Ozamaya’R Milia’N, de Zan : Recherches en Vérité, avec Algorithmes…

Pour rappel, Zan est un (lointain) monde d’Unité – dont plusieurs messages sont disponibles sur ce site (voir catégorie)… Ici ce Chercheur de Vérité de Zan à la démarche hautement scientifique et universelle nous partage ses constats sur ce qui en la matière chez nous s’offre aujourd’hui à ses observations, et nous propose l’accès à des algorithmes spécifiques en ce domaine… Bonne lecture ou écoute – C.A.K.

écouter >

Musique douce et rythmée…
Des chants mélodieux d’oiseaux accompagnent les paroles de ce message…

Je me nomme OzamayaR Milia’N de Zan.
Vous connaissez le monde de Zan je le sais, chers Humains de la Planète Terre.
C’est un honneur pour moi de venir m’adresser à vous en ce jour.
…J’apprécie les volutes musicales de cet instrument et bien qu’il soit fruste, il est beau…

Court silence

L’Unité, qui en notre monde de Zan demeure et opère est bien loin, je le sens, lorsque vous êtes -vous- là, entre vous, parmi vous (raclement de gorge).
Et cependant je me réjouis de cette sorte de visite que j’ai le privilège de vous faire – oui !

La musique et l’oiseau mêlent leurs notes

Je suis venu apprendre plutôt qu’enseigner à travers ce canal et vous en serez peut-être étonnés. Je cherche à comprendre et je cherche à savoir ce qui nous est tellement étranger. Je suis considéré au sein de mon Peuple comme un invétéré Chercheur de Vérité car même si nous vivons dans un monde d’unité, la Vérité reste toujours et encore une quête et un mystère à élucider parfois.

On peut penser que la quête de vérité chez nous en Zan, n’est pas de la même envergure que la vôtre (raclement de gorge) et je ne sais pas si je saurais vous décrire de façon explicite ce que chez nous cette recherche, quête, investigation sur la Vérité, ce qu’elle veut dire, ce qu’elle recèle, ce qu’elle cherche, ce qu’elle ne comprend pas. De même que chez vous je ne sais pas ce qu’est la vérité…

J’ai besoin de poser des bases de compréhension en traversant les données présentes à travers ce canal humain (raclement ).
J’ai besoin de saisir, car je ne saisis pas, (…chant pur et jaillissant d’un oiseau…) ce qui chez vous en ce monde -si duel, si contrasté, si pervers bien souvent- peut s’appeler véritablement une vérité; ce qui peut prétendre être considéré comme une vérité.

J’observe qu’il y a d’innombrables couches mentales… D’interprétations, de croyances,
de fausses déclarations qui parfois se croient vraies et qui d’autres fois savent qu’elles sont fausses.
Il y a aussi des oublis, des confusions. Il y a des manipulations parfois à grande échelle, à très grande échelle – y compris des manipulations historiques qui semblent atteindre les fondements même de vos croyances sur vous-mêmes (raclement ).

J’observe qu’il y a aussi des manipulations et des chemins de vérité tronqués ou distordus dans ce que vous appelez vos religions.
Il y a un inextricable treillis mental et aussi émotionnel et aussi moral (raclement ) de déclarations, d’affirmations, de propos autoritaires, qui tous semblent faire appel à une vérité implicite et proclamée – dont je ne saisis pas du tout la moindre vérité, la moindre réalité, la moindre vibration de… d’Alignement avec ce qui pour moi peut s’appeler une Vérité.

J’emploie donc la Voie des sons pour aligner ma Conscience et mes Certitudes

Reprise de la musique, donc, tranquille et stable…

– et pour naviguer au sein de cet océan entremêlé de fils, de couches, de sous-couches, de scories, d’impasses et de chemins tordus, de bonds et de chutes… Dans lesquels s’entremêlent aussi des vibrations de Foi, des vibrations de Confiance, des vibrations de Certitude pure et une – que là je reconnais; mais qui ne reposent sur (la plupart du temps) que des croyances naïves, relatives à des vérités qui n’en sont pas.

La musique poursuit…

Je veux apprendre, (raclement )à travers vous, quelque algorithme peut-être qui m’aide à comprendre, à gérer ces informations d’une façon claire, constructive, cohérente, et à les traiter pour pouvoir faire avancer ma recherche.

Car dès lors que j’aurai compris, clarifié ce qui dans un monde de dualité comme le vôtre, un monde en crise, en plus -en crise des croyances, en crise des sagesses, en crise des sociétés et même du corps de la Planète- ..Comment dans un monde comme celui-là la notion de vérité s’applique. A quoi elle réfère, sur quelle base elle existe..?
Qu’est-ce qu’elle est ?

Lorsque j’aurai compris cela j’aurai une immense satisfaction bien sûr -que je partagerai avec les miens- mais aussi une certaine…?.. -quel mot faut-il employer pour cela ?- (raclement ) …Enfin : des algorithmes, quoi ! D’une richesse que j’espère…et qui vont se combiner, s’articuler avec ceux que je connais dans nos mondes d’Unité, pour produire je l’espère, en les associant vous comprenez -c’est mathématique presque, c’est physique, c’est scientifique, c’est philosophique, c’est métaphysique !!-.. En les associant enfin, comprendre peut-être dans une véritable Globalité englobant tout : la profondeur, l’unicité, la simplicité, la fermeté de la Vérité Une ! Entière, radicale, brillante, nourrissante, apaisée. Vous voyez ce que je veux dire !

Musique vibrante délicate, qui continue avec les paroles…chants d’oiseaux en fond

…Ne croyez pas d’ailleurs chers Humains de Terre que ma Recherche soit un projet égotique -car je parle, je parle à la première personne comme si j’étais un aventurier noyé dans ses questionnements personnels-(raclement ) et cela n’aurait pas grande valeur. Même si peut-être je trouverais des choses qui apporteraient de véritables nouvelles bases à la progression des connaissances dans nos univers…Oui, c’est ce que je cherche.
Mais sachez que ma Recherche s’inscrit dans le cadre d’une Architecture de savoirs et de recherches, qui relève d’un Projet immense -et magnifique de mon point de vue et du point de vue de tout ceux qui en font partie.-

(…les grenouilles chantent à présent aussi…)

Je ne sais pas si j’ai le droit et la capacité de vous expliquer de quoi il s’agit dans ce Projet..? Je me réfère simplement pour en parler à cet Algorithme que je vais vous énoncer, et que vous ne comprendrez pas probablement très bien intellectuellement mais qui saura vous parler (…quinte de toux… )

Je découvre que cet Algorithme peut faire tousser un corps humain !
…Je vous le présenterai de façon graphique, et non pas sonore/vocale – car je ne veux pas déclencher de spasmes de toux douloureux et intempestifs dans ce corps.
Vous allez donc pouvoir visuellement simplement vous référer à cet Algorithme – celui qui vous donnera disons l’essentiel d’un aperçu du Projet dont je fais partie.
– C’est donc en ce Nom que j’opère cette Recherche en ces instants, n’est-ce pas !-

Graphe-Algorithme cité

Graphe-Algorithme cité


Une courte séquence musicale…
J’ai donc besoin dans un grand silence à présent de scanner, à travers la bio-résonance que ce corps peut pratiquer, des données relatives à ces incroyablement complexes et confuses formes de vérités que je suis venu observer parmi vous.
Je vais donc, avec toutes les autorisations que j’ai, produire une sorte de bruit silencieux qui (raclement )… va permettre que s’ouvrent certains canaux de bio-résonance actifs, que j’ai besoin de parcourir – avec l’aide aussi de certains Réseaux Cristallins qui participent à cette expérience de recherche sachez-le…

Je vous invite donc à rester parfaitement tranquilles et je pense que ce bruit silencieux va vous être tout à fait agréable…

Transmission du bruit silencieux…(Chants d’oiseaux discrets en fond sonore)…

C’est une moisson extraordinaire, sachez-le, qui est en train de pouvoir se faire !…

Poursuite de la transmission ..

Je remercie vos corps de se prêter à ce petit travail…

Poursuite de la transmission ..

Nous allons sonder une couche un peu plus profonde pendant quelques instants et puis ce sera fini.

Poursuite et fin de la transmission ..

Je vous remercie (raclement )
Je vais vous inviter à faire une petite toux artificielle et provoquée -un toussotement- voilà ! Pour clôturer la…l’interaction bio-résonante que nous avons enclenchée avec nos capteurs… -toux plus prolongée- voilà !
-bâillement de la canal- Ah oui : baillez ! Je ne savais pas que cela existait – chez nous aussi cela existe – grands bâillements et soupirs, frottements de mains de la canal-... Vous pouvez frotter vos mains aussi !

