes ; et jouez les uns avec les autres – dans la plus grande harmonie que vous puissiez réaliser…
Jouez !
Soyez!
Alléluia
.

via Christine Anne K. le 25 mai 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Cercle Elohim (de préparation du 12/12)

Ce Cercle du 11/12 constitue l’ouverture préliminaire de ce qui a été la Forme de notre Cercle de co-Création Harmonique du 12/12/12.


écouter

.
Le Cercle est ouvert !..

Nous, Frères et Sœurs Elohims, réunis – en de nombreux Cercles…
Qui s’étendent, comme les cercles faits sur l’eau, par la chute du petit caillou.
Nous sommes en cet instant remplis de Joie.

claquement de mains puis Chant (par Eloha)

 

Bien-aimée Humanité, que Nous chérissons, c’est une Joie partagée d’être réunis.

…Car nous savons qu’autour et parmi notre Cercle, Vous êtes fort nombreux à vous presser, dans les petits intervalles entre Nous – certains de vous comme des enfants polissons un peu apeurés, et d’autres en pleine Plénitude de votre Vérité, bien assis confortablement parmi Nous. Et cela est juste…

Nous avons une grande Réunion à partager que Vous Humanité êtes en train de créer sous votre Responsabilité mais avec l’accompagnement aimant, discret, mais sûr, tant d’un certain nombre d’entre Nous que également d’autres Etres – qui pourraient être invités dans ce Cercle mais qui ne sont pas des Elohims (et qui ont décliné l’invitation pour nous laisser courtoisement entre Nous)- et Cela est tout à fait harmonique en cet instant.

claquement de mains

Le Chant de notre Sœur et Mère Elohim, Eloha, que nous venons d’entendre il y a quelques instants, est notre première Manifestation de Ce qui fait être ce Cercle.

…Il y a en ces instants chez Vous, Humanité, la mise en place de très nombreux cercles : cercles de pouvoir parfois, cercles de simple partage parfois, cercles de création partagée également. Et c’est à ces derniers que nous sommes attachés à participer…

Nous avons donc en cette soirée préliminaire  à poser ensemble quelques Lois sonores qui vont pouvoir servir de rails en quelque sorte, ou de rayons – ou encore pourriez-vous dire de structure… Mais la structure n’est pas toujours notre première approche à Nous qui sommes des créateurs et qui jouons. Néanmoins, il y a structure.

Et donc nous allons ensemble poser, lancer ces quelques éléments sonores qui vont ainsi pouvoir jouer avec ce que vos nombreux cercles vont soit élaborer, soit vibrer, soit chercher à faire sans le réussir…

Il y a également -certains d’entre vous ici-présents le savent et en seront certainement acteurs- au moins un Cercle qui va travailler véritablement avec Nous.
Et cela n’est pas un privilège, c’est simplement un cercle parmi d’autres et qui a sa place…

Les participants de ce Cercle-là vont simplement avoir le bénéfice d’une présence rapprochée de notre part – et sauront s’en réjouir et pratiquer avec déférence, joie et humilité leur petite tâche partagée de Création.

Mais sachez que la Création générale est importante -et Cela vous n’en doutez pas !

Et que chaque petite création va pouvoir se trouver nourrie par ces Portées sonores que nous allons lancer ensemble.
De par l’ensemble de nos Cercles installés comme les vagues sur l’eau.
Et qui vont donc donner toutes les similités de forme, d’amplification, d’ondes et de fréquences multipliées, fractalisées, à toutes ces petites créations.

Qui seront ainsi magnifiées, unifiées, remises en circularité et en homogénéité de par cette disposition – à laquelle nous avons un grand plaisir…

Musique vibrante…

Nous offrons à présent la parole à nos participants humains quelques instants, Bienvenue…

…Chants successifs de participants, alternés ou accompagnés de musique
cloturé par claquement de mains

Séquence en langage Elohim
puis musique
.

 

…Le vénérable Ashtir souhaite faire savoir : que de toute sa longue expérience, sagesse, savoir-faires et renoncements de Maitre ès-Formes, il propose un Jeu de changement de Formes.
N’est-ce pas amusant ! Nous allons commencer tout de suite…

La première Forme proposée est d’adopter, tout simplement (comme lorsque Ashtir s’était présenté à nous la première fois) la forme d’un Eléphant !

Musique

..Cela va être spontané… Nous pouvons donc observer en nous l’usage d’un programme qui nous permet de changer de forme, et de sentir que notre corps ou notre peau ou certaine parties de nous véritablement jouent à prendre la forme d’un éléphant.

…Musique…

…Et comme c’est un Jeu, nous allons continuer.
Y a-t-il un participant qui propose une Forme amusante qui serait l’étape suivante ?

Une participante :  La Tortue !…

Musique

..Comme le poids de la carapace est une découverte !…
Mais observons que cette carapace est un dôme qui reçoit par chacun des dessins qu’il porte une cartographie cosmique, qui nous relie (de façon certes inattendue lorsque nous n’avons jamais été tortue, mais sinon tout à fait confortable) à de nombreuses sources d’énergie venant de très loin et de localisations très précises… C’est une véritable musique.
Et je vous invite, chers amis humains, à engrammer cette base de données, car c’en est une. Elle vous servira.

Musique

Observez bien cette cartographie : sur votre dos, la carapace.
…Et que le poids de la carapace ne vous effraie pas. Il vous permet de rester au sol et d’informer la Terre de tout ce que vous recevez par le dos et sa cartographie.

Vous aurez très besoin de ces informations pour vos Créations de vos cercles de demain. N’en doutez pas un instant – Nous ne faisons pas n’importe quoi, et vous le savez !

…Nous allons à présent changer de Forme, nous attendons une proposition intéressante.

un participant : la Baleine Bleue !

La Baleine Bleue…

Sifflement…. Respiration

Voilà les grands gardiens de votre Planète!
Voilà des immenses corps navigant entre surface et profondeur des océans qui contiennent – tant d’informations!
Voilà les immenses navigateurs d’Amour universel chantant, qui portent dans leur chair les vibrations d’Amour les plus anciennes, les plus accumulées, les plus transmutatrices…  Observez dans votre chair cette énorme capacité !

Musique

Vous avez également an tant que Baleine Bleue, la reliance à tous les peuples des Baleines Bleues dans de très nombreux systèmes stellaires. Et vous échangez en parfaite harmonie d’un système à l’autre, quasiment en permanence par vos corps, toute une circulation de données qui maintiennent -n’en doutez pas un instant- une stabilité non seulement des océans de vos planètes mais également des planètes elles-mêmes, à l’intérieur tant de leur propre système que des systèmes plus généraux dans lesquelles elles sont inscrites !

…Sachez que la Conscience d’une Baleine Bleue peut se déplacer de l’une de ces planètes à l’autre de temps en temps, pour aller récolter les nouvelles vibrations d’Amour qui naissent ici ou là, et continue à les engrammer dans sa propre chair.

Faites un instant ce petit voyage pour parfaire votre expérience de Baleine Bleue!

Musique…chant…

Nous allons faire encore un changement de forme…

un participant : le Colibri !…

Le Colibri… Je vous laisse découvrir la légèreté absolue de ce corps… Et ressentir la grâce extrême dont il a été doté dans sa forme, avec des programmes extrêmement miniaturisés mais d’une finesse particulièrement réussie dans sa minutie.

Vous êtes un vibrateur, aérien, besogneux aussi, vif !

Et lorsque vous vous posez sur une plante (toux)  vous faites un certain nettoyage avec la plante – et c’est ainsi que vous communiquez avec la Terre, par l’intermédiaire de cette plante…
Et vous êtes chargé d’aériser (c’est un mot qui n’existe pas dans votre langue mais vous avez compris) un certain nombre disons de choses à nettoyer.
…Et également : de choses plus agréables – disons des informations vibratoires de qualité qui proviennent par le sol, et qui s’alchimisent dans la plante jusqu’à la petite partie que vous allez attraper pour la vibrer…

Et vos petites ailes battent extrêmement vite car cela est votre travail de vibrateur et vous organisez tout un petit réseau de vibrations autour de vous avec une joie, une innocence, une perfection absolument constantes.

…Vous êtes également relié au Soleil, et vous tentez d’envoyer ces vibrations vers le Soleil sans arrêt.

Vous ne savez pas si vous y arrivez mais en réalité vous y arrivez : et c’est ainsi qu’il y a un Cycle entre le Soleil et la Terre. Vous n’êtes pas les seuls à y participer (car un colibri n’existe pas à n’importe quel endroit) mais Ceci est alimenté par les vibrateurs que vous êtes.
Et cela est la Beauté de votre Service – de votre existence, de votre tâche incessante, et de votre innocence !…

Engrammez bien également cette expérience du Colibri, car, elle est tout à fait remarquable pour quiconque s’inscrit dans une création collective …

Musique

L’Ours polaire !!

…L’Ours polaire mes amis, a une grosse masse corporelle et une grosse fourrure… Et il marche dans le froid car il absorbe beaucoup de chaleur!

C’est un programme assez mystérieux pour vous…
Il a pour fonction d’habiter des zones fort peu habitées par d’autres espèces… Et ainsi, avec la glace qui souvent tout autour de lui est formée,  il fait un travail très cristallin : il est en quelque sorte un résonateur, face à la glace qui est un autre résonateur.
Comme une polarité de chair en face d’une polarité, beaucoup plus cristalline, d’eau transformée en une infinité de cristaux – dont les formes harmoniques vous sont un peu connues, n’est-ce pas?

Et bien imaginez que tous ces cristaux de glace ont leur contrepartie à l’intérieur de ce qu’est l’Ours.
Ressentez donc en vous-mêmes, en votre corps d’Ours, la vibration réciproque de ces cristaux de la glace et de leur contrepartie qui a une autre forme, à l’intérieur de ce que vous êtes, vous, en tant qu’Ours, et de cette grosse masse de chair chaude !

Cela est mystérieux pour vous…
Cela n’est peut-être pas facile :  votre mental n’a aucune capacité de le mettre en forme.  Et votre chair ne connaît pas bien ces informations.

Écoutez ces quelques sons : …

Agencement de sons musicaux…comme une cadence…

Sentez le pas de l’Ours sur la glace!
Chaque pas entre en résonance avec tous ces cristaux, et les eaux s’informent et informent le corps de l’Ours, qui à son tour informe les corps des autres animaux…

…notes en cadence …

Et les corps des autres animaux informent encore d’autres corps…
…Et c’est une véritable Symphonie, qui grâce à la constance du pas de l’Ours parfois tout simplement se met en place – parfois juste quelques instants, parfois plus longtemps !

-avec notes cadencées en continuité :…

Et de même que la Baleine Bleue, l’Ours est également relié aux Ours  d’autres systèmes planétaires… De certaines planètes couvertes de glace – sur lesquelles il n’y aura pas des corps d’Ours tels que vous les connaissez, mais d’autres configurations qui opèrent un peu la même fonction…
Toutes ces configurations communiquent entre elles dans cette sorte de démarche de stabilisation qui a été déjà expliqué au sujet des Baleines Bleues.

…N’est-ce pas très amusant !? – brève cloture musicale-

Nous avons terminé cet exercice !
Avez-vous besoin d’une petite relaxation ?

quelques notes
 
Nous allons laisser chanter un Élohim que vous ne connaissez pas : Idoulayansata, et qui souhaite participer à ce grand projet de Création …

Chant vibrant…

Que l’ensemble de nos Cercles, dans leur onde circulaire et permanente, répercutent -jusqu’aux confins de ces Cercles là- la Sagesse émanée de ce Chant, que Nous n’avons pas coutume d’entendre souvent !

Que des confins de ces Cercles nous reviennent, en retour, les multiples Formes de Joie
et de Sagesse -informées et ré-informantes- des innombrables créatures, qui sans cesse prennent vie et chantent leur appartenance simple et pure à cette immense Création, en perpétuel mouvement, Qui émane des Désirs de la Source – et Qui est toute notre raison d’Etre !

Écoutons !
Soyons ! …

…Et qu’également tout cet échange -de cercle à cercle, d’onde à onde, jusqu’aux confins jusqu’au centre et perpétuellement- puisse alimenter de par ce qu’il est : la Sagesse, la Joie, l’Innocence de vos créations, chère Humanité!

Que ce Chant de notre vénéré frère que nous n’avons pas coutume d’entendre souvent  reste imprimé dans vos cellules , pour vous inviter à toutes les sagesses, à toutes les constructions, à toutes les mesures , à toutes les audaces, à toutes les perfections, qu’ensemble vous saurez : faire exister !…

… Enfin les Enfants de notre Cercle sont très désireux de partager avec les Enfants de l’Humanité quelque chose… Qui est un secret entre eux !
Nous allons donc, boucher nos oreilles et les laisser faire.  Cela va durer je pense quelques instants !

