Jonasam Ri-Zam, de Frange C : Enfances, Educations, Rondes..

 écouter >

Je vous salue Frères et Sœurs de Terre – je suis ému !
Mon nom est Jonasam Ri Zam et je (blpf)…Pardon je bafouille, c’est l’émotion.
…Je viens de la Frange C que vous connaissez. Notre processus d’Ascension comme le vôtre est en cours, avec comme vous le savez ses similitudes et ses différences, à ce que j’en sais.

Je suis très jeune. Je n’ai pas l’habitude de m’exprimer ainsi…
Je voudrais pourtant, comme certains de vos enfants qui sont si intelligents et capables de dire des choses extrêmement percutantes et justes aux adultes, prendre cette place – et c’est pour cela qu’on m’a invité à oser venir vous parler.

Je ne sais pas tout (loin de là !) mais je sais qu’il y a beaucoup d’injustices et d’erreurs qui chez vous, comme chez nous, encore entravent les consciences, les progrès et la juste mise en place de ce qui devrait être pour que nos vies soient plus justes et notre avenir plus harmonieux et meilleur.

– Je ne sais pas par où je dois commencer –
On m’a dit : « Vas-y, ça viendra tout seul ! ». Ce que je vais dire sera donc peut-être désordonné de votre point de vue – et si c’est le cas, vous m’excuserez !

Nous observons, nous les jeunes et les enfants dans la Frange C, qu’il y a d’énormes stupidités encore -malgré les progrès- dans certains enseignements qu’on nous oblige à recevoir pour faire de nous des individus capables de survivre et de produire, ainsi que de se reproduire, dans les normes qui sont en vigueur et qui maintiennent un certain statu-quo.
Nous sommes conscients de ces absurdités. Et je sais que les jeunes et les enfants de la Terre pour beaucoup en sont conscients, et pour beaucoup en souffrent.

Ma place n’est pas de récuser en détail vos systèmes d’éducation et d’enseignements. D’ailleurs je ne les connais pas suffisamment… Bien que j’ai eu accès à un certain nombre d’informations car cela m’intéresse énormément, moi.
Je voudrais quand je serais arrivé à l’âge adulte devenir moi-même un enseignant, un éducateur mais de la façon qui satisfera mes exigences de vérité, de limpidité, de développement…

Je ne sais pas par où commencer.
Peut-être que je n’ai pas à commencer, car il y a tout à la fois n’est-ce pas.

Prenons un exemple :
Je sais qu’aujourd’hui les enfants sont obligés de faire des devoirs lorsqu’ils rentrent chez eux pour jouer et retrouver leurs parents et leurs frères et sœurs.
Pourquoi ? ! La seule explication que j’ai trouvé à cela, c’est qu’il s’agit simplement de les empêcher d’être des enfants et de jouer.

Le Jeu est ce qu’il y a de plus créateur et de plus constructeur, mais il est libre, et l’éducation par les devoirs empêche donc les enfants d’être libres et leur inculque la notion qu’il faut uniquement travailler dans les normes pour satisfaire une hiérarchie avec des résultats conformes à ce qui est attendu…

Car n’est-ce pas les enfants sont bien assez intelligents pour comprendre, recevoir les notions qui leur sont utiles !
J’admets que la Mathématique et l’orthographe nécessitent des exercices, oui ! Et nous avons joie à les faire lorsqu’ils sont intelligents. Nous avons joie à les terminer, à les réussir, à les montrer aux adultes qui s’occupent de nous car cela est notre nature d’Enfant.

Mais nous n’avons pas joie à accumuler trop de devoirs. Cela n’est pas utile.
Cela ne sert qu’à -je crois, chez certains parents terrestres- satisfaire ces mêmes parents en leur donnant le sentiment que leurs enfants deviendront de bons travailleurs, de bons producteurs, de bons obéissants; et surtout ne les dérangeront pas trop car ils seront adaptés aux moules qui ne les dérangent pas.
– C’était un exemple, il y en a d’autres..-
Je vais poursuivre…

(soupir )
Je reprends mon souffle, mon émotion est là mais je l’accepte et elle me rend joyeux car il importe que cette émotion m’habite pour délivrer mon message.

J’aime la Mathématique, j’aime les Nombres, j’aime la Musique, j’aime la Géographie, j’aime ce que l’Histoire -lorsqu’elle est vraie- nous apprend comme expériences passées à ne pas renouveler, ou à développer.
Je sais que chez vous l’Histoire est généralement fausse. Je sais que elle sert simplement à mettre en valeur des idéologies, c’est à dire des croyances… C’est dommage car il y a de belles choses justement dans l’Histoire du passé et ces belles choses sont masquées – sont oubliées probablement !

Nous avons, nous les enfants et les jeunes de la Frange C, de nombreuses relations nocturnes avec les enfants de la Terre, nous partageons beaucoup de rêves, d’idées, de projets pour le futur et nous les construisons ensemble.

Nous avons pour cela chez nous comme sur Terre des espaces qui sont dédiés, mais qui sont des espaces de jeux, des espaces de jeux créateurs – et de jeux scientifiques ! Cet aspect scientifique échappe complètement à beaucoup de grandes personnes et c’est dommage.
Certains adultes oui en sont conscients, mais ils ont des obligations de résultats n’est-ce pas : ce qui les prive de pouvoir nous laisser jouer comme nous avons à le faire.

J’aime la Philosophie ! J’en ai déjà appris pas mal…
J’aime les langues ! J’adore les langues : c’est une ressource extraordinaire de vibrations sonores et d’intelligences multi-sources, multi-formes. C’est un jeu en soi que de pratiquer une langue dite « étrangère ».

J’aime danser car la Danse est une ressource extraordinaire pour développer nos corps, nos intelligences et nos esprits. Quand je dis nos corps, il s’agit bien sûr de l’ensemble complexe de tous nos corps individuels – ce que vous appelez « corps subtils » (nous avons une autre appellation).
La Danse nous permet aussi de faire des figures ensemble : ce qui nous entraîne à toutes les collaborations, à toutes les architectures intelligentes en mouvement et en co-création que nous serons appelés à appliquer en tant qu’adultes pour continuer à construire et faire évoluer notre Monde.

J’aime l’Enfance.
J’aime le fait d’être un enfant, tous les enfants aiment cela.

Je crois que chez vous -je ne parlerai que de ce que j’observe chez vous à travers mes contacts avec les enfants terrestres- je crois donc que beaucoup d’enfants sont malheureux car ce qui constitue justement leur état d’enfant n’est pas bien reconnu par les adultes, qui en font des « choses » pour eux : des petits jouets quelquefois, des petits jouets qui doivent être jolis, obéir, être intelligents en même temps – mais dans le sens de ce que l’on attend..!

…Je sais bien sûr qu’il y a sur Terre beaucoup de parents qui ont une autre compréhension de ce que sont leurs enfants car ils n’ont pas perdu -Dieu merci- le contact avec leur propre mémoire d’enfant et ils ont confiance dans l’extraordinaire potentiel que représente un enfant et la joie inhérente et partagée de cela.

Chez nous les enfants ont un statut à la fois semblable et différent.
Car il y a en notre monde de la Frange C des réunions d’enfants qui servent disons de façon « consultative », mais également qui ne servent qu’aux enfants – et au cours desquelles à la fois par des jeux, par des danses et par des conversations nous élaborons ensemble ce qui nous fait plaisir.

silence

Je me tais un peu car je reprends mon souffle et j’ai besoin de rêver un peu quelques instants : excusez-moi.
…C’est important de pouvoir rêver.
Je rêve de pouvoir jouer avec les enfants de la Terre. Je sais que nous le faisons bien sûr un peu, voire beaucoup, dans nos rencontres subtiles mais je serais très curieux de le faire physiquement. Cela me fait rêver..!
…Et là pendant que je vous parle, en rêve je construis un jeu, un jeu que nous pourrions faire ensemble.
J’aime ce genre de rêve.
Ce jeu me plait : j’essaierai probablement lors de l’une de nos réunions de le faire exister à titre expérimental avec mes amis. C’est un jeu mathématique, d’ailleurs (car je vous ai dit que j’aime la Mathématique).
C’est également un jeu où il y a des danses…Mais pas n’importe quoi !

…Mes parents sont des gens très bien. Et cependant je vois qu’ils sont fatigués quelquefois et qu’il y a un gros  » travail sur soi » sur eux-mêmes qui leur prend de l’énergie et c’est normal. J’essaie de les soutenir. J’essaie aussi de leur faire comprendre quelque fois comment ils pourraient avancer… Ils sont souvent conscients que j’essaie de leur faire comprendre des choses mais parfois ils ne réussissent pas à comprendre (sourire) et ils se fâchent…Ça m’amuse ! J’aime assez les mettre en colère quelquefois, ça les fait avancer, ça les éduque – et moi aussi !
Il m’est arrivé d’être un sacré garnement et je ne regrette pas : ça fait partie du jeu.
C’est un jeu aussi avec les parents..!
« Drôle de jeu !  » diriez-vous si vous êtes parent – mais c’est un jeu !

Cela nous permet à nous les enfants aussi d’explorer -comme vous dites- « les limites », mais aussi les frontières de ce qui est possible et de ce qui permet de faire reculer les possibles – car cela est important ! C’est ainsi que le monde avance n’est-ce pas..!

Nous sommes parfois beaucoup plus exigeants moralement que nos parents, nos éducateurs – et je sais que les enfants de la Terre sont exactement comme ça.
Il y a des erreurs que nous n’acceptons pas et qui nous chagrinent profondément. Il y a des bêtises que nous n’excusons pas et qui nous mettent mal à l’aise… Parfois nous n’avons pas d’autre recours alors que de nous fermer sur nous-mêmes pour pouvoir résister, continuer, passer par là et aller plus loin : c’est dommage n’est-ce pas !

Court silence

Je rêve encore un peu, excusez-moi.
Je ne sais pas me concentrer comme un adulte.

…Je pensais que ce soir je vais retrouver ma famille et que nous allons encore avoir quelques discussions peut-être ou bien simplement exécuter (soupir) les tâches quotidiennes qui bien sûr nous font être ensemble et nous sont nécessaires, mais vis-à-vis desquelles j’ai encore le droit de me révolter n’est-ce pas..!

J’aime mes parents.
J’aime mes frères et sœurs.
J’aime le Monde : il est si beau – même si ça ne se voit pas toujours.
Je suis né avec la Conscience Parfaite que le Monde est Parfait, et puis j’ai vu qu’il y a beaucoup de bêtises qui ont été rajoutées par dessus cette Perfection.
Et j’ai eu la surprise de découvrir que beaucoup de gens croient à ces bêtises.

Je pense à un jeu qui pourrait supprimer cela.
Ce serait très simple, mathématique même. Je suis en train de le concevoir… Je ne veux pas vous le raconter – je ne pourrais pas, d’ailleurs.
Mais quelquefois avec mes amis nous jouons des petits morceaux de ce jeu pour nous entraîner.
J’essaie de le partager dans mes rencontres subtiles avec les enfants de la Terre. Je sais qu’il y en a un ou deux qui ont compris – ce sont mes copains.
Il y en a un qui s’appelle Timour, je l’aime bien… Je ne sais pas où il vit mais il est très intelligent. Nous jouons donc ensemble je crois à construire ce jeu.
Je pense à lui : j’espère qu’il m’écoute… Ça serait trop bien !

Je ne sais pas..? Je crois que les enfants n’écoutent pas ce canal – mais bon, il y a bien des moyens, peut-être leurs parents le font !?

Il y a aussi la santé dont j’avais envie de parler – car la santé est un gros sujet qui préoccupe nos parents. Ils ont raison, ils sont là pour ça : nous devons être en bonne santé.
Malheureusement je crois que chez vous sur la Terre il y a beaucoup de choses qu’on fait croire aux parents comme quoi ce serait bon pour la santé des enfants alors que c’est tout le contraire.
Ça m’impressionne tellement c’est bête et c’est méchant.
Je ne sais pas ce qu’il faut faire, là, je ne sais pas quel jeu !?… Bien sûr mon jeu qui sert à détruire les bêtises pourrait aussi fonctionner dans cette direction-là mais il me manque des éléments.
Ça viendra. Peut-être que je serai scientifique pour mieux comprendre…

Je sais que les enfants de la Terre sont très intelligents, tout à fait autant que nous ! D’ailleurs nous venons des mêmes origines, il n’y a donc aucune différence.

…Chez nous il n’y a pas de vaccins, de choses comme ça : heureusement !
Il y a évidemment des choses bêtes encore, mais nous forçons vraiment nos parents à réfléchir. Quelquefois nous faisons exprès de tomber malade pour les faire réfléchir. Ça n’est pas très agréable ni pour nous ni pour eux mais ça fait vraiment avancer.
.
…Nous faisons aussi des Rondes !

C’est très important chez nous car quand on fait un Cercle, une Ronde, il se passe des choses qui nous relient vraiment à l’ensemble de l’Univers, au Cosmos, à l’Un – et ça nous en sommes conscients.
…Il me semble que les enfants de la Terre ne font pas beaucoup de Rondes comparé à nous. Il me semble qu’on leur apprend à faire des jeux solitaires.

Ça les empêche de jouer ensemble, ça les empêche de faire des rondes – c’est embêtant n’est-ce pas !
Nous essayons de faire des Rondes avec eux lorsque nous sommes dans nos communications subtiles quand nous dormons tous- et nous les faisons ces Rondes ! J’espère qu’ils en font aussi entre eux de la même façon..

C’est très important que je parle des Rondes – je savais que je devais le faire.
Très important !!

silence

…J’ai besoin de rêver, excusez-moi…

silence

J’ai encore des choses à dire – je ne sais plus ce que c’est..(?)
…J’ai parlé des mathématiques, j’ai parlé des rondes, j’ai parlé des jeux, j’ai parlé des parents, j’ai parlé de Timour, j’ai parlé de mes rêves, j’ai parlé de la santé… Est-ce que j’ai parlé de l’école ? Oui, je crois.
Je dois encore parler d’autre chose…

Je dois parler de ma mère !
J’aime ma mère bien sûr !.. Ma mère est un trésor, mais elle ne m’appartient pas et je ne lui appartiens pas. Nous sommes des compagnons de route. Nos corps sont intimement liés par le fait qu’elle est ma mère et que je suis son enfant, et cela nous permet beaucoup de choses que nous ne pourrions pas faire ensemble autrement…
Ma mère est une manifestation du Féminin Divin. Je le sais.
Elle ne le sait pas forcément aussi bien que moi je le sais car elle n’a plus le temps de penser à ça, mais cela lui permet (sauf qu’elle oublie de le faire souvent) d’être en contact avec le Féminin Divin.
C’est encore une autre grande Ronde, une Ronde entre les mères.

Bien sûr, une fois par an nos mères font une grande Ronde -grande, grande, grande !- (…chez vous je ne crois pas ?) et là c’est très important !
Mais elles devraient en faire plus souvent.
Je ne sais pas si un enfant de la Terre peut imaginer que sa mère ferait une Ronde avec les autres. Mais peut-être…
Est-ce qu’elles en font ? …Je ne crois pas !
Il paraît qu’elles lisent des « magazines féminins » – c’est complètement idiot, mais bon : c’est une forme de fausse Ronde.

…Je ne veux pas vous embêter à critiquer des choses chez vous, parce que je suis un enfant et que ça ne me regarde pas.
Je sais que c’est compliqué de construire un monde, et que ce qui se passe sur la Terre ma foi a été construit par les gens de la Terre. Je respecte aussi ce qu’ils ont pu faire car ils ont essayé. Mais il y a quand même beaucoup de bêtises comme chez nous.