Eh bien, je ne saurais trop vous remercier de votre collaboration car au moins j’ai recueilli abondamment -comme je vous l’ai dit, c’est une moisson extraordinaire- les innombrables couches de données que j’étais bel et bien venu chercher en ne sachant pas trop ce que j’allais véritablement être capable de trouver, de rassembler. Et je suis convaincu que la Recherche dont je vous ai parlé va pouvoir se nourrir et je pense que l’ensemble des données que nous avons récoltées mon équipe et moi (car il y a une équipe) va peut-être qui sait je l’espère me permettre de pouvoir (raclement ) identifier et isoler cet…Cet Essai d’Algorithme dont je vous ai parlé et que je veux pouvoir combiner ensuite avec l’autre – ou les autres, qui sont propres à notre système de Connaissance et de Vérité à Nous.

Musique intense, vibrante, mélodieuse – additionnée du chant des grenouilles

Par l’intermédiaire audible de la série de sons que vous venez d’entendre, je me suis permis d’instiller -en ayant l’autorisation- quelques éléments de cet Algorithme de Vérité qui vient de chez Nous (raclement ) …Et qui est différent de Ce que vous allez pouvoir lire sur le graphe dont je vous ai parlé, qui lui réfère au Projet dont je vous ai parlé qui est d’une autre envergure.

Ces éléments d’Algorithme de Vérité donc -que vous avez je l’espère à peu près suffisamment bien reçu à travers cette série de sons- pourraient je l’espère vous aider peut-être à faire du tri et débroussailler ces innombrables couches si confuses! Si rigides ! Si…pleines de piquants ! …Je ne trouve pas les mots – mais je pense à des buissons de ronces parmi les plus épais et les plus compacts que l’on puisse concevoir ! (Je sais que vous avez des ronces chez vous…)
Voilà j’espère donc que..
Moi qui suis un Chercheur de Vérité, cela me…(Je ne trouve pas de mots !)
Cela me sidère complètement de…de voir cela dans votre monde !
J’espère donc que vous avez reçu à travers ces bouts d’Algorithme des éléments qui vont vous permettre (raclement ) de débroussailler, de tirer les fils, d’établir des lignes de clarté, d’éliminer des quantités de scories, de déchets, de faussetés, de – etcetera… Que cela vous profite !
Je vous demande très chers Humains d’en profiter !
Cette demande vient je l’avoue de mon petit côté émotionnel, car malgré tout j’en ai un. Elle est sincère et je pense qu’elle est justifiée.

Et je sais que cela devrait pouvoir vous aider dans ces périodes de Crises que vous traversez en votre Planète… Et qui sont de toute Beauté d’ailleurs ! Je dois vous le dire, depuis la perspective très très lointaine que Nous en avons – même si chez Vous probablement, à votre propre niveau de compréhension et de traversée de ces crises la Beauté n’est peut-être pas le premier mot qui vous viendrait, la première notion qui vous viendrait à… l’intelligence ! Mais voilà, sachez cela.

Je vous remercie infiniment de m’avoir permis d’apprendre ce que j’ai appris et ce que je vais continuer d’apprendre avec l’ensemble des données que je rapporte à présent.

Sachez que le Projet pour lequel je travaille est lui-même d’une immense Beauté et concerne on peut dire l’Ensemble des Mondes de tout une grande partie non seulement de cet Univers mais de plusieurs autres, et que par là-même vous y participez – et j’en suis honoré avec vous.

Je vous salue. Je me retire. Je suis…
-Mon canal ne se rappelle pas mon nom et je ne lui en veux pas : après tous ces travaux cela est parfaitement excusable- mais je suis.. !
Et je vous remercie.
Alleluia

Quelques notes musicales en clôture

 

via Christine Anne K. le 26 mai 2015
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Vos Dons sont joyeusement remerciés et honorés

.

.

Ozar Es-Sho’Z, de Zan – Crânes de Cristal et Vibration d’Unité

écouter >

Chant d’introduction avec quelques notes instrumentales.

Frères et Sœurs de Terre, mon nom est Ozar Es Sho ‘Z (toux)
J’appartiens au Monde de Zan (*) – que vous connaissez comme monde d’Unité .

Je présente et j’exploite des séquences sonores qui sont en relation avec des Ensembles de corps cristallins, formant ainsi des bases de données multi-niveaux et vibrantes.

Je suis chargé, plus spécifiquement, d’animer ainsi la circulation de nombreux Ensembles d’informations parmi une Constellation multi-répartie de crânes de cristal – tels que nous les fabriquons et les cultivons dans notre Monde.

Quelques notes instrumentales résonnent

Mon intervention en ce jour auprès de vous a plusieurs objectifs.
…Néanmoins, je ne serai pas en mesure de les détailler tous explicitement via les normes de votre langage parlé.

Je serai donc amené à présenter quelques Formes sonores (quelques notes de musique accompagnent ces paroles)
Et sachez que une partie de mon intervention s’adresse directement à un certain nombre de Systèmes formés par des Groupes de crânes de cristal en votre planète Terre.

Une partie bien évidemment de mon intervention s’adresse à vous les Humains, car il est toujours joyeux et agréable de venir vous visiter et de partager avec vous certaines images et certains faits émanant de notre monde d’Unité.
Ce qui pour vous -nous le savons- est non seulement fort intéressant mais étonnant …Et enviable – à ce que je crois…

Voici une Forme sonore :

Séquence musicale vibrante transmettant la forme sonore

Silence vibrant

Actuellement une sorte de « Délégation » formée par quelques-uns des crânes de cristal de notre monde de Zan est en train d’entrer en Relation à travers l’outil sonore proposé par cette canalisation entre moi et un humain – d’entrer en Relation donc avec certains Groupes de crânes de cristal répartis sur la Terre ainsi que je l’ai mentionné.

– Nous sommes donc tenus d’observer une certaine réserve, car il importe que nous ne perturbions pas par trop de propos la qualité de cette communication…-

…Il importe cependant que la voix de notre canal soit en action – car elle sert de véhicule à une partie de ces flux d’informations.

Chant, avec quelques notes instrumentales et sons
(puis forte toux du canal)

Silence vibrant

Certains de ces flux de données sont parfaitement transmis – tel que nous avons la capacité d’évaluer cela.

…Je suis moi-même, Ozar  -je ne vous l’ai pas dit!- un crâne de cristal important : « Nœud » ou « Tête » de Réseau , pourriez vous dire dans votre langage…
C’est la raison pour laquelle cette transmission peut se réaliser…

…J’observe en cet instant une certaine difficulté, non seulement dans la voix mais dans le corps du canal humain nommée Christine qui nous sert d’instrument…

Et cela m’autorise à réaliser une nouvelle forme sonore par son intermédiaire : que je vous demande non seulement d’écouter, mais de transmettre -pour ceux d’entre vous qui sont gardiens de crânes de cristal- à vos Compagnons cristallins les crânes en question…

Séquence musicale suivie de sons chantés
(…toux du canal)

A présent sachez que les corps cristallins réunis, unifiés, potentiellement Un, de notre Monde de Zan, portent tous et chacun la Vibration Une/unificatrice/unifiante qui chaque jour se réactualise en notre Monde; et en sont à vrai dire, en grande partie les Garants.

Je suis donc moi-même l’un de ces Garants…

L’actualisation de cette Vibration d’Unité, qui se manifeste pour les habitants autres de ce Monde par un Son parfois audible (selon le type d’audition qui est le leur) est constante, répétée, unifiée – d’une grande Beauté bien sûr, diriez-vous.

Et elle doit sa Qualité en grande partie à la qualité de l’Organisation de nos constellations cristallines… Celle dont moi (ainsi que d’autres) je suis en charge – comme je vous l’ai dit en me présentant.

Vous pouvez donc vous représenter que : sans la qualité et la pertinence de ces Mises en Formes cristallines et de leurs actions conjointes et partagées, il ne pourrait y avoir véritablement cette Qualité d’Unité dans un Monde où les êtres vivants sont multiples, avec des tâches multiples et des objectifs variés..!

Nous sommes donc, nous, les Garants comme je l’ai dit de cette Qualité..!
Et cela n’est pas en cet instant exprimé pour en tirer fierté ou gloire vaines.
Mais bien davantage pour vous permettre de concevoir que l’importance et la qualité des corps cristallins, des Réseaux qui leurs sont associés, et la bonne gestion de l’entente et de l’écoute entre les nombreux cristaux -et plus particulièrement les crânes de cristal dont vous avez la garde : Tout ceci est de la plus haute Importance. Comprenez-le !