Respectons leur intimité ! Et accordons leur notre protection, notre amour, notre bienveillance et notre respect …

…silence vibrant…   ….cloturé par plusieurs claquements de mains

Ils ont beaucoup ri !
Nous n’avons rien entendu, nous les avons vus et entendus rire !…Et c’est une grande joie, car le Rire est important dans la Création !

Chère Humanité, sachez respecter et accueillir -avec la plus grande humilité parfois- les Créations réalisées par la sagesse des Enfants.
Car ils sont dans certains domaines bien loin devant vous !
…Et ils applaudissent !

…Avez-vous chers amis Humains encore quelques choses à nous dire ? Afin que cela soit répercuté, amplifié du centre vers les confins et les confins vers le centre…

Quelqu’un du groupe s’exprime avec rapidité… accompagné de sons…

Chant rythmé…vibrant… sons… s’exprime à nouveau…

Silence…notes de musique

« Gratitude, gratitude et bénédictions.
Gratitude, bénédictions. Paix! »

« Douceur, discernement et Joie! »

Alléluiah !
– en chœur : Alléluiah !

Ce cercle est clôturé et se poursuit comme tous les cercles après sa clôture.
Qu’il en soit ainsi !

.

via Christine Anne K. le 11 décembre 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Ashtir II – n°4 – Corps physiques en évolution…

cliquez pour écouter

Que mes Salutations vous parviennent, Chers Humains ! Vous me connaissez, je suis Ashtir le deuxième, Elohim Maitre ès-Formes, et je reviens vers vous…

…Nous sommes extrêmement réjouis des nombreuses Formes, extrêmement variées, créatives, intéressantes, performantes… Qu’il  nous a été donné d’observer dans ce que vous avez pu penser, et concrétiser parfois, ces derniers temps… Et la contribution créative de votre Intelligence Collective est également, en tant que telle, très réjouissante !

…Peu d’entre vous, je sais, sont véritablement conscients de la qualité de nourriture et d’informations qui vous sont fournies et échangées de par votre Intelligence Collective  – cela tant en tant qu’individus, ou que groupes…

Vous êtes donc Créateurs, et c’est principalement ce qui fait avancer, pourrait on dire, le navire, en ce qui concerne vos choix d’évolution, dorénavant…

…Ne croyez pas que tant de choses soient décidées à l’extérieur de votre propre système de vie… Cette croyance est certainement touchante, mais n’est pas très adulte..

Silence…

Voici donc que ma présente intervention en ce jour s’adresse – et je m’en réjouis – à tous ceux qui parmi vous pratiquent aussi bien des arts martiaux, que des techniques corporelles : qu’elles soient de santé, de bien-être, de plaisir ou de discipline…

…Vous avez en effet un merveilleux Outil, ce Corps humain qui est une véritable merveille de création et de technologie sophistiquée – tant de notre part à nous, les Elohims, que de la part d’interventions complémentaires et d’artisans de grande qualité…

…A présent que vos Corps ont été presque totalement clarifiés de nombre de programmations regrettables qui leur avaient été rajoutées, insérées (etc), supplantant parfois des programmes d’origine…A présent donc, il ne vous reste plus qu’à retrouver la maîtrise originelle de cet Outil…

…J’ajoute en passant – et vous le savez – que certaines programmations récentes ont été bien évidemment ajoutées ou mises à jour – et cela a fait l’objet de quelques interventions, dont peut être vous vous souvenez plus ou moins…

…Vous avez donc à la fois un Corps coutumier, d’un modèle qui peut sembler habituel, voire ancien… Et en vérité un Corps tout à fait rénové, avec toutes les potentialités d’un nouveau modèle – qui est en évolution, mais dont les programmes de base et de lancement sont posés.

Autrement dit soyez conscients que votre Corps physique actuel est en évolution. Il n’est pas statique, il ne réfère pas à ce qui est ancien !..

…Par conséquent, les techniques corporelles traditionnelles -que vous avez coutume d’employer pour entretenir votre corps, entre autres, ou pour le discipliner –  vont se confronter au fait qu’elles ne sont plus toujours appropriées !

…Ainsi, il peut vous arriver de ne retirer aucun bienfait, à présent, de certaines postures ou de certains mouvements, de certains gestes ou de certaines pratiques… Qui ne peuvent plus s’adresser, aujourd’hui, à ce que vous Etes…

…Il y a donc grande nécessité, pour la Beauté, l’Evolution, et la bonne Santé et Harmonie de ces Corps physiques -qui encore une fois sont une grande merveille- que vos pratiques d’entretien bénéficient de certaines mises à jour…

Et ces mises à jour, c’est à vous de les créer !

…Ainsi donc, que vous fassiez tel ou tel exercice, tel ou tel sport, tel ou tel yoga, tel ou tel art martial de santé, telle ou telle forme de danse codifiée; il importe que votre Intelligence Collective, très créative, soit autorisée à s’introduire dans l’Evolution, la mise à jour, voire la mise « au rancart » de certaines de ces techniques…. Et que s’ouvrent toutes possibilités de réaliser du Nouveau, et que ce Nouveau soit – certes non pas anarchique – mais trouve ses Harmoniques, ses Formes, ses Musiques, ses Cohérences, ses Beautés….Tout ce qui bénéficie le mieux à l’épanouissement de votre Corps et de ses futures extensions…

…Je vous laisse méditer quelques instants sur ces éléments…

silence vibrant

L’apport de quelques éléments musicaux va nourrir mes propos et leurs effets…et puis nous poursuivrons…

Transmission musicale et vibratoire…

…Nous allons maintenant, mes Très Chers, si vous le voulez bien, jouer à un petit voyage d’exploration de Formes à l’intérieur de votre corps -habituel, mais nouveau-…Croyez bien que cela va être tout à fait intéressant et original, faites-moi confiance ! …

Il importe que pour ce petit voyage, vous soyez très confortablement installés…

…Notre première étape à l’intérieur de ce merveilleux corps, humain, va être d’agiter tranquillement certaines de vos articulations… Je vous propose les épaules, ou les genoux, ou les hanches, selon votre désir…
…Observez leur fluidité, leur complexité, leur souplesse, du moins j’espère…
…Observez les extensions musculaires, et autres…tendons, os, muscles, nerfs… qui jouent avec ce petit mouvement, décidé volontairement quelque part….

…Eh bien, tout en continuant ce mouvement par exemple, donc, d’une épaule, vous allez vous promener  : votre Conscience va se promener…Et comme un petit bonhomme à l’intérieur de votre corps …Et marcher, courir ou danser sur ces ligaments qui sont mis en jeu… Pour aller se glisser, peut être en jouant, comme sur un toboggan, vers le Centre si mystérieux de votre Corps : dans votre tronc probablement…

…Et là, imaginez que vous êtes dans une immense salle de machines extraordinaires, aussi recueillie qu’une cathédrale, aussi technologiquement sophistiquée que le plus pointu des vaisseaux spatiaux. …

….Et bien vous allez être là, un peu grandi…. Et regarder, toucher peut être, contempler, entendre un certain nombre de formes qui sont de passage en cette sorte de « centrale-cathédrale », et qui correspondent – n’en doutez pas un instant – à des états successifs que vous pouvez traverser, par exemple celui du sommeil…(mais je ne vais pas vous demander de dormir à cet instant !)…Il y a d’autres états, qui peuvent aller de l’hyperactivité à la relaxation, et qui sont également des états plus vibratoires…certains correspondant à des Cycles physiologiques, voire diurnes/ nocturnes, et qui sont autres que celui du sommeil…

…Vos organes ont des Cycles, car ils obéissent à des Lois Musicales très ordonnées, qui les font interagir entre eux avec des aspects cycliques…Ce qui bien évidemment parfois se dérègle, et fait que vous êtes un peu (ou beaucoup) malades de temps en temps…

Eh bien je vous demande d’observer l’un de ces Cycles…

…Et pour cela : voilà qu’étant installés dans cet espace où vous êtes très recueillis (et très curieux certainement !) vous allez recevoir, pour les observer, les codes vibratoires du Cycle -des Cycles- mettant en jeu votre organe cardiaque, le cœur physique…

Ecoutez…
– Le support sonore n’est pas les codes, il est simplement le support sonore permettant de les transmettre : que cela soit clair…-

Transmission musicale et vibratoire…

N’est-il pas merveilleux, extraordinaire pour vous, de découvrir et d’observer ainsi la technologie de votre Cœur ?… Je sais que « technologie » est un très vilain mot, mais si je parle d’ « Art » cela reste un peu esthétique et insuffisant, dans votre vocabulaire du moins…

…Voici donc que pour vous – et je n’en doute pas – s’installe une compréhension nouvelle…

Silence vibrant…

…Et écoutez en ces instants de Silence, à présent, la Présence physique de votre Cœur physique, à la lumière des informations que vous venez d’engrammer vibratoirement…

Silence vibrant…

… C’est un voyage sensoriel, n’est ce pas !?  (Ce n’est pas tant un voyage mental…)
…C’est également un voyage sonore : car si vous écoutez bien, il y a un paysage sonore qui fait partie de cette Forme que je vous fais observer, et qui se compose avec les Cycles dont je vous ai parlé… Tout ceci vous ayant été en quelque sorte détaillé par la transmission vibratoire que vous avez entendue sur une portée sonore…

 Et bien voilà qu’un nouveau Cycle… (1 pour le moment, mais peut être 1 ou 2 autres par la suite) …peut faire son entrée dans le paysage des Cycles qui constitue la configuration de votre Coeur physique. Et ce Cycle -même s’il y a un programme qui est créé, et soigneusement créé, par nos soins- c’est à vous de le finaliser, de finaliser cette Création. Ce programme autrement ne peut pas s’intégrer dans ce qui est déjà présent…

 …Ce n’est pas en cet instant-même que cela doit se produire, mais l’information vous est donnée en cet instant. Et l’installation de ce nouveau « Cycle-programme » ainsi pourra se réaliser très prochainement.

Nous allons poursuivre notre voyage…
..Je vous laisse tout à loisir de maintenir votre petit poste d’observation personnelle dans la grande cathédrale, mystérieuse et importante, que vous êtes physiquement…

Néanmoins je vous propose de repartir de la surface…
Et nous allons nous amuser à observer l’ensemble de votre Peau : dans tous ses replis, ses extensions…C’est donc toute la Forme externe, l’enveloppe de ce Corps physique dans laquelle nous allons en quelque sorte vous faire voyager, mais : non pas en la parcourant de façon linéaire, mais simplement en étant ce qu’elle est. C’est à dire que votre Conscience, par un petit saut que je vais vous permettre de faire, va devenir quelques instants votre Peau…

…Voici donc le petit saut qui va vous permettre cela…

silence vibrant

… Ecoutez bien le Silence, ainsi que mes paroles, car le Silence en ces instants vous informe…
…et vous pouvez visualiser une ligne droite de couleur claire, comme si devant vous elle se mettait à osciller, très vite… et puis à se retourner, tout en continuant d’osciller.
…A mesure que vous vous hypnotisez (peut on dire) sur cette image, vous allez recevoir un petit Son intérieur – et non pas extérieur… Qui peut faire basculer votre Conscience dans le fait d’ être – ainsi que je l’ai dit – votre Peau…

…Observez cette sensation.
Peut être avez-vous l’impression que votre Peau est un seul et même élastique, tout autour de ce qui vous constitue physiquement… !?