Est-ce que j’ai parlé de tout ce que je voulais dire ? Je crois…

Je voudrais offrir un ballon de ma création aux enfants de la Terre.
Ce ballon, il est rempli de beaucoup de petites compositions mathématiques que j’ai joué à faire… Ça fait un peu de bruit quand on le bouge.
…(Il n’est pas là dans nos mains, vous ne l’entendrez pas !)
Mais ce ballon c’est un jeu, et tous les enfants dans beaucoup-beaucoup-beaucoup-beaucoup de planètes et d’endroits jouent au ballon.

Je suis donc très heureux de pouvoir faire connaître mon Ballon, ma création. Il est rond bien sûr comme tous les ballons mais il est spécial – je compte encore l’améliorer !

Voilà j’ai terminé !
Je vous salue, je m’appelle Jonasam Ri Zam de la Frange C.
Au revoir. Alléluia !

via Christine Anne K. le 7 juillet 2014
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle-Atelier de co-Création n°12 : 18 au 20 aout – voir page Evènements

 

Faire un Don (clic)c’est aider et remercier ce canal et ce site,
et aussi co-créer notre abondance partagée
Merci et bravo !

Dragons des Oeuvres Sublimes C : Enfantements…

écouter >

Musique,  paroles soufflées-chuintées sur fond instrumental
Sons vocaux

..Les Dragons des Oeuvres Sublimes C (et non pas les autres…) s’adressent en cet instant à vous!

Mots-souffles (tchi-kahh Ss Ouh Ahh) et sons chantés dragons, sur fond instrumental

Nos bébés sont Légion….
Cela fait partie de nos Oeuvres. Et nous tenons à ce qu’ils soient bien accueillis..!

Notes de musique en arrière plan

Ils n’auront rien d’effrayant – bien au contraire…(la musique résonne toujours)
Bien au contraire !

Nos bébés seront beaux,
bienveillants,
resplendissants,
amicaux,
solidaires
…Et tant d’autres qualités que nous espérons voir naître en eux!..

Souffle fort : Schikss Ahh

Il importe que ces nouvelles Générations voient le jour et s’implantent
Car cela est nécessaire à l’écosystème
Et d’autre part, à la qualité des relations et de la Vie sur cette Planète…

la musique est toujours présente en arrière plan…-
Écoutez bien!
Car les sons que vous entendez ne sont pas décoratifs :

Cela décrit et exprime ce qui est bon à savoir,
A connaître,
A savoir penser.

Percussion et notes de musique

Je me pose.
Je suis le délégué Ssa ché Ka Haan Rrha Èh.
Je replie mes ailes
Je m’ébroue
Je regarde autour de moi, et j’écoute…

Il n’y a pas de bruits
A part quelques oiseaux chanteurs, et beaucoup d’insectes silencieux
Quelques humains affairés de-ci de-là…

J’entends la Cohorte de mes frères et sœurs qui s’ébrouent plus loin..!

Nous nous reposons car notre voyage est long
Et nous faisons étape.

Nos bébés seront en partie laissés en ces endroits
Car nous savons que la Nature prendra soin d’eux
Ainsi que les humains qui les verront naître parmi eux…

Musique vibrante
Baton de pluie lentement

Écoutez glisser les graines…
– égrènement continu du bâton de pluie qui accompagne le propos –
…Les voix
Si ténues soient-elles, si imperceptibles !
Elles font partie de cette cohorte.

Et nous les accompagnons de notre Chant – Dragons des Oeuvres Sublimes C-

Grand chant vibrant avec sons de bâton de pluie

Nous reposons
Nous pondons
Nous veillerons
Nous serons discrets mais présents…

La Cohorte des Braves que parfois nous accompagnons
Est également garant de la Paix que nous souhaitons voir se maintenir.
Et cependant, nous sommes prêts à manifester notre force – si besoin s’en faisait sentir ou reconnaître.

Silence
Séquence musicale
Silence

Que de joies,
Que de pensées,
Que de cérémonies !
…Tout cela nous occupe.

Tout cela nous le réalisons là où nous sommes et entre nous
Mais sachez que vous ne serez pas oubliés…

Sachez que la réalisation de ces enfantements ensuite vous occupera
Sous notre garde bienveillante…

Silence vibrant

Un Dragon, sachez-le est un Etre de Lumière.
…Ce n’est pas un reptile amusant ou effrayant.
– Cela est une imagerie qui nous fait sourire – et dont nous nous servons aussi pour jouer avec votre imagination, et vous permettre de vous rappeler que nous existons..!
…Ainsi, les enfants dragons (toux) n’auront rien de commun avec ces animaux que vous représentez.

Nous lançons nos Oeuvres (notes de musique).
Nous jetons toute tragédie, et toute fausse représentation.
Nous aimons que soient limpides les Eaux, les Cœurs et les Feux.

Quelques notes de musique

Je suis celui qui parle et cependant je m’efface.

Ainsi les graines (égrenés du bâton de pluie)
Sont-elles en train de commencer leur germination.
Ou bien simplement de s’endormir avant cela ?

Je vous salue,
nous sommes -de par ma voix- les Dragons des Oeuvres Sublimes C.

Prenez Soin de Ce qui vient !

Alléluia

 

via Christine Anne K. le 4 novembre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Madoul An A-Oz’za, Dragon des Pluies : Nouveaux Enfants…

écouter >

Longue vocalise de phrases chantées suivie de quelques « mots » inarticulés

Silence vibrant

Je vous salue, Moi, Madoul An A Oz’za Achaay’hin, Dragon des Pluies.
Nous sommes, Nous les Dragons des Pluies vos amis et les amis de vos récoltes.
Nous sommes Ceux qui chantent les tombées de ces Eaux accumulées et condensées, qui réjouissent tant vos sols et vos plantes..!
Ainsi que les sols et les plantes de tous Ceux qui partagent votre Vie – votre Ecosystème, très chers Humains.

…J’aime à me promener dans la Pluie car je la crée et elle me crée.
C’est mon Elément le plus favori.
Quoique que j’aime également me tremper dans les cascades et le flot des rivières…
Et là je rencontre quelques autres Dragons – et nous jouons, nous conversons, nous élaborons nos interactions.

Paroles clôturées par un sifflement et un frottement
…puis musique évoquant la pluie qui tombe en gouttes

Pluie !
Mon Elément…
Ma Joie d’Etre.
Ce qui anime mon Corps !
Ce qui fait être ma Joie et ma Puissance…

Long chant sous forme de vocalises

 

Madoul An A-Oz’za : mon nom.
Prononcé par la voix de cette bouche humaine qui m’amuse et me semble familière.
Je ne sais pas si elle est faite de Pluie comme moi ?
Mais en tout cas je la sens Amie des Pluies…
…Nous ruisselons parfois si abondamment que nos œufs éclosent dans cette Joie d’Abondance – et nous les multiplions alors
Ainsi que le font les gouttes de ces Pluies qui parfois vous semblent ne plus cesser
Et qui soudain s’évaporent dans une échappée, alors que nous rions de voir le Soleil se pointer..!
Nous aimons nous sécher au Soleil, nous nous ébrouons…
Et cela agite encore quelques gouttes de Pluie, n’est ce pas ?

…Notre présence sur cette Planète a été longuement oubliée
Ce qui nous a permis de vivre assez tranquillement, bien qu’en petit nombre
Car les conditions environnementales qui ont été développées par vous l‘Humanité
Nous ont tenus un peu à l’écart des zones trop peuplées…
Quoique certains d’entre Nous se sont adaptés à ce que vous appelez vos villes
Et se plaisent assez à les fréquenter lors de vos Pluies
Qui les nettoient et les humectent…

Ecoutez chanter les Pluies :

Musique reproduisant la pluie qui rebondit et résonne en tombant…
Silence vibrant

J’ai été invité à vous parler
Certes pour le plaisir de s’adresser à vous, enfin, par une voix que vous comprenez,
Mais également pour vous parler d’autre chose.
Je ne sais pas encore si votre langue me permettra véritablement de le formuler.
C’est pourquoi déjà les Chants que j’ai chantés peuvent avantageusement véhiculer -dans ma propre langue et par la vibration de nos intelligences réunies- Ce que je tiens à vous communiquer.
Il y a en effet plusieurs choses qu’il serait important que vous compreniez ou sachiez.

Chant (langue dragon) sous forme de sons longs et gutturaux…

J’ai cherché ainsi à vous représenter une configuration qui va s’imposer.
Une configuration où précisément l’archipel des Pluies a son importance
Dans le dessein et l’humectation de certains faits
Qui vont très certainement intéresser vos milieux de vie et vos structures.
Je ne sais pas comment nommer ces faits et ces évènements
Mais mon Chant, je l’espère, a su vous indiquer ce que j’en sais.

silence vibrant

Il y a également cet autre point dans mon intervention
Qui concerne l’avènement chez vous, les Humains, de certains Enfants Dragons
Dont certains sont déjà conçus,
Voire proches de leur naissance…

court silence très vibrant

Rassurez-vous – ils n’auront pas d’écailles, ni de longue queue
Et ne cracheront pas de flamme visible.

Mais leur Regard vous parlera la langue des Dragons.

Ce seront, je vous le précise et je vous rassure, des enfants totalement humains
Et non pas des monstres tapis dans des corps qui vous ressembleraient
Et qui à terme vous feraient peur…
Non (sourire) – ce ne sont pas des monstres..!

Il est simplement admis et correct
Que cette sorte de Mélange de nos Races puisse se réaliser ainsi en ces instants-là
Car leur présence aura un effet tout à fait salutaire, bienvenu, bénéfique et dynamique…
Parmi vous, ils se réjouiront d’être nés
Et cependant ils auront quelques difficultés parfois, car ils seront mal reconnus pour ce qu’ils seront. Cela est prévu.
Néanmoins sachez, vous mes Amis, reconnaitre leurs présences et célébrer ce qu’ils sont Car ils auront grand plaisir à interagir avec les autres enfants
Parmi lesquels d’ailleurs beaucoup (vous le savez, plus ou moins) émanent également de différentes Races « nouvelles » parmi vous.

Voici donc un chant que Nous leur offrons, Nous, Dragons de Pluie
Pour faciliter leurs venues en vos corps.

Douce et longue mélodie (comme une berceuse) en paroles stellaires.

Silence vibrant
…Trois frottements de mains vifs chacun suivi d’un claquement.
Silence vibrant…

Je suis tout à fait réjoui d’avoir ( je crois) réussi à vous dire Ce qui était important, d’une façon suffisamment intelligible pour les aspects les plus primaires de vos personnes.

Sachez que Nous prendrons grand soin des Enfants dont je viens de parler.
Cela sans aucune forme de conflit avec leurs parents humains, bien au contraire. Souhaitant toutefois que ces parents ne Nous rejettent pas – car Nous apparaitrons sans doute dans leurs rêves, ou des choses comme ça.

Il se peut également que certains d’entre Nous soient présents dans leurs jardins..!
Quelle joie alors, pour toute la famille et pour nous-mêmes..!

Et lorsque les Pluies viendront arroser ces Jardins
Il y aura bénédiction et joie des Dragons joueurs
Pour (…que puis-dire ?)…
…Arroser, illuminer, encenser, réjouir les jardins en question et les habitants qui les gardent Ainsi que ces chers petits Bambins – que déjà Nous affectionnons tant.

Ils auront des frères et sœurs Dragons, moins visibles, dans leurs parages
Pour jouer et partager leurs savoirs.
…Cela pourrait nécessiter que  leurs maitres d’école soient également bienveillants.
Quelle joie !

Silence vibrant

Je m’en vais retourner à ma Forme

Sifflements, chuintements, divers souffles puissants rythmés et rapides

Tout Amour, Toute Pluie, Tout Dragon, Toute Floraison
Je vous fais mes salutations, moi  Madoul An A Oz’za Achaay’hin,
Dragon de Pluies, mandaté.

Alléluia

Chuintements, souffles, claquement de mains.

 

via Christine Anne K. le 8 octobre 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

.
Cercle de co-Création n°8 -Astoyala Edj  :  17-19 novembre 2013 – 
avec participation physique ou distante active : voir en page Evènements  

.

Les 3 Sources de Joie – Récit de Hêtoul, le Conteur de S’tanch

cliquez pour écouter

Musique

Ainsi marchait l’enfant ce jour là…
Lui qui cherche les 3 Sources de Joie.

Musique

Cette recherche lui appartient.
Mais elle appartient aussi à toi.

Ecoute mon Enfant,
mon Frère, ma Sœur, mon Aimé(e),
cette histoire :..

Il y eut d’abord un matin. Et ce matin là n’était pas le même que les autres, car ce jour là s’était levé un astre différent.
…L’astre habituel du matin avait adopté un compagnon, sans doute au cours de la nuit. Quelle surprise ! ..Certains furent mécontents, certains eurent peur…
Mais l’enfant se réjouit (lui et quelques autres) car il voyait là le plaisir d’aller chercher là-bas ce qu’il ne comprenait pas, mais qui lui plaisait…

Musique

La route était poussiéreuse, comme d’habitude, mais l’enfant ne s’en souciait pas. Il aimait faire voler la poussière. Cette poussière était dorée comme d’habitude, car le sol de ces lieux là était pour la plupart couvert de cette poussière là.
Poussière d’or, diriez-vous (…elle portait un autre nom).
Elle brillait tous les jours, dans le proche et dans le lointain.
Et l’astre qui se levait le matin lui donnait une brillance particulière, un peu verte parfois…

L’enfant chercha à entrainer ses amis préférés, sa mère, sa sœur, son petit chien.
Et quelques uns le suivirent, de loin car il marchait très vite.

Chant et accompagnement instrumental….

Il entendit un bruit dans le lointain, rythmé… (percussion rythmée)… Cela ne lui faisait pas peur, c’était plutôt attirant.
Certains de ses amis qui le suivaient n’aimèrent pas ce bruit. D’autres continuèrent à le suivre. Sa mère n’était pas venue, car elle était occupée. Elle lui avait dit de faire attention, de ne pas aller trop loin.

Il calqua son pas pour jouer sur ce bruit et alors il vit aussitôt que le deuxième astre s’était mis à danser.
Il essaya de danser avec l’astre… Oui. L’astre dansait avec lui.

Ainsi dans la poussière dorée, il continua…
Ecoutant les oiseaux, les fleurs. Car les fleurs chantaient en ce lieu là.

Il y avait également certains animaux sur son passage, qui l’observaient. Des animaux intelligents -bien plus que ce que vous croyez ! -… Et les animaux savaient parfaitement ce vers quoi cet enfant allait, mais ne le lui disaient pas.
Car ils savaient que c’était à lui de faire le chemin.

Musique instrumentale….

Nous passons une partie du chemin, car il est long, et nous reprenons l’histoire lorsque vient le soir et que l’astre familier, ayant suivi sa course, n’est pas loin du moment où il va se dissimuler derrière ce que vous appelez un horizon.

Quand à l’astre compagnon, il est resté lui un peu plus haut et il danse de droite et de gauche… L’enfant s’est habitué à sa présence et à sa compagnie et il danse toujours avec lui en marchant, de temps en temps. Il n’a eu ni faim ni soif au cours de la journée. Il a bu un peu d’eau quand même dans le ruisseau et mangé peut être une ou deux bananes sur le chemin – car il y a des bananes aussi en ces lieux là.

Et puis voila que l’astre familier du jour vient de se cacher pour laisser venir ce que vous appelleriez la nuit. Et l’astre compagnon se retrouve en vedette, dans le ciel de ces lieux là  – qui n’est pas bleu comme le vôtre, mais d’une couleur dont le nom, je crois, ne vous est pas connu.

Brève musique instrumentale…Ces quelques notes de musique pourraient vous donner un aperçu de cette couleur (mais je ne sais pas si vous savez les lire de cette façon là ?).

…Toujours est-il qu’à présent l’astre que l’on ne connaissait pas avant ce matin-là et qui est en vedette dans le ciel dont la couleur vous est inconnue, continue à danser avec l’enfant. Les amis de cet enfant ne l’ont pas suivi très loin car ils ont préféré retourner vers chez eux (et dire à leurs parents que l’autre enfant n’était pas très discipliné, peut être…).