Et prenez-en non seulement acte, mais soin!..

(…Je suis conscient que j’ai une certaine incapacité à construire des phrases dans la lenteur de votre langage – car la qualité ordinaire de ma pensée est infiniment plus rapide et multiple… Et je m’excuse donc si par hasard, j’ai transmis quelques phrases dont la cohérence pourrait sembler imparfaite.
Je vous recommande donc de privilégier votre écoute vibratoire pour mieux intégrer et comprendre la teneur de mes propos, si par hasard votre fonction mentale se trouve en défaut en raison de ma petite incapacité…)

Je vais donc pour poursuivre et conclure, vous transmettre encore, à vous ainsi qu’à vos compagnons cristallins, une nouvelle et peut-être dernière Forme sonore.

Séquence instrumentale et chantée de transmission

Silence vibrant

Je vais à présent clôturer formellement mon intervention – car en effet, la Forme sonore qui vient d’être produite ne nécessitera pas qu’une autre Forme sonore soit ajoutée.

Court silence

Je m’adresse toutefois, pour conclure, à la Vibration cristalline spécifique qui en vos corps humains à présent, est présente et se développe.
Et cela, par la production d’un Son unique, s’adressant donc à vos corps humains – si la voix que j’emploie en est capable… (toux)

Voici donc ce son:

Son vibrant strident, prolongé 

Silence vibrant

…Ainsi se met en vibration -du moins nous l’espérons- l’un des éléments cristallins de votre corps (quinte de toux) avec la Vibration unitaire/unifiée/unificatrice que nous produisons, nous, les corps cristallins du Monde de Zan.
Prenez en soin !

Je vous salue, je suis Ozar Es Sho ‘Z du monde de Zan.

Prenez soin de
vos groupes,
constellations,
archipels cristallins.
Car leur usage et leurs capacités sont infiniment précieuses…

Alléluia – en ce canal

 

via Christine Anne K. le 1er novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

en page Evènements  : Astoyala Edj – Co-Création et Actualisation de Formes cristallines en Multi-Plans  –   Cercle de co-Création n°8  –17 au 19/11 –


– Les autres messages du Monde d’Unité de Zan et sa note unique (cliquez)

‘Senod Rr’A, de Zan. Mathématique sonore & génération d’énergies

écouter

Salutations chers Peuples de Terre et associés.
Je me présente : ‘Senod Rr’A. Je suis un mathématicien du monde unifié de Zan, qui déjà vous a été présenté. ..Je me réjouis de cette connexion et du partage que nous pouvons ainsi développer quelques instants.

Je ne suis pas venu vous faire un cours de mathématique, au sens du moins où vous l’entendez – car chez nous le mot mathématique réfère à des domaines de connaissances et d’actions plus élargis que la stricte science des nombres et des géométries que vous nommez ainsi.
Cela est simplement dû au fait que les nombres et les géométries sont présents à tous les niveaux et gouvernent, peut-on dire, la grande majorité des phénomènes, des êtres, des plans vibratoires, des situations etc…

Son de cloches au loin

Par exemple le son de cette cloche, écoutez-le bien, est pour moi un ensemble de courbes mathématiques sonores et d’interactions de nombreux algorithmes, dans une combinaison qui audiblement à vos oreilles est de toute beauté, mais également mathématiquement.

Ecoute des Sons : Son des cloches ainsi qu’un bruit de moteur

Le bruit du moteur également est constitué d’algorithmes, et toutes les fréquences qui composent un son se décomposent bien évidemment en séries de nombres et d’opérations pourriez-vous dire, ainsi que de formes calculables et quantifiables…

J’écoute avec soin et j’engramme les harmoniques de ce carillon dans mes notes… Cela me permettra peut-être d’élaborer un petit paradigme importé des sons terrestres, et de le faire partager à mes étudiants.

Je m’appuie dessus également pour vous exposer, à vous, un autre petit paradigme importé du monde d’où je viens – et qui rassurez-vous ne va pas avoir besoin d’un tableau noir et de milliers d’équations.
Il s’agit d’un paradigme qui pourrait vous permettre de concevoir tout autrement l’ordonnancement de l’ensemble des sons qui vous entourent et qui traversent vos champs vibratoires personnels, ainsi que la matière de vos corps, pour s’y trouver un peu transformés ou beaucoup transformés.
Vous pourriez ainsi tirer parti, en re-synthétisant certains de ces groupes de sons (qui sont de provenance anarchique) par une forme améliorée de synthèse qui pourrait vous servir à produire certaines fréquences que vous pourriez exploiter en tant qu’énergie – par exemple pour créer du mouvement ou de l’électricité.

Je suis donc bien en train de vous dire qu’à partir des sons anarchiques ou aléatoires, et en tout cas variés qui vous entourent, vous pouvez ou vous pourriez par une certaine synthèse élaborer quelque chose, qui à la sortie vous permettrait un certain voltage de courant électrique !
– Cela peut vous procurer également d’autres formes d’énergie. J’ai choisi l’exemple de l’électricité car je sais qu’il est pertinent pour vous. –

Je ne prétends pas croire qu’à la fin de mon intervention vous serez capables de produire chacun de l’électricité avec votre corps car il est bien évident que pour intégrer les données de ce paradigme, il va vous falloir, disons, un peu de temps et un peu de processus d’élaboration interne..

J’ai cependant espoir de pouvoir vous délivrer suffisamment d’informations – et ces informations seront en grande partie sonores – pour vous permettre de progresser en direction de cet objectif, peut-on dire. Car je suppose que vous serez ravis d’en faire un objectif !
Cela sera également rendu possible par le fait que dorénavant vos corps sont équipés de petites matrices cristallines en évolution : ce qui facilite grandement ces transformations énergétiques auxquelles je fais allusion.
La nature précédente de vos corps humains ne le permettait pas vraiment. Ou du moins n’aurait pu le permettre qu’au prix d’une grosse dépense d’énergie physique, pas forcément très souhaitable pour le maintien de ce que vous appelez votre santé et vos fonctions vitales.

J’ai donc quelques séries de « tableaux noirs » à vous exposer à travers des algorithmes sonores compactés… Je sais que cela ne correspond pas à vos systèmes usuels de transmission ni d’enseignement des mathématiques – mais chez nous et chez beaucoup d’autres peuples c’est fort courant et simple.

Je vais commencer – je vous demande de vous mettre intérieurement en relation, pour cette première série, avec la vibration de la couleur jaune.

Musique instrumentale

C’était donc la série numéro 1.

Je vais passer sans attendre à la série numéro 2, pour laquelle je vous invite à vous concentrer cette fois sur la vibration de la couleur blanche.

Musique instrumentale et sons de voix

Pour la troisième série, je vous invite à vous concentrer alternativement sur deux couleurs.
Les couleurs en question sont rouge et vert.
Cette alternance devrait se faire à peu près au rythme de votre respiration.
(On pourrait dire une couleur correspondant à une inspiration et l’autre à une expiration : c’est approximatif, c’est pour vous donner une indication qui peut vous aider.)
Si ce rythme de visualisation des couleurs est trop rapide, vous pouvez également faire un souffle entier par couleur. (Quand je dis souffle, je veux dire inspir / expir.)
Je vous laisse vous exercer quelques secondes avant de démarrer.

Silence

Je vais commencer.

Musique instrumentale et percussions légères, frottements

Nous allons observer un petit silence d’intégration.
J’aurai encore une quatrième, voire une cinquième séquence à vous transmettre.
Mais vous allez déjà observer les sons environnants, pour commencer à les intégrer au sein de ce que ces 3 séries mathématiques sonores vous ont déjà fourni comme éléments de ce paradigme…

Silence d’intégration

Toux du canal

Il peut y avoir de petites réactions de votre corps, comme cette toux par exemple, ne vous en effrayez pas.

Long silence d’intégration

Chants d’oiseau
Bruit de moteur

Bien, c’est suffisant !

La quatrième série implique que vous vous reliiez soit par simple visualisation, soit de façon plus complexe, à la présence vibratoire d’une abeille.
Cette abeille doit être autant que possible visualisée avec une couleur un peu rousse (car je sais qu’il y a différentes nuances dans le pelage des abeilles pour vous). Ne confondez pas avec la guêpe qui est jaune et noire, même si certaines abeilles le sont. Cette abeille-là, s’il vous plaît, est de couleur rousse.
Vous devez également être en contact vibratoire avec sa vie et son intelligence.
Vous pouvez également ajouter son bourdonnement si cela vous est agréable. (Ça n’est pas nécessaire, mais ça va très bien avec ce que nous faisons.)