Peut être avez-vous la notion qu’elle émet de la Lumière… !?
Peut être ressentez-vous les ondes sonores qui la parcourent… !?
Peut être jouissez-vous de l’entièreté de ce contact entre ce qui est interne et ce qui est externe, et qui s’appelle de l’Air…? Air dans lequel de nombreuses vibrations, sonores par exemple, et lumineuses, circulent avec facilité…

Vous êtes donc en ces instants une Peau, entièrement Consciente et Une !….Et d’une Intelligence que vous ne soupçonniez pas…
Il y a dans cette Peau des programmes d’auto-rénovation permanente, il y a des programmes de nettoyages, il y a des programmes d’échanges avec l’extérieur, il y a des programmes de transmissions vibratoires entre l’intérieur et l’extérieur, il y a des programmes de rencontres avec vos semblables, il y a des programmes d’identifications des matières et des textures avec lesquelles vous rentrez en contact, il y a des programmes qui vous mettent en contact avec des Etres subtils…

Eh bien sachez qu’en ces instants votre Peau est en Evolution…
…Ne croyez pas qu’elle va se mettre à faire des écailles ou quoi que ce soit, mais sa nature obligatoirement se modifie – ne serait-ce que parce que l’apport de silice dans vos corps est considérable à présent, mais également parce qu’elle est appelée à intégrer de nouveaux programmes intelligents – qui vont s’ajouter à ceux que j’ai énumérés…
Il y en a trois…

Et encore une fois ce n’est pas le moment de leur installation, mais vous allez en recevoir l’information vibratoire, toujours sur une portée sonore… Et ainsi vous serez à même de faire en sorte, de par votre Intelligence Collective, que ces programmes, créativement, par vous-mêmes, se posent, s’installent et s’intègrent…

Transmission musicale vibratoire…

Silence…

Dans quelques instants je vous invite à poursuivre encore notre petit voyage…

 (bruit d’un carillon au dehors…)

…Nous allons profiter de la venue d’un carillon extérieur, de toute puissance sonore et vibratoire, pour nous glisser dans le pavillon de votre oreille…
Imaginez que vous êtes encore une fois un petit bonhomme…
…Vous circulez dans les replis externes de votre oreille, et puis vous vous introduisez à l’intérieur… N’ayez pas peur, c’est chaud, c’est agréable et c’est beau! …

Et là vous allez vous transformer en petite particule sonore, et vous introduire dans la physiologie auditive qui actuellement vous est familière…
Vous êtes donc en train de voyager dans ce que vous appelez des « nerfs », et puis ça vibre…
…Il y a toute une bibliothèque sonore là où vous arrivez : bien triée. (plus ou moins bien selon les cas)

C’est une véritable archive…
…A la fois les vibrations sonores qui y parviennent sont reçues dans ce qu’elles sont, intégralement. Et puis triées, immédiatement reconnues. Mais aussi il y a en stock les innombrables mémoires d’informations sonores reçues depuis que vous existez, et qui servent de bases de données pour reconnaître, et également pour produire certaines pensées par exemple…

 …Eh bien figurez vous que cette immense archive, cette base de données sonores , est très très peu exploitée, car la façon dont elle est rangée est actuellement tout à fait obsolète…

…Vous allez donc avoir à disposition une nouvelle forme de classement, de rangement : beaucoup plus dynamique, beaucoup plus utile, permettant beaucoup plus d’actions, de créations, d’extensions, et vous permettant également de produire davantage vous-mêmes de sons…Non seulement avec votre Voix, mais également avec votre Pensée par exemple, ou avec vos Etats de Conscience…

Il y a donc en projet l’installation, dans cette archive, d’une Forme – que vous appelleriez une « Géométrie Sacrée » comme vous avez coutume de le faire – qui permet des multi-entrées parfaitement harmoniques, et un traitement beaucoup plus complexe et créatif des archives de sons qui sont ainsi engrammées…
Il y a également un système de recyclage, car certains sons ne sont absolument pas utiles à conserver, bien au contraire – ils peuvent être en quelque sorte presque polluants pour le reste !..Je parle là (vous vous en doutez peut être…) de certains sons qui sont reliés à des pensées, des émotions de Dualité, extrêmement peu agréables et fort peu harmoniques, entre autres choses…Il y en a d’autres également – cela est sans jugement.

Nous allons donc, encore une fois sur une base sonore, faire la présentation de la nouvelle Forme qui serait proposée, et que vous pouvez encore co-créer davantage… Et qui donc a pour objectif (de notre part en tout cas…) de se substituer à votre actuel système d’archivage des sons…

Transmission musicale vibratoire…

…Reconnaissez que cette Forme est extrêmement séduisante !…
Je suis sûr que vous la trouvez très attractive…Et elle est fort intéressante !..
– Cela vous permettra de développer énormément certains aspects de votre Intelligence, qui sont actuellement sous-exploités.

Je sais d’ailleurs que vous aurez certainement envie de récupérer certains aspects de cette Forme, pour en faire tout à fait autre chose, dans votre propre système…Et n’hésitez pas à opérer ce genre d’initiatives – tant qu’elles sont en Harmonie entre vous tous, et avec les Lois qui constituent vos Lois Harmoniques…

 

…L’installation de cette Forme pour vos archives auditives a également modifié, justement, votre perception des pratiques corporelles que j’ai évoquées au début de mon intervention… Je parle de toute les formes de sports et d’arts de santé corporels que nous avons évoquées, et qui comme je l’ai dit sont en train de devenir obsolètes, en grande partie…

Ainsi donc, ce déploiement de vos capacités d’écoute, pourrait on dire, va avoir une incidence sur vos exigences d’Harmonie en terme de mouvements, ce par rapport à l’évolution de vos propres Corps, dont vous aurez une perception beaucoup plus fine et précise…

Je ne cherche pas à vous déstabiliser : je sais que pour beaucoup d’entre vous ces pratiques corporelles sont une discipline extrêmement structurante, importante et décisive pour votre stabilité…

…Il y a donc un protocole d’adaptation qui vous est certainement nécessaire, afin que vous puissiez glisser de ce que j’appellerais sans hésiter « la rigidité » de ces pratiques, vers de nouveaux modèles structurels tout aussi structurants et stabilisants…Sachant que néanmoins, avec votre évolution vous aurez moins besoin de stabilisation, car vos émotions vont être extrêmement atténuées et stabilisées par ailleurs – de par votre évolution de Conscience..

…Mais ce protocole d’adaptation, néanmoins, à toute sa valeur…Je ne vais pas vous le fournir maintenant, car cela n’est pas ma tâche, mais il va vous être donné par notre Sœur Eluhyam, Elohim de la Terre, qui va intervenir après moi. Vous la connaissez : elle pratique le chant didactique avec beaucoup d’art, et de finesse…

Quant à moi, avant de me retirer, je vais vous inviter à une petite méditation finale, en vous proposant de vous re-concentrer vers votre Corps physique, et d’en sentir le poids, la Matière…

Et d’admettre que ce poids et cette Matière sont une grande Beauté, une grande Perfection !…

…La Vibration de la Source circule en Tout instant dans chacun des éléments, des atomes, des cellules, des fluides, des courants électriques (et j’en passe…) qui constituent l’architecture de ce Corps, et sa Matière…

Silence vibrant…

…La Matière de votre Corps est un Trésor…

…La Vibration de votre Corps est également un Trésor…

Il n’y a pas de séparation entre cette Matière et cette Vibration, elle ne font qu’Un ! …

…Ainsi donc, en nourrissant et en entretenant harmoniquement la Matière de votre Corps, vous nourrissez et entretenez harmoniquement sa Vibration, et réciproquement…

…Et sachez, pour terminer, que dès lors que je vous ai introduits dans cette cathédrale, vous pouvez retourner y faire d’autres observations, en toute Joie, en toute lucidité et en toute perfection de vous-même !…

 Je vous salue !… Je suis Ashtir le Deuxième, Elohim Maitre ès-Formes, et je vous dis à bientôt !…

Vous aurez dans quelques temps, quelques instants, le complément et le protocole  de par les chants de notre Sœur Eluhyam – que j’ai introduite…

Alléluiah !

 

via Christine Anne K. le 14/11/2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Evènement à venir  :  Cercle de co-Création Harmonique le 12 décembre

.

Ashtir II, n°3 – Extensions de la Voix

cliquez pour écouter

O Humanité Bien-Aimée, chérie de nous… Vous me connaissez, je suis Ashtir (le deuxième) – Elohim, Maître ès-Formes.

Je suis déjà venu de nombreuses fois en tant que Maître ès-Formes ( Ashtir & Ashtir II ) vous aider à ouvrir vos conceptions, et votre conscience, à travers des jeux de formes vous permettant de mieux accéder tant à votre mémoire de vous-mêmes en tant que descendants des Elohims, et aussi d’accéder à votre propre intelligence créatrice d’aujourd’hui.

…Sachez avant toute chose que nous prenons soin dans ces interventions, parfois, de brouiller légèrement la clarté vocale de notre canal afin que certaines informations supplémentaires vibrantes fassent leur chemin ou bien que d’autres soient clarifiées…

Il y a en effet dans la vibration de la voix humaine un nombre important -pour ne pas dire énorme- d’informations qui sont véhiculées; et il importe parfois que l’usage de la Voix soit véritablement considéré comme le véhicule idéal pour les communications les plus complètes. Et en tant que Maître ès-Formes, j’ajouterai que bien évidemment la Voix, au delà de son aspect physiologique, est une forme sonore qui n’est pas laissée au hasard -ni même au hasard de la génétique- et qui remplit, à travers différentes sources d’informations qui la nourrissent, et de par votre corps et ce que vous êtes, un rôle extrêmement pointu, qui vous sert à vous accorder les uns les autres; ainsi qu’à vous écouter vous-même et à informer en permanence votre propre corps; à l’inscrire dans toutes les constellations de différents corps avec lesquelles il interagit – ou bien où vous, en tant que personne ou en tant qu’Etre, vous interagissez… La musique de votre Etre donc -qui cependant n’est pas audible par vos oreilles de chair- est informée, et informe réciproquement, par la Voix qu’émet votre personne.

– Il y a donc un certain travail qui s’est fait dans la Voix de la personne que nous utilisons pour vous parler. Ne croyez pas pour autant que notre sujet soit de parler de cette personne; nous l’employons en tant qu’exemple dont vous entendez la Voix-

Il y a des modifications vocales qui surviennent au cours de votre maturation et également de votre chemin – chemin spirituel comme vous dites, chemin d’évolution, chemin d’Eveil, chemin vers Soi, chemin à travers des espaces que vous apprenez à connaître de mieux en mieux. Soyez donc, et ceci est une parenthèse, à l’écoute de vous-même, de ce que votre propre Voix peut vous indiquer, vous dire : dans ses changements de tonalités, de timbres, d’intensités, de rythme; dans le point du corps d’où elle émane et qui peut varier… Votre voix également résonne spécifiquement dans certains points précis de votre corps, comme un certain point au centre de la paume de vos mains par exemple (je choisis celui-ci car il est facile à localiser). Vous pouvez donc vous exercer, si vous voulez, à entendre vibrer votre voix dans cette place située au centre de vos mains. Cela d’ailleurs vous informera beaucoup car ce point est également relié et résonant avec d’autres bases de données… Je ferme cette parenthèse.
En tant que Maître ès-Formes, je suis donc aujourd’hui habilité à introduire disons certaines petites améliorations, enrichissements, dans la forme sonore qu’est votre Voix.
…Je vous invite simplement, à cet instant, à vous préparer à accueillir cela en vous-même, et à bien vous laisser pénétrer par les vibrations – émises non-physiquement par la Voix que vous entendez et que j’utilise comme instrument.

Il y a d’abord ce silence : au cours duquel néanmoins s’émettent des formes sonores.

Silence.

Nous allons à travers l’emploi de cet outil vocal explorer quelques chemins : que vous pouvez considérer comme des mises en formes qui sont adressées à votre propre capacité d’intégration des informations.

Autrement dit, même s’il y a toujours un aspect ludique dans ces Jeux de formes, ne considérez pas cela comme un divertissement : vous êtes à l’Ecole de la Forme en ces instants! Et vous le savez.

Voici donc un premier parcours, un premier chemin, une première Forme : que je vous invite à entendre et à laisser résonner dans votre propre corps, avec bienveillance et avec votre intelligence. Il ne s’agit pas de mettre en action votre mental mais votre intelligence : je sais que vous êtes capable de saisir la nuance.

Chant et sons vocaliséssilence

Vous n’avez bien évidemment pas à chercher à imiter vocalement, avec votre volonté, ce que vous avez entendu; ce n’est pas du tout le chemin. Si cela devait se faire, cela se ferait spontanément et tout seul, de par votre propre voix. Mais en intégrant, par la simple forme d’écoute que je vous ai indiquée, ce qui se communique, vous constituez votre propre bagage de Formes améliorées pour votre propre Voix.

Il y a à présent ce que j’appellerai un 2ème article dans cet enseignement de Formes.

Sons et souffles, chant.

Je vous rappelle à présent que lorsque nous parlons de vous, il y a certes votre Voix audible, physique, pour laquelle vous employez vos cordes vocales et un certain nombre d’autres fonctions, et que vous faites résonner dans la cavité de votre cage thoracique principalement… Il y a également -et cela vous avait été je crois indiqué par notre frère Eshtananda , je présume, il y a déjà de nombreux mois- une Voix subtile, dont vous disposez et que croyez-moi vous utilisez depuis fort longtemps et de mieux en mieux. Cette Voix subtile redouble parfois votre Voix sonore, ou parfois fonctionne dans les moments de non-parole. Elle n’est pas assujettie à se taire lorsque la voix physique parle, non plus qu’elle est assujettie forcément à s’exprimer lorsque la voix physique se tait. C’est à un autre niveau.

Nous avons également dans cette session à faire un petit travail d’amélioration sur les capacités de votre Voix subtile… Il va s’agir d’élaguer quelques aspects encore un peu distordus, et d’élargir un canal qui va rendre cette Voix subtile non distordue, plus éclatante disons, plus audible, et plus riche dans ses possibilités.