C’est alors que notre ami l’enfant, qui en réalité n’était pas si jeune que ça… – Car chez vous un enfant est obligatoirement jeune, mais dans ces lieux là, pas forcément –
Cet enfant donc, s’arrête et s’assoit pour regarder avec bonheur son ami qui danse dans le ciel et il lui parle, il lui dit :

 …Phrase chantée…

Et il écoute… Il entend bien la réponse au fond de lui. « Que sont devenues -lui dit l’astre en l’intérieur de lui- les 3 Sources de Joie ? Sais-tu où je peux les trouver ? »
L’enfant est étonné, il n’est pas sûr de savoir quoi répondre. Néanmoins il dit :

…Phrase en langue stellaire …

Alors l’astre rit…
Et l’enfant écoute encore bien attentivement…

Il est assis dans l’herbe, et l’humidité commence à s’installer. Celle de la nuit, celle qui régénère les plantes et les petits êtres vivants, celle qui inspire la fabrication des nuages, celle qui parfois cache un peu ou complètement les étoiles – car dans le ciel de ces lieux là, il y a aussi des étoiles.

Et l’enfant écoute en lui… (musique )… L’astre lui dit : « Mais ces trois fontaines, ces trois Sources de Joie, tu dois les connaître, elles font partie de ce dans quoi tu habites. Je suis venu pour les retrouver et me baigner dedans, mais je ne les vois pas… Pourtant, je suis en haut ! ».

Alors l’enfant s’interroge… Il pense…

Chant

Et, à force de penser, l’enfant s’est endormi, dans les bras de quelques serpents bienveillants qui lui offrent leur chaleur pour la nuit : pour son repos, pour sa joie et son bien-être.

Lorsqu’au matin, il se réveille, la lumière de l’astre familier est déjà bien présente.
Et son nouvel ami, où est-il ?
Bien qu’il ne le voie pas, il sent sa présence avec certitude. Alors, il l’appelle :

…Phase en langue stellaire…

Il danse.
Et il ne danse pas seul.
Pourquoi ne le voit-il pas ?
Peut être va-il se lever un peu plus tard puisqu’il est resté plus tard dans le ciel…
Il attend… Et pourtant il sent sa présence !
Les serpents se sont écartés de lui, formant un cercle parfait (lui semble-il) autour de lui.
Et ils dansent également, c’est à dire qu’ils tournent. Cela fait un bruit sur le sol…un peu comme ceci
…bâton de pluie…
Y a-t-il chez vous des serpents qui feraient cela ? Le savez-vous ?
Nous savons que vous avez des serpents. Mais sont-ils de cette sorte là ?

…L’enfant danse alors avec les serpents quelque temps car il est joyeux.
Il n’a toujours ni faim ni soif, et la pensée que sa mère pouvait s’inquiéter ne l’a pas effleuré… Il se demande si l’astre est caché derrière lui, tout d’un coup – car puisqu’il danse avec lui, il devrait le voir.
Il essaye une ruse…
..Musique instrumentale…
Il fait brusquement volte-face pour voir si l’autre est derrière lui ! Trop tard – il n’a pas été assez rapide sans doute.
..Alors un des serpents lui souffle : « Retourne toi…Pas comme ça…Comme un gant ! ».

L’enfant s’interroge. C’est quelque chose qu’il a appris à l’école. Il ne sait plus très bien, il n’avait pas compris – c’était dans un livre, il ne l’a pas fait en vrai…

Pourtant il a bien envie de voir son ami, dont il sent toujours la présence. Alors il lui demande (je traduis) : « S’il te plait, tu saurais m’aider à me retourner comme un gant pour te voir ? »

Phrase chantée en langage stellaire…

Et il l’entend, à l’intérieur de lui, qui lui dit :
« J’ai trouvé les trois Sources de Joie. C’est pour ça que tu ne me vois pas. Es ce que tu as envie de m’y rejoindre ? En ce cas, je peux t’aider à te retourner ».

L’enfant est perplexe, mais il est heureux car son ami lui a parlé… (musique ) … On dirait que les serpents ont entendu aussi, car ils ont arrêté de tourner et on dirait qu’ils écoutent. Ils attendent la suite.
Combien y-a t il de serpents au fait ?
Vous n’en avez pas la moindre idée. Moi non plus, mais ils sont nombreux… (musique )

L’enfant pense que s’il danse très vite en tournant sur lui-même, il tient peut être là le geste qui convient pour se retourner comme un gant…(percussions)
Il espère entendre la voix de son ami.
Au bout d’un moment, voyant que ça n’a pas l’air d’être la solution, il essaye de l’appeler de nouveau, car il sent toujours sa présence.
Il la sent même encore davantage… On dirait presque qu’il est à l’intérieur de lui. Cela ne lui fait pas peur, mais il n’y croit pas beaucoup.

Phrase chantée… Je ne traduis pas : vous avez compris qu’il lui demande où il est.

J’ai oublié de dire que certains animaux se sont rapprochés. Ces animaux très sages dont je vous ai parlé, et qui savent tout très bien – mais qui ne le diront pas, car ils savent que l’enfant doit lui-même faire son chemin et trouver.
Cet enfant d’ailleurs ils le connaissent, car comme cet enfant n’est pas un jeune enfant, ils l’ont déjà vu maintes et maintes fois. Ils le connaissent, oui. Ils savent qu’il cherche, qu’il trouve, qu’il espère et qu’il est joyeux.

L’enfant écoute et il espère entendre encore la parole de son ami.
Il n’entend que les bruits intérieurs de son propre corps.
Alors il décide de tenter l’aventure, il va aller chercher son ami à l’intérieur de lui, si jamais il s’y trouve.

Et il demande aux serpents : « Pouvez vous m’aider ? »
Les serpents sont également très sages. Ils savent très bien ce qu’il faut faire.
Mais vont-ils le lui dire ?

L’enfant alors s’assoit, ferme ses yeux très fort, ferme ses sensations, regarde de son mieux à l’intérieur de son corps et de ce qui bruisse en lui…
Il regarde et il écoute et il attend. Il ne parle plus, il ne danse plus, car ce qu’il trouve à l’intérieur le remplit de satisfaction.
Il perçoit de mieux en mieux la présence de son ami.
Bien qu’il ne sache pas si son ami est véritablement à l’intérieur de son propre corps..?
Il lui semble en tous cas que c’est un bon chemin, et peut-être est-ce ainsi qu’il va savoir se retourner comme un gant, après tout..? …Il se rappelle que dans le livre, il y avait une image qu’il n’a pas comprise. Mais à présent, ce qu’il voit à l’intérieur de lui lui fait penser à cette image, bien que cela ne ressemble pas à proprement parler à ce qu’il y avait sur l’image (du moins lui semble-t-il)…

Un serpent lui chuchote : « Cherche l’eau… ».

Un autre serpent lui chuchote : «  Cherche bien, tu vas trouver… ».

Un autre animal (dont je ne saurais vous dire le nom dans votre langue) lui indique en silence, intérieurement, un petit chemin, à l’intérieur de lui. Ce petit chemin serpente et descend et l’enfant le prend. Il lui semble qu’en bas doit se trouver de l’eau – et là effectivement, en bas de ce petit chemin, il y a ce que vous appelleriez un trou d’eau, une fontaine, une source.
Cette eau est si claire que l’enfant n’en croit pas ses yeux intérieurs.
Il regarde dedans pour voir si son ami s’y est caché. Et il lui demande, même s’il ne le voit pas : « Est ce que ce sont les trois Sources de Joie que tu cherchais ? ».

Alors il se sent tout éclaboussé -intérieurement bien sûr. Et il entend, O bonheur, la voix de son ami qui lui dit : « Tu en as trouvé une. Suis-moi, je vais te montrer les autres… Mais pour les voir, il faut que tu acceptes de prendre un autre chemin ».

Alors l’enfant attend de savoir comment il doit trouver cet autre chemin.

Musique
Et c’est là qu’un animal -encore une fois intérieurement- lui dit (…toux) :  « Tu n’es pas prêt. Regarde : tu tousses, ça ne va pas ! Tu devrais boire un peu d’eau avant ».

L’enfant se demande comment il peut boire cette eau. « Ne te pose pas la question, lui dit encore l’animal, bois ! »
L’enfant se penche de son mieux, de plus en plus à l’intérieur de lui, pour essayer d’atteindre avec sa bouche, cette eau…Et sans savoir comment, il y parvient.

Il commence à boire une gorgée, deux gorgées, trois gorgées… Et l’eau l’aspire !
Il se sent tout léger… Il ne nage pas vraiment mais il est en quelque sorte « tiré » par lui-même dans cette eau, et il sait que son ami est proche. Il entend presque son souffle.
…Il aimerait se retourner derrière lui pour savoir si son ami nage avec lui, mais il ne sait pas comment faire.

Alors il entend intérieurement la voix de l’animal qui lui dit : «  Ca y est : tu t’es retourné intérieurement. Tu as trouvé ».

L’enfant danse, il ne sait pas comment. Il ne comprend plus avec sa tête de tous les jours comment son corps est, comment il est dedans, comment il fonctionne ? Mais il sait qu’il est là, qu’il s’est retourné et que son ami l’appelle.

Et puis il sort de l’eau, il émerge.Il ya un grand soleil.
Il ne sait pas ce que c’est qu’un soleil car son astre familier ne porte pas ce nom et n’a pas cette couleur. Néanmoins, il aime.
Et il entend la voix de son ami qui lui dit : « Regarde, c’est ça la deuxième Source de Joie, je l’ai trouvée ».

Chant et accompagnement musical

…Je ne vous révèle pas le troisième chemin que l’enfant a emprunté, pour arriver en lui-même à la troisième Source de Joie… Car c’est à vous de le trouver en vous-mêmes.

Mais sachez qu’il a retrouvé son ami.
Et que son ami lui a permis de venir jouer avec lui, là haut.
(percussions) Ainsi l’enfant a passé une journée entière à danser là-haut, dans le ciel dont la couleur n’a pas de nom chez vous, avec son ami et l’astre familier.
Et puis il est redescendu dans la poussière dorée où les serpents l’attendaient, sachant que son ami était à l’intérieur de lui, et que les trois Sources de Joie y étaient : bien gardées, bien protégées, bien accessibles.

Et lorsqu’il est rentré chez lui (musique) sa maman avait préparé des gâteaux. Des gâteaux comme on en fait dans ces lieux là (et que probablement vous ne reconnaitriez pas en tant que gâteaux)… Et elle n’avait pas eu notion du temps écoulé, donc elle n’était ni triste ni fâchée – au contraire ! Elle avait été si heureuse de lui préparer des gâteaux, et si heureuse de le voir arriver : juste au moment où elle l’attendait pour les manger avec elle !

En réalité, elle-même n’ignorait pas son aventure, mais elle avait laissé la liberté à son enfant d’en faire le chemin par lui-même…

Ainsi ce termine ce récit venu d’ailleurs.

Ainsi sachez qu’en vous les Sources de Joie sont multiples.
Et qu’il vous appartient, non seulement de les découvrir mais de vous y baigner, et de les faire partager a tous ceux dont vous saurez qu’ils sont capables de les rencontrer à l’intérieur d’eux-mêmes.
…Quant aux gâteaux, nous vous laisserons faire les vôtres car sans doute vous les préférerez à ceux de cette histoire là.

Moi qui vous ai raconté ce récit, je me nomme Hêtoul le Conteur de S’Tanch, et j’appartiens aux anneaux périphériques du monde de Zan – où parfois je me rends pour aller danser avec un enfant et lui montrer ce qui est en lui.

Je vous salue.
Alléluia.

Musique

Dansez !

via Christine Anne K. le 5 février 2013
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Cercle Elohim (de préparation du 12/12)

Ce Cercle du 11/12 constitue l’ouverture préliminaire de ce qui a été la Forme de notre Cercle de co-Création Harmonique du 12/12/12.


écouter

.
Le Cercle est ouvert !..

Nous, Frères et Sœurs Elohims, réunis – en de nombreux Cercles…
Qui s’étendent, comme les cercles faits sur l’eau, par la chute du petit caillou.
Nous sommes en cet instant remplis de Joie.

claquement de mains puis Chant (par Eloha)

 

Bien-aimée Humanité, que Nous chérissons, c’est une Joie partagée d’être réunis.

…Car nous savons qu’autour et parmi notre Cercle, Vous êtes fort nombreux à vous presser, dans les petits intervalles entre Nous – certains de vous comme des enfants polissons un peu apeurés, et d’autres en pleine Plénitude de votre Vérité, bien assis confortablement parmi Nous. Et cela est juste…

Nous avons une grande Réunion à partager que Vous Humanité êtes en train de créer sous votre Responsabilité mais avec l’accompagnement aimant, discret, mais sûr, tant d’un certain nombre d’entre Nous que également d’autres Etres – qui pourraient être invités dans ce Cercle mais qui ne sont pas des Elohims (et qui ont décliné l’invitation pour nous laisser courtoisement entre Nous)- et Cela est tout à fait harmonique en cet instant.

claquement de mains

Le Chant de notre Sœur et Mère Elohim, Eloha, que nous venons d’entendre il y a quelques instants, est notre première Manifestation de Ce qui fait être ce Cercle.

…Il y a en ces instants chez Vous, Humanité, la mise en place de très nombreux cercles : cercles de pouvoir parfois, cercles de simple partage parfois, cercles de création partagée également. Et c’est à ces derniers que nous sommes attachés à participer…

Nous avons donc en cette soirée préliminaire  à poser ensemble quelques Lois sonores qui vont pouvoir servir de rails en quelque sorte, ou de rayons – ou encore pourriez-vous dire de structure… Mais la structure n’est pas toujours notre première approche à Nous qui sommes des créateurs et qui jouons. Néanmoins, il y a structure.

Et donc nous allons ensemble poser, lancer ces quelques éléments sonores qui vont ainsi pouvoir jouer avec ce que vos nombreux cercles vont soit élaborer, soit vibrer, soit chercher à faire sans le réussir…

Il y a également -certains d’entre vous ici-présents le savent et en seront certainement acteurs- au moins un Cercle qui va travailler véritablement avec Nous.
Et cela n’est pas un privilège, c’est simplement un cercle parmi d’autres et qui a sa place…

Les participants de ce Cercle-là vont simplement avoir le bénéfice d’une présence rapprochée de notre part – et sauront s’en réjouir et pratiquer avec déférence, joie et humilité leur petite tâche partagée de Création.

Mais sachez que la Création générale est importante -et Cela vous n’en doutez pas !

Et que chaque petite création va pouvoir se trouver nourrie par ces Portées sonores que nous allons lancer ensemble.
De par l’ensemble de nos Cercles installés comme les vagues sur l’eau.
Et qui vont donc donner toutes les similités de forme, d’amplification, d’ondes et de fréquences multipliées, fractalisées, à toutes ces petites créations.

Qui seront ainsi magnifiées, unifiées, remises en circularité et en homogénéité de par cette disposition – à laquelle nous avons un grand plaisir…

Musique vibrante…

Nous offrons à présent la parole à nos participants humains quelques instants, Bienvenue…

…Chants successifs de participants, alternés ou accompagnés de musique
cloturé par claquement de mains

Séquence en langage Elohim
puis musique
.

 

…Le vénérable Ashtir souhaite faire savoir : que de toute sa longue expérience, sagesse, savoir-faires et renoncements de Maitre ès-Formes, il propose un Jeu de changement de Formes.
N’est-ce pas amusant ! Nous allons commencer tout de suite…

La première Forme proposée est d’adopter, tout simplement (comme lorsque Ashtir s’était présenté à nous la première fois) la forme d’un Eléphant !