Musique instrumentale et percussions légères, son de voix

Silence d’intégration

Vous allez maintenant laisser cette abeille avec laquelle vous êtes encore en contact se mettre à tracer des 8 à l’intérieur de votre champ vibratoire… Que ce soit placé à l’intérieur de votre corps physique, ou juste à côté, ou juste devant, aura le même effet. Ce qui importe c’est que ces 8 soient tout à fait harmonieux et que le vol de l’abeille en train de les réaliser vous soit agréable et tonique.

Silence vibrant

Vous allez laisser venir une deuxième abeille, qui elle va réaliser également un 8, mais perpendiculaire au précédent.
Il y a donc deux abeilles qui simultanément volent en forme de 8 dans votre champ vibratoire, sur le fond inaudible de l’intégration de ces séries mathématiques sonores que vous êtes en train d’engrammer…

Vous allez ajouter deux autres abeilles qui, elles, vont voler en forme de cercles  -perpendiculaires l’un à l’autre- autour de ces deux 8.
Cela forme donc quelque chose qui s’inscrit dans une sphère…

Il est clair que le vol de ces quatre abeilles peut vous étourdir et que mentalement vous n’avez pas à chercher à en garder le contrôle !

Les abeilles sont de grands mathématiciens.

Je n’ai pas re-précisé que cela doit rester pour vous agréable et suffisamment tranquille.
Cela n’est en aucun cas un stress.
C’est une porte qui s’ouvre dans votre conscience et dans votre intelligence.

Silence vibrant

Je vais à présent jouer une cinquième série, qui a seulement pour fonction d’harmoniser et de faciliter, peut-on dire, le passage et l’intégration de tout ce qui a précédé.
– Les abeilles peuvent continuer à voler, mais ne vous fixez pas la concentration sur leur vol. Vous pouvez le garder présent sans vous obliger à cette concentration…-

Et il importe que vous associez la couleur bleu ciel, à présent, à ce que vous allez entendre.

Musique instrumentale

Silence vibrant

Pour clôturer la mise en ordre de toutes ces données mathématiques, je vous invite à présent :
– vous vous souvenez que j’ai mentionné une sphère dans laquelle s’inscrivait l’ensemble des tracés des vols des 4 abeilles –
eh bien ! vous allez à présent installer cette sphère, en la rendant petite,
à l’intérieur très précisément d’une pyramide translucide -que vous pouvez imaginer en cristal parfaitement clair, soit légèrement bleuté, soit de couleur neutre, soit encore de couleur grise…
Ces trois possibilités de couleurs seront spontanées chez vous.
Elles correspondent à différents types de pyramides, et vous savez à laquelle vous référez.
…J’oublie qu’il peut y en avoir une de couleur verte, mais cela ne le forcez pas : si c’est cela qui vous vient, c’était également le bon choix.

Cette pyramide est un résonateur et un synthétiseur et un amplificateur.

N’en déduisez pas, car cela serait prématuré, que c’est au moyen de cette pyramide que vous pouvez générer de l’électricité !
(Je sais que cela est tentant, mais vous vous tromperiez un petit peu…)

Les étapes suivantes vous seront délivrées dans quelques temps – soit par moi, soit par un autre intervenant. Car il est nécessaire que vos corps et vos intelligences intègrent tranquillement ces données.

Avant de me retirer j’ajouterai une précision : j’ai parlé d’électricité, mais cela n’est pas limitatif ! Il y a également d’autres formes d’énergies qui sont rendues possibles par la présence et l’intégration et l’acceptation de ce paradigme.
L’acceptation est importante ! Car si vous ne l’acceptez pas tranquillement et pleinement, vos capacités seront bien plus réduites.

Il me reste à vous saluer et à vous encourager dans cette intégration et cette conscience.

Il ne vous est pas interdit de vous répéter ces images intérieures et de réécouter ces sons autant de fois que vous aimeriez le faire.

Je me réjouis d’avoir pu vous transmettre aussi simplement ces données et je vous remercie de votre écoute.

Je suis ‘Senod Rr’A du monde unifié de Zan, et je vous salue !

Alleluiah

via Christine Anne K. le 3 avril 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.

Les 3 Sources de Joie – Récit de Hêtoul, le Conteur de S’tanch

cliquez pour écouter

Musique

Ainsi marchait l’enfant ce jour là…
Lui qui cherche les 3 Sources de Joie.

Musique

Cette recherche lui appartient.
Mais elle appartient aussi à toi.

Ecoute mon Enfant,
mon Frère, ma Sœur, mon Aimé(e),
cette histoire :..

Il y eut d’abord un matin. Et ce matin là n’était pas le même que les autres, car ce jour là s’était levé un astre différent.
…L’astre habituel du matin avait adopté un compagnon, sans doute au cours de la nuit. Quelle surprise ! ..Certains furent mécontents, certains eurent peur…
Mais l’enfant se réjouit (lui et quelques autres) car il voyait là le plaisir d’aller chercher là-bas ce qu’il ne comprenait pas, mais qui lui plaisait…

Musique

La route était poussiéreuse, comme d’habitude, mais l’enfant ne s’en souciait pas. Il aimait faire voler la poussière. Cette poussière était dorée comme d’habitude, car le sol de ces lieux là était pour la plupart couvert de cette poussière là.
Poussière d’or, diriez-vous (…elle portait un autre nom).
Elle brillait tous les jours, dans le proche et dans le lointain.
Et l’astre qui se levait le matin lui donnait une brillance particulière, un peu verte parfois…

L’enfant chercha à entrainer ses amis préférés, sa mère, sa sœur, son petit chien.
Et quelques uns le suivirent, de loin car il marchait très vite.

Chant et accompagnement instrumental….

Il entendit un bruit dans le lointain, rythmé… (percussion rythmée)… Cela ne lui faisait pas peur, c’était plutôt attirant.
Certains de ses amis qui le suivaient n’aimèrent pas ce bruit. D’autres continuèrent à le suivre. Sa mère n’était pas venue, car elle était occupée. Elle lui avait dit de faire attention, de ne pas aller trop loin.

Il calqua son pas pour jouer sur ce bruit et alors il vit aussitôt que le deuxième astre s’était mis à danser.
Il essaya de danser avec l’astre… Oui. L’astre dansait avec lui.

Ainsi dans la poussière dorée, il continua…
Ecoutant les oiseaux, les fleurs. Car les fleurs chantaient en ce lieu là.

Il y avait également certains animaux sur son passage, qui l’observaient. Des animaux intelligents -bien plus que ce que vous croyez ! -… Et les animaux savaient parfaitement ce vers quoi cet enfant allait, mais ne le lui disaient pas.
Car ils savaient que c’était à lui de faire le chemin.

Musique instrumentale….

Nous passons une partie du chemin, car il est long, et nous reprenons l’histoire lorsque vient le soir et que l’astre familier, ayant suivi sa course, n’est pas loin du moment où il va se dissimuler derrière ce que vous appelez un horizon.

Quand à l’astre compagnon, il est resté lui un peu plus haut et il danse de droite et de gauche… L’enfant s’est habitué à sa présence et à sa compagnie et il danse toujours avec lui en marchant, de temps en temps. Il n’a eu ni faim ni soif au cours de la journée. Il a bu un peu d’eau quand même dans le ruisseau et mangé peut être une ou deux bananes sur le chemin – car il y a des bananes aussi en ces lieux là.

Et puis voila que l’astre familier du jour vient de se cacher pour laisser venir ce que vous appelleriez la nuit. Et l’astre compagnon se retrouve en vedette, dans le ciel de ces lieux là  – qui n’est pas bleu comme le vôtre, mais d’une couleur dont le nom, je crois, ne vous est pas connu.

Brève musique instrumentale…Ces quelques notes de musique pourraient vous donner un aperçu de cette couleur (mais je ne sais pas si vous savez les lire de cette façon là ?).

…Toujours est-il qu’à présent l’astre que l’on ne connaissait pas avant ce matin-là et qui est en vedette dans le ciel dont la couleur vous est inconnue, continue à danser avec l’enfant. Les amis de cet enfant ne l’ont pas suivi très loin car ils ont préféré retourner vers chez eux (et dire à leurs parents que l’autre enfant n’était pas très discipliné, peut être…).