Voici donc, en ce sens, le 3ème chemin : qui est à écouter et à intégrer par vous dans vos propres corps et corps subtils. Ce chemin comporte fort peu de chants audibles, à part quelques-uns.

Chant, sons et notes de musique.

Voila… Cette installation au niveau de votre Voix subtile qui vient d’être faite est pour moi un succès, car il n’était pas forcément si aisé de la réaliser de cette manière. Il semble en première évaluation que ce soit réussi au-delà de ce qui était anticipé, ce qui est une joie!

Je vous invite à boire une quantité d’eau supplémentaire à votre habitude et à consommer un peu de miel, vous connaissez ce protocole. (Et ne vous étonnez pas si d’aventure le son de votre voix semble un peu inusuel dans les heures qui viennent et dorénavant.)

Vous allez donc disposer d’un instrument de communication vibratoire beaucoup plus developpé. Prenez-en soin…Et jouissez entre vous-mêmes les uns avec les autres de ces nouvelles données, ces nouvelles capacités, ces nouvelles gammes fréquentielles et d’informations qu’il va vous être donné de mettre en formes et de jouer au quotidien.

 

Il y a à présent, pour parfaire disons ces petits travaux, une Forme supplémentaire dont je vous invite à créer en vous l’empreinte. C’est très simple : vous allez simplement visualiser une petite sphère bleutée, ou bleuâtre, qui pourrait peut-être vous évoquer une planète, un globe flottant dans un espace, et dont la matière peut vous paraître assez cristalline ou lumineuse…

…Vous allez porter attention au fait que cette petite sphère émet une sorte de compactage de sons… C’est donc comme un accord multiple, constant, qui en émane; et qui entre en résonance avec la vibration de votre coeur dès lors que vous l’avez indentifié. Je parle d’identifier bien sûr le son émanant de cette sphère – car la vibration de votre coeur, vous n’avez pas à l’identifier, vous la connaissez!

Une fois ce petit pont sonore réalisé, sachez qu’il vous suffira -même si vous oubliez cette sphère- il vous suffira de vous y relier; par un système que l’on pourrait qualifier d’automatique mais qui néanmoins est mû par un désir de votre part. Et le fait de vous y relier ainsi vous permettra de faire une sorte de mise à jour sonore de votre Voix physique et de votre Voix subtile. Ces mises à jour ont leur intérêt et leur importance, car cela évite d’en arriver au stade où nous avons des travaux plus importants à faire (comme il vient d’être fait aujourd’hui). C’est ainsi plus fluide et plus simple, plus évolutif de façon naturelle et de façon harmonique les uns avec les autres… Le fait d’ailleurs que ces mises à jour aient lieu suscitera d’emblée des mises à jour autour de vous.

Je vous invite à présent à l’écoute de quelques sons, afin disons de fluidifier et de finir d’informer les structures sur lesquelles nous avons travaillé. Et je vous rappelle avant de vous faire mes adieux qu’il vous est recommandé de boire et de prendre un peu de miel.

Notre soeur Eluhyam vous fournira par la suite un ou deux chants parachevant la qualité de ce travail. Avant donc cette cette plage musicale, je vous salue car je vais me retirer de la Voix de ce canal.

Je suis Ashtir le deuxième – Elohim Maître ès Formes; et je vous dis à bientôt.

Jouissez bien de vos capacités vocales.  Alleluia.

Plage musicale de fluidification.

.
via Christine Anne K. le 23 septembre 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

-cliquez pour retrouver toutes les interventions d’Ashtir (I et II)-

…De fort nombreux messages, des différents Elohims et d’autres, évoquent ou font intervenir la notion de voix subtile et /ou d’audition subtile… Le mieux est de vous laisser guider  par vous-mêmes dans une recherche en arrière, et relire ou réécouter  Eloha n°12 est une belle possibilité  parmi bien d’autres… NdR

.

Ashtir II n° 2 + Eluhyam Al n°5

 cliquez pour écouter Ashtir II

Que mes salutations vous parviennent et vous honorent, Très Aimés, Fils et Filles de Terre. Je suis Ashtir Le Deuxième, Elohim Maître ès Formes. Je me réjouis de pouvoir à nouveau converser avec vous.

J’ai adopté la dernière fois que je vous ai parlé -si vous vous en rappelez- une forme assez spéciale que je ne reprendrai pas aujourd’hui (ce en quoi je suis désolé si certains l’auraient attendue, car je sais qu’elle vous a fait rire). Cette forme n’est pas nécessaire aujourd’hui, et puis n’est-ce pas il est plus amusant de changer…

Je vous rappelle d’ailleurs que mon prédécesseur, le vénérable Ashtir -disons le numéro un- avait, pour sa toute première intervention auprès de vous, adopté la forme d’un éléphant… Eh bien je serais assez tenté d’adopter cette forme aujourd’hui. Néanmoins je vais en prendre une autre encore, mais je vais employer la forme d’un animal terrestre également, vous comprendrez pourquoi : il s’agit donc, et ne vous en effrayez pas, d’un Jaguar qui vous parle en cet instant. Je dis bien un Jaguar, ce grand félin extrêmement puissant, extrêmement vénéré et redouté, magnifié à juste titre par les habitants des forêts dans lesquelles il a coutume de vivre.

Je pourrais donc pousser quelques rugissements, mais cela (n’est-ce pas) ne serait que folklore, et cela n’est pas notre propos… En revanche, je vais vous montrer mes dents, car le Jaguar vous le savez, possède une machoire avec de nombreuses dents, et ces dents peuvent dévorer bien des corps. Hé bien j’oserai vous proposer, si vous en êtes d’accord, de vous dévorer un petit peu avec ces fameuses dents. Regardez-les bien.

…Je sens que cela ne vous amuse pas tellement. Regardez encore, car que se passe-t-il au-delà des dents ? Vous pouvez apercevoir certainement cette grande langue rose, et puis le fond de la gorge, rose et veloutée, de ce Jaguar, dans lequel, ma foi, je vous invite à vous laisser entraîner. Et vous ne regretterez pas le voyage…

Acceptez donc, mes Très Chers, le principe de ce Jeu, car c’est un Jeu, qui va consister à vous laisser déstructurer, puis avaler dans ce beau tunnel rose et velouté, chaud, tendre, vivant, fonctionnel; et par lequel ainsi vous allez pénétrer un certain espace, où vous allez être digéré, avec tout l’art que cela implique. Je ne vous parlerai pas de la chimie des sucs gastriques, néanmoins il y a toute une Alchimie à respecter, avec ses processus, dans ce simulacre d’estomac auquel je vous convie…J’ai employé le mot simulacre car je ne souhaite pas non plus que nous nous enfermions dans les limitations de cette évocation du corps de l’animal dont je vous parle.

Nous sommes dans un Jeu qui nous permet de sortir de certaines limitations, et de franchir certaines étendues, car cela est bien évidemment davantage notre but. Par conséquent, l’Alchimie à laquelle je vous invite à participer est absolument essentielle pour que vous puissiez vous défaire, disons, de certaines aspérités non digestibles, et qu’une certaine fusion des différentes parties qui vous composent soit opérée harmonieusement, et encore une fois avec art, pour vous permettre – allons-y employons le mot – d’être transmutés.

C’est-à-dire que vous allez vous transmuter vous-mêmes en réalité, pour pouvoir véritablement changer de forme et vous avancer dans la suite de cette aventure.

Je vous laisse donc quelques instants de supputations, de choix, de préparation personnelle peut-être, pour accepter de vous engager – car je n’ai fait que vous décrire actuellement ce à quoi je vous invite, sans que cela soit encore véritablement en action. Je vous retrouve dans quelques instants.

Silence

Pour vous engager avec hardiesse dans cette expérience de dévoration et de Transmutation, je vous propose mes Très Chers d’avoir à votre disposition un petit talisman. Ce talisman est l’une de vos propres dents. Je vous rappelle que je vous ai invité à contempler mes dents, et cela n’est pas simplement par coquetterie mais c’est pour déclencher cette programmation de votre propre dent. Il s’agit donc de l’une de vos canines  (j’espère que vous en avez encore, car je sais que certains d’entre vous ont commencé à perdre leurs dents…)

Vous avez donc le choix : je vous demande simplement de choisir la canine dans laquelle vous allez installer ce talisman, qui croyez-moi, n’est pas tout à fait n’importe quoi, mais un véritable petit joyau de technologie Elohim qui va vous être extrêmement utile et agréable.Nous allons donc maintenant que, je l’espère, vous avez choisi soit de venir ou de ne pas venir, et puis si vous venez de déterminer la canine qui vous convient; nous allons procéder à l’installation de votre talisman… 1, 2, 3, c’est parti.

Silence

Je sais que vous ressentez certainement quelques chatouilles ou secousses -qui ne sont pas désagréables- dans ce processus d’installation, et je vous invite à ne jamais oublier, dorénavant, que votre canine (celle que vous avez choisie) est un précieux outil de voyage… Je vous révélerai au fur et à mesure, n’en doutez pas, certains aspects de son utilité.

Vous allez donc maintenant pouvoir vous avancer avec beaucoup plus de tranquillité et de confort, et de détermination, vers cette grande gueule de Jaguar que je vous offre – de toute mon amitié, de toute ma tendresse, de toute ma sagesse et de toute ma maîtrise.

Silence

Vous remarquez n’est-ce pas que c’est sans doute sans douleur.  Par conséquent, que les plus timides et les plus craintifs n’hésitent pas à suivre ceux qui ont eu l’audace d’entrer les premiers…

Et voilà que vous allez pouvoir vous glisser dans ce magnifique tunnel vivant, palpitant : n’est-il pas plaisant, confortable, sécure, d’être ainsi avalé par moi ? Car il s’agit bien de moi; je ne suis pas en train de vous livrer mes pauvres à la gueule d’un jaguar terrestre qui effectivement ferait de vous un morceau de viande en piteux état, cela n’est pas du tout mon intention. Il s’agit bien de moi….Que votre petite dent vous éclaire dans ce tunnel et vous informe, car à présent c’est à travers elle que vous recevez les informations.

Voilà que les premiers Eléments alchimisants commencent à parvenir à vous. Vous entrez donc progressivement dans le processus d’être digérés, alchimisés, métamorphosés. Goûtez cela, car votre petite dent -votre canine bien choisie et bien programmée- vous permet de garder une certaine forme de conscience, dirait-on, de vigilance et de clarté, et vous éclaire tout en vous informant au cours de ce processus. En effet elle ne peut pas, en tant que dent -et encore plus particulièrement en tant que dent reprogrammée- elle ne peut pas être modifiée dans ses propriétés.

Laissez-vous donc quelques instants traverser les Processus alchimiques de ce qui serait l’estomac, mon estomac, dans lequel vous êtes si bien accueillis.

Silence

Attendez-vous à être désorientés.

Silence

Votre dent vous éclaire, et rappelez-vous que je vous ai annoncé une transmutation. Vous n’avez donc au bout du compte que bénéfice, et découverte heureuse et intéressante à rencontrer, après ce qui pourrait vous sembler inutilement dévastateur  (cela n’est pas le cas ).

Silence

..Je vais quand même vous parler un peu pour vous accrocher le mental à quelque chose pendant ce Processus. Nous avons donc quelques étapes à franchir, vous et moi – car croyez-moi je travaille, pour vous digérer (surtout que vous êtes nombreux!).

Vous avez donc déjà largement rencontré la première étape de cette alchimisation. Qui dit alchimisation, dit traversée par les Eléments n’est-ce pas, je vous le rappelle. Mais les Eléments, tels qu’ils sont en action dans mon estomac, n’ont pas exactement leur figure terrestre telle que vous la connaissez le plus couramment. Ils sont dans leur version subtile, et l’ordre dans lequel il sont employés dans les processus alchimiques terrestres ne sera pas véritablement respecté, mais modifié.

Au bout du compte j’ai aussi à vous dire qu’il y a un Elément supplémentaire, qui ne vous est pas connu et qui fusionne l’ensemble des Eléments que vous connaissez et de ceux qui vous ne connaissez pas non plus.

Voici donc qu’à présent vous êtes nettoyés par le premier Elément et que vous allez pouvoir passer à travers le processus du second. Le second ici s’apparente à votre Elément le Feu.

Silence

Vous constaterez n’est-ce pas qu’il n’est pas dramatique de traverser cet Elément au sein de mon estomac : vous n’êtes pas en train de hurler de douleur et de brûlure. Néanmoins il y a bien, … (et je sens que la voix qui parle mes paroles traverse cette transformation..)

…langage elohim… Vous avez peut-être très chaud…

…langage elohim …Vous allez être précipités dans quelques instants dans le nouvel Elément qui continue ce Processus d’alchimisation -je dis bien précipités- et toute cette chaleur va être transformée.