Musique

..Cela va être spontané… Nous pouvons donc observer en nous l’usage d’un programme qui nous permet de changer de forme, et de sentir que notre corps ou notre peau ou certaine parties de nous véritablement jouent à prendre la forme d’un éléphant.

…Musique…

…Et comme c’est un Jeu, nous allons continuer.
Y a-t-il un participant qui propose une Forme amusante qui serait l’étape suivante ?

Une participante :  La Tortue !…

Musique

..Comme le poids de la carapace est une découverte !…
Mais observons que cette carapace est un dôme qui reçoit par chacun des dessins qu’il porte une cartographie cosmique, qui nous relie (de façon certes inattendue lorsque nous n’avons jamais été tortue, mais sinon tout à fait confortable) à de nombreuses sources d’énergie venant de très loin et de localisations très précises… C’est une véritable musique.
Et je vous invite, chers amis humains, à engrammer cette base de données, car c’en est une. Elle vous servira.

Musique

Observez bien cette cartographie : sur votre dos, la carapace.
…Et que le poids de la carapace ne vous effraie pas. Il vous permet de rester au sol et d’informer la Terre de tout ce que vous recevez par le dos et sa cartographie.

Vous aurez très besoin de ces informations pour vos Créations de vos cercles de demain. N’en doutez pas un instant – Nous ne faisons pas n’importe quoi, et vous le savez !

…Nous allons à présent changer de Forme, nous attendons une proposition intéressante.

un participant : la Baleine Bleue !

La Baleine Bleue…

Sifflement…. Respiration

Voilà les grands gardiens de votre Planète!
Voilà des immenses corps navigant entre surface et profondeur des océans qui contiennent – tant d’informations!
Voilà les immenses navigateurs d’Amour universel chantant, qui portent dans leur chair les vibrations d’Amour les plus anciennes, les plus accumulées, les plus transmutatrices…  Observez dans votre chair cette énorme capacité !

Musique

Vous avez également an tant que Baleine Bleue, la reliance à tous les peuples des Baleines Bleues dans de très nombreux systèmes stellaires. Et vous échangez en parfaite harmonie d’un système à l’autre, quasiment en permanence par vos corps, toute une circulation de données qui maintiennent -n’en doutez pas un instant- une stabilité non seulement des océans de vos planètes mais également des planètes elles-mêmes, à l’intérieur tant de leur propre système que des systèmes plus généraux dans lesquelles elles sont inscrites !

…Sachez que la Conscience d’une Baleine Bleue peut se déplacer de l’une de ces planètes à l’autre de temps en temps, pour aller récolter les nouvelles vibrations d’Amour qui naissent ici ou là, et continue à les engrammer dans sa propre chair.

Faites un instant ce petit voyage pour parfaire votre expérience de Baleine Bleue!

Musique…chant…

Nous allons faire encore un changement de forme…

un participant : le Colibri !…

Le Colibri… Je vous laisse découvrir la légèreté absolue de ce corps… Et ressentir la grâce extrême dont il a été doté dans sa forme, avec des programmes extrêmement miniaturisés mais d’une finesse particulièrement réussie dans sa minutie.

Vous êtes un vibrateur, aérien, besogneux aussi, vif !

Et lorsque vous vous posez sur une plante (toux)  vous faites un certain nettoyage avec la plante – et c’est ainsi que vous communiquez avec la Terre, par l’intermédiaire de cette plante…
Et vous êtes chargé d’aériser (c’est un mot qui n’existe pas dans votre langue mais vous avez compris) un certain nombre disons de choses à nettoyer.
…Et également : de choses plus agréables – disons des informations vibratoires de qualité qui proviennent par le sol, et qui s’alchimisent dans la plante jusqu’à la petite partie que vous allez attraper pour la vibrer…

Et vos petites ailes battent extrêmement vite car cela est votre travail de vibrateur et vous organisez tout un petit réseau de vibrations autour de vous avec une joie, une innocence, une perfection absolument constantes.

…Vous êtes également relié au Soleil, et vous tentez d’envoyer ces vibrations vers le Soleil sans arrêt.

Vous ne savez pas si vous y arrivez mais en réalité vous y arrivez : et c’est ainsi qu’il y a un Cycle entre le Soleil et la Terre. Vous n’êtes pas les seuls à y participer (car un colibri n’existe pas à n’importe quel endroit) mais Ceci est alimenté par les vibrateurs que vous êtes.
Et cela est la Beauté de votre Service – de votre existence, de votre tâche incessante, et de votre innocence !…

Engrammez bien également cette expérience du Colibri, car, elle est tout à fait remarquable pour quiconque s’inscrit dans une création collective …

Musique

L’Ours polaire !!

…L’Ours polaire mes amis, a une grosse masse corporelle et une grosse fourrure… Et il marche dans le froid car il absorbe beaucoup de chaleur!

C’est un programme assez mystérieux pour vous…
Il a pour fonction d’habiter des zones fort peu habitées par d’autres espèces… Et ainsi, avec la glace qui souvent tout autour de lui est formée,  il fait un travail très cristallin : il est en quelque sorte un résonateur, face à la glace qui est un autre résonateur.
Comme une polarité de chair en face d’une polarité, beaucoup plus cristalline, d’eau transformée en une infinité de cristaux – dont les formes harmoniques vous sont un peu connues, n’est-ce pas?

Et bien imaginez que tous ces cristaux de glace ont leur contrepartie à l’intérieur de ce qu’est l’Ours.
Ressentez donc en vous-mêmes, en votre corps d’Ours, la vibration réciproque de ces cristaux de la glace et de leur contrepartie qui a une autre forme, à l’intérieur de ce que vous êtes, vous, en tant qu’Ours, et de cette grosse masse de chair chaude !

Cela est mystérieux pour vous…
Cela n’est peut-être pas facile :  votre mental n’a aucune capacité de le mettre en forme.  Et votre chair ne connaît pas bien ces informations.

Écoutez ces quelques sons : …

Agencement de sons musicaux…comme une cadence…

Sentez le pas de l’Ours sur la glace!
Chaque pas entre en résonance avec tous ces cristaux, et les eaux s’informent et informent le corps de l’Ours, qui à son tour informe les corps des autres animaux…

…notes en cadence …

Et les corps des autres animaux informent encore d’autres corps…
…Et c’est une véritable Symphonie, qui grâce à la constance du pas de l’Ours parfois tout simplement se met en place – parfois juste quelques instants, parfois plus longtemps !

-avec notes cadencées en continuité :…

Et de même que la Baleine Bleue, l’Ours est également relié aux Ours  d’autres systèmes planétaires… De certaines planètes couvertes de glace – sur lesquelles il n’y aura pas des corps d’Ours tels que vous les connaissez, mais d’autres configurations qui opèrent un peu la même fonction…
Toutes ces configurations communiquent entre elles dans cette sorte de démarche de stabilisation qui a été déjà expliqué au sujet des Baleines Bleues.

…N’est-ce pas très amusant !? – brève cloture musicale-

Nous avons terminé cet exercice !
Avez-vous besoin d’une petite relaxation ?

quelques notes
 
Nous allons laisser chanter un Élohim que vous ne connaissez pas : Idoulayansata, et qui souhaite participer à ce grand projet de Création …

Chant vibrant…

Que l’ensemble de nos Cercles, dans leur onde circulaire et permanente, répercutent -jusqu’aux confins de ces Cercles là- la Sagesse émanée de ce Chant, que Nous n’avons pas coutume d’entendre souvent !

Que des confins de ces Cercles nous reviennent, en retour, les multiples Formes de Joie
et de Sagesse -informées et ré-informantes- des innombrables créatures, qui sans cesse prennent vie et chantent leur appartenance simple et pure à cette immense Création, en perpétuel mouvement, Qui émane des Désirs de la Source – et Qui est toute notre raison d’Etre !

Écoutons !
Soyons ! …

…Et qu’également tout cet échange -de cercle à cercle, d’onde à onde, jusqu’aux confins jusqu’au centre et perpétuellement- puisse alimenter de par ce qu’il est : la Sagesse, la Joie, l’Innocence de vos créations, chère Humanité!

Que ce Chant de notre vénéré frère que nous n’avons pas coutume d’entendre souvent  reste imprimé dans vos cellules , pour vous inviter à toutes les sagesses, à toutes les constructions, à toutes les mesures , à toutes les audaces, à toutes les perfections, qu’ensemble vous saurez : faire exister !…

… Enfin les Enfants de notre Cercle sont très désireux de partager avec les Enfants de l’Humanité quelque chose… Qui est un secret entre eux !
Nous allons donc, boucher nos oreilles et les laisser faire.  Cela va durer je pense quelques instants !

Respectons leur intimité ! Et accordons leur notre protection, notre amour, notre bienveillance et notre respect …

…silence vibrant…   ….cloturé par plusieurs claquements de mains

Ils ont beaucoup ri !
Nous n’avons rien entendu, nous les avons vus et entendus rire !…Et c’est une grande joie, car le Rire est important dans la Création !

Chère Humanité, sachez respecter et accueillir -avec la plus grande humilité parfois- les Créations réalisées par la sagesse des Enfants.
Car ils sont dans certains domaines bien loin devant vous !
…Et ils applaudissent !

…Avez-vous chers amis Humains encore quelques choses à nous dire ? Afin que cela soit répercuté, amplifié du centre vers les confins et les confins vers le centre…

Quelqu’un du groupe s’exprime avec rapidité… accompagné de sons…

Chant rythmé…vibrant… sons… s’exprime à nouveau…

Silence…notes de musique

« Gratitude, gratitude et bénédictions.
Gratitude, bénédictions. Paix! »

« Douceur, discernement et Joie! »

Alléluiah !
– en chœur : Alléluiah !

Ce cercle est clôturé et se poursuit comme tous les cercles après sa clôture.
Qu’il en soit ainsi !

.

via Christine Anne K. le 11 décembre 2012

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Parole Unifiée & Note Une – Groupe Alonaya EsA, de Zan.

-écouter-

Chant d’introduction

Le groupe Alonaya Es A de Zan vous salue.

Ce groupe est constitué de plusieurs sous-groupes et reflète, pourriez-vous dire, la Parole Unifiée émanant -comme fusionnée- de tout ce qui travaille, se manifeste, existe, vit dans notre Monde.
…Il est presque imaginable de considérer, pour vous, que c’est tout le Monde de Zan qui s’exprime en une Parole Unifiée – qui en ces instants vous parle, par l’intermédiaire que nous avons identifiée comme appropriée.

Il importe que vous connaissiez ce Principe de Parole Unifiée.

…Car vous connaissez, à ce qui est observé et confirmé, une abondante diversité de paroles non-unifiées, tant par leur diversité même que par ce dont elles parlent, que par les formes qu’elles emploient (et je ne vous parle pas des langages, qui pourtant contribuent encore à cette diversité !) … Tant que par les différents niveaux de conscience fort chaotiques parfois dont elles émanent, que par les états émotionnels qui les sous-tendent, que par les non-dits – qui souvent sont de véritables discours, non-mis en forme mais vibratoirement percutants, de ces paroles.

Nous souhaitons, et cela nous est demandé, vous faire entendre donc la Simplicité et la Vibration d’une Parole qui fusionne, et qui par là-même s’exprime unitairement.
…J’entends qu’il y a à préciser que cela est totalement autre que ce que vous nommez parfois, en votre monde de divisions :  » la pensée unique », et qui tend à appauvrir (par l’oppression d’un discours falsificateur) la liberté de vos intelligences créatrices – qui chacune a sa place unique parmi les autres.

Dans notre monde, de la même manière, chaque intelligence à sa place unique parmi les autres. Et s’il y a en cet instant Parole Unifiée cela n’est pas ce type d’unification réducteur des intelligences et des contributions uniques de chaque Être.
C’est (car nous sommes un monde d’Unité : vous devez vous en souvenir, du moins je l’espère) c’est donc simplement le Fruit. Profond, simple, unificateur et unifié – comme Une flamme qui s’élève depuis un ensemble de petits foyers lumineux.

C’est donc de cette Unification là que nous parlons…

…Lorsque nos cœurs vibrent à l’Unisson -ce que nous avons coutume de pratiquer quelques instants, à plusieurs reprises chacune de nos journées- cet Unisson émet une Note… Qui pourtant ne sera jamais identique d’une fois sur l’autre – car, à toute émission, Elle est nourrie par l’Instant de la vibration du cœur de chacun d’entre nous.

Et il n’y a aucun besoin (ni aucune recherche) de répéter une même Note sous prétexte d’unification.
Nous émettons simplement et nous recevons…

Et nous nous unifions, dans cet instant-là, sur cette Note unifiée qui émane de nous, et nous réunifie en retour…  Et qui est Ce qui permet également que ce Groupe Alonaya’EsA qui a la Parole en cet instant, porte -en l’exprimant à nouveau par des paroles- l’Emanation Une de cette Note vibrante, et toujours plus ou moins changeante mais cependant toujours parfaitement harmonique avec elle-même dans chacun des instants où elle s’exprime.

Nous vous invitons simplement en cet instant à recevoir dans le silence apparent l’Emanation de la Note Unifiée de l’ensemble de nos cœurs dont je vous ai parlé..

Transmission silencieuse -1

Nous savons en effet que cette émission vous informe : d’une information unifiante, unitaire, unicitaire (mais non-réductrice encore une fois !)… Et qu’en vous il y aura non-seulement engrammage, mais réveil d’une mémoire que vous possédez et qui vous permet de vivre le même phénomène.

vibration

…Vos corps, dès lors que cette mémoire est réveillée, et acceptée (mais elle ne peut pas ne pas être acceptée), sont capables d’entendre, et d’émettre Ce qui fait cette Vibration partagée des cœurs et ce qui permet d’entendre en retour cette Note unique, unifiée, de l’Instant… Qui en chacun de ces instants-là vous fait pénétrer dans cette profonde Unité véritable, vivante, chatoyante, symphonique.

Et cette profonde Unité, une fois que vous La connaissez, vous L’aimez, vous La reconnaissez comme ce qui chante votre propre Origine et Ce qui rétablit votre entière et divine Essence…
…Écoutez encore, dans ce nouvel instant, notre nouvelle Note unique, unifiée..

 Transmission silencieuse -2

Vous êtes, je n’en doute pas, capables d’observer que cette nouvelle émission n’a pas exactement la couleur de la précédente.
…Lorsque vous en aurez reçu une troisième, et peut-être une quatrième, vous aurez toute la capacité d’avoir pu réactiver en vous cette mémoire si précieuse, et intacte, dont je vous ai parlé.

silence vibrant

…Dans ce silence actuellement, c’est votre Note qui se cherche, qui se découvre, qui s’étonne d’elle-même…
Et Elle nous parvient.

Ne soyez pas timides !…Vous êtes parfaitement sur la bonne voie…

Recevez à présent, dans quelques instants, une nouvelle émission de notre part, la troisième. Écoutez..

 Transmission silencieuse -3

Vous vous étonnez peut-être, vous vous demandez peut-être : comment se fait-il que Nos cœurs ainsi unifiés émettent à chaque fois une autre Note – dont la couleur et la texture sont si dissemblables avec la précédente?

Nous vous offrons bien sûr un exemple de diversification.
Mais sachez également que ce qui compte : c’est l’Unification entre Nous. Ce n’est pas, encore une fois, la répétition d’une même émission. Même si (je peux vous rassurer !) dans la durée il y a une continuité absolue et une harmonisation disons spontanée -et auto-générante- de ces différences d’instants…

Silence vibrant

…En cet instant même, il se trouve que les Enfants de Zan ont décidé d’émettre spécialement à l’intention des Enfants de la Terre…

…Cela est donc une Unité fragmentée en cet instant – néanmoins la Vibration des Enfants est, on pourrait dire : enveloppée, enserrée, accueillie, englobée et englobante par rapport à Celle des autres Êtres de notre monde… Ainsi en est-il de vos propres Enfants.
Écoutons..