C’est alors que notre ami l’enfant, qui en réalité n’était pas si jeune que ça… – Car chez vous un enfant est obligatoirement jeune, mais dans ces lieux là, pas forcément –
Cet enfant donc, s’arrête et s’assoit pour regarder avec bonheur son ami qui danse dans le ciel et il lui parle, il lui dit :

 …Phrase chantée…

Et il écoute… Il entend bien la réponse au fond de lui. « Que sont devenues -lui dit l’astre en l’intérieur de lui- les 3 Sources de Joie ? Sais-tu où je peux les trouver ? »
L’enfant est étonné, il n’est pas sûr de savoir quoi répondre. Néanmoins il dit :

…Phrase en langue stellaire …

Alors l’astre rit…
Et l’enfant écoute encore bien attentivement…

Il est assis dans l’herbe, et l’humidité commence à s’installer. Celle de la nuit, celle qui régénère les plantes et les petits êtres vivants, celle qui inspire la fabrication des nuages, celle qui parfois cache un peu ou complètement les étoiles – car dans le ciel de ces lieux là, il y a aussi des étoiles.

Et l’enfant écoute en lui… (musique )… L’astre lui dit : « Mais ces trois fontaines, ces trois Sources de Joie, tu dois les connaître, elles font partie de ce dans quoi tu habites. Je suis venu pour les retrouver et me baigner dedans, mais je ne les vois pas… Pourtant, je suis en haut ! ».

Alors l’enfant s’interroge… Il pense…

Chant

Et, à force de penser, l’enfant s’est endormi, dans les bras de quelques serpents bienveillants qui lui offrent leur chaleur pour la nuit : pour son repos, pour sa joie et son bien-être.

Lorsqu’au matin, il se réveille, la lumière de l’astre familier est déjà bien présente.
Et son nouvel ami, où est-il ?
Bien qu’il ne le voie pas, il sent sa présence avec certitude. Alors, il l’appelle :

…Phase en langue stellaire…

Il danse.
Et il ne danse pas seul.
Pourquoi ne le voit-il pas ?
Peut être va-il se lever un peu plus tard puisqu’il est resté plus tard dans le ciel…
Il attend… Et pourtant il sent sa présence !
Les serpents se sont écartés de lui, formant un cercle parfait (lui semble-il) autour de lui.
Et ils dansent également, c’est à dire qu’ils tournent. Cela fait un bruit sur le sol…un peu comme ceci
…bâton de pluie…
Y a-t-il chez vous des serpents qui feraient cela ? Le savez-vous ?
Nous savons que vous avez des serpents. Mais sont-ils de cette sorte là ?

…L’enfant danse alors avec les serpents quelque temps car il est joyeux.
Il n’a toujours ni faim ni soif, et la pensée que sa mère pouvait s’inquiéter ne l’a pas effleuré… Il se demande si l’astre est caché derrière lui, tout d’un coup – car puisqu’il danse avec lui, il devrait le voir.
Il essaye une ruse…
..Musique instrumentale…
Il fait brusquement volte-face pour voir si l’autre est derrière lui ! Trop tard – il n’a pas été assez rapide sans doute.
..Alors un des serpents lui souffle : « Retourne toi…Pas comme ça…Comme un gant ! ».

L’enfant s’interroge. C’est quelque chose qu’il a appris à l’école. Il ne sait plus très bien, il n’avait pas compris – c’était dans un livre, il ne l’a pas fait en vrai…

Pourtant il a bien envie de voir son ami, dont il sent toujours la présence. Alors il lui demande (je traduis) : « S’il te plait, tu saurais m’aider à me retourner comme un gant pour te voir ? »

Phrase chantée en langage stellaire…

Et il l’entend, à l’intérieur de lui, qui lui dit :
« J’ai trouvé les trois Sources de Joie. C’est pour ça que tu ne me vois pas. Es ce que tu as envie de m’y rejoindre ? En ce cas, je peux t’aider à te retourner ».

L’enfant est perplexe, mais il est heureux car son ami lui a parlé… (musique ) … On dirait que les serpents ont entendu aussi, car ils ont arrêté de tourner et on dirait qu’ils écoutent. Ils attendent la suite.
Combien y-a t il de serpents au fait ?
Vous n’en avez pas la moindre idée. Moi non plus, mais ils sont nombreux… (musique )

L’enfant pense que s’il danse très vite en tournant sur lui-même, il tient peut être là le geste qui convient pour se retourner comme un gant…(percussions)
Il espère entendre la voix de son ami.
Au bout d’un moment, voyant que ça n’a pas l’air d’être la solution, il essaye de l’appeler de nouveau, car il sent toujours sa présence.
Il la sent même encore davantage… On dirait presque qu’il est à l’intérieur de lui. Cela ne lui fait pas peur, mais il n’y croit pas beaucoup.

Phrase chantée… Je ne traduis pas : vous avez compris qu’il lui demande où il est.

J’ai oublié de dire que certains animaux se sont rapprochés. Ces animaux très sages dont je vous ai parlé, et qui savent tout très bien – mais qui ne le diront pas, car ils savent que l’enfant doit lui-même faire son chemin et trouver.
Cet enfant d’ailleurs ils le connaissent, car comme cet enfant n’est pas un jeune enfant, ils l’ont déjà vu maintes et maintes fois. Ils le connaissent, oui. Ils savent qu’il cherche, qu’il trouve, qu’il espère et qu’il est joyeux.

L’enfant écoute et il espère entendre encore la parole de son ami.
Il n’entend que les bruits intérieurs de son propre corps.
Alors il décide de tenter l’aventure, il va aller chercher son ami à l’intérieur de lui, si jamais il s’y trouve.

Et il demande aux serpents : « Pouvez vous m’aider ? »
Les serpents sont également très sages. Ils savent très bien ce qu’il faut faire.
Mais vont-ils le lui dire ?

L’enfant alors s’assoit, ferme ses yeux très fort, ferme ses sensations, regarde de son mieux à l’intérieur de son corps et de ce qui bruisse en lui…
Il regarde et il écoute et il attend. Il ne parle plus, il ne danse plus, car ce qu’il trouve à l’intérieur le remplit de satisfaction.
Il perçoit de mieux en mieux la présence de son ami.
Bien qu’il ne sache pas si son ami est véritablement à l’intérieur de son propre corps..?
Il lui semble en tous cas que c’est un bon chemin, et peut-être est-ce ainsi qu’il va savoir se retourner comme un gant, après tout..? …Il se rappelle que dans le livre, il y avait une image qu’il n’a pas comprise. Mais à présent, ce qu’il voit à l’intérieur de lui lui fait penser à cette image, bien que cela ne ressemble pas à proprement parler à ce qu’il y avait sur l’image (du moins lui semble-t-il)…

Un serpent lui chuchote : « Cherche l’eau… ».

Un autre serpent lui chuchote : «  Cherche bien, tu vas trouver… ».

Un autre animal (dont je ne saurais vous dire le nom dans votre langue) lui indique en silence, intérieurement, un petit chemin, à l’intérieur de lui. Ce petit chemin serpente et descend et l’enfant le prend. Il lui semble qu’en bas doit se trouver de l’eau – et là effectivement, en bas de ce petit chemin, il y a ce que vous appelleriez un trou d’eau, une fontaine, une source.
Cette eau est si claire que l’enfant n’en croit pas ses yeux intérieurs.
Il regarde dedans pour voir si son ami s’y est caché. Et il lui demande, même s’il ne le voit pas : « Est ce que ce sont les trois Sources de Joie que tu cherchais ? ».

Alors il se sent tout éclaboussé -intérieurement bien sûr. Et il entend, O bonheur, la voix de son ami qui lui dit : « Tu en as trouvé une. Suis-moi, je vais te montrer les autres… Mais pour les voir, il faut que tu acceptes de prendre un autre chemin ».

Alors l’enfant attend de savoir comment il doit trouver cet autre chemin.

Musique
Et c’est là qu’un animal -encore une fois intérieurement- lui dit (…toux) :  « Tu n’es pas prêt. Regarde : tu tousses, ça ne va pas ! Tu devrais boire un peu d’eau avant ».

L’enfant se demande comment il peut boire cette eau. « Ne te pose pas la question, lui dit encore l’animal, bois ! »
L’enfant se penche de son mieux, de plus en plus à l’intérieur de lui, pour essayer d’atteindre avec sa bouche, cette eau…Et sans savoir comment, il y parvient.