Silence

…Vous êtes donc devenus liquides… Et laissez ces mouvements naturels de mon estomac vous brasser.

Vous remarquerez sans doute que vous êtes brassés dans le mouvement du Lemniscate, et si cela n’est pas le cas, vous êtes brassés quand même, n’en doutez pas… Fluidifiés, restructurés, déstructurés, mêlés, liquéfiés : vous allez pouvoir couler bientôt, jusque dans l’Elément suivant du processus.

…Allez-vous résister à cela ? Il ne s’agit pas de résister, il s’agit justement de ne pas résister...

Constatez-vous déjà que vous vous allégez? Constatez-vous que vous vous expansez? Que votre mental a changé de forme, n’est plus du tout structuré comme il l’était, mais autrement?  Que votre corps s’amuse?…

…Je vous digère croyez-moi, avec art, avec méthode, avec Amour, avec toute ma Science : car il s’agit bien de vous aider au mieux à vous débarrasser d’une ancienne forme, pour en créer ensemble une nouvelle, qui est déjà programmée. Donc ne croyez pas que vous allez sortir en forme de N’importe-quoi : non, vous serez très beaux, très homogènes, très harmonieux.

…Il est temps de passer dans l’alchimisation de l’Elément suivant, l’Ether…

Observez, là, que vous vibrez davantage.

Silence

…N’est-il pas fort plaisant que vous émettiez autant de sons ?

Même votre petite dent n’en revient pas n’est-ce pas ? (C’est une façon de parler car elle est programmée pour non seulement engrammer mais dispatcher très précisément toutes ces données).

…Ma foi vous allez être bientôt prêts.

Il y a encore un -ou deux- Passages. Vous avez le choix, car tous n’ont pas la même destination : il y a ceux qui ont encore deux Passages, et ceux qui ont encore un Passage -car ce choix vous appartient très intimement. Et comme je sais qu’après les opérations qui viennent d’avoir lieu vous êtes parfaitement à même de vous diriger vers ce qui est votre véritable chemin, je n’offrirai à votre mental aucune explication, aucune anticipation possible de ces un -ou deux- Passages. Soyez confiants : vous êtes parfaitement conscients de ce vers quoi vous choisissez d’aller.

…Sachez seulement que l’ultime Passage est celui de l’Elément fusionnant, le Septième, fort important et déterminant dans toute cette Alchimie… C’est l’Elément multidimensionnel par excellence -même si tous les Eléments le sont. Vous êtes donc, de par cet Elément, reformatés dans une fusion unique, absolue et parfaite, dans ce qui vous fait être ce que vous avez à être, sans aucune erreur. Car, passée cette fusion, votre véritable forme peut se redéployer en toute perfection, cela est le but. L’ensemble de cette alchimisation permet cela…

Silence

…Le Jaguar ayant bien mangé et bien digéré, que fait-il ? Il s’endort, repu, satisfait. Son corps assimile. Son esprit rêve. Sa conscience se déploie.

Silence

Vous allez donc petit à petit vous rendre compte, non pas tant dans votre conscience ordinaire -votre mental- mais plus subtilement, mais avec la plus grande certitude : que vous avez véritablement acquis, non seulement une nouvelle forme, mais une nouvelle composition… Votre canine, votre fameuse petite dent qui vous a éclairés, informés, et ne s’est pas détruite, a néanmoins complètement changé de fonction, subtilement. …Figurez-vous qu’elle se trouve dans votre nombril. Amusant n’est-ce pas ! Très amusant ! Vous ne vous en seriez pas doutés. Moi si. Mais je ne vous l’ai pas dit.

Votre nombril donc rayonne.

Silence

Pour aider votre mental, qui nous est encore un petit peu utile, je vais vous inviter à imaginer donc que cette canine serait incrustée comme un joli petit bijou, à l’intérieur -non pas tant à l’intérieur de votre nombril physique, quoique vous pouvez néanmoins l’imaginer comme ça, car c’est très joli- mais elle est en réalité incrustée dans un nombril subtil qui est légèrement distant du premier, voire même très distant – mais je vous invite par facilité à l’imaginer dans la même localisation que ce que vous appelez, encore actuellement, votre nombril… Car il s’agit bien de toute façon du point de votre corps qui vous relie à votre Naissance, et cela est important car il s’agit bien d’une Naissance.

Cette Transmutation que je vous ai invités à pratiquer à l’intérieur de mon estomac de Jaguar vous permet bien, bel et bien, une Naissance… La canine étant donc tout ce qui reste de votre ancien état, de votre ancienne structure, il n’est pas illogique que vous la conserviez dans ce nombril subtil qui vous relie à votre Naissance, à votre conception…

Où est la mère dans tout cela ?  (me direz-vous). Hé bien j’ai joué le rôle de la Mère dans tout cela, avec cet estomac. Vous ne vous en êtes pas aperçus : il s’agit d’un autre modèle de gestation que celui que votre corps humain terrestre de troisième dimension connaît, c’est tout.

Peut-être vous demandez-vous maintenant comment vous allez sortir de mon estomac : mais vous en êtes déjà sortis…  A vrai dire si j’ai endormi également le Jaguar, c’était pour pouvoir laisser cette forme se dissoudre dans le Rêve du Jaguar. Ainsi vous êtes vous-mêmes libres.

Vous êtes simplement passés dans l’autre Dimension à laquelle vous appartenez, dans un nouvel état – et je sais que vous avez besoin de vous y accoutumer… Si Marie Isis vous y a emmenés juste avant moi, cela est bien parce que nous avions ce projet (nous tous) de vous aider à la rencontrer, dans ce processus de Naissance, et non pas de façon anarchique…

Je sais que (tout le temps que je vous parle) il est manifeste que votre corps physique habituel, coutumier, de troisième dimension, ne s’est pas évanoui et semble toujours fonctionnel, et cela est… Ne vous méprenez pas pour en déduire que tout ce que nous avons fait n’est que fantaisie. La seule fantaisie qui soit est précisément ce corps dont vous conservez encore l’usage. Et quand je dis corps, je ne considère pas uniquement un corps physique, mais également ce mental en particulier, et quelques autres structures, qui forment un tout – fort respectable au demeurant.

Vous êtes donc au point où vous avez en quelque sorte deux systèmes de corps à votre disposition, et une sorte de yoyo entre la Dimension précédente et la nouvelle Dimension… N’est-ce pas très amusant ? C’est Luna-Park n’est-ce pas ?

Avouez que cette promenade dans mon estomac a été un grand moment de jeu et de Luna-Park cosmique. J’espère que vous en avez profité.

J’espère que la métamorphose que nous avons savamment alchimisée avec tout notre art consommé -car vous avez participé- va vous permettre d’avancer en toute Sécurité et en toute Joie, Confiance, Amour, Vérité, Unité et Lumière (…et j’en passe) dans ce qui dorénavant vous est de  plus en plus ouvert, et va vous être plus en plus familier : cet état dans lequel vous êtes véritablement enfin à votre mesure dans l’Etendue qui vous convient, la Beauté, la Conscience, l’Intelligence et la Puissance qui sont véritablement les vôtres.

N’est-ce pas très réjouissant ? J’en suis ravi, et vous aussi j’espère!

Dois-je pour jouer ressortir le masque du Jaguar pour vous quitter ? (Quel masque allez-vous vous-mêmes porter prochainement ? ) …Je vais plutôt pour vous quitter adopter le masque de l’Eléphant, cela simplement en hommage à la toute première intervention du Vénéré Ashtir le Premier, dont je suis le successeur. Il vous envoie d’ailleurs ses salutations les plus amusées et les plus aimantes – et les plus maîtrisées.

Je vous salue et je vous dis à bientôt. Je suis Ashtir Le Deuxième, Maître ès Formes. Alleluiah.

Réjouissez-vous. Amusez-vous. Transmutez-vous….Je vais appeler ma soeur Eluhyam pour qu’elle vous chante ce qui va vous permettre une meilleure intégration, cela ne sera pas long.

Silence

 

– Intervention d’ Eluhyam Al –

– cliquez pour écoute séparée de ce Chant d’intégrations –

Chants d’intégration. Eluhyam Al, Elohim de la Terre :  je me réjouis tant mes frères et soeurs, de cela :

– Chant-

(Le canal a une quinte de toux). La toux est un nettoyage mes frères.

– Chant-

Avec tout notre Amour.  Eluhyam Al, Elohim. Alleluiah.

via Christine Anne K. le 16 février 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Ashtir II


écouter Ashtir II

séquence en langue Elohim

Je vous présente mes salutations. Je suis Ashtir le Deuxième – Elohim désigné comme Maître-ès-Formes suite au vénéré Ashtir, qui occupait cette dénomination auparavant.

séquence en langue Elohim

Je me réjouis de ce premier entretien, car je pense qu’il y en aura plusieurs.

séquence en langue Elohim

Ainsi donc, suite à l’intervention de mon frère Elohim Eshtananda de ce jour en votre temps terrestre, je me mandate avec son accord, et de concert, pour ajouter à ma manière ce qui peut contribuer à une certaine perfectibilité ajoutée de ce qui vous a été proposé. En cela je ne m’adresse pas exclusivement aux Elohims de la Terre comme l’a fait Eshtananda (quoique ce n’était pas exclusif, il l’a dit), mais je m’adresse également à d’autres représentants, d’autres peuples stellaires, célestes, peuples de Lumière, peuples de la vibration; qui occupent différents corps et différents états en cette planète que nous chérissons tous.

Je me présente moi-même avec une forme que sans doute vous ne sauriez pas reconnaître aisément, car elle n’appartient pas disons au panel des formes identifiées et identifiables par vos structures mentales… Et que cela ne vous effraye pas ou ne vous déroute pas, car c’est une forme parfaitement cohérente, et à vrai dire j’adore l’employer. Car bien sûr, en tant que Maître-ès-Formes j’ai à ma disposition ce pouvoir de changer de formes, très développé et dont j’use à bon escient et aussi pour mon plaisir. J’ai choisi donc d’employer cette forme-là pour m’adresser à vous, et ce n’est pas fortuit ni pour mon seul plaisir : cela répond à une véritable fonctionnalité… Je vais donc simplement, puisque je prends la peine de vous en parler, vous donner le nom identifiant de cette forme (puisque je ne peux pas vous donner de moyen descriptif vous permettant de visualiser ou d’entendre une forme que vous sauriez reconnaître). Voici donc cet identifiant : longue série de sons qui débute par  « Oushoulloush » …(etc)

…Avouez que c’est amusant ! J’aime beaucoup également le nom de cette forme dans votre langue, je dois dire : je ne m’attendais pas véritablement à ce que j’allais entendre par cette voix, mais j’en suis extrêmement ravi. Je pense que cela vous fait rire, et j’en suis très très content.

Cette forme est extrêmement agréable et disons pratique, car elle me permet de me déployer dans des quantités de directions et des quantités de fréquences, presque simultanément, tout cela dans la plus grande cohérence, la plus grande structuration et disons le centrage le plus correct (pour employer des notions qui vous sont familières).

Le pouvoir de cette forme que j’ai adoptée aujourd’hui fait que je peux vous atteindre de façon très définie et, non seulement comme généralement le font les intervenants qui parlent en ce canal et d’autres, par un mode de diffusion vibratoire étendu (ce qui est assez répandu)… En l’occurence avec cette forme-là je peux également -rassurez-vous il n’y a rien d’intrusif en cela, cela n’est pas notre style- mais je peux vous atteindre beaucoup plus précisément et individuellement : sous forme disons d’une caresse amicale, agréable, soyeuse éventuellement si votre perception est à même de le recevoir ainsi. Et cela est extrêmement utile, car cela vous informe également par frottements de ce fait. Or le frottement crée un peu de friction, un peu de chaleur, fait s’agiter un certain nombre d’atomes à la surface de ce qui est frotté, et cela engendre une sorte de petite réaction en chaîne vibratoire extrêmement propice à la diffusion très très spécifique des informations qui sont ainsi « livrées à domicile » pourrait-on dire.

Cela étant posé, j’espère que nous allons rire ensemble… Je n’ai pas l’intention de vous chatouiller (avouez que le nom de cette forme est déjà assez chatouilleux de par lui-même !).

Je vais donc -mes très Chers, très Aimés, très Respectés, très entourés amis frères et soeurs Humains, et également créatures non-humaines de cette Planète Terre- je vais à présent vous délivrer à la fois quelques jeux, et quelques notes de musique qui vous seront utiles à chacun. Et je vais donc vous les délivrer par l’intermédiaire de cette capacité que j’ai désigné comme caressante, et qui est propre à cette forme extrêmement complexe -en apparence du moins- que j’ai choisie et que je vous ai nommée.