Silence vibrant

Et voici que vos propres Enfants retournent leur propre émission…

Silence vibrant

…Il est manifeste que chez Eux cette mémoire est parfaitement ré-ouverte – et peut-être même n’a pas eu à être ré-ouverte, car non-désactivée.
Considérez les donc comme vos guides en cette pratique.

…Recevez à présent notre quatrième émission : qui vous permettra, nous n’en doutons pas, d’avoir totalement intégré les données nécessaires à cette réactivation, pour vous.

Écoutez..

 Transmission silencieuse -4

Ne soyez pas désorientés.

Nous allons vous proposer ce que vous appelleriez un petit outil pour vous aider à synthétiser l’Essence de ces quatre émissions. (Je ne parle pas de celle des Enfants, qui est à part.)

Le petit outil consiste en le fait de presser l’un contre l’autre votre pouce et votre index droits, et de faire légèrement tourner tout en pressant le contact d’un doigt sur l’autre. …Imaginez ainsi qu’entre vos deux doigts vous faites rouler une infinitésimale petite bille de métal très fine, très parfaite, et que dans cette petite bille sont contenues toutes les données sonores unifiées que nous vous avons, de tout notre Cœur et de toute notre Vibration Unifiée, transmises.

– Vous pouvez retrouver entre vos deux doigts cette petite bille chaque fois que cela vous est utile ou agréable.

Sentez quelques instants comme elle est vibrante dans la vibration de votre propre cœur, et comment elle interagit avec cette vibration…

Elle est donc aussi ce qui peut permettre à votre cœur d’être en vibration avec un autre cœur et avec l’ensemble de ces autres cœurs…Formant ainsi -de même que nous le faisons- une gigantesque symphonie, où chacun a sa place mais où il y a la possibilité d’émettre, en chaque instant, une Note parfaitement unique – et réalisable dans la joie la plus simple, la plus entière, la plus innocente, et la plus mature tout à la fois.

…Rien n’est plus simple n’est-ce pas ?

Et c’est ainsi que, par exemple, en vous appuyant sur l’ensemble de la structure de tous vos cercles d’Intelligence Collective et de Partage, vous pouvez réaliser une structure comparable à celle qu’est notre Groupe – qui comme je vous l’ai dit comporte de nombreux sous-groupes et néanmoins en arrive à cette Parole Une et unifiée, qui émane et respecte intégralement la chatoyante diversité de tous Ceux qui sont, qui existent, qui font, qui disent, qui agissent… Et qui néanmoins sont totalement UN – dans notre monde, mais dans le vôtre, si vous le voulez : car vous le pouvez.

Cela est notre message, cela est notre Joie de le partager ainsi.

Silence vibrant

A présent, nos Notes ainsi que La vôtre se mêlent : constituant la Note Une en cet instant de notre Rencontre.
Et cela est de toute Beauté. Nous vous en remercions.

Nous sommes le groupe Alonaya’EsA de Zan, Parole Unifiée, et nous vous saluons.
En toute Unité.

Alleluia.
.

via Christine Anne K. le 10 décembre 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

 

Lire les autres interventions du Monde d’Unité de Zan

Ej’zouga Nash – Enfant des HCIG

cliquez pour écouter

chanson en langue stellaire

Je vous adresse mes salutations!
Je suis une enfant. Mon nom : Ej’zouga Nash Olaad Ell                   .
Bien qu’étant enfant, j’appartiens à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, ainsi que de nombreux enfants de votre Terre, dont quelque part je fais partie. Mais ici ce n’est pas l’enfant terrestre qui a choisi de  s’exprimer, mais l’enfant cosmique…

Bien qu’étant très intimidée je vais m’exprimer avec assurance, car j’ai tenu à intervenir.
J’appartiens donc à la population qui renouvelle considérablement les données et les états de l’Humanité… Si je voulais vous parler en tant qu’enfant terrestre, je me débrouillerais pour parler à la télévision ou quelque chose comme ça. Ce n’est pas ce niveau là qui s’adresse à vous mais le niveau de ma Conscience Supérieure – qui cependant est parfaitement attaché à ce qu’est ma conscience d’enfant terrestre et ma vie actuelle en cette planète, que j’ai choisi d’habiter. J’ai également choisi mes parents, ainsi que généralement nous le faisons.

Nous sommes donc nombreux en réalité à avoir préparé cette intervention, pourrait-on dire, et j’ai été un peu choisie et un peu auto-proclamée comme celle qui parlerait. Je n’ai pas peur : car je sais que ce que j’ai à dire et à faire passe avant tout, et c’est simple.

Je sais qu’il y a de nombreux mois l’enfant Élohim Istirulwah est déjà venu à deux ou trois reprises vous parler. Je ne vais donc pas reprendre dans ses propos ce qui pourrait être redit à l’identique : je vous propose de vous y référer… Cela concernait les enfants de la Terre, en particulier dans leur sommeil et dans leurs jeux. Cela est toujours valable : je vous propose donc de vous y référer.  ( NdR pour cela :  liens en bas de page )

Quant à moi, je souhaite vous parler de notre Education.

Nos parents sont généralement très aimants. Ils semblent faire de leur mieux pour nous transmettre un système de valeurs  et des règles de survie  adaptées à notre environnement  et à ce qu’ils pensent être nos corps. En réalité, nous faisons un effort de courtoisie  pour accepter certains éléments de cette éducation car elle n’est pas toujours véritablement adaptée à ce que nous sommes en réalité.  En particulier nos corps n’ont pas les mêmes  besoins que ceux qui traditionnellement  figurent dans les manuels d’éducation -aussi bien intentionnés soient-ils- car ils ont été écrits bien souvent  il y a vingt ans, trente ans, cinquante ans, et ne correspondent pas à notre génération. (Il n’y a aucun reproche  en mes propos à ce sujet.)

Nous aimerions donc vous donner à comprendre avec tout notre amour que nous sommes un peu différents, pour bien des aspects, de ce que vous croyez,  et que par bonne volonté nous nous conformons néanmoins  à vos désirs – car il est important que nous grandissions en accord avec vos souhaits, avec votre amour, avec vos capacités qui sont tout à fait valeureuses et que nous aimons.

Nous nous conformons donc mais nous souffrons, pourrait-on dire, d’un grand nombre de normes d’éducation : qui d’une part ne nous servent absolument à rien et nous ennuient, et qui d’autre part nous demandent  une certaine quantité d’énergie qui nous prive justement de temps et d’énergie pour nos propres besoins d’éducation, d’acquisition de connaissances et de compétences. Nous aimerions donc qu’il soit considéré le fait que nous n’avons pas tant  à vous faire plaisir en faisant  de nombreux devoirs et leçons, et même en regardant la télévision car, généralement certes elle est amusante, mais elle ne nous apprend pas grand chose  et souvent nous pollue un petit peu, beaucoup – les systèmes neuronaux en particulier, que nous avons à entretenir, ainsi que les connections subtiles que nous avons reçues avant de nous incarner et qui ont besoin d’être maintenues en état correct et vivace. Nous souffrons donc de ces choses.

Je ne parlerai pas  des aspects de notre éducation comme la nourriture et la pollution électro-magnétique, qui sont des sujets rebattus et sur lesquels  je n’ai pas de choses intéressantes à rajouter.  Sachez que nous ne souffrons pas tant de la pollution électro-magnétique au sens où vous le croyez car nous avons un certain nombre d’immunités « sui generis » . Néanmoins nous avons besoin d’en être protégés mais pour des raisons un petit peu décalées par rapport à celles que vous pensez… La nourriture nous convient : cela est de peu d’importance car en réalité nous avons peu besoin de nourriture. Là aussi nous nous conformons à vos souhaits -ainsi qu’à notre gourmandise bien évidemment ! Nous nous nourrissons beaucoup de prana, nous nous nourrissons d’informations subtiles, nous nous nourrissons de sons, nous nous nourrissons de regards et d’échanges de coeur à coeur. (Nous aimons cependant beaucoup les jus de fruits et les frites, cela est vrai.)

…Je crois que j’ai déjà beaucoup parlé, et pourtant je sais qu’il y a encore beaucoup de choses à vous faire savoir. Pour aller plus vite, je vais de nouveau chanter un petit peu car ces chants nous permettent de compacter beaucoup d’informations et de les délivrer d’une façon plaisante et sans gros efforts de formulation intellectuelle – qui les compriment dans des cases, qui correspondent davantage au système éducatif que nous n’aimons pas beaucoup qu’au système de communication que nous aimerions développer…  Quand nous serons grands nous développerons croyez-le, avec vous, ces formes de communication.

Chant

Que nos parents reçoivent avec plaisir tout ce que j’ai chanté.

Nous avons donc besoin que notre intelligence soit reconnue dans ses capacités différentes, et dans des besoins d’extensions qui emploient d’autres formes que celles que laborieusement vous tentez de nous inculquer pour nous réduire les capacités réelles que nous avons. Je sais que ce n’est pas votre intention, mais quand même avouez  que vous cherchez à nous normaliser et à faire de nous de bons travailleurs : cela n’est pas un objectif valable. Vous cherchez à nous inculquer la façon de supporter ce que vous-mêmes vous avez du mal à supporter, n’est-il pas vrai?

Aidez-nous plutôt à ce que nous retrouvions ensemble les clés et les chemins qui permettent d’ouvrir ce qui doit être ouvert et de se réjouir de tout ce qui est, au lieu de supporter ce qui doit être enduré.

Certes, nous aimons beaucoup les Mathématiques mais je dois dire que nous sommes déconcertés par ce qui est enseigné car c’est vraiment nous prendre pour des imbéciles, excusez-moi l’expression. Nous sommes déconcertés par le paternalisme  de nos enseignants qui nous prennent vraiment pour des moins que rien et des cerveaux vides.

Je sais, et nous savons néanmoins,  que notre état d’enfant fait que nous avons une innocence et qu’effectivement nos connaissances ne sont pas décompactées, et que par conséquent vous croyez que nous devons apprendre certains b-a-ba ultra simplificateurs, voire mensongers, concernant le monde qui nous entoure. Nous ne sommmes pas dupes.. nous faisons semblant – ou alors nous devenons réellement idiots, et ça, c’est grave.

Nous aimons la Musique. Là, ça ne va pas trop mal bien que franchement, à l’école il devrait y avoir un temps consacré à l’enseignement de la Musique et à la pratique de la Musique, qui soit vraiment conséquent : la Musique a autant d’importance que les Mathématiques et que la langue que nous avons à parler.

Nous aimons également les sciences de la Vie, mais notre façon de les connaître repose sur notre accès direct à des données qui sont bien supérieures en qualité et en quantité à ce que vous employez – et je ne parle pas de la façon vulgarisée, simplificatrice et abêtissante avec laquelle on nous les transmet en croyant nous aider à les comprendre. En réalité, concernant les sciences de la Vie en particulier, on nous désinforme et on nous rend inaptes à réellement comprendre et maîtriser un certain nombre de faits, de phénomènes, de données et d’observations utiles. Je vais d’ailleurs à ce sujet vous re-proposer quelques informations sous forme chantée, qui vous feront, j’espère, entrevoir un autre plan de ce que nous attendons dans l’éducation concernant la Vie..

Chant

…Ceci est le tout premier chapître de ce que nous apprenons avant de naître, et qui concerne des données de base sur les ADN tant des humains que des végétaux, des animaux et d’autres formes de vies subtiles sur la Terre. Ce n’est que le premier chapître !.. Nous avons donc, dès notre arrivée, déjà ce bagage de connaissances, et il ne nous reste d’une part qu’à les vivre et d’autre part qu’à les déployer : idéalement dans des actions, des créations, des constructions et des interactions dès lors que nous devenons suffisamment grands et autonomes pour le faire.

En tant qu’enfants, à travers nos jeux,  nous nous livrons parfois à de telles choses sans que vous puissiez vous en rendre compte. Mais généralement, sauf exceptions, cela ne peut aller suffisamment loin car nous sommes interrompus : soit par le besoin de rentrer en classe écouter des choses qui nous abêtissent, soit par la télévision, soit par d’autres interruptions que vous croyez justes… Et nous ne vous en voulons pas : je vous signale simplement que nous avons beaucoup d’interruptions,  et qui ne sont pas toutes appropriées. Car si nous ne pouvons pas poursuivre de façon conséquente nos travaux les uns avec les autres, nous nous accoutumons à des échecs et à des tentatives avortées : cela n’est pas sain, vous en conviendrez.

Nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes particulièrement en charge de la surveillance de l’Education, car ce poste est de la plus haute importance pour maintenir la qualité de l’Evolution – en l’occurence de l’Humanité, puisque nous parlons de la Terre.

Il importe que cette Evolution soit cohérente avec, d’une part, ce qui est inscrit dans les possibles, avec d’autre part ce qui est bon pour l’environnement, avec d’autre part ce qui est externe à la Planète -c’est à dire le Système Solaire et d’autre part des localisations galactiques en relation, et elles sont nombreuses. Il importe également que cela soit cohérent avec nos Lumières, et avec la philosophie de l’Un qui est celle, et la seule, à laquelle nous souhaiterions être référés, car nous avons été immergés et conçus dans cela.

Bien sûr nous jouons aussi à être de petits diables… Cela est notre tâche éducative pour vous. Nous devons ainsi vous aider à évoluer -à lâcher des croyances, des certitudes, des erreurs, des rigidités qui vous ont été imposées et qui ne sont pas justes, qui ne résonnent pas- en vous obligeant à vous dépasser et à vous reconstruire pour être véritablement les parents dont nous avons besoin. Cela est fait avec tout notre Amour – bien que souvent nous vous donnions du fil à retordre…

Voici encore, à ce sujet, un autre petit chapitre de ce que nous avons appris avant de naître et qui ne parle que d’Amour à votre égard…

Chant

…Ce n’était pas le chapitre entier, j’ai pris seulement le début et la fin.

Il y a encore quelque chose de très important que nous aimerions pouvoir vous communiquer à l’occasion de mon intervention -mais je ne sais absolument pas comment je pourrais vous le dire (car je sais qu’il y a des choses que nous ne devons pas dire, pas encore..)  Je pense que ce que je peux dire c’est : Ayez confiance!  Le chemin que nous avons pris, vous et nous, est balisé. Il n’y a pas d’erreur en ce qui concerne l’arrivée.

…Il y a trois règles que nous aimerions pouvoir pratiquer avec vous mais je ne sais pas si je vais savoir les dire dans la langue qu’en cet instant nous parlons – je vais essayer mais je ne suis qu’une enfant.

Numéro un : Je respecte et Tu respectes ce que Nous sommes, réunis en nos coeurs,  et ce qui Nous fait être à tout instant. Et cela est Grâce, et cela est Connaissance, et cela est Fin en soi.

Numéro deux : Je te donne et Tu me donnes, Je te reçois et Tu me reçois. Cela est Notre vraie nature. Il nous reste peu de choses à faire en dehors de cela…Suite en langage stellaire.

Numéro trois : le Soleil nous parle, écoutons-le!… Suite en langage stellaire.

Je n’ai pas bien su dire le numéro trois n’est-ce pas, dans la langue française qui aurait été d’usage, mais cela est bien car j’ai pu le dire avec des mots qui sont plus complets, plus justes, plus vastes de sens et plus précis.

…Notez bien que dans toutes ces paroles je suis venue parler aux parents, éducateurs, et aux autres adultes. Car pour parler aux enfants, nous n’avons nul besoin de faire des choses aussi  compliquées : car nous communiquons parfaitement, en principe, entre nous…

…Sauf ceux d’entre nous qui ont été trop abêtis, trop normalisés avec une certaine violence éducative. Et c’est de cela que je voudrais vous parler car, dans votre langage émotionnel vous diriez qu’il y a un certain « appel au secours » de la part de certains d’entre nous qui réellement se trouvent dans des conditions que vous nommeriez « en difficulté ».
Je vous demande donc, avec votre coeur et avec votre écoute subtile, de les entendre et de faire ce que vous pouvez pour changer vos comportements à leur égard, et pour ne pas les enfermer dans des cases qui les réduisent à néant.