Il commence à boire une gorgée, deux gorgées, trois gorgées… Et l’eau l’aspire !
Il se sent tout léger… Il ne nage pas vraiment mais il est en quelque sorte « tiré » par lui-même dans cette eau, et il sait que son ami est proche. Il entend presque son souffle.
…Il aimerait se retourner derrière lui pour savoir si son ami nage avec lui, mais il ne sait pas comment faire.

Alors il entend intérieurement la voix de l’animal qui lui dit : «  Ca y est : tu t’es retourné intérieurement. Tu as trouvé ».

L’enfant danse, il ne sait pas comment. Il ne comprend plus avec sa tête de tous les jours comment son corps est, comment il est dedans, comment il fonctionne ? Mais il sait qu’il est là, qu’il s’est retourné et que son ami l’appelle.

Et puis il sort de l’eau, il émerge.Il ya un grand soleil.
Il ne sait pas ce que c’est qu’un soleil car son astre familier ne porte pas ce nom et n’a pas cette couleur. Néanmoins, il aime.
Et il entend la voix de son ami qui lui dit : « Regarde, c’est ça la deuxième Source de Joie, je l’ai trouvée ».

Chant et accompagnement musical

…Je ne vous révèle pas le troisième chemin que l’enfant a emprunté, pour arriver en lui-même à la troisième Source de Joie… Car c’est à vous de le trouver en vous-mêmes.

Mais sachez qu’il a retrouvé son ami.
Et que son ami lui a permis de venir jouer avec lui, là haut.
(percussions) Ainsi l’enfant a passé une journée entière à danser là-haut, dans le ciel dont la couleur n’a pas de nom chez vous, avec son ami et l’astre familier.
Et puis il est redescendu dans la poussière dorée où les serpents l’attendaient, sachant que son ami était à l’intérieur de lui, et que les trois Sources de Joie y étaient : bien gardées, bien protégées, bien accessibles.

Et lorsqu’il est rentré chez lui (musique) sa maman avait préparé des gâteaux. Des gâteaux comme on en fait dans ces lieux là (et que probablement vous ne reconnaitriez pas en tant que gâteaux)… Et elle n’avait pas eu notion du temps écoulé, donc elle n’était ni triste ni fâchée – au contraire ! Elle avait été si heureuse de lui préparer des gâteaux, et si heureuse de le voir arriver : juste au moment où elle l’attendait pour les manger avec elle !

En réalité, elle-même n’ignorait pas son aventure, mais elle avait laissé la liberté à son enfant d’en faire le chemin par lui-même…

Ainsi ce termine ce récit venu d’ailleurs.

Ainsi sachez qu’en vous les Sources de Joie sont multiples.
Et qu’il vous appartient, non seulement de les découvrir mais de vous y baigner, et de les faire partager a tous ceux dont vous saurez qu’ils sont capables de les rencontrer à l’intérieur d’eux-mêmes.
…Quant aux gâteaux, nous vous laisserons faire les vôtres car sans doute vous les préférerez à ceux de cette histoire là.

Moi qui vous ai raconté ce récit, je me nomme Hêtoul le Conteur de S’Tanch, et j’appartiens aux anneaux périphériques du monde de Zan – où parfois je me rends pour aller danser avec un enfant et lui montrer ce qui est en lui.

Je vous salue.
Alléluia.

Musique

Dansez !

via Christine Anne K. le 5 février 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Parole Unifiée & Note Une – Groupe Alonaya EsA, de Zan.

-écouter-

Chant d’introduction

Le groupe Alonaya Es A de Zan vous salue.

Ce groupe est constitué de plusieurs sous-groupes et reflète, pourriez-vous dire, la Parole Unifiée émanant -comme fusionnée- de tout ce qui travaille, se manifeste, existe, vit dans notre Monde.
…Il est presque imaginable de considérer, pour vous, que c’est tout le Monde de Zan qui s’exprime en une Parole Unifiée – qui en ces instants vous parle, par l’intermédiaire que nous avons identifiée comme appropriée.

Il importe que vous connaissiez ce Principe de Parole Unifiée.

…Car vous connaissez, à ce qui est observé et confirmé, une abondante diversité de paroles non-unifiées, tant par leur diversité même que par ce dont elles parlent, que par les formes qu’elles emploient (et je ne vous parle pas des langages, qui pourtant contribuent encore à cette diversité !) … Tant que par les différents niveaux de conscience fort chaotiques parfois dont elles émanent, que par les états émotionnels qui les sous-tendent, que par les non-dits – qui souvent sont de véritables discours, non-mis en forme mais vibratoirement percutants, de ces paroles.

Nous souhaitons, et cela nous est demandé, vous faire entendre donc la Simplicité et la Vibration d’une Parole qui fusionne, et qui par là-même s’exprime unitairement.
…J’entends qu’il y a à préciser que cela est totalement autre que ce que vous nommez parfois, en votre monde de divisions :  » la pensée unique », et qui tend à appauvrir (par l’oppression d’un discours falsificateur) la liberté de vos intelligences créatrices – qui chacune a sa place unique parmi les autres.

Dans notre monde, de la même manière, chaque intelligence à sa place unique parmi les autres. Et s’il y a en cet instant Parole Unifiée cela n’est pas ce type d’unification réducteur des intelligences et des contributions uniques de chaque Être.
C’est (car nous sommes un monde d’Unité : vous devez vous en souvenir, du moins je l’espère) c’est donc simplement le Fruit. Profond, simple, unificateur et unifié – comme Une flamme qui s’élève depuis un ensemble de petits foyers lumineux.

C’est donc de cette Unification là que nous parlons…

…Lorsque nos cœurs vibrent à l’Unisson -ce que nous avons coutume de pratiquer quelques instants, à plusieurs reprises chacune de nos journées- cet Unisson émet une Note… Qui pourtant ne sera jamais identique d’une fois sur l’autre – car, à toute émission, Elle est nourrie par l’Instant de la vibration du cœur de chacun d’entre nous.

Et il n’y a aucun besoin (ni aucune recherche) de répéter une même Note sous prétexte d’unification.
Nous émettons simplement et nous recevons…

Et nous nous unifions, dans cet instant-là, sur cette Note unifiée qui émane de nous, et nous réunifie en retour…  Et qui est Ce qui permet également que ce Groupe Alonaya’EsA qui a la Parole en cet instant, porte -en l’exprimant à nouveau par des paroles- l’Emanation Une de cette Note vibrante, et toujours plus ou moins changeante mais cependant toujours parfaitement harmonique avec elle-même dans chacun des instants où elle s’exprime.

Nous vous invitons simplement en cet instant à recevoir dans le silence apparent l’Emanation de la Note Unifiée de l’ensemble de nos cœurs dont je vous ai parlé..

Transmission silencieuse -1

Nous savons en effet que cette émission vous informe : d’une information unifiante, unitaire, unicitaire (mais non-réductrice encore une fois !)… Et qu’en vous il y aura non-seulement engrammage, mais réveil d’une mémoire que vous possédez et qui vous permet de vivre le même phénomène.

vibration

…Vos corps, dès lors que cette mémoire est réveillée, et acceptée (mais elle ne peut pas ne pas être acceptée), sont capables d’entendre, et d’émettre Ce qui fait cette Vibration partagée des cœurs et ce qui permet d’entendre en retour cette Note unique, unifiée, de l’Instant… Qui en chacun de ces instants-là vous fait pénétrer dans cette profonde Unité véritable, vivante, chatoyante, symphonique.

Et cette profonde Unité, une fois que vous La connaissez, vous L’aimez, vous La reconnaissez comme ce qui chante votre propre Origine et Ce qui rétablit votre entière et divine Essence…
…Écoutez encore, dans ce nouvel instant, notre nouvelle Note unique, unifiée..

 Transmission silencieuse -2

Vous êtes, je n’en doute pas, capables d’observer que cette nouvelle émission n’a pas exactement la couleur de la précédente.
…Lorsque vous en aurez reçu une troisième, et peut-être une quatrième, vous aurez toute la capacité d’avoir pu réactiver en vous cette mémoire si précieuse, et intacte, dont je vous ai parlé.

silence vibrant

…Dans ce silence actuellement, c’est votre Note qui se cherche, qui se découvre, qui s’étonne d’elle-même…
Et Elle nous parvient.

Ne soyez pas timides !…Vous êtes parfaitement sur la bonne voie…

Recevez à présent, dans quelques instants, une nouvelle émission de notre part, la troisième. Écoutez..

 Transmission silencieuse -3

Vous vous étonnez peut-être, vous vous demandez peut-être : comment se fait-il que Nos cœurs ainsi unifiés émettent à chaque fois une autre Note – dont la couleur et la texture sont si dissemblables avec la précédente?