Dans un premier temps, je vous laisse vous familiariser avec je l’espère la rencontre de l’un des prolongements de ma forme…

Silence.

…J’espère que ce petit frottement est bien soyeux et qu’il ne vous déplaît pas, et j’espère même qu’il vous est confortable. Peut-être certains d’entre vous ont-ils retrouvés des petits engrammages de souvenirs d’animal en peluche de votre enfance, cela m’amuserait beaucoup, et je pense vous aussi… Eh bien voilà : par ce contact nous avons donc commencé à faire cette transmission.

Je vous laisse recevoir quelques instants ces premiers frottements, qui je vous le rappelle déclenchent ces petits phénomènes d’activation des couches superficielles et puis un peu plus profondes des atomes de votre corps. (Je précise entre parenthèses qu’il s’agit un peu de votre corps physique et beaucoup de votre corps beaucoup plus subtil dans ses différentes couches.)

Quelqu’un me souffle (et je ne sais pas qui c’est) : que cela lui fait penser à une espèce de gigantesque pieuvre aux tentacules en peluche; et je trouve cela extrêmement amusant. J’espère vous faire partager cet amusement.. Je ne sais pas qui a fait cette affirmation mais bravo… Cela ne me ressemble pas du tout en vérité, mais c’est très très parlant pour vous détendre et vous faire accepter avec bonne humeur cette étrange situation.

Voilà, cette petite friction agréable et douce étant posée, je vais à présent vous envoyer une petite quantité clé d’information sous forme sonore : sonore subtile et sonore audible, les 2 étant délivrés en parallèle.

séquence chantée  en langue Elohim

Vous trouvez là que la caresse est peut-être un peu musclée, mais avouez qu’elle est toujours très douce, n’est-ce pas ?

séquence en langue Elohim

Je constate que mon canal est caressé jusque dans le fond de sa gorge et a besoin de se gratter un peu la gorge, c’est parfaitement amusant. Peut-être vous tous avez-vous ce sentiment? (je ne sais pas, mais tout va bien). C’est un bon signe.

Je vais à présent continuer avec une autre série et j’ai parlé d’un jeu, cela va venir après. Le jeu n’est pas encore pour tout de suite. Voici donc à présent une petite forme géométrique-sonore disons, que vous allez intégrer je pense avec une certaine facilité et qui vous servira, n’en doutez pas, à réaliser de nombreuses petites choses extrêmement agréables et utiles, dont je ne vous donnerai pas les détails – car c’est bien évidemment à vous de découvrir ce que vous faites ce que l’on vous donne, et non pas à nous de vous dire ce que vous avez à faire avec ce que nous vous donnons, n’est-ce pas. Cela est une petite parenthèse utile.

Voici donc cette géométrie sonore.

Séquence rythmé ………puis Silence vibrant.

Laissez-vous être caressés quelques instants par cette soyeuse et subtile approche.

Silence vibrant… puis séquence en langue Elohim

Laissez-vous bercer par la douceur de ce frottement. Acceptez d’oublier vos certitudes filtrées par le mental. Acceptez d’être simplement dans l’instant Qui vous êtes véritablement pour pouvoir recevoir en toute limpidité, en toute joie, ce qui vous est ainsi proposé.

Silence vibrant.

N’est-il pas bon d’être frictionnés ainsi mes amis ? Cela active la circulation n’est-ce pas ? C’est bien ce que je suis en train de proposer à chacun de vous par l’intermédiaire de cette forme au nom si charmant, que j’ai donc adoptée… Est-ce que vous remarquez que votre circulation subtile est activée ?… Est-ce que vous remarquez que vos atomes sont stimulés par la friction ?… Est-ce que vous remarquez que vous êtes informés ?

Je vais, à présent que vous êtes ainsi activés, informés et en pleine forme -est-ce que c’est un jeu de mots, je vous laisse deviner- vous proposer le petit jeu que j’ai gardé pour la fin.

Voici donc ce que je vous propose. Vous allez placer votre index sur votre bout du nez, car vous avez encore je pense la capacité de faire ce geste. L’index droit ou l’index gauche, peu importe : posez-le légèrement, tranquillement, agréablement. Ensuite vous pouvez faire tourner un petit peu votre index et donc faire tourner un petit peu le bout de votre nez avec votre index…  Je sais que vous avez un jeu dans votre culture qui s’appelle : « je te tiens par la barbichette ». Hé bien là, dites-vous que c’est « je te tiens par le bout du nez ». Imaginez que ce bout du nez que vous tenez n’est pas forcément le vôtre personnellement – et d’ailleurs si vous êtes à côté de quelqu’un, vous pourriez même jouer à vous tenir réciproquement par le bout du nez, mais je vous laisse faire, cela est votre intimité.

Ce qui importe c’est donc : par ce petit mouvement vous stimulez l’ouverture de ce qui doit s’ouvrir un petit peu, et nous allons imaginez -tenez-vous bien !- qu’à présent vous allez enfiler sur votre bout du nez un nez de clown, oui ! Je sais que vous en avez en plastique rouge… Là, ce n’est pas une forme imposée, mais voilà une petite boule vient s’enfiler, comme un nez de clown, sur votre bout du nez que vous continuez à masser légèrement… Ne riez pas, ce n’est pas fini.

Et que fait un clown une fois qu’il a son nez de clown ? Il se permet des choses qu’il ne se permet pas sans son nez de clown. Il se permet de dire des choses qu’il ne se permet pas de dire lorsqu’il n’a pas son nez de clown. Il se permet de faire des pirouettes qu’il ne ferait pas lorsqu’il n’a pas son nez de clown. Considérez donc que vous n’êtes pas invité à faire des clowneries, mais que néanmoins vous êtes invités à faire des choses, que vous n’avez pas coutume de faire sans cette capacité-là… Je vous demande donc d’intégrer avec le plus grand plaisir, la plus grande joie et la plus grande détente, que nous venons d’activer un petit programme qui vous permet de faire des choses extraordinaires.

N’est-ce pas très amusant ? Vous pouvez enlever votre doigt du bout du nez quand vous voulez, c’est fini.

…Je vous laisse un petit silence d’intégration, qui n’est pas du tout inutile.

Silence vibrant.

Je vous invite à respirer consciemment, tranquillement, sans forcer -mais ce programme par son installation a besoin d’être installé également par le souffle et son amplitude. Son amplitude naturelle, je précise, et non pas une amplitude forcée. Et sachez que ma forme caressante vous enveloppe en toute sécurité pour intégrer ce qui est là en train de se déposer, de s’ancrer.
Respirez bien.

Silence vibrant.

Je me rappelle à propos que je dois vous conseiller de boire 3 verres d’eau après cette intervention, non pas comme un médicament, mais comme une eau vivifiante et pure qui va faire circuler l’information dans tout votre corps.

Silence vibrant.

Sachez que je vais à présent très doucement rétracter, sans vous déstabiliser ni vous choquer, les innombrables petites tentacules (ainsi ont-il été désignés de façon amusante) de ma forme amusante ou non amusante, et que donc ce qui vous caresse est en train de cesser de le faire, car cela se retire amoureusement, gentiment, calmement, tendrement, sagement… Et vous découvrez peut-être avec émerveillement que vous pouvez vous-mêmes produire cette petite caresse sur vous-mêmes. Cela est le petit cadeau bonus qui va avec le jeu que nous avons fait – ne croyez pas que je vous infantilise, mais c’est assez amusant et agréable, n’est-ce pas ?

Je vais donc quant à moi, à présent, changer de forme, et adopter une tenue un peu plus classique pour vous dire au revoir. Je vous adresse donc en toute bienveillance, en tout respect, mes salutations. Je suis Ashtir le Deuxième, Maître ès-Formes, et je vous dis à bientôt.

N’oubliez pas de boire vos 3 verres d’eau mes très Aimés. Alleluiah

 

via Christine Anne K. le 26 janvier 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Ashtir – n°8

Salut à vous, Fils et Filles de la Terre, très aimés, très appréciés, vous me connaissez, je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim. Ceci peut-être sera ma dernière intervention en ce canal, nous verrons. Je crois en effet en être arrivé à la clôture de ce que j’ai eu à vous transmettre, mais encore une fois nous verrons. (Je sens les regrets qu’exprime votre cœur,… nous verrons ).

Il nous  reste donc à explorer une dernière sorte de mise en forme, et nous sommes là dans un échelon d’évolution « supérieur », ou disons plus subtil aussi, que ce que nous avons fait et abordé précédemment. Vous remarquerez donc que mon ton n’est pas le même que d’habitude : sans doute que je sonne un peu plus sérieux. Il n’y a pourtant rien de lugubre dans ce que nous allons  découvrir ensemble je vous rassure; nous allons même, et je l’espère, nous amuser comme d’habitude.

J’ai du pour cette intervention augmenter notoirement le niveau vibratoire que j’utilise par rapport à ce qui avait lieu d’habitude. Cela se ressentira donc probablement dans la voix de mon canal, qui aura moins de légèreté sans doute, du fait  (peut-être) d’un petit inconfort physique que je ne souhaite pas – mais c’est une éventualité.

Je vais donc vous donner  des éléments d’apprentissage de la mise en forme graphique, telle ce que, je le sais, certaines personnes parmi vous connaissent fort bien (et d’autres pas) – transmission qui a été abordée très récemment je crois parmi vous, à deux reprises, et donc en particulier par Orionis.

Vous avez donc mes très chers, la possibilité d’employer des sortes d’écriture, de graphismes qui permettent, de même que ces magnifiques langages stellaires que vous entendez de plus en plus souvent, de transmettre des données, des informations, des sagesses, des histoires,  des récits, des algorithmes, des archives entières,  ainsi que des chants, des danses, des poèmes, bref toutes sortes de choses à dire, à comprendre,  à enregistrer  ou à noter.

La mise en jeu de ces formes graphiques représente un certain art lorsqu’elle est véritablement maîtrisée, et cela  est disons un point de culmination dans l’usage de ces formes d’écriture et de graphisme. Néanmoins il y a au premier stade un usage disons basique et utilitaire, qui lui est relativement simple.

 Je vais donc vous inviter, non pas en cet instant car vous n’avez pas pris de papier et de crayon je présume, mais dès que possible, lorsque vous vous sentirez disons disponible ou d’attaque, à laisser votre main être guidée, avec une pointe d’écriture sur une feuille vierge, pour tracer ce qui viendra -et qui sans doute vous paraîtra ressembler d’abord à une collection de vers de terre- Je plaisante ! Les formes sont quand même un peu plus variées et jolies, mais la nature de ces graphismes est avant tout faite de courbes.

Il peut y avoir accumulation de ces signes et de ces courbes, les uns par-dessus les autres, cela est sans importance : car il n’y a pas à vrai dire de mise en jeu d’une analyse  visuelle comme lorsque vous écrivez et lisez les lettres de vos alphabets. Il ne s’agit pas d’ailleurs d’un alphabet : il s’agit d’un langage graphique vibratoire  beaucoup plus évolué, que malheureusement je n’ai pas les possibilités de vous expliquer de façon claire dans votre paradigme habituel – mais cela n’a aucune importance, car vous avez  accès à cela de par l’ensemble des connaissances non-mentales que vous avez acquises tous ces derniers temps.

Vous prendrez donc le temps de laisser se tracer ces signes, car bien sûr il y a des chances que vous soyez maladroits dans les débuts, et peut-être insatisfaits. Vous rencontrerez peut-être une frustration de croire que vous ne comprenez pas de quoi il s’agit, ou des doutes de votre ego, considérant que c’est peut-être sans intérêt et sans avenir….Je vous demande d’accepter de traverser ces étapes tranquillement et dans la sérénité du cœur et la Joie de votre Etre, car en vérité vous serez en train simplement d’apprendre ou de ré-apprendre à faire quelque chose qui fait partie des modes de communication de cet univers et qui vous est fort utile et nécessaire.

Je peux vous assurer au passage qu’au sein des Cercles -cercles d’intelligence collective et partagée, qu’un certain nombre d’entre vous ont commencé à pratiquer, en conscience ou bien hors conscience- et bien au sein de ces Cercles il arrive fort souvent que certaines communications  soient déployées dans ce mode-là,  car la transmission télépathique ou la transmission des sons ne sont pas forcément ce qui est le plus approprié pour tel ou tel participant ou bien depuis telle ou telle localisation. L’avantage également de ces transmissions graphiques est qu’elles permettent à vrai dire de stocker et de transmettre un nombre de données infiniment plus important que ce qui est parlé ou ce qui est chanté, en général (…il y a cependant des exceptions).