Je parle de ceux d’entre nous que parfois vous cataloguez médicalement comme « hyperactifs », je parle de ceux d’entre nous que vous cataloguez comme « autistes »… Je ne connais pas tous les mots que vous employez… Je parle donc de ceux d’entre nous qui  ne savent vraiment pas s’adapter au système qui leur est inculqué sans en être réellement  en « difficultés », et qui ne savent pas faire bonne figure et se conformer, ou bien qui refusent purement et simplement de se conformer – car cela est une option que certains d’entre nous doivent choisir mais cela ne les met pas dans une situation aisée. Car nous avons besoin, nous les enfants, je l’ai dit, d’être en accord et en harmonie avec nos parents, avec nos éducateurs, et avec les adultes qui nous protègent et nous aident à améliorer nos capacités de vivre parmi l’Humanité que nous avons choisi d’être.

Séquence en langage stellaire…

…Ceci était un peu le message de ceux dont j’ai parlé et qui refusent de se plier, ou qui ne peuvent se plier, ou qui ont choisi d’être autres, et qui néanmoins désirent profondément être là et partager votre Amour et votre éducation. Education réciproque, je vous le rappelle..!

Pour terminer c’est donc -et ne riez pas- en tant que vos éducateurs humbles et aimants que nous conclurons par ce chant :

Chant en langue stellaire...

Je vous confierai que j’ai bien vaincu ma timidité et que j’en suis très satisfaite. C’est un progrès que je souhaite valoriser, autant pour moi que pour les enfants que je représente. Car si nous avons à être respectueux avec vous, nous n’avons pas à être timides – sauf lorsque la timidité simplement reflète notre innocence, ce qui est juste.

J’ai donc rempli ma mission en vous disant tout cela et j’espère être entendue.

Je conclurai donc en me permettant de re-préciser que nous, les enfants appartenant à la Confrérie des Hautes Consciences Intergalactiques, nous sommes entre autres en charge de la surveillance de l’Education, et que vous pouvez vous adresser à nous à tout instant -et je dis bien à tout instant- par l’intermédiaire de vos Cercles d’Intelligence Collective, auxquels nous participons : il n’y a rien de plus simple.

Et nous pouvons ainsi interagir en toute simplicité et dans les meilleures conditions qui soient : pour créer la meilleure fluidité des comportements éducatifs, des systèmes, et des outils, qui doivent véritablement être révisés -pour ne pas dire entièrement remplacés, à peu de chose près- et cela dans un délai aussi rapide qu’il est possible : si vous voulez, ainsi que nous le voulons, que notre Humanité connaisse un état de Fraternité, de Paix, d’Abondance, et d’Intelligence partagées – car cela n’est-ce pas, je crois, correspond au désir profond de la plupart d’entre vous, ainsi que le nôtre.

Je vous remercie de m’avoir accordé votre attention.
Je m’appelle Ej’zouga Nash Olaad Ell, et je suis une enfant… Merci.
Nous vous aimons.
Halleluiah!

-NdR  : cliquez la catégorie Enfants pour retrouver toutes les interventions concernant nos enfants, avec celles de l’enfant Elohim Istirulwah , ainsi que recommandé ci-dessus par Ej’zouga Nash. Les liens d’écoute sont associés aux textes –

via Christine Anne K. le 6 mai 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Atlantes, Monde de Zah’er / Groupe (N°1)

 cliquez pour écouter

Introduction en langue stellaire

Salutations, bien aimés Frères et Sœurs de Terre. Vous me connaissez, je me nomme Marill, dit Le Sage, Atlante comme vous le savez. Je vis bien loin à présent de cette planète. Nous vivons dans le monde de Zah’er… Je ne suis pas seul aujourd’hui : j’exprime, par mes paroles au moyen de cette voix humaine, la parole collective d’un groupe choisi parmi nous.

– Il y a donc un petit temps d’adaptation…

silence

Nous sommes, nous ici réunis, un groupe de plusieurs générations. Vous pourriez dire : des vieux, des jeunes, des enfants et des âges mûrs. Il n’y a rien de dramatique dans ce choix d’être en groupe. Il y a cependant une forme de solennité, n’est-ce pas. Nous souhaitons vous transmettre, par la vibration conjointe de nos présences réunies, ce que nous sommes collectivement, nous, les Atlantes d’aujourd’hui, ceux de Zah’er : nous qui avons il y a de nombreuses générations habité la Terre et qui la connaissons bien… Nous ne nous considérons pas véritablement comme vos ancêtres, néanmoins un certain sentiment familial pourrait-on dire, ou de fraternité important nous habite envers vous.

Nous aimerions donc vous faire part ou vous transmettre un peu la qualité de ce que nous sommes devenus, après tout ce temps et dans cet éloignement. Lors de mes deux précédentes interventions je vous ai, rappelez-vous, apporté dans le plan subtil plusieurs outils émanant de nos technologies et je sais que vous en avez relativement fait bon usage. Peut-être pas encore tout à fait à plein régime disons, mais néanmoins satisfaisant…

silence vibrant

…Comme vous pouvez sans doute le constater dans les formes qui se manifestent dans le silence et au-delà des mots, nous sommes en effet nombreux, et nous avons beaucoup de variétés individuelles présentes en ce groupe.

Nous nous sommes demandés si nous allions nous présenter sous forme de cercle afin que, d’une certaine manière, chacun intervienne librement. Cela n’était pas vraiment techniquement possible et nous avons donc opté pour le fait que j’apparaisse comme porte-parole – que je ne suis pas véritablement. Je sers essentiellement à focaliser ma présence dans les récepteurs et la voix de l’être humain que nous avons choisi pour exprimer ce que nous avons désiré venir exprimer.

Nous allons diffuser quelques sons pour installer les bases vibratoires fluides de cette communication. Certains sons vous seront audibles, certains sont des sons subtils. Ces sons émanent de notre groupe mais aussi d’un instrument de musique que nous avons avec nous et qui a des vertus vibratoires extrêmement pointues.

Sons et chants installant les bases vibratoires

Que les 7 formes géométriques musicales installées et intermêlées demeurent, dans leur agencement et à la place où elles se trouvent à présent, pour la durée de cette intervention.

Court passage en langue stellaire

Nous avons donc en réalité beaucoup de choses à vous dire et, bien évidemment, un tri a été fait : nous avons en quelque sorte travaillé à dégager l’essentiel. Sachant pertinemment que d’une part ce qui se dit en paroles est un petit aspect -que vous avez besoin d’entendre et de mentaliser, de comprendre, de capitaliser, de partager en mots- mais qu’également il y a les autres couches non-parlées de ce qui se dit -et elles sont aujourd’hui au nombre de 7, comme les 7 formes que j’ai évoquées et qui ont pour fonction, (entre autres) de répartir harmonieusement, justement, l’ensemble de ces paroles non-parlées, de ces informations, de ces mots d’Amour, de ces petits conseils, de ces grands partages…

Nous avons également quelques données scientifiques intéressantes à partager avec vous, et je commencerai par là.

-chapitre 1 – données scientifiques-

Ces données nous les avions disons constituées, perçues, accumulées d’une certaine façon lors de notre vie sur la Terre, surtout à la fin, mais nous n’avions pas tout compris. Du moins, ce que nous avions compris était pertinent certes, et nous a permis de réaliser des choses -des choses qui se sont retournées contre nous à vrai dire. Et c’est lorsque nous avons quitté la Terre, avec du recul -celui de l’expérience et également celui d’un autre point de vue- ainsi que les apports vibratoires de notre expérience de voyages dans l’espace et d’installation sur un nouveau monde, qui nous ont permis de comprendre autrement et de réunir les quelques données manquantes que nous n’avions pas su observer ou percevoir, dans la forme d’aveuglement (et de super-ego parfois) qui étaient les nôtres vers la fin de notre vie sur la Terre.

Bien évidemment, ces données nous pouvons en partager une partie en paroles, mais comme je vous l’ai dit, le paradigme de langage (entre autres) que nous avons à employer pour nous adresser à vous par la voix d’un être humain, limite considérablement l’étendue des domaines dans lesquels nous puisons ces données, et celle des formulations. Par conséquent, soyez bien attentifs à la résonance des 7 niveaux de communication qui sont mis en place…

Notre groupe ici présent comporte 4 éminents scientifiques qui ont préparé cette intervention et qui sont disposés de façon régulière, on pourrait dire aux quatre directions de notre groupe en langage terrestre, et qui vont émettre à travers moi la quintessence de ce que nous avons à partager de ces données. Nous allons d’abord les transmettre avant de glisser quelques avis sur leur usage.

Le premier groupe de données se dit de la façon suivante : …équations en langue stellaire… Ceci concerne l’hypothénuse d’un triangle qui est défini dans cette équation.

Ne croyez pas que je cherche à vous mystifier en employant un langage que votre mental ne saisit pas, bien au contraire : j’évite ainsi les pièges réducteurs de vos constructions mentales. Ces équations vous sont ainsi transmises dans toute leur puissance et leur intégrité.

Voici le second groupe de données :  …équations en langue stellaire

Voici maintenant le troisième groupe de données : …équations en langue stellaire…Ceci est une règle à appliquer dans toutes les opérations de cette construction.

Quatrième et dernier groupe de données :…équations en langue stellaire … que multiplie 3 ou bien 4, est la fréquence générale de la courbe qui résulte des données précédentes quels que soient les paramètres extérieurs.

groupes de données équations fournies par les scientifiques Atlantes (via Christine Anne K le 14-04-12)
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je pourrais rire car je sais que votre première réaction, surtout pour les mathématiciens, va être de vous arracher les cheveux ou de partir en ricanant -et cela est naturel n’est-ce pas-… Mais, croyez-moi, vous allez très rapidement accepter de comprendre les données que je viens de vous transmettre, qui incluent donc des éléments algébriques et géométriques, ainsi que des éléments sonores et fréquentiels, et des éléments subtils, dont précisément vous ne possédez pas tant les paradigmes (si ce n’est que dans vos sciences nommées quantiques vous avez quand même pas mal de ressources…) Cela va donc vous permettre d’envisager une création fort intéressante pour votre collectivité…Il y a quelques possibilités, mais le plus probable est que vous pouvez l’employer pour constituer une grille, créée par vous parmi les grilles qui entourent extérieurement et intérieurement votre planète : et cette grille nous savons que vous souhaitez la construire car elle vous manque…

Il n’est pas très pertinent que je donne trop d’indications sur ses fonctions car il est clair que cela va réduire votre véritable compréhension de ce qu’elle peut être véritablement pour vous. Il est beaucoup plus juste que vous découvriez, par vos calculs et vos recherches et vos désirs, la nature véritable de la fonction de cette possible grille.

Vous avez également à part cela, comme je viens de le dire, d’autres possibilités de construire certaines formes intéressantes : formes vibratoires essentiellement, ou électromagnétiques. Mais n’abusez pas des formes électromagnétiques car cela densifie et alimente le voile électromagnétique qui vous entoure encore. Préférez d’autres énergies, d’autres forces, s’il vous plait.

Pour clôturer cette transmission scientifique, l’un de nos enfants va émettre une fréquence sonore porteuse de tout ce qui peut, à l’oreille de vos propres enfants, constituer un appel et un réveil de certaines de leurs ressources d’intelligence, qui sont déjà programmées mais pas forcément en action.

Chant/fréquence sonore

Nous transmettons à présent quelques sons subtils pour, entre autres, vous aider à intégrer ce qui vient d’être délivré.

Transmission silencieuse

Pour votre information, j’ajouterai cette donnée historique ; c’est donc avec ces données, qui n’étaient pas complètes à l’époque où nous vivions sur la Terre, que nous avions justement essayé d’élaborer une certaine grille, très rustique disons, et qui justement était essentiellement basée sur l’usage de la force électromagnétique, ce qui nous a joué bien des tours, à nous ainsi qu’à la Planète. Voilà. Je vous raconte cela pour bien vous faire comprendre que d’une part, à présent, les données sont beaucoup plus raffinées et complètes, et que d’autre part l’énergie électromagnétique (comme je l’ai dit) n’est pas la bonne solution même si vous pouvez, disons, en mettre un tout petit peu sur certains éléments ou certaines expériences. Cela est un partage important de notre part : tenez-en compte !

-chapitre 2 – enfants-

…A présent, les enfants de notre groupe s’adressent aux enfants de la Terre. Je ne pense pas qu’ils souhaitent m’utiliser comme porte-parole (mais je suis à leur disposition) : ils sont parfaitement doués pour employer l’architecture des formes qui a été déployée. Et vos enfants sont également doués des capacités de recevoir ce qui est transmis ainsi.

transmission en silence

Je ferai juste une parenthèse pendant cette transmission pour vous rappeler que vous êtes tous, vous qui aurez le privilège d’écouter cette communication, des transmetteurs – même si vous n’êtes pas vous-mêmes des enfants. Considérez vous comme des antennes en quelque sorte.

transmission en silence

Alléluia.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-

…A présent ce sont les polarités Féminines de notre groupe et de notre peuple qui vont s’adresser à celles de votre Terre. Nous avons en effet acquis la compréhension unitaire qu’il y avait des éléments de disparité entre masculin et féminin au cours de notre vie sur la Terre, et qui nous rendaient difficile véritablement le fait d’habiter en harmonie malgré nos efforts et nos attirances réciproques; et que ces disparités en réalité ne sont pas inéluctables. Et notre évolution nous a permis de dépasser cela et de comprendre ce qui, d’une certaine manière, dysfonctionnait un peu, même si au départ la forme était parfaitement harmonieuse et juste. Ce sont nos polarités Féminines qui ont réalisé cette compréhension. Et nous savons bien que sur la Terre, ce sont les éléments féminins qui sont les plus avancés. Cela est donc cohérent. Ainsi, sachant que les éléments féminins sont porteurs de la compréhension et de l’évolution sur votre Terre, nous avons choisi que cette transmission là se fasse de façon privilégiée par nos polarités Féminines vis-à-vis des vôtres. Ce qui n’exclut en aucune manière l’écoute et la compréhension des individus de polarité Masculine, bien au contraire.

-chapitre 3 – polarités féminin-masculin-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je laisse donc s’exprimer par ma voix les portes-parole concernés :

Court chant

Que la paix règne d’abord en vos cœurs, ensuite en vos cellules. Soyez alignés avec votre plus profond sentiment d’être qui vous êtes, avant tout et avant toute relation. Il n’y a pas de place pour être à côté de Soi, ainsi il ne peut y avoir déséquilibre en toi lorsque tu es en face de ton Aimé(e).

Court chant

Prenez vos mains, croisez les, levez les, posez les, recommencez..
Couvrez vos yeux, étendez vos bras, regardez vous, touchez vos mains, touchez vos corps, que vos yeux s’alignent, que vos voix s’harmonisent, que le soleil soit entre vous, autour de vous, en vous. Que le son de la Terre vibre par vos corps et vous aligne avec votre nature.

Court chant

Quand il y a union il n’y a pas possession.
Quand il y a désunion il n’y a pas abandon.
Quand il y a fusion il y a défusion.
Quand il y a procréation il y a unité, solidarité, intelligence, simplicité, accueil, égalité.

Il n’y a pas de contraires, il y a ce qui s’assemble, il y a ce qui se désassemble et se ré-assemble. Il y a les lois de la Vie, il y a les lois de l’Harmonie, etc..

long chant

Le cercle se doit d’être pur, et parfait, en toute simplicité. Vous êtes sur un cercle lorsque vous êtes ensemble, homme et femme, femme et homme. Il y le centre et la circonférence. Tant que vous circulez harmonieusement sur ce cercle et dedans, la perfection du cercle est en vous et avec vous.