Nous vous offrons bien sûr un exemple de diversification.
Mais sachez également que ce qui compte : c’est l’Unification entre Nous. Ce n’est pas, encore une fois, la répétition d’une même émission. Même si (je peux vous rassurer !) dans la durée il y a une continuité absolue et une harmonisation disons spontanée -et auto-générante- de ces différences d’instants…

Silence vibrant

…En cet instant même, il se trouve que les Enfants de Zan ont décidé d’émettre spécialement à l’intention des Enfants de la Terre…

…Cela est donc une Unité fragmentée en cet instant – néanmoins la Vibration des Enfants est, on pourrait dire : enveloppée, enserrée, accueillie, englobée et englobante par rapport à Celle des autres Êtres de notre monde… Ainsi en est-il de vos propres Enfants.
Écoutons..

Silence vibrant

Et voici que vos propres Enfants retournent leur propre émission…

Silence vibrant

…Il est manifeste que chez Eux cette mémoire est parfaitement ré-ouverte – et peut-être même n’a pas eu à être ré-ouverte, car non-désactivée.
Considérez les donc comme vos guides en cette pratique.

…Recevez à présent notre quatrième émission : qui vous permettra, nous n’en doutons pas, d’avoir totalement intégré les données nécessaires à cette réactivation, pour vous.

Écoutez..

 Transmission silencieuse -4

Ne soyez pas désorientés.

Nous allons vous proposer ce que vous appelleriez un petit outil pour vous aider à synthétiser l’Essence de ces quatre émissions. (Je ne parle pas de celle des Enfants, qui est à part.)

Le petit outil consiste en le fait de presser l’un contre l’autre votre pouce et votre index droits, et de faire légèrement tourner tout en pressant le contact d’un doigt sur l’autre. …Imaginez ainsi qu’entre vos deux doigts vous faites rouler une infinitésimale petite bille de métal très fine, très parfaite, et que dans cette petite bille sont contenues toutes les données sonores unifiées que nous vous avons, de tout notre Cœur et de toute notre Vibration Unifiée, transmises.

– Vous pouvez retrouver entre vos deux doigts cette petite bille chaque fois que cela vous est utile ou agréable.

Sentez quelques instants comme elle est vibrante dans la vibration de votre propre cœur, et comment elle interagit avec cette vibration…

Elle est donc aussi ce qui peut permettre à votre cœur d’être en vibration avec un autre cœur et avec l’ensemble de ces autres cœurs…Formant ainsi -de même que nous le faisons- une gigantesque symphonie, où chacun a sa place mais où il y a la possibilité d’émettre, en chaque instant, une Note parfaitement unique – et réalisable dans la joie la plus simple, la plus entière, la plus innocente, et la plus mature tout à la fois.

…Rien n’est plus simple n’est-ce pas ?

Et c’est ainsi que, par exemple, en vous appuyant sur l’ensemble de la structure de tous vos cercles d’Intelligence Collective et de Partage, vous pouvez réaliser une structure comparable à celle qu’est notre Groupe – qui comme je vous l’ai dit comporte de nombreux sous-groupes et néanmoins en arrive à cette Parole Une et unifiée, qui émane et respecte intégralement la chatoyante diversité de tous Ceux qui sont, qui existent, qui font, qui disent, qui agissent… Et qui néanmoins sont totalement UN – dans notre monde, mais dans le vôtre, si vous le voulez : car vous le pouvez.

Cela est notre message, cela est notre Joie de le partager ainsi.

Silence vibrant

A présent, nos Notes ainsi que La vôtre se mêlent : constituant la Note Une en cet instant de notre Rencontre.
Et cela est de toute Beauté. Nous vous en remercions.

Nous sommes le groupe Alonaya’EsA de Zan, Parole Unifiée, et nous vous saluons.
En toute Unité.

Alleluia.
.

via Christine Anne K. le 10 décembre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Lire les autres interventions du Monde d’Unité de Zan

Ej’zouga Ezay, de Zan (monde d’Unité) – L’Instant

cliquez pour écouter

Introduction musicale et chant 

Un Instant de perfection peut durer disons l’éternité, ou la vie entière…Si vous captez cet instant.

Ecoutez le…

silence vibrant

Je me nomme Ejzouga Ezay Una Odel. Je vis dans le monde de Zan, Monde d’Unité, comme vous le savez déjà.

J’aimerais vous apporter : l’Instant….

un oiseau chante de toute sa voix

…Cet oiseau chanteur est mon frère, et le vôtre. Nous sommes ensemble.

Je vous ai donc introduit dans cet Instant d’Unité, ce en quoi j’ai coutume de vivre…Cela est simple, il n’y a qu’être là…

…Et en étant là : tu es absolument complet, il n’y a plus rien à y chercher… Et le fait d’être là, ensemble, fait que nous formons la même complétude à nous tous…C’est la même…Et elle peut s’énumérer à l’infini, dans l’Instant…

Chant et musique

…Ainsi, le palais des Sons nous emporte et nous fait voguer sur la rivière qui chante, qui ne se tait pas, mais qui murmure, sans jamais véritablement faire de bruit…

…Ainsi l’Instant de perfection nous ramène en ce palais intérieur (pourriez vous dire, dans votre façon d’être), où la rivière sans cesse murmure…Pour te rappeler qui tu Es.  Et non pas qui tu es en tant qu’entité séparée : mais en tant que cela que Nous sommes, dans cette complétude qui Nous réunit…

chant et musique

L’Instant de perfection n’est pas cependant un instant d’inaction. Et si c’est un instant néanmoins de non-action, c’est également l’Instant de l’Action Pure -étendue, parfaite, sans vouloirs, sans limites-…Et qui revient vers Soi, dans la même complétude.

(on entend le chant des cloches…)

Là encore il n’y a qu’Instant. Il n’y a que cette totalité, pourtant si simple, où seul l’essentiel demeure et suffit.

chant et musique

Votre corps de chair a du mal, n’est ce pas, à traverser en toute quiétude ces Instants… Et il vous rappelle, à sa manière à lui -que ce soit petites douleurs, petits agacements, petites impulsions ou difficultés dans la fluidité-…Il vous rappelle peut être votre lourdeur, ou peut être votre incompréhension…Cela n’est qu’illusoire. Il n’est qu’un bagage, un bagage bien sûr très précieux pour vous.. Et l’instant de perfection auquel je vous ai invité ne l’a pas laissé de côté, car votre corps est invité… Peut être devriez vous alors lui donner un peu plus d’amour et d’attention – pour qu’il se calme et partage en toute complétude la perfection de cet Instant…

musique et chant

Je vous rappelle (nous vous l’avions déjà dit) que vous pouvez revisiter le Monde de Zan, quand vous voulez…Vous pouvez venir vous détendre, vous reposer dans nos jardins. Vous pouvez parcourir nos bibliothèques. Vous pouvez profiter de nos espaces de jeux et de création. Vous pouvez découvrir nos systèmes d’échanges -qui ne font qu’alimenter la prospérité générale, dans la simplicité et l’absence de superflu. Vous pouvez chanter avec nous, dès lors que votre coeur est débarrassé de ce qui l’encombre…

chant et musique

Acceptez que reste inscrit dans vos cellules le Son de cet Instant de perfection, quel que soit l’Instant de temps où vous l’avez gouté.

Acceptez que cela soit, que cela ne s’oublie pas.

Acceptez que cela imprime vos circuits. Acceptez que cela envahisse votre mémoire, votre mental, vos structures.

Acceptez que cela chante -même dans le silence, et même dans le bruit.

Cet Instant est vôtre, il vous appartient entièrement… Je ne fais que vous aider à le faire exister. Car souvent n’est ce pas, l’on a besoin d’un autre pour nous tenir le miroir…

musique

Je vous salue. Je suis Ejzouga Ezay, du Monde de Zan, et je suis une onde d’Unité…Vous pouvez donc me recontacter très aisément  (je n’ai pas besoin de monter dans un vaisseau de métal pour venir jusqu’à vous durant plusieurs années-lumière !..)