Je reviens à mon exemple de la feuille de papier et du crayon : vous allez donc, par ce système très simple pour vous, à la fois vous entraîner, émettre et recevoir. Ce qui va vous gêner c’est que vous ne saurez pas, au début, ce que vous faites,  c’est à dire si vous gribouillez ou si vous émettez ou si vous recevez. Mais croyez-moi, peu à peu vous le saurez, et vous ne gribouillerez pas – rien à voir avec les petits gribouillis que vous faites au téléphone, croyez-moi. Encore une fois, comme on vous le dit bien souvent : c’est votre coeur et votre alignement intérieur qui sont la base de la clarté et de l’authenticité du tracé de ces formes, et tant de leur réception que de leur émission…Je peux vous garantir qu’un petit nombre d’êtres humains incarnés, et disons un petit peu avancés, pratiquent avec un grand succès ces formes de transmission (et nous avons un dans cette assemblée).

Je vous invite dans cette aventure graphique à prendre du plaisir et à vous laisser aller à ce qui vient en termes justement de mise en forme car vous avez une relative liberté, disons de créer des contours, des volumes, des mises en page : cela bien sûr ne doit en aucun cas se réaliser à partir d’éléments volontaires de votre ego, ni de considérations analytiques ou esthétiques engrammées dans votre mental ordinaire – cela ne ferait que vous gêner et vous entraver mes très chers. Il s’agit donc d’aller puiser dans votre liberté créatrice plutôt que dans vos catégories de mise en page. Vous verrez d’ailleurs que la mise en page se fera d’une très belle façon et spontanément . 

Vous avez la possibilité ainsi avec un peu d’entraînement, d’élaborer de véritables messages célestes ou cosmiques qui vous seront non seulement d’une grande utilité et richesse en informations, mais également d’un grand bénéfice car ils peuvent vous apporter (…je cherche mes mots…) de véritables dispositifs vibratoires appropriés à telle ou telle tâche, situation,  relation, etc.  Cela bien sûr vous demande, comme je l’ai dit, un  tout petit peu d’entraînement et le fait d’avoir acquis un minimum d’aisance et de confiance dans cette forme d’expression graphique -et je sais que la personne qui est ici et qui le pratique bénéficie d’une magnifique aisance et d’une véritable maîtrise : cela donc est parfaitement possible.

(se fait entendre un beau carillon d’église, non loin à l’extérieur)

Que la beauté de ce carillon célèbre la beauté des formes dont je vous parle. Car à vrai dire, et vous avez dû le comprendre avec le temps, au niveau des multi-dimensions que vous êtes en train de mieux en mieux de contacter et de fréquenter : les distinctions entre les formes, les sons, les vibrations, les nombres, ne sont pas aussi cloisonnées que dans votre système actuel de connaissances, de pensée, de représentations et de repères. Par conséquent, le chant de ces cloches déploie de très jolies courbes que je vous invite immédiatement à engrammer dans leur sonorité graphique – si l’on peut exprimer cela par ces mots, qui semblent paradoxaux dans votre système de pensée mais qui ne le sont pas.

(continuation du carillon à l’extérieur) …Appréciez la rondeur et la douceur et le velouté de ces courbes et comment elles s’organisent pour tracer une magnifique fleur… Ce qui m’amène à dire, et cela est un  chapitre de mon intervention que, la composition  de ces formes va vous apparaître parfois comme spontanément réalisant des sortes de mandalas, ou d’autres formes, que vous aurez un grand plaisir à voir se mettre en place sous vos yeux. N’y mettez aucun projet, aucune volonté, je vous en prie, car cela ne ferait que distordre vos capacités, je l’ai déjà dit -mais je ne cesserais de le redire si j’avais encore à le redire.

Je vais à présent vous transmettre dans le silence quelques exemples. Vous êtes donc appelés, soyons très clairs, dans le silence,  à recevoir, de manière pourrait-on dire télépathique mais dans une zone de votre réception cérébrale qui s’applique à ce qui vous permet de lire et de faire des tracés visuels. Il ne s’agit donc pas d’une zone de votre cerveau qui soit tant concernée par les sons et la musique, n’est-ce pas!

Vous allez donc recevoir dans le silence un premier exemple de ce dont je vous ai parlé.

transmission silencieuse

Voilà. Ceci a été assez rapide, je vous ferai un commentaire :
Cette première série de signes, organisés dans une forme simple qu’ils ont parcourue afin disons de la « remplir » (pour employer un mot de votre vocabulaire), sont  la transmission vibratoire d’un ensemble de données concernant votre véhicule terrestre, c’est à dire votre corps. Ce sont des données de base, mais qui sont ici archivées dans cette forme-là et qui peuvent vous être extrêmement utiles à consulter, ne serait-ce que pour vous remettre en phase avec tel ou tel petit dysfonctionnement  qui aurait besoin d’être régularisé. Vous avez là une sorte de grammaire, ou de mode d’emploi -ce n’est pas un mode d’emploi, disons plutôt une grammaire-  concernant votre véhicule : votre corps physique et mental.

Je vais passer à mon second exemple

transmission silencieuse

Je précise, car j’ai oublié de le faire, que dans ces transmissions il n’y a aucune visualisation! Je regrette de ne pas l’avoir dit avant. Vous n’avez donc pas à vous sentir idiot si vous ne visualisez rien, cela est parfaitement ok : c’est justement ce qu’il faut…Il se peut néanmoins que certaines informations visuelles fugitives et floues apparaissent dans certaines zones de votre cerveau et cela est également ok… Voilà, nous arrivons à la fin de cette mise en forme-là – qui est en train de se boucler par quelques courbes rapides, élégantes, et qui s’achèvent… Voilà.

Ce second exemple, donc, est un ensemble de données qui concernent les végétaux que vous appelez fleurs. J’ai choisi cet exemple car il recèle à la fois une forme d’harmonie et une grande variété de données qu’il vous sera je pense très agréable de pouvoir explorer et  consulter dans cette forme-là,  pour le plaisir et pour l’apprentissage.

Nous allons utiliser un troisième exemple qui sera le dernier. Celui-ci va être un peu différent. Je vous laisse le recevoir. 

 transmission silencieuse

Voilà, … cette mise en forme va s’achever dans quelques instants …voilà, c’est terminé.
Cet exemple-ci est, comme je vous l’ai dit, différent des deux précédents car il ne s’agit pas d’une base de données à consulter sur des choses que vous connaissez déjà, mais il s’agit disons d’un outil : que vous pouvez employer pour régler vibratoirement certaines dysharmonies ou certains dysfonctionnements -car cela existe, n’est-ce pas dans votre monde où la dualité n’est pas absente et où, de toute façon, une dysharmonie,  un dysfonctionnement ne sont pas des choses dramatiques… Vous avez donc la possibilité avec cela, qui est engrammé par vous, de l’appliquer sur certaines situations.

Je vais vous expliquer un petit peu mieux comment : il s’agit d’utiliser votre Intention , il s’agit d’utiliser votre Cœur, et il s’agit d’employer votre main gauche, de préférence à votre main droite si possible…Vous allez donc à présent, simplement, utiliser votre  capacité de visualisation quelques instants pour visualiser dans votre main gauche : un carré qui contient l’ensemble de ces données. Ce carré peut occuper toute la paume de votre main gauche ou être beaucoup plus petit -cela est strictement à votre choix, cela n’a pas d’incidence sur la qualité de  l’utilisation de ce carré-  et vous saurez que votre main gauche recèle cet outil et que vous pouvez l’appliquer, simplement par l‘intention, et soit en ouvrant votre main gauche soit simplement en pensant à votre main gauche, vous pourrez donc appliquer cela tout simplement.

Cela  vous permettra donc d’améliorer un certain nombre de communications, de géométries, de fonctionnements à la fois relationnels et vibratoires avec vos frères humains; et même éventuellement dans certains lieux que vous pourriez trouver désagréables, d’appliquer une sorte de régulation. Voilà : j’espère que vous aurez plaisir et avantage à employer cet outil et cette forme .

Je vais donc, avant de me retirer, vous inviter -et cela est important pendant que nous sommes réunis dans ce couloir vibratoire-  à réaliser vous-mêmes…(ne vous effrayez pas, votre intention et votre motivation suffisent.).. à réaliser vous-mêmes un tout petit exercice venant de vous. Vous pouvez pour cela vous servir simplement de votre pensée, mais si cela vous est utile vous pouvez décider qu’avec la pointe d’un de vos doigts vous tracez quelque chose dans l’air devant vous. Je vous laisse faire quelques instants…Laissez-vous guider par votre cœur et par votre connexion mentale supérieure. Faites  confiance à votre doigt si c’est votre doigt qui travaille, faites confiance à votre pensée, si c’est votre pensée et votre intention qui travaillent -quand je dis pensée je ne dis pas mental, il n’y a rien à mentaliser!

Il s’agit donc mes très chers, de données émanant de votre cœur… Vous êtes donc en train de tracer disons une sorte de message ou de cartographie de l’état de votre cœur en cet instant et imaginez que c’est une sorte de carte postale que vous allez envoyer à vos frères stellaires, ce qui leur fera grand plaisir  à recevoir. Mettez-y donc de la Joie, de l’Amour et de la sagesse et de l’amitié. Je précise que tout cela est fort sérieux, comme je l’ai dit au début de mon intervention. Quand vous aurez terminé, je vous laisse inscrire ce que vous avez fait dans un rectangle et ainsi votre carte postale sera  clôturée… Comment l’envoyer me direz-vous? Avec votre cœur et avec une intention que l’on pourrait appeler « désir » en cette occasion.

Je vais laisser un petit espace d’ailleurs avant de me retirer pour que, toujours grâce à la qualité de ce couloir vibratoire, vous ayez le temps de recevoir une réponse mes très chers, car cela vous fera bien plaisir, je n’en doute pas un instant…

silence, réception

Quelle joie n’est-ce pas ? Quelle ouverture !…
Je tiens à honorer la qualité de joie qui se manifeste parmi vous, mes très chers : qu’elle se répande, qu’elle se partage, qu’elle vive et qu’elle se déploie !

Je pense que vous avez établi en ces instants vos capacités d’envoyer et de recevoir vos cartes postales, ainsi que vos capacités minimales pour commencer à vous entraîner. Je me réjouis.

Je vais me retirer, je vous salue. Je suis Ashtir, Maître ès-Formes, Elohim, vénérable et vénéré comme vous le savez – ce dont je ne tire aucune gloire, étant dans le Service de l’Un et dans la Joie de ce Service. Alléluïa

 

lien pour écoute/vidéo : http://vimeo.com/28701091

 

via Christine Anne K. le 03/09/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

Ashtir – n°7

 

 

 

Alleluiah ! Bien aimés Fils et Filles de la Terre, Fils et Filles de la Source, Fils et Filles de toutes vos lignées célestes; je suis Ashtir, Elohim, Maître-ès-formes, vous me connaissez bien. Je vous connais aussi.

Me voici parmi vous en ce jour, fixé par moi et par mes auxiliaires de communication, pour vous exposer ainsi qu’à mon habitude (dans mes façons qui sont parfois déroutantes mais qui vous permettent d’activer certains circuits : disons plus « frais » que vos circuits habituels de compréhension) : un certain nombre de choses – je dirai « choses » pour le moment.

Nous allons donc jouer avec une première chose. Qu’est-ce que c’est qu’une chose ? C’est quelque chose d’informe, de non défini, mais qui est là. Cela désigne tout : que ce soit matériel, que ce soit pensé, que ce soit subtil, que ce soit justement indéfinissable, vous dites chose. Eh bien nous allons « choser« .

Je vais m’appuyer un petit peu sur les choses que notre ami Keznoar vous a transmises, et particulièrement en matière de formes puisque c’est mon domaine de prédilection. Ainsi Keznoar Nd Hey Az’k -vénéré représentant des Hautes Consciences Galactiques que j’honore et respecte absolument- vous a envoyé un certain nombre de choses. Que sont ces choses ? Elles sont faites, dirai-je, d’une part pour que vous les receviez, d’autre part pour que vous les emmagasiniez dans vos boîtes à choses, mais pour que vous en fassiez quelque chose.

Qu’est-ce que vous allez pouvoir en faire ? Vous pouvez jouer, sans savoir ce que c’est. Vous pouvez les assembler, les trier, les empiler, les disposer dans des formes d’agencement de votre choix. Vous pouvez les faire rouler. Vous pouvez même essayer de les manger. Vous pouvez les ranger sur des étagères…Mais tout cela fait partie de vos petites opérations de gestion de votre espace : cela n’est pas leur seule destination!

Ces formes donc, complexes et mystérieuses, que votre mental même ne sait absolument pas envisager dans leur véritable envergure (et votre mental s’en est aperçu, je n’en doute pas), sont de magnifiques préludes -architecturaux en particulier- à tous les programmes que votre futur, quel qu’il soit, peut déployer.