Chant

Alleluia.

…Voici ce qu’ajoute un représentant des polarités Masculines de notre groupe suite à ce qui vient d’être longuement exposé :

Que le cercle, que l’union, que la joie, la simplicité que nous connaissons vous soit donnés. Nous sommes dans nos unions les simples enfants de nous-mêmes et de nos Créateurs. Nous ne cherchons nullement à dominer, à posséder. Nous nous acceptons. Nous rêvons ensemble et nous agissons ensemble. Il n’y a pas d’autre loi que ce cercle que nous maintenons et qui nous offre toute possibilité de mouvement.

Alleluia.

-chapitre 4 – écoute-

…Je vous invite à présent, moi Marill Le Sage, porte-parole de ce groupe, à être attentifs aux chants des 7 couches géométriques et fluides, dans leurs résonances multiples et sages de tout ce qui a été dit, et de tout ce qui à présent également se dit sans paroles durant quelques instants :

Instants sans parole

Écoutez bien..

Écoute

Sachez également que cette forme s’inscrit dans la structure de votre Intelligence Collective – à moins que votre Intelligence Collective ne la rejette (car nous ne saurions la lui imposer)- mais bien évidemment, elle peut l’adapter selon ses propres critères, ses propres formules, ses propres fréquences.

Silence

-chapitre 5 – Musique des Anciens-

…Les plus anciens de notre groupe souhaitent également contribuer d’une façon qui est la leur. Et il s’agit entre autres de ce que vous pourriez appeler la gestion du vieillissement… Nous avons compris également avec notre évolution -telle que j’y ai fait allusion déjà plus avant dans ce que j’ai dit- que le déplaisir lié au vieillissement, et à la réduction des fonctions -par exemple motrices ou mentales- qui l’accompagne, était une illusion. Car bien au contraire il y a, lorsque les conditions sont saines, émergence d’un nouveau corps qui ne peut se développer que dans ces conditions là.

Ce nouveau corps est de la qualité d’un bel instrument de musique, et ces instruments sont précieux pour la collectivité. Ainsi, les êtres les plus âgés, quelque part, sont les garants de la qualité harmonique et de l’innovation musicale parmi nous, de par le développement de ces corps si particuliers.

La particularité également de cela est que les notes qui sont émises se maintiennent et participent d’une architecture sonore indispensable à la collectivité, à son présent – et si une forme de futur existe, à celui-ci également.

Je laisse donc le petit groupe de nos Anciens vous transmettre quelques instants leur musique. Cela je pense ne sera pas audible à vos oreilles de chair, mais seulement à votre audition subtile. Mais cela est fort précieux car cela vous permettra d’ouvrir votre perception à ce phénomène qui, également, est possible dans votre propre configuration.

Temps d’audition subtile

Je pense que vous devez trouver cela magnifique. En tout cas pour nous cela l’est.

-chapitre 5 – Musique des Anciens-
(cliquez ce bouton pour écouter le détail de ces équations) – extrait de la bande-son –

Je terminerai donc par, si vous me permettez, un petit conseil : offrez à vos Anciens des conditions saines afin que leur musique soit véritable et harmonieuse, et non pas étouffée, discordante ou cassée – car, si vous l’avez compris, cette Musique est fort importante pour votre développement et pour le maintien des harmonies générales.

Cela est probablement une sorte de mystère pour vous. Je pense que cette information est tout à fait inédite en votre système et qu’il vous faudra peut-être un certain temps pour véritablement la considérer dans toute son ampleur. Mais c’est extrêmement simple vous en conviendrez.

…Nous allons dans quelques instants permettre à l’architecture des formes qui ont été installées pour cette communication de se dissiper, et nous vous remercions pour votre écoute.

Je vous salue, moi Marill, dit Le Sage, Atlante, avec toute notre fraternité.

Alleluia

 

canalisation via Christine Anne K. le 13 avril 2012
Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.fr

Orionis – n°19

 

 

Très aimés, fils et filles de l’Un. Je vous salue. Vous me connaissez, je suis Orionis, grand concepteur et architecte dans cet Univers. Je me présente en ce jour sans passer par aucun auxiliaire, ni aucun filtre. Je vous transmets ma vibration :

Transmission en silence

Il importe que vous intégriez cette vibration, avant d’écouter mes paroles par la voix de ce canal.

Transmission en silence

Ma vibration, que vous recevez actuellement, est cependant divisée en plusieurs brins – ce qui permet que vous puissiez la recevoir dans votre corps, dans votre mental, dans votre lumière. Cela afin de vous permettre de déverrouiller en vous une ou deux clés, pas davantage en ce jour.

Transmission en silence

…Si cette vibration est trop forte pour vous, je vous invite à réunir à chaque main votre pouce et votre index (formant ainsi un petit cercle). Vous connaissez ce geste, je crois, par le yoga.

Transmission en silence

Je vais donc vous parler. Nous allons ensemble parcourir, explorer un domaine que je n’ai pas encore abordé. Il s’agit de l’enfance.

Transmission en silence

Dans ce silence, je suis en train de vous transmettre des données sous forme de graphismes, d’écriture céleste, qui s’impriment directement dans les zones cérébrales qui vous connectent à votre mental supérieur. Il importe que vous intégriez ces données, avant toute chose au cours de cette intervention.

Transmission en silence

Comme vous le savez donc, l’enfance est la forme qu’adopte une vie dans ses débuts, et particulièrement, non seulement dans votre forme humaine mais dans d’autres formes de corps existant dans les diverses localisations de cet Univers, et d’autres. Vous avez actuellement sur votre planète de nombreux enfants et de nombreuses naissances. Et beaucoup d’entre vous sont conscients que les enfants qui aujourd’hui habitent, viennent sur la Terre, sont considérés comme spéciaux par ceux qui les observent et qui acceptent de reconnaître cela.

Il y a déjà disons environ 2-3 générations, qu’ont commencé à être incarnés dans vos corps des êtres, qui certes pouvaient avoir déjà été incarnés, mais qui ont bénéficié d’aménagements et d’améliorations dans leurs capacités de Conscience, de Vérité, de Lumière, d’Intelligence, de connexion à la Source. Il y a ainsi eu des précurseurs, et peu à peu une augmentation des nombres et des capacités. Actuellement donc la totalité des enfants qui s’incarnent sont de la nature que je viens d’exposer. Cela est important car la vibration et la qualité d’Etre et de Lumière qu’ainsi ils apportent, sont absolument vitales dans le processus d’évolution que vous traversez tous, et que traverse cette planète, qui sans eux n’aurait pu probablement atteindre les exigences vibratoires qui étaient requises pour un bon processus ascensionnel.

Je ne viens pas vous parler d’éducation, quoi que ce sujet de l’éducation de ces enfants soit extrêmement important. Je ne viens pas non plus redoubler ce que l’enfant Elohim Istirulwah vous a transmis par ce canal, il y a quelques temps. Je viens en ce jour attirer votre attention sur l’extrême importance du fait que ces enfants qui vous entourent, dans l’écrasante majorité, sont des porteurs de Lumière en pleine activité. Et qu’actuellement, ils reçoivent ou ont reçu des données supplémentaires de Lumière, qui pourrait-on dire augmentent leur capacité -mais ce n’est pas en termes quantitatifs qu’il est important de s’intéresser à cela. Ces adjonctions de Lumière permettent la mise en place de nouvelles grilles de Lumière qui ont de nouvelles formes, autour de votre planète, d’une part assez proches, et d’autre part plus lointaines. Il y a donc bien évidemment (comme vous le savez déjà) un certain nombre de grilles, et de grilles magnétiques également, dont certaines ont reçu des modifications non seulement de champ mais de forme récemment. Mais ces nouvelles grilles de Lumière dont la mise en place repose sur la présence des enfants, sont une donnée dont je vous informe aujourd’hui.

Il ne s’agit pas de la même grille que la Charte sonore qui vous a été indiquée par votre ami Aléanndor de Véga il y a quelques jours. Mais bien évidemment ces différents systèmes, ces différentes formes, non seulement se complètent mais interagissent de façon construite et harmonieuse.

Le fait que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles de Lumière, a pour conséquence peut-être une certaine difficulté des éducateurs et des parents à comprendre certains phénomènes (mais encore une fois, je ne suis pas venu vous parler d’éducation). Je demande simplement en passant -et cela a été fait par d’autres que moi auparavant- que les parents et éducateurs soient ouverts et compréhensifs à ce qui peut les dérouter. Mais je sais que l’amour est présent chez la plupart d’entre eux, et leur permet cette ouverture en général.

Le fait donc que les enfants soient porteurs de l’installation de ces grilles doit être également considérée par vous comme un élément de révélation, qui vous concerne aussi, au sens où vous êtes, vous, des résonateurs et des amplificateurs de cela. Et c’est là que mon intervention s’adresse à vous, car j’aimerais que vous développiez cette conscience, cette connaissance d’être des résonateurs et des amplificateurs de cette grille de Lumière déployée par les enfants, car cela est important pour leur harmonie… Il y a quelques jours il vous a été proposé, pour certains d’entre vous, de vous associer dans une forme géométrique assez simple, qui est le tétraèdre, à des groupes d’êtres stellaires qui agissent sur votre planète actuellement. Et bien aujourd’hui je vous invite à considérer que vous avez également une place précise et géométrique, dans l’installation de ces grilles de Lumière. Vous avez donc, par votre coeur et par votre intelligence supérieure, à reconnaître la nécessité simple -et heureuse je présume- de vous relier au moins à un enfant et de lui servir d’amplificateur et de résonateur.

Vous pouvez en réalité vous relier à plusieurs enfants, mais cela n’est pas, comment dire, une nécessité, au sens où la recherche de la quantité n’est pas la priorité. La priorité est d’être un bon amplificateur, un bon résonateur. Pour cela, je vais vous transmettre à nouveau, comme je l’ai fait au début de cette intervention, des données en silence, à nouveau dans cette forme d’écriture et de graphisme que votre cerveau et votre intelligence supérieure savent parfaitement recevoir vibratoirement. Je vous demande simplement de les accueillir avec soin.

Transmission en silence

Je vous invite à vous représenter la forme d’un carré par visualisation, afin de donner un cadre à ces données. Cela vous aidera et aidera les processus dont je n’ai pas tout à fait fini de vous parler.
Vous pouvez également -et cela est une option, pour ceux à qui cela convient davantage- mettre ces données dans une pyramide, c’est-à-dire que ce carré se déploie vers un sommet, formant une pyramide. Mais de mon point de vue, la forme du carré est suffisante.

Je vous rappelle que ce sont des données graphiques : donc vous pouvez même imaginer qu’à l’intérieur d’un carré sont accumulés des signes, des courbes en grande quantité -même superposés les uns sur les autres, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est leur organisation en vous. Cela est à vrai dire un mode de transmission vibratoire assez courant, qui je le sais est connu par certains.

Transmission en silence

Vous êtes donc, avec ces données, équipés -je n’hésite pas à employer ce mot- pour tenir votre place d’amplificateur et de résonateur, auprès d’un ou plusieurs enfants…

Je vais préciser un petit peu le mode de relations auquel je fais allusion. Considérez d’abord, que lorsque je dis un enfant, cet âge s’étend de 0 à 12 ou 13 ans dans l’état actuel de ce qui est. Cela ne signifie pas que les êtres plus âgés n’ont pas de capacités -car nous savons tous, ainsi que je l’ai dit au début, qu’ils sont fort nombreux à avoir de grandes capacités- mais ce travail de Lumière est dévolu aux enfants de cette tranche d’âge.

Ces enfants peuvent être vos propres enfants, petits enfants, ou des enfants proches de vous, avec lesquels vous avez une relation de confiance -je pourrais dire de complicité. Il importe que vos regards réciproques soient confiants et lumineux, et que vos coeurs vibrent ensemble assez souvent, pour que cette Lumière se propage et fasse son travail… De même que les enfants ont besoin d’être encadrés, supportés, nourris, protégés et éduqués par les adultes : de la même manière, les enfants ont besoin de vous pour amplifier cette Lumière qu’ils portent. C’est donc un rôle d’adulte aimant, compréhensif et actif qui vous est demandé, tout simplement.

La mise en place de ces grilles de Lumière a démarré depuis quelques semaines. Et l’entrée de votre système solaire dans l’influence directe du soleil central et des cycles pléiadiens, est relativement concomitante avec ce début dont je parle. Et ce processus est appelé à continuer à se construire et à construire ces fameuses grilles pendant encore un temps qui, je dirais, s’étend sur quelques semaines. Après, c’est une question de co-création : après cela peut aller très vite, cela peut aller moins vite, justement en fonction de votre collaboration et de quelques autres facteurs environnementaux -dont je ne tiens pas à vous informer pour ne pas vous encombrer et ne pas solliciter vos capacités de bloquer les choses dans trop de mental, d’explications ou d’anxiété.

Nous allons donc maintenant pour parfaire tout cela, installer pour vous-mêmes les éléments de construction d’une grille – une autre, qui va vous permettre disons d’être mieux reliés les uns aux autres dans ce travail. Il s’agirait donc plutôt d’une grille qui concerne les adultes. (C’est très simplificateur de le dire comme ça, mais c’est approprié dans le contexte que j’expose.) Vous allez donc recevoir intérieurement trois sons pour la meilleure constitution de cette grille que j’appelle en cet instant : la grille des adultes.

Voici le premier son.

Transmission vibratoire silencieuse

Je vous conseille de boire de l’eau après cette intervention, pour mieux intégrer tout ce qui vous est transmis.

Transmission

…Je vais vous transmettre le deuxième son à présent.

Transmission

Ne bloquez pas votre respiration en recevant ces sons.
…Je vais vous transmettre le troisième.

Transmission

Pour mieux engrammer ce trio de sons je vous propose, encore par l’outil de la visualisation (qui est assez facile pour votre mental quotidien à employer) de visualiser sur une portée musicale, ou sans portée musicale, cette forme qui s’appelle la « clé de fa » -et qui n’est donc pas la « clé de sol », que vous avez déjà employée dans un autre contexte je crois… Donnez donc à votre mental l’information que ces trois sons sont disposés sur une portée encadrée par cette clé musicale.
-Je demande aux musiciens de ne pas chercher à analyser cela en termes musicaux classiques, cela n’est pas intéressant, cela n’est pas juste. Il s’agit simplement de l’emploi d’un symbole et d’une forme.-

Je vais simplement à présent vous inviter, mes très aimés, enfants de la Terre, enfants de l’Un, enfants de la Source, Porteurs de Lumière, à laisse vibrer dans votre coeur tout l’Amour authentique et lumineux que vous avez pour l’enfant, pour les enfants, ou pour un certain enfant, ou pour vous-même en tant qu’enfant : vous avez le choix en cet instant de la nature de l’intention que vous employez mais contactez, faites vivre, illuminez, en cet instant, cette vibration très définie dans votre coeur, pour qu’elle s’associe au travail d’engrammage d’informations et de données que nous venons ensemble de faire. C’est la dernière partie et elle est de la plus haute importance.

Silence, vibration collective

Soyons clair sur le fait que ce je sollicite en cet instant auprès de vous en tant qu’amour pour les enfants, est votre amour terrestre. C’est aussi bien sûr votre amour authentique d’Être à Être, mais il y a immanquablement cette petite partie un peu émotionnelle, qui nous est encore utile pour mieux repérer et mettre en place ce travail.