…Que l’Instant soit avec vous. Et que votre perfection vous regarde, et vous parle… Merci de l’avoir créé(e) avec moi. Alléluiah!

via Christine Anne K. le 9 juin 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

– cliquez pour une autre intervention du Monde de Zan et pour d’autres Mondes d’Unité


Agol Edar N de Zan. Lois du Feu & Unité

Agol Edar N Lak nous délivre en tant qu’initié l’ensemble des Lois cosmiques de l’Elément Feu , et nous invite à renconter la vibration de Zan, son monde d’Unité

lien d’écoute : http://vimeo.com/34518001

 Introduction en langue stellaire 

Que mes salutations vous parviennent Très Chers, Très Respectés, Frères et Soeurs de Terre et du Système solaire. Mon nom se dit Agol Edar N Lak. Le monde où je vis se nomme Zan. Zan est un monde d’Unité qui n’appartient pas à la Galaxie dont vous faites partie mais qui n’en est pas éloigné. Zan fait partie d’une ceinture, ou d’une couronne pourrait on dire, de mondes d’Unité qui gravitent de concert en une forme que vous pouvez apparenter à une forme circulaire.

J’ai pour titre Agol, car ainsi que d’autres Etres portant ce titre en différentes localisations, je suis dédié de par cette appartenance au soin et à la présence d’un certain Elément. Nous sommes en quelque sorte les Gardiens, les Responsables et les Chantres des Eléments en leurs différentes formes, localisations et manifestations. Je viens m’exprimer en ce jour, par la voix que nous avons choisie, à la fois pour témoigner un peu de ce monde d’Unité auquel j’appartiens; et par ailleurs pour instiller quelques vibrations Elémentales, nouvelles pour vous probablement. L’Elément auquel principalement je réfère se nomme dans ma langue Loud Ek et, dans votre système de représentations, correspond à ce que vous nommez le Feu.

silence

Nous sommes donc vous et moi, pour ainsi dire, reliés physiquement par cette chaleur et cette vivacité tant matérielles que subtiles. Mais je ne suis pas là pour vous faire un cours sur le Feu, car le Feu dont je parle prend des formes variées – et que vous pourriez probablement juger fort différentes, en grande partie, des aspects que vous connaissez, là où vous êtes et de part vos systèmes scientifiques. Sachez simplement qu’au même titre que tous les Eléments c’est un composant primordial de la Vie, et que j’en suis donc un Initié, un Gardien et un Accompagnant, ainsi que je vous l’ai dit.

…Je vais donc vous transmettre une petite série disons d’ouvertures (je ne trouve pas de mots plus appropriés dans votre langage) à de nouveaux aspects et formes de cet Elément, qui peuvent se révéler fort utiles et enrichissants dans votre patrimoine, en cette aube de Cycle en construction que vous êtes en train de vivre et d’initier.

silence

Il y a 7 Lois qui régissent, qui régulent et qui maintiennent la Forme, les formes de cet Elément Feu, au sein non seulement de cet Univers mais de la plupart des autres Univers (à l’exception d’un ou deux). Pour mieux comprendre la pertinence et l’étendue de ces Lois je vous indiquerai simplement que le Feu participe d’un grand nombre de Géométries, d’Architectures, d’Orchestrations. C’est un Elément structurel, dynamique, un Elément de Vie comme je l’ai dit. Il n’est pas -juste comme vous le connaissez- un élément qui flambe, consume et éclaire. Il a également d’autres attributions, que je ne saurais véritablement nommer dans votre langage et dans le paradigme auquel je suis tenu de m’accrocher pour vous parler, c’est à dire le vôtre.

Je vais donc simplement vous délivrer ces 7 Lois sans commentaires et il se produira simplement ce qui doit se produire : vous allez les entendre et les engrammer.

Ces Lois n’ont pas d’ordre strict, disons qu’elles se présentent en Cercle. Je vais donc les énoncer sans employer de numérotations et je m’en excuse.

En voici une:

Transmission sonore et vibratoire.

En voici une autre:

Transmission sonore et vibratoire. 

Loi suivante :

Transmission sonore et vibratoire. 

En voici une autre:

Silence vibratoire. 

Loi suivante:

Transmission sonore et vibratoire.

Loi suivante.

Silence vibratoire 

Et enfin la dernière Loi, que voici :

Transmission sonore et vibratoire.

Je pense que vous avez peut-être pu noter, remarquer, que certaines de ces Lois vous sont effectivement inconnues, et que probablement les deux dernières que j’ai présentées vous sont un peu plus familières…Ne vous étonnez pas si chacune de ces Lois semble s’exprimer dans une forme sonore assez différente de chacune des autres. Cela est ainsi. Elles ont différentes origines, cela peut être une forme d’explication à ce qui pourrait vous poser question. Outre ces Lois, comme je l’ai dit, le Cercle de ces Lois est d’une importance absolue, que vous devez considérer clairement… Je sais que vous n’êtes pas accoutumés à ce que les Lois se présentent en Cercle -mais en revanche je sais que vous avez appris la nature et certains fonctionnements des Cercles.

…Ce Cercle a donc un Centre. Ne cherchez pas à comparer cette notion de Centre avec ce que vous connaissez par rapport à ce que savez des Lois. Voyez le comme le Centre d’une géométrie qui condense et redistribue les énergies et les données dans toutes les directions auxquelles il est lié. Je vais donc vous délivrer -et je le répète cela est fort important- l’identité sonore et formelle de ce Centre, qui est tout à fait spécifique et ne ressemble à aucun autre. Pour cela je vais vous demander d’employer la fonction visualisante de cet outil que vous nommez votre mental, et vous allez créer en visualisation un cube. Et je vous invite à faire que ce cube soit en mouvement tournant sur lui-même, à une vitesse disons confortable, ni très lente ni très rapide. Et cela génère une grande énergie – comme vous pouvez peut être déjà le constater.

Nous appuyant donc sur cette représentation je vais vous donner maintenant les éléments sonores qui servent disons à sa contruction, à sa structure et à sa dynamique… Je vous invite d’ores et déjà à recevoir cela dans le plus grand détachement et à ne pas jouer avec cette Forme, car cela serait probablement peu apprécié par vos propres structures. Après cette petite mise en garde je vous donne ces éléments sonores :

transmission sonore et vibratoire en plusieurs étapes

Clôture de transmission de ces données.

silence

Comme je vous l’ai dit en introduction, ces 7 Lois et ce Centre du Cercle des Lois étaient destinés à être engrammés en vous. Vous n’avez donc pas d’effort de mémorisation ni d’enregistrement ou de réécoute laborieuse à prévoir.

Cet Elément certes n’est pas le seul qui compose vos structures de Vie, mais en revanche il est fort important et pertinent aujourd’hui que vous ayez ces ouvertures pour pouvoir le concevoir de façon plus étendue, plus proche, plus variée, plus constructive; et pour mieux intégrer son fonctionnement et sa dynamique propres dans la mise en place des nombreuses structures de Géométries de Lumière, Grilles, Architectures sonores et vibrantes, qui constituent un grand nombre des Constructions que vous êtes en train d’élaborer pour mettre en forme (nous le pensons du moins) ce qui appartient à la nouvelle Ere que vous avez à réaliser.

Il importe entre autres choses que vous soyez conscients -cela vous étonnera probablement- du rôle musical que détient et que dénote cet Elément Feu dans de nombreuses compositions.

Il importe également que vous ayez notion que la Lumière Véritable et le Feu éclairant sont deux choses distinctes – car je crois savoir que cette confusion serait assez répandue de par votre système de représentations encore en cours… Il est certain que dans votre monde le Feu éclaire; mais la Lumière (que ce soit la Lumière de vos Etres, la Lumière de vos coeurs, la Lumière des grands Etres les plus sacrés pour vous, la Lumière des Géométries de Lumière dont vous connaissez quelques unes) n’est pas la lumière du Feu telle que vous la connaissez. Néanmoins, le Feu, au même titre que les autres Eléments, participe à la composition de la Lumière Véritable… J’espère que cette distinction, cet éclaircissement vous apportera, conjointement à la réception de ces Lois, quelques ouvertures enrichissantes, productives, éclairantes dont vous saurez tirer j’en suis certain le plus grand profit.

Avant de me retirer je voudrais, pour clore cette intervention, témoigner simplement de la Vibration du monde d’Unité Zan auquel j’appartiens, et je vous invite donc à visiter (pourrait on dire) la Plage vibratoire qui permet d’accéder à cette connaissance et à cette expérience de Zan.

long silence vibrant

…Je vous invite donc également à engrammer cette expérience d’un monde d’Unité; et puissent le Feu de Zan et Celui de la Terre et du Système Solaire coexister, co-créer, co-être – au sein des Lois que je vous ai présentées ainsi qu’au sein des Lois de l’Harmonie, des Lois de la Vie, des Lois de nos Univers.

Je vous remercie. Alléluia. Je suis Agol Edar N Lak, de Zan, et je vous salue.

via Christine Anne K. le 28/12/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.