Vous avez en quelque sorte des formes qui sont un peu repliées sur elles-mêmes, un peu mises en boule -un peu comme ces éponges déshydratées qui prennent la forme de ceci ou cela et qui, quand vous les mettez dans l’eau, redeviennent une belle éponge, libre… Voilà, ces formes sont donc un peu… non pas déshydratées, mais préparées dans un compactage qui vous permet de les mettre sur vos étagères sans qu’elles coulent…Pardonnez-moi, je m’amuse, mais cela m’est absolument nécessaire, et cela vous est également nécessaire… Car bien sûr ces formes peuvent couler : couler au sens de perdre une partie de leur substance si vous ne les rangez pas exactement dans les meilleurs conditions -c’est-à-dire si vous les laissez traîner quelque part, au soleil ou à la pluie, sans vous en occuper.


…Voici donc une chose – et je prends là l’une des formes que notre ami Keznoar ND Hey Az’k vous a transmises : je la tiens; je vais souffler dessus… Bing ! Elle s’ouvre un peu d’un côté, ou de l’autre. Ô merveille : voici qu’elle révèle des choses qui me plaisent beaucoup ! Si j’étais un enfant en train de jouer, je me dirais que c’est magique -et même en tant que vieil Elohim je suis ravi- et Dieu sait que j’en ai vu des formes, que j’en ai créées, que j’en ai architecturées, que j’en ai enseignées; que j’en ai détruites aussi (ou disons : recyclées, plus exactement) lorsqu’elles ne sont pas suffisamment correctes ou opérantes, ou adaptées…

L’intérêt de ces formes telles que Keznoar Nd Hey Az’k vous les a données, c’est qu’elles ne sont pas encore adaptées mais qu’elles sont parfaitement adaptables, et adaptables pas à une seule opération ni à une seule situation, mais adaptables dans des configurations assez nombreuses, pour ne pas dire très nombreuses. Elles sont donc d’une utilité tout à fait exceptionnelle et importante, comparée au type de matériel que vous avez l’habitude d’utiliser sur votre planète (et qui même dans ses hautes technologies est généralement tellement spécialisé qu’il ne sert plus qu’à une seule opération dans un contexte extrêmement cadré, défini, et ne peut plus être parfois manipulé que par un ou deux individus seulement, dans les cas les plus extrêmes de la recherche scientifique)… Nous avons ici un tout autre type d’objet ! -j’abandonne le mot « chose » pour le moment.

Je reprends donc mon exemple : je tiens cette forme dont je vous ai parlé. Je viens de souffler dessus et elle s’est un peu ouverte, comme un insecte qui ouvrirait ses pattes ou ses ailes lorsqu’il se réveille à votre toucher. Et puis, je vais l’écouter pour voir si elle dit quelque chose ou si elle chante quelque chose : je vais tendre mon oreille et je vais entendre. Je vais alors peut-être avoir envie d’ouvrir un peu plus ce que me réserve cet objet qui est encore non déployé, qui ne révèle pas encore tout ce qu’il cache ou tout ce qu’il propose… Lorsque je l’ai ouvert davantage, je vais commencer à l’observer en me disant : « hum, ça me fait penser à quelque chose que j’aimerais faire… Et si j’essayais d’employer cet objet, cette forme, dans la situation que précisément j’ai envie de créer, avec quelques amis, ou seul…Tiens, tiens? « … Je vais m’atteler à cela et je vais entendre ce que me dit cette forme : je vais donc me faire guider par ce que me dit cette forme, qui va me proposer de la structure, des circulations, des systèmes de polarités, des circuits de circulation d’informations qui sont déjà disposés d’une façon fort intelligente et efficace.

Et puis je vais aussi écouter ce qui me pousse à vouloir créer cette situation, en partant des données extérieures à cette forme; que je suis en train de trier, d’accumuler et de réfléchir avec ma pensée créatrice. Après, pourrait-on dire : vous prenez un shaker, vous agitez le tout et vous voyez ce qui sort. C’est une image certes dynamique et amusante mais qui ne suffit pas; néanmoins il y a de cela, car vous avez à mélanger et à ne pas véritablement contrôler les opérations détaillées de ce mélange. Il y a une part d’auto-organisation des données, qui justement est possible du fait de certains programmes que contiennent ces formes qui vous sont proposées.

Sachez néanmoins que ces formes n’imposent absolument pas un certain résultat : elles sont des matrices qui offrent comme je l’ai dit une structure fort intéressante et des possibilités de circulation des données et des polarisations, mais elles restent… je cherche le mot, cela n’est pas « auto-créantes »… elles restent à la disposition de ce qui se crée, et elles vont s’y adapter à un certain stade; ou bien elles vont être adaptables par vous…C’est-à-dire que vous pourrez exploiter au mieux de votre projet ce que cette forme vous propose, mais vous ne serez pas prisonnier dans votre projet des structures prévues intégralement dans cette forme -qui justement vous offre un certain nombre de possibles que vous pouvez combiner de plusieurs façons, et même avec lesquelles vous pouvez créer de nouvelles combinatoires. N’est-ce-pas merveilleux !? Je vous invite donc à prendre bien soin de votre petit panier de choses –et à ne pas les laisser traîner ni au soleil, ni sous la pluie, ni trop longtemps au frigidaire…

Je ne vais pas traiter l’ensemble des sortes de données qui vous ont été délivrées par ce vénéré ami Keznoar Nd Hey Az’k car les vibrations compactées qui se trouvent dans d’autres éléments de la transmission n’ont pas à être « dépactées » par moi : ce sont des données plus scientifiques qui ne sont pas exactement du domaine dans lequel j’excelle. Vous aurez peut-être l’occasion -je ne sais pas- d’avoir quelques révélations à ce sujet, mais je crois qu’il vous a été dit déjà quelques explications et commentaires, qui peuvent déjà vous convenir.

Je vais donc maintenant reprendre mon jeu avec les choses quelques instants. Imaginez donc que vous êtes une chose… « Ciel, me direz-vous, je suis un Être ! Je ne suis pas une chose ! » Bien sûr, vous répondrai-je : imaginez simplement que vous êtes une chose. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que vous pouvez changer de forme !… Je vous en avais déjà parlé dans l’une de mes toutes premières interventions, où je vous ai montré que je changeais de forme. Sachez que vous avez cette possibilité en tant qu’Être : donc le fait d’imaginer que vous êtes une chose peut vous aider justement, dans une phase de gestation d’une forme, ou de transition entre deux formes, à justement ne plus avoir de fixation sur une certaine forme mais à rendre possible toute nouvelle forme. Et de même que les choses-formes fournies par notre ami dont je vous ai parlé, se déploient de façon inattendue et révèlent ce qu’elles ont à révéler, dans des configurations qui sont variables comme je viens de vous l’exposer, de même, en tant que choses vous pouvez vous déployer dans de nouvelles configurations de formes.

Qu’est-ce que cela signifie pour un Être d’avoir une forme et de changer de forme ? D’abord un Être ne peut pas être sans forme, c’est un non sens. Après, bien sûr, vous pouvez adopter en tant qu’Être la forme d’un brouillard extrêmement diffus si cela vous fait plaisir, et à ce moment-là vous pourriez jouer à dire intellectuellement que vous n’avez pas de forme… Mais ce brouillard extrêmement diffus est une forme en lui-même, qui a même ses contraintes, croyez-moi. Vous pouvez également, ainsi que je l’avais dit je crois une fois, prendre la forme d’une Tour Eiffel, ou d’un ballon, d’un cube, d’un animal, d’un multi-polyèdre extrêmement complexe… Je crois que je vous ai déjà raconté tout ça une autre fois.

Je vous invite aujourd’hui plus particulièrement à vous intéresser à ce passage par l’état de chose, chose indéfinie, qui n’est pas pour autant (bien évidemment) une destruction ni une négation de ce que vous êtes. C’est simplement un jeu avec le changement de forme, qui temporairement va passer par cet état non déployé, indiscernable : et cela peut vous aider, croyez-moi, à faire certains passages dimensionnels. Passer d’une dimension à une autre implique généralement, et à vrai dire toujours, une transition vibratoire importante -et parfois dérangeante, du moins très temporairement… Et le fait de savoir abandonner sa forme initiale avant ce changement, pour récupérer harmonieusement et créativement sa nouvelle forme dans la nouvelle dimension, est bien agréable -croyez-moi- plutôt que de se sentir concassé alors qu’on ne l’a pas prévu. De ce fait, le mot chose est extrêmement intéressant car tout est possible avec une chose.

 

Je vais donc vous proposer un petit exercice pour vous chosifier quelques instants. « Ciel, me direz-vous, je ne veux pas disparaître » – mais vous n’allez pas disparaître, et vous n’allez pas non plus être abîmé : vous allez au contraire en retirer un regain d’énergie, je vous l’annonce déjà.

Vous allez donc recevoir en silence d’une part un peu de sons qui vont vous aider… Et d’autre part je vais vous demander de pratiquer un abandon intérieur et extérieur de la structure de votre corps, en tant qu’elle vous fait tenir dans une certaine forme… Il se peut donc que vous vous mettiez à remuer pour vous dégager de cette forme. Je vous rassure, votre corps physique tel que vous avez l’habitude de le chouchouter ne va absolument pas être endommagé et vous ne verriez aucune différence si un observateur  extérieur vous regardait. Nous sommes à un niveau plus subtil.

Voilà… Donc il y a un abandon et une chosification de votre structure corporelle qui est en train de se présenter, et d’être acceptée – et avouez que ça chatouille un peu… cela n’est pas du tout désagréable… Vous pourriez imaginer, pour vous aider, que vous allez être quelques instants une sorte de boule de pâte (pâte à tarte, pâte à modeler, argile, prenez ce qui vous plaît). L’intérêt c’est que cette boule peut être posée, roulée, un peu cabossée, sans que sa matière n’en soit ni destructurée ni affectée, mais aussi sans que la moindre forme ne s’impose pendant un certain temps.

Je vous laisse vous abandonner davantage…

J’espère que vous sentez un certain ramollissement de vos enveloppes, un grand surcroît d’élasticité et de fluidité qui a envahi votre série de corps subtils – sans pour autant les détériorer, je le redis, puisque nous faisons un jeu et que vous avez cette capacité de changer de forme. Dans quelques instants, vous allez être sans doute à point dans la chosification…

…Je vous laisse vous pétrir vous-même en imagination un petit peu, si vous voulez, ou laisser votre corps épouser cette possibilité de pétrissage. C’est un pétrissage créateur, vous n’allez pas être mangé !

Nous allons maintenant activer un point d’assemblage qui se trouve à quelques centimètres au-dessus de votre nombril et qui va symboliser la possibilité du changement de dimension. C’est réellement un point d’assemblage multi-dimensionnel.

Vous êtes donc en train, en appuyant sur ce point et grâce à votre chosification, de jouer à un changement dimensionnel qui se passe donc fluidement… Avouez qu’il n’y a aucune gêne à cela, peut-être un petit sentiment d’inconnu, mais beaucoup de sécurité. Vous allez ensuite, de la même main si possible, toucher un point qui se trouve à peu près à la distance d’un doigt au-dessus -qui donc va être à peu près dans le creux intercostal, grosso modo au niveau de votre plexus solaire. (Je vous laisse trouver la place de ces points vous-même, car chaque corps physique a ses petites distances individuelles.) Une fois que vous avez trouvé le deuxième point, vous allez lâcher le premier, et là : restructuration – vous devez le sentir tout de suite….

Nous n’avons évidemment pas fait le projet d’un changement de forme précis, et je ne vous ai pas proposé de vous transformer en Tour Eiffel car vous seriez bien embarrassés à l’arrivée. Donc vous retrouvez simplement votre forme originelle : sentez comme vos corps se restructurent avec fraîcheur… Sentez qu’un surcroît de lumière s’est produit en vous.

Vous lâcherez le point quand cela sera approprié pour vous. Je vous conseille de maintenir la pression quelques instants pour que cette restructuration et cet afflux d’énergie soit à leur qualité optimale.

Voilà, mes chères choses (comme on dit en anglais). Je suis bien content de vous avoir enseigné ce jeu extrêmement vital et je compte sur vous pour en tirer profit.

Vous n’êtes donc à nouveau plus des choses mais vous êtes vous-mêmes, dans votre forme habituelle – sauf si quelqu’un parmi vous avait décidé un changement de forme : j’espère en ce cas qu’il est réussi… Si jamais vous avez un changement de forme qui est raté, c’est réversible : vous refaites la même opération tout simplement, d’accord ? Avec un projet qui tient la route, si possible – d’où l’aide, aussi, des structures qui ont été délivrées à travers les formes nombreuses et complexes de notre ami des Hautes Consciences Intergalactiques.

Je vous salue. Je suis Ashtir, Maître-es-formes, Elohim.

 

 

 

 

via Christine Anne K. le 5/07/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.