Je vais vous apporter un ou deux derniers éléments. Le premier est une mis en garde. Je vous ai parlé de Lumière et de grilles de Lumière, je vous demande de ne pas tomber dans l’écueil consistant à imaginer des lumières colorées, comme cela s’est beaucoup pratiqué il y a quelques années, et se pratique encore, de façon erronée. La Lumière dont je parle n’est ni blanche ni dorée, ni verte ni bleue ni rose, ni quoi que ce soit. La Lumière dont je parle n’a pas de couleur. Cette Lumière est Vérité, Amour, Authenticité. Cette Lumière est Joie. Cette Lumière est bien plus puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.

Je tiens également à vous recommander de maintenir l’authenticité de ce message, si vous en parlez, et de faire en sorte que cela soit véritablement bien compris, et non pas distordu par des conversations, disons trop rapides, ou bien complaisantes. Il n’y a aucune complaisance à avoir dans cette tâche et cette responsabilité – ni envers vous-même, ni envers les enfants, ni envers la planète. La complaisance n’est pas de mise : il s’agit de Service et d’Authenticité. Vous n’avez pas à vous glorifier de ce que vous faites. Vous n’avez pas à vous complaire à le faire. Vous avez simplement à être qui vous êtes et à votre place. Cela est votre Lumière, cela est votre Droiture, cela est votre Être, cela est votre Vérité.

Parler d’enfance n’invite pas : ni à la mièvrerie, ni à la complaisance, ni aux illusions de l’égo consistant à se prendre pour un protecteur ou un être supérieur. Vous êtes ce que vous êtes, et vos enfants sont ce qu’ils sont, c’est une collaboration. Que cela soit clair!

Je vous remercie mes très aimés, et je me réjouis de sentir votre compréhension, de constater votre motivation et d’observer la qualité de votre évolution, tant individuelle que collective.

Je vous invite à continuer. Je vous salue. Je suis Orionis et vous me connaissez.
Alleluiah


 

 

via Christine Anne K. le 02/09/2011 

 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.


Eshtananda – n°7 + Istirulwah

 

 

-Phrase en langue Elohim-

Que mes salutations en langue Elohim vous parviennent !

Très Aimés, Enfants de la Source et Frères et Soeurs de la Terre, je suis Eshtananda, Elohim, vous me connaissez.

J’apporte avec moi – et avec joie, une joie importante, considérable – la certitude pour vous que votre Son Primordial d’origine est revenu, dans son intégrité, sa pureté. Cela a été le produit de l’intervention de celui qui est le Maître et l’Architecte et la Matrice de tous les sons, et qui ne porte pas de nom.

Sachez que ces sons -qu’il/elle nous porte, nous stabilise, nous trie, nous orchestre et nous forme- sont essentiels pour nos travaux, nos créations et pour toute oeuvre qui se fait dans la Lumière de la Source Une et au sein de tous les mondes et univers connus et inconnus.

Ainsi vous revenez, pas à pas, dans les vibrations les plus authentiques, les plus intègres, dans lesquelles vous avez été créés il y a bien longtemps, aux origines de la création de cette planète et de ses habitants. Ainsi se reconstituent l’entièreté et la simplicité de vos capacités de Lumière. Au niveau dont je vous parle, la Lumière et le Son ne sont pas deux choses qui « n’ont rien à voir » : la Lumière est Son et le Son est Lumière.

De même que la Lumière est Amour, le Son est Amour à ses origines; et il ne pourrait exister sans cette vibration d’Amour absolu, qui s’origine dans la Source, et qui est la toute première matrice de toutes les matrices. Ainsi le Son Premier n’est autre que la première onde de manifestation de cet Amour, extériorisé depuis la Source, et qui se transporte, et qui va se joindre à ce qui est déjà, ou qui va ensemencer ce qui doit être.

…Si vous entendez en cet instant dans le silence quelques chants d’oiseaux, ou quelque autre des nombreux bruits de la vie qui peuvent vous entourer; prêtez attention au fait qu’à présent la pureté authentique de leur sonorité est revenue, et vos oreilles peuvent restituer cette vibration à votre coeur et à vos cellules. Cela est non seulement une restauration de ce qu’à l’origine vous avez été désignés pour être, mais c’est également une actualisation : il ne s’agit pas d’un retour en arrière, mais d’un pas dans le présent.

Vous êtes ainsi actualisés dans l’architecture intime en vous de la vibration originelle du Son Premier, qui serait en quelque sorte le germe de Lumière primordial qui vous constitue. Et si je parle d’actualisation, c’est que ce germe primordial néanmoins vient d’être ré-informé (s’il ne l’était déjà) des données de Lumière qui constituent à présent votre patrimoine d’aujourd’hui – en tant qu’êtres dont l’évolution s’est faite, et dont la maturité a augmenté, peut-on dire, et dont les capacités de Lumière sont celles de votre présent.

La semence de Lumière d’origine est donc retrouvée, mais ré-actualisée : ainsi vous êtes dans la pleine possession de la plus grande liberté d’être, dans la plus grande magnificence de ce que vous pouvez être.

 

Moi Eshtananda je vous affirme, en tant qu’appartenant au peuple des créateurs, Elohim – qui collaborent avec de nombreux peuples, artisans,  intelligences, structurances, musiques – que vous êtes maintenant, non seulement vos propres créateurs à chaque instant, mais que vous êtes investis, de par ce son primordial auquel vous avez accès, de la possibilité déjà existante en partie mais réactualisée dans sa pleine potentialité, de créer ce qui vous entoure, en pleine possession de tous les outils nécessaires et accessibles, que vous le sachiez mentalement ou non. Ce que vous créerez ainsi sera traversé par ce Son Primordial.

Comment me direz-vous, pouvons-nous créer ainsi ? C’est la force et l’intelligence de votre Lumière et la Vérité de vos Êtres, manifestés en vos coeurs et en leurs vibrations de création, qui sont en oeuvre – je dirais presque : que vous le vouliez ou non… Ainsi soyez pleinement avertis et conscients que vous êtes créateurs, et je dirai : prenez soin de choisir dans vos coeurs et vos intelligences – celle de votre Lumière – ce que vous créez. Ne créez pas ce dont vous ne voulez pas, ne créez pas ce qui n’a pas lieu d’être, ne créez pas ce qui ne sert pas la Lumière ; choisissez ! Comment choisir ? Me direz-vous (…car parfois votre mental ne sait pas reconnaître la Vérité de l’illusion, et votre mental contribue bien souvent, en part plus ou moins importante, à vos choix).

…Le choix qui est juste doit être simple et faire résonner votre coeur de joie simple, immédiate et lumineuse. Le choix n’est pas compliqué. Le choix juste va dans le sens, non seulement de la Lumière intérieure partagée par tous, mais de la Vérité, vérité de cette Lumière et vérité de la Joie et non pas vérité de fausses connaissances. Le choix juste résonne comme sur une harpe dans la plus grande harmonie avec ce qui se joue, s’entend et se manifeste autour de vous. Le choix n’est jamais discordant. Le choix juste vient de la simplicité du coeur et non pas de l’élaboration audacieuse de concepts. Le choix juste vous relie à la Source et à l’ensemble de vos Frères et Soeurs dans le plus pur Service. Il n’est pas fait pour vous mettre en valeur en tant que personne; il n’est pas fait pour priver certains êtres de leur Lumière. Il est fait pour que la Lumière soit, et pour que la Symphonie soit de plus en plus parfaite, de plus en plus vivante, de plus en plus harmonieuse – même si elle l’est déjà.

C’est ainsi que vous êtes invités à être créateurs. Réjouissez-vous donc !

Je vous disais que je vous apportais une information importante et d’une grande joie : cela est donc ce que je vous ai dit. Ainsi je vous redis : réjouissez-vous !

Soyez simples et purs, soyez véridiques, soyez au service de la Lumière. Ne vous égarez pas dans les méandres de certains egos car vous n’arriveriez pas de toute manière à produire quoi que ce soit de véritable… Or il n’y a plus que ce qui est véritable qui ait lieu d’être en ces instants pour vous : tout ce qui ne l’est pas est appelé, soit à se désagréger, soit à disparaître, soit (lorsque c’est possible) à profiter d’un processus de transmutation qui sera naturel.

Réjouissez-vous donc, mes Très Aimés, et sachez que l’ensemble des êtres créateurs et des multi-créations participent de cette joie et de la vie, nouvelle encore, qui à présent se dessine à travers cela, de par vos capacités réactualisées de création.

Alleluiah ! Je vous salue.

 

 

Intervention d’Istirulwah, l’Enfant Elohim

 

Je me nomme Istirulwah, je sais que vous me connaissez.

Je ne suis plus un enfant aujourd’hui; mais j’ai encore tout le goût de l’enfance et l’amitié des enfants.

Je voulais simplement vous rappeler à quel point les enfants de votre planète sont de grands créateurs…

Je n’ai pas d’autre intervention à délivrer que cela. Alleluiah

 

 

 

via Christine Anne K. le 3/04/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.

 

 

 

L’Enfant Elohim Istirulwah – n°3

 

enregistrement sonore de cette canalisation -avec sa chanson pour les enfants-  : http://vimeo.com/25221248

 

Me voici parmi vous, Istirulwah, vous me connaissez. Je parle au nom des enfants des Elohim.

C’est un très long voyage pour moi de venir vous rejoindre, mais je n’ai pas peur. De même les enfants que vous accueillez en vos familles, en votre planète, viennent souvent de très loin et ils n’ont pas peur. Ils ont fait ce choix joyeux, très joyeux et très intelligent, de venir pour être vos enfants, en cette époque où la vie sur votre planète connait de très grands changements que, je crois, vous attendez sans très bien savoir quelle est leur véritable forme.

Les enfants sont donc venus avec confiance, car comme vous ils ne savent pas tout sur la forme et les effets de ce changement, mais ils n’ont jamais eu peur. Ainsi vous-mêmes -ceux qui êtes leurs aînés- vous ne sauriez avoir peur. Vous devriez prendre cela comme un jeu, un jeu avec vos enfants, une grande balade, une grande aventure, un pique-nique, où vous allez créer ensemble avec le plus grand sérieux et le plus grand soin et en toute perfection, un véritable endroit pour jouer. J’adore jouer, j’adore vraiment jouer…D’ailleurs, c’est ce que je suis encouragé à faire, pour grandir.

J’essaie parfois de jouer avec vos enfants, mais je le fais lorsqu’ils sont dans leur état de sommeil et que leurs âmes voyagent loin de leurs corps. Là nous nous retrouvons pour jouer, dans un espace qui est à nous, et c’est très amusant. Nous apprenons beaucoup de choses ensemble et nous essayons des tas de constructions : des algorithmes, des symphonies, des chorégraphies, des fresques, des architectures gigantesques… Après on défait tout, pour jouer, pour tout changer. Il y en a qui ont des drôles d’idées quelquefois… Nous apprenons les lois de l’harmonie, et nous avons le droit d’en créer de nouvelles : cela ne marche pas toujours, mais nous sommes des enfants. Quand nous serons grands, nous saurons parfaitement les lois de l’harmonie.

C’est par mes jeux avec les enfants venus de la Terre, dans cet endroit qui est à nous, que j’ai appris des choses sur vous. Je n’ai pas tout compris, mais ça n’a pas d’importance. Je crois que vous êtes très fatigués, je ne sais pas ce que ça veut dire. Mais vos enfants me racontent que vous êtes très fatigués, et ils sont pleins de compassion; mais parfois ça ne les empêche pas de vous titiller un peu dans vos défenses et vos résistances, ou vos rigidités, car ils sont là pour ça. Ils ont beaucoup de tendresse pour votre fatigue, mais en même temps elle ne les intéresse pas beaucoup car ils savent que c’est passager et que vous êtes sur le chemin avec eux. Ils vous donnent beaucoup d’énergie d’ailleurs, et ils savent très bien le faire : ils ont appris les capacités pour faire cela. Je crois que vous ne vous en rendez pas compte, ou que du moins vous trouvez cela naturel -et cela vous donne beaucoup de bonheur, n’est-ce pas ?

Il parait que le mot bonheur est associé chez vous à un autre mot qui s’appelle je crois, malheur, ou maloheur ? Je n’ai aucune idée de ce que c’est. Il parait que ça n’est pas très agréable et que ça vous rend parfois méchants. Méchant, je ne sais pas non plus très bien ce que ça veut dire, mais d’après vos enfants ça n’a pas l’air très agréable… Je suis chargé de vous dire que dans ce grand jeu que vous seriez chargés de faire avec vos enfants, il n’y a plus rien de tout ça, ni maloheur, ni méchant, parce que ça n’a pas d’intérêt du tout quand on joue.

J’espère que vous savez que vos enfants sont très intelligents et qu’ils sont très savants. Il y en a qui ont fait des études que vous n’imaginez même pas… Leur forme d’intelligence est souvent très, très différente de la vôtre, et à l’école ils sont assez embêtés, un peu maloheureux parce qu’on ne respecte pas leur véritable intelligence – mais ça les fait un peu rire en même temps… Il n’y en a pas beaucoup qui sont vraiment, vraiment, vraiment maloheureux – je me suis amusé à déformer ce mot, voilà, j’ai décidé de jouer avec ce mot : je le trouve plus joli comme ça. Mais il y a une autre raison derrière ce changement, et je ne vous la dirai pas car c’est mon secret… Mais je vous le donne, ce mot – et le secret il est dedans…

Je vais vous chanter la chanson que je préfère en ce moment, et j’espère qu’elle va vous apporter du bonheur :

chanson « de Lumière »        (voir lien ci-dessus pour écoute)

Sachez que beaucoup de vos enfants connaissent cette chanson. Nous la chantons souvent ensemble. C’est notre façon quelquefois de nous réunir avant de jouer, ou quelquefois après. Et en chantant cette chanson ensemble, nous sommes tous Un. Après, quand nous jouons, nous jouons en étant Un et nous faisons de très belles choses de cette façon. Lorsque nous ne chantons pas avant de jouer, les belles choses que nous faisons quelquefois ne marchent pas si bien. C’est je crois parce qu’on a oublié d’être suffisamment Un, et qu’il y en a qui font les choses un peu de travers, ou parce qu’ils ont besoin de montrer aux autres qu’ils savent faire cela et qu’ils n’ont besoin de personne; et les lois de l’harmonie ne sont pas respectées dans ces cas-là… Lorsque nous sommes tous Un, c’est la loi de l’harmonie principale, et si nous ne connaissons pas les autres, les choses que nous faisons sont quand même assez réussies.

Je sais que vos enfants ne sauront pas vous chanter cette chanson comme je l’ai fait. Mais par contre ils connaissent au fond d’eux, dans leurs coeurs, cette façon d’être heureux et d’être tous Un, et de faire les choses ensemble de cette façon-là. Et si j’ai bien compris, quand ils vous embêtent un peu, c’est justement parce qu’ils cherchent à vous apprendre à être tous Un, et la première chose pour vous l’apprendre quand ils sont avec vous, c’est de vous l’apprendre à vous tout seuls, les parents, ou les autres… Peut-être aussi qu’ils vous embêtent pour d’autres raisons que je ne connais pas. Mais je sais qu’ils ne vous embêtent pas tout le temps et qu’ils vous aiment beaucoup, et qu’ils adorent vous faire plaisir. Cela, je sais ce que ça veut dire, moi aussi j’adore faire plaisir. J’espère beaucoup que ma chanson vous a fait plaisir, parce que vraiment je vous l’ai chantée de tout mon coeur, pour vous faire plaisir et pour vous rendre heureux, et pour que vous connaissiez la chanson que vos enfants chantent avec nous, quand ils sont dans ce lieu qui est à nous pendant leur sommeil.

Voilà, j’étais très content de parler avec vous, et là je vois que c’est la nuit et que déjà certains de mes amis enfants sont venus m’attendre dans ce lieu qui est à nous et je veux aller jouer avec eux.

Je vous salue. Mon nom est Istirulwah et je suis un enfant Elohim, et j’en suis fier, et je vous aime.

 

 

 

via Christine Anne K. le 10/03/2011 

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumiere.canalblog.com.